A la Une BLACK PROGRAM Science cachée

Témoignage sur les « BLACK PROGRAM » U.S. – Partie 5 Cameron DUNCAN

Voici le témoignage de Cameron DUNCAN sur les Projet « Phoenix » et « Montauk », qui sont un prolongement du Projet « Rainbow », c’est pourquoi il est aussi question dans le témoignage, de « l’opération de Philadelphie ».

Début du témoignage.

« L’expérience de Philadelphie a débutée dès l’origine dans les années 1930 à Chicago avec trois personnes. Le Dr. John Hutchinson Sr., qui était le doyen de l’Université de Chicago, Nicola Tesla, et le Dr Kurtenaur, qui était un physicien autrichien qui se trouvait faire partie du personnel de l’Université.

Ils ont décidé de faire quelque chose avec les spéculations concernant la notion « d’êtres visibles » des choses et des gens afin de pouvoir les rendre invisible.

Ce sujet avait été discuté pendant plusieurs années. Ils se réunirent et firent quelques recherches à l’Université de Chicago vers 1931 ou 1932. En 1933, l’Institut d’Etudes Avancées de Princeton a été fondée et le projet y a été transférée en 1934. L’une des personnes dans le personnel de l’Institut était le Dr. John Erich Von Neumann, qui était originaire de Budapest en Hongrie. Il avait obtenu son diplôme en chimie en 1925 et son doctorat de mathématiques en 1926. Il avait enseigné en Europe pendant environ quatre ans et par la suite avait émigré aux États-Unis. Il avait enseigné au niveau du deuxième cycle pendant trois ans avant d’être invité à rejoindre l’Institut.

Parmi les autres personnes de l’Institut figuraient Albert Einstein, qui avait quitté l’Allemagne en 1930. Il est allé à l’Institut de technologie de Californie pendant trois ans et a enseigné là-bas et ensuite à l’Institut de Princeton, à leur demande. Beaucoup d’autres personnes ont montré leurs compétences dans les études faites pour le projet. Le projet s’est étendu en 1936. Dans l’intervalle, Tesla a été nommé directeur du projet. Il était un ami du président Franklin Roosevelt, que Tesla avait rencontré en 1917, lorsque F.D. Roosevelt était secrétaire de la Marine.

Tesla avait été contacté à l’époque pour faire des travaux pour le gouvernement pour l’effort de guerre, ce qu’il fit. Il a accepté et est devenu directeur du projet de l’invisibilité jusqu’à sa démission en 1942. En 1936, après une étude approfondie, ils ont décidé d’avoir un premier test de leurs recherches. Ils ont obtenu quelques invisibilités partielles. La Marine les a encouragé à poursuivre leur travail, et la Marine a fourni de l’argent pour la recherche.

Beaucoup des scientifiques Allemands étaient entrés aux États-Unis jusqu’en 1939, quand la guerre avec l’Allemagne a commencée.

En 1940, après des recherches basées sur l’hypothèse de Tesla, ils ont décidé qu’ils étaient prêts pour un test complet à la Brooklyn Navy Yard. Ils avaient un navire et deux petits bateaux pour le remorquer, de chaque côté. Le système, ils l’ont approché à proximité de la coque du navire par des câbles. L’idée était que si quelque chose tournait mal, ils pourraient toujours couper les câbles ou bien couler le navire d’essai, en dernière extrémité. Tout a fonctionné et le projet a été déclaré un être un succès.

Le point important au sujet du test de 1940 est qu’il n’y avait personne à bord du navire d’essai. c’était, comme disent les scientifiques « une zone d’expérience sèche avec aucun spécimen vivant ».  Ceci est important par rapport ce qui est arrivé plus tard.

Quand des personnes sont venues à bord. Thomas T. Brown a rejoint le projet en raison de son expertise dans les effets de l’eléctrogravité. Il avait la tâche de résoudre le problème des mines magnétiques allemandes qui ont affecté les navires alliés et les efforts de la marine. Cela a en fait était résolu, mais a conduit dans un projet parallèle qui impliquait l’utilisation possible de laisser traîner des câbles de faire exploser les mines à une distance du navire.

La Marine a voulu à plusieurs personnes, pour pouvoir garder un œil sur les tests. C’est ainsi que je me suis trouvé impliqué. Laissons de côté les commentaires techniques.

Intéressons-nous à Nicola Tesla.

