Ceux de Q'uo

RA MATERIAL – Enseignement de ceux connus comme étant le Principe de Q’uo – 1

 

Carla Rueckert

Copyright © 2010 L/L Research

A PROPOS DU CONTENU DE LA TRANSCRIPTION QUI SUIT: Cette transmission reçue en télépathie est extraite des transcriptions de réunions hebdomadaires d’étude et de méditation tenues à Rock Creek Research & Development Laboratories et L/L Research. Elle vous est offerte dans l’espoir qu’elle vous sera utile. A l’instar des entités de la Confédération qui insistent toujours sur ce point, nous vous invitons à faire appel à votre discernement et à votre jugement pour évaluer son contenu. Si vous percevez de la vérité, tant mieux. Si vous ne vous sentez pas sur la même longueur d’onde, laissez de côté; car ni nous, ni ceux de la Confédération ne souhaitent mettre des obstacles en travers de votre chemin.
CAVEAT: La présente transcription a été vérifiée mais peut encore demander des corrections. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons un plaisir de les corriger. (Traduction française: Micheline Deschreider)


Epilogue

Jim:

Après notre retour à Louisville le dysfonctionnement mental/émotionnel dont Ra avait parlé concernant Don s’est produit.

Don avait toujours été considéré comme quelqu’un d’un grand sang-froid et d’une extrême sagesse, émotionnellement imperméable à des événements qui démolissaient les autres. Ses observations et avis se révélaient toujours judicieux. A présent, à mesure que ce dysfonctionnement empirait, Don se voyait intensément affecté, même par les plus infimes stimuli. Ses préoccupations se sont transformées en dépression et il recherchait des conseils pour guérir auprès de toutes les sources disponibles mais rien ne marchait, et il s’est résigné à une mort qu’il voyait approcher à grands pas.

Après sept mois de cette détérioration mentale, émotionnelle et physique il est devenu incapable de dormir ou d’absorber des aliments solides. Pour novembre il avait perdu un tiers de son poids et éprouvait des douleurs intenses. Il a refusé une nouvelle hospitalisation que nous voyions comme son dernier espoir de survie. La pensée de l’envoyer à l’hôpital contre sa volonté nous était abominable mais nous avons décidé de le faire, en espérant un miracle, ne voyant alors aucun autre moyen possible de sauver sa vie.

Quand la police est arrivée pour délivrer le mandat, nous sommes restés pendant cinq heures dans une impasse. Don était convaincu que sa mort était imminente et il ne voulait pas mourir dans un asile psychiatrique. Quand des gaz lacrymogènes ont été utilisés pour forcer Don à sortir de la maison, il est sorti par la porte de derrière et s’est tiré une balle dans la tête. Il est mort sur le coup.

Après sa mort, Carla l’a vu trois fois dans des visions à l’état de veille, et il nous a assuré que tout était bien et que tout s’était passé de manière appropriée, même si cela n’avait pas de sens pour nous.

Nous louons donc et remercions pour la vie de Don, pour sa mort, et pour notre travail ensemble.

Bien que ce livre soit une partie très personnelle de ce travail, nous espérons que vous pourrez voir que les principes qui ont sous-tendu nos expériences sont les mêmes qui sous-tendent les vôtres.

Bien que les expressions puissent être largement différentes, le but est le même: que les nombreuses parties du Un puissent se connaître elles-mêmes et le Un en tant que Un. Ou, ainsi que Ra l’a dit:

“Nous vous laissons dans l’appréciation de la circonstance de la grande illusion dans laquelle vous choisissez en ce moment de jouer du fifre et du tambourin, et de bouger en rythme. Nous aussi, nous sommes des acteurs sur une scène. La scène change. La sonnette retentit pour les actes. Les lumières se rallument. Et tout au long de la grande illusion et de la suivante, et de la suivante encore, il y a la majesté du Créateur infini qui soutient le tout. Tout est bien. Rien ne se perd. Allez donc et réjouissez-vous dans l’amour et dans la lumière, la paix et la puissance du Créateur infini unique. Je suis Ra. Adonaï”. (extrait de la séance 104).

Carla: Jim et moi avons souhaité ouvrir ces documents personnels à ceux qui pensent qu’ils pourraient leur être utiles parce que nous voyons dans nos expériences un bon exemple de la sorte de tension que produit le travail dans la lumière.

Plus éclairant est ce qui est transmis par channeling, plus éclairés doivent être les modèles de vie et de parole. Dans le cas de Don, Jim et moi, tout notre comportement extérieur a été correct, et il ne faut pas reprocher à Don de ne pas avoir parlé davantage quand il est devenu malade. Il n’avait jamais demandé l’avis de personne, et il n’y avait pas de raison pour qu’il demande alors mon avis ou celui de Jim. C’est ainsi que la tendance de Don à la paranoïa s’est développée jusqu’à ce qu’il soit devenu certain que je ne l’aimais plus. Pour lui, le monde sans moi était inacceptable.

En revoyant cette période, il faut se rendre compte que je pesais alors quarante kilos environ, pour une taille de 1m60. Chaque séance était extrêmement dure, et cependant je n’ai jamais flanché dans mon désir de poursuivre. J’acceptais parfaitement l’idée de mourir pendant que le contenu de ces séances était recueilli. Don craignait très fort que je meure en effet et il se faisait beaucoup de souci à mon sujet en permanence. Il y avait en lui une sorte de mécanisme qui le faisait s’efforcer de trouver un moyen de se substituer à moi en prenant sur lui le choc du contact. Il en parlait de temps en temps, et j’ai toujours découragé cette façon de voir les choses. Mais c’est bien ce qu’il a fait à la fin. Sa mort a mis fin au contact avec ceux de Ra, et nous n’avons jamais essayé de le reprendre; en cela nous suivons l’avis de Ra de ne pas le faire sauf à nous trois.

Je veux exprimer à chaque lecteur le profond sentiment de paix qui m’a pénétrée pendant la guérison de ma présente incarnation. Il y aura toujours une partie de moi qui souhaitera ou bien d’avoir pu sauver Don ou bien d’avoir pu mourir avec lui. Je pense que cela aurait été pour moi un moyen valable de partir. Alors lui et moi aurions été une partie vaste et complètement morte de l’histoire de L/L. Mais ce n’était pas là qu’était ma leçon.

Ma leçon à moi concernait la sagesse. Ra me l’a montré sans y mettre de forme quand il m’a demandé quand j’allais prendre la route de Jérusalem. Il m’a demandé si je voulais devenir une martyre. Cela s’est passé dans le contexte des questions que Don posait concernant la possibilité de séances plus fréquentes. Ma réponse à cela a été que j’ai pris mes premières vacances en onze ans. Don et moi vivions des aventures, PAS des vacances !

La leçon de Don quand nos énergies et distorsions mentales ont été échangées et ont fusionné à la suite de notre conversation en Géorgie concernait la complète ouverture de son coeur. En restant un observateur il n’avait pas encore réussi à débloquer ce grand coeur qui était le sien. Pendant sa maladie, il a vraiment pensé qu’il mourait pour que je puisse être bien et vivre en paix. Il n’y a pas de plus grande dévotion, de plus grand sacrifice que de donner sa propre vie. Il importe peu, dans ce contexte, qu’il soit mort en se trompant. Il ne m’a jamais perdue, loin de là. C’est lui-même qu’il avait perdu. Au moment de sa mort son coeur était complètement ouvert et il ne se préoccupait pas de la douleur de vivre ou de partir. Il est certain que j’éprouve de nombreuses émotions contradictoires à ce sujet. Mais j’ai toujours une foi absolue dans le fait que la fin de Don a été aussi noble que l’a été sa vie dans son ensemble. Pour moi il est au-delà des mots. J’adore tout simplement cette âme.

Ma leçon a été à l’opposé: celle d’ajouter de la sagesse à un amour complètement ouvert. Mon chakra du coeur est habituellement complètement débloqué, mais mon sens des limites a toujours été un peu hésitant. La fusion mentale que nous partagions à cette époque m’a laissée avec le choix de mourir pour l’amour de Don ou de vivre pour son travail, pour L/L Research, et tout ce que nous avons fait et été ensemble.

J’ai fait exactement ce que j’avais à faire pour rester en ce monde. Pendant longtemps cela a été une question bien peu évidente. Pendant longtemps après la mort de Don j’ai fait circuler l’énergie de la mort dans mon mental, dans mon corps, dans mon esprit. Pendant des années j’ai plongé au plus profond du désespoir, de la colère (comment avait-il osé douter de moi!), du chagrin, et du souci. J’étais en face de ma propre mort et je savais que j’étais arrivée à un carrefour et que la joie de vivre était encore forte en moi. Cela se passait aux environs de Noël 1991. Je n’avais jamais été jusqu’à cette extrémité auparavant, même pas quand mes reins m’avaient lâchée. Mais mon amour n’avait jamais été aussi fort. J’avais la sensation que tout était en train de se consumer, et j’ai accueilli cela. Dans la chaleur brûlante de cette peine j’ai ressenti la purification et l’accomplissement.

A partir de là c’est comme si une force complètement nouvelle se déversait dans mon corps fragile. En même temps que je me suis levée de ma chaise roulante et de mon lit d’hôpital je me suis sentie de plus en plus envahie par la joie et en même temps transparente. En fait, à l’âge de 54 ans j’ai trouvé une assise et un équilibre qui sont solides et sains. Je suis contente d’être ici et je sens que je suis entrée dans la mise en place du deuxième modèle que m’offre ma vie divisée. Je bénis la triste histoire de Don et moi. Et je bénis tout ce qui est arrivé. Nous nous sommes aimés; nous étions humains. Il peut sembler que nous avons beaucoup erré. Mais non, car nous aimions véritablement. Et bien que par son absence je me sentirai toujours orpheline, j’embrasse les choses merveilleuses qui me sont données à chérir. Jim et moi sommes constamment nourris par la bénédiction de pouvoir poursuivre l’oeuvre de Don.

Tout groupe qui reste ensemble et qui travaille harmonieusement en étant au service de la lumière s’attire les salutations psychiques de l’espèce dont nous avons fait l’expérience.

Dans ce creuset, tout défaut, toute vanité, même infime, est une arme contre le ‘soi’.

La perception éthique doit rester très alerte et instruite des problèmes et des valeurs qui sont en jeu. C’est une question de vie ou de mort.

L/L Research est un endroit spécial et merveilleux, qui ressemble à pas mal d’autres maisons de lumière ou phares, que d’autres missions et chercheurs ont éclairées. Beaucoup, beaucoup d’autres sont en train de s’éveiller en ce moment et souhaitent devenir capables d’être des canaux pour la lumière.

C’est un ministère magnifique de se trouver là comme un foyer métaphysique ou spirituel pour des missionnés et étrangers de toutes provenances.

Nous espérons que ceci vous aidera, vous et votre groupe, à rester en totale communication, à refuser d’offrir à chacun moins que la joie et la foi, quoi qu’il arrive! Et à ne jamais, JAMAIS composer avec la fidèle opposition!

Ici, à L/L Research nous continuons à garder nos portes ouvertes pour des réunions régulières, et de nombreux visiteurs passent notre seuil, envoient du courrier postal ou électronique, et nos livres continuent à se répandre: ceux qui ont pris conscience des idées de Ra sont partout sur le globe.

Notre site Web www.llresearch.org, et notre adresse postale est L/L Research, P. O. Box 5195, Louisville, Kentucky 40255-5195, USA. Nous répondons à chaque courrier et sommes toujours heureux de recevoir des nouvelles de nos lecteurs, anciens ou nouveaux. Nos coeurs sont éternellement reconnaissants pour chacun, pour Don, pour ceux de Ra et pour le contact qu’ils ont partagé avec nous. Que soient bénis tous ceux qui lisent ce livre.

L/L Research
Carla L. Rueckert
Jim McCarty

Louisville, Kentucky
Décembre 20, 1997

[1] Une série télévisée de CBS, extrêmement populaire aux États-unis diffusée de 1970 à 1977, et dont le personnage central est Mary Richards, une jeune femme indépendante qui fait une brillante carrière. (NdT).

Méditation du dimanche

7 janvier 2007

Question du groupe: Q’uo, la question d’aujourd’hui demande comment le chercheur qui désire servir affecte à la fois le service et lui-même, soit en mettant en doute ce service, soit en doutant de lui-/elle-même, soit en se sentant un peu trop satisfait de lui-/elle-même. Comment est-ce que l’attitude de quelqu’un qui cherche à servir affecte celui/celle qui sert et le service?

(Retransmission par Carla)

Nous sommes ceux connus de vous comme étant le Principe de Q’uo. Salutations dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique, au service duquel nous venons à votre cercle ce jour.

Nous vous remercions de prendre le temps et l’énergie de créer un cercle de recherche. Nous vous remercions de nous appeler à partager nos pensées avec vous. C’est une grande bénédiction et un grand honneur qui nous remplissent le cœur de joie, que d’être appelés à offrir nos opinions sur les effets sur le service d’attitudes comme l’orgueil et le doute.

