BLACK PROGRAM Les "Dulce Papers"

Les « Dulce Papers » Chapitre 27 – Dulce et les dossiers secrets d’un employé des services secrets américains

Les informations suivantes ont été publiées par Jefferson Souza, un contact qui a eu des rencontres répétées avec les Lyriens de Vega, qui selon Souza sont similaires en apparence aux « Orientaux à la peau foncée » de l’Inde. Souza affirme également avoir eu des contacts avec des humains d’apparence scandinave de Iumma ou Wolf 424 [le peuple Ummo].

Les deux cultures utilisent une énorme base de la  » Fédération  » située dans un vaste système de cavernes profondément sous la région de la Vallée de la Mort – Panamint Mts. en Californie.

En fait, plusieurs groupes de la Fédération utilisent la base selon Souza, qui contient des zones entières spécifiquement conditionnées avec les diverses conditions gravitationnelles, atmosphériques et environnementales nécessaires pour répondre aux besoins des divers visiteurs et dignitaires de la Fédération.

Les Indiens Paihute du sud-ouest des Etats-Unis affirment qu’une race grecque ou de type égyptien a d’abord colonisé les cavernes massives des Monts Panamint il y a des milliers d’années [une source affirme que la base a été établie vers 2500 avant J.C., ce qui est d’ailleurs environ 600 ans après les débuts de l’essor de la culture intellectuelle égyptienne] lorsque la Vallée de la Mort faisait partie d’une mer intérieure reliée à l’océan Pacifique.

Lorsque la mer s’est asséchée, ces gens – qui étaient décrits comme portant des robes fluides drapées sur une épaule, des bandeaux de tête retenant leurs longs cheveux foncés et une peau dorée au bronze – ont commencé, par nécessité, à développer leur savoir et leur intellect collectifs et, peu après, ont commencé à construire des  » canoës volants argentés « . Au début, ces machines volantes possédaient des ailes, étaient relativement petites et volaient avec un mouvement plongeant et un fort bruit de  » ronronnement « . Au fil du temps, les bateaux sont devenus sans ailes, ont pris de l’ampleur et volaient de plus en plus doucement et silencieusement.


Finalement, ces gens, les HAV-MUSUVS, ont déplacé leur civilisation dans des cavernes encore plus profondes qu’ils avaient découvertes plus loin sous terre, et ont commencé à explorer les planètes voisines et éventuellement d’autres systèmes stellaires alors que leur propre explosion technologique commençait à affiner chaque aspect de leur société.

Ces Hav-musuvs ont apparemment eu des voyages interplanétaires ou interstellaires pendant 3000-4000 ans depuis qu’ils ont développé leurs premières machines volantes. Pourraient-ils avoir été l’une des nombreuses civilisations indigènes-terraniennes d' » astronautes antiques  » qui auraient colonisé la Lyre et d’autres systèmes?

L’histoire des Panamints a été racontée par un Indien Navaho du nom d’Oga-Make, qui l’a à son tour entendue d’un ancien médecin Paihute.

Qu’en est-il de la référence de Souza aux Vegans, qui sont similaires en apparence aux Indiens de l’Est?

Je crois que l’Inde est une clé majeure pour comprendre l’histoire perdue de notre planète. Les anciens textes védiques parlent de vaisseaux volants appelés « viminas » ainsi que de la technologie nucléaire qui y était utilisée par les anciens. L’hindouisme est arrivé en Inde à la suite de l’invasion pré-nordique des Aryens par le Nord [la région de Gobi].

Certains chercheurs insistent sur le fait que les Mayas ET les Égyptiens étaient à l’origine des navigateurs venus de l’Inde, ce qui explique peut-être la similitude de l’architecture et de leurs progrès en médecine, en astronomie, en mathématiques, etc.


L’ethno-archéologue suisse Yves Naud cite également des textes indiens anciens qui affirment que les dirigeants de l’Inde ancienne ont plus tard collaboré avec des sociétés intellectuelles grecques secrètes dans le développement de vaisseaux aériens.

