messages d'un Ange

Messages d’un Ange – Abécédaire H: Haine

haineEt vous, militaires de carrière
Vous n’aimez pas voir en arrière
Les monceaux de cadavres brulés
Que vous laissez abandonnés

La haine est située sur le même axe que l’amour, mais de l’autre côté du miroir. C’est pourquoi il vous est si facile de passer d’un de ces sentiments à l’autre. Il suffit de vous laisser glisser le long de votre corde sensible. Mais sachez que si vous êtes tellement accaparés par votre image-ego que vous voulez vous rejoindre de l’autre côté du miroir, tout s’inversera en vous, car vous serez dans le monde réflecteur soumis au canal 666; si le canal 888 est le canal de diffusion du corps Angélique, canal 999 est le canal direct de Dieu l’internel, celui qu’Il utilise avec vous en cas de contact par rêve ou par communication consciente.

La haine étant l’exact inverse de l’amour et puisque l’amour guérit, cela implique que la haine rend malade; c’est littéralement un poison de l’esprit. La fréquence vibratoire aurique de l’héroïne, par exemple, est très proche de la fréquence de haine; ce n’est donc nullement un hasard si les deux s’associent immédiatement : les junkies perdent en général peu à peu leurs amis, leurs amours, se brouillent avec leurs parents, frères et soeurs, s’isolent de plus en plus et à la fin ne survivent plus qu’en volant, mentant, braquant et autres passe-temps nécessitant de l’adrénaline, principale substance propagatrice de ce poison dans l’organisme désharmonisé. C’est donc la constitution d’une spirale vers le bas très difficile à inverser. C’est pourquoi toute solution permettant d’arrêter la prise de ce pur produit luciférien est bonne, y compris cette nouvelle politique de substitution par la méthadone, moins vibratoirement négative, bien qu’issue également de l’opium.

En ce qui concerne l’adrénaline, l’individu qui sait contrôler ses pensées à la source peut utiliser cette substance pour rire et se transcender positivement, au lieu de favoriser la haine. Les sportifs savent manipuler leur adrénaline par la pensée afin d’être à la limite entre l’esprit sportif euphorique mais loyal et la haine, la volonté de battre l’adversaire. Ceux qui perdent les pédales parce qu’ils ne sont pas doués pour le contrôle de la pensée ou qu’ils n’ont pas encore pratiqué le yoga, (qui est certainement la plus simple et la meilleure des écoles pour arriver à ce contrôle), se font exclure des terrains de sport ou des fédérations pour brutalité et c’est très bien ainsi, sauf que je préfèrerais voir ces personnes mieux instruites sur le danger de la haine, au lieu de les lâcher en liberté sans explications de fond, en augmentant éventuellement leur degré de haine, puisqu’ils se seront fait humilier et exclure du groupe. Les haineux étant tous des agents de troubles sociaux, spécialement s’ils sont de surcroît agents de police, devraient être pris en charge avec compassion et éduqués.


Cette haine étant toujours, au départ, provoquée par un facteur déclenchant, il convient de l’identifier et de le désamorcer, afin de laisser place à la fréquence d’amour. Les haineux ne sont en fait que des malades et des victimes, des autres et d’eux-mêmes, ayant besoin d’aide et qu’il faut guérir avant qu’ils ne se constituent en hordes sauvages, car alors le problème est décuplé. Quand des personnes isolées joignent leurs haines respectives, ce n’est pas un effet simplement additionnel qui se produit, mais multiplicateur. Mère Térésa et ses filles spirituelles ont montré que cela marchait également dans l’autre sens, heureusement pour vous ! Si j’évoque cette image de horde, c’est que ce phénomène est en train d’insidieusement se former, se re-former en fait, sous votre nez. La solution consistant à construire plus de prisons pour y mettre toujours plus de jeunes banlieusards en rupture de ban n’est certainement pas la bonne, mais bien la pire. Le haineux apprendra à structurer sa haine en prison et lorsqu’il en ressortira, sa haine sera encore plus dense et dangereuse pour autrui. La spirale vers le bas est alors bien lancée avec tout ce que cela comporte d’incertitude pour tous les gens qui croiseront le chemin de ces produits de l’indifférence du monde, un monde où ils sont venu exister alors qu’on ne voulait pas d’eux, à commencer par les parents qui oublient de les élever, ensevelis qu’ils sont eux-mêmes sous l’amas de leurs propres problèmes.

