A la Une Civilisations disparues EUROPE

Un Village de 5000 ans au Nord de l’Écosse

En 1850 une très violente tempête dégage une porte secrète dans le sol qui permet de découvrir tout un village de 5000 ans, bien conservé, au Nord de l’Écosse

Même si l’histoire peut parfois paraitre un peu ennuyeuse, nous ne pouvons qu’être fascinés par d’incroyables découvertes. C’est le cas de cette histoire.

Dans une petite crique en Écosse, encastrée et cachée parmi les collines verdoyantes, il y a une cachette secrète. Cela ne semble pas particulièrement impressionnant au début, mais un pas à l’intérieur et vous serez ébloui.

Près de mille ans de cela, c’était un endroit très important. Plus tard, il a été oublié, enseveli sous le sable. Personne ne savait que cet endroit avait déjà existé, jusqu’à ce qu’une terrible tempête ne balaye les îles Orkney en 1850 et révèle un secret incroyable…

Sur les îles Orkney au large de l’Écosse, enfouie dans des collines vertes couvertes de mousses, se cache un secret plus ancien que les grandes pyramides d’Égypte.

Au premier coup d’œil, il ne ressemble pas à grand-chose, mais croyez-le, cet endroit est unique.

Juste sur cette colline verdoyante, il y a une très vieille ville souterraine, parfaitement préservée.

Ce site préhistorique s’appelle Skara Brae.

Dans les années 1850, les îles Orkney ont subi une violente tempête avec de gros dégâts et plus de 200 morts. Mais avec le mauvais vient aussi un peu de bon. Car quand la tempête s’est calmée, les fermiers des environs ont découvert un site enfoui dans le sable.

Le site expose huit maisons en pierre et l’on estime que cet endroit était habité entre 3180 et 2500 av. J.-C.. Skara Brae devient ainsi l’un des plus anciens villages agricoles de la Grande-Bretagne.

Skara Brae a été surnommé « Pompéi d’Écosse », car les restes sont bien préservés. Parce que le sable environnant et l’architecture des bâtiments sont bien protégés du froid, les bâtiments et leur contenu ont été remarquablement préservés au cours des millénaires.

Les archéologues estiment qu’environ 50 à 100 personnes vivaient dans le village.

À l’époque les maisons se trouvaient à 1500 mètres de la mer. Autour des maisons s’étendent des pâturages pour répondre aux besoins du village. Maintenant, la mer a creusé son chemin en se rapprochant du village révélant une vue splendide.

Qui plus est, le village englobe sept ou huit maisons toutes reliées entre elles par des tunnels. Chaque résidence pouvait être isolée par une porte en pierre.

Dans chaque chambre, il y a toujours un lit qui est plus grand que les autres, mais personne ne sait pourquoi.

Chaque chambre dispose également de casiers, des bureaux, des sièges et des boîtes de rangement.

Ces boîtes de rangement ont été construites pour être étanches, ce qui indique qu’elles ont peut-être conservé des fruits de mer frais à l’intérieur des maisons, probablement pour les manger plus tard.

L’un des logements diffère des autres. Ici, les archéologues n’ont pas trouvé de lits ou d’autres meubles. La maison aurait, semble-t-il, servi d’atelier.

Dans le village il y avait aussi un système d’égouts et chaque maison avait ses propres toilettes.

Skara Brae était une société composée de familles.

Les constructions des maisons sont assez similaires et les archéologues ont conclu que la société était égalitaire, sans aucun chef autoritaire.

Certains croient que les villageois étaient des poètes, un peuple d’origine inconnue qui s’est installé dans l’Est et le Nord de l’Écosse pendant les dernières époques de l’âge du fer britannique.

Mais les découvertes archéologiques ont démontré que les gens qui ont vécu ici pouvaient être encore plus anciens.

Il y a eu un certain nombre de découvertes énigmatiques sur le site. Entre autres choses, une boule de pierre sculptée*. Personne n’est sûr de savoir à quoi elle servait.

