A la Une Divulgation Cosmique

Un dossier de la CIA révèle l’identité de Jésus et le scénario de la fin des temps

Un livre découvert parmi les dossiers classifiés de la CIA prétend nous révéler la véritable identité de Jésus-Christ, ainsi que les détails de la fin du monde à venir et une multitude de détails sur les OVNIS.

Des dossiers déclassifiés des archives de la CIA révèlent l’étrange livre intitulé « The Adam and Eve Story » (« L’histoire d’Adam et Eve ») datant de 1966.

Lire le livre en anglais pdf

Ce manuscrit se trouvait parmi un paquet de documents accompagnant un article du magazine Time et un « bordereau de transmission ». On y a également retrouvé une boîte à outils, des manomètres pour pneus, un porte-clé et un kit de réparation pour pare-chocs.

Le livre – écrit par l’auteur Chan Thomas – contient toute une série d’affirmations surprenantes sur l’histoire du monde et sur un cataclysme imminent qui serait étroitement lié à l’histoire biblique du déluge de Noé.

Le Daily Star Online a révélé que Thomas semble avoir été un chercheur sur les OVNI travaillant sur un projet pour l’US Air Force.

Les raisons de la classification par la CIA de ce texte et des autres éléments demeurent inconnues, mais depuis qu’il a refait surface de nombreuses théories ont émergé.

Sur le manuscrit, il est annoté à la main la mention « pour Art L., de », le deuxième nom ayant été masqué par la CIA. Cela laisse supposer que ce texte aurait pu être saisi à quelqu’un qui l’avait reçu en cadeau.

Thomas affirme dans le livre que le monde est sujet à des « changements cycliques de pôles ».

Il prétend que la civilisation est anéantie tous les 7 000 ans par cet événement cataclysmique, qui a été prédit par des personnalités de l’histoire – y compris Jésus.

Il affirme que Jésus n’est pas la figure prophétique que nous connaissons actuellement, et tel qu’il est décrit dans la Bible. Il serait, en réalité, un érudit formé en Inde.

Et il est écrit que Jésus avait prédit un désastre imminent et tentait de préparer les gens à la fin des temps – le dernier cataclysme étant le déluge subit par Noé.

Thomas prétend avoir traduit les dernières paroles de Jésus sur la croix, affirmant qu’il parlait réellement dans la langue qu’il avait apprise en Inde – dans laquelle il disait : « Je succombe, je m’évanouis, l’obscurité m’a vaincue ».

Il allègue que le dimanche de Pâques, le jour durant lequel Jésus est monté au ciel, il a en fait été récupéré par un « véhicule spatial » venu d’ailleurs.

Le titre du livre – L’histoire d’Adam et Eve – provient de l’appréciation de Thomas selon laquelle l’histoire de la Genèse est en réalité une parabole sur l’effondrement d’une civilisation antérieure, lors d’un événement cataclysmique qui a précédé le déluge de Noé.

Il affirme qu’il existe des « zones vides » dans la Voie Lactée que notre système solaire traverse tous les quelques milliers d’années, ce qui provoque des changements cataclysmiques sur la Terre lorsque les pôles se déplacent.

Aucune des affirmations de Thomas dans son livre ne repose sur la compréhension moderne de l’histoire ou de la science.

Malgré ses nombreuses affirmations surprenantes, le livre étrangement classifié par la CIA devient encore plus étrange lorsque l’on examine qui était Thomas.

On pense que Thomas faisait partie d’une équipe employée par la société aérospatiale McDonnell Douglas et dirigée par le Dr Robert Wood – devenu depuis un expert reconnu sur les OVNI au sein du MUFON.

Wood avait nommé Thomas dans un article publié en 2007. Il avait indiqué que c’était l’un des hommes qu’il avait employés pour leurs recherches sur les OVNI.

Il décrit l’auteur comme étant un « innovateur exceptionnel » qui « prétendait être en contact avec les extraterrestres ».

Le Dr Wood a toutefois avoué avoir presque « viré » Thomas pour son comportement excentrique – mais l’a décrit comme un « penseur hors du commun ».