Pourquoi les enfants n’apprennent-ils pas, dès la maternelle, à contrôler leurs pensées à travers des techniques yogiques de respirations et de postures, à un âge où ils acceptent relativement bien d’obéir à ce que la maîtresse demande ? L’habitude serait alors prise à un bon moment et dès le départ, ces enfants verraient leurs chances de devenir intelligent augmenter fortement. L’explication rationnelle en est simple : il se trouve que les respirations yogiques spéciales vont favoriser l’oxygénation du cerveau et vous connaissez, au moins un peu, le rôle déterminant de l’oxygène dans votre vie. Ce sang mieux oxygéné va contribuer à l’éclosion de nouvelles cellules, stimulées seulement par ce type de respiration et après plusieurs années de pratique, les pires sceptiques seront obligés d’admettre qu’il y a une indéniable différence de comportement entre un pratiquant de yoga et un non pratiquant, dans tous les détails de la vie quotidienne et sur tous les niveaux de conscience.

Le yogi aura le contrôle sur ses pensées, le non-yogi ne l’aura pas, surtout s’il mange de la chair de mammifères, car ces derniers ont automatiquement de l’adrénaline toxique dans leur chair, du fait de leur compréhension qu’ils vont mourir; cette pensée déclenche la peur relative à la mort, que tout mammifère qui se respecte possède, et cette peur provoquera le déclenchement de l’adrénaline (voir à “végétarisme”). En mangeant cette viande, l’adrénaline sera aussi absorbée par le mangeur et cette substance se trouvera plus ou moins excédentaire dans son système sanguin, provoquant cette montée progressive en agressivité, caractéristique symptomatique des carnivores.

Les mammifères sont hélas moins bêtes que vous croyez. Ils ne savent pas élaborer des belles phrases comme vous, mais elles pensent et surtout elles souffrent, autant que leur système nerveux l’autorise, et il est proche du vôtre…

Diviser pour mieux régner

La haine ? Il faut vous en préserver autant que faire se peut dans votre propre intérêt, car plus un être laisse la haine envahir sa pensée, plus il perd son intelligence car ce sentiment agit comme un cancer sur ses cellules grises, devenant par cet affaiblissement une proie facilement manipulable par n’importe quelle force obscure. Que l’on parle un dialecte différent de celui du voisin ne signifie pas que l’on est d’une ethnie différente. Les Anglais, les Suédois, les Allemands, la moitié nord de la France et les Slaves viennent de la même famille génétique à cheveux blonds et oeil bleu et ne le réalisent même pas, puisqu’ils se sont massacrés les uns les autres pendant des siècles bien qu’ils aient tous fatalement été cousins germains. Si vos ancêtres ne s’étaient pas usés à se battre, se piller et s’entre-tuer pratiquement chaque jour que Dieu fait, vous seriez tous à l’heure actuelle indescriptiblement plus riches et heureux et vous couleriez des jours heureux dans un eldorado aussi utopique que ceux décrits dans vos anciens contes et légendes, ceux qui terminaient par : ”…ils furent heureux et eurent beaucoup d’enfants”.

Vous pourriez maintenant pleinement apprécier l’existence que Dieu avait prévu pour vous avant que Lucifer ne vienne déverser son fiel dans les cerveaux de vos ancêtres. Rien n’est encore cependant perdu, mais, tel un leitmotiv musical, je rappelle que le point de non-retour se rapproche de manière alarmante, d’où la présente apocalypse. Tous les hommes politiques le savent : il faut diviser pour mieux régner. Un bon politicien qui veut régner longtemps sait ce qui lui reste à faire : ou favoriser les riches et défavoriser encore plus les pauvres, ou défavoriser fortement les riches et favoriser arbitrairement une certaine partie des pauvres; dans tous les cas, effet de chaos social garanti. Cette technique s’appelle “organiser le chômage”, et jusqu’à maintenant, ce fut très efficace, en ce qui concerne le maintien de la lutte des classes.

S’il arrive que vous ne compreniez pas pourquoi les brillants diplômés de l’E.N.A. n’arrivent à rien dès qu’ils sont au pouvoir, ce n’est pas à cause de « la crise », comme ils l’expliquent, mais tout simplement parce qu’ils le font exprès !


Votre nouveau président d’origine magyar et grand amateur de mannequins connait mieux que personne toutes les ficelles de son métier, c’est pourquoi il est arrivé à se faire élire. Il vous a bien eu !

