Peuples et Nations Prophéties

Quid du karma aujourd’hui : Le cas collectif de la France

par la Société des « Archalchimistes »

Après de nombreux messages nous étant parvenus relativement à la question du karma, de sa présence et de son influence malgré le fait qu’il soit admis qu’il soit sensé avoir disparu depuis 1986, mais aussi quant à son potentiel usage en termes de ce qui pourrait apparaître comme une « sanction », notamment dans le cas collectif de la France (Cf. notre article du 3 juillet dernier: « Réponse à commentaire« ), nous avons donc choisi de rédiger cet article afin de faire le point sur cette question.

Vu le média utilisé pour se faire, nous ne pourrons nous montrer exhaustifs dans notre argumentation et certains détails en rapport, ne souhaitant en rien dévoiler à l’Ennemi la nature de ce qu’il ignore encore, et donc de ce qu’il ne peut contrôler malgré l’affaiblissement qu’il en subit en juste conséquences.

Il faut savoir que la Société des Archalchimistes, recélant les secrets de l’Archimagistère, est à ce titre seule détentrice de certains secrets parmi les plus puissants en termes d’influence par rapport à l’ensemble de ce qui a déjà été connu de mémoire d’Homme, justifiant la possibilité de déployer et ancrer des mutations causales ayant enclenché une possibilité de changement paradigmatique, dont, notamment, ce qui est arrivé à l’énergie karmique elle-même.

A ce titre, il y aurait énormément de choses à en dire, mais un roman ne trouverait pas sa place ici. Nous prendrons le cas de la France et de son karma tels qu’évoqués au sein de l’article sus-cité en guise d’exemple argumentaire.

A ce titre il faut savoir en premier lieu que rien n’est jamais joué d’avance. Jamais! Ensuite, il faut comprendre qu’il s’agit d’un destin collectif. Ce collectif n’est ni homogène, ni stable.

Disons que le choix du pacte de l’alliance faite à l’Ennemi et du rejet de l’Absolu de la terre de France, a été manifesté en suffisante proportion pour que s’enclenche ce karma-là, celui en rapport avec ce choix.

Ce karma pourrait clairement être annulé. S’il ne l’est pas c’est donc par l’expression d’une volonté qu’il en soit ainsi, car sans le vécu jusqu’à terme des conséquences de leurs choix, ceux qui les ont faits ainsi, consciemment ou non, n’apprendront jamais quelle fut l’erreur potentielle de leur état d’esprit, ceci à moins bien sûr que cet état d’esprit entre temps ait effectivement changé.

Il ne s’agit donc pas d’une vengeance sous quelque forme que ce soit, mais d’une mesure visant à faire expérimenter aux âmes concernées les conséquences des choix fondés principalement sur l’incompréhension, la peur, ou, plus rarement, sur la haine manifeste.

Tous les Français, sous prétexte qu’ils le sont, ne seront pas non plus forcément concernés par la mesure, mais il est un fait indubitable qu’en tout domaine les dommages collatéraux sont impossibles à totalement écarter malgré les efforts entrepris en ce sens.

Il faut également s’entendre sur le terme « karma ». Ce mot signifie « action » en Sanskrit. On pourrait même dire davantage « réaction », comme faisant suite à une action. Il en existe de trois sortes:

L’effet d’onde de choc dû à un acte précis et en réaction duquel il est déclenché en remontant le lien causal pour venir impacter celui qui en est l’auteur, ce qu’on appelle communément le « choc en retour » (en sachant que ce phénomène précis peut être facilement détourné par n’importe quel petit praticien en occultisme ayant les quelques connaissances requises).

L’évènement né d’accumulation d’énergie ayant terminé sa maturation et directement complémentaire à celle de l’acte commis par son auteur, quel que soit l’acte (karma positif, négatif, ou même neutre). Lorsque la maturation est totale, l’énergie karmique disparaît pour laisser place à l’équivalent embryonnaire de l’évènement constituant le karma de telle personne considérée comme responsable (karma individuel si une seule est concernée, ou collectif si à divers niveaux plusieurs en sont impactées, même de façons différentes et à des niveaux différents), et qui devra en subir les effets.

C’est la notion la plus communément envisagée (nous vous passons les détails complexes pouvant intervenir dans le processus comme le gel temporaire de cette maturation ou le transfert du potentiel karmique sur quelqu’un d’autre).

Le stock karmique résiduel, contenant un potentiel a priori endormi de la somme totale d’évènements restant à vivre… un jour.

