A la Une Divulgation Cosmique Extraterrestres Secrets - doc

Un jour, j’ai reçu un extraterrestre dans le journal de 20 heures de TF1

Révélations de Jean-Claude Bourret

L’armée américaine a reconnu le 10 septembre dernier que le phénomène extraterrestre était une réalité et la NASA vient d’annoncer une collaboration avec le Seti Institute, ce qui place la recherche extraterrestre au rang de discipline scientifique.

En quelques années, celle-ci a permis de faire évoluer le débat sur les extraterrestres.

Le livre de Jean-Claude Bourret et de l’astrophysicien Jean-Pierre Petit « Contacts Cosmiques » est sorti en octobre 2018 et il s’est retrouvé numéro un des ventes en France, tous ouvrages confondus, pendant trois semaines en octobre 2019. C’est bien la preuve que les Français se passionnent pour ce domaine.

Jean-Claude Bourret travaille sur ce sujet depuis plusieurs décennies et il fait quelques révélations dans l’entretien exclusif qu’il a accordé à Yannick Urrien.

Jean-Claude Bourret est journaliste et ancien rédacteur en chef de France Inter, FR3, TF1, La Cinq et RMC. Jean-Pierre Petit, ancien directeur de recherche au CNRS, est l’auteur de plus de cent publications dans les domaines de l’astrophysique, de la cosmologie, de la physique théorique et de la physique des plasmas.

« Contacts Cosmiques – Jusqu’où peut-on penser trop loin » de Jean-Claude Bourret et Jean-Pierre Petit est publié aux Éditions Trédaniel.

Kernews : Vous êtes reconnu comme étant un journaliste intègre et objectif, mais il demeure un point sur lequel tout le monde ricane : c’est celui des extraterrestres… On a souvent entendu dire : « Jean-Claude Bourret est un journaliste honnête, mais il est un peu illuminé sur les ovnis… » Or, aujourd’hui, la situation a évolué puisque, pour la première fois, l’armée américaine a confirmé, le 10 septembre dernier, des phénomènes d’ovnis. Pensez-vous avoir eu raison avant tout le monde ?

Jean-Claude Bourret : Vos lecteurs ont quelque chose d’unique au monde qui est situé entre leurs deux oreilles : c’est le cerveau. Et si les êtres humains se servaient un peu plus de ce que celui qui nous a créés nous a donné, le cerveau, qui est la capacité d’apprendre, d’analyser, de comprendre et de transcender les savoirs que l’on nous impose, comme les religions, ce serait merveilleux… On est juif parce que les parents sont juifs, on est protestant parce que les parents sont protestants, on est chrétien parce que les parents sont chrétiens, on est musulman parce que les parents sont musulmans… Mais vous avez un cerveau, alors servez-vous-en !

Si vous êtes dans l’une de ces religions, essayez d’abord de comprendre pourquoi l’on prie un Dieu qui, par définition, est tout-puissant et pourquoi il tolère qu’il y ait d’autres religions ? Évidemment, le caractère extrémiste de certaines religions veut que l’on aille tuer celui qui n’est pas dans sa propre religion, ce qui est une forme de reconnaissance de l’angoisse qui est en chaque être humain : quel est le sens de ma vie ? La religion est un prêt-à-penser.

Parfois, quand on les réinterprète aujourd’hui, les messages des grandes religions qui ont été donnés à des hommes permettent de comprendre certaines choses. Par exemple, Mahomet évoque Buraq, ce cheval céleste qui l’emmène à Jérusalem : or, vous ouvrez l’hypothèse qu’il s’agirait d’une soucoupe volante…