La plupart de ses collègues politiciens connaissent aussi la technique consistant à créer une psychose chez les citoyens qui commencent un peu trop à extérioriser leur mécontentement ou à s’intéresser d’un peu trop près à leurs combines politiciennes. Hitler avait incendié le Reichstag pour déclencher sa solution finale contre ses opposants, Staline, lui, faisait des procès truqués pour donner un semblant de cadre légal à ses purges, Napoléon levait des armées et partait en campagne à tout bout de champs, etc..

À propos du Corse mégalo, il aimait tant lever des armées et les envoyer se faire exterminer aux quatre coins de l’Europe (pour rien, puisqu’après sa disparition de l’échiquier international, les frontières et l’importance de la France redevinrent ce qu’elles étaient avant la Révolution) qu’il vendit même la Louisiane, qui à l’époque couvrait presque la moitié de la surface du Nord des Etats-Unis, à la jeune Fédération Américaine pour acheter et construire plus d’armes lourdes et confectionner plus d’uniformes afin que ses chers soldats soient impeccablement habillés lorsqu’ils se feraient trouer leur bel uniforme et leur peau lors de ses futures grandes invasions, comme la Russie.

Quant aux présidents américains successifs, ils bénéficièrent de l’aide (officiellement indirect) des leaders cubains, vietnamiens, russes, chiliens, argentins, iraniens et irakiens pour masquer leurs turpitudes par des gesticulations diplomatiques et militaires stériles, coûteuses et surmédiatisées. Il y a plusieurs siècles l’Inquisition, déjà, faisait régner la terreur… Chacun sa technique de diversion, mais le résultat pour les enfants de Dieu est toujours le même : vous vous faites abuser et manipuler, quand ce n’est pas massacrer.

Pourquoi tous ces crimes ? La seule et unique réponse fondamentale est toujours : parce que la haine est l’arme de Lucifer et l’état mental de ses suppôts; ils savent donc parfaitement l’utiliser pour diviser, puisque l’amour est l’arme de Dieu pour rassembler. Lucifer déteste tout ce que Michaël, son père direct, a fait, fait ou cherche à faire; c’est pourquoi il est si difficile pour vous, êtres à priori rationnels, de comprendre pourquoi les camps de concentration, pourquoi les goulags, pourquoi les Khmers rouges, pourquoi la Somalie, l’Irak, la Palestine, la Bosnie-Herzégovine, la Birmanie, le Pakistan et ses madrasas extrémistes, pourquoi la mafia, le trafic de drogue, l’apartheid, le trafic sexuel, la bombe H (comme « haine »), pourquoi les épurations ethniques au Rwanda, en Tchétchénie, au Congo, au Kenya, etc., etc., existent-ils et reprennent de l’ampleur, générations après générations, en dépit du fait qu’après chaque nouveau génocide, tout le monde tombe d’accord pour dire : »Plus jamais cela ! »

Tu ne tueras point

L’ignorance est bien le pire de tous les maux, car si l’opinion publique, pays par pays, savait vraiment se qui se trame et ce qui est décidé en son nom, avec ses sous mais derrière son dos, beaucoup de choses changeraient dans l’organisation et la gestion du monde démocratique. Je ne puis hélas tout vous dire ni encore moins apporter de preuves, puisque c’est à vous de les trouver.

Mais j’ai reçu l’autorisation de montrer des pistes pour vous ouvrir les yeux et j’ai l’intention de vous en faire profiter…

Le contraire de la haine, ce n’est pas seulement l’amour, c’est aussi la raison. Il est relativement aisé de se prémunir contre la haine : il suffit d’apprendre à contrôler ses pensées à la source et de connaître le plus précisément possible comment le cerveau et les pensées marchent afin d’en tirer le meilleur parti plutôt que d’en être l’esclave, ou plutôt l’esclave de celui qui a phagocyté les postes de commande de ce cerveau et en a réglé la fréquence de réception sur la fréquence éthérique 666, le canal des idées infernales, dont les auteurs de la source émettrice veulent transformer votre Terre en antichambre de l’Enfer, leur version du Paradis. Pour vous aider dans cette tâche de purification de la pensée, il suffit d’admettre, de comprendre et d’obéir au fait que l’autorité de Dieu prime sur toutes autorités humaines, y compris les Églises, pas plus infaillibles que les autres institutions humaines.