En 1879, son père meurt et sa première année au collège a pris fin. Il est venu aux États-Unis en 1884. Il avait une intelligence extrêmement intuitive. Avant de venir sur le projet, il avait déjà connu Robert Oppenheimer, qui a ensuite travaillé sur le développement de la bombe atomique, et le Dr David Hilbert, le mathématicien qui a conçu les équations de Hilbert Space, qui décrit mathématiquement l’espace multiple où de multiples réalités cohabitent.

Ces équations d’espaces multiples sont devenues très importantes dans le projet. Le Dr von Neumann avait rencontré Hilbert en 1927 et avait conservé une grande partie de ce qu’il avait appris. Avec cela, Von Neumann a développé d’autres nouveaux systèmes mathématiques. Von Neumann a été considéré comme l’un des mathématiciens les plus marquants de ce siècle. Certains pensent qu’il était meilleur que Einstein. Un autre mathématicien impliqué était le Dr John Levinson, il était né en 1912 et il est mort en 1976. Il a publié trois livres sur les mathématiques. Levinson a développé sa théorie des « Levinson Equations Time » (les équations temporelles de Levinson). Avec tout ce bagage de scientifiques avec eux, le groupe avait tout ce dont il avait besoin pour pouvoir démarrer le projet.

Après le succés du test 1940, la Marine a décidé de donner au projet des fonds illimités et de classer le projet au niveau Top-Secret.

En 1942, Tesla a reçu un navire et un équipage pour une des essais « grandeur-nature ». Tesla a obtenu un navire de guerre. Tesla et Von Neumann n’étaient pas d’accord sur certaines choses.

Tesla avait insisté sur le fait qu’ils allaient avoir un très grave problème avec le personnel de bord. Tesla voulait plus de temps mais la Navy n’était pas d’accord.

Tesla a fait des annonces régulières à la fin des années 1930 et au début des années 1940 à propos de son contact avec des espèces extraterrestres. Il était en contact avec certains d’entre-eux, qui lui ont affirmé qu’il y aurait un problème avec l’équipage. Il aurait décidé (Tesla) de saboter l’essai en 1942, c’était là une tentative d’arrêter le projet. Le test a échoué. Tesla a ensuite laissé le projet à Von Neumann en Mars 1942 et a quitté le projet.

Von Neumann est allé au Secrétariat de la Marine et a demandé un délai pour étudier le problème afin de déterminer ce qui avait mal tourné. Von Neumann a décidé d’apporter des changements dans certains des équipements. Il a décidé qu’il aurait besoin d’une unité spéciale qui a été conçu dès le départ du projet. L’Eldridge a été sélectionné. L’équipement a été installé dans le navire. Ils ont mis tous les équipements sur le navire. Octobre 1942 est arrivé. Ils ont sélectionné 33 volontaires pour l’équipage, qui sont arrivés après avoir étaient breveté en Décembre 1942. Nous avons encore une photo de leur promotion respective.

Après que le navire fût mit en cale sèche, le travail a commencé. En Mai 1943, von Neumann a installé un troisième générateur, pour avoir plus de puissance. Il ne devait pas être synchroniser avec les deux autres. Mais lors des essais de fonctionnement il s’est trouvé en surtension un jour est à électrocuté l’un des hommes. Von Neumann a retiré le générateur plus tard et revint à la conception originale. À la mi Juin, le navire avait d’essais en mer. Le 22 Juillet 1943, ils étaient près pour l’essai. Le navire entre le radar et optique invisible. Ils ont découvert des gens très désorientés. La marine tire l’équipage d’abandonner et à la consultation de Von Neumann, qui a demandé plus de temps à nouveau de la Marine. La Marine, après consultation auprès des instances supérieures, a annoncée que la date limite, serait la date butoir du 12 août, 1943. Von Neumann a exprimé sa préoccupation qu’il était grand temps de commencer les essais et qu’il n’y avait plus de temps à perdre.

La marine a décidé qu’ils avaient juste pour objectif une invisibilité radar et non une invisibilité « visuelle » (il ne fallait tout de même pas toucher par accident un bateau allié, pendant un combat naval. Ou bien encore de lui « rentrer-dedans » lors de déplacements). L’équipement a été de nouveau modifié par Von Neumann.

Le 12 août est arrivé. Nous savions que les choses n’étaient pas très sûres et que c’était très risqué.

