Bertrand Duhaime

Tout contribue à votre ascension sans trop de possibilités d’opposition

par Bertrand Duhaime

Constat des fluctuations énergétiques, cliché du 10 juillet 2013

Le très intense mois de juin a servi à produire une profonde transformation, autant à travers des défis sérieux que des accomplissements significatifs, afin de tirer davantage les êtres de l’Illusion et de les projeter dans la Réalité nouvelle. Récemment, des fréquences spécifiques ont animé l’intérieur de la Terre, accélérant le processus d’expansion de la conscience universelle, au point de le rendre constant et irréversible, en ouvrant le cœur à l’expression de la multiplicité des aspects de la polarité et en engendrant une forme de magnétisme soutenant en priorité la Conscience de l’unité, afin d’atténuer les illusions de la dualité, une caractéristique propre à la troisième dimension, celle de la densité.

C’est pourquoi, pour ainsi dire, des énergies qui n’ont fait qu’augmenter en puissance ont fini par tout projeter dans les airs, de manière à tout rajuster dans leur cours, ce qui a amené nombre de portes des réalités dépassées à se fermer tandis que s’ouvraient tout autant de nouvelles portes, donnant une meilleure idée de ce que le décor de la Nouvelle Réalité peut comporter. Vous vous sentez de plus en plus étranges, encore incarnés dans un corps de matière, conçu pour la troisième dimension, alors que vous achevez de passer, en conscience, dans la cinquième dimension. Ce reliquat de densité vous empêche de constater clairement que vous portez votre attention à des fantômes évanescents ou à des phénomènes moribonds, qui vous semblent pourtant si réels, alors que les nouvelles réalités, vraies celles-là, vibrent déjà avec plus de force qu’elles.

Ce phénomène complique votre compréhension de ce qui se passe vraiment en ce moment même, l’Ascension ou la transition dans des plans plus subtils, ce qui perdurera tant que votre corps, de base carbonée, n’obtiendra pas une souplesse, une subtilité et une plasticité différentes, par le remplacement d’une base siliciée, vous permettant de capter davantage la Réalité qui s’exprime au-delà de l’Illusion, soit de saisir les fréquences de la cinquième dimension, où cesse toute apparence et toute division, davantage que celles de la troisième qui, elle, entretient les apparences de la densité, de la dualité, de la séparation, par exemple, de l’individualité.

Vous n’en sentez pas moins que, par un travail intérieur, surtout nocturne, vous vous tirez des programmations antérieures, effectuées d’âge en âge par les sociétés dans lesquelles vous vous êtes successivement incarnés, qui vous maintenaient dans la peur de la différence que comporte l’altérité ou de l’existence de ce qui est caché, parce que, pour survivre, tous, mus par l’attachement relationnel et la possessivité qui surgit du désir d’accumuler les biens et les territoires, se lançaient, en raison de l’ignorance de leur pouvoir créateur, dans la domination, l’exploitation et la persécution de leur semblables d’ailleurs ou la négation de l’existence des entités subtiles.

Vous le sentez surtout par la différence de votre mentalité personnelle qui, contrairement à celle de la masse, trouve certains comportements, certaines habitudes et certaines routines de plus en plus ineptes, futiles et ennuyantes. Ce qui faisait partie de votre vie quotidienne, il y a encore peu de temps, semble devenir absurde. Ainsi, vous commencez à vous demander comment vous avez pu y trouver de l’intérêt ou du plaisir si longtemps. Car vous habituant à la souveraineté et, s’il le faut, à la solitude expérientielle, vous n’avez plus envie de réduire votre lumière en nivelant par le bas pour accueillir le plus grand nombre, plaire à la majorité, afin d’obtenir son assentiment et de vous assurer des présences autour de vous.

Intuitivement, vous ressentez de plus en plus puissamment que, comme les êtres de la Nature, à titre d’être humain, vous devez accompagner la Terre dans sa transition dans les plans supérieurs, malgré les changements climatiques, les catastrophes naturelles, les accidents industriels, les remous sociaux, les problèmes physiques, les renoncements successifs indispensables et les autres difficultés temporaires, mais qui ne sont pas prêts de s’arrêter, dans votre volonté de poursuivre jusqu’au bout votre expérience sur la planète. Car celui qui adhère à ces changements irréversibles, mais imprévisibles, et s’abandonne à eux de bonne grâce, s’en remettant à la Lumière divine, se laissant porter par les énergies du moment, supportera mieux les malaises et les épreuves à venir, tandis que celui qui résistera et s’engagera dans la lutte s’attirera plus de catastrophes et de souffrances.

Signe d’une grande transformation intime, déjà, en juin, malgré les aléas, qui pouvaient se succéder à une vitesse considérable, pour passer à tout moment, sans prévenir, du meilleur au pire ou, inversement, du pire au meilleur, vous pouviez vous ressentir des états de paix profonde que vous auriez aimé partager et prolonger, ce qui augmentait votre conviction que, malgré l’effet de surprise et les bouffées d’émotion qui surgissaient en vous, tout contribuait à vous rapprocher de la plénitude que vous souhaitez, non pas dans le sens de combler vos désirs trop humains, qui vous piégeraient dans la densité et la dualité, mais de répondre aux aspirations de votre âme et au plan de votre Esprit divin. Vous développez de plus en plus cette impression que, quoi qu’il arrive, tout contribue parfaitement à l’amélioration du destin planétaire, répondant à un sens incroyable de rectitude.

Du reste, c’est ce qui explique que, dans la nouvelle phase, vous parvenez difficilement à vous sentir comblés dans vos attentes contingentes, terre à terre, sans que cela vous empêche de réaliser que vous obtenez toujours tout ce dont vous avez besoin pour percevoir la vie autrement et pour vous révéler en tant qu’Être de Vérité. À vrai dire, ce mois qui vous a introduit dans l’été a lancé un mode de purification et de rénovation où nombre d’expériences semblent devenir une question de vie ou de mort, ce qui, pouvant en amener plusieurs à se retrouver à avancer sur une corde raide, devient très interpellant et très poignant et appelle à une plus grande vigilance.

