Calendrier MAYA

Que signifiera la fin du calendrier Maya?

Par Carl Calleman le 6 octobre 2011

Que signifiera la fin du calendrier Maya le 28 octobre 2011?

Depuis quelque temps, il y a eu une discussion quant à la vraie date de la fin du calendrier Maya, le 28 octobre 2011 ou le 21 décembre 2012 et quelque peu paradoxalement, ceci a fait rage sans aucune définition de ce que « la fin » signifierait. Comme le 28 octobre 2011 se rapproche maintenant, la définition de cette « fin » est quelque chose qui peut être important de clarifier.

Les Mayas contemporains ne suivent plus les longs cycles de l’ancien système du calendrier et donc ne veulent pas prendre position concernant ce sujet. Les anciens Mayas d’autre part, ont laissé un message dans le monument Tortuguero 6 quant à ce qu’ils attendaient de la signification de la  fin du calendrier.


Ce qu’ils disent c’est  qu’à la neuvième marche essentiellement ou au neuvième niveau, l’entité des  périodes qui se terminent, Bolon Yokte Kuh, apparaîtra dans ses complètes prérogatives royales.


En ce qui me concerne tout au moins, il est assez clair que cela signifie que les neuf niveaux de conscience, correspondant aux neufs vagues d’évolution, se manifesteront. (Les personnes qui désirent un commentaire détaillé sur ce sujet peuvent se référer soit à mon article sur le monument Tortuguero sur www.calleman.com ou au livre de Mark van Stone « 2012 Prophétie et Science des Anciens Mayas »).

Par conséquent, l’ancienne description Maya de la fin du calendrier est tout à fait ésotérique, ou abstraite si vous préférez et elle a  pour rôle de susciter des critères permettant de mieux interpréter la signification de la  fin du calendrier Maya.

Dans ma compréhension, puisque la neuvième de ces vagues apporte une conscience d’unité au monde, le critère de la fin du calendrier Maya est que la civilisation du monde basée sur la dualité s’écroule, ce qui inclurait non seulement les systèmes de réglementation, mais aussi le système capitaliste de l’économie. Ceci, il me semble, est ce à quoi nous avons des raisons de nous attendre pour le 28 octobre 2011, et cela non seulement ici sur notre planète, mais partout dans l’univers, dans des lieux avec lesquels nous ne pouvons entrer en contact. Ce dernier point est une conséquence du fait que le calendrier Maya n’est pas basé sur des cycles astronomiques de notre système solaire local, mais qu’il a véritablement une origine cosmique, divine, qui inclut l’univers dans sa totalité.

Le 21 décembre 2012, cette date n’a d’autre part aucune signification réelle du tout, même si les archéologues diront surtout que cette date, ou le 23 décembre 2012, est la fin du calendrier. Cela m’ a étonné de voir combien de gens, parfois appelés des leaders de l’évolution, ont accepté  cette date sans aucune critique. Après tout, elle a l’énergie tzolkin de 4 Ahau, ce qui, par définition, l’exclue d’être une date de fin. Les personnes, qui à mon avis devraient vraiment avoir de meilleures connaissances et peuvent autrement, être très critiques au sujet des opinions établies, se sont ici mises du côté des archéologues, un groupe de personnes qui considère le calendrier Maya tout d’abord comme une superstition. (Ainsi pourquoi aurait-on confiance en eux concernant une question si critique pour l’humanité ?) Une vraie date de fin doit avoir l’énergie de 13 Ahau, comme le 28 octobre 2011, parce que seulement avec cette énergie, toutes les vagues donneraient la complète transparence à la lumière de la création. Et on pourrait vouloir ajouter, que seulement avec une telle transparence, un écroulement de notre civilisation basée sur la dualité pourrait probablement survenir.

