messages d'un Ange

Messages d’un Ange – Abécédaire C: Corps

vitruveIl était beau comme un ange
Et dans son sourire ardent
Brillaient des lumières étranges
Qui le rendaient fascinant

À ceux qui croient en la résurrection des corps, j’ai une bonne nouvelle : vous ne traînerez pas pour l’éternité, contrairement à ce qu’affirme le credo catholique, ce squelette décharné que devient votre corps une fois que le sang a cessé de circuler dans vos veines.

S’identifier à son corps physique et seulement à lui, c’est vieillir dans la tête parallèlement à ses artères; c’est dommage ! Par contre, ceux qui ont compris qu’ils ne sont pas leur corps peuvent rester jeunes en esprit et leur vieillesse physique sera a priori moins lourde à supporter. La perte du corps est programmée dès la naissance lorsque celle-ci se produit sur un monde spatio-temporel.

Ni exception, ni passe-droit. Par contre, les méthodes pour le conserver en parfait état de marche le plus longtemps possible existent et vous les connaissez très bien, d’ailleurs. Votre problème, c’est que vous ne prenez en général pas en compte ce que vous connaissez. Ainsi, il vous est possible de tout savoir sur les effets néfastes de la graisse brûlée sur votre circulation sanguine, de l’alcool sur le mental, du tabac sur les poumons, etc…


Pourtant, la plupart d’entre vous n’en tiennent pas compte dans leur vie quotidienne. S’il vous est assez facile de comprendre intellectuellement un sujet, il vous est par contre apparemment, en tout cas, plus délicat de mettre en application concrète dans la vie quotidienne, ce que vous savez des choses de la vie. L’élément le plus important à surveiller, c’est la qualité de votre sang. Sans lui, nulle vie n’est possible; plus il sera exempt de toxines, mieux vous vous sentirez, puisqu’il va partout, y compris dans votre cerveau. Il a été scientifiquement prouvé que les végétariens ont plus tendance à protéger la nature et ont un caractère plus doux que les carnivores, qui en outre aiment souvent la chasse. Les premiers ont un sang plus propre, moins de maladies cancéreuses et de problème cardiaques et leurs idées s’harmonisent naturellement avec cette propreté sanguine; leurs aspirations pour le respect de la vie et la paix sont souvent supérieures à celles du deuxième groupe. Qui de vous tient compte de la teneur en toxines de votre sang ? Rien d’étonnant dans ce cas que vos hôpitaux soient toujours pleins que des dizaines de milliers de médecins soient obligés de faire de la médecine à la chaîne, donc bâclée, pour traiter de tous vos dysfonctionnements physiques et mentaux, dans la mesure où il est impossible d’entièrement séparer les deux.

Votre corps n’est qu’un véhicule, au même titre que votre voiture. Mais les garages chargés de réparer les dysfonctionnements éventuels de ce véhicule (le système hospitalier) sont en partie incompétents. J’observe que vous traitez votre voiture souvent bien mieux que votre propre corps et cela m’est particulièrement difficile à comprendre, d’autant plus que j’ai moi-même un corps humain dans le cadre de ma mission, certes modifié, mais pas tellement comparé à votre archétype stricto sensu. Je le trouve même formidable en bien des aspects. Mais il faut la santé…

Je précise que, n’ayant pas le droit de laisser de descendance (règle divine que les anges déchus se sont empressés d’enfreindre, bien entendu), je ne suis pas muni de deuxième chakra, ni d’aucun chakra inférieur, du reste.

Eh oui, je n’ai pas, dans le cadre de ma mission, à expérimenter vos sentiments humains relatifs à la survie physique, le désir sexuel et les problèmes d’ego. Mais je trouve le corps humain bien proportionné, muni d’outils de précision extrêmement performants (les mains) et sillonné par un système nerveux parfaitement suffisant pour que vous puissiez potentiellement expérimenter une grande gamme de sensations à l’intérieur d’une fourchette vibratoire plus que suffisante, puisque ce système est capable de vous faire sentir des douleurs et des plaisirs pouvant aller à des niveaux quasiment insupportables aussi bien vers le haut que vers le bas.

