messages d'un Ange

Messages d’un Ange – Abécédaire R: Religion

Religion_in_SF-300x300Il faut que les dormeurs se réveillent très vite
La terre est menacée par tous ces parasites
Qui s’approprient le droit, usurpé sans conteste
De transformer le monde en une soupe indigeste

J’ai eu, à l’occasion de nombreux passages précédents, tout loisir d’évoquer en détail la faillite actuelle des principales religions institutionnelles terriennes, le principal symptôme en étant cet engouement toujours croissant pour les sectes, que manifestent les nouvelles générations.

Comme vous le verrez, si vous avez confiance en mon analyse, les sectes, loin de résoudre quelque problème que ce soit (soulevé par la faillite plus ou moins chronique des religions majeures institutionnelles), en créent au contraire de nouveaux, parce qu’elles ouvrent grand la porte à la tentation de narcissisme individuel de certaines personnes mal intentionnées et sentant l’argent facile; lorsque cette tendance est cumulée avec un cinquième chakra trop rapide, un nouvel aspirant gourou véreux est né.

En cette fin de deuxième millénaire, les techniques bouddhistes de méditation, alliées à l’application dans la vie quotidienne des enseignements de Jésus, représentent la meilleure complémentarité spirituelle que tout un chacun peut possiblement trouver sur cette planète.

Ce n’est pas l’un ou l’autre, c’est l’un et l’autre. Un grand pas sera fait chez vous quand sera réalisé qu’il y a dans chacune de vos religions des éléments authentiquement légués par mes prédécesseurs, malheureusement mélangés frauduleusement à des concepts humains sciemment erronés, parfois logiques, mais souvent inexacts, que j’appelle dans cet ouvrage “sophismes lucifériens ». Seul ce qui est logique et vrai appartient à la Réalité.

C’est pourquoi ce n’est pas votre cerveau qu’il faut obligatoirement croire dans ces affaires de croyance et de foi, car le cerveau est conçu pour accepter n’importe quelle logique. Zoroastre, Platon, Jésus, Mahomet, Bouddha, Jeanne d’Arc, Calvin, Luther, Napoléon, Lénine, Franco, Hitler, Staline, Gandhi, Mao, Pinochet, Polpot, Bush ou Mère Térésa, furent tous parfaitement logiques dans leurs différentes démarches et trouvèrent chacun des millions, voire des dizaines de millions de cerveaux pour accepter et soutenir leur logique le plus sincèrement du monde. Comment dire avec le cerveau seul, quelle est la meilleure logique issue de tous ces charismatiques meneurs et meneuses d’hommes et d’idées ?

– Si vous êtes « blanc » et ne fréquentez que les milieux d’Extrême Droite, vous considérez que Hitler est un fabuleux héros, courageux défenseur de la race aryenne, la meilleure, puisque vous en êtes.

– Si vous ne fréquentez que des Chrétiens, vous ne jurerez que par Jésus-Christ et la non-violence (c’est du moins à espérer).

– Si vous êtes avec les bouddhistes, vous serez persuadé d’avoir eu une foule de vies passées et adhérerez à n’importe quelle hypothèse concernant vos incarnations précédentes, etc., devenant alors une proie facile pour les rapaces scientologues et assimilés (voir à “secte”).

Que faire des gourous ?

Le mot « gourou » vient en fait du sanskrit gu (obscurité) et ru (lumière); ce terme désigne donc quelqu’un capable de tirer son ou ses congénères de l’obscurité de l’ignorance à la lumière de la connaissance du monde et de ses mécanismes, tant physiques que subtils.