Cependant, comme toujours nous voudrions tout d’abord demander à tous ceux qui écoutent ou lisent ces mots de prendre conscience de la puissance que vous avez en tant que personne. Vous êtes la seule personne à même de faire la distinction pour elle-même entre les choses qui lui sont utiles dans sa progression spirituelle, et les choses qui ne lui sont pas utiles en ce moment, même si elles paraissent très sensées ou très bien convenir.

Vous êtes le gardien du temple de votre progression. S’il vous plaît, portez attention à nos pensées quand elles vous atteignent. Si elles ont une résonance, alors, sans hésiter prenez-les et utilisez-les comme vous le pouvez. Si elles ne résonnent pas pour vous alors n’essayez pas de les utiliser, mais laissez-les simplement de côté et poursuivez votre chemin. Nous vous remercions pour cette considération car elle nous permettra de parler sans risquer d’enfreindre votre libre arbitre ou de faire obstacle à votre progrès.

Nous remercions celui connu comme R pour sa question. Pour répondre à la question sur l’effet de l’attitude de service, il nous faut faire de nombreux pas en arrière vu la spécificité de cette question. Car elle commence par l’interrogation la plus profonde de toutes les interrogations philosophiques: « Qui suis-je? ».

Qui êtes-vous, mes amis? Êtes-vous des entités pensantes? Êtes-vous des entités assises sur des chaises dans cette pièce, qui portent des vêtements, qui ont un certain style, et qui sont venues à ce moment de méditation avec une personnalité , une histoire, et une incarnation qui mérite un souvenir?

Êtes-vous les rôles que vous jouez? Êtes-vous les choses que vous dites?

Celui connu comme D a souligné que, dans le monde physique, les pensées sont des choses, de sorte que ce que l’on fait dans le monde n’est pas du tout (métaphysiquement parlant) la totalité de ce qu’on est quand on a pensée, après pensée, après pensée, générée par soi, suivie par soi, et soit écartée soit utilisée comme outil de transformation ou de préoccupation cyclique.

Qui êtes-vous? Qui sommes-nous? Mes amis, vous savez que nous sommes des messagers de l’amour inconditionnel.

Notre message n’est pas que nous venons à vous avec amour, mais que nous et vous sommes amour. Parce que nous sommes tous un.

Ainsi donc, votre question est posée sur l’arrière-plan de notre conscience du fait que nous sommes tous en union interactive, interpénétrante, depuis divers points focaux qui peuvent être utilisés par le Créateur pour observer, traiter, et moissonner l’expérience. C’est pourquoi, quand vous servez autrui vous vous servez vous-même.

Cependant, dans le sens d’une capacité à faire usage de cette information pour un travail de spiritualité, nous réalisons qu’il faut aller plus loin dans la discussion. Et donc, nous faisons un pas de plus en direction de la question et nous vous parlons de ceux avec qui vous interagissez.

Nous venons de faire remarquer que vous et tous les autres font partie d’une Création unitaire. Cependant, comme c’est le cas pour tous les bons principes spirituels, un paradoxe est impliqué. Et ce paradoxe est que chacun de vous existe dans son propre univers. Vous êtes le Créateur de cet univers intérieur.

C’est pourquoi, vous êtes comme un Soleil, rayonnant et indiciblement plein de l’amour et de la lumière du Créateur infini unique. Les autres sont eux aussi des Soleils avec leur propre rayonnement et leur propre effulgence. Entre vous, tout comme il semble y avoir une grande distance entre les Soleils, ainsi il y a une grande distance, un océan d’intermédiarité, dirons-nous.

Quiconque est incarné dans un corps physique, comme vous l’êtes, sait très bien qu’il paraît exister un grand océan d’altérité entre une personne et une autre. Bien qu’à la vérité toute cette altérité soit une illusion, il est néanmoins vrai également que le fait de se sentir différent du reste de la Création a été soigneusement mis en place pour vous afin de créer une atmosphère dans laquelle vous puissiez accomplir un travail en spiritualité.

Le Créateur s’est essayé à des Créations dans lesquelles chaque entité de troisième densité avait connaissance de la vérité de l’unité. Il a été découvert que dans cette atmosphère de totale connaissance de leur identité, les entités n’étaient pas motivées à chercher plus loin. Il a été découvert que le fait de voiler cette conscience de la nature unitaire de toute la Création a été un progrès dans l’agencement de la classe, dirons-nous, de troisième densité.

Votre Création particulière est donc une création dans laquelle un voile vous isole de la stupéfiante conscience de votre identité avec tout ce qui est. Et c’est comme si vous viviez dans un corps qui est une barrière ou une défense, et certainement une limite et une démarcation entre vous et le reste du monde.

Lorsque vous entrez en contact avec d’autres gens, c’est comme si ces deux étoiles devenaient deux navires navigant de plus en plus proches l’un de l’autre. Naturellement, ils ne souhaitent pas entrer en collision. Ils naviguent chacun autour de l’autre, avec une certaine prudence.

Cependant, il y a en chacun quelque chose qui aspire à entrer en relation directe avec d’autres. Il y a un désir profond de trouver de l’harmonie, de la paix, de la détente et de l’affection mutuelle quand vous entrez en contact avec une autre personne.

Ce que vous pensez de vous-même a un impact sur la manière dont les autres vous voient subconsciemment.

C’est parce que les actes parlent plus fort que les paroles. Le langage de votre corps, vos gestes, votre discours, l’expression de votre visage, votre regard, tout cela se transmet aux autres de façons que vous ne pouvez pas imaginer quand vous vous regardez dans un miroir.

Vous ne voyez pas le ‘soi’ que voient les autres quand ils vous regardent. Vous ne saurez jamais combien certaines personnes vous trouvent beau/belle, et vous ne saurez jamais non plus, espérons-le, combien déplaisant/déplaisante d’autres peuvent vous trouver.

Vous êtes enfermé(e) dans l’opinion que vous avez de vous-même et même si les opinions que d’autres ont de vous viennent battre contre ce bastion, elles ne peuvent pas l’abattre. Ce que vous pensez de vous-même est ce qui se trouve dans votre création et dans votre univers.

Il y a un moment dans la vie de celui qui cherche où le chercheur choisit son mode de vie. Quand vient ce moment (et en fait, pour de nombreuses entités à la surface de votre planète en ce moment, ce temps n’est pas encore venu et ne viendra peut-être jamais) quelque chose change dans la façon dont vous vous voyez vous-même.

Quand vous décidez que vous souhaitez servir autrui et que vous souhaitez vous polariser dans ce sens, vous créez une attente, une espérance, et un objectif.

Naturellement, vous ne pouvez pas imaginer précisément ce que va impliquer le fait de rendre service à autrui. Mais vous établissez votre intention. Et avec cette intention, votre navire a maintenant un gouvernail. Votre étoile a établi son orbite. Dans votre univers vous avez créé votre étoile polaire [1] d’espérance.

Métaphysiquement parlant, cela crée un passage qui relie la personne spirituellement immature à la personne spirituellement mature. Nous n’entendons pas par là qu’il n’y a pas toujours du travail à accomplir sur le mûrissement du fruit du ‘soi’ mais que, avant que vous ne vous preniez assez au sérieux pour prendre cette décision à vie d’offrir, métaphysiquement parlant, tout ce que vous êtes au service des autres, vous vous n’êtes pas encore éveillé du rêve de l’incarnation.

Lorsque vous vous êtes pris au sérieux et que vous vous vouez complètement à l’espérance d’être de l’amour dans le monde dont vous faites l’expérience en ce moment, vous devenez une entité magique. Vous savez qui vous êtes, mieux que quiconque n’est pas encore arrivé au point de faire ce choix.

À mesure que vous avancez dans votre vie à partir de là, il peut ne pas y avoir de différences manifestes dans les services que vous rendez à autrui. Néanmoins, pour vous il y a bien une différence.

Il y a une différence profonde, en ce sens que vous avez pris la responsabilité de rechercher des ressources et matériaux qui pourront vous aider à trouver comment rendre service et comment être au service de manière plus adroite.

Donc, d’une certaine façon, vous vous placez sous le pistolet. Nous utilisons cette expression parce que dans un sens, le moment de la décision de se mettre au service d’autrui est comme le signal de départ d’une course, donné en tirant un coup de pistolet. C’est un marathon. En fait c’est plus qu’un marathon, c’est toute une vie. Et vous cherchez à avancer constamment, en « une course franche par la bonne grâce de Dieu » [2] comme il est dit dans l’hymne de cet instrument.

Ce même hymne nous amène au point suivant. Les mots suivants, dans ce poème, sont : « Lève tes yeux et vois sa Face ».

Vous êtes dans la grâce, mes amis, quand vous choisissez de rendre service. Une immense quantité d’aide vous entoure quand vous faites ce choix. La grâce abonde car quand vous choisissez d’aimer vous choisissez d’exprimer la nature de la Création et du Créateur. Votre choix est en alignement direct sur la vérité, cette vérité qui est un si grand mystère que personne n’est jamais parvenu à l’articuler.

Quand vous arrêtez de contempler vos propres pensées, vos propres processus, et les détails de votre propre existence consciente, vous vous élevez dans une bonne compagnie. Vous vous élevez à un niveau de concept.

Voyons cela d’un peu plus près. L’individualité est en soi un concept et vous vous posez des questions à propos de ce concept quand vous vous demandez comment une attitude peut changer votre service.

S’élever au-dessus du concept du ‘soi’ ce n’est pas détourner le regard du ‘soi’ , c’est chercher une sorte plus profonde, plus informative, et plus utile de prise de conscience de ce qu’est le ‘soi’.

Ainsi, en tant que serviteur/ servante de la lumière qui souhaite servir autrui, vous avez une conscience duelle du ‘soi’, en ce sens qu’une partie de vous-même a conscience que vous faites un avec tous ceux avec qui vous interagissez. L’autre partie de vous-même prend conscience d’elle-même, a conscience d’elle-même, et est auto-restreinte par les limites des pensées dans le cerveau, par la forme du corps et par la forme du concept du ‘soi’ physique que vous possédez.

Ces deux concepts du ‘soi’ sont utiles et précis, et vous en jouez tout au long de votre vie. Car, quand vous passez le seuil de votre porte le matin pour aller chercher votre journal, vous bougez non seulement comme de l’amour incarné en forme physique, mais vous vous mouvez aussi comme un humain ensommeillé qui remarque le temps qu’il fait, l’état de la matinée, et ainsi de suite, pendant que vous prenez le journal dans la boîte aux lettres. Vous êtes à la fois sublime, et infiniment, péniblement, soumis aux détails et au matériel.

Permettre à ces deux concepts du ‘soi’ de s’harmoniser est un art. Et nous vous encourageons à toujours laisser de la place à l’être ensommeillé qui sort pour aller chercher le journal du matin pour lire les nouvelles du jour.

Pendant que vous progressez spirituellement, ne méprisez pas le quotidien et l’ordinaire. Car ces moments-là sont sacrés eux aussi.

En réalité, notre réponse s’exprime dans le concept qui permet au ‘soi’ de prendre conscience lentement, graduellement, de la profondeur et de la richesse de votre propre ‘soi’.

Ne pas éviter, ne pas éloigner aucune partie du ‘soi’, aucune partie du vernis de civilisation et de culture, ni les natures un peu plus profondes de la race, de l’éducation et de la culture.

Ne tenir à l’écart aucune différence sexuelle, mais les accepter et les reconnaître. C’est pour de bonnes raisons que vous vous êtes incarné tel que vous êtes. Ne leur tournez pas le dos mais appréciez-les et voyez ce qu’elles ont à vous donner pour vous aider à être au service d’autrui.

Le Service D’Autrui peut être vu comme composé de deux parties, pour parler d’une manière simple. C’est-à-dire le service que vous avez l’intention de donner et le service que vous donnez. Outre ces deux parties, il y en a une troisième qui est entièrement privée et importante pour vous-même seulement.

Le service que vous avez l’intention de donner est aligné sur votre décision d’être d’abord au service d’autrui. Vous avez établi votre intention pour la vie entière dans cette décision fondamentale. Chaque fois que vous répétez cette décision en choisissant consciemment d’être au service de quelqu’un d’autre, vous doublez votre polarité. Vous créez un ‘soi’ de plus en plus puissant, un ‘soi’ de plus en plus capable d’apporter à volonté des changements de conscience.

Vous devenez un magicien dans le sens le plus élevé de ce moi. Vous avez laissé derrière vous votre boîte aux lettres et votre ville, et vous êtes en relation directe avec l’étoile de l’espérance. Combien glorieuse, combien belle est cette élévation quand nous vous voyons vous efforcer en permanence d’établir votre intention et de servir. Ces intentions ne peuvent être enlevées. Ce qui se passe dans le monde ‘extérieur’, disons, n’a aucune importance par rapport à ce qui se passe métaphysiquement.