Le cerveau

On ressent quelquefois des sentiments étranges
Que l’on ne peut pas expliquer
Des sentiments troublants qui au fond nous dérangent
Et font la vie bien compliquée

Cette machine ultra perfectionnée située entre vos deux oreilles n’a pas encore fini de vous surprendre, car la technologie utilisée pour son élaboration chromosomique sélective et héréditairement évolutive est loin d’être à votre portée. Vous ne savez vous servir que d’une petite partie à la fois, jamais la même, ce qui explique les étonnantes différences de comportement, non seulement entre vous, mais aussi à l’intérieur de chacun de vous. Il peut en effet paraître bizarre qu’un cerveau à peu près identique pour tout le monde puisse donner des résultats aussi variés qu’un raté indécrottable ou un prix Nobel de mathématique quantique; de la brute épaisse à l’artiste sensible, du mou au dynamique, du romantique au cynique, toutes les différentes variations du caractère humain, des pires aux meilleures, peuvent s’exprimer en toute liberté…

La source de toutes ces différences, c’est cette infinité de combinaisons que le cerveau vous fournit à travers les réseaux neuronaux, à l’intérieur desquelles votre libre-arbitre pourra se révéler pleinement, quel qu’il soit, ce qui est le but de votre présence dans la réalité matérielle, comme je l’ai déjà évoqué précédemment. Toutes les races peuplant les différents univers matériels reçoivent, à peu de détails près, le même cerveau, capable du même potentiel illimité. Certains, comme vous, sont bicéphales, mais d’autres races galactiques sont tri ou monocéphales. Le reste de leur structure et de leur apparence peut varier encore davantage par rapport à votre archétype, selon les conditions électrochimiques que doit confronter leur organisme (taille, densité et gamme chimique de la planète), mais tous les cerveaux sont, à peu de détails près, capables de rendre les mêmes services chez toutes les créatures. Étant donné que la masse du cerveau humain a atteint une taille quasi-définitive, vos lointains ancêtres purent à peu près bénéficier de la même masse cérébrale que les humains de maintenant (le pénible côté de ce phénomène étant principalement et depuis le début supporté par la mère au moment de l’accouchement) mais l’éducation supérieure et les découvertes biologiques dont profitèrent les générations successives les conduisirent à se servir simultanément d’une proportion du cerveau toujours plus grande et mèneront vos descendants vers la découverte de tous les programmes concernant leur sixième sens, programmes dont le cerveau est génétiquement doté depuis l’origine mais qui échappe encore à la connaissance de beaucoup (trop) d’entre vous. Une chose que vos descendants apprécieront, c’est la faculté de communiquer avec toutes sortes d’animaux. Il leur sera ainsi de plus en plus évident que les animaux ont des pensées similaires aux vôtres, à part qu’ils n’utilisent pas le langage mais des images pour communiquer, y compris avec votre espèce. Certains d’entre vous ont déjà cette capacité d’envoyer et de recevoir des images avec vos frères et soeurs inférieurs, mais ils sont très rares, bien sûr.


Autrement, il y a longtemps que le végétarisme primerait partout, que les ligues pour la protection des animaux auraient gagné son combat contre les vivisectionistes et que les singes auraient remplacé la plupart des esclaves humains !

Dans dix mille ans, les réseaux neuronaux circulant à travers les cerveaux des enfants de la Terre seront, si vous ne faites pas sauter votre planète avant, dix fois, peut-être cent fois plus denses que ceux des habitants d’aujourd’hui, qui sont eux-mêmes dix fois plus denses que ceux de vos lointains ancêtres, puisqu’ils n’avaient que peu de matière fertile pour programmer concrètement ces milliards de neurones. Dans ces temps reculés, le même nombre de milliards de neurones était fabriqué par le cerveau, mais peu étaient utilisés et activés par un savoir complexe et des disciplines d’éveil intellectuel ou manuel. Or, l’espace consacré à la main dans le cortex est très important et, de ce fait, les circuits nerveux connectant la main au cerveau sont d’autant plus nombreux que cette main apprend intensément et régulièrement à pratiquer des activités nombreuses et variées. Les apprentissages intensifs de la prestidigitation, du pilotage de véhicules, des Arts martiaux et des instruments de musique, spécialement ceux qui réclament une agilité et une indépendance totale des deux mains, voire des pieds, comme l’orgue ou la batterie, sont, à cet égard, parmi les plus formateurs pour les neurones. Beaucoup d’individus pratiquant professionnellement la musique, par exemple, sont admirés pour leur faculté de conserver une jeunesse de caractère et une intelligence aiguë malgré l’accumulation des ans. Ceux qui n’auront pas reçu d’acquis se révéleront incapables de prendre le relais des neurones détruits et donc de freiner la dégénérescence cérébrale du sujet, ce qui se traduira par ce que vous appelez le “gâtisme” et qui n’est pas, dans la plupart des cas, une fatalité incontournable mais le résultat d’une paresse pour acquérir de nouvelles connaissances ou pratiquer une discipline artistique quelconque. Comme le muscle, le cerveau se bonifie par une stimulation répétée et régulière.