Ce phénomène devrait se poursuivre tant que les énergies cristallines, provenant du Centre de la galaxie, devront produire des changements à travers des séquences alternées de dissolution et de création, soit jusqu’à ce que la plupart des êtres incarnés développent la conviction qu’ils vivent dans une dynamique nouvelle où les anciennes méthodes et les anciennes fascinations ne peuvent plus avoir cours. Ainsi, selon le degré d’abandon au Plan divin, chacun peut s’obliger à vivre dans les contradictions répétées, voire dans le drame, afin de le tirer de gré ou de force de ses fausses positions, plutôt que dans le sentiment croissant d’enthousiasme qui annonce à ceux qui sont prêts l’envol dans une nouvelle dimension.

Ne cherchez pas ailleurs l’explication des révélations, sans cesse plus nombreuses, qui amènent la Vérité à se faire jour dans tous les domaines. On vous fait découvrir les mœurs corrompues et les abus de pouvoir de certains de vos dirigeants. Avec le temps, les fuites sur les manigances secrètes de certaines personnes en position d’autorité ou de pouvoir deviennent si révoltantes, que les uns s’enfoncent dans la méfiance, le désabusement, le cynisme, tandis que des peuples, confiants dans la force du nombre, dans des choix plus sains et pertinents, s’unissent pour renverser ou déloger des régimes, délivrés de cette peur atavique de subir des représailles sérieuses.

C’est ainsi que vous pouvez constater que, avec la planète, l’humanité est entrée dans un mouvement irréversible qui rythme le quotidien, éveillant les uns à leur Lumière intérieure et confrontant les autres aux cercles vicieux de leurs ornières ou aux murs d’une prison qu’ils entretiennent eux-mêmes, par incurie, indolence ou ignorance, mais qu’ils n’ont plus d’autre choix que de quitter, s’ils tiennent à survivre pour accompagner la Terre dans son expansion.

Stimulées par les Cavaliers de l’Apocalypse, les Forces de la Nature se joignent à ce concert pour contribuer, dans une apparente perte de contrôle, mais dans une indicible et réelle rigueur, à démolir les anciennes structures et à rénover la face du monde. À n’en pas douter, dans les épisodes agréables et désagréables, tout se passe toujours au bon endroit et au bon moment pour impliquer ceux qui ont besoin d’être ébranlés dans le maintien de choix surannés ou de fausses convictions.

Et cela n’aura de cesse que le jour où toutes les traces du vieux monde auront été effacées de sorte que plus un être humain incarné n’aura pu tenter de se maintenir dans sa zone de confort, par l’entretien indu d’un statu quo douillet, mais pourtant intenable, ce qui ne pourra plus que lui compliquer l’existence, jusqu’à forcer son exclusion de la nouvelle matrice terrestre.

Par ces derniers propos, nous vous fournissons l’explication de cette impression assez largement répandue chez vos semblables que, dans son intensité inégalée, l’atmosphère du mois de juin, des plus chargées, comportait souvent des étincelles, ce qui, diversement, en a tenu certains dans le stress, la surtension, la fatigue, même, dans son expression extrême, dans l’abattement et le découragement. En tout cas, dans des provocations répétées, chacun devenait à même de découvrir qu’il était la source de tous ses maux et qu’il ne gagnait plus rien à vivre dans l’individualisme, à soigner son ego, à juger les autres et à tenter de projeter ses torts sur autrui.

Dans les premiers jours de juin, dans le répit de jours de grâce, certains ont cru avoir réussi à conjurer le sort, se préparant à retourner à leurs anciennes habitudes ou à leurs vielles routines. Mais voilà qu’à l’approche du solstice d’été, à leur grande surprise, la vie de presque tout le monde a perdu son aspect encore assez largement prévisible, prenant un tournant qui les a portés dans une nouvelle direction. Comme un explorateur médusé ou interloqué, plusieurs ont vu leur boussole s’affoler et se réinitialiser, les dirigeant vers un nouveau territoire où leurs anciennes cartes ne pouvaient plus servir, ce qui leur a imposé de procéder promptement à de nouveaux choix et de s’ouvrir à l’élaboration de nouveaux plans.

C’est ainsi qu’ils ont pu se révéler de nouveaux potentiels intimes puisque les circonstances ont fait resurgir des visions qu’ils conservaient depuis longtemps dans leur cœur, rattachées à leurs rêves les plus sublimes, et qu’elles leur ont fait entrevoir leur réalisation possible dans le nouveau cycle de la Vie véritable. Pour tout dire, désormais, l’un de vos plus grands défis réside dans le fait de faire face à des réalités différentes qui, simultanément, sollicitent votre attention. Vous ne pourrez vous en tirer que si vous renforcez votre engagement d’atteindre votre But ultime et si vous respectez les informations que vous fournit votre intuition. Dans la présente phase, seuls se tireront aisément d’affaire ceux qui agiront en Être de Vérité qui exerce sa pleine souveraineté et qui intègre l’amour, la sincérité, la simplicité, l’intégrité et l’honnêteté dans tous leurs actes.

Déjà, dans ce qu’il semble rester du vieux monde, dont vous vous écartez de plus en plus, rien n’est plus comme ce que vous y avez connu. Vous faites surgir de plus en plus de squelettes du placard de votre psychisme collectif. Comme l’a démontré l’accident sans précédent de Lac-Mégantic, au Québec, à leur apparition, certains entrent dans un état plus avancé d’insécurité, ce qui les induit dans un état d’alarme qui les fait sombrer dans la peur, voire dans la panique, tandis que les autres en profitent plutôt pour s’éveiller à la Vraie Réalité.

