messages d'un Ange

Messages d’un Ange – Abécédaire E: Écologie

ecologie_politiqueÉcologistes ridicules
Qui crient, qui pleurent et gesticulent
Mais qui par leur soif de pouvoir
Assèchent des océans d’espoir
Du coup la pollution reprend
Si c’est possible, plus qu’avant

À ceux qui n’auraient encore pas compris l’urgence d’une prise de conscience planétaire sur ce sujet, je leur transmet ce message afin de leur ouvrir les yeux (les autres peuvent le lire aussi quand même), car ce problème concerne rien moins que la santé et même la survie de tous, nés ou à naître, pour les siècles à venir…

Habitants de la planète bleue

L’heure est venue de réaliser que vos projets d’expansion illimitée dans tous les domaines matériels au détriment de l’intelligence du coeur, du respect de la nature, de la concorde civile, etc., mettent sérieusement en péril l’harmonieux équilibre naturel de votre sphère d’accueil. En conséquence, votre survie et celle de vos descendants est menacée, car les nouvelles données écologiques que vous fabriquez en masse sont inconscientes, donc très préjudiciable à votre écosystème matériellement limité. Avant même de circuler ou de s’exprimer librement, vos tous premiers droits d’humain doivent être ceux de respirer de l’air non vicié, boire de l’eau non polluée et manger de la nourriture non toxique, toutes conditions indispensables à votre existence biologique. Plusieurs fléaux de dimension planétaire se précisant désormais, une nouvelle révolution, pacifique et écologique, cette fois, s’avère urgente et nécessaire. Réapprenez à respecter et apprécier l’Harmonie de la Nature, fruit de centaines de millions d’années de préparation et d’évolution moléculaire. Il importe à chacune et chacun d’entre vous de se mobiliser afin de trouver tous ensembles les corrections nécessaires à la préservation de votre destinée, tant individuelle que collective.

Pour vous aider à vous souvenir que cette planète, dont vous êtes le plus précieux fruit, est vraiment vivante, écoutez sa musique. Peut-être alors comprendrez-vous mieux qu’il faut la préserver de la destruction. Sachez que sa voix est nécessaire dans la partition de la symphonie des sphères, hymne que nous composons à la gloire de notre Créateur céleste. Alors, protégez-la et partagez-la.


La Vérité est révolutionnaire. Faites vivre cette révolution pour la vie et la vraie liberté !

Vaste sujet, donc, que celui-là, compte tenu des politiques industrielles ayant cours sur votre globe.

Là encore, je n’ai pas besoin de vous exposer ce que des livres scientifiques révèlent sur l’état actuel de votre planète surexploitée. Tout a été dit et écrit, notamment par feu le commandant Cousteau, à travers un rapport, remis en son temps aux instances mondiales compétentes, qui n’en ont tenu que très sommairement compte à ce jour, malgré plusieurs récents sommets mondiaux (Kyoto, Davos, Rio…), sur les mêmes sujets, preuve que les technocrates sur qui vous vous reposez pour prendre les décisions chargées de protéger vos intérêts vitaux ne sont pas dignes de votre confiance aveugle. Il est grand temps d’ouvrir les yeux, au moins pour les populations assez libres et aisées pour se le permettre, car beaucoup de dégâts ont été déjà réalisés dont certains d’ors et déjà irréversibles. Il existe en outre une bonne littérature de science fiction ou de futurologie sérieuse, les deux se rejoignant pour tirer la sonnette d’alarme quant aux conséquences rapides de votre croissance guidée moins par la raison que par la pensée mercantile. Pour ma part, je préfère vous parler d’écologie avec mon angle de vue d’extraterrestre observateur.

Ici pour les uns, c’est là-bas pour les autres !

Pour mettre cette nouvelle révolution écologique sur les bons rails, il vous faut donc d’abord définir des priorités, par exemple en tenant compte des sept propositions suivantes que je vous soumets pour purifier votre atmosphère :
1°)- L’argent est indiscutablement le premier facteur de pollution, personne ne pourrait le nier sérieusement, car il pollue le cerveau des décisionnaires pollueurs préalablement à tout autre phase. Il faut arrêter de penser que la rentabilité justifie tous les moyens à cause du chômage et de l’économie compétitive. Une fois morts, détruis par vos propres déjections chimio-industrielles, à quoi vous serviront l’argent et le plein emploi ? Il faut punir les pollueurs au nom de la même loi qui interdit d’empoisonner son prochain. Les punitions doivent être autant dissuasives. Traquez les tricheurs et les fraudeurs-pollueurs, traquez les commanditaires des assassinats de paysans qui ne voulaient que protéger leurs terres des rapaces capitalistes, notamment Brésiliens et Américains, sans déontologie autre que celle du profit quoi qu’il en coûte (aux autres).