Lorsque l’on dit que le karma a disparu en 1986, il s’agit de la cessation de la mise en application du principe karmique pour seule origine du destin des âmes, et non du karma résiduel en stock pour chacun (même si un effacement conséquent eut lieu à titre individuel et collectif), ni du principe de création de karma qui est un phénomène naturel intervenant à chaque geste, chaque parole, chaque pensée, chaque émotion, chaque intention, chaque choix et chaque non-choix, consciemment ou même inconsciemment.

TOUT mouvement, voire balbutiement de conscience, génère une réaction karmique.

La véritable révolution intervint il y a quelques années lorsque le principe karmique lui-même, en essence, en tant que principe dynamique universel, a été rendu conscient afin d’échapper aux perversions et divers détournements dont il était l’objet.

A cet effet, un processus auto-généré de transmutation de l’énergie karmique a été mis en route afin de totalement et définitivement supprimer cette énergie de la surface de ce monde et d’en rendre libre l’Humanité ainsi que les règnes de la Nature.

Le but poursuivi était de planter un cadre d’évolution hors de toute contrainte karmique… Un monde sans karma, un monde quelque part idéal, ou ayant une meilleure chance de le devenir un jour. Malheureusement un monde sans karma est un monde qui fonctionne mal. Il serait plus exact de dire que notre monde, au vu de son état actuel, fonctionne mal sans ce garde-fou.

Après deux années passées sans karma (période de temps où il se sera jamais passé aussi peu de catastrophes ou de malheurs malgré les tentatives de « l’Elite », du moins à en croire le retour de la presse), il a été décidé de remettre ce karma en route, mais de manière totalement maîtrisée afin de demeurer dans un juste milieu qui, quoi qu’il arrive, ne coûtera jamais à aucune âme ses chances d’évolution, ce qui est à tout égard la priorité absolue.

La transmutation du karma individuel et collectif mondial a donc été interrompue. En seulement deux heures de temps, l’Humanité avait recréé un karma aussi lourd que ce qu’il était en 1985, donc dernière année de l’Âge de Fer, avant son effacement partiel!

Néanmoins malgré ce karma de nouveau présent et actif, l’Ennemi n’a jamais plus pu faire main-basse sur lui et le manipuler pour justifier de nouvelles horreurs (à seul titre d’exemple, si un karma est quant à lui régulièrement transmuté jusqu’à n’en RIEN laisser, c’est le karma de guerre, notamment la karma nucléaire).

C’est-à dire qu’aujourd’hui, chaque parcelle de karma créé et stockée en vous est autogérée par la conscience de ce même karma lui-même, devenu auto-conscient mais aussi et surtout aspect de l’Absolu, permettant enfin à l’âme d’échapper à l’irrépressible dictature du karma perverti, pourtant loi la plus naturelle qui soit à l’origine.

Dans le cas de la France, ce karma du simple retour des conséquences des choix du rejet de l’Absolu sera à gérer par les Français concernés, représentant un nombre suffisant pour que le pays à titre collectif soit impliqué, et afin que par le vécu des conséquences en rapport, les âmes concernées prennent profondément conscience de l’impact de leur choix, celui de pactiser avec l’Ennemi, celui du rejet et du désir de mort de l’Absolu comme du désir de ne pas être soumis à sa vibration (ce qui éteint l’âme en principe), ou celui de ne pas s’être opposées à ce rejet, par peur ou indifférence.

En somme, le message est celui-ci:

« Vous voulez l’Ennemi chez vous, vous le garderez. Vous ne voulez pas de l’Absolu chez vous, vous ne l’aurez pas… mais avec les conséquences associées ».

Lorsqu’on invite l’Ennemi à sa table, on n’a pas droit aux mêmes égards que lorsqu’on y invite l’Absolu. La différence ne peut être sensible qu’à condition de la vivre.

Une fois de plus ce n’est pas une sentence, c’est une simple conséquence mais qui ne sera ni détournée ni affaiblie (et Dieu sait que le principe de la coresponsabilité peut aller très loin, même là où on ne le soupçonnerait pas).

Le choix individuel et collectif des Français dessinera à chaque minute qui passe, du moins pourra le faire, ce que sera la véritable réalité de ce destin… funeste a priori, effectivement.

Celui de la France est particulier en tant que pays consacré, du moins qui le fut mais qui ne l’est plus, conformément à son propre vouloir. Néanmoins chaque nation, chaque être humain, sera mis face à lui-même et sera estimé quant à ce qu’il éprouve vraiment en son for intérieur face à ce changement annoncé que rien ni personne ne pourra empêcher, quoi qu’il arrive.

http://octp-news.blogspot.co.il

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2015/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

ISOLATION + CHAUFFAGE pour 1 euro. Nouveau dispositif 2020

Vérifiez votre éligibilité !

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Votre aide est importante…

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Articles Phares