A la Une ALIENS - doc Divulgation Cosmique

Nouveaux témoignages sur les Men In Black. Qui sont ils ? que veulent ils ?

Dans la nuit de Septembre 2015, l’écrivain Nick Redfern, auteur de nombreux livres sur l’Ufologie et le Paranormal, dont « Men in Black », « Chupacabra Road Trip », et « Bigfoot Book » est interviewé pendant 3 heures dans le show radio de Art Bell, Minuit dans le désert Le sujet de la Q & A était son nouveau livre,. « Men in Black: Histoires personnelles et Rencontres rapprochées ». C’était une interview qui a provoqué beaucoup de réactions et mis en lumières un certain nombre de rencontres et de confrontations au sujet des MIB jusqu’alors inconnues.

Selon lui, la façon dont beaucoup de gens interprètent le phénomène MIB est en général en rapport avec le film du même nom où les héros Will Smith et Tommy Lee Jones incarnent les agents J et K. Ce film a eut ont eu une incidence majeure sur l’acceptation et le développement d’un MIB de type « agent secret ».

Mais, la réalité de la situation est que – aussi divertissant que peut être la version du film – les vrais MIB ne sont assurément pas des agents d’organisme officiel, que ce soit du gouvernement, l’armée, la communauté, ou même de certains espion voyous, de groupe « de l’ombre ».

Comment peut ils en être si sûr? Parce que c’est ce que la grande majorité des témoins nous disent! Et ce sont les témoins qui sont si important quand on essaye de démêler la vérité sur les MIB.

Prenez, par exemple, le gars qui a lancé cette affaire au début des années 1950: Albert Bender, ufologue du Connecticut qui a établi le Bureau international « Flying Saucer », a été visité par trois hommes menaçants en costumes sombres . Mais, le terrible trio était pas des G-Men ou des types James Bond . Non, ils étaient pâle, sombre et avaient des yeux brillants, et matérialisées au milieu d’une odeur insupportable de soufre.

Le MIB qui se présente à Point Pleasant, en Virginie occidentale dans les années 1960, et lorsque le phénomène « Mothman » était à son apogée, étaient tout aussi inquiétant: souvent de petite taille et mince, ils n’avaient pas vraiment des manières courantes. Le plus bizarre de tous est le fait que certains d’entre eux portaient des perruques et des maquillages – comme si ils essayaient, mais avec des défauts pitoyables, de paraître plus humain que ce qu’ils étaient vraiment…

Et puis, il y a la question de l’activité surnaturelle. Quelques rapports ont cité des cas où la rencontre avec des MIB n’avait absolument aucun composante OVNI. Au lieu de cela, la manifestation des hommes en noir a été provoqué par les témoins bidouillants avec les tablettes de Ouija, l’occulte, et les pactes faustiens. Dans certains de ces cas, les témoins ont connu une activité poltergeist violentes dans leurs maisons après que des entités blanche « laiteuse » les aient visités dans la nuit.

Dans le livre « Men in Black », un des nombreux témoins oculaires de MIB témoigne :

«Je ne l’ai pas raconté cela à beaucoup de gens. La première fois que je l’ai vu la personne que s’étais âgé d’environ 1 ou 2 ans. Je dois avoir une très bonne mémoire. C’était comme la chose typique que vous entendez: il était cet homme qui ferait obstacle à la porte de ma chambre. Je me souviens me tenir debout dans mon berceau en m’agrippant sue les barres. Il portait un chapeau de feutre et un imperméable beige avec un pantalon noir. Ds chaussures brillantes et des gants en cuir noir. Son visage était pas comme quelqu’un qui avait été brûlé, mais il se tenait là et semblait sourire. Il n’y avait rien sympathique à propos de la façon dont il souriait. C’était horrible. Impassible, sans cligner des yeux. Et ses visites ont duré pendant quelques années.

« Même si j’étais plus agée et que je dormais dans mon lit, je me réveillais parfois, comme à 3 heures du matin, et ça c’est reproduit de nombreuses fois. Cela arrive encore: tout d’un coup je suis réveillé à 3 heures du matin, sans raison apparente… Bien sûr, ma mère ne me croyait pas; elle pensait juste que je rêvais « .

Encore plus bizarre – et certainement inquiétante – sont les cas dans lesquels les personnes confrontées par le MIB ressentent parfois comme si ces personnages sombres étaient capables de les vider de leur propre volonté, et rien de moins que leur force de vie.

Nous parlons d’un genre de vampires suçant l’énergie.

Et, bien sûr, la peau pâle et les apparences cadavériques des MIB sont très présentes à l’esprit lorsqu’on les compare à des vampires. Par ailleurs, quelques témoins oculaires des Men in Black ont affirmé qu’ils se sentaient pris de vertige, se sentaient très faible, moite, et avaient des étourdissements en leur présence, un peu comme lorsque la glycémie d’un diabétique dégringole.

Puis il ya la question non seulement de la MIB, mais de leurs voitures, trop. Typiquement, ils sont d’un vieux style des années 1950, très souvent, une Cadillac noire. Mais l’âge apparent des voitures est pas la chose la plus étrange à leur sujet. Selon l’auteur, dans de nombreux de cas, les voitures des hommes en noir ont disparu sans laisser de traces. Nous parlons bien de dématérialisation, ou de devenir invisible: faites votre choix. Dans ces cas particuliers, c’est presque comme si les âmes malheureuses confrontés par le MIB ont été plongés dans certains, dans une altération de la réalité comme dans un état bizarre. Quelque chose comme Le scénario de Matrix, dans lequel la réalité que nous percevons est pas réellement comme elle est. En ce sens, les voitures peuvent ne jamais avoir vraiment existé – du moins, pas dans la façon dont nous interprétons le mot « existait. »

Enfin, nous arrivons à la question la plus importante de toutes. En fait, il ya de bonnes indications que l’ensemble de ces expériences soit une ruse ou une sorte de jeu ingénieux et complexe. C’est quelque chose qui ressemble à une pièce de théâtre, une pièce jouée pour la «prestation» du témoin. Pour une raison étrange et peu claire, le MIB suit soigneusement un script précis, et il en dévie rarement de. Les hommes en noir, bien sûr semblent à peine conscient deux mêmes. Peut-être parce qu’ils ne sont pas.

Selon Nick Redfern les MIB sont de nature quasi-impénétrable et paranormale, des hybrides à la foi humain et surnaturels capable de manipulation du réel, « une versions des «agents» de la matrice, ou autre chose, je ne sais pas » dit il. Tout ce que je sais c’est qu’ ils ne sont pas l’agent Smith ou les agents Jones J et K

http://www.neotrouve.com/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer l’auteur, la source et le site : http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2015/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Vérifiez votre éligibilité 

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Votre aide est importante…

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Les + vus cette semaine

Articles Phares