Des documents publiés par WorldCat révèlent que le livre étrange de Thomas a été publié en 1963 et 1965, et qu’une copie a été enregistrée dans les fichiers de la CIA en 1966.

Ce livre obscur est ensuite devenu inédit jusqu’en 1993 et il n’a plus été republié depuis. Malgré tout, des versions complètes sont disponibles en ligne.

Des forums sont, cette année, tombés sur ce livre – le fichier de la CIA étant passé de main en main avec une réputation de livre « banni ».

Le service Google Trends révèle que l’intérêt pour Thomas et son livre a augmenté de 700% ces 12 derniers mois.

La vérité est peut-être encore plus étrange qu’on ne pourrait le penser. En effet, cet homme, qui travaillait sur un projet lié au projet OVNI pour le compte de de l’US Air Force, a écrit un texte si étrange qui s’est en quelque sorte retrouvé parmi des fichiers hautement classifiés.

Thomas commence également son livre par une dédicace dans laquelle il liste plusieurs des plus hauts gradés américains car, sans eux, « ce livre n’existerait peut-être pas ».

Il mentionne Curtis LeMay, un général de l’armée de l’air américaine qui a été d’une importance capitale dans la politique militaire des années 1960 pendant la guerre froide. On lui attribue la célèbre citation « Bombardez-les jusqu’à ce qu’ils reviennent à l’âge de pierre ».

L’auteur cite également le général des forces aériennes américaines, Harold Grant, responsable des communications, et l’amiral Rufus Taylor, un officier du renseignement qui a ensuite travaillé pour la CIA.

On ne sait pas pourquoi Thomas a dédié son livre à ces personnalités militaires de haut rang – et il ajoute un message à « l’état-major conjoint de cette époque » et les remercie de leur « encouragement inspirant ».

Clôturant son introduction, Thomas écrit : « À tous ceux qui ont éprouvé des difficultés, méprisé et ri, qui m’ont relégué à la folie et qui m’ont même viré. »

« Sinon, comment aurais-je été aussi motivé pour rechercher, résoudre, trouver et obtenir la vérité. Je leur dois tout. »

Michaël Salla nous donne des détails surprenants sur les affirmations de Chan Thomas

Ben Davidson, fondateur de Space Weather News, a commencé sa série vidéo en six parties sur le cycle Catastrophes de la Terre en présentant un livret de 57 pages intitulé «L’histoire d’Adam et Eve», écrit par «Chan Thomas», qui a été classé par la CIA peu après sa Publication de 1963 et déclassifiée en partie le 24 juin 2013 avec la publication d’une version numérique assainie sur le site Web de l’ ICA . L’analyse de Thomas sur les changements de pôles cycliques était différente de celle proposée à l’époque par Charles Hapgood dans son livre phare, The Earth’s Shifting Crust(1958).

Selon Davidson, c’était une explication plus précise de Thomas sur la façon dont se produit un changement de pôle, ce qui a conduit la CIA à classer le livre de Thomas.  Adam and Eve Story a été publié pour la première fois en 1963 par Emerson House , avec une troisième édition publiée en 1965, puis republié par Bengal Tiger Press en 1993. On ne sait pas quand, pourquoi et comment la CIA a classé le livre de Thomas, mais le fait que la CIA ait choisi de publier une version assainie déclassifiée en 2013 est très important.

Dans la première partie de sa série vidéo, Davidson oppose l’hypothèse de pôle errant de Hapgood au décalage de pôle décrit dans le livre de Thomas sur la suppression de la CIA. Hapgood a écrit sur un changement de pôle pouvant aller jusqu’à 40 degrés qui pourrait se reproduire tous les 5 000 ans environ dans The Earth’s Shifting Crust, où des pôles géographiques plus anciens erreraient à la surface de la Terre à chaque déplacement de la croûte terrestre.

Au lieu de cela, Thomas a parlé d’un déplacement massif de près de 90 degrés  qui déplacerait les deux pôles dans les tropiques en moins d’un jour, puis reviendrait à leurs positions polaires antérieures après le cycle suivant:

En ¼ à ½ journée, les pôles se déplacent presque jusqu’à l’équateur et tout l’enfer se déchaîne. L’atmosphère et les océans ne se déplacent pas avec la coquille – ils tournent toujours d’ouest en est – et à l’équateur, la vitesse est de 1 000 milles à l’heure. Normalement, il faut faire une rotation par jour. Ainsi, tandis que l’obus se déplace avec les pôles allant vers l’équateur, les vents et les océans se dirigent vers l’est, soufflant sur la surface de la terre à une vitesse supersonique, inondant les continents de plusieurs milles d’eau….

