Amérindiens ARCHEOLOGIE

Une ancienne grotte d’art rupestre de 6000 ans trouvée dans le Tennessee

Les images décolorées du plateau de Cumberland au Tennessee sont considérées comme la collection d’art la plus étendue jamais trouvée aux États-Unis.

Récemment, des archéologues ont découvert la plus ancienne grotte d’Amérique ainsi que l’art rupestre qui est resté caché pendant plus de 6000 ans dans le Tennessee.

Les images décolorées ont été trouvées sur le plateau de Cumberland au Tennessee et on pense qu’il s’agit de la collection la plus importante de cet art jamais trouvée aux États-Unis. Le plateau de Cumberland contient 280 grottes – dont 21 sont décrites comme étant de grande taille. Les chercheurs affirment qu’il y a 71 sites d’art rupestre préhistorique connus dans le grand sud-est des États-Unis.

Les œuvres d’art conservées ont été trouvées par les chercheurs Jan Simek, Alan Cressler, Nicholas Herrmann et Sarah Sherwood du département d’anthropologie de l’Université du Tennessee et de la Mississippi State University. Les chercheurs affirment que certaines des images trouvées restent extrêmement fragiles parce qu’elles ont été dessinées dans la boue.

Le chercheur Nicholas Herrmann a noté que « les images humaines sont souvent présentées dans des activités suggérant une action héroïque ou cérémonielle, volant, se transformant en formes animales ou atteignant la surface de la roche ».

On pense généralement que l’art rupestre a été dessiné par les Amérindiens et d’autres races dans le cadre de rituels et de cérémonies.

La boue était aussi traditionnellement utilisée par les Amérindiens dans le sud-est du pays parce qu’elle était facilement disponible et qu’elle était considérée comme une toile idéale par les artistes préhistoriques des grottes.

Les images trouvées varient en ce que certaines des images ont été dessinées à l’aide de lignes peu profondes faites avec un outil pointu. Ce type d’art montre des événements tels que la chasse ou représente des animaux avec lesquels les Amérindiens auraient vécu et mangé.

D’autres images sont plus élaborées, représentant des créatures mythiques et représentant les croyances spirituelles des autochtones. Certains étaient aussi des dessins de canidés, comme des créatures sauvages ressemblant à des chiens, dont des loups, des renards et des chacals. D’autres images d’animaux, comme les quadrupèdes et les reptiles, sont rares dans les œuvres d’art en plein air, mais on les trouve souvent dans des grottes sombres.

Selon l’étude, la documentation des chercheurs sur les sites d’art rupestre du Tennessee a permis d’identifier un certain nombre de thèmes. Le thème le plus courant dans l’art rupestre en plein air était une figure humaine ou anthropomorphe. Les anthropomorphes à ciel ouvert étaient  » simplement dessinés, mais parfois ils montrent des détails comme des yeux ou des cornes et ont souvent de grandes mains avec des doigts exagérés « .

Les anthropomorphes sont également représentés dans les pétroglyphes et sont l’un des éléments les plus courants dans les grottes.

Ces images sont apparues pour la première fois à l’époque archaïque. Les sites de la période forestière contiennent également des images humaines. Les chercheurs ont conclu que les sites d’art en plein air et d’art rupestre du Tennessee partagent un thème central de l’imagerie humaine.

Les cercles sont également fréquents dans les sites d’art rupestre en plein air. Il s’agit notamment des pictogrammes « soleil » et des pétroglyphes à cercle concentrique. Dans au moins trois cas, ils sont associés à des chutes d’eau. Les cercles peuvent aussi se produire en plein air avec des anthropomorphes. D’autres motifs communs aux grottes et aux sites en plein air sont les rainures et les lignes courbes. En plein air, ils sont souvent produits par une technique de fosse et de rainure dans du grès tendre et sont fréquemment trouvés dans des sites qui contiennent aussi des motifs réalistes.

Les chercheurs ont constaté qu’en revanche, « les oiseaux sont parmi les représentations les plus fréquentes dans l’art rupestre dans les zones sombres des grottes. » Fréquemment, mais pas exclusivement, les oiseaux à l’intérieur des grottes sont représentés en vol, les ailes déployées et les plumes clairement délimitées. La présence commune d’oiseaux à l’intérieur des grottes, mais pas dans les sites en plein air, est déconcertante si les oiseaux sont des créatures associées au monde supérieur ou céleste, comme l’ont interprété les archéologues du sud-est.

Les dessins découverts au Tennessee sont censés représenter le monde préhistorique des Amérindiens en trois dimensions – les parties supérieures de l’art sont « célestes » représentant les croyances religieuses. Les sections du milieu montrent habituellement les plantes, les animaux et le monde dans lequel ils auraient vécu. L’art qui se trouve dans les parties inférieures des grottes et des murs représente  » l’obscurité, la mort et le danger ».

On sait que les gens venaient sur le Plateau pour trouver des aliments spécifiques, y compris des animaux et des plantes, et pour obtenir des ressources non alimentaires. L’art rupestre faisait partie intégrante de la façon dont les gens concevaient et utilisaient leurs paysages.

Traduction SOTT.

Source : http://www.whitewolfpack.com/2013/06/ancient-cave-art-that-was-hidden-for.html

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source et le site: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2018/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Votre aide est importante…

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Articles Phares