La deuxième partie du Service D’Autrui, dirons-nous, est le service en lui-même. Quand vous servez une autre personne c’est comme si vous faisiez un cadeau. Vous ne pouvez pas vous empêcher d’envelopper ce présent dans une certaine sorte de papier, avec une certaine sorte de ruban, et avec une certaine sorte de nœud. Vous êtes qui vous êtes. Vos présents sont en général enveloppés dans des inclinations qui constituent l’emballage du cadeau. La réaction de la personne qui reçoit le paquet affecte, dans une certaine mesure, son usage de ce cadeau.

Nous ne disons pas cela pour que vous soyez préoccupé par cela. Nous le disons pour que vous compreniez que vous n’êtes pas responsable de la manière dont les gens prennent ce que vous offrez d’un cœur pur et bon. Vous n’êtes responsable que du fait d’offrir et de faire en sorte que cette offre soit aussi belle que possible.

Quand vous avez donné ce service, qu’il s’agisse d’un mot, d’un geste, d’argent, de temps et d’attention, ou de quoi que ce soit d’autre, il passe complètement hors de votre portée. Votre petit a quitté sa demeure pour ne jamais y revenir. Et dans l’univers de quelqu’un d’autre, un cadeau a été donné.

Ce que cette entité fait de votre cadeau ne vous concerne pas. Souvent, très souvent, ce dont vous avez l’intention se produit, et il y a de la joie pour tous les deux. En d’autres, nombreuses occasions, mes amis, vos cadeaux ne seront pas reconnus pour ce qu’ils sont. Ils seront foulés aux pieds dans la poussière. Ils seront pris pour le contraire de ce dont vous aviez l’intention. Ou un nombre infini de choses peuvent arriver à ce présent.

Vous devez accepter que c’est bien. Vous ne pouvez pas vous mettre à la poursuite de votre service à autrui pour le rendre plus beau, pour le changer un peu par-ci et l’enjoliver un peu par-là. Vous devez le laisser aller.

Si vous trouvez de la résistance à votre cadeau, nous suggérons que vous étudiiez cela, que vous vous mettiez à l’aise avec cela, comme celui connu comme Ra l’a dit précédemment. Permettez à cela de faire partie de votre prise de conscience pendant que vous vous posez la question: « Comment puis-je servir au mieux? ».

Cette troisième partie, cette partie intérieure du Service D’Autrui concerne les attitudes que vous adoptez par rapport au service.

Tant que vous resterez dans votre coque de personnalité vous vous poserez toujours des questions sur votre service. Selon votre nature, vous vous demanderez toujours si ce n’était pas assez, ou bien vous serez fier de vous parce que vous avez si bien servi quelqu’un.

Cela n’a que peu ou pas d’impact du tout sur le service en soi. Le service en lui-même est passé dans la création qui appartient à une autre entité. Vous ne pouvez pas affecter votre service en doutant de vous. Le service se poursuit sans obstacle. Vous ne pouvez pas affecter le service que vous donnez en en étant vaniteux.

Cependant, mes amis, tout fait farine au moulin, y compris les pensées que vous avez à propos de ce que vous faites, de ce que vous pensez, et de ce que vous dites. Dans les lieux intellectuels de votre création vous pouvez courir en rond d’une infinité de façons. Vous pouvez douter de vous-même, vous féliciter, vous sentir coupable, vous demander si vous auriez pu mieux faire, et passer par n’importe quelles autres émotions, pensées et sentiments qui, à leur tour, deviennent ce que vous êtes en train d’examiner.

Si vous continuez simplement à vous regarder penser et prendre conscience du processus, vous parviendrez par la suite à la réalisation. Nous encourageons toujours chacun à passer du temps dans le silence et à s’immerger dans ce silence pour en recevoir ses richesses.

Le lâcher-prise de votre concept du ‘soi’ fait partie de l’immersion dans le silence. Avec nous, à présent, que chacun de vous se visualise dans une petite pièce. Elle est dépouillée, comme une cellule monastique, et cependant quand vous vous tenez dans cette pièce vous vous sentez heureux. Car c’est la pièce dans laquelle vous priez et demandez. C’est la pièce dans laquelle vous êtes nourris dans le silence musculeux du cœur intérieur. Agenouillez-vous sur ce sol nu et ôtez de vous le concept que vous avez de qui vous êtes. Enlevez-le, mes amis. Enlevez tous les concepts permettez-vous seulement de rester agenouillés devant l’amour et la lumière du Créateur infini unique.

Quand vous vous permettez (quand vous permettez au concept que vous avez de vous) de fondre, vous devenez un vaisseau vide, destiné à contenir l’amour et la lumière que vous voyez se déverser en vous dans cette cellule intérieure.

Qui êtes-vous alors, mes amis?

Quand vous vous êtes vidés afin de pouvoir recevoir le don d’amour et de lumière, vous êtes dans la situation de celui connu sous le nom de Jésus le Christ quand il s’est agenouillé dans le jardin de Gethsémani et a dit : « Que Ta volonté soit faite et non la mienne ».

Et quand vous vous relèverez et sortirez de cette pièce intérieure vous verrez que la Terre est un endroit étincelant, éclatant de joie. Vous allez entendre l’air bourdonner autour de vous comme pour vous accueillir dans le monde.

Et vous saurez qui vous êtes.

Vous percevrez cette qualité d’être vivant, sans éprouver le besoin de l’identifier, de la définir ou de la décrire. Parce que vous n’êtes plus votre ‘soi’ personnel au moment où vous vous relevez dans cette pièce intérieure. Vous êtes un ‘soi’ très impersonnel, un ‘soi’ qui a instruit toutes les entités qui se trouvent en fait sous les nombreuses couches de ‘soi’, toutes les positions qui ont été prises, et toutes les décisions sur des détails qui vous ont limité de telle ou telle manière jusqu’à ce que vous vous ayez dépeint vous-même dans le coin qui correspond à votre description de vous-même en tant qu’être.

Vous vous libérez d’un coup de tout cela quand vous devenez le ‘moi’ qui sert. Et alors, mes amis, vous ne devez pas vous demander comment vous l’avez fait. Vous n’avez pas à douter de vous, et il ne vous viendra pas à l’idée de vous administrer des petites tapes de satisfaction sur l’épaule.

Vous ne pouvez pas rester dans cet état d’esprit en permanence si vous êtes comme la plupart de ceux qui sont sur cette planète. Et vous n’êtes pas destiné à y rester. Car vous avez à accomplir le travail que vous vous êtes proposé de faire, qui ne se rapporte pas tant au service d’autrui qu’à la croissance de votre propre équilibre mature du ‘soi’.

‘Équilibre’ est un mot très utile quand il s’agit d’essayer de visualiser et focaliser vos énergies et de les dépenser avec sagesse. Il y a toujours un équilibre dynamique qui se poursuit dans votre vie, quelle que soit la question que vous envisagiez. Cherchez l’équilibre et non pas ce qui est bien ou mal. Cherchez la résonance et le sens de profonde confiance intérieure qui dit : « oui, c’est là que je dois être. C’est comme cela que je souhaite servir. C’est cela mon meilleur environnement ».

Lorsque vous sentez que vous êtes au bon endroit au bon moment, alors se produit en vous de la détente.

(Fin de la face 1 de la cassette)

(Retransmission par Carla)

Et vous ne cherchez pas à vous fatiguer ou à vous étendre dans l’espace que le monde a pour vous. Vous avez fabriqué votre espace en vous identifiant comme le ‘moi’ qui sert. Appelez sur vous votre nature christique. Portez-la bien. Portez-la humblement. Portez-la fièrement. Vous servirez avec excellence, mes amis.

Nous sommes conscients que vous n’avez fait que gratter la surface de ce sujet, et cependant nous sommes aussi conscients que cet instrument nous suggère d’aller de l’avant, et nous allons à présent demander si vous avez d’autres questions ou si vous souhaitez poursuivre la question qui a déjà été posée. Nous sommes ceux de Q’uo.

S: Si on souhaite servir dans l’amour inconditionnel et que ceux qui nous entourent ne paraissent pas souhaiter ce que l’on a à offrir, que fait-on alors?

Nous sommes ceux de Q’uo et nous croyons que nous comprenons votre question, mon frère. Nous avons dit précédemment par l’intermédiaire de cet instrument que quand vous avez offert un service, il ne vous appartient plus. Parfois cette vérité est rude, parce que parfois ce que vous offrez tombe sur un sol pierreux.

Cela n’a rien à voir avec ce que vous offrez, mon frère. Car ce que vous avez offert d’un cœur plein et dans une intention pure est ce qu’il est. Cela ne peut pas être tenu en mépris ou regardé de haut dans le monde des concepts et de la vérité métaphysique, bien que dans le monde d’illusion que vous nommez ‘réalité de consensus’ il n’y ait aucune garantie que quelqu’un comprenne tout cadeau que vous puissiez donner.

Nous croyons que ceci est la sorte de situation dont celui connu sous le nom de Jésus le Christ a tenté de décrire quand il a parlé du bonheur d’être pauvre en esprit, du chagrin, des pleurs, d’être dans de nombreuses situations difficiles et cependant avant la description d’une situation triste (triste aux yeux du monde), celui connu comme Jésus disait: « Heureux ceux… ». Nous croyons que ce qui satisfait à vos besoins en ce moment c’est: « Heureux les humbles de cœur, car ils hériteront de la Terre ».

La bénédiction de ne pas être compris ou accepté précisément tel que vous êtes est ce qui vous conduit en un lieu plus profond où vous offrez ce ‘soi’ à celui qui aime votre âme: au Créateur infini.

Dans votre chagrin il y a une indubitable beauté. Et tout ce que nous pouvons vous suggérer en ce moment, mon frère, est que vous vous focalisiez sur la bénédiction qu’est cette situation et que vous lui permettiez de vous adoucir en même temps qu’elle vous rend humble.

De cette humilité et de cette douceur jaillissent les pousses d’un nouvel espoir, d’une nouvelle vie, de nouvelles énergies à rencontrer, de nouvelles amours à saluer.

Pouvons-nous poursuivre notre réponse, mon frère?

S: Non, je vous remercie.

Nous sommes ceux de Q’uo et nous vous remercions aussi, mon frère. Pouvons-nous demander s’il y a une autre question à présent? Nous sommes ceux de Q’uo.

T: Oui, moi je voudrais poser une question. Nous avons parlé plus tôt de la méditation et des difficultés qu’il y a de rester en méditation et de trouver le temps ou juste de le faire, et je travaille, avant d’aller dormir la nuit, à programmer les pensées que je veux explorer, ou juste différentes choses. Je pense que l’aimerais recevoir un commentaire sur l’efficience de cela. Je sens que cela est bénéfique, mais je voudrais juste avoir un commentaire à ce sujet, s’il vous plaît.

Nous sommes ceux de Q’uo, et nous croyons que nous comprenons votre question, mon frère. Cela peut paraître peu spirituel, mais en vérité, une bonne partie de ce qui est traité au travers de votre instrument en tant que chercheur en spiritualité ressemble beaucoup au travail sur ordinateur. Il y a de la programmation.

Vous avez un ensemble de paramètres par défaut, en général, dans votre vie. Vous êtes né avec certains d’entre eux. D’autres vous ont été enseignés par ceux qui voulaient vous dire qui vous êtes. Cela constitue la programmation originelle concernant la sorte de question que celui connu comme R a posée précédemment, à propos de la manière dont votre attitude affecte le service.

Quand vous vous demandez à vous-même de programmer une certaine intention avant d’aller au lit le soir, vous écrasez la programmation originelle et en faites une qui est la vôtre. Cela est une excellente chose. Lorsque vous établissez votre intention alors faites-le véritablement, veuillez-la sincèrement, demandez-la humblement, et laissez-la aller.

Il est très important que vous la laissiez aller. Car elle croîtra si vous lui permettez de croître. Cette programmation met en alerte une autre programmation au plus profond de votre bio-ordinateur, disons, une programmation qui a trait à la poursuite d’une ligne d’intention, et vous accélérez grandement le rythme de votre croissance spirituelle.

Pour mettre à l’équilibre l’excellence de ceci nous voudrions simplement vous offrir la dynamique correspondante et équilibrante de toutes les intentions pour accélérer le rythme de votre croissance spirituelle.

C’est-à-dire que, plus habilement vous vous programmez à une ouverture à la transformation, plus nombreux sont les changements qui semblent se produire dans votre vie.

Le changement est souvent très difficile à manier. De sorte que, quand vous le contemplez, il peut sembler que vous vous êtes causé un préjudice. Cela n’est pas vrai. Vous avez simplement demandé à vous-même d’aller plus vite que la partie terrestre de vous-même ne peut le faire dans le confort.

Donc, quand vous vous adonnez à cette programmation avant d’aller dormir, en la voyant comme une pratique régulière et stable, vous pouvez constater que diverses choses semblent vous sauter au visage dans votre vie, et vous vous dites alors: « Je suis un problème, je dois me prendre en mains ». Oui, c’est ce que vous vous dites à votre propos. Ce sont les dix minutes de petites interrogations qui vous tombent dessus quand vous êtes en pleine transformation. Cela ne signifie pas que ce que vous faisiez n’est pas une bonne idée, c’est simplement qu’il est bon de mentionner qu’il existe une dynamique correspondante quand vous réussissez le mieux, dirons-nous, à devenir ce que vous souhaitez devenir, en ce sens que chaque effort dans cette direction est contrebalancé par les défis ou catalyseurs qui surgiront sous une telle forme et de telle manière que vous vous assuriez bien de ce que vous voulez.