Ainsi, les « Hav-musuvs » peuvent avoir été des représentants de l’une ou l’autre de ces cultures [Nordiques-Aryens, Indiens de l’Est, Egyptiens, Mayas, Grecs] ou d’une combinaison de cultures. Cependant une chose est certaine, seulement une TRÈS PETITE portion de la vraie histoire de la planète terre, au moment de cette écriture, peut être trouvée dans les manuels historiques standards.

Jefferson Souza affirme que les révélations suivantes sont tirées des notes personnelles et du journal intime d’un scientifique qui a été chargé par le gouvernement américain, sur une période de plusieurs années, de visiter tous les sites d’accident, d’interroger les formes de vie extraterrestres capturées et d’analyser toutes les données recueillies dans le cadre de cette entreprise.

On a fini par découvrir que cette personne avait gardé et conservé des notes personnelles sur ses découvertes et qu’il était donc prévu qu’elle soit licenciée… ce à quoi elle a échappé de justesse. Après 33 ans d’enquête, il est entré dans la clandestinité en 1990 :

[LE] PROJET BLUE PLANET : RECHERCHE TECHNIQUE SUR LES ALIENS
– 25 CAMP WESTCHESTER ; BUREAU DE RECHERCHE CENTRAL #3
DES FORMES DE VIE EXTRATERRESTRES. CODE : ARAMIS III – ADR3-24SM
SECTION : LA BASE DULCE. CODE : J.B.III

Le matériel suivant provient de personnes qui connaissent l’existence de la base souterraine de Dulce.

Ce sont des gens qui ont travaillé dans les laboratoires, des personnes enlevées et emmenées à la base, des gens qui ont aidé à la construction, des membres des services de renseignements [NSA, CIA, etc. Cette information est destinée à ceux qui s’intéressent sérieusement à la base de Dulce. Pour votre propre protection, nous vous conseillons de faire preuve de « prudence » lors de vos recherches sur ce complexe. Une enquête en cours faite par J.B. III, [code]…

(Note : L’auteur cite sans doute certains des écrits d’un chercheur et ami de votre serviteur, qui a été au centre même des enquêtes sur Dulce et a rencontré Thomas Castello personnellement. J.B. III serait « Jason Bishop III » – Branton)

C’EST LA PLANETE DE QUI? – Ces extraterrestres spécifiques [Gris, Reptiloïdes] se considèrent comme des Terrans indigènes. Ils sont d’une race ancienne, descendants d’une espèce reptilienne humanoïde… Ce sont des agents mercenaires manipulateurs peu fiables d’une autre culture extraterrestre, celle des « Draco », qui retournent sur Terre – qui était leur ancien avant-poste avant l’arrivée des premiers Terriens – pour essayer de l’utiliser comme zone de transit, ce qui n’est pas facile du tout car cela fait que les cent soixante-dix [170] autres espèces extraterrestres veulent leur part des secrets de Métagenèse.

(Note : Ces 170 sont dans la plupart des cas des sous-espèces diverses des espèces de racines humanoïdes et reptiloïdes, bien que diverses autres espèces trans-dimensionnelles visitent également la terre, comme les ‘Insectoïdes’, etc. Cela comprend également diverses espèces humanoïdes et reptiloïdes qui sont le produit de l’intégration génétique avec diverses formes de vie  » animales  » bizarres. Le méta-gène est un gène consanguin chez les humains sur Terra résultant du mélange de diverses cultures sur le monde  » mère  » ou  » genèse « , une anomalie génétique qui peut produire des caractéristiques et des capacités extraordinaires chez les individus, leur permettant d’accomplir ce qui serait considéré par de nombreux ET comme des exploits physiques et psychiques extraordinaires. – Branton).


Mais, ces cultures extraterrestres sont en conflit sur la question de savoir qui va suivre l’agenda de cette planète.

Pendant ce temps, le contrôle mental est utilisé pour maintenir les humains en place, artificiellement bien sûr, surtout depuis les années quarante. Le complexe de Dulce est une base commune du gouvernement américain et des Aliens. Ce n’est pas la première construite avec les Aliens, et d’autres sont situées dans le Colorado, le Nevada, l’Arizona, l’Alaska, etc…

Le DAM NAVAJO est une source principale d’énergie électrique conventionnelle, la deuxième source étant ELVADA [qui est également une entrée souterraine de la base de Dulce].