Les amis que je côtoie, dans toutes les religions, qui pratiquent plus ou moins leur religion, ont de leur propre religion une vision extraordinairement étriquée. Il suffit de lire l’Ancien Testament qui est commun aux juifs, aux chrétiens, aux protestants et aux musulmans, puisque le Coran reconnaît l’Ancien Testament comme un livre sacré. Si vous prenez les cinq premiers livres de l’Ancien Testament, le Pentateuque, la partie la plus sacrée, le chapitre 6 de la genèse dit que les fils de Dieu – ce qui est une absurdité, puisque Dieu n’a pas des fils, ce sont des scribes qui ont fait la traduction, cela veut dire en réalité ceux descendus du ciel , c’est-à-dire les extraterrestres – trouvèrent les filles de la Terre à leur goût, ou jolies, eurent commerce avec elles, c’est-à-dire qu’ils ont couché avec elles et leur firent des enfants. Alors, nous, qui ne croyons ni aux extraterrestres, ni à toute vie sur une autre planète, nous avons dans notre ADN un bout d’ADN venu des étoiles. C’est extraordinaire.

Si vous prenez le Coran, c’est la même chose : dans la sourate 53, Mahomet parle en disant : Voici que je vis descendre la Lune à l’intérieur de laquelle il y avait quelqu’un qu’il appelle l’archange Gabriel, et la Lune arrive à moins de deux portées d’arc de Mahomet. C’est dans le Coran. Une portée d’arc, c’est 50 mètres. Donc, il voit la Lune avec quelqu’un à l’intérieur qui lui parle et qui est à moins de 100 mètres, et il est même écrit qu’il était sans doute plus près. La sourate 54 parle de la Lune qui se fendit, c’est-à-dire que pour décrire quelque chose de lumineux qui descend du ciel, Mahomet dit que la Lune s’est fendue et qu’il y a une moitié qui s’est approchée de lui.

Si vous prenez les hindous, c’est la même chose. Les hindous décrivent l’arrivée d’extraterrestres qui sont dans des Vimanas, des chars célestes, et il y a même des bagarres entre ceux qui conduisent ces Vimanas, c’est-à-dire que les extraterrestres ne sont pas d’accord entre eux, de la même façon qu’il y a des guerres chez nous.

Vous me disiez que je suis un journaliste qui a une assez bonne réputation, avec des enquêtes comme sur Tchernobyl ou sur l’accident d’Apollo 13, mais que l’on m’a toujours pris pour un rigolo sur cette question…

Or, avant 1995, il y avait un argument majeur pour me contrer : « Vous savez, je suis astrophysicien, je regarde depuis les plus puissants observatoires du monde et l’on n’a jamais vu une seule planète tourner autour d’une autre étoile. Il n’y a qu’une seule étoile qui entraîne un cortège de planètes, c’est le soleil… »

C’était valable jusqu’à fin 1995, puisque l’on a découvert ensuite la première exoplanète : c’est-à-dire la première planète tournant autour d’une étoile qui n’est pas le soleil.

On vient de donner le Prix Nobel au Suisse qui a découvert cette exoplanète. Et maintenant, nous en sommes à plus de 4000 exoplanètes parfaitement identifiées ! Évidemment que je sentais, comme tout être humain qui fait fonctionner son cerveau, qu’il était totalement impossible que dans cet univers immense nous soyons la seule planète tournant autour d’une étoile, quand on voit l’infini de l’espace !

Il y a quatre ans, la NASA a dit qu’elle estimait à 60 milliards le nombre de planètes habitables, c’est-à-dire où il y a de l’eau, une atmosphère, une température raisonnable, dans notre seule galaxie ! Une galaxie, c’est un agglomérat d’étoiles qui comprend entre 100 et 1000 milliards d’étoiles. Le nombre de galaxies est passé de 200 à 2000 milliards !

On a multiplié l’univers visible par dix et l’on n’en a pratiquement pas parlé dans les journaux.

Pourquoi, malgré les risques d’ordre professionnel que vous preniez, avez-vous toujours martelé ce discours? Est-ce lié à votre enfance?

J’ai révélé cela dans une émission sur C8 : quand j’étais jeune, je devais avoir six ans, j’ai été confronté au phénomène ovni. Je n’en dirai pas plus. C’est gravé en lettres de feu dans ma tête. Je savais depuis toujours que nous n’étions pas seuls dans l’univers.