Mais s’il existe en Inde quelques gurus authentiquement capables d’honorer leur titre, ceux qui sévissent en Europe et dans les autres pays industrialisés sont plutôt des gourous-gugusses pour gogos, si je peux me permettre ce jeu de mots. Il faut l’être, gogo, pour arriver à croire aux délires surréalistes de la plupart d’entre eux…

Sans cette aura hypnotique dont ils bénéficient, il serait évidemment plus facile de mettre à jour leurs mensonges. Mais voilà…

Ils l’ont, cette aura, et il vaut mieux que vous le sachiez. Il est facile de dégager une analogie troublante de méthode entre la politique de chasse à l’hérétique tout azimut de l’Église romaine du Moyen Âge, où même un Giordano Bruno, dominicain respecté et génie authentique, et de plus l’un de nos fidèles et courageux récepteurs, ne put échapper à l’accusation fatale de sorcellerie, la torture et finalement à la mort cruelle que partagèrent avec lui, au fil des siècles, des dizaines de millions d’hommes et de femmes spirituellement dissidents des dogmes successivement catholique, nazi ou stalinien.

On retrouve aussi ces infâmes méthodes pendant la Terreur instaurée par Robespierre et ses sbires, ivres de sang bleu, puis de sang tout court, dans leur tentative de salir le pur esprit de justice et d’égalité qui guida les premiers théoriciens idéalistes du siècle dit « des Lumières ». Plus tard, un autre homme sut admirablement se servir de la religion pour arriver presque aux mêmes fins que ses collègues lucifériens : le général Franco, El Caudillo qui, comme son nom familial ne l’indique pas, godilla entre deux tableaux, le militaire et le religieux, tout le long de sa sinistre carrière, ce qui, en soi, est un beau paradoxe, significatif du malaise des religions catholiques latines et de leurs alliances contre-nature. Franco, « grand » catholique, plus proche de Catherine de Médicis que de saint Vincent de Paul, ne ratant jamais une messe, mais intime de la secte fondamentaliste « Opus Dei » qui comme son nom ne l’indique pas non plus (technique révélatrice de la dialectique inversée, car il n’y a évidemment aucune trace du vrai Dieu révélé par Jésus dans leur « oeuvre »), a été chargée par les conspirateurs apostats d’infiltrer la tête pensante du catholicisme moderne, à savoir le Vatican. Leur but ?

– Empêcher la doctrine chrétienne d’évoluer avec son temps, en ayant l’arrière-pensée, (vaine, rassurez-vous), de la faire finalement disparaître, car ils savent bien que tout ce qui n’avance pas régresse et disparaît, puisque c’est ainsi qu’est construit le Plan d’évolution universelle.

L’Opus Dei sait très bien que seules, l’ouverture de la prêtrise aux femmes et l’autorisation de se marier pour les prêtres, pourraient être des mesures susceptibles de stopper la lente mais sûre érosion sur les esprits de la doctrine inspirée par la vie de Jésus dans le monde, qui se traduit par des milliers de fermetures de lieux de culte chaque année.

La plupart des gens vont à la messe parce qu’ils croient que cela les dédouane de se comporter comme un Chrétien les autres jours. Si en plus les églises ferment, le retour à la barbarie sept jours sur sept n’est peut-être pas loin. Après tout, n’oubliez pas ce qui s’est passé dans toute l’Europe de l’Est pendant des décennies.

Maintenant, c’est la mafia qui domine ou règne là-bas, par l’utilisation massive de chantage au crime, à l’enlèvement et autres turpitudes particulièrement efficaces pour obtenir de leurs cibles exactement tout ce dont ils ont besoin pour asseoir leur domination, sans qu’aucune force policière ou politique ne puisse efficacement s’opposer localement à eux, contrairement à Italie, par exemple, où l’esprit chrétien est, quoi qu’on en dise, loin d’être mort.

Quant à Franco, il utilisa les très répréhensibles destructions d’églises et les multiples assassinats de religieux pour rentrer d’Afrique avec son armée et déclarer la guerre à la République espagnole démocratique. C’est d’ailleurs tout ce que ces trop farouches anticléricaux pour être honnête voulaient : donner un prétexte en or à Franco pour qu’il vole au secours des catholiques et finalement soit en mesure de trucider tous les bons républicains.

Cette action s’inscrit dans le cadre de leur plus vaste projet de conquête du monde par les tyrans qu’ils avaient déjà sous leur contrôle télépathique et qui faillit réussir. Sans aide angélique, vous étiez perdus.