Le monde de la dualité s’effondre partout autour de vous. De là, dans l’expérience courante, des réalités qui vous apparaissaient très stables et sécuritaires révèlent de nouveaux aspects : elles se démontrent plutôt incertaines, précaires, préoccupantes ou vides de sens. Vous n’auriez pas tort d’imaginer que vous avancez dans un territoire truffé de mines anti-personnelles bien enfouies vous donnant l’impression que vous devez marcher avec précaution dans un sentier étroit où vous risquez constamment de perdre la vie si vous y confondez la part d’illusion avec la part de Réalité. Ce que vous pouviez faire sans crainte peut provoquer des effets redoutables, ce que vous redoutiez de faire se démontre sans danger ou aisé à accomplir, mais vous ne savez jamais trop ce qu’il peut en être du reste. Aussi, pour vous en sortir, devez-vous garder votre concentration, tout tirer au clair, tout aborder dans la vérité, constamment armé d’amour, de force, de détermination et de courage.

En ce moment, vous ne pouvez plus faire semblant d’ignorer ce qui se passe autour de vous ou ailleurs sur la planète, même ce qui se déroule au bout du monde, puisqu’il n’y a plus de séparation entre votre vécu individuel et le vécu collectif. La menace qui s’exprime quelque part ne peut tarder à vous rejoindre si vous vous abstenez de collaborer à sa dissolution. Pour cette raison, malgré que vous ayez pénétré dans le Monde nouveau, vous ne pouvez pas négliger de tenir compte de ce qui se passe dans le plan de la dualité, mais en vous gardant bien de laisser ces contingences négatives vous affecter et aspirer vos meilleures énergies. Dans le drame du déferlement du chaos, qui ne peut que s’y amplifier, vous devez garder une maîtrise suffisante de votre intellect et de vos sentiments pour parer à toute peur et à toute dépréciation personnelle. En pareil cas, vous ne pourriez jouer le rôle qui vous revient pour avoir accepté de vivre à cette époque tourmentée de la fin d’un monde et du début d’un autre.

Nous ne le savons que trop bien, à l’occasion, pour vous, le fait de vivre dans un monde où tant d’énergies mélangées circulent vous rend la tâche extrêmement compliquée. Pour votre salut, si ce n’est déjà fait, vous gagneriez à préciser la réalité que vous voulez habiter : le monde agonisant de la dualité, source de séparation et d’Illusion, ou le merveilleux Monde nouveau, cette Réalité naissante remplie d’Amour et de Vérité.

En ce moment, certains d’entre vous vivent l’expérience étrange du retour dans leur champ d’expérience de gens manipulateurs qui les ont blessés ou lésés dans le passé en les entraînant dans des situations tordues de tromperie, de division, de trahison. De nouveau, ils tentent de se livrer à leurs manœuvres de sabotage en tentant d’influencer les gens qui vous entourent de manière à les écarter de vous. Vous ne gagneriez rien à laisser ces démons de la dualité vous attirer dans leurs basses fréquences en vous plaçant dans un contexte polarisé de nature à vous déchirer intérieurement. Vous ne pourriez garder l’avantage qu’en restant fidèles à Qui vous êtes et en maintenant votre concentration sur ce que vous êtes en train de faire. C’est dans un pareil état que vous pouvez le mieux bénéficier de l’élan créatif de toute phase de transformation.

Beaucoup de Terriens subissent présentement des pertes énormes à l’occasion de désastres, d’accidents, d’événements chocs, de bouleversements politiques, même d’événements fatals : perte d’êtres chers, de domicile, d’emploi ou de gagne-pain, de biens. Tous, dans votre vie, vous êtes soumis à de considérables turbulences, jusqu’au niveau cellulaire de votre corps. Des transformations rapides vous mettent sans relâche à l’épreuve, contribuant à vous hisser toujours plus haut dans de nouvelles sphères de conscience ou à vous faire choisir de sombrer dans la densité et la dualité. En fait, ce n’est que dans une conscience élargie, en vous élevant au-delà des apparences, que vous pouvez comprendre que le passage obligé du délestage devient la voie rapide qui mène à une plus grande liberté.

Chaque fois qu’une expérience permet d’éliminer de la vie d’un être des éléments ou des aspects de ce qu’il croyait faire partie de sa Réalité divine, toute perte fournit l’occasion de mieux comprendre la raison de son passage sur Terre et de la nécessité de se réinventer lui-même. Ce qu’un être perd, il ne le possède plus, mais cet élément n’en continue pas moins à vivre à l’intérieur de lui à la manière d’un fil lumineux de son propre être. Chacun de ces fils fait partie, de manière inaliénable, de ce qu’il est dans le moment et de ce qui l’a amené à être qui il est aujourd’hui. La meilleure manière de rendre justice à ces éléments apparemment perdus, qui ne subsistent qu’en souvenir, c’est de vivre la Vraie Vie en Être de Vérité.

Si vous êtes de ceux qui ont subi de grandes pertes, il importe que vous donniez de l’expansion à votre conscience pour vous tirer du trou béant de votre douleur, le seul moyen de reconnaître l’ampleur de la nouvelle liberté que vous y avez acquise. À défaut d’y parvenir, vous ne pouvez que vous prendre dans les sables mouvants de votre deuil et de votre chagrin. Chaque perte représente la semence précieuse d’une plante nouvelle dont vous ne connaissez pas encore ni la variété ni la préciosité. Comme toute plante, elle ne peut croître que si vous l’alimentez et l’arrosez correctement. Pour un temps, vous pouvez l’arroser de vos larmes, mais il convient davantage de l’abreuver de Soleil et d’amour. Ce n’est que lorsque cette semence pousse, prenant la forme d’une plante saine, qu’elle peut révéler les fruits de la vie nouvelle qu’elle comporte.

Si vous n’avez pas encore subi de pertes trop grandes, ne vous en félicitez pas trop rapidement. En effet, les mois de juillet, comme le mois de juin, est saturé d’énergies de nature à éliminer les situations désuètes et les éléments périmés, ces éléments qui ne peuvent plus servir un être, même s’il s’agrippait à eux. Ce n’est que lorsque vous aurez écarté de votre champ d’expérience les gens qui ne sont plus en affinité avec vous, les situations lourdes, bref tous les éléments anachroniques, que les réalités saines commenceront à se produire grâce à l’irruption dans votre vie de nouvelles connivences, de grandes complicités, de divines synchronicités.