Pouvons-nous poursuivre, mon frère?

T: Non, merci.

Nous vous remercions, mon frère. Y a-t-il une dernière question à présent?

Jim: L’instrument veut écrire des articles pour expliquer les archétypes aux gens qui souhaiteraient les étudier. Quelle pourrait être, concernant les archétypes, la philosophie la plus importante à communiquer?

Nous sommes ceux de Q’uo, et nous avons pris connaissance de votre question, ma sœur. Ma sœur, dans cet effort votre art, bien que ceci paraisse bien pâle, est l’art qui doit être utilisé; vos mots, même s’ils semblent inefficaces, doivent être les mots utilisés. Comme vous essayez d’apprendre comment enseigner et que cette information est très active dans votre vie en cette période, nous ne pouvons pas enfreindre votre libre arbitre en tentant de prendre des décisions pour vous.

Nous savons que vous comprenez, et que vous saviez que ceci pourrait être le résultat d’une telle question.

Nous pouvons cependant partager avec vous nos encouragements, et vous encourager à poursuivre la relaxation de votre mental et à prier chaque jour avant de commencer à écrire. Vous avez parfois oublié de faire cela, ma sœur. Ne l’oubliez pas. S’ouvrir à cette guidance c’est faire bien plus que vous ne pouvez possiblement vous imaginer.

Vous avez un excellent mental, comme c’est le cas pour de nombreux artistes. Et cependant, le refrain que vous souhaitez chanter dépasse votre instrument, et c’est le cas pour tous les instruments humains. Dès lors, ouvrez-vous à l’inspiration et à l’intuition qui viennent de ce mouvement de prière, de ce mouvement de se demander: « Comment puis-je servir ? ».

À présent, nous allons prendre congé de cet instrument et de ce groupe, à grand regret, nous devons le dire, car nous avons grandement apprécié votre compagnie. Votre beauté nous confond. L’espace sacré que vous avez construit ensemble nous abrite nous aussi. Merci.

Nous vous laissons dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Nous sommes connus de vous comme étant le Principe de Q’uo. Adonaï. Adonaï. Amour et lumière. Lumière et amour.

  • [1]L’étoile polaire porte aussi le nom d’étoile du Nord. C’est l’étoile la plus brillante dans la constellation de la Petite Ourse. Les étoiles polaires (qui changent notamment du fait de la précession des équinoxes) sont souvent utilisées en navigation maritime parce que la position de l’étoile polaire dans le ciel ne change pas au cours de la nuit et indique donc le nord de manière fiable.
  • [2] La deuxième strophe du poème écrit en 1863 par J. S. B. Monsell : « Fight the Good Fight » (Mène le juste combat).
  • Gagne la franche course par la bonne grâce de Dieu.
  • Lève tes yeux et vois sa Face.
  • La vie nous montre le chemin.
  • Christ est la voie, Christ est le prix.

Méditation du dimanche

4 février 2007

Réunion Archétypes II

Question du groupe: Q’uo, la question d’aujourd’hui concerne l’étude du mental archétypal que nous avons faite ce week end. Ce sont des concepts intellectuellement très difficiles à saisir et nous aimerions savoir comment nous pouvons le mieux appliquer ces concepts dans nos activités quotidiennes et notre vie ordinaire.
Comment pouvons-nous essayer de les utiliser pour mieux ouvrir notre cœur, et comprendre le Créateur, ceux qui nous entourent, et nous-mêmes? Que se passe-t-il réellement dans notre environnement d’espace/temps, dans notre vie quotidienne, que se passe-t-il dans les mondes métaphysiques, dans les mondes spirituels, lorsque nous nous efforçons d’appliquer ces principes aux catalyseurs et aux circonstances que nous rencontrons sur notre chemin?

(Retransmission par Carla)

Nous sommes ceux connus de vous comme le Principe de Q’uo. Salutations dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique au service duquel nous venons à vous aujourd’hui. Nous vous remercions pour l’honneur et le plaisir d’être appelés à nous joindre à votre cercle de recherche.

Vraiment, nous remercions chacun d’entre vous pour avoir trouvé du temps, de l’attention, et de la place dans vos vies si remplies, pour vous détourner de toutes les occupations autres que la recherche de la vérité. En toute humilité et sincérité vous êtes venus former ce cercle, et votre beauté est stupéfiante, mes amis.

Comme toujours, nous apprécierions que vous fassiez usage de votre sens de la discrimination quand vous écoutez nos pensées. Si elles résonnent pour vous, alors n’hésitez pas à les utiliser comme vous le souhaitez. Si, pour quelque raison, vous ne trouvez pas de résonance, alors s’il vous plaît supposez que nous avons raté le but et laissez ces pensées de côté afin de pouvoir avancer avec les informations qui sont en résonance avec vous. Car nous ne sommes pas la seule source d’informations utiles et d’inspiration. L’univers tout entier parle à celui qui a une oreille attentive et un cœur compréhensif.

Aujourd’hui vous interrogez à propos de l’utilisation des archétypes et du mental archétypal en général quand vous quitterez cet environnement abrité et protégé où vous aurez été à même d’étudier et de méditer ces choses plus à fond que cela n’est possible dans le tumulte de votre routine quotidienne.

Il y a de nombreuses approches possibles pour répondre à cette question, et nous voyons de la vertu dans plusieurs d’entre elles. Dès lors, si vous nous permettez de répondre d’une manière décousue, nous aborderons la question sous différents angles. Dans ce processus, peut-être trouverez-vous alors des matériaux utiles à divers niveaux. C’est ce que nous espérons en tout cas.

Prenez conscience de vous-même en ce moment, pendant que vous êtes assis sur votre siège. Sentez vos lèvres, vos paupières doucement fermées sur vos yeux, vos cils reposant sur vos joues. Sentez la détente et le confort du personnage assis que vous êtes. Sentez les articulations de vos doigts et de vos orteils. Prenez conscience de vous-même comme un être suspendu dans ce moment présent.

Qui êtes-vous? Pourquoi êtes-vous ici? Restez dans le calme et posez-vous la question. Nous faisons une pause.

(Pause)

(Retransmission par Carla)

Nous sommes ceux de Q’uo et nous sommes à nouveau avec cet instrument.

Notre désir était de vous amener à un point de concentration où vous êtes subtilement conscients de votre propre réalité. C’est quelque chose que l’on considère facilement comme acquis, car vous êtes toujours avec vous-mêmes, dans l’éveil ou le sommeil. Et cependant, vous êtes un miracle et un sujet d’étonnement.

Mes amis, vous êtes un point focal dans lequel le Créateur peut se connaître Lui-même. Vous êtes précieux. Pensez à la valeur d’une rare pierre précieuse, et réalisez qu’il n’y a de vous qu’un seul exemplaire. Combien précieux êtes-vous, mes amis? Comme vous êtes exquisement aimé et chéri par le Créateur infini unique! Sentez l’amour qui vous entoure et pénètre dans chaque cellule de votre corps.

Vous êtes un instrument. Chacun de vous a un chant, une mélodie, un air que vous jouez le mieux. Et vous partagez ce chant joyeux avec le monde. Il y a en vous d’autres mélodies que vous souhaitez découvrir et pouvoir jouer sur l’instrument de votre essence. Vous n’êtes pas satisfait de ce qui est à vous en ce moment, car il y a en vous une recherche qui veut aller plus profond, pour devenir plus consciente et ouverte à ce qui ne peut pas être su mais seulement vécu dans l’esprit manifesté.

Parce que vous voulez aller plus loin dans votre recherche, aller plus profond et regarder avec plus d’intensité, vous vous êtes rassemblés pour vous venir mutuellement en aide, vous encourager mutuellement, et vous soutenir mutuellement avec le respect et la valeur que vous vous accordez mutuellement.

Sous les habits de comportements de société, mes amis, ce week end vous avez vécu la véritable charité, la véritable affection, la véritable amitié, et comme vous l’avez exprimé quand vous avez parlé autour du cercle avant cette séance de channeling, un véritable sentiment de se trouver chez soi.

Fortifiés par ce temps passé ensemble, vous êtes à présent prêts à prendre votre essor. Car chacun de vous a des éléments uniques à aborder dans son ordre du jour personnel, tant dans le monde intérieur de la recherche que dans le monde extérieur de la manifestation, du travail, et du jeu.

Ramenez vos ailes! Réellement, mes amis, sentez-les! Sentez les ailes de l’esprit qui vous aident à reprendre votre essor. Sentez-les s’intégrer à votre propre chair, car vous êtes de l’esprit manifesté et vous avez dans votre constitution aussi bien la Terre que les cieux étoilés. Vous pouvez en vérité vous servir de vos ailes et voler.

Et vers où allez-vous voler si ce n’est là où se fait la volonté du Créateur? « Et quelle est cette volonté? » demande la chair qui ne prend pas son envol. « Dites-moi: que dois-je faire? Vers où vais-je m’envoler? Quelle est ma mission? » Et nous vous disons: « Suivez vos ailes, sachant que tout a été préparé pour vous aujourd’hui et dorénavant ».

Quand vous vous demandez: « que faire? », ouvrez vos yeux et voyez vers où se porte votre regard. Ce que vous voyez devant vous est le cadeau du moment présent. Et comme le demande souvent cet instrument: « Où se trouve l’amour dans ce moment? ». C’est là le point de départ de tout, ce moment présent. Et pas seulement celui-ci pendant lequel ce cercle se trouve dans une sacralité focalisée, mais dans chaque moment de chaque jour.

Nous vous demandons de vous rendre en esprit avec nous vers un point de vue plus large, car nous souhaitons créer un contexte dans lequel vous pouvez apercevoir les effets du mental archétypal et du mental en général, tant sur un arrière-plan ordinaire que sur un arrière-plan d’éternité.

Chacun de vous a des limites qui distraient le mental de la parfaite prise de conscience, de la parfaite paix, et de la parfaite concentration. La distraction peut être physique. Elle peut être émotionnelle. Elle peut être enfouie dans des distorsions mentales héritées de vies passées, ou de périodes antérieures de la vie actuelle, où certaines relations énergétiques se sont emmêlées, de sorte qu’il y a une apparente difficulté à séparer les brins de l’être et de l’agir.

Comme pour toute entité de troisième densité, il y a toute vraisemblance que vous allez faire l’expérience de ces limites de manière permanente, non pas nécessairement continuellement, mais quasiment constamment, tout au long de votre incarnation.

Prenez un moment pour exprimer vos remerciements pour ces limitations et distractions. Elles vous touchent en créant en vous de l’inconfort et de la faim. Elles vous empêchent d’être placides. Et par-dessus tout, elles vous éveillent au chant de l’oiseau, au bruissement du vent, à l’étincellement des étoiles, et à la chaleur du soleil.

Il est facile de sentir que vous vivez une vie sans importance à cause de ces limitations. Et il est bon de vous encourager vous-même lorsque vous sentez que vous commencez à vous noyer dans votre propre banalité, bon de vous élever au-dessus de ce point de vue et de refocaliser votre attention sur la beauté qui se trouve dans votre environnement. Cette refocalisation vous éveille à un sens dans lequel esprit, mental et corps fonctionnent ensemble. Permettez-vous de devenir votre propre animateur.

En vous suggérant de faire cela, nous suggérons que vous consacriez du temps aux énergies archétypales. Nous réalisons que chacun d’entre vous a eu du mal à saisir le concept de l’invocation de l’archétype ou de devenir l’archétype.

Voyons donc de plus près ce que c’est que s’éveiller du songe de la vie et devenir attentif [1] aux gîtes de l’esprit.

Dans l’univers où vous demeurez, toutes les choses sont connectées et tricotées ensemble dans l’amour. Ce que vous savez que vous êtes est interpénétré et entouré de ce que vous ne savez pas que vous êtes, le reste de votre ‘soi’ complet qui en fin de compte inclut chaque iota de conscience existant dans l’univers.

Dans un sens très profond, ce point de lumière et d’amour que vous êtes, métaphysiquement, est la chose la plus réelle vous concernant, et la chose la plus réelle concernant tous les autres points d’énergie déguisés en êtres humains que vous allez rencontrer pendant votre vie.

Si vous étiez tous subtils et débarrassés du voile, comme en quatrième densité, vous verriez la danse que vous dansez ensemble. Mais en quatrième densité, mes amis, vous ne pourriez danser que la danse que vous avez créée pour vous-mêmes dans la troisième densité dont vous faites l’expérience en ce moment.

Maintenant, dans cette vie, en ce moment, vous êtes en train de créer le choix de polarité et l’équilibre des énergies entourant ce choix, et qui seront votre point de départ pour toute l’évolution que vous vivrez en tant qu’âme au cours des densités d’expérience suivantes. Ce temps-ci est des plus précieux, et nous vous encourageons à l’accepter avec délectation et joie.