Ce qu’on oublie toujours de dire et de penser, faute de le savoir, c’est donc que ces exactions antireligieuses furent l’oeuvre de quelques provocateurs, profanateurs iconoclastes lucifériens déguisés en révolutionnaires, et non l’oeuvre ou même la volonté des admirables combattants républicains et des volontaires des brigades internationales qui se battirent vaillamment contre ces nouvelles hordes sauvages qui allaient bientôt déferler sur l’Europe entière, en la mettant à feu et à sang. Aidé par l’Opus Dei, Hitler et même Mussolini, Franco n’hésita pas, au nom de Dieu, bien sûr, à faire tuer des millions d’hommes, de femmes et d’enfants de sa propre nationalité, faire raser plusieurs villes de son propre pays et après la guerre, instaurer le régime dictatorial et antidémocrate que les fidèles de l’Opus Dei appelaient de leurs voeux (peu pieux). C’est son apport génétique adamique amalgamé à son appartenance à la secte qui fit de lui ce guerrier impitoyable; il était aussi adamiquement têtu que Gandhi mais pas dans le même camp et pas pour servir le même maître. Un homme averti en vaut deux, dit l’un de vos dictons; entre les témoins de Jéhovah, les ayatollahs, la Scientologie, Moon, les Templiers, les divers messies cosmoplanétaires-violeurs d’enfants, les centaines de sectes ayant chacune leur seule vérité suprême et logique et leurs adeptes aveuglés et manipulés, sans oublier le Pape et les francs-maçons, il me fallait bien vous aider à vous y retrouver ne serait-ce qu’un peu, religieusement parlant.

L’Homme étant imparfait, aucune religion ni aucune secte conçue, dirigée et gérée par des humains ne sera parfaite; il faut le savoir. Et ce ne sont pas G.W. Bush ou Ben Laden qui vous prouverons le contraire. Après un certain enthousiasme dû à la nouveauté, chaque religion ou même philosophie aboutit finalement à une voie de garage où des « mystères » omniprésents empêchent les croyants de percer le mur de la connaissance salvatrice. Pour changer cet état de choses, il faudrait que tous les cardinaux et les évêques ressemblent au cardinal catholique de Santiago, Raùl Silva qui, grâce à ses actions et positions courageuses pendant la dictature du paon Pinochet (où aucun religieux ou religieuse prenant fait et cause pour les pauvres et les opprimés, n’étaient à l’abris d’une balle perdue), empêcha le dit Pinochet de commettre toutes les horreurs qu’il avait initialement prévu de faire subir, avec ses amis de la CIA, à la population dont il avait pris de force la charge en assassinant le Président Allende, démocratiquement élu par la majorité du peuple chilien.

C’est ce même Cardinal qui désamorça, avec l’aide de Jean-Paul II, fraîchement élu Pape, un conflit militaire entre l’Argentine de Videla et le Chili. Ce n’est pas que Pinochet et Videla ne s’aimaient pas.

Au contraire, ils sont de la même race pourrie des militaires fascisants et arrogants, celle qui organise à plaisir la destruction de leur propre pays et de leur propre peuple, la guerre n’étant que le moyen le plus sûr qu’ils aient trouvé pour arriver à leurs fins. L’Histoire de votre planète montre assez clairement qu’ils en usent et en abusent. Pourquoi se gêneraient-ils ? Leurs budgets militaires respectifs sont payés rubis sur l’ongle par leurs futures victimes hypnotisées ou terrorisées ! Ce fut finalement la Thatcher qui tira le “Jack pot” malouinien et réussit à désamorcer la dictature argentine, au grand soulagement des Argentins survivants à l’ère Videla. Il y a pourtant une solution pour ouvrir les yeux des peuples de la Terre, mais cette solution, les religions institutionnelles existantes ne veulent pas en entendre parler, parce que cela signifierait pour eux la perte de leur fond de commerce qui est très juteux. Mais tant pis ! Avec l’accord de Michael, qui a montré en son temps ce qu’il pensait de l’argent et du commerce dans “la maison de son Père », je vais vous dire quelle est votre solution : c’est indubitablement la religion individuelle, tout simplement.