L’étude de l’informatique est également bonne pour la connexion des neurones entre eux, cependant, elle ne devrait pas entièrement se substituer à l’habileté travaillée du corps. La formule « un esprit sain dans un corps sain » est plus que jamais d’actualité. De plus en plus d’humains meurent prématurément d’un manque d’exercice physique. Le diabète et les accidents dus à des excès pondéraux sont en pleine expansion. Il faut y penser sérieusement. Une autre chose qu’il est utile de comprendre sur les neurones, c’est que vous en avez de 2 types : ceux qui marchent pendant la veille et ceux qui marchent pendant le sommeil. Les uns s’occupent de gérer la réalité, les autres gèrent les pensées de rêves. Quand le premier groupe est en marche, l’autre sommeille.

Chacun de vous possède une horloge interne, gérée par la glande appelée hypothalamus qui va osciller entre l’un et l’autre groupe, provoquant alternativement l’endormissement ou le réveil. Selon le choix, l’hérédité ou l’environnement de la personne, l’horloge sera réglée matinalement, pour les lève-tôt et tardivement pour les noctambules invétérés. Il faut de tout pour faire un monde, en voilà une nouvelle preuve. Par ce biais, il est même facile de se servir du cerveau comme réveille-matin.

Il est aussi possible de se régler sur plusieurs sortes de cycles de sommeil réparateur. Les navigateurs se règlent sur des cycles de récupération courts, par exemple, avec le même résultat final qu’un usager des cycles longs.

Comme pour le reste, il existe dans ce domaine 10 % de dysfonctionnement, ce qui se traduit par des insomnies quand le système déclenchant la mise en marche des neurones de sommeil est inexistant, ou des passages rapides et dangereux entre veille et sommeil, quand le programme du cycle de l’horloge interne est anormalement petit, ou enfin des grands dormeurs, lorsque ce sont les neurones de veille qui sont difficiles à réveiller. Le sommeil étant lié au système immunitaire, tout élément consistant à perturber artificiellement ce phénomène se traduira par un affaiblissement dudit système immunitaire. La sonnerie prématurée du réveil est donc en partie responsable de toutes les maladies frappant les travailleurs ou les enfants, dans la mesure où elle perturbe le cycle naturel existant entre les neurones de veille et de sommeil. De la même façon, certains sont des couche et des lève-tôt, certains sont des noctambules invétérés, et ces 2 groupes voient le lever de soleil de façon très différente.

La paresse est un droit, comme l’a bien dit Paul Lafargue, gendre de K. Marx, dans son livre sur ce sujet. De ce fait, elle engendre certains avantages, mais il y aussi un prix à payer : il est tout à fait juste et normal que les stakhanovistes du cortex aient un avantage matériel sur les feignants du bulbe. Mais l’argent seul ne fait pas le bonheur si l’on n’a pas le temps d’en jouir. La voie du milieu me paraît donc une bonne piste à explorer, dans ce domaine comme dans les autres.