Vous pouvez donc voir que les âges glaciaires ne sont pas une question d’avancée ou de retrait de la glace; c’est simplement que différentes régions de la Terre se trouvent dans des régions polaires à des moments différents, pour des durées différentes, les changements de positions se produisant en une fraction de jour. [ L’histoire d’Adam et Eve , pp.13-14]

Thomas a fourni un tableau illustrant comment le pôle Nord, par exemple, basculerait entre les régions de l’hémisphère Nord après une inclinaison de près de 90 degrés.

L’histoire d’Adam et Eve, p. 17

C’est la conclusion de Thomas selon laquelle des décalages de pôles cycliques de presque 90 degrés ont été inversés au cours des millénaires, ce que Davidson a identifié comme la raison principale pour laquelle la CIA a classé le travail de Thomas. Si les pôles nord et sud basculaient de 90 degrés, il y aurait peu de traces de changements de pôles antérieurs, car ils seraient enfouis sous une épaisse couche de glace.

Cela nous amène à la science des paléomagnétiques – l’étude de l’enregistrement du champ magnétique terrestre dans des roches, des minéraux ou des matériaux archéologiques – qui a été utilisée pour déterminer le mouvement historique des pôles magnétiques de la Terre.

Davidson a cité un certain nombre d’articles scientifiques traitant des données paléomagnétiques provenant de points chauds volcaniques. Une étude paléomagnétique de 1985 très appréciée intitulée «Le véritable vagabondage polaire: analyse des pôles paléomagnétiques cénozoïques et mésozoïques» a révélé que «le pôle a bougé de 22 ou 10 degrés au cours des 180 derniers millions». l’hypothèse du pôle errant de 40 degrés que Hapgood a proposé sur une période approximative de 5 000 ans.

Une étude ultérieure de 2001 intitulée «Stabilité de la Terre par rapport à l’axe de rotation pour les 130 derniers millions d’années» a conclu que «la position moyennée dans le temps de l’axe de rotation n’a dévié que de 5 ° au cours des 130 derniers mois. , indiquant que les hétérogénéités de la masse du manteau n’ont pas suffisamment changé pour conduire TPW [True Polar Wander] ». Davidson a cité celles-ci et une étude de 2018 comme étant les éléments clés du corpus de preuves scientifiques réfutant l’hypothèse du pôle errant de Hapgood.

Cependant, comme l’a souligné Davidson, les données scientifiques issues d’études paléomagnétiques ne traitent pas de la théorie de Thomas selon laquelle les pôles basculent au cours du temps géologique, ce qui donne à penser que les pôles n’ont pas bougé depuis des millions d’années, comme l’ont conclu par erreur des chercheurs:

Tous les travaux qui écrasent la théorie utilisent ces études imparfaites, en particulier la position moyenne des pôles à long terme, et aucune n’aborde le problème d’un changement de table de ping-pong dans lequel la position moyenne des pôles semble être dans la même position pendant des millions d’années.

Davidson va même jusqu’à suggérer que Hapgood, qui a travaillé pour le prédécesseur de la CIA, le Bureau des services stratégiques pendant la Seconde Guerre mondiale, a organisé une «séance restreinte» avec son livre de 1958 afin de révéler un peu la vérité sur la scène publique. d’une manière qui pourrait éventuellement être discrédité.