Votre église ? votre corps; votre pasteur ? Dieu l’Internel; Son programme ? édicté par l’entremise de votre « voix intérieure ». Il n’y aura donc plus ni prêtre, ni dogme figé avec ce nouvel angle de vue, entre Dieu et chacun de Ses enfants…

Rien ne pourrait plus déplaire aux sectes et aux religions que cette proposition, j’attends donc une forte contestation de ces milieux contre le présent livre de révélations, mais peu m’importe, ma mission se situant bien au dessus de ces contingences matérialistes et doctrinales, donc pseudoreligieuses.

Ne dites-vous pas que l’aboiement des chiens n’empêche pas la caravane de passer ?

C’est ce qui s’est passé récemment pour le jubilé de Jésus : Jean-Paul II a bien fait de lancer la nouvelle Ère des Grands Pardons en commençant par Jérusalem. L’Église avait beaucoup à se faire pardonner autant qu’à pardonner aux autres, tellement tout le monde religieux, quel qu’il soit, fut en dessous de tout pendant des siècles partout dans le monde. Honte sur leurs têtes ! Grâce à cette initiative du Pape, l’Eglise de Jésus paraît plus crédible en cette fin de millénaire qu’il y a seulement 60 ans, avec l’attitude lâche et indigne de Pie X.

Place maintenant à la proposition de credo d’une religion de ce nouveau type. C’est en tout cas celui préparé directement par les anges de la révélation et agréé par les Anciens des Jours, où chaque mot a été pesé avec un soin tout angélique. En voici les vingt arcanes :

I
Le Dieu créateur en lequel je crois est unique et éternel; l’harmonie ultime est Son expression, perfection est Sa nature et cette nature parfaite est au-delà de ma compréhension intellectuelle totale.

II
Mon devoir de créature est de L’aimer avec mon coeur et mon esprit ainsi que tous Ses autres enfants, donc mes frères et soeurs.

III
Dieu l’unique est le concepteur primordial du Paradis, modèle ayant servi à Ses enfants paradisiaques pour élaborer les Univers périphériques, dont celui où je me trouve.

IV
Dieu offre à chacun de Ses enfants un fragment de Lui-même, potentiellement éternel et semblable à Lui-même. Tout est possible à travers celui-ci, mais jamais sans effort.

V
Bien que Dieu soit invisible à mes yeux physiques, je peux Le sentir et Le révéler à travers les actes de ma vie publique quotidienne en faisant Sa volonté qui veut que je travaille sur les dix qualités divines que Sa parcelle est chargée de me communiquer, ce qui me rendra loyal, patient, aimant, honnête, courageux, humble, persévérant, intelligent, objectif et créatif.

VI
Je peux prendre conscience de l’existence de Dieu par observation et déduction, mais aussi dans le secret de mon coeur, à travers un dialogue intime avec Sa voix.

VII
Mon âme est le fruit du mariage entre le fragment divin potentiellement parfait et éternel avec mon ego imparfait et soumis au temps. Plus cette fusion sera avancée, plus belle et grande sera mon âme.

VIII
Dieu a par amour doté l’Homme d’un libre arbitre inviolable. De ce fait, tout les malheurs infligés à des humains par d’autres humains ne sont pas imputables à Dieu mais aux humains.

IX
Le Créateur suprême ne laisse aucun de Ses enfants disparaître du plan d’existence sauf en cas de demande expresse d’anéantissement par l’intéressé. Avec une patience infinie, Dieu attend le repentir du méchant et la sagesse chez le rebelle.

X
Dieu n’a pas de favoris. Il n’aime pas plus une planète habitée qu’une autre, un peuple, un pays ou un individu plus qu’un autre. C’est à moi de mériter Son amour et Sa fierté.

XI
Dieu m’a donné la liberté de choix afin de connaître précisément le niveau de ma conscience à tous instants. Mes choix orientent ma carrière cosmique et son intérêt.

XII
L’éternelle carrière cosmique est obtenue par le voeux de survivre et de connaître Dieu. Je serai plus jugé sur mes sincères efforts pour y arriver que sur mes résultats concrets.

XIII
Les meilleures actions et les plus belles prières sont faites secrètement, donc non ostensiblement et sans penser à une récompense spéciale. Le seul pacte avec Dieu consiste à exprimer librement sa propre nature.