Il faut qu’une police internationale les arrête, puisque la pollution est une affaire internationale, s’ils n’arrêtent pas d’eux-mêmes ces actes profondément irresponsables car le point de rupture écologique n’est plus très éloigné maintenant. Une concertation internationale obligatoire et des mesures contraignantes doivent être envisagées pour qu’aucun pays ne tire profit de la mise au pas des autres. La Terre n’est qu’un seul pays et la politique russe, par exemple, consistant à laisser à l’abandon des tonnes d’uranium et de matière radioactive civile et militaire (à Mourmansk, Vladivostok, etc.) concerne également ses voisins. Quant aux usines nucléaires des anciens pays satellites de l’ex URSS, mieux vaut ne pas évoquer leur laisser-aller sécuritaire. Tant de confiance frise l’inconscience, étant donné les tenants et aboutissants de la moindre catastrophe pour les populations de toute la planète. J’adresse le même blâme à la politique américaine face au problème de l’effet de serre et son effet sur la planète ! Ce sont les plus gros émetteurs de CO2 (19 tonnes de ce poison par an et par habitant), loin devant la Russie, deuxième avec 14 tonnes et n’ayant pourtant pas la réputation d’avoir une politique très respectueuse en ce qui concerne l’écologie. Des chiffres j’espère parlants. En voici d’autres : un habitant de l’Inde ou de la Chine consomme en moyenne 40 fois moins d’énergie fossile qu’un américain moyen. Mais que se passera-t-il lorsque les Indiens, et les Chinois, formant à eux deux plus de deux milliards d’individus, pourront et voudront, comme les Américains, bénéficier du confort électrique, de la voiture, de l’industrialisation de leurs provinces, etc.?

Au dessus d’un certain nombre de degrés de réchauffement, pensez que la fonte massive des glaces va interrompre l’actuel tracé des courants chauds de l’atlantique, qui font de votre Europe un endroit actuellement tempéré. Que s’interrompe ce courant chaud et l’Europe connaîtra une nouvelle aire glacière malgré le réchauffement dans d’autres régions, généralement déjà menacées par la sécheresse. La consommation mondiale est actuellement, en l’an 2001 de 10 trillions de Watts par an, avec déjà comme conséquence ce début de perturbations climatiques que le monde scientifique commence à commenter et à quantifier. Si tout continue à évoluer de cette manière, ce seront 40 trillions qui seront nécessaires pour le confort de l’ensemble des populations en 2100.


Autrement dit, la quantité de dioxine fabriquée sera définitivement catastrophique pour la situation météorologique telle que l’humanité l’aura connue durant ces derniers millénaires. L’Administration américaine refuse de faire un effort pour atténuer la consommation de leurs fellows american. Ils préfèrent payer plus de taxes. Tout en exhortant les pays pauvres à rester pauvres et humbles en besoin d’énergie, afin que eux, gentils Américains, puissent continuer d’en jouir sans vergogne ni retenue. Ils sont curieusement les seuls à ne pas comprendre que leur rempart de dollars ne pourra ni arrêter la montée des eaux ni purifier l’air. La voiture telle qu’elle est conçue actuellement est la première cause de l’effet de serre. À l’Europe de montrer sa nouvelle puissance et le bon exemple.


2°)- Bannir pour toujours de votre réalité toutes les substances dangereuses, nuisibles et cataclysmiques en cas d’accident, que vous fabriquez à la tonne. J’inclus sur cette liste tous les gaz neurotoxiques, les bombes bactériologiques et à uranium appauvri, les mines antipersonnelles, les insecticides et les défoliants chimiquement trop puissants, les gigantesques pétroliers, l’extraction de l’uranium et du plutonium, le gaz méthane (dont la présence dans l’atmosphère est de 20 % supérieur à ce que les Créateurs avaient prévu) et enfin le mercure près des cours d’eau.

