messages d'un Ange

Messages d’un Ange – Abécédaire D: Dalaï Lama

Dalai_Lama_6tif-262x300D’un côté on est fier : plus de peine de mort
De l’autre on vend des armes à des fous sans remords
Qui transforment le Tibet en un immense charnier
Ecoutez le chanter, ce pays étouffé
Sa mélopée s’élève, par les monts amplifiée
Allez-vous l’écouter ?

Je veux autant que faire se peut éviter d’utiliser dans ce livre de révélations la citation de noms de personnes encore vivantes, par volonté de ne pas interférer avec leurs destinées personnelles.

Cependant, le contrôle sur sa destinée que possède Tenzin Gyatso, quatorzième incarnation de l’initié Avalokiteswara étant total, puisque celui-ci est un descendeur céleste et un honorable professeur en compassion, plus connu sans doute sous le nom de Dalaï Lama, mes révélations ne risquent pas d’affecter son vécu. Je puis donc vous dire à son sujet qu’il est l’un des rares grands saints vivants sur Terre chargés de faire de leurs vies respectives un exemple inspirant et humainement réalisable pour quiconque le désire assez fort. Spécialement maintenant que Mère Térésa n’est plus là pour montrer sa vie exemplaire. Néanmoins, leurs forces morales sont si fortes qu’ils arrivent quand même à faire une vraie différence, malgré leur nombre réduit. Comment s’y prennent-ils ? Simplement en reprenant la technique d’effusion spirituelle ciblée sur le type d’individus de leur choix.

Ainsi Moïse choisit de s’effuser sur le peuple hébreu; Jésus, de par sa fonction de Messie planétaire s’effuse encore maintenant sur quiconque le demande par la prière; Martin Luther prit sous son aile le peuple noir descendant d’esclaves et sa renommée ne faiblira jamais; Gandhi avait, lui, choisi de s’effuser sur les « Intouchables » ou basses castes indiennes; pour elles, il ne fait aucun doute que l’esprit de justice que Gandhi leur montra sera à jamais vivant dans leurs consciences; quant à Ho Chi Minh, il s’occupa des Vietnamiens, Nelson Mandela se sacrifia pour sa chère Afrique du Sud multiraciale, le sous-commandant Marcos a pris fait et cause pour les indiens du chapas Mexicain, et plus récemment Ingrid Betancourt s’est vu appelée à l’aide par les forces universelles pour tâcher d’établir en Colombie un semblant de décence. Mère Térésa, elle, a courageusement choisi de s’effuser sur les plus laissés pour compte des laissés pour compte du monde. Maintenant qu’elle est morte, une certaine Soeur Emmanuelle a pris le relais au plus haut niveau de la charité chrétienne en action. Merci, ma soeur. La liste peut continuer longtemps, mais il faut noter que je n’ai pas cité en exemple l’action de Fidel Castro sur son cher peuple cubain, ni celle, bien plus monstrueuse, de Polpot sur les Cambodgiens, ni encore Mao Ze Dong; votre discernement vous fera comprendre pourquoi. Tenzin Gyatso, lui, s’effuse sur le peuple qu’il a choisi de protéger de son mieux depuis longtemps, le peuple tibétain. Ce qui fait qu’il est chaque tibétain, comme une reine fourmi est chaque membre de sa fourmilière. Il n’y a aucune différence pour lui ni son peuple qu’il se trouve en exil à Dharamsala (la ville de l’Inde du Nord où il a formé son gouvernement en exil depuis 1960) plutôt qu’à Lhassa, la capitale géographique, car il incarne le Tibet et ses hautes valeurs partout où il est ou va.

Vous Français, pourrez mieux concevoir Tenzin si je vous le décris comme un super de Gaulle, qui, en plus d’être général en chef des Armées et Président, serait en plus chef de l’Église Catholique de France ! Depuis vingt-sept ans il se bat à mains nues et seulement armé de ses yeux, son humour et sa rigueur morale pour reconquérir son pauvre pays écrasé et déculturé par l’invasion chinoise, qui, officiellement pour de vulgaires considérations stratégiques, (ils prétendent que les hauts plateaux du Tibet représentent le meilleur emplacement pour leurs rampes de missiles et autres délires militaires), mais officieusement parce que la lumière spirituelle émanant de ce pays magique et de ses habitants exaspérèrent les dirigeants maoïstes chinois, lucifériens déguisés en honorable camarades représentants du peuple, mais n’hésitant pas à vouloir dissoudre la totalité de la population autochtone et ses traditions « antirévolutionnaires et rétrogrades » par une politique de métissage forcé, de répression pouvant être qualifiée officiellement de sanguinaire et a priori inacceptable pour des démocraties, puisqu’un habitant du Tibet sur cinq, soit un million d’individus l’ont d’ores et déjà payés de leur vie, plusieurs dizaines de milliers d’autres incarcérés dans des camps de “rééducation”, censure de la langue tibétaine dans l’enseignement scolaire, destruction de plus de trois mille monastères avec incendies de toutes leurs archives et massacre de ses lamas pacifiques seulement armés de leur mantra de compassion : “OM MANI PADME HUNG”, et pour bien parachever leur oeuvre néfaste, colonisation sauvage du pays par le trop plein des chômeurs chinois des grandes villes.