NOTE : Si RAND est la mère des « Think Tanks », alors la « Fondation Ford » doit être considérée comme le Père. Le secret de Rand ne se limite pas aux rapports, mais s’étend parfois aux conférences et aux réunions. À la page 645 du Project Rand, compte rendu du Symposium sur la construction souterraine en profondeur de mars 1959, on peut lire

« Tout comme les avions, les bateaux et les automobiles ont donné à l’homme la maîtrise de la surface de la Terre, les tunneliers lui donneront accès au monde souterrain. »

(NOTE : Le numéro de septembre 1983 de OMNI, page 80, présente un dessin en couleur du « Subterrene », la machine à tunnel alimentée par le nucléaire de Los Alamos, qui creuse la roche, profondément sous terre, en chauffant la pierre qu’elle rencontre pour en faire de la roche en fusion [Magma], qui se refroidit après que la machine à tunnel se soit mise en marche. Le résultat est un tunnel avec un revêtement lisse et vitré. Ces tubes souterrains sont utilisés par des véhicules à navettes sous-marines à propulsion électromagnétique, qui peuvent se déplacer à grande vitesse. Ils relient les complexes de sous-cités appelés  » Hidden Empire « . De plus, le projet top secret nommé  » NOAH’S ARK  » a utilisé les navettes tubulaires en relation avec un système de plus de cent [100] bunkers et  » trous de boulons « , qui ont été établis à divers endroits sur Terre (y compris sous presque toutes les bases militaires et de nombreux aéroports en Amérique du Nord. – Branton).

Ils ont également construit le même type de tunnels souterrains dans les bases ultra-secrètes de la Lune et de Mars.

Beaucoup de ces villes souterraines sont complètes avec des rues, des trottoirs, des lacs, des petites voitures électriques, des bâtiments, des bureaux et des centres commerciaux…


Les sections profondes du complexe [Dulce] sont reliées à des systèmes de cavernes naturelles. Une personne qui a travaillé à la base [CR-24/ZM 35-File IV] et qui avait une autorisation  » Ultra 7-B  » signale ce qui suit :

« Il y a peut-être plus de sept niveaux, mais je n’en connais que sept. La plupart des étrangers se trouvent aux niveaux 5, 6 et 7. Les logements des aliens sont au niveau 5 [5]. »

SYSTÈME DE NAVETTES SOUTERRAINES TRANSAMÉRICAINES

[T.A.U.S.S.] :

LA RECHERCHE SUR ET DANS LE DULCE – En tant que secrétaire américain à l’énergie, John Herrington a nommé le Lawrence Berkeley Laboratory et le Los Alamos National Laboratory du Nouveau-Mexique pour abriter de nouveaux centres de recherche génétique avancée dans le cadre d’un projet de déchiffrage du génome humain.

Le Génome contient les instructions génétiquement codées qui guident la transformation d’une seule cellule, un œuf fécondé, en un être biologique.

(Note : le contact Alex Collier prétend que les espèces reptiloïdes d’Alpha Draconis et de Rigel Orion, bien qu’elles soient impliquées dans des projets de contrôle mental à court terme, sont également intéressées par le contrôle génétique à long terme, c’est-à-dire l’introduction d’informations génétiques dans une race conquise afin de maintenir les générations suivantes soumises à l’élite draconienne en sabotant certaines forces génétiques – Branton).

« Le projet du génome humain pourrait bien avoir le plus grand impact direct sur l’humanité de toutes les initiatives scientifiques qui nous sont présentées aujourd’hui », a déclaré David Shirley, directeur du laboratoire de Berkeley.

Sous couvert, ces recherches se poursuivent depuis des années, dans les laboratoires de Dulce. Le niveau 6 de Dulce est appelé en privé « Night Mare Hall », il abrite les laboratoires de génétique. Les rapports des travailleurs [CR-24/ZM 52-Files VII], qui ont vu des expériences bizarres, sont les suivants :


« J’ai vu des humains à plusieurs pattes qui ont l’air mi-humains, mi-octopus. Il y a aussi des humains reptiliens et des créatures à fourrure qui ont des mains comme les humains et qui pleurent comme un bébé, ça imite les mots humains, et aussi un énorme mélange de lézards [et] d’humains en cage.

