LILA

Unir la Conscience de l’Etre et la Conscience Humaine


conscienceIl y a des gens qui se sentent bien les deux pieds sur Terre, ils aiment faire partie de la société des hommes, ils aiment s’impliquer et faire évoluer les choses concrètement, sans imaginer des trucs bizarres comme l’existence de Dieu. On peut être athée et avoir une conscience, être habité par le sentiment d’amour pour les humains, ressentir de la fierté d’être né dans sa région, trouver son bonheur dans la manière dont la société a évolué.


La dignité humaine n’a pas besoin de Dieu pour s’étirer vers le Ciel et faire valoir ses idéaux, humains, proches des plaisirs terrestres mais néanmoins sensibles à la beauté du monde qu’elle s’habille de paysage urbain ou campagnard, d’animaux domestiques ou de faune sauvage ; on peut avoir une conscience évoluée, fraternelle et strictement humaine, pleine de compassion pour les êtres vivants.

Alors que certaines personnes ont une sensibilité qui les pousse, sans raisons apparentes, à se sentir aimés de Dieu, comme si la société humaine n’était pas « faite pour eux », qu’ils n’étaient pas en accord avec leur épaisseur, leurs besoins physiologiques, ils ont le sentiment d’être implantés dans un corps sans s’y sentir tout à fait accrochés ni adaptés, sans ressentir de véritable confiance dans la communauté, ni s’émouvoir des drames et des émotions humaines. Ce n’est pas qu’ils soient froids ou fermés à l’empathie mais leur coeur est donné à la Justice de l’Eternel. Ils ne voient pas d’injustice ou de miséricorde sans qu’une Main invisible, un Grand Architecte  ne soit à l’œuvre et c’est à Celui-ci qu’ils donnent leur préférence.

Souvent ils perçoivent les étoiles comme un monde proche, un terrain de jeu qui les rend nostalgiques eux, les exilés volontaires, par la contrainte des « pieds sur Terre » et se sentent prisonniers d’un matérialisme totalitaire. Ils tirent leur sentiment de dignité du Regard de Dieu,  un sentiment dont ils tirent leur droit d’exister, leur véritable identité, cette impression n’est pas tout à fait comprise ; dans leur cœur est inscrite la certitude que l’Univers parle, qu’il délivre des messages à toutes les formes de vies, qu’il suffit d’être ouvert pour les recueillir. Ainsi rien n’arrive par hasard, tout advient lorsque le temps est venu, que le cycle s’achève, que le désir caché vient à se matérialiser, que les conditions requises ont été atteintes. Cet ordonnancement parfait de l’Univers les rassurent, leur donnent un sentiment de Paix réelle et d’espérance illimitée. Ils savent que l’humain posséde des talents qu’il n’a pas complétement révéler.


A mon sens, il n’y a pas besoin de choisir entre ces 2 consciences, elles s’unissent à maintes reprises, parfois l’une prend le dessus sur l’autre pour nous mener à débroussailler les sentiments contradictoires, à clarifier un concept, découvrir des liens cachés entre la Matière et l’Invisible. Alors, nous découvrons que le regard de Dieu et celui de l’Homme se ressemble lorsqu’ils s’appuient sur l’énergie, le mouvement et la beauté des formes.

Le regard de Dieu est patient et inéluctable, structuré et solide, joueur, timide et gracieux, tellement d’amour s’y cache, qu’il n’y a pas de place pour les jugements. La Conscience humaine est terrienne,  maternelle, posée en Terre, curieuse, farceuse et stricte, attachée à ses principes parce qu’il faut bien s’accrocher quelque part pour pousser, trouver une direction et s’y développer.


Que l’on mette ses espoirs et sa foi dans la conduite de l’Homme ou bien sous la guidance de Dieu, que l’on s’appuie sur son propre pouvoir d’action ou bien sur la ligne des cycles ; nous témoignons d’une Conscience, nous choisissons d’aimer le monde tel qu’il nous apparaît selon nos préférences, selon nos certitudes, avec nos moyens. Les moyens humains sont un peu limités mais imprégnés de délicatesse et de poésie, charmants, ils donnent le sentiment aux peuples des étoiles, que nous sommes tous innocents.

Au cours du dernier siècle, nous avons dû apprendre d’amères leçons  dont nous parvenons seulement aujourd’hui à refermer les mémoires afin d’adoucir le passé, de rendre l’avenir possible à travers des liens durables tissés entre des conceptions du monde complémentaires plutôt qu’opposées.

Cette planète est notre unique foyer, un jour nous en partirons en étant fiers d’y avoir laissées nos traces, en ayant pris part à cette Humanité.

A lire absolument

Lila


http://www.lilaluz.net/

Print Friendly, PDF & Email


Articles similaires

Recevez la Newslettter

Vous souhaitez être informés des bons plans, découvrir les meilleurs articles du réseau Elishean et recevoir des conseils pour optimiser l'Ascension. C’est très simple, inscrivez-vous...

Votre aide est importante…

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Ma dernière vidéo

Articles Phares

Covid19: Comment Trump déjoue les plans de l'Etat Profond
Pourquoi Soros a investi discrètement dans un laboratoire de biotechnologie à Wuhan AU 666 Gaoxin Road?
Rudolf Steiner : Virus et électrification de la Terre
Opération Corona Faux Virus ... 5G + Vaccin
Arrestations des satanistes de l'Etat Profond sous couvert d'exercices militaires
Eugénisme et contrôle de la population

Suggestion Amazon