Channeling messages d'un Ange

Messages d’un Ange – Abécédaire M: Mort

conscience-spirituelle-300x225Je vais bientôt savoir ce qu’est donc l’au-delà
Mes enfants pleureront, puis le monde m’oubliera
Je materai d’en haut les diables et les salauds
Les anges me berceront, je serai bien au chaud
J’appelle le séraphin, qu’il me règle mon sort
Un dernier tour de piste et pfuit ! vive la mort

C’est certainement LE mystère qui vous préoccupe le plus avec l’amour, et cela est tout à fait normal. Comme toujours, votre ignorance sur ce sujet vous fait imaginer toutes sortes de théories concernant la mort. Il n’y a qu’une certitude intangible que vous pouvez avoir : la mort est inévitable et même souhaitable à un moment donné.

Votre organisme a été à dessein créé pour fonctionner entre cent et cent vingt ans et arrêter ses fonctions au-delà.

Les effets incontournables du vieillissement de votre corps sont provoqués par le mode de reproduction de vos cellules : à chaque fois qu’une cellule se dédouble, elle doit recopier tout le code génétique avec tous les rubans d’ADN qui le composent. Seulement, de par la volonté des créateurs, la copie des données ne se fait pas tout à fait complètement, car un tout petit bout de l’extrémité du ruban ADN ne sera pas copié. À chaque fois qu’une cellule va se diviser, un autre petit bout de copie va manquer et ainsi de suite pendant des milliers ou des millions de fois, chaque cellule ne se dédoublant pas à la même cadence, ce qui explique pourquoi toutes les parties du corps ne se détériorent pas à la même vitesse. Toujours est-il qu’à un moment donné, ce qui reste des rubans d’ADN, constamment estropiés d’un petit fragment à chaque division successive, sera trop faible pour opérer une nouvelle division et ces cellules arrêteront une à une de fonctionner, tout en restant en place, empêchant les cellules neuves régénératrices de reprendre le flambeau, provoquant la désintégration progressive des tissus des différentes parties du corps. Ce système forme une sorte d’horloge cosmique, dont le nombre de dédoublement des cellules représente le nombre d’aller et venue du balancier, lui-même dépendant du laps de temps que le ressort met pour se dérouler. L’organisme humain est de même préprogrammé pour ne pas pouvoir aller au-delà d’un nombre “n” de répétitions dans la reproduction cellulaire. Il vieillit donc par l’accumulation toujours plus grande de milliers, puis de millions de cellules inopérantes dans son organisme, provoquant finalement l’arrêt total des fonctions vitales.


Certes il est toujours possible, grâce à un traitement de cheval à base d’hormones diverses, de retarder la progression de la dégénérescence de l’organisme, mais ce ne sera en rien l’immortalité terrestre, qui n’est d’ailleurs pas votre intérêt à long terme dans la mesure où des mondes meilleurs vous attendent après la perte de l’enveloppe matérielle qui maintient votre conscience dans la troisième dimension.

Les Créateurs ne sont pas contre de tels traitements, dans la mesure où ils contribuent à ce que le passage du deuxième au troisième âge s’effectue plus confortablement. Vos Concepteurs cosmiques ne sont nullement des sadiques, comme certains d’entre vous, trompés par de nombreuses apparences et de nombreux paradoxes, le pensent parfois. La preuve ? Les hormones de croissance, la DHEA (jusqu’à 50mg/jour, pas plus), des traitements au zinc (pas plus de 10mg/jour), la mélatonine (3mg/jour), la dopamine ou toutes autres substances fabriquées par vous-même, mais de moins en moins au fur et à mesure que le temps fait son oeuvre, contribuent toutes à un meilleur maintien de l’épiderme (moins de rides), de la densité osseuse (moins de fractures) et de la libido, (plus d’envie de faire l’amour). Une bonne alimentation, des huiles de première pression à froid pour leur vertu antioxydante, des légumes, du thé vert, de la vitamine E, ainsi que tout ce qui contribue à faire baisser le taux de cholestérol, et le tour est joué. Cent ans de vie confortable seront alors possibles pour bon nombre d’entre vous, alors qu’actuellement, c’est encore un véritable exploit. Pourquoi vos Parents cosmiques, aimants et attentifs comme les meilleurs d’entre vous peuvent l’être avec vos enfants, ne vous souhaiteraient-ils pas ce genre de vieillesse ? D’ailleurs, vos savants ont bénéficié, je vous prie de le croire, de l’aide télépathique des anges de santé pour découvrir toutes ces choses, et depuis longtemps. Au début du siècle, un docteur bruxellois a bénéficié de ce type d’aide et il a pu léguer ce savoir à son fils qui lui-même officie à l’heure actuelle, toujours dans la même région. Mais son travail à base de traitements hormonaux divers a été occulté par les Pouvoirs Publiques de votre pays, notamment, et ces hormones sont interdites en France encore maintenant alors qu’elles sont en vente libre dans les Etats où l’intérêt véritablement supérieur du Peuple est prioritaire aux calculs budgétaires de toutes sortes. Car évidemment, plus la population vit longtemps, plus ces Messieurs se font du souci pour la balance budgétaire des retraites et pensions… Donc permettre à des centaines de milliers de gens un rajout de vie d’une décennie ne leur paraît pas « politiquement correct ». Mais je vous rassure : ils n’ont aucun droit sur vous à part celui que vous leur donnez. Ils sont là pour vous servir (prétendent-ils) et non à penser ou décider à votre place, ce qu’ils font pourtant à tout bout de champs.