Quand vous vaquerez à vos occupations quotidiennes, ayant quitté ce domicile-ci pour retrouver le vôtre, que vous reviendrez aux schémas qui règlent votre vie, encouragez-vous à continuer à ressentir la connexion entre vous-même et toute autre conscience, notamment les points de conscience avec lesquels vous avez eu des moments de réelle connexion ensemble ce week end. Laissez perdurer ce sentiment de famille, de validation et de soutien, laissez-le devenir une partie de votre cœur. Sachez que vous êtes aimé et permettez-vous, en tant que point de conscience, de continuer à dériver et à observer vos sentiments, vos pensées, et vos inclinations.

Le niveau archétypal du mental est un niveau de conscience auquel vous devenez extrêmement conscient que vous êtes le lien entre l’ordinaire de l’espace/temps (matin, après-midi et soir; lever et coucher du soleil) et l’absolu infini et mystère.

Grâce à votre angle de vue privilégié vous pouvez tremper dans l’océan de conscience qui est commun à vous tous, de manière à recevoir de cette conscience des présents que nul autre n’a jamais reçu et ne recevra jamais.

Avec vos colorations et vos inclinations vous ne vous éloignez pas de la perfection mais vous vous en approchez. Les nuances et teintes de vos sentiments, de vos pensées et de vos actes créent pour vous une expérience unique d’immersion dans le système de fleuve commun qu’est le mental archétypal.

Nous n’avons jamais été capables de décrire en totalité le mental archétypal parce qu’il s’agit d’un océan infini, sans cesse mouvant, qui est alimenté par tous les fleuves et rivières de toutes les énergies qu’il est possible de dépenser dans la Création.

Quand vous procédez à des recherches dans un archétype donné, vous cherchez en fait à vous joindre à la Création-même pendant qu’elle danse sa danse de création. Vous vous glissez dans une danse qui a déjà commencé, et vous vous joignez au mouvement où vous pouvez sentir quand il faut tourbillonner, quand il faut tourner, quand il faut sauter, et quand il faut saluer. Car cette danse est parfois une danse solennelle, parfois une gigue joyeuse, et parfois même la plus triste, la plus profondément et expressivement pathétique des pavanes.

Dansez sur tous vos airs, mes amis, et dansez-y de tout votre cœur.

La différence entre l’ordinaire et le magique est la différence entre l’entité qui ne perçoit ni n’entend aucune musique, n’éprouve aucun désir de danser, et l’entité qui ne percevant ni n’entendant aucune musique et n’éprouvant cependant aucun désir de danser, se lève néanmoins et invoque la danse.

Il y aura toujours une entropie [2] qui vous poussera à vous arrêter, à ne pas aller plus loin aujourd’hui. Il y aura toujours de l’inertie qui encouragera vos roues à s’immobiliser dans un grincement de freins. Vous pouvez toujours dire, comme l’instrument l’a dit précédemment: « je suis lasse. Je suis épuisée ».

Cherchez, sous ces sentiments, la volonté et la foi qui sont vôtres. Qui êtes-vous? Questionnez, questionnez sans cesse. La réponse n’est pas moitié plus importante que la question.

En un sens, la vie est un puzzle. Il y a souvent un sentiment de pièces qui manquent, comme si le type qui a élaboré l’image en avait soigneusement découpé toutes les pièces puis en avait glissé deux ou trois dans sa poche.

Il vous manquera toujours quelques pièces du puzzle, jusqu’à ce que vous invoquiez ce que vous ne connaissez pas.

En choisissant de demander vous entrez dans la danse.

En arrêtant de faire attention, vous entrez dans la danse.

En prenant conscience pendant une fraction de seconde de la beauté de votre propre ‘soi’, vous entrez dans la danse.

Nous ne vous demandons pas de danser jusqu’à l’épuisement. Nous vous encourageons à vous reposer quand il est temps de prendre du repos. Nous vous encourageons aussi à toujours élever votre cœur et écouter le nouveau chant, la nouvelle énergie, le nouveau moment, la nouvelle vie.

Vous avez une nouvelle vie à chaque instant, si vous la revendiquez et si vous voulez la diriger. On ne tombe pas en panne d’occasions dans le travail en spiritualité. Vous pouvez travailler en prison, dans la maladie, sous n’importe quelle contrainte, pour étendre votre aptitude à permettre à l’énergie du Créateur infini unique de passer à travers vous et dans le monde qui vous entoure.

Entrer dans l’archétypal c’est faire appel à des généralités, dont vous êtes un cas spécifique, pour vous informer de votre propre nature. Cette incarnation – cette troisième densité dans laquelle vous avez apprécié de si nombreuses incarnations –, et ce jour demandent de choisir le point d’équilibre de votre vie, de le choisir encore, de le choisir encore et toujours.

Diverses personnes ont diverses manières de décrire ce qu’elles cherchent. Cet instrument demande ce qu’il y a de plus élevé et de mieux. Elle dit: « Quelle la manière la plus élevée et la meilleure dont je puisse affronter ce catalyseur? »

Trouvez votre propre façon de vous placer dans la position de puissance de celui qui choisit. C’est cela la danse des archétypes. Votre troisième densité concerne le choix.

Il y a de nombreux niveaux de choix. Le choix fondamental est le choix de la polarité. Et dans le choix de la polarité, comme vous l’avez étudié ce week end, vous pouvez voir la figure des Deux Amants ou de la Transformation du Mental avec les tensions du présent, sans qu’il y ait une tension plus forte que l’autre, mais bien deux choix égaux.

Vous savez vers où vous voulez vous diriger. Chacun de vous ici est profondément engagé dans la recherche de la manière dont il est possible de se polariser de plus en plus vers le Service D’Autrui. Cela ne signifie pas que les choix que vous faites sont simples.

La troisième densité est très bien équipée pour vous présenter des choix compliqués de polarisation, choix dont une partie polarise vers le Service D’Autrui et dont une autre partie recule sa polarisation vers le Service de Soi.

Pendant que vous balancez dans vos choix, trouvez votre bon point de sûreté et choisissez votre propre version de ce qui est le plus élevé et le meilleur. Puis allez courtiser le principe féminin – qui soigne, guérit et donne de la pure affection–, que vous invoquez en faisant ce choix.

Permettez-vous les encouragements d’énergies trop profondes pour les traduire en mots. Écoutez le bruissement des ailes des anges. Car quand vous savez que vous faites un choix vous devenez un magicien ou, comme le dirait cet instrument: le hiérophante. Vous devenez celui qui agit et qui choisit.

Nous vous saluons, citoyens de l’éternité! Tout comme vous, nous sommes des étoiles qui scintillent dans l’œil du Créateur. Tout comme vous, nous sommes des points de focalisation dans les infinies vibrations de l’univers du Créateur, permettant que le Créateur se connaisse Lui-même.

Alors que vous vous efforcez d’emporter avec vous les bienfaits des sentiments que vous avez appréciés au cours de cet atelier, pendant ce temps passé ensemble, apprenez la vérité, reposez-vous sur la vérité de ce que vous avez vécu, sur votre complète aptitude, capacité, à progresser avec grâce et intelligence, en poursuivant votre polarité, en poursuivant vos leçons, et en poursuivant votre service.

(Fin de la face 1 de la cassette)

(Retransmission par Carla)

Et si votre énergie vous parait basse, faites appel à ceux qui attendent d’être appelés pour qu’ils vous encouragent, vous aiment, et vous aident. Car vos guides sont toujours avec vous. Mais ils ne peuvent pas parler avec vous si vous ne le demandez pas. Si nous ne devions vous laisser qu’une chose quand nous quitterons ce sujet, ce serait l’importance qu’il y a à demander, car l’aide est toujours proche et vos guides sont toujours avec vous.

Comme toujours, nous regrettons de devoir abandonner cette fascinante question. Cependant, cet instrument nous a demandé de clôturer pour aujourd’hui ce sujet particulier, et de demander s’il y a d’autres questions ou demandes de suivi à présent. Nous sommes ceux de Q’uo.

T: Moi j’en ai une. Ma question est la suivante: si deux entités s’engagent à approfondir leur relation en se cherchant l’une l’autre, et le Créateur, afin de devenir un service et une lumière, qu’est-ce qui se passe métaphysiquement dans le processus de cette troisième entité entre elles, dans le Créateur? Et ensuite, voulez-vous s’il vous plait commenter tout moyen pratique permettant de croitre consciemment dans la vie ordinaire?

Nous sommes ceux de Q’uo, et nous avons pris connaissance de votre question, ma sœur.

Quand deux entités, quelles qu’elles soient, et qui ont conscience qu’elles sont des êtres spirituels, choisissent de chercher ensemble, il y a création immédiate d’une sur-âme composée de leurs deux énergies incarnées reliées à leurs systèmes de guidance.

Dans de nombreux cas se connectent aussi à ces entités et à leurs systèmes de guidance, les familles ou complexes mémoriels sociaux avec lesquels elles ont fait le voyage pour être au service de cette planète.

Par conséquent, même une sur-âme de deux personnes seulement peut impliquer une énorme réunion de famille si vous considérez la structure qui a été créée par le dévouement à autrui, dans l’amour et le service, de deux êtres qui sont conscients de leur opportunité de choisir. Ceci peut être considéré non seulement comme utile en soi, mais constitue aussi un présent fait à la planète, à ceux de l’entourage du ‘soi’ sur la planète, et au Créateur.

Cela est dû au fait que cet univers est réflectif et interactif, de sorte que quand deux entités vibrent dans l’amour, cette vibration éveille une résonance non seulement en ceux des mondes visibles, mais aussi en ceux des mondes invisibles qui vibrent à ce niveau.

Le résultat final des entités qui forment des liens les unes avec les autres et avec des groupes plus grands, est un glissement de conscience de toute la population planétaire. Dès lors, c’est d’un très grand travail à accomplir que vous parlez en posant cette question.

Il est très utile, dans la vie de tous les jours, de consciemment prendre un engagement de faire, comme un seul être, un travail de spiritualité Ainsi il n’y a pas de rejet de la responsabilité de se traiter l’un l’autre comme le Créateur, mais bien l’acceptation de ce défi. Et à chaque fois que revient inévitablement un inconfortable échange d’énergies, il y a une opportunité d’aller hardiment de l’avant, là où, sur votre planète, peu sont allés avant vous, c’est-à-dire dans le vif du désaccord entre vous, dans ce qui est entre vous et que vous souhaitez le moins regarder.

Parce que c’est dans ce que vous souhaitez le moins regarder que se trouve le cadeau que vous vous êtes donné à déballer, ce cadeau dont vous voulez démêler les rubans de ‘soi’ pour y découvrir comment les énergies peuvent circuler à nouveau.

Vous pouvez découvrir que coulent de surprenantes rivières de pardon et de compréhension là où il y a eu auparavant terrain aride, soif et désert, simplement parce que vous vous êtes retourné et que vous avez fait face à cette apparente disharmonie.

Même si ce n’est qu’une toute petite chose, la plus infime des disharmonies mérite l’attention, le respect et l’honneur. Peu importe que le désaccord soit à propos d’un rien. Peu importe qu’il s’agisse de quelque chose perçu comme une chose juste ou comme un tort.

Quand tous deux, en travaillant ensemble, vous permettez à la lumière de briller à travers vous deux comme si vous ne faisiez qu’un, vous vous dépassez et vous entrez dans une partie plus profonde de vous-mêmes, qui est ultimement impersonnelle. Et cependant, elle contient tout votre cœur et toute votre âme.

C’est mal comprendre que de penser que quand on va de plus en plus profond et que l’on est allié de plus en plus étroitement au Principe divin, on se perd. Vous ne pouvez pas vous perdre. Vous faites partie du Créateur. Vous êtes ici pour y rester. Mais en laissant s’effondrer les barrières et en demandant guérison et compréhension, vous découvrez que vous croissez en force, en courage, et en ce sentiment que vous avez dans votre cœur et qui peut être appelé le respect de vous-même. Car vous vous prenez au sérieux et vous vous efforcez de dilater les énergies de cette incarnation d’une manière utile et efficiente pour le service du Créateur infini unique.

Ceci est vrai pour n’importe quelle paire de personnes, mais lorsque des entités sont accouplées, elles s’éveillent et partagent ensemble l’un des moyens primordiaux d’exprimer l’unité du Créateur infini unique, qui soient disponibles à l’être incarné en troisième densité.

Et quand elles permettent à l’harmonie qui est entre elles de devenir la première de leurs préoccupations, elles créent une voie énergétique qui non seulement mène à une expérience mutuelle d’union sacrée quand la Sainte Eucharistie de rayon rouge est partagée et amenée vers le cœur dans un échange d’énergie de rayon vert, mais de ce substantiel échange d’énergies nait aussi la capacité d’offrir de la compréhension, de la compassion, et de la vénération partagée.