Vous auriez pu, comme le font certains militaires ou commandants de bord, ne jamais en parler…

Je pense que c’est l’avenir de l’humanité. Cela va très loin. C’est à la fois nos origines, pourquoi je suis né, pourquoi j’existe, pourquoi je pense, pourquoi je suis sur la Terre, quel est le sens de ma vie, pourquoi je vais mourir… Tout cela est lié…

D’ailleurs, mon prochain livre traitera de l’approche de la science sur la vie après la mort.

Dans les deux derniers livres que nous avons écrits avec Jean-Pierre Petit, je suis celui qui pose des questions et qui ne sait rien, alors que lui sait beaucoup de choses… Il a pris les équations d’Einstein sur la relativité générale et il les a transcendées par une formule mathématique plus globale qui permet de comprendre peut-être comment fonctionne l’univers.

Il a fait la démonstration qu’à côté de notre univers que nous voyons, il y a un autre univers qui est un univers de masse négative et qui s’interpénètre avec le nôtre, exactement comme sur un aimant, avec une masse positive et une masse négative.

Jean-Pierre Petit pense que lorsque nous mourons, puisque nous créons la conscience à travers la vie qui est la nôtre, notre conscience ne disparaît pas, mais passe dans cet autre univers et cela expliquerait la fameuse matière noire. Vous savez que pour expliquer le fonctionnement de l’univers, il y a 95 % de la matière qui devrait être là et qui n’est pas là, mais dont on dit qu’elle est forcément là puisque nous constatons, à travers le mouvement des galaxies et des étoiles, qu’il doit y avoir une masse considérable qui n’est qu’une masse hypothétique pour l’instant.

C’est ce que l’on appelle la matière noire. Dans l’univers Janus qui a été créé par le physicien Jean-Pierre Petit – tout cela est validé par des scientifiques internationaux – il arrive à faire la démonstration qu’il y a un univers négatif qui s’interpénètre avec notre univers positif.

Dans cet univers négatif, la vitesse de la lumière est 10 fois plus importante et les distances sont 100 fois plus petites, c’est un facteur 1000. Donc, s’il y a une civilisation qui est à 1000 années-lumière, on se dit qu’elle ne peut pas venir, parce que cela prendrait un millénaire. Mais en passant par l’autre univers, elle n’a qu’un an de voyage.

Le Pentagone révèle l’existence des ovnis : est-ce le signe que nous sommes proches d’un contact?

Le contact a eu lieu en long, en large et en travers, à partir des témoignages de toutes les religions. Il suffit de savoir lire. Évidemment, celui qui a des œillères et qui croit les autorités religieuses ne se pose pas la question des extraterrestres. Mais celui qui réfléchit un peu se rend bien compte que cela n’a pas de sens. D’abord, pourquoi Dieu aurait-il besoin qu’on le prie? Est-ce qu’un enfant se met à genoux devant son papa tous les matins en disant : « Papa, fais en sorte que j’aie à manger à midi et le soir… » C’est une évidence, puisqu’il sait que son papa et sa maman vont bien s’occuper de lui.

Le simple fait d’imaginer qu’il faut prier Dieu, c’est une insulte à l’intelligence qui nous a créés, parce que cette intelligence est parfaitement capable de nous gérer sans qu’on la prie. Ensuite, qu’il y ait des mosquées, des églises, des synagogues ou des temples, pour dire gloire à Dieu, c’est une absurdité, parce que l’intelligence qui nous a créés sait exactement ce que l’on pense, ce que l’on fait, et sait exactement nous juger par rapport à des critères qui nous échappent.

Le Pentagone estime-t-il qu’il peut y avoir un contact, non pas sous la forme d’une parabole ou d’une énième religion qui se créerait, mais que l’information transparente sur ce sujet est proche?

J’invite vos lecteurs à aller sur le Web en tapant « OVNI Medvedev ». Il y a une vidéo où l’on voit une journaliste russe interviewer Dimitri Medvedev quand il était président de la Russie. À la fin de l’interview, ils sont hors antenne. Elle se marre en disant que ce sont les crétins qui croient aux extraterrestres et elle lui demande ce qu’il pense de ce dossier.