Quant aux médecins qui utilisent leur notoriété pour expliquer ces interdits par le fait qu’on ne connaît pas leurs effets à long terme, ce qui est d’ailleurs faux, mais il n’y a pire sourd que celui qui ne veut pas entendre, n’est ce pas, ils sont tout simplement traîtres à leur mission, car priver de 10 ans de vie quelqu’un sous prétexte que c’est peut-être dangereux, si ce n’était pas si triste, on pourrait trouver l’argument risible. Surtout quand ces mêmes médecins n’oublient pas d’en faire profiter leurs proches…

Donc, défendez-vous ! Exigez de vivre plus longtemps et en meilleure forme ! C’est votre droit, tant que vous n’oubliez pas qu’une vie meilleure vous attend après la perte de votre corps physique et que vous acceptez votre changement progressif d’apparence, inéluctable quoique vous fassiez. De toute façon, ne vous inquiétez de rien : ce que vous gagnerez en échange de ce corps (dans la mesure où vous passez l’épreuve du jugement sans trop de difficulté), devrait vite vous rassurer, d’une part sur le fait que la mort n’est qu’un état transitoire comparable au sommeil, pour ce qui concerne votre expérience de premier réveil après votre mort physique, d’autre part parce que vous serez enfin débarrassé de ce corps si fragile malgré son extrême complexité, sans pour autant être dépouillé de quoi que ce soit concernant votre liberté de mouvement, bien au contraire. Les premiers descendants adamiques étaient porteurs du gène de longévité qui leur permettait, tel le fameux Mathusalem, de vivre plusieurs centaines d’années. Ce gène fut mêlé à la chaîne ADN de certains hommes de couleur qui leur permettait précédemment une espérance de vie allant de quarante à soixante ans mais qui, par l’apport de ce gène amélioré, stabilisa le potentiel vital de votre organisme autour de cent ans. Si aussi peu de mortels atteignent encore cet âge canonique (à votre point de vue de mortel) c’est, d’une part parce que tous les êtres n’ont pas pu bénéficier de ce gène de longévité, puisque dépendant des hasards des rencontres sexuelles pour être intégré à la chaîne originelle humaine (le racisme ayant plutôt tendance à freiner ce processus fusionnel dans la mesure où beaucoup de porteurs du vieux gène de rejet de l’étranger sont également porteurs du récent gène de longévité et le gardent jalousement pour ses semblables), et d’autre part à cause du mode de vie désastreux qu’expérimentent bon nombre d’entre vous. Une alimentation mal équilibrée, la consommation de dizaines de milliers de cigarettes sur quelques dizaines d’années, le stress d’une vie frustrante à divers points de vue, la pollution atmosphérique et la semence vitale trop souvent déchargée (pour les hommes seulement, ce problème n’existant pas chez les femmes, qui de ce fait, vivent quelques années de plus en moyenne que ceux des hommes qui ne pratiquent pas le tantrisme et la rétention de leur semence) sont les principales causes de cette vie écourtée et de ce corps qui se déglingue prématurément, aventure que la plupart d’entre vous connaîtront s’ils ne changent pas, dès maintenant leurs mauvaises habitudes…

Jusqu’à maintenant, le nombre et la précision des histoires d’expériences post mortem avec retour à la vie n’ont mis que peu d’entre vous sur la voie de la Vérité, car la Vérité est complexe et les certitudes dans ce domaine, bien délicates; voici quatre vérités qui, je l’espère, aideront certains à y voir un peu plus clair.

