A la Une Conspirationisme Société - doc

Un vaste système de corruption détecté à l’ONU

Nous avions entendu parler de « la valse des mallettes noires », aujourd’hui, c’est confirmé.

La justice américaine soupçonne un vaste système de corruption au sein de l’ONU

John Ashe, l’ambassadeur d’Antigua-et-Barbuda et ancien président de l’Assemblée générale des Nations unies, est accusé d’avoir accepté plus de 1,3 million de dollars.

John Ashe, ancien président de l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies (ONU), a été interpellé, mardi 6 octobre, par les autorités américaines, qui l’accusent d’avoir accepté plus de 1,3 million de dollars (1,15 million d’euros) de pots-de-vin en contrepartie de son aide à la réalisation de projets immobiliers.

Les autorités fédérales américaines ont mis au jour un système qui devait profiter à plusieurs hommes d’affaires d’origine chinoise.

Ces derniers comptaient sur John Ashe pour faciliter la concrétisation d’un projet de centre de conférence sponsorisé par l’ONU, à Macao, dans le sud de la Chine, au budget de « plusieurs milliards de dollars », ainsi que des projets immobiliers à Antigua-et-Barbuda.

« Une plate-forme de profit »

Au centre du dispositif : John Ashe, 61 ans, ambassadeur d’Antigua-et-Barbuda auprès des Nations unies, qui a été président de la 68e session de l’Assemblée générale de l’ONU, entre septembre 2013 et septembre 2014.

Il est accusé d’avoir accepté, entre 2011 et 2014, plus de 1,3 million de dollars d’un groupe de cinq personnes, selon Preet Bharara, le procureur fédéral de Manhattan (district sud de New York).

Le procureur Bharara, lors de sa conférence de presse, le 6 octobre à New York.

John Ashe « s’est vendu lui, ainsi que l’organisation dont il avait la charge », a affirmé M. Bharara dans un communiqué, dénonçant un projet qui visait à faire de l’ONU « une plate-forme de profit ».

Lors de sa conférence de presse, M. Bharara a aussi fait savoir que les enquêteurs n’en avaient pas terminé de leurs investigations et cherchaient encore à déterminer si « la corruption [était] une pratique courante aux Nations unies ».

Ban Ki-moon, le secrétaire général de l’ONU, s’est dit « choqué et profondément troublé » par ces accusations qui « portent au cœur de l’intégrité des Nations unies ».

http://www.lemonde.fr/

Cela fait un moment que cette corruption est à l’oeuvre sur divers fronts. Je vous propose d’écouter ces vidéos afin de comprendre ce qu’il se passe réellement au sein de l’institution qui prétend régir les droits des nations :

Scandale de Corruption a l’ONU – reportage ARTE

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source et le site: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2017/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email

Vérifiez votre éligibilité 

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Votre aide est importante…

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Les + vus cette semaine

Articles Phares