Bons et mauvais génies

De temps en temps, un mutant naît parmi vous, capable de prouesses exceptionnelles aussi bien au niveau du calcul mental que de la mémoire ou d’une foule de dons artistiques cumulés comme Leonardo de Vinci, visionnaire mécaniste, alchimiste et peintre exceptionnel ou Jean-Sébastien Bach, inventeur du piano moderne et compositeur de musiques humaines parmi les plus appréciées par mes oreilles angéliques. Il faut admettre qu’entre le rock et le roll d’un côté, et le Bach de l’autre, il n’y a, pour ma part, pas photo, comme vous dites aujourd’hui. D’autres mutants, en cette fin de deuxième millénaire, démontrent des qualités d’orientation exceptionnelles pour le commun des mortels, d’autres comprennent à sept ans tout le potentiel du jeu d’échecs, d’autres encore auront des dons médiumniques ou de visions spirituelles, comme l’héroïne de Lourdes, la brave petite Bernadette, d’autres encore réussiront à connecter profondément leur cerveau avec leur coeur, comme le Dalaï lama ou toute proportion gardée, Messieurs Albert Jacquard, Robert Badinter ou Ingrid Betancourt; la liste des qualités géniales de votre espèce est longue et non exhaustive. Vos lointains descendants bénéficieront, par exemple de tous ces talents extrêmes en même temps. Il est d’ailleurs souhaitable qu’ils acquièrent tous ces nouveaux dons, car la planète dont ils hériteront aura besoin de nombreux génies pour réparer les dégâts que l’inconscience de vos générations contemporaines successives est en train de causer à l’écosystème, plus fragile que vous ne l’évaluez à première vue. Il n’est que de constater l’état où vous mettez votre couche d’ozone, vos réserves forestières et vos nappes phréatiques !

Ceci ne démontre pas, vous le concéderez, un génie spécifique. Il est évident à tout témoin spirituellement supérieur à l’Homme, que votre cerveau actuel n’est pas encore capable de trouver des solutions à toutes vos expériences d’apprentis sorciers. Beaucoup d’entre vous n’ont même pas formellement atteint l’âge de raison, ni l’Humanité, si elle est prise dans sa globalité.

Néanmoins, je vous recommande de continuer l’exploration du cerveau humain, car toutes choses que vous serez capable de découvrir à son sujet pourront vous êtres utiles dans beaucoup de domaines, principalement les systèmes de communication entre les êtres et les ordinateurs. Vous n’arrêterez pas le progrès pour peu que vous arriviez à éviter que le progrès ne vous arrête. Une science sans conscience, par exemple, pourrait se révéler déterminante pour ce cas de figure. Des codes déontologiques se mettent peu à peu en place dans ces milieux et je l’approuve totalement, sauf dans le domaine génétique, où une trop grande frilosité pourrait se révéler handicapante en ce qui concerne l’amélioration biologique de votre espèce. Sachez qu’elle est souhaitable car souhaitée par vos créateurs concepteurs.

Au nom de quoi, en effet, vous priveriez-vous de l’opportunité d’avoir des enfants avec un corps plus résistant aux maladies, une mémoire infaillible, une grande espérance de vie et une adresse redoutable, tous éléments contrôlables génétiquement ? (voir aussi à “gène”).


À notre époque, il n’est plus possible de laisser le cerveau décider seul de la conduite de vos affaires, dans la mesure où il est partiellement déréglé par la vie imparfaite que vous vivez et le sang impur qui le traverse à cause de toutes les toxines que vous ingurgitez en mangeant, buvant, fumant, respirant….

Le cerveau peut se révéler être votre pire ennemi si vous croyez tout ce qui émerge à la surface de vos pensées. Mais qu’est-ce qu’une pensée ? — C’est une entité vivante d’une nature plus subtile que la matière, ce qui la rend invisible mais non inexistante. La preuve : tout le monde pense et c’est grâce aux pensées que l’on peut communiquer, même entre hommes et anges ou entre animaux et hommes. Comme tout être vivant, une pensée a une naissance, un développement et une fin. Pour vivre, elle a autant besoin d’être alimentée qu’une plante verte d’être arrosée. Voici donc le secret pour ne jamais tomber dans le piège de l’obsession et de la folie, sujets traités au paragraphe suivant. S’il vous semble qu’une pensée naissant dans votre esprit n’est pas conforme à ce que vous avez entendu dire cela et là sur le bien par rapport au mal (les dix Commandements de Moïse, votre propre voix intérieure, etc.,) il vous suffit de ne plus revenir dessus, penser à autre chose; cette pensée mourra d’elle-même, faute d’être alimentée. Autre exemple : vous avez de temps à autre des pensées qu’on pourrait qualifier de perverses (pensées sadomaso, d’expérience homosexuelle, de viol ou autres fantasmes imaginaires). Inutile de nier car nous, anges, entendons et voyons vos pensées si nous le voulons et plus d’une fois, il nous faut détourner et notre regard et notre attention, tellement ce qu’on y voit est traumatisant pour nos âmes sensibles…