Quatre vérités

1°)- Tout le monde n’est pas jugé de la même façon selon qu’il a été un humain bon ou détestable.



Une fois le sang figé dans le corps, l’aspect humain de l’être est cliniquement mort. La continuation de la vie de l’esprit de l’individu n’est désormais plus visible à l’oeil humain et le « mort » ne peut plus communiquer avec les vivants, sauf pour de très rares exceptions karmiques. Si l’âme du mourant est bien développée par un contact fréquent avec le Père céleste, elle sera habillée par un corps astral d’autant plus beau que l’âme est belle et il passera par un tunnel transdimensionnel au bout duquel l’attendent son ange gardien et d’autres entités d’accueil dans leurs habits de lumière devenus enfin visible à ses yeux astralement dessillés. Dès lors, soit la mort physique n’est pas confirmée et le mortel retourne dans son corps prématurément abandonné à cause d’un choc violent mais point mortel et cette personne reviendra transfigurée et changée à jamais à cause de cette NDE (Near Death Experience), soit la mort est confirmée et le corps de gloire du mortel est alors rapidement endormi et “enséraphiné » pour le voyage qui l’amènera, en trois jours universels, sur la planète de résurrection affectée à votre difficile planète, à une vitesse dépassant largement la vitesse de votre compréhension. Ce monde, c’est le monde de réhabilitation numéro un. C’est ici que sont aménagées les salles de résurrection pour les esprits humains habités par Dieu. Ces âmes personnalisées, c’est-à-dire ayant conservé les particularités uniques de la personnalité humaine, son caractère et la mémoire de son expérience humaine, sont donc reconstituées par la réunion de l’ange gardien et la parcelle divine attitrée du désormais ancien Terrien; tout ce beau monde réunifié va passer en jugement, où l’ange protecteur et la parcelle divine vont assister juridiquement l’individu face à l’ange procureur chargé de demander : ”Comment as-tu aimé ? Qu’as-tu fait pour ton prochain ?”

Dieu ayant filmé de l’intérieur toutes les pensées et les actes de Son protégé et conservé l’intégralité du film de sa vie, c’est ce document qui servira de réponse au procureur et de témoin irréfutable pour le jugement. Dès qu’un évènement de sa vie physique, mentale ou subtile est litigieux, eu regard à la Loi d’Amour universelle, le film s’arrête sur cet évènement et l’aspirant à l’éternité est amené à s’expliquer, reconnaître et comprendre son éventuelle faute. L’ange gardien et la parcelle divine signalent, s’il y a lieu, les éventuelles circonstances atténuantes accompagnant l’erreur ou le péché. Quand les parties de l’accusation et de la défense se sont mises d’accord, l’obtention du pardon n’est plus alors qu’une formalité. Le film repart jusqu’à la prochaine erreur et ainsi de suite jusqu’au moment du film montrant la façon dont le dernier souffle du mortel s’est passé, phase également prise en considération, car révélatrice de la qualité de sa foi en Dieu et de la connaissance qu’a ce mortel sur le phénomène de la mort. Alors, selon le temps qu’aura pris ce jugement, (car tant que l’opération de réalisation et de compréhension n’est pas faite vis-à-vis de toutes les erreurs commises pendant la vie entière, le jugement continue) l’ancien humain sera nommé « étudiant des étoiles” de première jusqu’à la septième classe, et affecté à tel ou tel monde de réhabilitation, selon ses mérites et son niveau d’utilité cosmique, les meilleurs allant dans les universités de mes frères Melchizedek du monde de réhabilitation n° 6 et 7. C’est sur ce monde de réhabilitation n° 7, par exemple, que fut directement affecté Sri Yustekwar, gourou du célèbre krya yogi Paramasanta Yogananda, monde que ce dernier décrit dans ses grandes lignes fort justement et poétiquement dans un passage de son livre « Autobiography of a Yogi ». Quant aux récalcitrants, pour admettre et comprendre leurs fautes, ils restent un temps indéterminé sur ce premier monde de résurrection et les deux suivants, ces trois niveaux de réalité étant plus connus de vous sous le nom de « purgatoire ». Les mondes n° 4 et 5 forment un sas entre la sortie du purgatoire-redresseur et l’entrée dans les écoles Melchizedek, où les choses vraiment sérieuses alors commencent, en termes d’apprentissage à la divinité éternelle. Ces mondes intermédiaires, habités par les adamiques non affectés sur une planète matérielle, seront dévolus à la réparation de tout ce qui n’aura pu être réalisé de sincère sur terre par les mortels de l’espace. Les frustrations de toutes sortes y seront guéries ainsi que, en guise de compensation, la matérialisation des rêves d’enfance spirituellement signifiants contrariés. Ceux qui se seront légitimement sentis frustrés d’expériences sexuelles durant leur séjour terrestre pourront également combler cette lacune en vivant autant d’aventures tantriques avec les adamiques célestes et matériels (résidant sur les mondes de réhabilitation) qu’il leur faudra pour ne plus se sentir frustrés à côté de leurs congénères ayant connu le bonheur conjugal sur Terre. Tel autre, artiste contrarié, pourra enfin réaliser son rêve, s’il est significativement beau; tel autre qui rêvait d’être avocat, pourra défendre certains arrivants n’ayant pas réussi à s’octroyer par leurs mérites un ange gardien personnel pour les défendre; telle autre n’ayant pu, à son grand dam, être mère de famille nombreuse sera affectée dans les nurseries où les bébés ou jeunes enfants morts prématurément mais ayant eu quand même le temps d’avoir été habités par leur parcelle divine avant le tragique incident mortel, (ce qui leur confère immédiatement un statut potentiel de vie éternelle), attendent leurs parents encore coincés sur Terre ou sur les mondes -purgatoires…

