Nouveaux Enfants

Nouveaux enfants – 1 Les indigos

indigo1Qui sont les enfants Indigos ?

Les Indigos sont des êtres dont l’âme aurait été spécialement préparée sur une base située dans l’enveloppe éthérique de l’une des lunes de Jupiter, avec pour mission de venir s’incarner à notre époque et d’élever le niveau vibratoire de la race humaine en vue de l’Ascension.

Dans les années 1980, on parlait essentiellement « d’enfants Indigos », car les premières âmes sensées provenir de cette base-école jupitérienne, à laquelle certains médiums ont attribué le nom « d’Ipolodic », n’ont commencé à s’incarner sur notre planète en nombre relativement important qu’à partir des années 1970. Quelques pionniers les avaient cependant précédés, parmi lesquels Marc Angélidès cite l’astrophysicien Jean-Pierre Petit et le philosophe Michel Serre.

Depuis l’entrée dans le nouveau millénaire, notre planète accueille des Indigos en nombre considérable, et la majorité des nouveaux-nés semble aujourd’hui liée à la Famille Indigo (qu’il ne faut d’ailleurs pas confondre avec la Famille Cristal). Les médiums les reconnaissent bien sûr d’abord à la prééminence de la couleur indigo au niveau de leur aura.

L’indigo est une nuance intermédiaire entre le bleu et le violet, qui tourbillonne intensément dans leur champ énergétique. Les Indigos, avant de s’incarner, ont travaillé sur Ipolodic à développer en eux la spiritualité, l’idéal de paix, de fraternité et de vérité, qui sont des attributs jupitériens liés à la couleur bleue, en même temps que l’Amour impersonnel et altruiste, l’esprit d’entraide, de solidarité et de sacrifice qui sont liés kabbalistiquement à Iésod, la Sphère de la Lune correspondant à la couleur violette. N’allons d’ailleurs pas croire que les Indigos aient une prédilection pour cette couleur au niveau de leur habillement ou de la décoration de leur cadre de vie ; la plupart du temps, ils rechignent à porter des vêtements bleus ou violets, parce que leur aura en est saturée et que les couleurs de nos vêtements sont en quelque sorte une nourriture pour nous. Ils auront donc une tendance naturelle à s’orienter vers les couleurs complémentaires : le jaune et le orange. On peut ainsi dire que la fameuse « Révolution orange » de 2004 en Ukraine fut en réalité un mouvement d’inspiration et de vibration Indigo.


Il est vraisemblable que le séjour des âmes Indigos sur la base éthérique d’Ipolodic dure beaucoup plus longtemps que celui des âmes humaines « ordinaires » sur les plans subtils durant le cycle de leurs réincarnations successives. Les âmes non libérées de leur karma ont en effet tendance à se réincarner rapidement et à saisir toutes les opportunités d’incarnation sur la Terre, dès qu’elles se présentent. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle l’hérésie matérialiste a pu se développer aussi facilement au cours des siècles passés, certains en arrivant même à supposer que la vie ne puisse exister que sur notre planète et dans notre seule dimension de vie.

Le long séjour des âmes Indigos sur Ipolodic les aurait ainsi amenées à se préparer intensivement à la mission qui est la leur aujourd’hui : aider l’humanité à réaliser sa transition vers la Nouvelle Époque, vers ce que certains ont appelé « l’Âge d’Or ».

Voici les trois principales qualités qui, selon certains médiums, correspondent à des acquis des âmes Indigos au cours des Initiations sur Ipolodic :

1) La reliance ou la connexion au Guide. Cela signifie : être capable de vivre consciemment le lien avec notre Conscience Christique, Solaire, avec la Matrice universelle qui permet de connaître intuitivement (sans avoir besoin de recourir à des livres) les lois spirituelles, ésotériques et métaphysiques qui régissent les différents mondes et les différents plans de la Création.