3°)- Tracer un Rubicond à ne pas franchir en ce qui concerne la destruction des forêts, tous continents confondus. La disparition progressive et irresponsable des arbres de toutes espèces équivaut à un suicide collectif de centaines de milliers d’entre vous à moyen terme. Chaque forêt appartient au patrimoine de l’humanité, car l’oxygène qui se dégage de la respiration de chacun de ces arbres va aller tourner autour de la planète, sans frontières autres que celles tracées par le vent et les courants d’air chauds et froids. Aucun pays ne devrait donc disposer seul des réserves de bois poussant sur son territoire, car elles devraient être déclarées patrimoine de l’Humanité. Leur exploitation devrait être faite en coordination permanente avec des observateurs plénipotentiaires s’occupant d’analyser ce que vos satellites scientifiques et autres sondes envoient comme données planétaires. Chaque hectare de bon arbre qui disparaît ici, c’est un hectare de sécheresse supplémentaire là. Pour reprendre un slogan qu’un frère avait soufflé à un militant de Greenpeace à l’occasion de la campagne d’essais nucléaires à Mururoa : « ici pour les uns, c’est là-bas pour les autres ». Pour suppléer à l’obligatoire baisse de production du bois, il suffit de réhabiliter et dynamiser la production d’une plante dont les fibres, aussi performantes que le bois sinon plus, ont été créées par les jardiniers célestes et injectées dans le cycle naturel de votre planète à cet effet (entre autres) et dont j’ai abordé précédemment l’utilité : la fibre de chanvre agglomérée. Après des millions d’années de tâtonnements et d’expérimentations, un certain équilibre écologique avait enfin été réalisé et tout se dérègle déjà, cette fois à cause de vous ! Je sais que les porteurs de Vie sont très déçus de voir comment vous traitez ce joyau bleu qu’est votre planète vue de l’espace et à laquelle ils ont consacré tant de millénaires d’efforts assidus.

4°)- Prendre l’habitude de ne pas considérer la vie uniquement à travers ce que vous avez sur votre compte en banque. Apprenez à vous contenter de petites voitures, de petites maisons, de nourriture moins abondante mais plus saine et nourrissante, découvrez mieux les charmes et les avantages tant économiques que sanitaires du végétarisme scientifique, faîtes un gros effort sur le recyclage et l’anti-gaspillage, comme en Afrique ou en Inde. Apprenez à développer un amour vraiment filial vis-à-vis de votre Terre Mère. Ceux qui ont expérimenté l’effet de certains champignons le savent mieux que quiconque. Car ils ont pu le sentir. Ils ont pu converser avec des arbres et voir en détail les ondes vibratoires vitales qui animent toute chose.

5°)- Favoriser le développement des énergies dites renouvelables : solaires, éoliennes gazières, géothermiques, hydrauliques, biomasse. Les agriculteurs en difficulté à cause de la crise de certains aliments pourront y trouver une nouvelle source de débouchés. Il est incompréhensible pour nous que vous négligiez à ce point les énormes possibilités énergétiques que vous offrent la Terre et le Soleil avec la technologie de pointe que vous avez montré être capable de trouver quand il s’agit du nucléaire dangereux et terriblement gênant du fait de ses déchets hautement radioactifs, dont certains le restent pendant des dizaines de milliers d’années. Que votre budget consacré à la technologie soit utilisé presque exclusivement à la construction de centrales nucléaires monstrueusement onéreuses, ne serait-ce qu’en maintenance, stockage et traitement des déchets, devrait vous mettre la puce à l’oreille en ce qui concerne les magouilles lucifériennes qui se cachent derrière ces décisions anormales et pourtant plus qu’évidentes. Le surgénérateur Super Phoenix vous aura jusqu’à ce jour coûté en argent public soixante-cinq milliards de francs lourds et ce n’est pas fini, car même son démantèlement coûtera plusieurs milliard ! Pourtant, ce monument de décisions technocratiques et autoritaires ne marcha jamais vraiment. La seule phase positive de ce gouffre à impôts est qu’il put au moins enrichir quelques pontes du monde de l’énergie atomique, de l’Industrie et de la Chambre des Députés.

6°)- Arrêter immédiatement toutes les émissions de CFC et autres substances contribuant à la lente mais régulière dégradation de votre couche d’ozone protectrice : en un an, elle est passé de 19 millions de kilomètres carrés, ce qui est déjà énorme, à 26 millions, malgré les mesures ridiculement insuffisantes déjà prises. Sachant qu’il faut entre deux et trois ans à ces molécules pour atteindre l’altitude où se trouve répandu le filtre protecteur, l’heure de tout stopper dans ce domaine est arrivé.