Il y a des poissons, des phoques, des oiseaux et des souris qui peuvent à peine être considérés comme ces espèces. Il y a plusieurs cages et cuves d’humanoïdes ailés, créatures grotesques ressemblant à des chauves-souris et mesurant environ trois pieds et demi à sept pieds de haut. Des êtres ressemblant à des gargouilles et des Draco-Réptoïdes.

Le niveau #7 est le pire, rangée après rangée de plusieurs humains et humanoïdes [des centaines, peut-être des milliers] en chambre froide. Ici aussi se trouvent des cuves de stockage d’embryons et d’humanoïdes, à différents stades de développement…

NOTES :

1 – Les enlèvements d’humains et d’animaux, pour leur sang et d’autres parties, ont ralenti au milieu des années 1980 lorsque les laboratoires de Livermore Berkeley ont commencé à produire du sang artificiel pour Dulce et ses complexes jumeaux.

2 : A propos de la confrontation, Humains et Aliens à Dulce, quatre-vingt-deux [82] personnes ont été tuées entre les scientifiques et le National Recon Group (apparemment 66 des forces spéciales et 16 scientifiques !? – Branton), le GROUPE DELTA, qui est responsable de la sécurité de tous les projets liés aux Aliens. De plus, il y a eu des centaines d’autres blessés et cent trente-deux [132] Aliens morts…

L’installation de Dulce est l’endroit le plus connu où cette activité [d’interaction conjointe] a lieu, bien qu’il y ait au moins vingt-six [26] autres bases aux États-Unis qui ont des installations semblables…

Dans le livre  » ETS AND UFOS – THEY NEED US, WE DON’T NEED THEM « , Virgin ‘Posty’ Armstrong a eu une idée originale pour un titre, mais pas mon choix personnel. Il raconte comment ses amis Bob et Sharon se sont arrêtés pour la nuit à Dulce et sont sortis dîner, ils ont survolé quelques résidents locaux en discutant ouvertement et de vive voix des enlèvements extra-terrestres des habitants de la ville à des fins d’expérimentation.

Les ETs prenaient des cobayes humains contre leur gré dans la population générale de Dulce et leur implantaient des dispositifs dans la tête et le corps. Les habitants de la ville étaient effrayés et en colère, mais ne pensaient pas avoir de recours puisque les ET avaient la connaissance et l’approbation de notre gouvernement [CODE : SR-24/AK.5]…

Plusieurs résidents de Dulce ne sont pas naturellement originaires de cette région, les célibataires et même les couples avec enfants, viennent de s’installer dans la ville de Dulce depuis 1948. Des générations d’agents congelés ont occupé des postes suspects… travaillent dans une station d’essence, une pharmacie, un bar, un restaurant, etc. Ils sont là pour écouter et signaler tout ce qui viole leur limite de sécurité. Toujours dans la ville de Dulce, on ne sait jamais qui est qui …

La base de Dulce est gérée par un conseil d’administration : Le président du conseil est John Herrington ; Jim Baker du Tennessee est le lien entre la NSA/CIA et Dulce ; le président de la Chambre, Jim Wright de Dallas Texas, la troisième plus haute fonction de la nation, est le trésorier de Dulce.

Il y a actuellement une lutte de pouvoir, comme l’a dit le représentant William Thomas, R-Californie :  » Une partie du problème de Jim Wright est qu’il ne comprend pas ce qui est équitable et juste. C’est l’arrogance du pouvoir. » Même parmi ses collègues démocrates, beaucoup trouvent Wright mal à l’aise, le style de fonctionnement de Wright le rend vulnérable.