L’essai a commencé, et pendant environ une minute tout allait bien. La forme et la coque du navire pouvaient être vus, mais elle ne se reflétait plus dans l’eau. Il y a eu tout à coup un éclair bleu et le navire a disparu complètement. Aucune communication radio n’a été possible. Il était parti. Au bout de quatre heures, il réapparut. L’un des mâts était cassé.

Certains membres de l’équipage se sont retrouvés partiellement intégrés dans le pont d’acier. D’autres s’étaient « fondus » en lui, avec des parties des membres en entrant et en sortant. Certains avaient complètement disparu. Beaucoup sont devenus des aliénés. La Marine a mit l’équipage en quarantaine, pendant quatre jours et a procédé à des réunions pour décidé quoi faire concernant les marins. Ils ont décidé qu’il n’y aurait plus d’êtres vivants, et que les essais, s’ils devaient se poursuivre, seraient fait dorénavant avec un bateau vide de tout équipage. Ils ont effectué un autre essai « à vide », en utilisant environ 1000 mètres de câble attaché à un autre navire.

À la fin d’Octobre 1943, le test a eu lieu. Le navire a disparu pendant environ 20 minutes. Quand il est revenu, ils ont trouvé que du matériel manquait. Deux armoires émettrices et un générateur était manquant. Le cabinet avec le générateur de référence de « temps zéro » était intacte. À ce moment, la Marine dépouilla le navire de cet équipement et arrêta le projet. L’Eldridge servi pendant la guerre et fût remis plus tard à la Grèce après la guerre.

L’important est qu’il y avait en fait deux tests qui ont été exactement 40 ans d’intervalle jour pour jour.

C’était une séparation de 40 années dans l’hyperespace.

Or, la Terre elle-même a un biorythme calé sur un cycle de 20 ans, avec des « pics » sur la date du 12 août. Il s’est passé un pic et ça a fourni le lien de connexion à travers les champs de la Terre pour les deux expériences et les a, en quelques sortes « enfermer » dans l’hyperespace. Créant une sorte de « boucle infinie ».

Le navire a été projeté dans l’hyperespace.

Nous étions à l’intérieur du bateau et nous savions que quelque chose d’anormal se passait, et qu’il devait y avoir de très sérieux problèmes avec le test. Nous avons essayé de l’interrompre, mais il ne s’est pas coupé. Nous avons couru sur le pont et on a sauté par-dessus bord.

Nous avons sauté par-dessus bord mais on a fini dans un tunnel temporel qui nous a amené à Montauk, sur l’île de Long Island le 12 août, 1983. La nuit.

On nous a trouvé très rapidement et dit de prendre les escaliers, où Von Neumann nous accueillit. Il nous ont attendus. C’était un peu un choc. Nous venions de l’été en 1943 et maintenant nous étions en 1983 et nous regardions Von Neuman qui était devenu un vieil homme.

Il nous a dit qu’il y avait eu un problème temporel de l’hyperespace et que nous devions revenir en arrière et fermer les générateurs sur le navire ou la rupture dans l’hyperespace continueraient à augmenter et pourrait engendré des ennuis bien plus graves. Il avait attendu 40 ans pour nous voir arriver.

Les gars de Montauk nous ont envoyés y retourner et nous avons détruit l’équipement avec des haches. Le navire a regagné son point d’origine dans l’espace-temps et environ quatre heures plus tard dans le temps. A partir de 1943, Von Neumann ne savais pas ce qui s’est passé. Il avait auparavant procédé à des modifications de l’équipement en 1943 à l’endroit où il avait une machine experimentale de « voyage dans le temps ».

Les Allemands ont eux-aussi travaillés sur le voyage dans le temps, et l’avait expérimenté en 1945 juste avant la fin de la guerre.

Après la Marine a décidé d’arrêter le projet en 1943, Von Neumann a été envoyé pour travailler sur le projet de bombe atomique à Los Alamos jusqu’à ce qu’elle soit terminée.

En 1947 il y a eu des changements majeurs dans le département de la Défense. Quelqu’un dans la nouvelle Administration Truman a décidé de déterrer le projet de Philadelphie pour voir si ils pouvaient découvrir ce qui n’allait pas. Ils ont demandé à Von Neumann de « analyser les chose avec un nouvelle approche et avec un autre regard » sur le projet. Il a accepté.