7°)- Sauvez par tous les moyens vos réserves en eau potable. Le rythme actuel de gaspillage de ces ô combien précieuses ressources liquides potables vont vous faire regretter, dans quelques décennies, ce que vous lèguerez à votre descendance, car elle est irremplaçable. Il n’existe aucun substitut. Or, les chiffres montrent que vous avez doublé en 20 ans vos besoins planétaires en eau.

Malheur à ceux qui n’auront pas milité pour cette juste cause qu’est la sauvegarde de vos nappes phréatiques. La raréfaction de l’eau potable additionné à la surpopulation n’engendrera jamais que surplus de misère et insupportables souffrances. De plus, elle peut devenir facteur de tension entre deux régions ou même entre pays.

Quelques chiffres transmis par mon équipe d’informateurs ailés vous feront facilement comprendre la préoccupante réalité :
– 20 % de la population mondiale vit sur des puits progressivement insalubres.


– Deux millions de personnes en meurent chaque année.


– Chaque américain utilise en moyenne 600 litres d’eau / jour alors qu’un Africain doit se contenter de 30 litres.

Six milliards de mètres cube d’eau sont ponctionnés des nappes phréatiques et non replacées chaque année en France, alors que la réserve totale d’eau du pays est de 2000 milliards.

Voici trois mesures permettant de ralentir ce gâchis :
a) Utiliser autant que faire se peut les graines génétiquement sélectionnées de chaque variété de produits consommables connues pour ses besoins limités en eau pour croître.

b) Améliorer le système d’irrigation de toutes vos terres arables, pour en finir avec la situation actuelle, où la moitié de cette eau est perdue, soit à cause de l’évaporation, soit à cause de la nonétanchéité des tuyaux impliqués ou diverses autres raisons.


c) Remplacer les nitrates et autres pesticides non auto-biodégradables par des produits naturels. Il y en a d’efficaces. L’eau potable n’ayant pas de prix, il est ridicule d’invoquer l’argent pour expliquer ces négligences écologiques. Une politique à long terme et non égocentrique sur le court terme est nécessaire. Tout technocrate ne l’ayant pas totalement compris est un être dangereux et devrait être immédiatement retiré des circuits politiques opérationnels, là où les décisions modelant votre futur et celui de vos enfants, se prennent. Une politique internationalement synchronisée est évidemment nécessaire pour être utile à tous. Quand des dirigeants de pays puissants, manipulés par des lobbies agro-alimentaires ou chimiques se fichant royalement des conséquences à long terme de leurs politiques, mettent leur veto quand il s’agit d’adopter des lois mondialement utiles pour l’ensemble de l’humanité, c’est au peuple de ces dirigeants d’exiger un référendum populaire sur ces questions, spécialement lorsqu’il découvre que le lait maternel qui nourrit la chair de sa chair accuse un taux de dioxine plusieurs fois supérieur à la norme recommandée par la communauté scientifique européenne. La dioxine est provoquée par le mélange de combustible organique et le chlore. Elle se trouve donc dans les nuages qui sortent des 500 incinérateurs français, dont presque une centaine est carrément vétuste, se répand aux alentours et se retrouve évidemment dans la chaîne alimentaire classique par les retombées de ces millions de tonnes de déchets incinérés chaque jour et cancérigènes. Au point où en est le problème, il n’y a qu’une solution, à prendre, de plus, le plus vite possible (pas comme l’amiante) : bannir le chlore de tout ce qui se fabrique et se jette. Une fois que vous aurez lancé toutes ces mesures révolutionnaires, il sera temps, je crois, de voir au-delà. Battez-vous avec votre bulletin de vote; c’est votre seule arme mais bien synchronisée avec les autres électeurs aux yeux enfin dessillés, elle peut mettre le pouvoir de décision concernant au premier chef vos vies nulle part ailleurs que dans vos propres mains.. Ce qui n’est pas le cas en ce moment, malgré le fait que vous croyiez le contraire, dans votre majorité, ce qui complique d’autant plus la situation et ralentit vos progrès.

————————————

Autres Messages de l’Ange : Sommaire

Nouveauté

À suivre… Enfant


Source : http://terrenouvelle.ca/Messages

Print Friendly, PDF & Email

Articles similaires

Recevez la Newslettter

Vous souhaitez être informés des bons plans, découvrir les meilleurs articles du réseau Elishean et recevoir des conseils pour optimiser l'Ascension. C’est très simple, inscrivez-vous...

Votre aide est importante…

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Articles Phares

Suggestion Amazon