Par exemple, quand le Primat des Gaules Gerlier, lui-même informé par les chefs religieux israélites, informa son chef Pie XII, successeur réputé infaillible de Saint Pierre, de ce qui se passait dans les camps d’extermination nazis, ce dernier ne déclara-t-il pas : “C’est impossible !
Dieu ne pourrait laisser faire de telles abominations !”

Qu’un Pape soit aussi peu au fait de la loi divine du libre-arbitre humain fut excessivement préoccupant et l’est toujours, dans une moindre mesure, heureusement. Le Pape actuel ne commet plus cette faute de jugement face aux génocides actuels, mais ne fait toujours rien, à part de vagues déclarations d’intentions équivalant à des enfoncements de porte ouverte contre les génocideurs et leurs commanditaires, parfois d’obédience chrétienne. Avant, on excommuniait pour moins, bien moins que cela : appartenir au Parti Communiste Italien suffisait sous Pie XII !

Décidément, les traditions se perdent…


Les 10 Commandements, plus les deux règles d’or apportées par Jésus : (1°) aime ton prochain comme toi-même, (2°) ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas qu’il te fasse), suffisent amplement à fournir à chacun une direction claire et nette. L’un des commandements les plus importants et pourtant les plus violés est celui relatif aux crimes de sang.

Il semble que la méthode génocidaire devient de plus en plus banale comme système de gouvernement et de conquête de territoires dans certaines parties du monde, au fur et à mesure qu’ailleurs l’application des Droits de l’Homme devient le standard. La raison en est qu’en l’absence de véritables terres nouvelles à conquérir, du fait d’une occupation toujours plus dense des terres habitables, les populations n’ont plus que le choix entre la cohabitation fraternelle interethnique ou l’extermination pure et simple. Plus de voie du milieu, chère à Bouddha !

Outre la situation dans les Balkans, le cas des Tutsis et des Hutus est symptomatique de cette constatation. Les uns ont été enseignés par les Pères Blancs évangélistes, les autres par le Coran, et pourtant les uns comme les autres obéirent au doigt et à l’oeil aux autorités humaines qui leur donnèrent l’ordre antireligieux par excellence de tuer leurs semblables dissemblables, en les aidant par des distributions d’armes gracieusement fournies par les Français et de boissons maltées trafiquées dont la composition avait la “vertu” de les transformer en bêtes ivres de sang innocent.

Or, il faut que tout le monde soit bien conscient du fait que le meurtre et le pillage ont été déclarés illégaux pour toujours par le Tribunal céleste. Par ces motifs, tout ordre humain contradictoire à la jurisprudence céleste est donc universellement illégal et ne doit pas être exécuté, sous peine de Karma pour celui qui donne cet ordre illégal et pour celui qui accepte de l’exécuter. Les conséquences humaines face à de tels refus ne pèsent pas lourd lorsqu’on les compare aux bienfaits et avantages que reçoivent les loyaux résistants. Par ces motifs également, toute justice expéditive et aveugle est une insulte aux victimes. Il ne faut jamais se décourager quand on combat pour une cause célestialement juste, et là je m’adresse surtout à tous ces représentants des Droits de l’Homme qui, malgré des moyens dérisoires et des menaces incessantes contre eux et leur famille, continuent contre vent et marée à constituer des dossiers révélateurs de la monstrueuse rouerie des anciens colonisateurs. Dans les prisons rwandaises reprises par les Tutsis, l’importante mortalité des Hutus due aux conditions de détention comparables à celle de Dachau tient lieu de justice, puisqu’il est impossible de juger dans les règles du Droit tous les génocideurs. Il faudrait que dans ce pays totalement désorganisé et ruiné, l’ONU aide à la manoeuvre.

Or, des Pays membres importants de cet Organisme d’essence internationale et paradoxalement miné par les intérêts nationaux de chacun de ses membres, (c’est-à-dire la France, les États-Unis et l’Afrique du Sud blanche), ne veulent pas que soient portées au public les évidences de leur responsabilité directe dans ce double génocide programmé de Tutsis par les Hutus, puis de Hutus par les Tutsis, toujours pour des raisons géopolitiques et économiques plus que douteuses, d’où ce double langage de promesses officielles d’aide et d’élimination discrète, officieuse et simultanée des témoins et des témoignages de ces horreurs insoutenables.