Mes amis, la vénération, la dévotion, ces profonds niveaux de sentiment purifié: ces choses explosent en une floraison d’énergies qui sont comme la lumière au-dessus de la colline. Et ces entités accouplées qui parviennent à relever les défis toujours plus grands de l’égo et de ses préoccupations auto-centrées, découvriront qu’elles sont à même, sans le vouloir, d’être une lumière très utile pour autrui.

Ce n’est pas que vous leur prêchez: « voilà comment vivre la vie ». Vous vous contentez d’irradier l’amour et la lumière du Créateur infini dont vous avez rendu le chemin droit et dégagé, et clair dans la transparence de vos personnalités.

Pouvons-nous poursuivre notre réponse, ma sœur?

T: C’était parfait comme cela.

Nous sommes ceux de Q’uo et nous vous remercions. Y a-t-il à présent une autre question?

(Pas d’autres questions)

Nous constatons que nous avons épuisé le stock de questions que les entités étaient prêtes à poser en ce moment, et cela est bien car, certes, l’énergie de cet instrument s’affaiblit et il est bien temps pour nous de prendre congé de cet instrument et de ce groupe.

Nous redisons quel plaisir et quel honneur c’est de contempler votre beauté et de partager vos méditations. Nous sommes connus de vous sous le nom de Ceux de Q’uo. Nous vous laissons comme nous vous avons trouvés, dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Adonaï. Adonaï.

  • [1] La gîte désigne l’inclinaison d’un navire ou d’un appareil sur son axe longitudinal (gîte à babord ou gîte à tribord) (Wikipédia).
  • [2] Le mot « entropie » a plusieurs significations, mais ici elle peut être interprétée comme un désordre, une incohérence, une inertie, un gaspillage d’énergie, une dégénérescence.

Méditation du dimanche

11 février 2007

Question du groupe: Q’uo, cette semaine notre question est la suivante: Chaque année, depuis des années maintenant, nous trouvons au moins une source de channeling qui dit: « c’est cette année que se produiront de grands changements de conscience ». Certains disent que c’est pour 2007 que se produiront les changements et qu’il ne faudra pas attendre 2012. Nous voudrions savoir quels sont les principes spirituels qui pourraient nous aider à analyser cette situation quand des canaux reçoivent cette sorte d’informations.

(Retransmission par Carla)

Nous sommes ceux connus de vous comme étant le Principe de Q’uo. Salutations dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Nous vous remercions vivement de nous avoir invités à rejoindre votre cercle de recherche et à partager nos pensées avec vous aujourd’hui au sujet des prédictions du glissement des âges et la façon dont ils accomplissent leurs cycles.

Toutefois, comme toujours avant de commencer, nous voudrions encourager chacun d’entre vous à prendre la responsabilité de son processus spirituel. Il n’est pas sage d’accepter n’importe quelles informations sans les examiner de près pour voir si vous entrez personnellement en résonance avec elles. Nombreuses sont les pensées de vérité qui aident quelqu’un; rares sont les pensées de vérité qui vous aident vous. Il vous faut faire une distinction entre les pensées qui vous sont véritablement utiles à vous en ce moment, et celles qui sont intéressantes mais avec lesquelles vous n’entrez pas en résonance. Si vous voulez bien prendre le temps de faire cela, nous aurons l’assurance que vous prenez la responsabilité de votre propre processus et que nous ne devons pas nous préoccuper d’une éventuelle transgression de votre libre arbitre. Nous vous remercions pour cette considération, mes amis.

Aujourd’hui vous questionnez à propos de prédictions répétées de temps de transformation, soit immédiatement après le channeling, soit prédits pour un channeling qui doit avoir lieu dans un avenir proche, habituellement entre deux et cinq ans. Vous demandez comment il se fait que ces informations soit données de manière répétitive, toujours avec logique et toujours avec des matériaux intéressants et convaincants offerts par la source reçue en channeling.

Dans la réponse, il y a des niveaux différents parce qu’il y a des principes spirituels différents qui sont impliqués dans la raison pour laquelle cela se produit et la sorte d’informations que vous recevez véritablement.

Dans le premier cas, le principe spirituel impliqué est que toute entité orientée vers la spiritualité, une fois éveillée à la situation du moment présent, a évoqué les questions si importantes pour le chercheur en spiritualité:

« Qui suis-je? »

« Pourquoi suis-je ici? »

« Que devrais-je faire? »

Il se produit une réalisation, soit lentement soit rapidement, que le temps de l’ambigüité est révolu, et que le temps du travail en spiritualité c’est maintenant. Ceci est un sentiment non-local d’urgence, qui n’est pas connecté au temps ni à l’espace. Et cependant, vous, entités de troisième densité, vous demeurez dans l’espace/temps.

Naturellement, vous, en tant qu’êtres humains, allez vous mettre à penser à ces perceptions que vous avez à la suite de vos méditations ou de vos contemplations, et vous allez sentir qu’elles indiquent un événement.

Au sens le plus large, cet événement s’élabore depuis bien avant le temps de Jésus le Christ.

Cette entité est venue il y a plus de 2 000 ans pour aider au glissement des âges, et cette entité ressentait déjà l’urgence qu’il y avait à entreprendre le travail et à aller de l’avant dans le choix du Service D’Autrui ou du Service De Soi en tant que mode de vie.

Celui du nom de Jésus le Christ a eu un sentiment d’urgence, tout comme l’a eu Jean le Baptiste. Le contenu apocalyptique de leurs messages est substantiel tel qu’il est donné dans votre Sainte Bible au Nouveau Testament. Voilà depuis combien de temps les gens ressentent le besoin de modifier et faire glisser leur conscience et la conscience de la planète qui est le lieu de leur foyer bien-aimé à eux et aussi de la tribu Humanité dont ils font précieusement partie.

À ce niveau, vous pouvez voir qu’il s’agit d’une énergie archétypale, quand une entité s’éveille pour projeter son propre éveil sur le monde dans son ensemble. Et ceci est un point de vue valable dans une certaine perspective.

Chaque entité est l’auteur de sa propre création. Il est vrai que certains points de référence sont communs à la plupart des créations des gens, notamment certaines données concernant la société et la culture dans lesquelles ils vivent.

Cependant, la création de chaque entité lui appartient en propre. Les inclinations qu’elle encourage dans sa vie deviennent les tendances de son propre monde. Les entités sont des gens de grand pouvoir. Elles font partie du principe divin.

Toutes les entités, même les éléments, les animaux, et toute la nature, ont ce pouvoir. Mais toutes ne savent pas qu’elles l’ont. En conséquence, elles en font usage sans effort et sans aucune impureté, étant incapables de modifier leur nature, et capables seulement de la suivre.

Vous, en tant qu’entités conscientes, vous avez une plus grande aptitude à créer, parce que vous avez conscience de vous-mêmes. Vous avez conscience que vous êtes des êtres en train de chercher. Vous avez une fonction d’observateurs.

En fait, de nombreuses entités ont une fonction très complexe d’observateur, dans laquelle l’observateur observe l’observateur qui observe ce qui se passe. Vous pouvez susciter une grande complexité dans la façon dont vous percevez les choses et dans votre choix de points de focalisation.

En conséquence, votre création particulière présente parfois une spectaculaire différence de coloration par rapport aux créations de certains de ceux de votre entourage, dans votre expérience quotidienne.

Lorsque vous avez acquis le sens de votre propre pouvoir et que vous décidez d’utiliser correctement ce pouvoir, vous devenez une force qui dépasse le cours normal de l’énergie humaine.

Parce que vous vous êtes éveillé à votre propre potentiel de créateur de votre propre univers, et parce que vous avez commencé à vous mettre à créer cet univers comme vous sentez que vous souhaitez qu’il soit, en agissant d’une manière éthique à des moments choisis, vous vous mettez à développer autour de vous une énergie qui est celle non seulement de votre personnalité, mais aussi celle de la création imaginée que vous faites naître dans votre vie.

Par conséquent, dans la mesure où vous êtes entré dans ce développement conscient de vous-même et de votre création, vous ne travaillez pas seulement pour vous-même, mais au niveau de l’énergie planétaire.

La situation n’est pas que ce que vous pensez devient quelque chose que d’autres pensent. En fait, la vibration qui soutient votre travail irradie, comme le ferait la lumière d’un phare éclairant au loin la mer sombre et houleuse.

Quand vous permettez à votre lumière et à votre univers de briller, vous poursuivez, dans votre essence, l’un de vos objectifs les plus profonds: changer et faire glisser la conscience au niveau planétaire. Nous voudrions souligner qu’à ce niveau-là de perception nous ne parlons pas de choses qui peuvent être montrées et être mises en mots. Nous parlons d’un changement de point de vue.

Chaque entité regarde le monde d’un certain point de vue.

Avant le début du processus d’éveil ce point de vue est indiscutablement limité. Les préoccupations de l’animal instinctif que vous êtes, en tant que descendant de la famille des grands singes, sont des préoccupations concernant votre famille et votre tribu. Vous souhaitez qu’ils soient bien en sûreté, bien vêtus, bien au chaud, et bien nourris. Vous souhaitez rassembler les ressources dont vous aurez besoin pour eux, et en suffisance. Et si vous avez le sentiment qu’ils sont en danger, vous voulez les défendre.

Ce sont là les grands os du squelette des préoccupations typiques de quelqu’un qui n’est pas éveillé et qui fonctionne comme un membre de la société dans son ensemble, sans se soucier d’aucun des aspects spirituels de cette vie ou des pensées qui surviennent.

C’est pour cela que votre travail, bien qu’il soit fait en privé et pas nécessairement mis en mots, est un travail magique, puissant, et très digne d’être accompli.

Il y a un niveau entièrement différent, qui est une transition entre le premier niveau et le troisième.

Ce point de transition est un point auquel la situation concernant vos considérations planétaires est notée. Au cours de la discussion générale qui est de coutume avant ces méditations, cet instrument et d’autres de ce cercle de recherche ont parlé de la manière répétitive dont nos thèmes les plus fondamentaux se reproduisent. Ces thèmes sont des thèmes d’empire, qui ont prédominé tout au long de l’histoire de cette planète particulière.

Et en effet, les paléontologues et archéologues indiquent que, bien avant l’existence de documents historiques, les énergies qui visaient à l’empire étaient bien présentes et vivantes dans l’un des premiers corps pré-humains découverts. Cette entité avait été tuée d’un coup à l’arrière de la tête.

L’énergie utilisée à résoudre les problèmes en ayant recours à la violence est très ancienne sur votre planète. Elle date en fait d’avant votre énergie planétaire particulière car au cours des derniers 75.000 ans vous avez reçu des entités en provenance de plusieurs planètes, entités qui ne sont pas parvenues à achever leur propre écolage de troisième densité parce qu’elles avaient créé des changements sur leur planète par des moyens violents à grande échelle, qui ont rendu cette planète inhabitable ou bien l’ont détruite en la faisant exploser. Toutes ces entités sont ici à présent, et travaillent à rompre avec les anciennes habitudes.

Il y a donc une certaine entropie spirituelle [1]. C’est ce qui arrive quand aucun progrès n’est fait. Les énergies sont de moins en moins organisées et de plus en plus chaotiques, parce que l’énergie est inutilisable au-delà d’un certain point.

En outre, il y a l’énergie d’inertie, ce qui signifie que même ceux qui ne sont pas particulièrement impliqués dans la tendance à résoudre les problèmes par la violence ne disposent toujours pas de capteurs qui peuvent déclencher l’alerte rouge quand ils entendent discuter des pensées de l’empire.

Ils savent que quelque chose ne va pas quand ils entendent dire que nous devrions tous vivre dans la peur sur la planète Terre. En même temps, ils sont sans défense devant quelque chose qui ressemble à de la prudence avisée. Ce qui ressemble à de la prudence avisée peut être attribué d’abord au fait que chacun de vous, sur cette planète, a accompli plusieurs fois ce cycle et s’y est habitué, et ensuite à l’inertie en vous qui ne veut pas que vous vous éveilliez parce que s’éveiller c’est inconfortable.

Quand vous vous éveillez et que vous constatez que les choses ne sont pas comme vous l’aviez pensé, alors vous sentez que vous souhaiteriez réagir à cette prise de conscience. Et plus vous réagissez en ayant l’intention de devenir plus conscient, davantage vous-même, et de davantage faire partie du principe divin, plus vous invitez le changement à se produire aux niveaux les plus profonds de votre personnalité.

Quand vous demandez à vous éveiller, à vous transformer, et à véritablement servir au niveau le plus profond dont vous êtes capables, vous demandez aux forces de la transformation de venir dans votre vie.

Celui connu comme M a parlé précédemment de l’efficacité de l’eau en tant que mécanisme de purification. Et nous voudrions faire remarquer que nombreuses sont les entités qui ont trouvé utiles et commodes l’utilisation d’eau ou d’autres systèmes de nettoyage car, lorsque vous changez, vous vous débarrassez d’une bonne part de matériel toxique spirituel, émotionnel, et mental.