Bref, si ces pensées vous importunent quelque part, sachez que plus vous y penserez, plus vous les alimenterez, ces indésirables pensées et plus elle prendra donc de la vigueur, comme un bébé bien nourri qui gonfle presque à vue d’oeil. De fantasme, elle passera bientôt à l’obsession puis finalement au passage à l’acte, souvent décevant, d’ailleurs, d’après nos observations anthropologiques sur votre espèce particulièrement complexe. Pour se débarrasser de pensées gênantes qui pourraient, le cas échéant, conduire à perpétrer des actes regrettés par la suite ou causer des problèmes embarrassants, il suffit “simplement” de faire attention à ne pas alimenter ces tendances, en pensant systématiquement à autre chose, par exemple.

Les pédophiles et les pervers feraient bien de s’ouvrir à la compréhension de ce processus et de s’en rendre maître avant que de passer à un acte capable de détruire autant la vie de leurs victimes que la leur propre. Cet exercice paraît difficile, tellement vous n’avez pas l’habitude de contrôler vos pensées à la source, seule technique, pourtant, susceptible de vous libérer du côté obscur que tout humain porte en lui, comme le cancer au niveau matériel. Mais le yoga ou n’importe quelle autre technique martiale, pourra vous aider à y arriver, et de plus en plus facilement. Visualisez bien les pensées comme des entités vivantes et traitez-les comme telles : si elles sont indésirables et contraires à la logique de bonté, chassez-les de votre tête car elles viennent probablement du canal 666. Si elles sont désirables et conformes à l’esprit de l’Évangile, alors nourrissez et chérissez-les, car le canal 888 est sans doute leur source. Donc, ce cerveau, qui a cette magnifique et mystérieuse faculté de donner naissance à des pensées, n’est un outil fiable que s’il a été, dès sa prime jeunesse, correctement programmé par les parents, le système éducatif et la société, puisqu’il est quasiment vierge à la naissance, ayant très peu d’inné mais une facilité à stocker de l’acquit pendant des décennies, principale différence avec les animaux, dont la plupart montre un cerveau qui sature assez vite. Il va de soi que si un enfant n’était pas élevé dans ces bonnes conditions (standard humain), perdu dans une forêt très jeune et élevé par des animaux, par exemple, le beau potentiel génétique résidant dans son cerveau ne pourrait pas s’exprimer, faute d’un langage conséquent. La culture et un vaste vocabulaire sont donc deux éléments incontournables, quant à la possibilité pour l’Homme de recevoir le programme le plus à même de stimuler les meilleures cellules de son cerveau et ainsi développer considérablement son intelligence, tant intellectuelle que spirituelle.

Système éducatif à parfaire

Comme toujours sur une planète décimale, 10 % est entre autres le nombre de dyslexiques qui naîtront à chaque génération. Ce nombre est suffisamment important pour que quelque chose soit fait spécialement pour eux à l’intérieur des structures de votre éducation nationale; pourtant, d’après mon dossier sur ce sujet, aucune formation pédagogique spécifique n’est prodiguée, aucun projet d’en créer une n’est à l’étude. Cela me parait être une lacune grave, dans la mesure où de ce fait, 30 à 40% de l’ensemble des enfants dyslexiques français, mais par ailleurs complètement normaux, verront leur vie professionnelle gâchée à vie parce que l’école n’aura pas su les instruire en fonction de leur handicap, pourtant facilement diagnostiqué et parfaitement contournable à l’heure actuelle par des techniques éprouvées. Pour mémoire, ce défaut du cerveau, cette case génétiquement manquante va provoquer une césure entre le “graphem” et le “phonem”, c’est-à-dire entre l’écrit et l’oral. La dyslexie va empêcher le patient de pouvoir visualiser les mots qu’il veut écrire, et l’orthographe en sera désastreuse, provoquant les foudres des parents et des professeurs qui croient (à tort) que cet enfant est un peu limité intellectuellement, alors que ce n’est qu’une casemanquante de naissance et héréditaire, comme les dégâts que pourront faire trop d’alcool sur le patrimoine génétique héréditairement transmissible. Pourtant, ce handicap n’est absolument pas le signe d’une limitation intellectuelle, puisqu’on retrouve chez les gens ayant marqué leur époque, 10% de dyslexiques ayant pu néanmoins traiter et amortir leur handicap; voyez plutôt qui figure dans la liste des dyslexiques : Einstein, Edison, Michel-Ange, Churchill, Roosevelt, JF Kennedy, Steven Spielberg, John Lennon…