Ils en sont arrivé, dans cette affaire Rwandaise, au point que même les meilleures volontés sont découragées par cette politique de laisser pourrir la situation tout en déclarant le contraire. Comme pas un procureur n’a, dans ce pays, ni budget, ni ne serait-ce que l’usage d’un véhicule pour effectuer sa mission, un statu quo plus que malsain et annonciateur de nouveaux drames s’installe et déstabilise tous les pays environnants ayant également des Tutsis et des Hutus comme populations, à savoir le Zaïre et son nouveau MacBeth Laurent Désiré Kabila, élève dépassant son maître feu Mobutu, marionnette des Français pendant des décennies, l’Ouganda, l’ancien fief du monstre Idi Amin Dada, le Burundi et quelque autres satellites comme le Soudan avec sa façon de traiter les populations du Darfour.

Si l’on ajoute la propagation endémique du virus du sida, l’analphabétisme et l’esclavage domestique des femmes, les anges s’occupant de la destinée des habitants du continent africain n’ont guère le temps de contempler leurs auréoles. Pour donner un cadre légal afin de juguler les effets pervers de la haine nationaliste, l’ONU a été mis en place, mais d’une façon telle qu’elle est inopérante. Une profonde réforme est donc nécessaire pour que cette ONU serve réellement de base pour l’élaboration d’une vraie justice, mondiale et acceptée par les 195 peuples des pays qui la composent. Dans ce dessein, mon conseil est de libérer les fonctionnaires de l’ONU de la tutelle des gouvernements, aux politiques changeantes comme des girouettes, en leur donnant un pouvoir décisionnaire autonome, une police armée autonome et suffisamment puissante pour être dissuasive, et n’obéissant qu’aux impératifs des Droits universels de l’Homme et rien d’autre.

La seule conclusion qu’on peut en tirer est que l’ONU doit devenir, non pas une ONG (Organisation Non Gouvernementale), mais une OSG (Organisation Sur-Gouvernementale), financée par le G8 (qui est en fait G9 en comptant le siège réservé à la communauté européenne unie), sans carriéristes professionnels mais surtout des élus du peuple issus de la société civile dans son personnel, avec une parité obligatoire quant au sexe de ses représentants. Alors, et alors seulement, pourra commencer à s’établir un commencement d’harmonisation politique et sociale entre tous les habitants de ces 195 pays. Toute agression injustifiée d’ordre tyrannique contre quelque population du globe que ce soit, devrait donner lieu à la destitution immédiate de tels chefs et la mise en place automatique d’un processus démocratique aboutissant à des élections libres pour choisir les dirigeants, sur la base d’une voix par personne, et sans tricher. Actuellement, c’est la faillite financière qui règne en maître, le pouvoir décisionnaire est noyé sous les procédures de tous ordres et les intérêts nationaux sont prioritaires à tout autre, ce qui est le contraire de ce que les pères fondateurs recherchaient en lançant cette super société des Nations. Le droit d’ingérence humanitaire et politique automatique serait son apanage, dès lors qu’une politique antiMessages démocratique se développerait dans tel ou tel pays. Bien sûr, une telle organisation mondiale conduirait rapidement les fabricants et les marchands d’armes à la ruine, mais on ne fait pas d’omelettes sans casser d’oeufs. À vous de décider combien pèse le pouvoir d’achat de quelques centaines de marchands de morts comparé au sort sans appel de leurs millions de victimes…


Sage comme un Tutu


L’antichambre de l’Enfer, c’est bien ce qu’était l’Afrique du Sud il n’y a pas si longtemps. La haine y battait son plein, entre les blancs anglophiles partisans de la suppression de l’apartheid, les blancs d’origine Afrikaners partisans de l’apartheid, les zoulous favorables à un maintien du statu quo avec le gouvernement Afrikaner, les Xhosas, majoritairement inscrits à l’ANC de Nelson Mandela et enfin les métis, rejetés à la fois par les communautés toutes blanches ou toutes noires. Les sanglants règlements de compte dans les townships étaient quotidiens, les commissariats n’étaient que des officines de torture, la presse était muselée…

Cette situation n’existe maintenant plus à l’extrême sud de l’Afrique. La légion expérimentée de séraphins et de supernaphins qui fut envoyée sur les lieux pour assister l’équipe conventionnelle de gardiens débordés fit un travail remarquable, favorisé par une forte présence de l’Église Chrétienne dans ce pays. La première chose que font les anges de progrès quand ils arrivent dans un pays en dislocation institutionnelle est de chercher des récepteurs terriens notoires et de bonne volonté à travers qui ils pourront oeuvrer pour une progression de la conscience des habitants de ce pays en danger.