Et qu’il passe au travers du corps physique, comme il le fait en partie, ou qu’il passe au travers du corps énergétique, comme il le fait en partie aussi, il doit être traité et pouvoir se déverser naturellement à travers vous, pour sortir ensuite.

Quand des entités s’éveillent et réalisent qu’il est urgent pour elles de faire glisser leur conscience, elles peuvent sentir que pour d’autres aussi il est nécessaire de faire glisser leur conscience.

Alors entre en jeu une tendance à ce que nous pourrions appeler un matérialisme spirituel, dans lequel vous souhaitez que chacun se forme et vive d’une nouvelle manière.

À cet égard nous suggérerions que le choix habile est toujours le travail sur le ‘soi’, sans chercher à travailler sur d’autres entités.

Le Service D’Autrui, en travaillant sur ce que vous percevez comme ayant besoin d’être accompli dans le monde, commence et finit avec vous-mêmes.

À moins que l’on ne vous pose des questions spécifiques auxquelles vous pouvez répondre de ce que vous espérez être une manière spirituellement utile, le travail que vous faites sur vous-même est suffisant et plus qu’adéquat en ce qui concerne la manière dont vous pouvez affecter la conscience de la planète Terre. Changez-vous vous-même, et vous changez le monde. Voilà quel est réellement votre degré de puissance.

Le troisième niveau dont nous voudrions parler est un niveau de temps/espace et d’espace/temps où ces changements ont vraiment lieu pour votre planète. Et ici nous aurons besoin d’un peu de temps pour discuter de la mécanique de votre situation, pour autant que nous puissions l’exprimer au travers de cet instrument. Nous espérons que vous montrerez de la patience à notre égard puisque nous travaillons avec un canal non-scientifique à cet égard.

Tôt dans votre troisième densité il a été observé que la moisson de troisième densité sur la planète Terre était très en retard et ne se développait en fait pas bien du tout. Il a été vu que l’introduction d’entités d’autres planètes, ainsi que l’introduction de nouveaux changements dans certains des modèles, destinés à améliorer le génome humain, avaient des conséquences imprévues qui approfondissaient le pouvoir des entités de faire usage de la libre volonté sans qu’il y ait l’aptitude spirituelle à voir où allait cette libre volonté.

Une autre conséquence a été une aptitude accrue à amuser et enchanter le ‘soi’ par des histoires de pouvoir et d’empires. La culture dans son ensemble, alors, par son usage du libre arbitre, est arrivée à une situation qui a suffisamment préoccupé les gardiens de la Terre pour que soit créée pour cette planète, une latérale temporelle, une sorte de piste parallèle à la piste principale de temps et d’espace telle qu’elle est en train de se développer naturellement dans votre environnement physique.

Vous n’avez jamais fait l’expérience de la vie dans votre environnement physique totalement naturel parce que vous êtes sur une latérale temporelle en quarantaine depuis des milliers d’années.

Il a été espéré, en mettant cette planète en quarantaine, loin de toute autre influence extérieure d’aucune sorte, que le libre arbitre du corps de la tribu Humanité s’accumulerait et se mettrait à s’occuper de réaliser comment des choix éthiques peuvent être faits d’une manière qui progresserait à partir du sentiment de base que, lorsqu’il y a menace, la réaction appropriée est susceptible d’être violente, car ainsi la question est réglée, et ce sur-le-champ.

Par conséquent, en enfourchant cette latérale temporelle comme vous l’avez fait, vous avez fait l’expérience répétée de vagues d’empires qui se sont élevés puis sont tombés, pour immédiatement voir un nouvel empire s’élever puis tomber, puis un autre, et encore un autre.

Si vous regardez votre environnement extérieur, vous pouvez voir ces forces à l’œuvre même maintenant, se répétant, satisfaisant la partie du mental profond de la tribu Humanité qui est utilisée à ces énergies, et qui se sent à l’aise avec elles, non pas parce qu’elles sont bonnes, mais parce qu’elles sont le sens même de la planète Terre.

L’apport de vie nouvelle dans ce monde obscur est une occurrence commune parce que la lumière ne peut être éteinte par l’obscurité. Et personne après personne, après encore une autre personne, a des moments de brillante perspicacité pendant lesquels elle voit que répondre par la violence à la violence n’est pas une sage décision.

De plus en plus nombreuses sont vos entités qui investissent de leur temps, de leur talent, et de leur valeur dans la recherche de différentes réponses à l’obscurité ambiante basée non pas sur l’obscurité elle-même, mais sur la lumière qui émane de l’obscurité et que l’obscurité ne peut éteindre. Ces entités se focalisent sur cette première bougie de lumière. Et cette petite illumination illumine un peu. Et puis elle illumine davantage. Et ainsi débute un processus d’éclairement de la conscience du ‘soi’.

Le temps est proche, et en fait il est presque à portée de main, où quelque chose que vous pourriez appeler un point de basculement est imminent. Et en fait, il est devant vous en ce moment.

Et quel est ce point de basculement? Ce point de basculement est comme un tirage à la courte paille, disons, un vote informel, si vous voulez, des tribus de l’humanité, pour savoir si la majorité des entités souhaitent se séparer à jamais de toute voie à l’exception de la violence, ou bien si elles souhaitent progresser et entrer dans la quatrième densité et au-delà.

Il y a des entités de la cinquième densité sur la voie du Service De Soi, qui fomentent un coup, dirons-nous, contre le train d’humanité qui roule sur le parcours de cette voie temporelle parallèle. Ces entités aimeraient qu’il ne rejoigne pas la voie principale.

Les gardiens de cette planète et les éclaireurs de vos forces planétaires, tant visibles qu’invisibles, ont littéralement remué ciel et terre pour créer un ralentissement des forces du temps, de manière à ce que chaque instant possible puisse être donné au développement de la population humaine de la planète Terre jusqu’à ce que le vote informel se fasse en faveur du Service D’Autrui et non du Service De Soi; pour le rayonnement, la paix, et l’harmonie, et non pas la contraction, la guerre et l’hostilité, en toile de fond à la vie quotidienne.

Nous avons bon espoir. Si ce dernier moment devait être ce jour-ci, le tirage à la courte paille indiquerait que votre planète rejoindra le cours typique, normal, de l’espace/temps. Ce que les entités négatives aimeraient faire, c’est faire en sorte que le basculement se fasse de l’autre côté et que les gens se disent: « non, non, il est important de faire la guerre parce que nous voulons gagner des ressources, parce que nous voulons défendre nos familles » , et aussi à cause de la longue liste de choses que les grands singes considèrent instinctivement comme des priorités.

À ce niveau-là, il n’y a quasiment pas de temps/espace ou d’espace/temps dans lequel une entité de troisième densité peut faire le choix primal du Service D’Autrui sur la planète Terre de troisième densité.

Maintenant, votre densité est devenue la quatrième. Elle n’a pas attendu cette année, ni même plusieurs années avant celle-ci, mais elle vit à présent en quatrième densité, et exclut la création de davantage de lumière de troisième densité.

Dès lors, les entités de troisième densité qui parcourent à présent la planète sont de plus en plus sensibles, parce qu’elles n’ont plus le soutien de la lumière de troisième densité qui cache la majeure partie de la vérité.

Il y a, au contraire, une lumière de quatrième densité qui s’interpénètre avec la compréhension de troisième densité qu’elles ont de leur monde, et qui crée un environnement où il semble et où en fait il se produit que, vague après vague, la vérité, la lumière, et la compréhension s’abattent sur cette planète.

La quatrième densité est la densité de l’amour. Mais elle est aussi nommée densité de la compréhension.

Ce qui se passe actuellement pour les entités, c’est que ce qui se trouve dans leurs pensées et dans leurs suppositions non-examinées, est renvoyé en miroir depuis eux jusque dans leur vie ordinaire afin qu’ils puissent y voir clair. Elles ne disposent plus d’un gros coussin de non-vérité commode parce que, quand des entités s’éveillent spirituellement elles ont en elles des forces qui ont la détermination et l’intention de mettre à l’épreuve les allégations tacites qui ne servent pas le plus grand bien.

Ainsi donc, dans la mesure où vous, en tant qu’entités de troisième densité, n’êtes pas éveillés, vous trouverez simplement que la vie devient plus dure. Il vous semble que de plus en plus d’extrêmes s’installent. Vous ne vous sentez plus bien. Vous perdez de plus en plus d’emplois. Et peu importe à quoi vous travaillez dans cette vie, tout devient plus dur qu’auparavant. C’est parce que vous n’êtes plus protégés de votre vérité comme vous l’étiez auparavant.

Maintenant, les entités qui sont éveillées et qui se trouvent dans cette même situation font l’expérience d’une augmentation de souffrance et de temps plus difficiles. Cependant, ce qu’elles ont pour elles, c’est qu’elles ont établi leur intention de servir autrui et de connaître la vérité afin de pouvoir servir leur prochain. C’est ainsi qu’est créé un système de soutien de quatrième densité, système très puissant qui peut certes prendre la place des conforts passés du non-éveil.

Toutefois, lorsque vous devenez éveillé et que vous établissez votre intention de devenir un être éthique digne de la quatrième densité, vous vous demandez également à vous-même de vivre une vie qui reflète ces valeurs de quatrième densité qui sont implicites et explicites lorsque vous pensez au Service D’Autrui.

Les principes impliqués dans le Service D’Autrui sont implicites dans tout ce qui est accompli, dans le sens où, quand vous rencontrez un moment, vous le rencontrez en tant que quelqu’un qui sert. C’est une attitude générale, et ce point de vue fondamental vous amène à un point de vue plus large, basé sur la guidance que vous recevez et activé par votre désir de servir. Quand vous demandez la vérité, la vérité est là, devant vous. Demandez, et vraiment, vous recevrez.

Alors vous êtes responsables de vos actes d’une manière qui était inconcevable quand vous ne saviez pas et n’aviez aucune connaissance de la manière dont fonctionnent les forces de l’évolution.

De ce que vous ignorez, vous ne pouvez pas être tenus responsables. Lorsque vous prenez conscience des principes spirituels impliqués dans l’évolution naturelle, alors vous avez aussi la responsabilité d’agir avec cette connaissance.

À cause de ces facteurs, cette époque n’est pas facile.

Ainsi que le dit le chant d’avant cette méditation, les entités peuvent bien souvent être plongées jusqu’aux genoux dans le fleuve Amour, et cependant mourir de soif [2] parce qu’elles ne savent pas comment faire entrer ce liquide de vie dans leur corps, leur mental, leur esprit. Comment fend-on une vie terrestre pour y laisser entrer le soleil?

Heureusement, mes amis, il ne s’agit pas de fendre votre vie pour y laisser entrer le soleil.

Il s’agit en fait de fendre votre personnalité pour prendre conscience que le soleil brille déjà, en quantité infinie, sur votre cœur, sur votre mental, et sur votre conscience, dans chaque fibre, dans chaque cellule de votre être, tant physiquement que non physiquement.

Pour résumer ce troisième niveau, nous dirions que, pour autant que nous le sachions, (ce qui n’est pas dépourvu d’erreur, et n’est qu’une opinion), l’emploi du temps de votre planète est fixé.

La planète elle-même, moins la transversale temporelle, basculera complètement en quatrième densité au solstice d’hiver de l’année 2011.

Autour de ce temps il y a une zone qui n’est pas du temps d’horloge, parce que le changement ne se fait pas dans l’espace/temps mais dans le temps/espace. Cette pénombre, dirions-nous, de temps de glissement a commencé approximativement en 1998.

Nous donnons des dates à cet instrument, mais notez bien que nous ne sommes pas particulièrement doués pour les chiffres. À un certain moment il y a eu, dans le système énergétique planétaire, un ajustement qui aurait pu tout simplement éliminer la population de la planète par un moyen naturel, parce que celle-ci ne parvenait pas à une maturité permettant la moisson.

Ce basculement des pôles a été évité en 1998 grâce à de nombreux groupes comme celui-ci, qui savaient que les consciences devaient être éclairées et qui ont dépensé pas mal de temps et d’énergie en tant que porteurs de lumière, et en tant que ceux qui ont parlé de ces énergies, de ces temps, et des principes spirituels impliqués dans l’évolution.

Ce travail a permis à cette planète de mettre à disposition de l’espace/temps supplémentaire pour les entités en incarnation en ce moment afin qu’elles arrivent par elles-mêmes à maturité de moisson, et aussi afin de donner aux entités déjà passées de niveau l’occasion de revenir dans l’environnement planétaire que vous nommez la Terre, pour aider à accélérer le glissement de conscience.

Ces groupes ont en quelque sorte pipé les dés de manière à faire se rapprocher le point de basculement de la ligne d’espace/temps principale.

Nous croyons avec confiance que votre planète va rejoindre son mouvement et sa progression naturels vers l’espace/temps de quatrième densité.

(Fin de la face 1 de la cassette)

(Retransmission par Carla)

Nous ne croyons pas que les entités qui ont tenté ce coup parviendront à convaincre la majorité des entités de la planète Terre que la peur et la violence sont des solutions correctes aux dilemmes éthiques de ce temps.