 

Davidson a cité un livre de 1994 intitulé World in Peril concernant les informations jadis classifiées fournies par un explorateur polaire arctique, le major Maynard White, qui a parlé à son fils, Ken (l’auteur du livre), des réunions secrètes du Pentagone en 1948 au cours desquelles la suppression des preuves du pôle cyclique les changements ont été discutés:

Lors d’une des réunions scientifiques auxquelles le major White a assisté au Pentagone au début de 1948, les scientifiques ont discuté de l’opportunité d’alerter le public sur le phénomène imminent de retournement polaire. Aucun des scientifiques n’accepterait de cacher ces informations au public, mais d’un autre côté, ils ne pourraient pas non plus se mettre d’accord sur la manière de les divulguer. La connaissance de ce phénomène, selon certains, pourrait en soi détruire la fibre morale de la société. Leurs craintes étaient apparemment infondées lorsque, au début des années 50, des informations sur le phénomène de retournement ont été publiées dans une chronique de journal et dans un article de magazine, mais, étonnamment, elles n’ont suscité aucune réaction de la part d’un public apparemment assommé ou incrédule.

Compte tenu de la quantité de données scientifiques présentées par Davidson dans sa série Earth Catastrophe Cycle, il est clair que des changements de pôles physiques d’environ 90 degrés ont été historiquement enregistrés, et que les autorités gouvernementales le savent déjà dès 1948.

Cela nous amène à la question critique: « Quel est le déclencheur d’un changement de pôle géophysique? »

Hapgood et Albert Einstein, le rédacteur de la préface de son livre de 1958, pensaient que l’accumulation de glace aux pôles Nord et Sud déclencherait un déplacement de la croûte terrestre (déplacement géophysique des pôles). Einstein a expliqué le mécanisme de déclenchement comme suit:

Dans une région polaire, il y a un dépôt continu de glace, qui n’est pas répartie symétriquement autour du pôle. La rotation de la Terre agit sur ces masses déposées de manière asymétrique et produit un moment centrifuge qui est transmis à la croûte rigide de la Terre. La force centrifuge sans cesse croissante ainsi créée, lorsqu’elle aura atteint un certain point, provoquera un mouvement de la croûte terrestre sur le reste de son corps, ce qui déplacera les régions polaires vers l’équateur.

Davidson affirme dans la première partie de sa série qu’Einstein a finalement rompu avec Hapgood lorsqu’il s’est rendu compte que la quantité de glace aux pôles serait insuffisante pour provoquer un déplacement de la croûte, comme il l’avait précédemment conclu à partir des données de Hapgood.

Contrairement à Hapgood, Thomas pensait que l’explication était qu’il se passait quelque chose à l’intérieur de la Terre qui était le mécanisme déclencheur. Thomas a écrit :

… Une fois tous les quelques milliers d’années, des matières neutres s’échappent du noyau intérieur d’un rayon de 1 800 km dans le noyau extérieur en fusion d’une épaisseur de 1 300 km, et il se produit une véritable explosion atomique à l’intérieur de la Terre. L’explosion de la couche à haute énergie du noyau externe perturbe complètement la structure électrique et magnétique à la fois du noyau externe fondu et de la couche externe fondue de 60 miles d’épaisseur. Enfin, les calottes glaciaires sont autorisées à tirer la coque de la terre autour de l’intérieur, les couches fondues peu profondes lubrifiant le passage au maximum. [ L’histoire d’Adam et Eve , p.14]

Thomas compare la «matière neutre» qui s’échappe du noyau intérieur de la Terre au plasma lors d’une explosion solaire, puisque celles-ci sont basées sur ce qu’il a prétendu être le même principe universel gouvernant trouvé dans l’atome et les galaxies.

Par conséquent, Thomas suggère que le mécanisme de déclenchement du soleil émettant un éclair solaire ou un micronova est similaire à ce qui provoque le noyau interne de la Terre à émettre des ondes d’énergie qui déplacent à la fois les pôles magnétiques et physiques jusqu’à 90 degrés. un motif cyclique.

Dans World in Peril , le mécanisme de déclenchement est décrit comme une inversion du champ magnétique terrestre, citée par Davidson :

Des expériences répétées ont montré qu’à mesure que le «pôle magnétique se rapprochait du » pôle géographique, le pôle « magnétique » accélérerait à un moment donné son taux de convergence comme s’il était entraîné vers le pôle « géographique » par la force centripète et devait coïncider; mais au lieu que les pôles coïncident, le pôle «magnétique» se retournerait rapidement autour du pôle «géographique», ils se détourneraient vers l’équateur comme par la force centrifuge, pour aboutir à une position où les deux axes présumeraient une approximation de 89- divergence de degré. Après ce «retournement» polaire, les axes commenceraient alors progressivement à se reconvertir sur une longue période.