En règle générale et sans même d’exception, tout être ayant aimé ou ayant été aimé par un autre être, quelle que soit la nature du lien familial ou affectif établi, pourvu qu’il ait été sincère et pur, pourra retrouver le ou les objets de ses pensées et continuer librement et indéfiniment cette association née sur Terre.

2°)- Tout le monde ne reçoit pas automatiquement la vie éternelle.

Pour certains, petite minorité rassurez-vous, la mort est finale, soit parce que la survie a été catégoriquement refusée par le mortel, soit que les actions de l’intéressé (e) n’ont engendré aucune valeur de survie astrale. Dieu s’est fixé comme règle d’habiter discrètement l’Homme et de l’assister jusqu’à ce que les deux ne fassent plus qu’un.

Il arrive cependant qu’un individu particulièrement impliqué avec les Lucifériens décourage tellement le représentant intérieur de Dieu que ce dernier acquiert la certitude qu’Il n’arrivera à rien avec sa pupille réfractaire. Il décide alors de ne pas souffrir de déception plus longtemps et quitte cet individu. Ce faisant, l’unique opportunité d’acquérir une âme potentiellement éternelle s’envole pour cet individu et le jour de la cessation de ses fonctions physiques verra également le jour de sa disparition finale dans le néant d’où il fut tiré par hasard pour un temps.

Par contre, ceux qui sont parvenus à développer une âme, même petitement, connaîtront la vie éternelle et le bonheur de la fusion avec Dieu ne sera plus qu’une question de temps.

3°)- Certains humains sont déjà passés par la mort et la renaissance, d’autres sont nés pour la première fois et n’ont encore jamais connu la mort.


L’approche de la mort par la pensée n’est pas la même pour les primaires (ceux qui viennent à l’existence pour la première fois), plus affectés par la peur de l’inconnu que ceux qui ont gardé, même vagues, des souvenirs de leur vie précédente ou ont vécu une expérience de coma accidentel, où le début de processus de désincarnation s’amorce, mais est arrêté pour telle ou telle raison, ces personnes revenant avec cette sensation de tunnel, de lumière et de grande sérénité, souvenirs qui les aideront en général, la prochaine fois qu’ils expérimenteront la désincarnation, finale, cette fois. Les dispositions mentales dont font preuve les mortels arrivant en fin de course de vie terrestre sont importantes et seront versées au dossier utilisé lors de leur jugement individuel, car les pensées arrivant pendant ce particulier moment qu’est la mort seront un puissant révélateur de l’exact état d’esprit de son âme et de son ego car c’est cet exact état d’esprit que le survivant retrouvera au réveil. Entre la mort et le réveil, le mortel n’aura rien appris d’autre que cette expérience elle-même. Il est vrai de dire que la seule différence entre un humain vivant et un humain ressuscité c’est que le premier n’a pas encore expérimenté la résurrection et donc ne sait pas encore que l’immortalité n’était pas une mauvaise blague ou une vaine promesse d’un dieu farceur mais bien l’entière vérité. À cette seconde, votre vision cosmique et votre conscience universelle devraient commencer à se mettre en place… Tout le reste est au-delà de vos mots…