Il est très sérieux et il explique que, quand on est président de la Russie, la première chose que l’on reçoit, c’est une mallette dans laquelle il y a la liste de tous les extraterrestres qui sont sur la Terre. La fille se marre, mais il est très sérieux. Je n’en dirai pas plus.

Cela signifie-t-il que ces extraterrestres ont une apparence humaine?

Oui.

À des postes de responsabilité?

Oui.

La théorie du complot sur les reptiliens et ces organisations qui gouvernent la planète, ne serait donc pas aussi dingue que cela?

Vous avez raison, parce que la théorie du complot a été inventée par la CIA après la mort de Kennedy pour décrédibiliser.

L’histoire des reptiliens, c’est la même chose. Les services secrets au plus haut niveau – je sais de quoi je parle – savent très bien qu’il y a des extraterrestres à l’apparence humaine parmi nous. Mais, pour décrédibiliser cette information qui peut choquer, ou faire rire ceux qui n’ont aucune connaissance du dossier, ils ont injecté cette histoire des reptiliens, parce que cela ne fait que décrédibiliser.

Pourquoi décrédibiliser?

Les gens ne sont pas prêts à recevoir encore cette information. On s’approche du moment où il y aura la révélation. Ce sera peut-être dans 15 ans ou dans 75 ans, mais on n’en est pas loin.

Nous avons comme point commun notre métier, qui nous a permis de serrer des mains à des gens très importants, le temps d’une interview, d’une soirée ou d’un colloque. Il m’est arrivé d’avoir en face de moi des personnes que je ne sentais presque pas humaines tant elles étaient froides, avec aucune empathie. Elles étaient fausses… Je suis reparti en me disant en plaisantant : « Ce gars doit-être un reptilien ! » Avez-vous déjà ressenti cela?

J’ai ressenti plus que cela. Un jour, j’ai reçu un extraterrestre dans le journal de 20 heures de TF1. Vous êtes le premier à qui je dis cela. C’était extraordinaire, parce qu’il avait une apparence humaine tout à fait comme vous et moi, et j’ai senti physiquement qu’il prenait mon cerveau intellectuellement ! Il avait pénétré dans mon cerveau, c’était affolant.

Mais à l’époque, j’étais déjà initié aux grands mystères de la vie extraterrestre, donc je n’ai pas été tellement surpris. C’est pour vous dire à quel point il y a une interpénétration entre la vie extraterrestre qui est présente sur la planète Terre, que 99,9 % des gens ne connaissent pas. Vous avez plus de la moitié des gens qui n’y croient pas, en disant : « Ce pauvre Bourret, il faut qu’il arrête de boire, il devient de plus en plus fou ! »

Tout cela ne me gêne pas, parce que je sais que les événements me donneront raison. De la même façon que quand je disais que nous n’étions pas la seule planète à tourner autour d’une étoile, mais que la vie foisonnait dans l’univers, on me prenait pour un fou.

Je me souviens d’un débat à Lille, avec un astrophysicien qui m’a dit : « Le scientifique, c’est moi. Je reviens du plus grand observatoire du monde, le mont Palomar. Depuis 30 ans, nous observons l’univers et l’on n’a jamais vu la moindre planète tourner autour d’une étoile ! » À l’époque, je devais avoir une trentaine d’années, je lui ai répondu que c’était parce que nos instruments d’observation n’étaient pas assez puissants. Or, les événements m’ont donné raison.

Je rebondis sur cette histoire du plateau de télévision avec cet extraterrestre qui a tenté de prendre le contrôle de votre cerveau. J’ai des témoignages, mais avec une grille de lecture différente : lorsque l’on ressent cette sorte de télépathie négative auprès de quelqu’un, c’est très rare, on se dit que la personne doit être satanique…

Si vous l’avez ressenti, je ne suis pas étonné. On se connaît depuis 40 ans, je connais votre carrière, vous avez des contacts à tous les niveaux, il faut en avoir conscience et comprendre ce qu’ils font sur la Terre.