Comment ne pas voir dans ces manières, devenues banales à force d’être répétées, autre chose que l’oeuvre des sempiternels satanistes opposés à toute source de lumière spirituelle et à tous aspects divins que l’Homme pourrait développer ? Comment peut-on, dès lors que cette affiliation luciférienne transpire par tous les détails de la politique chinoise officielle, faire des affaires avec la Chine sans exiger au préalable un arrêt immédiat de l’oeuvre perverse et anti-fraternelle commencée il y a un demi-siècle et qui continue encore aujourd’hui ? Et ne pas se contenter de vagues promesses, bien sûr. Le temps d’aider Tenzin pour sauver sa culture de premier ordre presse et nous nous employons à amplifier son humble appel à l’aide. Y compris par le biais de ces présentes lignes… Y compris en inspirant des artistes de toutes expressions : musique, peinture, bandes dessinées, littérature, yoga, et cinéma. “Little Bouddha” et “Sept ans au Tibet” appartiennent à la déjà longue liste des films conçus et réalisés sous l’influence angélique. Rien n’y fait… Même Mao mort, les Tibétains continuent de payer leur soif de liberté et d’indépendance légitimes. Au moins l’autonomie. Même les étudiants chinois furent pareillement balayés militairement par l’Armée rouge (qui porte décidément bien son nom), avec une revendication similaire : LA LIBERTÉ

Voici une histoire ayant existé vraiment, illustrant parfaitement la différence de conscience entre les Chinois décervelés et les Tibétains trop intelligents : “Lors d’une de ces attaques brutales et iconoclastes perpétrées contre les monastères et tout leur contenu, il arriva qu’un jeune officier des gardes rouges rencontra en haut des marches de l’un de ces monastères, un lama bras croisés et un sourire aux lèvres. L’officier toisa le moine et lui dit de s’écarter, car il était homme à lui passer son sabre au travers du corps sans hésiter ni bouger un sourcil. Le lama, non seulement ne bougea pas de sa place mais dit à l’officier, sans se départir de son sourire aimable : “et moi, je suis homme à pouvoir être transpercé par ton sabre sans bouger un sourcil!”. L’histoire raconte que l’officier s’inclina alors et dit : « je reconnais ta supériorité sur la mienne” et ce monastère fut l’un des rares qui furent épargnés. Ce qui n’empêcha pas les barbares matérialistes de faire irruption dans ce paisible territoire et d’en détruire plus de trois mille, de tuer plus de cinquante milles lamas, additionné à un million de braves tibétains croyant aux enseignements du grand compatissant Bouddha et au fait qu’il faut aimer et respecter ses ennemis, car grâce à eux, une occasion de plus de se perfectionner est offerte. Cela rappelle fortement l’essence des enseignements d’un autre illuminé, Juif celui-là… Bref, les Tibétains passèrent brusquement du paradis à l’enfer, à une époque où Tenzin sortait juste de l’adolescence et n’avait qu’une solution : fuir et organiser la défense de son peuple en liberté, non loin. Et cet enfer-là, même Jean-Paul Sartre ne sut le détecter puisqu’il se paya le mauvais goût d’être maoïste ! Ce qui prouve bien que même d’un prix Nobel, l’on peut dire : « Nobody is perfect… »

J’aimerais attirer votre attention sur le fait que cet homme, le Dalaï Lama, qui possède à la fois le pouvoir spirituel et terrestre absolu sur ses sujets, donc tous les éléments pour devenir un petit Fidel Castro, n’a au contraire jamais abusé de sa position plus que confortable. Il vit une vie exemplaire de Lama, plutôt austère, donc, et ce depuis l’âge de trois ans et demi; il n’a violé aucune petite fille, n’est pas non plus homosexuel, n’a pas davantage de maîtresses, ne fume pas de tabac.