Si tout le monde n’a pas le même âge cosmique, c’est bien sûr parce que toutes les âmes n’ont pas émergé en même temps des limbes intemporelles. Les anciens ascendeurs humains que sont certains descendeurs revenus dans la similitude d’une chair mortelle pour une bonne raison ont vu le jour pour la première fois des millénaires avant certains autres. Le niveau de conscience de ces individus ne peuvent pas être comparés, même si dans cette vie terrestre le plus jeune, cosmiquement parlant, peut se trouver plus âgé que le second. Sa maturité spirituelle n’en demeurerait pas moins nettement inférieure par rapport à celle du jeune-vieux Terrien, même si trente ans les séparent. C’est pourquoi les différences d’âge biologiques entre gens qui s’aiment ne signifient rien.


4°)- Certains meurent jeunes dans d’atroces souffrances, d’autres vieux dans leur sommeil.

Ce système est incontestablement mené par le karma, sinon l’injustice serait, n’est ce pas, trop flagrante. Il est important de comprendre que votre conscience se trouve sur trois plans simultanés.

Les personnes ayant été condamnées au purgatoire pour le temps nécessaire au redressement des éléments tordus de leur personnalité, peuvent très bien simultanément vivre sur cette planète matérielle ou toute autre planète décimale instable similaire, puisque les dimensions peuvent s’interpénétrer, la dimension intemporelle étant en fait partout présente et accessible à toute conscience divinisée, même mortelle. Il est donc rassurant de penser que la plupart des gens composant l’humanité souffrante habitent ces corps tourmentés pour un but bien précis. Mais comme il y a doute, ces mêmes gens servent de révélateurs de bonté, de générosité et autres nobles qualités à d’autres Terriens et les aident à progresser spirituellement. Ce faisant, ces bons humains apprennent, par leurs actions, à ces pauvres hères comment se comporter lorsqu’on veut être un digne citoyen du Cosmos. Il ne reste plus aux purgatoreux qu’à apprendre, retenir et surtout comprendre la leçon. Ils n’auront, ainsi, plus à « revenir ». Ce n’est donc pas seulement allégorique que de dire : « la Terre, quel purgatoire ! »


Elle l’est en effet pour ceux qui y ont été condamnés, et ce qui sera vécu ici-bas sera plus ou moins dur, selon ce que l’être a à nettoyer. Il est donc inutile de perdre son temps en vaine jalousie par rapport à ceux qui semblent êtres nés avec tout un bataillon de fées penchées sur son berceau.

Chacun doit vivre ce qu’il a à vivre, sans lorgner sur le voisin. Chacun, karma ou pas, doit s’ingénier à être doux avec les peureux, généreux avec les démunis, protecteurs avec les faibles. Il n’y a qu’ainsi que peut être progressivement arrêté toute source de karma négatif. La mort débouchera alors sur une nouvelle vie dépourvue de purgatoire et de moments pénibles. Les Noirs américains, ayant généralement eu une vie plus dure que leurs homologues caucasiens ou asiatiques, ont tendance à célébrer la mort comme une libération. Ils s’habillent alors en blanc et jouent une musique de jazz à la limite du joyeux. Au fur et à mesure que la vie du noir américain s’améliore, on peut cependant constater qu’il a tendance à s’habiller en noir et à pleurer le cher disparu. C’est bien la preuve que lorsque la Société est bien organisée et que l’esprit de Justice gagne peu à peu les consciences d’un peuple donné, la vie vaut la peine d’être vécue, le bonheur est possible et Dieu avait raison d’accorder la liberté à des êtres totalement incultes au départ. Mais que ceux qui sont heureux sur Terre ne craignent pas la mort pour autant. Quelle que soit la vie sur votre Terre natale, elle ne vaudra jamais la réalité que vous trouverez après votre résurrection. Ce qui vous donnera d’autant plus de mérite si vous acceptez de revenir sur Terre réparer vos erreurs ou celles de autres, comme le Dalaï Lama, ce qui est, évidemment, d’autant plus respectable.

————————————

Nouveauté

Autres Messages de l’Ange : Sommaire
À suivre… Musique

Source : http://terrenouvelle.ca/Messages


Print Friendly, PDF & Email

Articles similaires

Recevez la Newslettter

Vous souhaitez être informés des bons plans, découvrir les meilleurs articles du réseau Elishean et recevoir des conseils pour optimiser l'Ascension. C’est très simple, inscrivez-vous...

Votre aide est importante…

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Ma dernière vidéo

Articles Phares

Suggestion Amazon