Correctement programmé signifie que son propriétaire a reçu la dose d’amour idoine, un enseignement philosophique et des disciplines d’éveil artistique mettant en exergue les valeurs ayant servi à élaborer l’organisation universelle, à savoir : respect, courage, loyauté, harmonie, beauté, bonté…

Par contre, si le cerveau a été corrompu par un programme défectueux, parce que famille, société et systèmes scolaires sont eux-mêmes défectueux, les 10 % utilisés par son propriétaire lui serviront surtout à faire n’importe quoi, car il y a le meilleur et le pire dans cette machine potentiellement merveilleuse mais également capable de pensées monstrueuses, comme votre monde le montre hélas à chaque seconde. Ce n’est qu’une machine.

Le poste de commande de cette machine se trouve à l’intérieur, mais n’est pas cette machine. La personnalité qui se trouve être dans le poste de commande peut-être vous-même, mammifère évolué, ou vous-même, mammifère évolué spiritualisé volontaire, ou enfin vous-mêmes, mammifère évolué manipulé par un ange déchu.

Il est donc impératif que votre conscience et votre coeur connaissent la Loi divine, sachent dominer le cerveau et que ce dernier soit entraîné à obéir à votre moi cosmique synchronisé avec cette Loi.


Alors seulement pourrez-vous prendre votre envol en toute sécurité et atteindre les sommets d’intelligence où ce merveilleux instrument est capable de vous hisser. L’intérêt des disciplines spirituelles d’éveil de la conscience réside dans le fait qu’elles servent à programmer votre cerveau avec le meilleur des logiciels : celui conçu dans Son infinie sagesse par votre Créateur céleste et dupliqué à l’envi. Un des éléments qui a été bien conçu à l’origine pour faire au mieux fonctionner votre cerveau est le rire, et vous pourriez l’utiliser plus systématiquement. En effet, par la réaction de vos muscles zygomatiques et de votre glande hypothalamus, le rire développe, entre autres effets agréables, la prolifération de certaines hormones dont la structure est proche de la morphine, les endorphines. Il y a en règle générale quelque part dans votre cerveau toutes les substances chimiques naturelles appelées « drogues » ou « produits dopants » à l’extérieur lorsqu’elles sont artificiellement obtenues. C’est ainsi qu’actuellement, certains de vos sportifs professionnels se voient accusés de dopage alors qu’ils sont innocents…

Plusieurs corps en un

Je reviendrai dans d’autres parties du livre au mode d’emploi que je vous recommande concernant le bon fonctionnement de votre corps physique grâce à certaines musiques, nourritures et exercices de yoga…

À l’intérieur de votre corps physique, vous avez un corps astral, qui se dissocie du premier pendant vos périodes de rêve inconscient et se détachera définitivement du corps physique dès que ce dernier aura cessé tout mouvement de rotation vitale. Le corps astral humain est indestructible puisque c’est le corps lumineux de votre âme dont Dieu Lui-même est l’une des deux composantes.

Mais dans chaque dimension traversée lors du longuissime périple qui vous amènera en définitive devant les portes du Paradis, (qui, soit dit en passant, ne sont pas gardées par Saint Pierre, puisque celui-ci vit en fait actuellement une belle carrière de descendeur sur votre planète, à l’intérieur d’un récepteur humain fusionné), vous acquerrez un corps tissé de l’énergie dominante de la dimension en question. Plus vous vous rapprocherez du but édénique, plus votre véhicule de fonction se rapprochera de la nature de votre corps astral. Quand les deux ne feront définitivement plus qu’un, cela signifiera que vous serez enfin capable de vivre dans la seule dimension entièrement détachée du Temps et de l’Espace, j’ai nommé l’île flottante du Paradis central. Son influence universelle est si intense que toutes les boussoles de tous les mondes habités de tous les sept cent mille univers locaux déjà créés indiquent infailliblement sa direction !