Selon les informations classifiées reçues par le major White et son unité de reconnaissance arctique de l’USAF, le retournement de pôle magnétique serait l’élément déclencheur d’un déplacement de la croûte conduisant à un décalage de pôle géophysique de presque 90 degrés, comme expliqué dans la description au monde en péril :

World in Peril… fournit une explication, basée sur les découvertes de l’unité, de la manière dont les scientifiques du Pentagone ont déterminé que notre globe a évolué depuis la préhistoire, et de la imminence d’un autre cataclysme de la transformation de la Terre! Nous pouvons maintenant comprendre pourquoi les mammouths et les mastodontes trouvés dans le pergélisol arctique ont été instantanément gelés avec une végétation subtropicale dans leur bouche et leur estomac. World in Peril est peut-être le seul livre imprimé qui explique avec précision le mécanisme déclencheur insaisissable du phénomène connu des scientifiques depuis plus de 200 ans sous le nom de «changement de la croûte terrestre» et de ce que cela implique.

Il est important de souligner la nature complémentaire des mécanismes de déclenchement décrits dans The Adam and Eve Story de Thomas et les informations de White dans World in Peril.

White décrit essentiellement un processus géologique interne par lequel un retournement de pôle magnétique entraînerait un déplacement de la croûte terrestre, de sorte que les deux ensembles de pôles (magnétique et géophysique) se réaligneraient brièvement aux extrémités opposées de l’équateur. Les pôles magnétiques se réaligneraient progressivement avec les nouveaux pôles géophysiques nord et sud jusqu’à ce que le cycle se répète, les anciens pôles géophysiques revenant à leurs positions antérieures.

Un événement inconnu à l’intérieur de la Terre déclencherait à la fois le retournement du pôle magnétique et le déplacement de la croûte terrestre selon les informations recueillies par White et aurait été réprimé par les agents de la sécurité nationale.

Le livre de Thomas explique le mécanisme interne qui déclenche les décalages de pôles. La matière neutre qu’il a décrite est essentiellement l’équivalent fonctionnel d’une micronova ou d’une éruption solaire émise par le noyau interne de la Terre. Par conséquent, toute preuve que l’intérieur de la Terre génère quelque chose d’analogue à une activité solaire accrue est un indice important d’un changement de pôle dans un proche avenir.

La série en six parties de Davidson constitue un argument convaincant en faveur d’un lien entre les micronovas cycliques et les décalages de pôles historiques de près de 90 degrés, qui se produisent dans un mouvement de va-et-vient faisant apparaître que les pôles actuels sont dans leurs positions respectives depuis des millions d’années. comme les études paléomagnétiques ont conclu à tort.

En outre, l’accent mis sur les informations proposées par Thomas et White, selon lesquelles les événements géologiques internes provoquent des déplacements de la croûte terrestre plutôt que des événements externes tels que l’accumulation de glace aux pôles, permet de se concentrer correctement sur quelque chose se produisant dans le noyau fondu de la Terre.

Les données historiques et les analyses présentées par Davidson suggèrent que quelque chose déclenche simultanément des éruptions de « matière neutre » à partir du noyau terrestre interne et du soleil sous la forme de micronovas. Cela nous amène finalement au rôle joué par les rayons cosmiques en tant que mécanisme de déclenchement insaisissable, et à des données scientifiques récentes montrant que ces derniers ont récemment émergé de l’Antarctique et qu’il est possible qu’ils soient reliés à de mystérieuses vagues sismiques globales.

Sources :

https://www.dailystar.co.uk/news/weird-news/773619/jesus-easter-cia-files-chan-thomas-adam-and-eve-story-cataclysm-end-of-days-ufos-aliens,  –Traduite par https://activite-paranormale.blogspot.com

https://www.exopolitics.org/massive-pole-shifts-are-cyclic-according-to-declassified-cia-document/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source et le site: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Vérifiez votre éligibilité 

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Votre aide est importante…

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Les + vus cette semaine

Articles Phares