Il y a une autre question. Au sujet de l’apparition d’ovnis au-dessus de l’Eldridge, à partir du 6 Août 1943, qui furent aperçus au cours des 6 jours précédents l’essai. Ils étaient là aussi pendant l’essai. L’un des ovnis a même était aspiré dans l’hyperespace avec l’Eldridge et il a fini dans une installation souterraine à Montauk en 1983.

De plus, Von Neumann a été appelé par le gouvernement pour venir assister à l’examen d’un OVNI qui s’est écrasé en 1947 à Aztèc (Nouveau-Mexique). Un autre accident est survenu à Aztèc un an plus tard (en fait, le crash de Roswell, Ndt).

Le premier accident, il y avait des « gris » et aucun n’a survécu. Au moins un des occupants a survécu à l’accident dans le second crash. Les systèmes radar avaient involontairement causé la chute de l’engin. Le radar aurait été utilisé intentionnellement jusqu’à ce que le véhicule extraterrestre soit mit hors-d’état de nuire, à cause de lui.

L’occupant survivant du second accident n’était pas un « gris », et Von Neumann pût parler avec elle.

Von Neumann, lui a demandé à ce que la réponse aux problèmes d’invisibilité pourrait être. Il a appris qu’il devait revenir en arrière et « faire ses devoirs » dans la métaphysique. La nature du problème était que le personnel à bord du navire n’étaient pas verrouillés à la « référence du temps zéro » du navire. Les humains sont normalement verrouillées à leur point « de conception » comme une référence de temps, pas un temps de « référence de temps zéro ». Le verrouillage du flux temporel permet à la personne d’avoir un écoulement en phase avec le système afin que l’interaction soit possible.

Les « fenêtres » de temps sont fragiles. Toute la puissance « électromagnétique » des générateurs utilisés ont en fait perturbé la « dimension temporelle » des marins sur le pont du navire. Lorsque le navire est revenu dans le temps, les gens ne sont pas revenu à la même référence.

Von Neumann a réalisé qu’il avait besoin d’un ordinateur, ainsi que des connaissances de la métaphysique afin d’être en mesure de verrouiller la référence temporelle de la planète à celle de la référence de temps du navire. Il a commencé à construire un ordinateur à partir de 1950. La machine était prête à être installée en 1952 et un test a été effectué en 1953 qui a été couronnée de succès. Ils n’y aurait plus de risque de perte et de flotter librement dans l’hyperespace quand il a était terminé.

À ce stade, la Navy a annulé le projet Rainbow et changé le nom qui devint le projet Phoenix.

Une conséquence est sortie des effets négatifs du projet Rainbow. Certaines d’entre elles a conduit à l’élaboration des programmes de recherche sur le contrôle de l’esprit dans le projet Phoenix.

La recherche sur l’invisibilité a produit quelques technologies de la furtivité ainsi que d’autres projets secrets hautement classifiés.

En 1983, ils ont décidé d’appliquer « le contrôle de l’esprit » à tous les participants de ces projets dans un effort pour les « couvrir » afin de maintenir un secret absolu.

Ils avaient également travaillé sur un autre projet: celui de la régression de l’âge.

Maintenant, Tesla avait cherché dans les années 1940 à développer des équipements qui pourraient aider les membres de l’équipage après avoir perdu leur calage de « référence de temps ». Le gouvernement l’a mis au point, il était inclus dans le programme de régression de l’âge. Il y était question de régression de l’âge physique. Une personne gardé le souvenir des choses et des pensées qu’elles avaient, à l’âge le plus avancé, avant la « régression ».

La théorie de Tesla était que si vous avez pris le « temps de référence » d’un individu et à le faire avancer dans le temps, à la date que vous souhaitez, vous pourriez arriver à supprimer le vieillissement. C’est ce qui s’est passé. Il a fallu entre 30 et 60 jours au corps humain pour accepter et valider la modification de son nouveau « temps de référence ».

Quand nos premiers astronautes ont débarqué sur la Lune en 1969, ils ont été accueillis par une flotte de disques posés sur le rebord d’un cratère.

Les astronautes ont demandé à leurs supérieurs se qu’ils savaient au sujet de ces disques. On leur a dit que « oui, qu’ils étaient des disques américains ». Les astronautes étaient furieux d’avoir été utilisés comme des « hommes de relations publiques » et pour « la vitrine de la NASA » par le gouvernement.

Et bien, les aéronefs qui étaient présent sur la lune, combine deux aspects de l’invisibilité.