2) L’acceptation du Service. Cela signifie demeurer intègre en toutes circonstances et n’accepter aucune compromission par rapport à l’engagement au service d’un idéal élevé. Cela signifie aussi ne pas changer de direction en fonction des pressions, des menaces, des agressions ou des perspectives de récompense de quelque nature que ce soit.

3) La reconnaissance de l’Amour universel en tant que Principe de Vie. Cela signifie être constamment en quête d’harmonie, de fraternité, et aimer tous les êtres et toutes les créatures, qu’ils soient de nature angélique, humaine, animale, végétale ou minérale.


Les enfants Indigo sont les précurseurs du grand changement. Ils sont venus pour briser certains schémas qui s’opposent à l’éveil de la conscience. Ils sont venus pour briser les systèmes basés sur la peur et le contrôle. Ce sont vraiment des « révolutionnaires » dans l’âme, au sens le plus noble du terme, car ce sont eux qui ont pour mission de rétablir le courant de l’évolution sur notre planète.

Mais contrairement à une idée répandue dans certains cercles spirituels, et n’en déplaise à certains parents, les enfants surdoués ou hyperactifs ou encore ceux qui manifestent un intérêt précoce pour certains domaines jusqu’ici réservés au monde des adultes, ne sont pas nécessairement tous des Indigos.

Lee Carroll et les enfants Indigo

La longue citation ci-après, extraite de la préface du tome 9, paru en 2007, de la série « enseignements » de Kryeon, explicite la pensée de Lee Carroll à propos des enfants Indigo. Ce texte permet de montrer le décalage qui existe, sur ce thème, entre la conception de la source Kryeon/Carroll et les développements de ce même sujet, parfois négatifs, impulsés par d’autres personnes. Lee Carroll commence par évoquer le premier livre que lui et Jan Tober ont rédigé sur les enfants Indigo : 

« Nous y relations un phénomène que nous avons cru observer chez les enfants de la planète. Selon nous il s’agit là d’une nette évolution de la conscience humaine et, effectivement, ce phénomène fut validé plus tard par Kryeon (tome IV : « Partenaire avec le Divin« , Ariane Editions). Nous avons inclus dans ce livre plusieurs témoignages d’animateurs de groupe et de personnes compétentes, afin d’appuyer nos dires. Nous voulions démontrer que le phénomène était bien réel et qu’il pouvait intéresser autant les parents que les enseignants. 

Ce livre sur les enfants indigo n’était toutefois pas un ouvrage canalisé. Nous y avons fait intervenir plusieurs professionnels de l’éducation qui constataient l’existence du phénomène dans le développement de l’enfant et l’évaluaient, dont notre bonne amie Doreen Virtue.

Nous y rapportions qu’une femme nommée Nancy Tappe était atteinte de ‘‘synesthésie’’, un trouble du cerveau qui l’amenait à classer les gens par catégories, selon la couleur qu’elle voyait autour d’eux et qui correspondait étrangement à un certain type de personnalité. Elle avait écrit le livre ‘‘Understanding Your Life Through Color’’ (‘‘Comprendre notre vie par les couleurs’’), maintenant épuisé. Pendant des années elle a dirigé de captivants ateliers où son talent se révélait clairement, alors qu’elle utilisait son anormalité au profit de tous. 

La synesthésie existe réellement.

Il s’agit d’une condition neurologique par laquelle deux ou plusieurs sens sont associés. Les perceptions sont donc grandement affectées (http://web.mit.edu/synesthesia/www). Nancy nous racontait que lorsqu’elle mangeait certains aliments (des pois, par exemple) elle ‘‘goûtait des triangles’’. C’est ainsi qu’elle décrivait ses perceptions anormales. Son trouble lui procurait toutefois l’avantage de voir de la couleur autour des personnes. Nous aurions bien aimé dire aux gens qu’elle voyait là l’aura spirituelle, mais ce n’était pas le cas. Il s’agissait peut-être d’un champ électromagnétique interdimensionnel, mais comment l’affirmer ?