Présentement, le voile qui sépare les mondes visible et invisible s’est considérablement aminci, ce qui permet à l’énergie du plan supérieur d’appeler à elle ceux qui souhaitent quitter la planète. C’est le cas d’un grand nombre de membres de la Première Vague d’incarnation qui ont foulé le sol de la Terre si longtemps. Plusieurs d’entre eux, et c’est compréhensible, éprouvent une grande fatigue suite à ce dont ils y ont fait l’expérience. Ceux-là gagneraient à vérifier que leur désir d’envol vers un autre monde relève d’une décision consciente plutôt que d’être la conséquence de leur épuisement ou de leur perte de moral, puisqu’ils n’aboutiraient pas à la même destination. Chose certaine, plusieurs personnes âgées gagneraient à vérifier si, au plus profond d’elles, elles souhaitent vraiment quitter la Terre plutôt que d’y rester.

Il faut comprendre que le Nouveau Paradigme que vous avez eu tant de difficulté à faire naître s’est présenté à vous et qu’il vous régit désormais. Dans ce Monde nouveau, chacun peut tenir un nouveau rôle, ce que les membres de la Première Vague gagnent à savoir. Nul n’a à se prononcer sur leur choix déterminé de quitter la planète, mais il faut qu’ils sachent que, dans la Réalité nouvelle, si merveilleuse, qu’ils ont contribué à faire naître, chacun d’eux peut y trouver une place intéressante et un rôle emballant.

Ce n’est pas d’hier que, placés sous la loi d’Exception, les Phares de Lumière ont pu constater, à nombre de reprises, que leur âme, qui, au nom de l’Absolu, a repris les rênes de leur univers, pour les conduire directement au salut, ne tient plus tellement compte de leurs désirs terre à terre et de leurs doléances humaines, sans négliger de leur fournir le nécessaire et l’essentiel, comme si elle s’ingéniait à les placer dans des situations qui limitent leur libre arbitre et briment leur ego, afin de l’humilier et de le remettre à sa place d’instrument de l’âme plutôt que de gérant impérieux, partial et arbitraire de cette instance spirituelle. Ainsi, ils ont eu longtemps l’impression d’être bloqués dans leur créativité quotidienne, comme s’ils avaient été inclus dans un modèle d’expérience, régi ou surveillé par un Génie malicieux, qui leur rognait les ailes et les empêchait d’assouvir leurs désirs et d’incarner leurs rêves, ce qui devenait très démotivant et démoralisant.
En fait, ils avaient l’impression de se retrouver dans la peau d’un pilote d’avion qui, depuis des années, devait tourner en rond au-dessus d’un aéroport dans l’attente d’une autorisation d’atterrir en provenance de la tour de contrôle. Mais voilà que, tout d’un coup, ils ont plutôt l’impression d’être aux commandes d’un aéronef dont on a miraculeusement fait le plein d’un carburant d’une nature inconnue, d’un grand potentiel énergétique, et qu’on a propulsé sans préavis dans une trajectoire complètement nouvelle, en direction d’un monde tout à fait nouveau.

Même si vous ne connaissez pas encore la destination que vous avez prise, vous ressentez que vous ne pouvez vous y rendre que dans la mesure où vous ferez table rase de votre passé et que vous vous présenterez dans un dénuement qui permettra à votre Centre divin d’occuper en vous toute la place. Cela implique que vous devrez tout mettre en œuvre pour vous délester de vos fausses croyances, de vos attachements indus, de vos prétentions orgueilleuses, de vos manières inadéquates de vous y prendre, de vos dernières peurs, de vos jeux de cache-cache, des manœuvres de séparativité, des reliquats des sentiments de limitation, de pénurie, de culpabilité, d’indignité.

Les plus sensitifs d’entre vous ressentent fortement que, forcée par un décret divin et l’envol de la Terre, l’humanité effectue son passage d’un monde à un autre, soit d’une dimension inférieure à une dimension supérieure. Il n’y a plus rien de statique dans votre monde où vous constatez jour après jour les événements qui retournent les situations dans des péripéties qui transforment jusqu’au paysage qui vous entoure. Tout se meut à une vitesse considérable, les mois semblant défiler à la vitesse d’une semaine et les semaines, à celle d’une journée. À tout moment, par les changements de vocation ou la disparition de certains édifices ou la transformation de certains territoires, dans vos villes comme dans vos campagnes, vous ne pouvez que constater que des portes se sont fermées à tout jamais derrière vous, pendant que d’autres s’ouvraient devant vous.

À travers les coups de semonce des Grands Cavaliers de l’Apocalypse, soit de la Révélation, de plus en plus de gens ouvrent les yeux pour la première fois, enfin capables d’admettre qu’il se passe quelque chose d’exceptionnel à nombre d’égards.

C’est leur manière de constater qu’ils n’ont pas d’autre choix que de s’ajuster à la bande fréquentielle du Nouveau Paradigme au risque d’être éliminés de l’expérience commune qui se poursuit sur votre planète. Dans la vie de chacun, tout s’accélère et s‘intensifie, rendant la moindre expérience importante, alors que, d’une part, des aspects litigieux, mal réglés, de leur passé leur sautent au visage, tandis que, par un contexte paradoxal, ils obtiennent également des signes que leurs rêves les plus chers pourraient se réaliser.

Jour après jour, les vagues d’énergie deviennent plus énormes et plus rapides, pouvant prendre l’ampleur d’un raz-de-marée à la moindre résistance, ce qui appelle chacun à recourir à sa meilleure planche pour surfer sur le courant de la vie. En même temps, par l’élévation dans une nouvelle transparence, les illusions et les mensonges deviennent de plus en plus évidents et faciles à détecter. Vous pourriez en venir à croire que l’air du temps retourne purement et simplement toutes les situations dans une volonté de libérer le monde.