XIV
Il n’est pas possible de vraiment imposer la réalité de Dieu aux créatures. Dans la réalité tridimensionnelle où j’évolue, il ne peut être trouvé qu’à l’intérieur de la conscience de chacun. Mon église est mon corps, mon pasteur est mon coeur.

XV
Les enseignements de Jésus de Nazareth sont les plus efficaces à suivre, parmi tous ceux qui existent sur mon monde, pour atteindre la perfection divine qu’il était censé m’apprendre à travers sa vie.

XVI
La fréquence d’amour universel est la seule qui puisse résoudre tous les problèmes, car son intensité est modulable à l’infini. Elle peut soulager toutes les maladies, spirituelles comme physiques.

XVII
Le canal 888 est l’onde mentale dont la voix de Dieu se sert pour communiquer avec moi et dont je me sers pour communiquer avec Lui. La stimulation de ma glande pinéale est le moyen de me permettre d’avoir une utilisation de plus en plus claire de ce canal subtil.

XVIII
Le yoga, la musique sacrée et la prière sont les disciplines les plus efficaces pour augmenter la force d’émission-réception de ma glande pinéale.

XIX
La planète où je suis né est un minuscule point dans l’univers et son importance en est donc relative, ainsi que celle de tous ceux qui y vivent. Il m’appartient donc de la respecter et de la protéger autant que je le peux, ainsi que tous ceux qui y vivent.

XX
Ni Dieu, ni personne n’utilisera de baguette magique pour transformer ma planète en un paradis opérationnel. C’est à nous tous, humains, de l’organiser avec notre bonne volonté, notre foi, notre intelligence et notre savoir unifiés.

Amen

Étant chargé de vous transmettre des éléments d’information paradisiaque vous permettant un jour de trouver Dieu nulle part ailleurs qu’à l’intérieur de votre conscience, je ne puis que vous recommander d’apprendre et de comprendre en profondeur, puis d’incorporer dans votre vie quotidienne, chaque paragraphe de ce credo. Comment un être infini et tout-puissant comme Dieu arrive-t-il à Se cacher dans la conscience d’un individu quasi-inexistant, en terme d’importance cosmique et dont Il ne cherche même pas, de surcroît, à dominer la dite conscience par la force ?

La réponse est simple lorsqu’on a pu étudier les incidences reliant le macrocosme au microcosme.

En effet, l’infiniment grand débouche immanquablement sur l’infiniment petit et vice-versa. Grâce à quelques variantes, que les mathématiques quantiques pourront vous aider à cerner, les lois gérant l’infiniment petit permettent de faire le lien et arrivent à soutenir les lois gérant l’infiniment grand.

Einstein n’a pas tout trouvé. Il faut encore chercher, Messieurs et Mesdames les scientifiques. Vos microscopes et vos télescopes pourront un jour confirmer définitivement cette affirmation. C’est par la connaissance moléculaire que vous pourrez guérir les épidémies qui ravagent parfois votre monde. Ce lien entre les deux mondes vient du fait que la même technique universelle de rotation des corps les uns autour des autres est appliquée du haut vers le bas, Dieu étant unique ainsi que Sa technique de création. Cette dernière sert donc de modèle et d’archétype absolu à tous les créateurs secondaires à qui Il délégua, par amour, Ses propres qualités et dont, un jour, vous partagerez les connaissances, si vous apprenez à être SAGES.

C’est un Chinois qui a dit, il y a longtemps : “le grand homme au coeur de sa maturité conserve en lui l’esprit d’enfance.” Et c’est un Juif qui a dit « Heureux ceux qui auront su garder un coeur d’enfant car le royaume des Cieux leur appartient. » C’est un Hindou qui a dit : « Si vous ne marchez que les jours de beau temps, vous n’arriverez jamais à destination ».

Donc, tous les grands esprits finissent toujours par se rencontrer, et c’est rassurant, non ?

————————————

Autres Messages de l’Ange : Sommaire
À suivre… Résistance

Source : http://terrenouvelle.ca/Messages

Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Votre aide est importante…

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Articles Phares