Dans les civilisations extraterrestres, on sait exactement ce qui se passe sur la planète Terre.

Vous avez des ethnies qui sont différentes, les cultures ne sont pas les mêmes, les religions ne sont pas les mêmes, alors qu’il y a des milliers de milliards de planètes qui abritent une forme de vie supérieure en intelligence et en culture à notre propre civilisation.

Pour une raison très simple, le singe est descendu de l’arbre il y a quelques centaines de milliers d’années. La planète Terre a 4,5 milliards d’années et l’univers a 13,8 milliards d’années, ce qui veut dire que sur d’autres planètes la vie a pu naître des milliards d’années avant la nôtre.

On ne peut même pas imaginer ce que serait une civilisation qui n’aurait que 5000 ans d’avance par rapport à nous… Alors, des milliards d’années !

Pour le moment, nous sommes dans les faits, alors essayons d’extrapoler. Si ces gens sont là, est-ce pour nous surveiller? Nous maîtrisent-ils déjà? Sont-ils tout simplement chez nous sous une forme plus avancée? Mais s’ils sont aussi hommes, ne sont-ils pas terrestres par la force des choses?

C’est une très belle formule. Pourquoi sont-ils sur la planète Terre et pourquoi ne nous quittent-ils pas? Nous entrons dans un domaine que l’on ne peut pas traiter en quelques minutes. C’est tout un chemin.

C’est comme l’enfant de quatre ans qui demande à son papa ou à sa maman comment on fait des enfants. Le papa va expliquer qu’il met une petite graine dans le ventre de maman et qu’après il y a une fleur qui pousse… Mais en fait, il ne sait pas exactement comment les choses se passent. Il ne sait pas exactement pourquoi l’homme est attiré par la femme et vice versa, et pourquoi ils ont envie de procréer ensemble. Il y a une programmation extrêmement forte dans chaque être humain, puisque même les couples homosexuels veulent des enfants. Donc, on voit bien que la finalité de la vie est de donner la vie et la finalité de la vie étant de donner la vie, la vie est créée pour qu’il y ait de la conscience.

Nous sommes des créateurs de conscience. La conscience permet de créer l’univers. S’il n’y avait pas de conscience, l’univers n’existerait pas.

Il y a peut-être dans notre vie terrestre des races supérieures qui seraient extraterrestres, mais elles ne communiquent pas. Elles dissimulent leur présence sur Terre, mais elles sèment des graines dans chaque pays. Vous êtes connu en France et, dans d’autres pays, il y a aussi des Jean-Claude Bourret qui parlent… À la hauteur de l’observation extraterrestre, est-ce comme si des humains examinaient une colonie de fourmis, avec l’une d’entre elles qui alerte d’autres fourmis en leur disant : « Regardez, il y a des humains qui nous observent… » Est-ce un peu cela?

C’est une belle image… Quelle est la finalité de ces civilisations extraterrestres?

Je ne le sais pas car, pour le savoir, il faut avoir leur niveau de culture, de connaissance et de conscience. Mais je sais qu’elles existent et qu’elles sont là parmi nous. Je ne sais pas si elles nous observent millimètre par millimètre. Elles ont peut-être une vision globale, comme nous avons une vision globale de la fourmilière. Il y a certainement une finalité à tout cela. Il faut être prêt au contact parce que, le jour où il aura contact, ce sera destructeur.

Ce contact a déjà eu lieu, si je reviens sur votre analyse des religions monothéistes à travers la transmission d’un code de vie…

Le code de vie date d’il y a 5000 ans, c’est le même. Je crois que dans toute programmation de la vie, qu’il s’agisse d’une plante, d’un insecte, d’un vertébré ou d’un humain, il y a toujours la volonté d’agrandir son territoire, par la force, et de le défendre. C’est programmé en chacun d’entre nous.