Personne ne sait pourquoi le village a été abandonné. Cependant, vers 2500 avant J.-C., les changements climatiques ont provoqué un climat plus froid et humide sur les îles Orkney.

Il existe plusieurs théories selon lesquelles Skara Brae a connu un destin tragique. Mais les plus courantes sont qu’il y a eu une violente tempête.

Christopher Knight et Robert Lomas, entre autres, ont noté que Stonehenge semble avoir été abandonnée à peu près à la même époque…

Alors, quel avenir pour Skara Bra ?

Bien que le village ait été construit près de deux kilomètres de la plage, la mer a gagné du terrain au cours de ces derniers siècles. Depuis 1926, un mur de béton a été construit afin de protéger les maisons contre la mer qui ne cesse de se rapprocher et de fortes tempêtes d’automne.

Pour éviter que Skara Brae et plusieurs autres monuments antiques ne soient détruits, on a envisagé de construire une plage artificielle de blocs de pierre et de brise-lames. Mais rien n’a été fait.

Jusqu’à présent, les touristes peuvent continuer à visiter cet endroit fascinant, mais la question est de savoir pour encore combien de temps ?

Nous espérons que le gouvernement écossais fera tout ce qu’il peut pour préserver ce paysage fascinant.

Assurez-vous de partager cette petite part de l’histoire avec vos amis, afin que plus de gens découvrent cette merveille !

* Balles sculptées d’Ecosse : Les anciens aimaient la géométrie, comme en témoigne ce puzzle néolithique que sont les mystérieuses balles de pierre écossaises… sorte de gadgets antistress pour businessmen du néolithique.

Plus de quatre cents balles de pierre semblables à celles-ci par la forme et par la taille ( 3 à 4 cm de diamètre) ont été trouvées en Ecosse pour la plupart, et surtout au nord-est. On ne sait pas à quoi elles servaient, ou quelle était leur signification pour les communautés de cette époque. Des objets aussi inhabituels ont dû transmettre d’importants messages concernant le statut social des individus composant ces communautés.

Ces étranges artefacts sont de forme symétrique et très habilement fabriqués, d’apparence moderne, mais ils ne sont pas. Ces artefacts préhistoriques d’origine inconnue ont été trouvés principalement en Ecosse et certains d’entre eux en Angleterre et en Irlande.

Les archéologues disent que ces pierres sculptées datent d’environ 4000 AEC. Elles sont en grès, en granit ou autres roches dures.

On en dénombre actuellement plus de 425, dont 375 de la même taille, environ 70 mm de diamètre. Mais l’une d’elles mesure jusqu’à 114 mm. Elles sont toutes différentes les unes des autres. Seules quelques-unes sont endommagées, aucune ne montre les signes d’une quelconque utilisation. On se perd en conjecture sur leur usage et leur utilité.

Très peu de ces pierres ont été découvertes dans un contexte archéologique sécurisé aussi leur datation est-elle l’objet d’un débat passionné depuis des années – on a même suggéré qu’elles pouvaient être saxonnes. Cependant des spécimens ont été trouvé lors de fouilles dans du néolithique tardif à Skara Brae dans les îles Orkney. La décoration de nombreuses balles ressemble à celles des autres artefacts de cette époque, comme la poterie et l’art rupestre. (source)

Vidéos :

 

Sources : 
https://fr.wikipedia.org/wiki/Orcades
https://fr.wikipedia.org/wiki/Skara_Brae
https://www.historicenvironment.scot/visit-a-place/places/skara-brae/
https://fr.newsner.com/insolite/1850-fermier-decouvre-porte-secrete-sol-cest-decouverte-epoustouflante-monde-entier/
https://aphadolie.com/2018/01/02/en-1850-un-fermier-decouvre-une-porte-secrete-dans-le-sol-et-cest-une-decouverte-epoustouflante-pour-le-monde-entier/

Sur https://changera.blogspot.co.il/
Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source et le site: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2018/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Votre aide est importante…

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Articles Phares