L’un des aspects concerne la construction et le revêtement appliqué à sa surface. L’autre aspect a trait à un type d’électronique des recherches d’invisibilité qui est le résultat des travaux effectués sur des années, avec l’expérience de Philadelphie, et les recherches qui ont suivies. En outre, cette technologie d’aéronef dispose d’un système de propulsion secondaire, qui est très avancé et lui permet de voler dans l’espace. Le directeur-adjoint de la NASA a admis par le passé que cela était directement issue de la technologie extraterrestre. Il a reconnu cela au public.

Il y a souvent des démissions de personnels ou des « fuites » dans les programmes secrets du gouvernement qui commencent toujours à apparaître à un moment ou à un autre. De plus en plus de participants deviennent totalement dégoûtés par rapport aux activités gouvernementales et de leurs attitudes et ils commencent à parler.

Le Projet Phoenix était un projet qui a évolué à partir du projet de Philadelphie. Ce dernier était un projet que la marine a fait dans les années 1930 et 1940 dans une tentative de faire rendre les objets invisibles au radar. Il a été un grand succès ainsi qu’un énorme échec, alors ils l’ont abandonné. Vers 1947, il a été décidé de réactiver le projet et il a été déplacé dans les laboratoires de Brookhaven National avec le Dr. John Von Neumann et ses associés. J’ai participé à Phoenix dès le départ. Il a aussi produit toutes sortes de « jouets énergiques » un peu comme la radiosonde.

La radiosonde était une petite boîte blanche qu’ils attachaient à un ballon et qu’ils envoyés dans l’atmosphère. Le gouvernement avait dit aux gens qu’elle consistait à recueillir des données météorologiques. Elle utilisée un type très particulier de la modulation d’impulsions. Dans la plupart des cas, ils ont utilisé un « C-W » (onde continue) de l’oscillateur et un signal pulsé. Ceci s’est avéré être une conversion très efficace de l’énergie électrique en énergie éthérique. Ils ont été conçus au Brookhaven National Laboratory. J’ai commencé à parler aux gens à Brookhaven et a un monsieur à la retraite qui à y avait travailler. Il m’a dit que la conception avait été réalisée par Wilhelm Reich.

L’histoire raconte que vers 1947 Wilhelm Reich remis au gouvernement américain un dispositif de contrôle de la météo, un dispositif qui serait révolutionnaire.

Reich pensait que s’il pouvait diminuer la quantité de « DOR » que les tempêtes ne serait pas si violentes. (DOR est le résultat d’orgone entrée en contact avec une source radioactive). La « Deadly Orgone Energy » c’est le « DOR ». Le gouvernement a envoyé l’appareil pendant une tempête et il n’a pas réduit l’intensité de la tempête. Ils ont dût travaillé encore dessus.

Le projet Montauk était une combinaison des travaux de Wilhelm Reich et de l’expérience de Philadelphie. Il y avait deux projets distincts se passant dans le Projet Phoenix principal. Vous avez eu l’aspect des tentatives d’invisibilité et vous avez eu le développement du contrôle de la météo de Wilhelm Reich. Vers la fin du projet Phoenix, en utilisant certains des concepts de Wilhelm Reich et certains des projets de transmission utilisé à partir de la radiosonde, ils ont constaté qu’ils pourraient combiner les deux facteurs et les utiliser pour le « Mind Control » (le contrôle mental).

Les recherches étaient en cours d’exécution. Ensuite le projet est passé à l’armée et cette dernière a proposée qu’elle pourrait l’utiliser pour « influencer les esprits de l’ennemi ». L’armée a aimée l’idée, et les a laissé utiliser les anciennes installations de la Montauk Air Force Base. Parmi le matériel demandé il y avait une ancienne unité radar SAGE, qui était à la base. Le projet s’est terminé en 1983. La base a été fermée et tout a été vendu aux enchères. Le groupe a ensuite déménagé dans les laboratoires de Brookhaven. C’est ainsi qu’a commencé ce que nous appelons Phoenix Two.

Ils ont passé les dix premières années, de 1969 à 1979 environ, sur la recherche pure de contrôle de l’esprit.

La première partie du projet de contrôle de l’esprit, pour commencer était de prendre un individu se trouvant à environ 250 mètres de l’antenne. Le radar SAGE avait un pouvoir d’impulsion, en crête de 0.5 MW. L’antenne avait un gain de 30dB. Cela signifie une puissance efficace apparente de rayonnant d’au moins un gigawatt. Il était théoriquement d’un gigawatt.

