Nouvelle Technologie Nouvelle Terre Objectif : Robot et Cyborg

Projet Avatar 2045 – le Dalaï-Lama soutient un projet qui vise l’immortalité

 

Un nouveau projet de recherche russe du nom de Avatar 2045 entend offrir l’immortalité par la transplantation de nos cerveaux dans des corps robotiques puis dans des hologrammes. (ce projet se situe dans la même veine que celui de Ken Hayworth).

Le magnat russe des médias, Dmitry Itskov, a intitulé « Avatar », un projet multidisciplinaire de recherche extrêmement ambitieux et de grande envergure qui vise à atteindre l’immortalité chez les êtres humains au cours des trois prochaines décennies.

Il prévoit de le faire en plaçant des cerveaux humains dans des véhicules/engins/supports de plus en plus désincarnés, d’abord en les transplanter dans les robots et puis, d’ici l’an 2045, par du reverse-engineering du cerveau humain, en « téléchargeant » de manière effective, la conscience humaine dans une puce d’ordinateur.

Réalité ou fiction ?

En spéculant sur des objectifs apparemment inaccessibles comme celui-ci, il faut être prudent de ne pas croire que d’improbables progrès technologiques deviennent automatiquement comme le simple fait de regarder plus loin dans l’avenir. C’est le piège cognitif qui, par exemple, a vu beaucoup de grands experts en informatique, prédire le développement d’une intelligence artificiel de niveau humain d’ici 20 ans, au cours des cinq dernières décennies.

En regardant calendrier proposé Avatar, le projet de Dmitry Itskov semble souffrir de la même erreur. Certes, si nous empruntons la règle de Carl Sagan que « des affirmations extraordinaires demandent des preuves extraordinaires », le projet arrive à court pour le moment, il a, cependant, le mérite de fonder la plupart de ses étapes sur la technologie qui est soit en cours d’études ou d’intérêt général. Et avec le rythme du changement technologique qui continue de s’accélérer, les objectifs du projet peuvent être atteignables, mais pas nécessairement dans des délais aussi serrés du projet.

La feuille de route vers l’immortalité

La première des étapes proposées, qui doit être achevée avant la fin de la décennie, serait de créer un « avatar » androïde entièrement contrôlé par une interface cerveau-ordinateur.

Le système pourrait d’abord avoir de l’intérêt pour les personnes à mobilité réduite, mais pourrait également permettre aux gens de travailler dans des environnements dangereux ou effectuer des opérations de sauvetage dangereuses.

Aussi futuriste que cette vision puisse sembler, Dmitry Itskov n’est pas la seule personne à le partager. La DARPA a alloué 7 millions de dollars de budget l’an prochain pour le développement d’interfaces permettant à un soldat, de guider une machine semi-autonome bipède et lui permettre d’agir comme substitut du soldat. D’autres chercheurs ont déclaré être en mesure d’exercer un contrôle de base sur le mouvement d’un robot humanoïde en utilisant les seules ondes cérébrales, et nombreux sont ceux qui travaillent sur le perfectionnement de cette technologie.

La deuxième étape serait la création d’un système autonome de soutien vitale pour le cerveau humain, qui pourrait ensuite être intégré dans un « avatar » déjà mis au point d’ici 2025.

Si les efforts sont couronnés de succès, les patients immobiles avec un cerveau intact seraient en mesure de retrouver la capacité de se déplacer par leurs nouveaux organes synthétiques, et une gamme variée d’appareils bio-électroniques pourrait devenir possible, en créant des superpositions de systèmes électroniques et biologiques.

Il n’y a pas grand-chose en recherche sur le sujet actuellement. La correspondance la plus proche devrait être la recherche du Dr Robert J. White, qui, dans les années 70, a réussi à effectuer des greffes de tête sur plusieurs singes. Construire un environnement artificiel dans lequel un cerveau pourrait non seulement survivre, mais aussi continuer à pleinement fonctionner, est ce qui se révéler à coup sûr, une tâche beaucoup plus difficile.

En 2035, Dmitry Itskov espère être en mesure de faire du reverse-engineering du cerveau humain et trouver un moyen de « télécharger » sa conscience vers une version synthétique.

Couplé avec les progrès antérieurs, cela permettrait à l’homme d’atteindre l’immortalité cybernétique. Elle conduirait également à la création d’une intelligence artificielle de type humain, et même d’offrir des possibilités pour les gens ordinaires de rétablir ou d’améliorer leurs propres cerveaux, par exemple en manipulant des souvenirs.

Bien qu’il n’y ait pas de recherches actuelles sur le transfert de votre conscience dans une puce de silicium, il y a beaucoup d’intérêt parmi les chercheurs en neurosciences à mieux comprendre les rouages du cerveau. Bien que nous ne fassions qu’effleurer la surface, des progrès récents, tels qu’un bras robotisé qui permet d’analyser les modèles électriques de neurones isolés, vont certainement dans la bonne direction.

La quatrième et dernière étape est la plus digne de la science-fiction. En l’an 2045, Dmitry Itskov aimerait voir  » des esprits indépendants de la substance » téléchargés non pas dans une puce d’ordinateur, mais dans des corps de compositions différentes.

Un corps holographique pourrait marcher à travers les murs ou se déplacer à la vitesse de la lumière, tandis qu’un corps fait de nanorobots serait en mesure d’assumer un certain nombre de formes différentes à volonté. « L’humanité, pour la première fois de son histoire, fera une transition évolutive entièrement gérée et deviendra éventuellement une espèce nouvelle, » écrit-il.

Un nouveau projet de recherche russe du nom de Avatar 2045 entend offrir l’immortalité par la transplantation de nos cerveaux dans des corps robotiques puis dans des hologrammes (ce projet se situe dans la même veine que celui de Ken Hayworth).

L’immortalité cybernétique

Le nom du projet est une référence explicite au film de James Cameron où les esprits humains contrôlent un avatar via un dispositif cybernétique.

Selon le site web du projet :

 » Les principaux objectifs sont les suivants: la création d’une nouvelle vision du développement humain, la réalisation de la possibilité d’une extension radicale de la vie humaine grâce à la technologie cybernétique, ainsi que la création d’une nouvelle culture associée à ces technologies. « 

Itskov entend   » libérer les Hommes de la maladie, la vieillesse et de la mort. » – SOURCE : http://www.infohightech.com


Lire aussi sur le même sujet :

La science contre la mort: vers l’humain 2.0?

Print Friendly, PDF & Email

Ajouter un commentaire

Envoyer un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre aide est importante…

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Suivez nous sur les réseaux sociaux

ISOLATION + CHAUFFAGE pour 1 euro. Nouveau dispositif 2020

Vérifiez votre éligibilité !

Articles Phares