La plupart des réunions des conseils de Dulce ont lieu à Denver, au Colorado et à Taos, au Nouveau-Mexique. L’ancien sénateur du Nouveau-Mexique Harrison – connu publiquement comme le  » dernier homme sur la lune  » – Schmitt connaît bien Dulce. Il a été l’un des sept astronautes à visiter la base. En 1979, il a tenu une conférence sur la  » mutilation des animaux  » à Albuquerque, au Nouveau-Mexique. Cette conférence a permis de localiser les chercheurs et de déterminer ce qu’ils avaient appris sur les liens entre les opérations  » Mute – Secret  » et les ententes entre les extraterrestres et le gouvernement.

Le sénateur Brian du Nevada connaît les  » Ultra Secrets à Dreamland  » et Dulce. Comme beaucoup d’autres membres du gouvernement,  » C’est à cela que se heurtent les chercheurs d’OVNI « , SOYEZ PRUDENTS ! Ils ont tué pour garder cette information secrète, et en lisant ce document, vous en savez maintenant plus qu’ils ne veulent vous le faire savoir … Après tout, un groupe FASCISTE, dans ce pays, a fait assassiner John Kennedy et s’en est tiré. Regardez les liens dans le cadre plus large, le « Web » d’un Etat fasciste totalitaire de police secrète, au sein du Pentagone ; JCS ; DIA ; Division Cinq du FBI ; DISC/DIS et CIA.

Le manuscrit du projet PLANÈTE BLEUE contient également des renseignements sur divers projets gouvernementaux secrets, dont les suivants

LES PROJETS DE LA MAJI [Majestic Agency for Joint Intelligence] :

SIGMA – Projet initial visant à établir des communications avec des services de renseignements étrangers.

PLATO – Responsable de l’établissement de relations diplomatiques avec les étrangers. Ce projet a permis d’obtenir un traité officiel, illégal en vertu de la Constitution américaine, avec l’étranger Grays.

AQUARIUS – S’occupe de l’étude de l’histoire de la présence des extraterrestres sur terre et de leur interaction avec les êtres humains. Ce projet a donné naissance à un énorme document de type Thesaurus appelé LIVRE JAUNE qui décrit les extraterrestres, leur histoire par rapport à l’humanité et la technologie.

(Certains croient que le LIVRE JAUNE est rempli de propagande extraterrestre destinée à rendre les agents du gouvernement vulnérables à la manipulation psychologique extraterrestre… par exemple, cela inclurait la tromperie que l’humanité est une création génétique placée sur cette planète par les reptiliens, et ainsi de suite… et les résultats potentiels d’une telle propagande, par exemple : qu’étant donné qu’ils sont nos « créateurs », nous n’avons absolument aucune défense contre eux et pourrions aussi bien essayer de négocier avec eux et tenter d’apaiser nos « créateurs » en leur donnant ce qu’ils veulent. – Branton)

GARNET – Un projet responsable du contrôle de toutes les informations et documents concernant les sujets étrangers et de la responsabilité de leurs informations et documents.

PLUTO – Un projet responsable de l’évaluation de toutes les informations relatives aux OVNI et aux IAC [Identified Alien Craft] concernant la technologie spatiale.

POUNCE – Un projet qui a été formé pour récupérer tous les vaisseaux et Aliens abattus et/ou écrasés, et pour fournir des couvertures et des opérations pour masquer les véritables efforts chaque fois que nécessaire, c’est-à-dire comme des couvertures d’avions  » expérimentaux  » écrasés, de construction, d’activités minières, etc.

NRO – National Recon Organization, basé à Fort Carson, Colorado. Responsable, via DELTA FORCES, de la sécurité de tous les projets d’engins spatiaux et de bases souterraines.

DELTA – Le bras spécial du NRO qui est spécialement formé et chargé de la SÉCURITÉ de tous les projets MAJIC [MAJI ou MAJIC supervise MJ-12]. Aussi appelé « MEN IN BLACK », les Forces Delta sont formées pour assurer la sécurité des projets Alien et de la base LUNA.

BLUE TEAM – Le premier projet responsable de la réaction et/ou de la récupération des vaisseaux Alien et/ou des Aliens abattus et/ou écrasés. Il s’agissait d’un projet du Material Command de l’armée de l’air américaine. Également synonyme de projets de récupération et d’écrasement de l’équipe ALPHA.