Ceux qui peuvent dépasser le voile d’Illusion, qui s’amincit sans cesse, peuvent ressentir les énergies du nouveau décor très subtil dans lequel ils progressent, ce qui fait monter en eux un grand sentiment d’étonnement et de gratitude. Ils perçoivent avec émotion que les antiques promesses de libération s’accomplissent, ne pouvant que se dire : «C’est bel et bien cela qui se passe!» Aussi n’ont-ils pas trop de difficulté à se résigner au fait de ne plus trop pouvoir assouvir certains désirs trop humains qui pourraient les refaire plonger dans la dualité et les souffrances de la troisième dimension. Plus ou moins soudainement, ils réalisent que le Sentier les menant à la Vie nouvelle s’ouvre devant eux, leur donnant accès à la réalisation d’aspirations tellement plus nobles et élevées dont ils entrevoient déjà la magnificence : l’entrée imminente dans l’Unité, l’accession à la plénitude, l’établissement de la paix sur Terre, le retour de la prospérité universelle et tout ce qui fait partie de la vraie plénitude. Aussi, au lieu d’appeler la satisfaction de plaisirs grossiers ou d’accomplissements contingents, au goût de cendre, ils sont saisis d’un élan créatif les appelant à manifester enfin leurs rêves les plus sublimes.

À n’en pas douter, lorsque le Grand Retournement se produira, la vie prendra pour tous un tournant bien différent, simplement sidérant. En ce moment, vous complétez une phase majeure qui prépare cet avènement. Un nouveau cycle de transformation commence, imposant un mouvement d’avance rapide qui ne peut que comporter une session importante de passage des sceptres, ce qui signifie d’abord un changement de fonction, mais aussi un changement d’accompagnement humain, de lieu de résidence, d’occupation ou d’emploi et d’autres circonstances physiques.

À votre su ou à votre insu, les points d’emphase de votre vie changent radicalement, d’où vous ne gagneriez rien à entretenir des projets d’un autre âge, d’un passé dépassé. Pour le dire plus clairement, en ce moment même, vous sortez d’une longue phase de recherche passant directement à une phase de création et de manifestation. Dans une allégorie, nous pourrions dire que, par le transfert d’un système d’engrenage à un autre, vous mettez le point final à vos années de quête spirituelle, parce que ce nouveau système vous aiguille sur une voie tout à fait nouvelle. En outre, il s’agit du passage d’une voie à une autre sans égal.

Ainsi, si ce qui vous tient le plus à cœur, c’est de trouver votre Foyer véritable, vous n’avez plus à le chercher. Préparez-vous plutôt à obtenir les moyens de le construire ou d’y être transportés, sans possibilité d’échec, comme par magie. Si vous cherchez plutôt à prendre conscience de votre But véritable, attendez-vous à ce qu’il vous apparaisse soudainement, sans prévenir, dans toute sa clarté et sa justesse. Mais retenez bien que ne se produit facilement que ce en quoi vous pouvez mettre foi, ce qui pourrait, chez certains, expliquer un possible retard de manifestation de grands bonheurs dont ils seraient les seuls responsables.

Par exemple, vous qui avez conservé un esprit aventureux, imaginez que, depuis des années, vous avez rêvé de changer de pays pour aller vivre en un lieu précis qui vous enchante ou vous fascine. Mais, jusqu’à ce jour, dans cette intention, par manque de moyens, vous aviez dû vous contenter d’élaborer des plans fictifs ou, par manque de disponibilité, de vous livrer à ses préparatifs. Puis, comme sans transition, un bon matin, d’une manière ou d’une autre, voilà que vous acquérez la possibilité de vous établir à l’endroit de vos rêves. Ce facteur change complètement la perspective puisque vous n’êtes plus jamais en mode de préparation, mais en mode de réalisation.

Autrement dit, le centre d’attention ou le point de mire que vous avez maintenu pendant des années n’a plus de raison d’être. Vous n’avez pas seulement obtenu la possibilité de vivre là où vous vouliez vous établir, vous y vivez désormais. Vous avez complété la phase de recherche pour passer à celle de vivre réellement votre grand rêve. Pouvez-vous concevoir l’élan créatif sans égal, vous inondant de nouvelles idées, qui pourrait vous envahir du fait d’avoir changé de voie et d’avoir pu vous établir dans votre nouvelle demeure? Vous n’avez qu’à attendre de vivre une expérience semblable, peut-être plus rapprochée que vous ne le croyez, pour comprendre que, oubliant les affres du passé, vous ne pourriez qu’avoir envie de vous lancer dans la plus grandiose des épopées.

Vous ne tarderez pas à comprendre que vous venez d’entrer dans une phase d’accélération sans précédent. Déjà, plusieurs d’entre vous se retrouvent face à une montagne de tâches à accomplir dans un délai plutôt court. Lorsque vous comprendrez que vous êtes comme embrigadés de force dans des corvées multiples visant à mettre le point final à votre présente expérience, pris dans un feu roulant d’activités intenses et variées, pour éviter de perdre la tête ou le moral, vous gagnerez à vous rappeler que tout est bien, que tout se déroule dans l’Ordre parfait, que vous ne pourrez que répondre à la perfection aux diverses échéances. Dans l’agrément comme dans le désagrément, répétez-vous que tout se passe selon les normes du Plan divin. Tout ce qu’il importe qu’il s’accomplisse pour vous projeter dans votre Vie véritable devrait se produire plus rapidement que jamais.

La Roue de la Vie tourne à une vitesse difficilement contrôlable, ce qui amène le temps à s’effondrer, donnant l’impression qu’il peut se réduire ou s’étirer au besoin. En fait, ce qui se produit, c’est que, bien que vous vous croyez toujours bien ancrés dans la troisième dimension, vous avez pénétré assez profondément dans les dimensions supérieures pour vous dégager plus ou moins largement de son influence. Comme vous le savez, le temps représente une construction mentale illusoire du plan de la dualité de sorte que lorsque vous élevez votre conscience, il perd de plus en plus son emprise sur vous, se montrant comme plus souple ou adaptable.

Dans ce contexte, votre besoin principal devient celui de harnacher cette énergie d’un temps accéléré, d’établir sur lui votre maîtrise en vous ajustant à son débit immédiat. Cette expérience ressemble un peu à celle du jeu de saut à la corde de votre enfance. Avant d’entrer en toute hâte dans l’ellipse que formait la corde que deux de vos amis faisaient tourner, vous gagniez à vous tenir un moment en marge du jeu et à évaluer la vitesse de leurs mouvements jusqu’à ce que, intérieurement, vous sentiez ne faire qu’un avec lui, ce qui vous permettait d’entrer dans la ronde et de vous accorder à elle. Suite à cette préparation intérieure, il vous devenait plus facile de vous ajuster à l’accélération du mouvement, si vos complices en changeaient le rythme.