Dans le corps, certains d’entre vous (10 % environ, qu’on retrouve en général parmi les sourciers, les guérisseurs à mains nues et les magnétiseurs, qu’ils l’ignorent ou non), ont des cristaux infiniment petits qui circulent dans leur sang, chargés de les aider à trouver ce qu’ils cherchent.

Votre corps est comme un pays, avec ses réseaux routiers (le système nerveux), sa capitale (le coeur), ses villes de province (les organes annexes), son gouvernement (le cerveau), son Armée (le système immunitaire), son industrie chimique (le foie, les poumons…) et les habitants, beaucoup d’habitants (soixante milliards de cellules). Tout peut-être géré selon ces critères, y compris sa relation avec le « pays » voisin immédiat, allié ou ennemi, selon les circonstances.

Pour que le réseau routier reste fluide, une politique de nourriture saine et dégraissée s’impose; pour que la capitale ne suffoque pas par la pollution, les véhicules doivent tous être bien réglés.

Pour que les villes de province profitent de l’aura de la capitale, il faut que cette capitale marche au mieux, sinon le malaise se propage; pour que le gouvernement fasse un bon travail, il faut que ses composants soient eux-mêmes de bons travailleurs, sans défauts particuliers et que le pays qu’ils ont en charge ne soit pas secoué de révoltes et de rebellions coûteuses; enfin l’Armée de ce pays doit obéir au gouvernement qui doit en retour la nourrir correctement afin qu’elle soit au faîte de ses possibilités en cas d’agression extérieure. Par une bonne politique diplomatique, le gouvernement peut préserver son pays de l’invasion de sérieux ennemis et éviter à son Armée une cuisante défaite. Il peut, par une bonne autodiscipline, respecter le bon fonctionnement de son réseau routier et financer le développement de ses préfectures provinciales. Apprenez à acquérir des qualités de chef d’État en commençant par commander votre propre corps-pays. La solution est dans la voie du milieu, comme toujours. De même, vous pouvez considérer que la France, ou tout autre pays où vous vous trouvez en lisant ces lignes est comme un corps humain et qu’il doit être gouverné en fonction de cette analogie, quoiqu’un peu allégorique. Mais la façon incroyablement tarabiscotée dont sont gérés actuellement les pays développe comme un cancer avec ses métastases. Ce n’est pas un traitement simple qui peut venir à bout de cette maladie, et plus on attend dans ce type de pathologie, moins les chances de guérison sont prévisibles. Un des secrets, à peine connu encore du grand public, c’est l’importance pour l’Homme d’avoir un système intestinal régulièrement nettoyé. J’attire votre attention sur le fait que 95 % de toutes les maladies possibles se développent au préalable dans l’intestin, à cause de la fixation sur ses parois de matière fécale très toxique et corrosive, porteurs de millions de bactéries et de bacilles divers ayant échappé aux sucs gastriques et pouvant se développer tout à loisir jusqu’au seuil critique où vous allez ressentir les premiers symptômes d’anomalie, spécialement les mangeurs de viande (pardon d’en parler, mais cette information est trop importante pour que je puisse considérer ce sujet scatologique comme tabou).

Pour résorber votre déficit de coûts de santé, il suffirait qu’entre dans vos moeurs l’utilisation d’une nourriture fibreuse capable de nettoyer consciencieusement les parois des intestins. Pour ce faire, il existe toute une gamme de produits céréaliers performants dans ce domaine particulier du transit intestinal. Le roi de ces produits est hélas très méconnu chez vous, puisqu’il ne se trouve que dans des officines d’herboristerie, discipline semblant disparaître du paysage. Son nom : Plantaginaceae Plantago Ovata, aussi connu sous le nom de ‘Psyllium’.



————————————

Autres Messages de l’Ange : Sommaire

À suivre… Dalaï Lama

Nouveauté

Source : http://terrenouvelle.ca/Messages

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source.

Print Friendly, PDF & Email

Articles similaires

Recevez la Newslettter

Vous souhaitez être informés des bons plans, découvrir les meilleurs articles du réseau Elishean et recevoir des conseils pour optimiser l'Ascension. C’est très simple, inscrivez-vous...

Votre aide est importante…

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Ma dernière vidéo

Articles Phares

Suggestion Amazon