SIGNE – Le deuxième projet responsable de la collecte de renseignements et de la détermination de la présence d’extraterrestres qui constituait une menace pour la sécurité nationale des États-Unis. SIGN a absorbé les projets de l’équipe BLEUE. C’était un projet de l’U.S. Air Force et de la CIA.

REDLIGHT – Le projet impliquant le vol d’essai et la rétro-ingénierie d’engins Alien récupérés à l’AREA 51 – Groom Lake – Dreamland, Nevada. L’observation d’OVNIs accompagnés d’hélicoptères noirs non marqués est un atout du projet Redlight.

SNOWBIRD – Etabli comme couverture du projet Redlight. Ce projet est activé de temps en temps quand il est nécessaire de fournir des articles de couverture pour les opérations Redlight, etc., en publiant des informations sur les avions militaires conventionnels avancés qui sont utilisés pour expliquer les observations d’OVNI  » inexpliqués « .

BLUE BOOK – Un projet de collecte et de désinformation de l’U.S. Air Force, d’OVNI et de renseignements sur les extraterrestres. Ce projet a pris fin et les informations recueillies et les tâches qui s’y rattachaient ont été absorbées par le projet AQUARIUS. Un rapport classifié intitulé  » GRUDGE/BLUE BOOK, REPORT No. 13  » est la seule information importante dérivée du projet et, à l’exception de l’information provenant de sources de seconde main, elle n’est pas accessible au public. Les rapports no 1-12 et no 14 SONT accessibles au public. Le rapport n° 13 du livre bleu sur la rancune mentionne que de nombreux membres du gouvernement militaire ET CIVILS ont été licenciés [assassinés sans procédure légale régulière] alors qu’ils avaient tenté de révéler l’interaction d’un étranger avec le gouvernement SECRET.

CERTAINES DES ARMES SECRÈTES DE MAJI CONTRE LES ÉTRANGERS COMPRENNENT :

GABRIEL – Un projet pour développer des armes à haute fréquence générant des sons pulsés qui seraient efficaces contre les vaisseaux et les armes à rayons des aliens. Le projet implique également de travailler avec des micro-ondes à haute fréquence.

JOSHUA – Le développement d’armes générant des sons pulsés de BASSE fréquence. Cette arme a été développée et assemblée chez Ling Tempco Vaught à Anaheim, en Californie. Elle a été décrite comme étant capable de niveler totalement toute structure artificielle à une distance de deux miles. Elle a été testée au White Sands Proving Grounds, et développée entre 1975 et 1978. C’est un long appareil en forme de corne connecté à un ordinateur et à des amplificateurs. Le projet comprend également la projection à basse fréquence et à micro-ondes.

EXCALIBUR – C’est une arme conçue pour détruire les bases souterraines extraterrestres [développée et financée principalement par les services de renseignements liés à la marine américaine et aux projets de la SDI qui ont rejeté toute interaction avec les Gris après qu’ils se soient retournés contre nous lors du massacre de Groom et des guerres de Dulce. Certains éléments patriotiques du MJ12 et du M.I.C.-Military-Industrial Complex- soutiennent ce programme de résistance, tandis que d’autres éléments liés aux  » impérialistes d’entreprise  » de la communauté bancaire internationale soutiennent la poursuite de la collaboration dans le but d’acquérir d’autres technologies de manipulation mentale pour leur  » Nouvel Ordre Mondial « ]. Excalibur est un missile capable de pénétrer 1 000 mètres de tuf/sol dur, comme on en trouve au Nouveau Mexique, sans aucun dommage opérationnel. L’apogée du missile ne doit pas dépasser 30 000 pieds au-dessus du sol et l’impact ne doit pas s’écarter de plus de 50 mètres de la cible désignée. Le dispositif porte une ogive nucléaire de 1 à 10 mégatonnes. Le secret d’un « foret » de missile autonome [un puits vertical de plus de 1 000 mètres de profondeur] consiste en un déflecteur de macroondes d’énergosintégrateur dans la « tête de missile ».