Malgré certaines phases d’accalmie, par moments, en juin, vous avez souvent fini par être dépassé par les événements, tellement les tâches se succédaient ou s’ajoutaient rapidement les unes aux autres. Mais vous n’avez rien vu puisque, en juillet, à travers les apparents caprices de la Nature et les aléas du quotidien, vous devrez faire face à une plus grande variété et à une plus grande complexité d’obligations. Vous serez confrontés à une variété d’éléments qui se présenteront dans un apparent désordre. Mais, comment pourrions-nous vous expliquer le phénomène?

En fait, certains jours, vous aurez l’impression de vous retrouver dans un décor résultant de la projection en tous sens du contenu de plusieurs pots de peinture de nature et de couleur différentes. Projetées dans un apparent désordre, vous découvrirez les belles couleurs vibrantes de la Vie nouvelle ressortant des pans de couleurs sombres d’une réalité déformée qui agonise, les reliquats de la troisième dimension. En l’occurrence, votre tâche ne consistera pas seulement à mieux apparier les couleurs magnifiques qui émergent du décor, en feignant d’ignorer les couleurs moins attrayantes, mais de recueillir les plus belles couleurs du Nouveau Monde pour peindre, à votre convenance, un nouveau tableau, les disposant de manière qu’elles s’incorporent assez harmonieusement aux couleurs déprimantes, des résidus de la dualité, et qu’elles engendrent une toute nouvelle dynamique.

En ce moment, la plupart d’entre vous êtes entrés dans les énergies du mois de juillet déjà fatigués, comme tendus à l’extrême, bien dégagés de votre zone de confort. Vous vous retrouviez vieillis, vous vous sentiez surchargés, peut-être malades, mais quand même fébriles, parfois enthousiastes, tellement vous ressentiez un nouvel élan créatif d’importance monter en vous. Chose certaine, vous éprouviez du bonheur dans le fait que le cours des énergies soit en train de changer, se démontant à votre avantage. En ce moment, bien des aspects de la réalité paraissent difficiles et incertains. Certains événements négatifs, d’une grande ampleur, donc d’une nature plutôt troublante, vous ont rempli d’amour et de compassion ou de tristesse et de tendresse. Pourtant, malgré que les énergies représentent un curieux et grand mélange d’aspects négatifs et positifs, vous ressentez que la Vie nouvelle qui s’annonce finira par se démontrer emballante, remplie de félicité.

Pour tirer le meilleur parti des événements à venir, vous gagnerez à vous concentrer sur le moment présent, à bien vous organiser dans l’immédiat, à planifier vos interventions avec soin, à produire rapidement les efforts requis dès qu’ils sont sollicités. Vous devriez agir à la manière d’un chef d’expédition qui offre à ses employés tous les aliments, les vivres et les moyens de survie et qui les stimule à procéder dans l’ordre, à faire preuve de minutie, d’application et de débrouillardise, surtout au cours des trois premières semaines du mois. Pour la dernière semaine, les transformations courantes vont entrer dans une nouvelle phase, permettant de noter l’incidence d’une nouvelle accélération importante des énergies.

Par moments, l’air se remplit d’une grande tension comme si elle crépitait d’intensité, ce qui s’explique diversement. Cet état provient d’abord du sentiment qu’un événement grave ou de grande portée s’annonce, puis de la probable nécessité de prendre une décision de nature à transformer le cours de votre vie et, enfin, de l’impression de devoir prochainement faire face simultanément à une multitude d’activités. Dès lors, certains ne doivent pas s’étonner d’éprouver des problèmes de santé, surtout au niveau du système digestif. Et c’est sans compter ces rêves paradoxaux qui peuvent alterner de la terreur, de la souffrance, de l’humiliation, de la désolation qui donnent parfois l’impression de perdre votre temps dans vos transactions subtiles du sommeil ou de vous y exposer à des drames inutiles, au fur et à mesure que remontent des couches les plus profondes du psychisme les expériences traumatisantes ou ennuyeuses d’un lointain passé, mais comme adaptés à la vie présente de chaque rêveur.

Encore une fois, la clé réside dans l’aptitude de chacun à adopter la position de l’observateur neutre, qui s’abstient donc de spéculations intellectuelles, de décharges émotives ou de jugements de valeurs et qui se remémore encore et encore que tout le sert et que tout se passe toujours pour le mieux. Mieux vous répondez aux situations du rêve ou de la vie courante, mieux vous permettez que la purification de votre être, la catharsis de votre psyché et le nettoyage de votre environnement se déroulent dans la facilité, écourtant les épisodes qui peuvent s’apparenter à des épreuves et, en conséquence, à des drames.

Si vous voulez le savoir, en juillet, la majorité des événements ne devraient pas détourner votre esprit de la nécessité de régler le cas de la découverte de votre Foyer véritable, véritable reflet de votre Essence originelle, qui implique celle de déterminer jusqu’au domicile physique qui vous convient le mieux. Vous devriez porter attention aux indices qui pourraient vous aider à le trouver, vous diriger vers l’endroit où il se trouve ou commencer à faire des plans pour le construire de toute pièce. Et si vous deviez découvrir que vous habitez déjà ce lieu, vous gagneriez quand même à l’aménager autrement de manière à mieux répondre à vos attentes, à vos goûts et à vos besoins.

La notion de Foyer véritable implique également la nécessité de vous dégager des liens indus et des prétendues obligations reliées à votre famille terrestre pour découvrir une plus large part de votre Famille spirituelle. Plus vous vous préoccupez du destin des autres membres de votre famille, plus vous les informez de vos inquiétudes et de votre souci à leur endroit par vos incursions subtiles dans leur vie, même s’ils devaient simuler n’en rien savoir ou s’ils devaient procéder à un véritable blocage intérieur pour ne pas en être informés, peu intéressés à votre point de vue. Ainsi, ils ne peuvent ne peuvent répondre à cette ingérence, menée pour modifier leur libre arbitre, même s’il comportait un choix dangereux, qu’en se cabrant contre vous et en vous dépréciant de plus en plus, pour vous donner la meilleur des leçons de vie reliée au principe de l’innocuité ou de la non-ingérence et à celui de l’autonomie et de l’indépendance de tout être incarné.