Et le miracle arriva enfin : les consciences anglo-saxonnes des Afrikaanders s’ouvrirent plus facilement au rappel de la fraternité humaine, base de l’enseignement Chrétien. Cette institution, apartheid oblige, était en fait bicéphale : une partie appartenait aux non-blancs, dirigée par Desmon Tutu et l’autre était l’Église réformée Afrikaner (longtemps pro-apartheid) des blancs-blancs, dont le pasteur en chef ne mérite pas ici l’honneur d’être cité par moi en tant que chef religieux chrétien.

Toutes les personnalités contactées au plus haut niveau du pays répondirent « présent » aux sollicitations de la voix de leur conscience amplifiée par l’inspiration angélique, fussent-elles laïques ou religieuses. C’est ainsi que Botta, Tutu et Mandela, à l’instar de De Gaulle et Adenhauer après la deuxième guerre mondiale, écrivirent l’une des pages les plus encourageantes pour l’avenir de l’humanité en termes de court-circuitage du processus de haine interethnique. La recette Sud-Africaine fut relativement simple; en voici les sept ingrédients, cette recette étant valable pour tous les peuples :
– Un chef d’État aimé, respectable, doué et élu démocratiquement ;
– Ne pratiquant ni le culte de la personnalité, ni n’ayant une faim dévorante de pouvoir ;
– Une télévision pluriculturelle, moderne, intelligente et « inspirée » ;
– Une commission de la Vérité et de la réconciliation, nationalement médiatisée, ou chaque
coupable avéré et volontaire, vient implorer son pardon aux familles de ses victimes ;
– Un sport fédérateur (le rugby) et une tradition musicale fusionnée dont Johnny Clegg fut le précurseur ;
– Une volonté populaire presque générale d’établir cette nouvelle société, symbole de prospérité, de paix sociale et de relèvement biologique par le métissage enfin dédramatisé. La haine n’existe que parce qu’elle naît dans la tête des gens. Elle n’est pas une fatalité irrémédiable et incontrôlable, ni un mal nécessaire; nous espérons tous que l’Afrique du Sud le prouvera pour tous, une fois pour toutes. Du fait de ces exceptionnels résultats (une fois n’est pas coutume) nous voulons tout faire pour que ce pays serve d’inspiration aux Tutsis et aux Hutus, aux Palestiniens et aux Israéliens, aux Kosovars et aux Serbes, sans oublier les Catholiques irlandais et les Orangistes, etc., avant qu’une contre-offensive décadente, probablement déjà en train d’être fomentée par nos irréductibles ex-confrères, ne tente de se développer…

Internet le montre assez clairement : les nazis sont toujours là et ils ont fait prospérer leur trésor de guerre, fruit des honteuses rapines perpétrées contre tous les Juifs et les métèques ayant eu la malchance de naître sur leurs terres ancestrales respectives. Les Français et les Allemands ont depuis peu vaincu enfin leur haine viscérale, et c’est tant mieux pour ces populations Européennes.

Mais les haines interethniques, inter-sexes, interclasses sociales sont encore partout virulentes.

Le 3ème millénaire sera intelligent ou ne sera pas
Aucun siècle n’a été aussi loin dans la haine d’un côté et dans l’amour, de l’autre que ce XXème siècle. Tout se passe comme si votre espèce vivait une extension générale de son champ de conscience, tant vers le bas que vers le haut, s’opérant de plus en plus vite et s’emballant carrément depuis, d’après les rapports de mes services, 1913. Depuis cette date, la masse de sentiments de haine constatable autour de votre planète n’a fait que monter, comme un lac de lave dans un volcan actif, avec plusieurs déflagrations dévastatrices déclenchant des torrents de lave incandescente et mortifère tout au long du siècle, avec des horreurs jamais égalées, en termes de massacres de populations civiles et désarmées et de bombardement de villes; à faire passer César, Attila et Napoléon pour de doux humanistes… Jamais un tel irrespect des uns envers les autres n’avait eu lieu auparavant, même sous le règne fascisant des Romains; pourtant, de la traite des esclaves à l’asservissement des femmes en passant par l’Inquisition, les horreurs n’avaient pas manqué !

Mais ce vingtième siècle, que miseria !