Le MAJIC dispose de cinq autres armes importantes à utiliser contre les extraterrestres, mais on ne dispose que de peu ou pas d’informations à leur sujet.

Le même rapport contient également les informations suivantes sur les formes d’extraterrestres reptiloïdes :

Hauteur moyenne : Homme – 2,0 mètres ; Femme – 1,4 mètres

Poids moyen : M – 200 Kilos ; F – 100 Kilos

Température du corps : M – Température ambiante ; F – Température ambiante

Pulsation/Réparation : M – 40/10 ; F – 40/10

Tension artérielle : M – 80/50 ; F – 80/50

L’espérance de vie : M – 60 années terrestres ; F – 23 années terrestres

De sang froid comme tous les reptiles, le Reptiloïde s’épanouit dans un climat tropical chaud [normalement artificiel… de grandes grottes]. Leur respiration imparfaite fournissant juste assez d’oxygène pour alimenter les tissus et maintenir la transformation de la nourriture et la combustion, leur température peut être élevée de quelques degrés seulement par rapport à la température ambiante [cela suggère que les armes  » thermiques « , comme les lance-flammes et ainsi de suite, peuvent s’avérer presque immédiatement efficaces et fatales pour cette espèce dans des conditions de combat].

Le système de reproduction est ovounipare, les œufs éclosant dans l’oviducte avant la naissance. Le cervelet reptiloïde [pour les activités plus rapides, les activités physiques] sous-développé entraîne une lenteur et une simplification des déplacements. L’œil Reptiloïde est composé de milliers de facettes microscopiques, chaque facette ayant son propre couvercle protecteur indépendant. L’œil n’est presque jamais complètement fermé pendant les heures de veille ; plutôt, des sections de l’organe sont fermées en conjonction avec la source de lumière dominante. Les reptiloïdes ont survécu  » cachés  » à l’intérieur de la Terre [dans] les grandes cavernes souterraines.

Informations sur les Insectoïdes :

Taille moyenne [Course du maître] : Homme – 1,6 mètres ; Femme – 1,2 mètres

Taille moyenne [Course de serviteurs] : M – 1,0 Mètres ; F – 1,0 Mètres

Poids moyen [Master Race] : M – 70 Kilos ; F – 40 Kilos

Poids moyen [Course de serviteurs] : M – 35 Kilos ; F – 35 Kilos

Température du corps : M – 110/2 ; F – 110/2

L’espérance de vie : M – 130 années terrestres ; F – 130 années terrestres (Remarque : les tentatives actuelles de créer une race hybride reptilien-insectoïde génétique, comme les espèces génétiquement mutées qui existeraient chez Bellatrix Orion, sont-elles le résultat du désir des Reptiloïdes d’augmenter leur durée de vie ? – Branton)

La rétine Insectoïde est entièrement composée de bâtonnets sensibles au ton, et est incapable de discriminer entre les différentes longueurs d’onde de la lumière. Par conséquent, l’ajout de la  » couleur  » à la vision des insectoïdes est accompli par les antennes doubles qui, en plus d’être des récepteurs auditifs, sont composées d’un réseau complexe de cônes sensibles aux longueurs d’onde. En raison de la nature hautement directionnelle de l’antenne, la couronne de vision est perçue par le sujet dans les tons de gris.

En raison de cette corrélation de quatre organes photorécepteurs indépendants, la vision insectoïde peut être correctement qualifiée de  » quadroscopique « , ce qui se traduit par une perception de la profondeur relativement supérieure. Les capacités auditives des Insectoïdes sont très développées, et les Insectoïdes sont capables de distinguer parmi une gamme plus large de fréquences audio que ce qui est normal pour les humanoïdes. En raison de leurs antennes monodirectionnelles, les Insectoïdes (dont la plupart ont été observés sous la forme d’entités de type mante géante, sauterelle ou sauterelle – Branton) écoutent généralement avec la tête légèrement inclinée vers le bas. Ils ont également un exosquelette limité.