Ce n’est qu’en vous désengageant émotionnellement du destin des membres de votre famille terrestre et en vous extrayant de la gérance de leur destin, jusqu’à développer la plus froide indifférence, que vous pourrez permettre un rapprochement des point de vue, un accord des énergies, une meilleure compréhension mutuelle, un dialogue plus sain, une communion plus intense, une appréciation accrue de votre lumière intérieure qui, pour le moment, les entraîne dans la confusion, au risque de les dévoyer, ou qui finit par les aveugler, les déranger, les obséder. Vivre et laisser vivre, ce qui implique de vous retirer de l’existence d’autrui à tous égards, autant comme support moral, comme source d’inspiration, comme ressource financière que comme préposé de service, reste toujours la meilleure ligne de conduite pour celui qui désire aplanir des difficultés relationnelles, surtout dans le domaine des liens familiaux traditionnels. De toute manière, si votre expérience est complétée avec certains êtres, ils ne peuvent que s’écarter progressivement, et pour toujours, de votre sphère d’influence, ce que vous ne gagneriez pas à retarder.

À vrai dire, en juillet, il est probable que vous aurez tant de décisions à prendre, des grandes et des petites, que, dans ce flot de sollicitations constantes, vous pourriez finir par vivre dans la tension ou augmenter celle que vous éprouvez déjà, même lorsque vous aurez développé la conviction d’avoir pris la meilleure d’entre elles. Alors, vous ne gagneriez pas à vous compliquer davantage l’existence en vous improvisant conseillers ou approvisionneurs des membres de votre famille ordinaire d’âge adulte qui, de toute manière, pour la majorité d’entre eux, ne sont pas ceux qui peuvent vous rapprocher d’une vie paradisiaque. Au contraire, depuis le retour de Dieu, ce genre de relations, autant dans le couple que dans la famille et la parenté, doit être abandonné et transcendé afin de permettre à chacun de se dégager à tout jamais de liens karmiques qui finissent par s’alourdir d’une incarnation à une autre, emprisonnant les êtres possessifs et dépendants dans la Roue de réincarnations. Or si ces liens frauduleux ne peuvent plus être réglés sur une planète Terre qui a procédé à son ascension, où ces malheureux êtres condamnés à la réincarnation physique pourront-ils êtres dissous?

Ceux qui s’attendent à ce que, parce qu’ils sont plus près de la félicité et de la plénitude de la cinquième dimension que des drames de la troisième, le mois de juillet leur apportera de bons moments de détente et de repos pour favoriser l’intégration des énergies présentes, rêvent en couleur. Même que, généralement débordés, ils ne tarderont pas à aspirer à quelques moments de quiétude qu’ils ne pourront trouver, mais qui leur permettraient si bien de s’ajuster aux énergies du moment, à moins qu’ils s’imposent une pause au cœur de leurs activités.

Au cours du présent mois, rien n’importera autant que de garder à l’esprit, en toute occurrence, que nul n’est jamais la victime d’un sort injuste puisque chacun est l’unique créateur conscient ou inconscient de son propre destin. Si, dans la considération de vos expériences passées, vous continuez de vous considérer comme la victime innocente d’un sort injuste ou des méchancetés d’autrui, vous ne pourrez que régresser rapidement et souffrir atrocement, échappant à toute possibilité de transformation ou de rédemption. Vous parvenez au seuil d’une nouveau mode de vie conçu de manière à vous rapprocher rapidement de votre But ultime et de vous permettre de réaliser vos aspirations les plus nobles, ce que vous avez déjà appelé vos rêves les plus fous ou les plus extravagants. Il serait dommage que, par incompréhension ou mauvaise volonté, dans l’impossibilité d’assimiler la vérité, vous vous priviez d’une telle moisson.

Aujourd’hui même, le 10 juillet, vous nagez dans des énergies intenses et vous vous retrouvez déjà dans le feu de l’action, ce qui n’a rien de commun avec ce qui vous attend pour bientôt. Alors, si vous ne parvenez pas à vous dégager du stress en ce moment même, comment y parviendrez vous dans quelques jours? Attendez-vous à vivre, à travers une certaine émotivité, reliquat de votre vulnérabilité, des moments où vous vous sentirez très présents à la vie et d’autres où vous vous sentirez des plus étranges, parce que ne vous sentirez pas trop dans votre assiette ou que vous ne parviendrez pas à vous insérer correctement dans l’immédiateté, emportés, comme un vrai lunatique, dans d’autres sphères de conscience. Alors, attention aux actes manqués qui pourraient découler d’un manque d’attention dans l’instant.

De plus en plus à fleur de peau, en raison des transformations intimes dans votre ADN, où le treizième brin ou treizième couche vient d’être activée, donc jusqu’au niveau cellulaire, vous pourrez rapidement alterner de l’amour rempli de compassion à la passion orageuse ou à la tendresse mièvre; de la force résolue à la sensibilité extrême; de la joie légère à la colère intense; de l’indifférence à l’accusation personnelle. Mais continuez de vous aimer dans tous vos états, sans vous exposer à vos jugements de valeur plutôt dépréciatifs et sans porter attention à ceux d’autrui. Surtout que vous pourriez vivre des épisodes de plus en plus prolongés de solitude, non parce que vous vivez seuls, que vous êtes mal entourés, que vous êtes punis d’une faute ou mis en quarantaine, mais parce que vous vous sentirez comme invisibles aux yeux de tous. Vous n’avez pas d’autre choix que de passer par ces moments de désertion ou de vacuité qui permettent à l’Esprit de Vie de vous remplir dans tout ce que vous pouvez contenir de lui.