À travers certains sages de votre espèce, les anges de progrès sont arrivés à infléchir quelque peu la courbe exponentielle menant irrémédiablement à votre extinction générale, si par malheur votre XXIe siècle continuait dans la lignée du précédent. Tout ce qu’il vous manque, en ce début de XXIe siècle, c’est la volonté d’appliquer sur le terrain toutes les bonnes paroles et les beaux spectacles parlants de paix et de fraternité mondiale. La cérémonie d’ouverture des Jeux de Nagano, par exemple, illustre parfaitement la dichotomie existant entre la réalité et les voeux pieux. Dans cet ordre d’idées, que faisait donc la chorale de la Chine populaire dans ce concert de nations pacifiques, alors qu’ils mènent une politique intérieure scandaleuse et un génocide caractérisé, connu et reconnu, envers les braves Tibétains ?


L’Australie, l’Allemagne, l’Afrique du Sud, le Japon, oui, mais la Chine « populaire » ? Il aurait mieux valu confier aux chinois de Taïwan le soin de représenter le peuple chinois, le message du monde envers Pékin aurait été plus clair et aurait éventuellement hâté l’indépendance du Tibet, car les Chinois ont de plus en plus besoin de la Communauté internationale pour se maintenir à flot, et cèderaient du terrain, face à un boycott mondial aussi sévère que celui infligé en son temps contre l’Afrique du Sud pour faire céder ses dirigeants sur leurs positions racistes, ou la défense mondiale du Koweït contre les troupes du Machiavel de Bagdad.

Pourquoi le sort des Tibétains n’émeut-il pas les Grands de ce monde autant que celui des Koweïtis ?

Mais pour conclure sur les Jeux Olympiques de Nagano, ils ont montré tout d’abord que les hommes maîtrisaient maintenant les techniques de communication planétaire. Ce duplex, où l’Hymne à la joie de l’Allemand Beethoven, composé le siècle dernier et joué par un orchestre international conduit par un Japonais, chanté par cinq chorales où presque toutes les ethnies colorées de la Terre étaient représentées, toutes et tous unis par la beauté de la puissante mélodie du génie allemand et de l’importance du moment vécues, fit de cette cérémonie une vraie réussite, les symboles très forts d’unité et de paix étaient là et c’est à verser au crédit du peuple nippon.

L’allumage de la flamme olympique sur l’air de Madame Butterfly de Puccini, racontant l’amour difficile entre une Japonaise et un Américain, était aussi une trouvaille très chargée de symbolique positive. Ils ont su avec humilité et amitié accueillir avec respect le meilleur parmi les autres cultures et allier tradition et modernisme. Même le mini scandale provoqué involontairement par ce pauvre snow boarder canadien, prétendant n’avoir été qu’un fumeur passif de marijuana lors d’une soirée, ce qui peut paraître tout à fait probable, vu le succès que rencontre la marijuana dans les soirées que les jeunes organisent dans ce pays, se termina agréablement pour l’intéressé. Puisque vous êtes capables d’organiser de pareilles fêtes humanistes pour célébrer médiatiquement (et grâce au sport) autant d’amour et de fraternité, pourquoi tant de haine par ailleurs ?


En vérité, je vous le redis : la haine peut être éradiquée. Dès lors, elle le doit. Il le faut, car la Maîtrise de soi est votre but évolutionnaire individuel prioritaire et la haine en est son exact contraire ! En ce début de troisième millénaire, la haine a encore franchi un cap dans l’absurdité pseudo spirituelle avec cette nouvelle mode des kamikazes islamiques au nombre apparemment illimité, en général jeunes et décervelés par les énormes mensonges de leurs mentors taliban, qui arrivent par la lecture du Coran á leur faire croire que se faire exploser au milieu d’une foule de gens innocents va leur faire automatiquement gagner le titre de martyr d’Allah et de ce fait, leur donnera droit à jouir des tendres attentions de soixante douze vierges dès leur arrivée au paradis.

Plus c’est gros, plus cela passe !

————————————

Nouveauté

Autres Messages de l’Ange : Sommaire
À suivre… Hasard

Source : http://terrenouvelle.ca/Messages

Print Friendly, PDF & Email

Articles similaires

Recevez la Newslettter

Vous souhaitez être informés des bons plans, découvrir les meilleurs articles du réseau Elishean et recevoir des conseils pour optimiser l'Ascension. C’est très simple, inscrivez-vous...

Votre aide est importante…

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Ma dernière vidéo

Articles Phares

Suggestion Amazon