Si des entités parvenaient à se convaincre que ce sont les forces de la guerre les forces dans lesquelles il faut investir, alors votre planète serait perdue et deviendrait un champ d’alimentation pour les entités de cinquième densité qui se nourrissent de peur et de souffrance. Ce serait un esclavage que tous les esclaves auraient trouvé nécessaire.

Nous croyons que votre peuple va rejeter le joug de l’esclavage de la violence, et soutenir des efforts responsables afin de devenir véritablement libre, d’évaluer, et de progresser. Comme toujours, c’est à ceux de la planète Terre de choisir et personne d’autre ne peut voter à ce référendum particulier.

Donc, tout cela est entre vos mains. Des ondes d’énergie atteignent cette planète que vous chérissez et appréciez chaque jour, chaque mois, chaque trimestre, chaque année, et en des moments qui sont irréguliers mais basés sur des événements du temps/espace et non sur des événements d’espace/temps. D’une façon irrégulière, toutefois, ce sont aussi des vagues d’énergie uniques et parfois déconcertantes.

Ce sont des énergies de la brillante, glorieuse, et honnête vérité. Accueillez-les autant que vous le pouvez. Voyez comment vous pouvez coopérer avec ces énergies. Si elles apportent dans votre vie des choses que vous n’avez pas demandé à affronter, faites-vous à vous-mêmes un sourire car vous en avez besoin, et puis asseyez-vous et faites votre travail, mes amis.

Rappelez-vous qui vous êtes et pourquoi vous êtes venus ici. Remémorez-vous ce que vous souhaitez faire pour servir. Et puis regardez droit dans l’œil votre propre côté sombre qui vous a été jeté aux yeux, et remerciez-le pour le don qu’il constitue, tout en réalisant qu’il n’est pas votre véritable vous mais une partie de la vérité de vous-même, que vous n’avez pas examinée et que, de ce fait, vous n’avez pas amenée vers la lumière et l’amour de votre cœur.

Ne vous permettez pas le moyen facile de projeter cette préoccupation sur d’autres gens ou une situation qui vous dépasse. Amenez-la dans votre propre cœur. Et assumez la responsabilité de traiter avec cette énergie qui vous perturbe.

Vous êtes pleinement capables de faire cela, mes amis. Toute faculté vous est disponible: votre intellect, votre intuition, votre système de soutien, quelle que soit la manière dont vous le voyez, et quels que soient vos choix à mesure que vous traversez la vie.

Vous pourriez dire qu’en fait c’est l’année 2007 qui a été celle du basculement, et vous pourriez avoir raison. Vous auriez pu avoir raison en 1962 aussi, lorsque cet instrument a pris conscience d’un groupe canalisé qui prédisait l’Armageddon et la nécessité de s’abriter dans des endroits sûrs, et à chaque année depuis.

À chaque point qui est un ‘maintenant’ il y a une ramification en un nombre infini de possibilités.

Le monde que vous faites est le monde que vous choisissez à chacun de ces moments de ‘maintenant’.

Vous avez accumulé bon nombre d’entre eux dans votre vie, mais ils ne sont rien auprès des choix que vous faites quand prenez conscience que ce choix est un moyen très bienheureux et capital d’appréhender votre vérité, votre avancement, et l’accélération de votre évolution, spirituellement parlant.

Laissez venir le ‘maintenant’. Approchez du fleuve comme l’avait fait Jean-Baptiste dans l’Ancien Testament, et offrez-vous à son rude ministère.

Faites carrément dans le désert une autoroute pour l’amour inconditionnel. Repentez-vous et revenez. Repentez-vous de votre ignorance et revenez à la vérité comme vous la voyez, la connaissez, la demandez, et la cherchez.

Il n’est pas nécessaire que vous soyez jamais satisfait de l’endroit où vous vous trouvez, et il n’est pas nécessaire non plus que vous en soyez jamais insatisfait.

Vous faites un voyage long, parfois ardu, mais toujours puissamment passionnant. Une fois que vous réalisez que vous voyagez comme un chevalier, en cherchant la lumière, que puissent briller vos étendards! Puissent-ils parler d’amour, de beauté, de vérité, et de compassion. Puissiez-vous polir votre métal, votre armure de lumière, à chacune des décisions que vous prenez de faire de votre mieux et de servir le Créateur infini unique.

Et puis allez de l’avant.

Ne vous voyez pas comme quelqu’un qui combat quoi que ce soit, mais comme quelqu’un qui prend cause pour la lumière. Et laissez couler tous les dons qui sont vôtres à travers vous et dans le monde. Le temps, c’est maintenant. Le temps a toujours été maintenant.

Cet instrument nous demande si nous pourrions aller de l’avant car l’énergie est limitée et peut-être qu’il y a maintenant des questions auxquelles nous pourrions répondre. Nous voudrions demander s’il y a une autre question à présent. Nous sommes ceux de Q’uo.

R: J’ai une question, Q’uo. Je suis curieux de savoir comment fonctionne le processus qui fait se joindre la latérale temporelle à la voie principale de la Terre. Est-ce qu’il s’agit de quelque chose que les veilleurs surveillent quand le tirage à la courte paille, dont vous avez fait mention, a eu lieu?

Nous sommes ceux de Qu’o et nous avons pris connaissance de votre question, mon frère. Cela est en effet l’intention des veilleurs. Cependant, c’est automatique.

Étant donné que l’énergie de cette planète est une énergie qui aspire à l’amour et à la lumière, il y aura une cessation automatique de la latérale temporelle aux alentours de la pénombre qui a commencé en 1998 et qui se poursuivra bien au-delà du moment précis où la planète elle-même transitera vers une position d’espace/temps différente dans l’émission de lumière qu’elle reçoit.

Cela est automatique et c’est ce que vous voyez, maintenant que de plus en plus d’entités sont conscientes qu’il se passe quelque chose, que cette planète ne fonctionne pas comme à l’accoutumée, et qu’elle souffre du ministère et de l’intendance insoucieux de ses ressources.

Dès lors, l’énergie d’un glissement des pôles ou une quelconque sorte de désastre ne peut être écartée pour exprimer la rudesse de la transition de la ligne parallèle à la ligne principale.

À chaque fois qu’un véhicule rapide, un train par exemple, passe par un aiguillage d’une voie ferroviaire à l’autre il y a un tangage de l’environnement des voyageurs à bord du train. Et certes, vous peuples ressentent déjà ce tangage. Et cela va continuer.

Et à la fin, ceux qui resteront sur la planète Terre seront ceux capables de supporter, au moins partiellement, l’énergie de quatrième densité.

De nombreuses entités ont déjà été retirées de la scène terrestre à cause d’accès de plus en plus puissants de vérité qui bombardent la planète en créant des moyens de voir la vérité là, devant les yeux. Ceux qui ont réagi avec le plus de détresse à ces énergies sont ceux qui ont été amenés à une vie plus ample au-delà du portail, à cause de maladies qui les ont frappés alors qu’ils étaient relativement jeunes. Ces maladies vont de malaises cardiaques à des cancers, en passant par de nombreuses maladies que nous pourrions dire d’instigation, comme des maladies sexuellement transmissibles et autres maladies conçues pour être des agents d’élimination de certaines énergies de la scène terrestre.

Pouvons-nous poursuivre notre réponse, mon frère? Nous sommes ceux de Q’uo.

R: Non, Q’uo. Cela a été très intéressant à entendre. Et je voudrais dire que la Confédération parle sans aucune crainte de ces choses. On entend souvent de la crainte, de sorte que je pense que bon nombre de ceux d’entre nous qui écoutent les messages apprécient vos efforts de fidélité.

Nous sommes ceux de Q’uo et nous vous remercions, mon frère.

En effet, nous n’avons absolument aucune crainte, car nous voyons du point où nous nous trouvons que chaque esprit est légitime, sacré, et digne, indépendamment des actes de cet esprit en ce moment particulier dont vous faites l’expérience maintenant dans l’espace/temps sur votre planète.

Au niveau de l’âme, toutes les entités sont le Créateur.

Lorsque se termine la latérale temporelle et que ceux qui respirent encore l’air de troisième densité sur la Terre sont encore là pour ramasser les morceaux (ce que vous êtes déjà en train de faire, mes amis), ceux qui n’ont pas été capables d’opérer la transition avec vous auront été ramassés au moment où ils entrent dans la vie plus ample en passant les portes de la mort et, avec un soin infini, chéris et soutenus tout au long de leur processus de découverte de ce qui se trouve derrière le voile de l’oubli.

Il leur sera offert toutes les chances de considérer leur vie et aussi ce qu’ils souhaitent faire ensuite. Ils iront quelque part, sur une planète de troisième densité qui ne sera pas la Terre, et ils entreront une nouvelle fois dans la classe de troisième densité pour tenter d’apprendre à faire ce choix et établir l’intention, non pas seulement pour la troisième densité, mais aussi pour les nombreuses densités à venir, tout au long du chemin jusqu’au milieu de la sixième densité.

Ce que vous faites ici est très important pour votre travail à long terme.

Vous établissez le critère de choix, ce que vous ne pouvez pas faire en quatrième densité, ni en cinquième densité, ni en sixième densité.

Nous ne souhaitons pas qu’aucun se perde, et en fait il est impossible qu’aucun se perde. Il n’y a aucun enfer assez profond pour y perdre l’amour et la lumière du Créateur infini. Il n’y a aucune prison dont les barreaux puissent vous tenir éloignés de l’amour et de la lumière du Créateur infini.

Des difficultés momentanées peuvent se faire menaçantes lorsque le point de vue est court. Nous voyons que tous sont pris en main. Toute considération est accordée de manière égale, tant à ceux qui vont de l’avant à grands pas qu’à ceux qui ont choisi d’assister plus longtemps à ces leçons pour mieux les comprendre. Il est totalement pris soin de ceux-là, en ce sens qu’ils ont toute latitude de faire tous leurs choix de leur propre libre volonté.

À notre avis, il n’y a aucune raison d’avoir peur. C’est simplement ce qui se produit sur votre planète en ce moment. Comment cela va-t-il se dérouler sur la scène terrestre, dans le monde manifesté? Nous ne le savons pas. Chacun de vous a son mot à dire là. Et nous savons que vous êtes en train d’établir votre intention, d’établir votre voilure pour ce voyage sur les eaux de la spiritualité; et de demander au vent de l’esprit de vous pousser par derrière et de vous envoyer là où vous devez aller.

Mes amis, puissiez-vous vous réjouir en ce moment. Nous sommes toujours avec vous.

Si vous souhaitez que nous approfondissions vos méditations, demandez-le simplement mentalement lorsque vous vous asseyez pour méditer, et nous sommes heureux de vous aider à approfondir l’état de votre conscience.

À présent, nous allons quitter cet instrument et ce groupe car l’énergie s’affaiblit de manière très significative. Nous vous laissons comme nous vous avons trouvés, rendant gloire dans la beauté de chacun de vous, dans votre courage, dans l’amour dans vos cœurs, et dans la couleur de vos passions. Jamais nous n’avons pu avoir une vue plus belle que celle de vous tous assemblés, mêlant des couleurs et composant d’harmonieuses palettes de beauté pour notre admiration. Merci de nous avoir demandé d’être une nouvelle fois avec vous. Cela a été un plaisir et un honneur. Nous laissons cet instrument et vous tous dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Nous vous sommes connus comme étant le Principe de Q’uo. Adonaï, Adonaï.

  • [1] Entropie: « doctrine de l’inévitable déclin et dégénérescence sociale ». « En thermodynamique: mesure de la dégradation de l’énergie d’un système au cours d’un processus thermodynamique. Un système fermé évolue vers un état d’entropie maximale. »
  • [2] Le chant écouté est de Lacey J. Dalton. Voici les paroles auxquelles le groupe Q’uo fait allusion:

If the game’s getting old,
and you’re cold and exhausted and maybe
You’d just like to cop-out and crumble
or lay down and die;
If you come to a time when you need to decide,
Friend, you might want to ask yourself first,
“Am I standin’ knee deep in the river and dyin’ of thirst?
’Cause a great river runs from the heart of the sun
Through the soul of the whole universe
From the limitless light that brings order and might
To the substance of Heaven and Earth.

Quand le jeu n’a plus d’attrait
Qu’on a froid et qu’on est las
Qu’on voudrait juste se défiler, s’effondrer
ou bien se laisser tomber et mourir ;
Quand vient le temps de décider,
Ami, demande-toi d’abord :
« Me trouverais-je, moi l’assoiffé, jusqu’aux genoux dans le fleuve? »
Car depuis le cœur du soleil coule un grand fleuve
Il passe à travers l’âme du grand univers
De la lumière sans limites qui porte ordre et puissance
Jusqu’à la substance même du Ciel et de la Terre.

http://www.llresearch.org/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2014/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Ajouter un commentaire

Envoyer un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ISOLATION + CHAUFFAGE pour 1 euro. Nouveau dispositif 2020

Vérifiez votre éligibilité !

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Votre aide est importante…

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Articles Phares