Pouvez-vous imaginer ce que cela ferait aux gens? Il provoquait des choses comme l’épuisement des fonctions cérébrales, pouvait créer des lésions neurologiques, des poumons étaient endommagés à cause de la chaleur,…etc. Ils ont essayé cela avec un grand nombre de personnes et il y avait peu de survivants. Les sujets étaient souvent les personnes indigentes dont ils s’étaient emparés dans les rues.

Le projet était contrôlé par le Dr. John Von Neumann et Jack Pruett. Environ 30 personnes y travaillées. C’était un projet commun à l’Air Force et à la Navy. le financement initial provenait des fonds du gouvernement Nazi.

En 1944, il y avait eu un train de soldats américains qui sont passés par un tunnel ferroviaire, et ce train transportait près de 10 milliards de dollars en or. L’armée l’avait trouvée, cela provenait de la réserve d’or des nazis.

Cela faisait près de 10 milliards de dollars au cour de l’or en 1944 qui était de 20 dollars par once. Le train a sauté dans le tunnel. L’accident a tué 51 soldats américains. L’or est réapparut dix ans plus tard, pour servir à Montauk. Cela a été vérifié. Cet argent a servi à financer le projet pendant de nombreuses années, en plus la valeur de l’or avait entre-temps augmenté.

Ils ont dépensé par mal d’argent avec ça, d’autant plus que cet or, servait à financer d’autres programmes secrets. C’est alors qu’ils se sont rabattu sur ITT, qui l’a financée. ITT était la propriété de Krupp en Allemagne. En termes d’effectifs, de nombreux civils et des scientifiques, il y avait tous les anciens nazis venus d’Allemagne à la fois avant et une fois la guerre terminée.

Le projet était sous la surveillance du gouvernement américain, mais il n’était pas officiel, le Congrès n’était pas au courant du tout.

C’était surtout les services secrets qui en avait connaissance ainsi bien-sûr que l’armée. La communauté du renseignement savaient ce qui se passait et la CIA à tout suivi, comme d’autres agences de renseignement du gouvernement. Les personnels purement « civils » qui ont effectivement travaillé sur la base a été faible, entre 30 et 50.

Le financement était entièrement privé.

Après 1983, le sénateur Goldwater l’a découvert et il a commencé une enquête. Il n’a pu trouver aucune trace de financement du gouvernement. Pruett était le Directeur du projet. Après avoir quitté le projet, le Dr Herman C. Untermann a prit le relais. Ils disposaient de plusieurs spécialistes en électronique, dont le docteur Mathew E. Zerrett, ils sont venus d’Allemagne en 1946 avec Werner von Braun. Probablement la raison pour laquelle ils avaient besoin d’encore plus d’argent, c’est qu’ils avaient un total de 25 bases à travers les États-Unis à financer. La dernière des bases fût fermées le 12 août 1983. La base de Montauk, de laquelle toutes les stations ont obtenues leur temps de référence-zéro, a fermé et les deux autres bases restantes fermèrent par la suite.

D’autres expériences inclurent le voyage dans le temps. Personne n’a pût explorer un futur tangible au-delà de 2012 (après J-C).

Il y a comme « un mur » très abrupt là, avec rien de l’autre côté. Un vortex, une fenêtre du temps, pour une expérience avait été créé pour voir l’avenir.

Lors d’une des dernières expériences, à un moment, une créature est apparue, venue tout droit d’on ne sait où, et tout le monde entra dans une telle panique. Ils mirent l’émetteur hors tension. La créature attaquaient les gens et détruisait l’équipement. Ils réussirent à arrêter le fonctionnement et la créature disparue.

Par la suite, ils comprirent qu’ils devaient revenir en arrière et arrêtez l’appareil à Philadelphie afin d’arrêter totalement l’unité émettrice dans l’avenir, afin qu’ils puissent éviter des incidents, comme avec cette créature en 1983. Cela se passait le 12 Août 1983. »

Fin du témoignage.

http://actualitedelhistoire.over-blog.com/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source et le site: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2017/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Votre aide est importante…

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Suivez nous sur les réseaux sociaux

ISOLATION + CHAUFFAGE pour 1 euro. Nouveau dispositif 2020

Vérifiez votre éligibilité !

Articles Phares