Par contre, il prie et s’occupe de parcourir le monde pour sauver son peuple qui coule dans ses veines autant qu’il coule dans les veines de chaque Tibétain, peuple qui lui voue un respect et même une vénération qu’il mérite amplement; il peut même représenter un exemple inspirant pour n’importe lequel de vos dirigeants politiques ou n’importe lequel de vos cardinaux. Pourquoi n’en profitez-vous pas davantage ?

En l’aidant à obtenir ne serait-ce qu’une autonomie administrative par une pression diplomatique et commerciale concertée sur les chinois à l’instar de ce qui a été fait avec l’Afrique du Sud et l’URSS, le Dalaï Lama, devenu le président démocratiquement élu du Tibet (c’est là un de ses projets), pourrait montrer au monde un exemple d’organisation démocratique avancée qui lui serait bien utile.

L’échelle de valeurs qu’il emploierait pour diriger et faire prospérer son peuple à travers le projet de constitution qu’il a couché sur papier ne pourrait que donner des bonnes idées à tous les autres pays pour corriger leurs défauts constitutionnels, souvent principales causes de leurs difficultés à se développer. Il faut bien admettre qu’à l’heure actuelle, aucun pays ne peut se targuer d’avoir trouvé le système démocratique idéal, capable de mettre aux leviers de commande les plus serviables, désintéressés et compétents d’entre vous, protéger les acquis des gens dynamiques et talentueux tout en préservant la dignité, le droit au travail et au logement des individus moins dotés de talent par mère nature. Je vous concède que ce n’est pas facile; et cela devient franchement impossible si vous ne vous ouvrez pas à une certaine forme de fraternité humaine, appelée “bonté”, à l’instar des téléthons que le service audio-visuel français utilise annuellement et qui montre la générosité innée des humains dès lors qu’on sait parler à leurs coeurs. Coeur et porte-monnaie ne sont alors pas incompatibles, bien au contraire. Et cela, Monsieur Crozemarie le savait bien. Alors, Messieurs les diplomates et les industriels du monde dit “libre”, prouvez-nous cette liberté et consentez quelques petits sacrifices commerciaux provisoires qui devraient, aux yeux des pays si soucieux de la défense des Droits de l’Homme, n’être qu’un petit prix à payer pour sauver le peuple tibétain de l’éradication. Au cas où vous ne vous en seriez pas encore aperçus, les Tibétains sont des hommes, des vrais; les Tibétaines, des femmes, des vraies; la preuve ? Elles font des enfants, des vrais; et ils souffrent, ces enfants ! Quel avenir les attend ? Eh bien, il est entre vos mains à tous. Et sans téléthon. Tenzin a écrit plusieurs livres… Ses droits d’auteurs ne vont pas sur un compte suisse mais directement à l’aide aux Tibétains eux-mêmes et de plus, ces livres sont extrêmement instructifs et spirituellement intéressants à lire pour un occidental, je dirais même :”spécialement pour un occidental qui n’aurait pas trouvé sa place dans l’Église Catholique”. Le respect pour toute forme de vie, du minéral à l’humain, enseignée par le Bouddha et mise tous les jours en pratique par les Tibétains où qu’ils se trouvent est ce qui vous manque le plus, occidentaux majoritairement arrogants et égoïstes, pour devenir vraiment des sauveurs de planètes. Pour l’instant, vous écourteriez plutôt votre espérance de survie…

Lisez les cours de respect écrit par Sa Sérénité le Dalaï Lama ! Voilà déjà une premier aide appréciable que tout un chacun pourrait réaliser pour soutenir la juste cause tibétaine : achetez ses livres! vous y gagneriez de toute façon par les informations de haute volée communiquées par le Dalaï Lama, et il y gagnerait par le pouvoir qu’un regain de droits d’auteurs lui donnerait pour soulager la misère de son noble et irremplaçable peuple tibétain organisée par les Chinois, dont il est, tant qu’il est en vie, l’ultime rempart contre une phagocytose de l’ethnie jaune, et l’unique espoir pour son peuple, plus précieux que d’autres, il faut le dire, en terme de transmissions d’enseignements puissants et lumineux, de ne pas disparaître en tant qu’ethnie distincte, spécifique et indépendante.

Tachidélek ! ( au revoir ) …..

————————————

Autres Messages de l’Ange : Sommaire

À suivre… Démocratie

Source : http://terrenouvelle.ca/Messages

Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Votre aide est importante…

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Suivez nous sur les réseaux sociaux

ISOLATION + CHAUFFAGE pour 1 euro. Nouveau dispositif 2020

Vérifiez votre éligibilité !

Articles Phares