Pourtant, dans la présente transition où même l’Absolu ne peut encore vous habiter de toutes son Essence, même que, parfois, lui-même peut sembler vous avoir déserté, vous pourrez songer, au lever, à renforcer votre intention de bien vous enraciner dans la réalité, de bien vous brancher sur votre Centre divin et de maintenir cet état tout au long de la journée. Mais voilà que, peu après, par un concours de circonstances ou un incident imprévu, vous pourrez être immergés dans des énergies intenses, fort étranges, qui vous placeront en déséquilibre, de sorte que vous n’aurez pas d’autre choix que de tout interrompre pour vous occuper de vous-mêmes et vous recentrer. Où, pris de soudains malaises, votre état pourra vous imposer de quitter vos activités et de vous immobiliser, forcés de vous allonger pour vous rebrancher au Noyau essentiel du Nouveau Paradigme, celui du déploiement du Ciel sur Terre.

Au présent stade de votre pénétration dans le Paradis terrestre, vous vous retrouvez un peu comme des ouvriers qui se vouent à l’édification d’un temple sacré et qui n’aspirent qu’à incorporer les énergies spirituelles en comptant le voir prendre forme de lui-même, sans devoir produire le moindre effort, sauf qu’ils n’ont pas d’autre choix, s’ils veulent le voir surgir de terre, que de commencer par avancer dans la boue d’un marécage pour y creuser les fondations. Et, dans la poursuite de cette entreprise, ils sont appelés à réaliser qu’ils ne peuvent plus rien entreprendre de façon linéaire, dans une perspective logique, devant s’imposer, par exemple, d’aménager l’espace des toilettes alors qu’ils préféreraient compléter la flèche aérienne qui, au terme de son érection, devrait trôner sur son dôme pour exprimer sa valeur mystique.

Alors, dans les heures qui viennent, évitez de vous décourager, de vous démobiliser, de faiblir en enthousiasme si, vous laissant emporter par un élan de créativité, vous vous sentez soudain envahis par une énergie sombre que vous gagneriez à purifier en toute hâte. Comme vous ne connaissez pas vraiment les choix de vos amis et de vos connaissances, du fait que, selon votre degré de pureté personnelle, vous conservez un filtre plus ou moins épais pour protéger leur intimité autant que la vôtre, ne vous étonnez pas d’apprendre que l’un d’eux, par résistance à la nouvelle direction de la vie, éprouve une maladie grave, comme vous ne devriez pas vous étonner davantage de recevoir des nouvelles ou la visite d’une personne dont vous n’avez pas entendu parler depuis des années.

Vous savez, désormais, tout peut arriver, du meilleur au pire. Nous l’avons déjà mentionné, mais nous tenons à le rappeler pour vous éviter certaines surprises dans des circonstances qui pourraient se compliquer là où vous vous y attendez le moins. Cela résulte de l’inversion des valeurs. En outre, l’Absolu ne livre pas tous ses secrets, ce qui lui permet de provoquer, au moment le plus propice, des chocs de conscience libérateurs dans certaines consciences. Vous ne savez jamais où ni quand vous pouvez rencontrer une doline plutôt que de faire l’expérience d’un accomplissement. Mais il peut aussi s’agir du fait inverse.

C’est ce qui justifie cette recommandation que nous vous adressons de vivre de manière concentrée puisque vous serez appelés à passer à travers une importante succession de vagues d’énergies mélangées, des grandes ou des petites, des douces ou des clapotantes, des lumineuse ou des sombres. Mais rassurez-vous, vous avez tellement gagné en conscience que vous devriez facilement retrouver votre bonne humeur, dans votre nouvelle volonté de privilégier en toute circonstance le maintien de votre sérénité et votre bonheur intime, même quand vous vous retrouvez stressés, sur-tendus, même épuisés.

N’existe-t-il pas déjà une forme de liesse dans le fait de savoir que vous avez ouvert un nouveau livre où vous écrivez la nouvelle histoire d’expériences inusitées de tous temps, sans commune mesure avec votre vécu antérieur? Quoi qu’il arrive, un élan de créativité finit toujours par surgir de vous et prévaloir, vous faisant vite oublier les épisodes difficiles, sachant que vous êtes lancés dans une nouvelle aventure qui ne pourra que se terminer dans une allégresse indicible. Malgré les passes marécageuses qui subsistent, provoquant l’irruption brève d’expériences négatives, tant de réalisations brillantes vous attendent, s’exprimant une à une, dans un flot continu de nature à vous émerveiller! Elles contribueront mieux que toutes nos paroles, à vous faire ressentir la parfaite justesse de ce qui vous arrive, qui porte le nom d’enfantement du Monde nouveau.

En vérité, quel moment grandiose vous vivez! Hors votre propre expérience, voyez comment le Gérant endormi de votre Être collectif se tire de son sommeil partout sur votre planète. Les Forces sombres ont été mises hors d’état de nuire, ne restant que quelques imposteurs incarnés qui, ignorant le destin de leurs maîtres subtils, tentent désespérément de maintenir leurs privilèges et leur domination, ce qui ne saurait durer bien longtemps. Les Asiatiques entrent dans la marche, les Africains s’inventent une nouvelle destinée, les Sud-Américains se placent en marge des manigances impérialistes et confirment leur émergence, tandis que les nations impérialistes ou de mentalité colonialiste s’enfoncent dans le marasme de leurs liens karmiques négatifs.

C’est ainsi que fonctionne la Roue du Destin, dans sa ronde accélérée comme jamais. Surtout, chacun d’entre vous obtient enfin l’occasion de vivre la Vraie vie à titre d’Être de Vérité, plutôt que de simple animal doté de raison. Vous ne pouvez que rendre grâce pour une Libération qui, avec l’aide de l’Absolu et de sa Hiérarchie légitime, est déjà si avancée!

© 2013 Bertrand Duhaime (Douraganandâ). Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde. Ou emprunté, avec permission de l’auteur, à https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2015/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

ISOLATION + CHAUFFAGE pour 1 euro. Nouveau dispositif 2020

Vérifiez votre éligibilité !

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Votre aide est importante…

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Articles Phares