On peut aussi dire avec une certaine probabilité, que le temps tel que nous l’avons expérimenté  jusqu’à maintenant, comme étant linéaire (ce que nous appelons la «  flèche du temps »), va probablement se terminer comme le fait le calendrier Maya. Ceci, parce que jusqu’au 28 octobre 2011, neuf vagues différentes ont conduit l’évolution de notre planète et de l’univers, développant des phénomènes dans une ligne directive allant de la semence au fruit mûr. C’est donc essentiellement un malentendu quand les gens disent que le calendrier Maya est de nature cyclique. Il est vrai que le tzolkin, le calendrier sacré de 260 jours, qui est le seul aspect de l’ancien système calendaire prophétique toujours en usage parmi les Mayas, est de nature cyclique. Mais ce n’est pas de ce calendrier que nous parlons, quand nous parlons du calendrier Maya se terminant le 28 octobre 2011. Ce qui vient à son ampleur sont les neuf niveaux d’évolution, les neuf vagues dirigées qui ont créé l’univers à sa plus grande échelle. Au moins, concernant  son niveau de conscience, l’évolution de l’univers aura été ainsi complétée et elle aura atteint son plus haut état quantique. Je dis depuis longtemps qu’il est plus significatif de parler de l’achèvement d’une montée au plus haut niveau du neuvième étage d’une pyramide que de parler de la « fin » d’un calendrier.

Il y a cependant toujours quelques questions ouvertes quant à la manière d’atteindre cette réalisation du plus haut niveau de conscience qui s’appliquerait à notre expérience du temps, et quel calendrier, si nous n’en avons plus, suivre après le 28 octobre 2011.  Est-ce que par exemple les énergies tzolkin diverses continueront à influencer nos vies personnelles ? Les neuf vagues continueront-elles indéfiniment avec leurs fréquences actuelles ou s’arrêteront-elles ? La première pensée qui vient à l’esprit, est qu’il est très peu probable que le tzolkin continue si les vagues cessent, puisque le tzolkin est essentiellement un microcosme temporel des vagues. D’autre part, si les vagues continuent, la même chose serait très probablement vraie pour le tzolkin étant donné qu’ il représente un microcosme de ces vagues. Si les vagues et particulièrement la neuvième vague, continuent après le 28 octobre 2011, nous devrions cependant être conscients que ceci ne signifierait pas que l’évolution continue. L’évolution est un phénomène d’une nature tant biologique que culturelle qui s’est produite parce-que l’univers s’est élevé à des niveaux de plus en plus hauts de conscience et au travers de processus en treize étapes allant de la semence au fruit mûr. Parce-que le 28 octobre 2011, l’Univers atteint son plus haut niveau quantique, il n’y aura cependant pas de niveau supérieur vers lequel évoluer. Même si vraiment les vagues continuent indéfiniment, cela sera plutôt expérimenté  comme un processus de rectification du monde et des êtres humains. Cela continuera jusqu’à ce que la conscience d’unité de la neuvième vague se soit finalement établie et que tous les phénomènes qui ne sont pas en cohérence avec cette conscience soient éliminés.


Je ne pense pas qu’il soit encore possible de juger si les vagues se termineront ou pas, même si je suis de plus en plus enclin à croire qu’elles continueront indéfiniment. En lien avec cette incertitude, la question est de savoir quels calendriers seraient les plus significatifs afin d’être suivis après le 28 octobre 2011. Nous devrions alors être conscients que dans la longue histoire du calendrier Maya, de nombreux aspects du système calendaire s’en sont à la fois allés et venus. Selon l’ère particulière durant laquelle les gens ont vécu, les  différents aspects du système de calendrier peuvent ou non avoir été utiles. Ceci concerne la manière dont le « Long Compte » s’en est allé et venu car cela a été essentiellement significatif seulement dans une période particulière et cela est ensuite devenu moins fortement expérimenté par les Maya au point qu’ils l’ont perdu complètement. Nous l’avons nous-mêmes récemment expérimenté. Le même phénomène au sujet d’un aspect du système calendaire devenant soudainement utile parce qu’il devenait nécessaire de suivre la Neuvième vague avec une période de 18 jours pour comprendre le cours des événements. Il y a quelques années un calendrier avec 18 jours n’aurait pas cependant été très utile et il reste toujours à se demander quel calendrier, le cas échéant, il sera significatif de suivre après le 28 octobre 2011.

Carl Johan Calleman
4 Etznab, October 6, 2011
Carl’s Calleman Blog
http://www.maya-portal.net/
Traduit par Nathalie BERTHALON, http://conscience-unitaire.over-blog.com/
pour LaPresseGalctique.com

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source et le site: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Annonces

Ajouter un commentaire

Envoyer un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez la Newslettter

Vous souhaitez être informés des bons plans, découvrir les meilleurs articles du réseau Elishean et recevoir des conseils pour optimiser l'Ascension. C’est très simple, inscrivez-vous...

Votre aide est importante…

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Articles Phares

Suggestion Amazon – Direct Clic