Les auras spirituelles obéissent également à un système de couleurs et possèdent des caractéristiques connues et acceptées depuis des années par les médiums chevronnés. Les couleurs perçues par Nancy ne correspondaient pas du tout à ce système ; de toute évidence elles étaient provoquées par ses perceptions anormales, dont la cause était connue. Autrement dit Nancy ne voyait rien de psychique. C’était plutôt quelque chose de physique accru par son trouble neurologique. 

Dans les années 1990 un scientifique russe nommé Vladimir Poponin prouva expérimentalement que l’ADN était entouré d’un champ dont on ignorait l’existence auparavant. En outre il fut démontré, au cours d’expériences contrôlées, que ce champ donne à la lumière des structures précises, ce qui indique qu’il s’agit d’un champ intelligent, possiblement quantique. Il est peut-être lié à ce que voit Nancy, mais, encore une fois, nous n’en savons rien. On possède cependant de plus en plus de preuves scientifiques de l’existence de quelque chose de visible et de mesurable autour des êtres humains, à la fois dans la tridimensionnalité et au niveau quantique, et cela n’a absolument rien à voir avec le nouvel âge. 



On devrait donc classer la vision anormale de Nancy non comme celle d’un médium, mais plutôt d’une personne dont une défectuosité du cerveau lui procure une perception accrue. Elle peut voir ‘‘les couleurs de la vie’’. 

Il y a quelques années elle a commencé à voir une couleur humaine qu’elle n’avait jamais vue auparavant.

C’était l’indigo, et seuls les nouveaux enfants venus sur la planète en étaient entourés. Elle les nomma donc ‘‘les enfants indigo’’.

Des études subséquentes ont démontré que ces enfants possédaient aussi des types de personnalité inhabituels, et c’est sur cela que furent basés les deux livres que Jan et moi avons écrits sur les enfants indigo. Le phénomène correspond parfaitement à un message de Kryeon daté de 1989, lequel révélait la venue d’une nouvelle conscience sur la planète. 

Ces dernières années Nancy n’a pas vu de nouvelles couleurs autour des enfants. Bien qu’on ait réparti en plusieurs catégories ces enfants d’une nouvelle conscience, nous croyons fortement qu’ils sont tous indigo, tels que perçus par le cerveau synesthésique de Nancy.

Un enfant indigo est donc un être d’une nouvelle conscience planétaire, ce qui inclut tous ceux que l’on désigne sous différents noms dans les myriades de livres portant sur les divers types de nouveaux enfants. Si ce n’était pas le cas Nancy verrait aussi d’autres couleurs, mais elle n’en voit pas. Voilà ce que je désirais d’abord clarifier. 

Comme de nombreux lecteurs sont déjà familiarisés avec ce sujet, je me permets de m’y attarder ici. Je dois aussi vous prévenir de quelque chose dont il vous faut être au courant.  

Depuis 1999 ce que nous avons écrit au sujet de ces enfants a été vérifié par un très grand nombre de personnes partout dans le monde. On a vendu près d’un demi-million d’exemplaires des « Enfants indigo » ,   qui fut traduit en une vingtaine de langues. Ce livre a donc fait son chemin ! Evidemment nous avons été la cible de critiques cinglantes laissant entendre que nous avions l’esprit dérangé. (Mais nous avons l’habitude !) 



Il y eut ensuite toute une floraison d’ouvrages sur le sujet, des livres vraiment bien écrits et qui furent très utiles aux parents comme aux enseignants. On en trouve quelques-uns dans notre site des enfants indigo (www.indigochild.com ). Ils furent suivis du film « Indigo« , puis du documentaire « Indigo Evolution » (auxquels nous ne sommes aucunement associés). Beaucoup d’argent fut investi dans la promotion de ces œuvres, de sorte que le sujet des enfants indigo se retrouva dans les grands médias. Ajoutons à cela tous ceux qui ont suivi le mouvement dans le seul but d’en profiter financièrement (sans le moindre intérêt pour ce sujet ni pour nos enfants), et nous avons là un beau cirque ! 