C’est pour cela qu’il y a de la violence. Quand vous regardez les faits divers, c’est abominable, avec des gens qui poignardent, qui violent ou qui assassinent. Mais ce que nous appelons la violence, c’est à partir d’un code moral qui n’existait pas il y a peut-être 15 000 ou 20 000 ans. Il est certain que ces règles de vie nous permettent de mieux vivre ensemble et d’éviter de tuer quelqu’un pour lui piquer sa montre, bien que cela existe encore tous les jours.

Plus les scientifiques ont cherché à démontrer que Dieu n’existait pas, moins ils sont arrivés à le prouver : je fais référence à Jean Guitton. Et plus les scientifiques tentent de convaincre que les ovnis n’existent pas, moins ils arrivent à le faire…

Oui, parce que, à chaque moment de l’histoire, vous avez un élément nouveau incontestable qui montre que tous ceux qui disaient que nous sommes seuls dans l’univers ont été démentis. Au fur et à mesure que le temps passe, les observations d’objets volants non identifiés jugées crédibles se multiplient. En 2004, un porte-avions nucléaire américain fait décoller une patrouille de F-16 parce qu’ils détectent quelque chose de bizarre. Le pilote voit en plein jour au-dessus de la mer un cylindre d’une dizaine de mètres, sans ailes et sans hélice, et qui bouillonne sur la mer.

Le cylindre part à toute vitesse et il fait 150 kilomètres en deux secondes ! C’est hallucinant. Ensuite, un autre film a été authentifié à la fin de l’année 2019 par le Pentagone, qui reconnaît ne pas savoir ce qui s’est passé.

Mais quand vous expliquez cela aux gens, ils vous répondent : « Oui, mais c’était quoi le résultat du match de foot hier soir ? » Tout cela est mélangé… C’est une façon de faire en sorte que les gens ne réfléchissent pas aux vrais grands problèmes de la vie. Si les gens réfléchissaient davantage, la civilisation avancerait plus rapidement.

Certes, mais votre livre figure en tête des ventes !

Oui et je suis très à l’aise pour en parler. J’ai fait don de tous mes droits. Je touche zéro centime. Donc, ce n’est pas une histoire d’argent. On m’a reproché de parler des ovnis pour gagner de l’argent : ce n’est pas le cas. Mais je précise qu’il n’est pas scandaleux de gagner de l’argent ! On a l’art de tout salir. On me dit que c’est pour me faire de la pub ! Je n’en ai que faire… J’ai 78 ans et je vis très bien sans la publicité !

Mais je crois que j’ai un message à faire passer. Cela ouvre l’esprit des gens. J’invite les gens à regarder le ciel et le cosmos en leur expliquant qu’il y a autre chose dans la vie. Les gens ont une vision cosmique et une conscience qui leur permettent d’être des humains à part entière.

Nous venons d’évoquer sans doute le sujet le plus sensible sur Terre, comme la spiritualité ou la philosophie. Toutefois, nous ne voulons pas l’aborder en face…

Nous ne voulons pas le voir en face. Quand j’étais petit, je priais énormément. J’allais au catéchisme et je me souviens avoir récité des centaines de fois le « Notre Père » en me disant que, peut-être, je ne prierais pas lorsque je serai vieux et je voulais faire une provision de prières…

Ce que les gens ne comprennent pas, c’est que quand ils prient Dieu, peu importe leur religion, ce n’est pas Dieu qu’ils prient, mais c’est leur propre esprit.

Le Créateur n’est pas aux cieux, mais il est partout autour de nous, y compris dans nos propres atomes.

Nous sommes une parcelle de la magnificence divine, nous sommes une partie du Créateur. Donc, quand on prie Dieu, on se prie soi-même. C’est un mélange entre l’ADN et la conscience.

http://homme-et-espace.over-blog.com/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source et le site: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Recevez la Newslettter

Vous souhaitez être informés des bons plans, découvrir les meilleurs articles du réseau Elishean et recevoir des conseils pour optimiser l'Ascension. C’est très simple, inscrivez-vous...

Votre aide est importante…

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Articles Phares