Il y eut un article dans le « New York Times » et un autre dans « USA Today ». Il s’agissait surtout d’articles promotionnels (soumis par des agences publicitaires), mais il fallait quand même qu’y soit expliqué ce que sont ces enfants. En outre le sujet fut traité à CNN et à Good Morning America ! Nous avons également enregistré plusieurs émissions de stations de télévision locales ayant produit leur propre reportage, dont Houston, au Texas, et une filiale de Fox en notre ville de San Diego.  

Il y eut même un épisode de la série policière CSI (Crime Scene Investigation – en français : « Les Experts »), dont l’un des personnages avait un ‘‘enfant indigo’’ (sans blague, CSI !). Naturellement il s’agissait d’un enfant difficultueux auquel le scénario donnait un rôle clé dans un complot d’assassinat. (Soupir.) 

On pourrait penser que nous étions très heureux de voir ainsi le sujet des enfants indigo devenir aussi populaire, mais nous en étions plutôt horrifiés !

En cours de route il est devenu prétexte à toutes les divagations médiatiques possibles sur le nouvel âge. On a dit de ces enfants qu’ils étaient ‘‘tous psychiques’’, qu’ils sauveraient le monde et qu’ils avaient tous une aura bleu foncé ! Mais comment donc en était-on arrivé là ? Non seulement c’était absolument faux, mais le phénomène se trouvait ainsi relégué dans la catégorie des sornettes, ce qui enlevait toute crédibilité à un sujet méritant d’être étudié sérieusement au bénéfice de nos enfants ! 


Des milliers de parents et d’éducateurs désirent des informations substantielles et fiables afin de savoir comment agir avec ces enfants. Dans toute l’Amérique les employés des garderies attestent que nos enfants changent.

Les professionnels de la santé commencent enfin à s’interroger sur les raisons pour lesquelles le TDAH (trouble du déficit d’attention avec ou sans hyperactivité) semble maintenant endémique. On a créé de merveilleux sites Internet fournissant de précieuses ressources (www.childrenofthenewearth.com ). Et pourtant le sujet est constamment dénaturé par les médias, qui parlent d’enfants superpsychiques qui connaissent leurs vies antérieures, possèdent un ADN différent de celui de tout le monde et ont une aura bizarre. Les gens de la presse s’en amusent beaucoup, et leurs reportages, de quelque publication prestigieuse ou grand réseau de télévision qu’ils émanent, sont empreints d’ironie. Ils manquent autant de respect que de compréhension et sont dramatisés à outrance. 

C’est pourquoi Jan et moi avons décidé d’écrire un troisième livre sur les enfants indigo, et ce, afin de faire le point sur toutes les absurdités énoncées à leur sujet et d’apporter des solutions pratiques aux problèmes de nos enfants qui changent. Nous espérons vivement qu’il n’est pas trop tard pour renverser le courant. Nous voulons que vous le compreniez bien, vous aussi, et que vous le fassiez savoir à votre entourage, particulièrement si vous avez des amis qui ont besoin d’aide pour leurs enfants. Les médias induisent la population en erreur. Heureusement notre nouveau livre fournira beaucoup d’informations, de ressources et de références professionnelles pour remettre le sujet sur la voie de l’intégrité et de la vérité, ce qui n’était pas le but de ceux qui l’exploitaient pour ‘‘faire du fric’’. »  


Nouveauté

lee carrollLe « troisième livre » sur les enfants indigo, évoqué par Lee Carroll dans cette citation, a été publié en France, en 2009, aux éditions Exergue, sous le titre : « Les enfants Indigo – Dix ans après«    . 

© Elishean

Print Friendly, PDF & Email

Articles similaires

Recevez la Newslettter

Vous souhaitez être informés des bons plans, découvrir les meilleurs articles du réseau Elishean et recevoir des conseils pour optimiser l'Ascension. C’est très simple, inscrivez-vous...

Votre aide est importante…

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Articles Phares

Suggestion Amazon