D’autres races extraterrestres sont mentionnées dans le rapport secret :

1. Type A : Rigélien, Rigel ou Gris

2. Type B : 2-Réticules, Z-Réticules 1, ou Gris

3. Type C : 2-Réticules, Z-Réticules 2, ou Gris

4. Type D : Orion, Pléiades, ou Nordique

5. Type E : Étoile de Bernards, l’Orange

Informations sur les Gris Reptiliens Rigéliens :

LUNA-1 est la base rigélienne sur la face cachée de la Lune. Elle comprend une base, une exploitation minière utilisant de très grandes machines, et de très grands vaisseaux Alien ou navires transporteurs. WAVENEST est la base Rigélienne dans l’Océan Atlantique, et comprend une base Alien sous-marine, une exploitation minière et de grandes embarcations en forme de cigare.

Les Rigéliens ont pris contact avec certains membres du complexe MILITAIRE-INDUSTRIEL [gouvernement  » corporatif  » ou  » secret « ] de 1947 à 1971… Le  » gouvernement  » pensait que les Grays ne nous voulaient aucun mal, mais en 1982 et 1988, le tableau qui s’est dégagé était exactement le contraire. L’histoire est maintenant une histoire de grande déception à plusieurs niveaux. La manipulation et le mensonge à la manière du  » cheval de Troie  » des Grys impliquaient les forces MJ-12/MAJIC (les accords actuels avec les Grys au sein des niveaux du complexe militaro-industriel liés à la NSA, selon certaines sources, se poursuivent en raison du niveau important d’infiltration et de contrôle de l’esprit des extraterrestres qui existe à certains niveaux de la communauté du renseignement – Branton).

Le noyau interne de la CIA/NSA est profondément contrôlé par les Grays… Travaillant sous les instructions des extraterrestres de Rigel, la CIA et les anciens […] scientifiques nazis ont développé et déployé des souches malignes de bactéries et de virus, y compris le SIDA, afin d’exterminer les éléments « indésirables » de la population humaine.

Informations sur les races nordiques :

Taille moyenne : Homme – 2,0 mètres ; Femme – 1,7 mètres

Poids moyen : M – 90 Kilos ; F – 70 Kilos

Température du corps : M – 98,6 degrés Fahrenheit ; F – 98,6 degrés Fahrenheit

Pouls/Respiration : M – 72,5/16 ; F – 72,5/21

Tension artérielle : M – 120/80 ; F – 80/50

L’espérance de vie : M – 60 années terrestres ; F – 23 années terrestres

(Selon d’autres sources, cette faible espérance de vie est probablement grandement exagérée. – Branton)

Informations sur l’Orange

(Les Orange seraient des humanoïdes aux cheveux roux et raides et, dans certains cas, ils pourraient avoir été génétiquement modifiés et avoir reçu des imputations de divers niveaux de génétique reptilienne, ce qui en fait une race quasi-hybride bien qu’apparemment principalement  » humaine  » dans de nombreux cas.

Contrairement aux reptiliens, cependant, ils ont des organes reproducteurs externes et sont apparemment capables de s’accoupler avec d’autres races  » humanoïdes « . Ils viennent du système stellaire de Bernards. En de rares occasions, ils ont été vus avec des poils sur le visage, des barbes, etc. Apparemment, certaines souches des hybrides Orange sont plus  » humanoïdes  » que d’autres. – Branton) :

Taille moyenne : Mâle – 1,7 mètres ; Femelle – 2,0 mètres

Poids moyen : M – 70 Kilos ; F – 50 Kilos

Température du corps : M – 91 degrés Fahrenheit ; F – 91 degrés Fahrenheit

Pouls/Respiration : M – 242/61 ; F – 242/61


Tension artérielle : M – 80/40 ; F – 80/40

Nous terminerons cette section en citant un autre volet du PROJET PLANETTE BLEUE :

LE FACTEUR MÉTAGÈNE : Le Métagène est une variante biologique dormant chez certains membres de la race humaine [en particulier sur la planète Terre], jusqu’à ce qu’un moment de stress physique et émotionnel extraordinaire l’active.

(Apparemment un  » gène  » latent d’auto-préservation capable de produire des capacités apparemment  » surhumaines  » chez les humains de la Terre en période de stress ou de crise extrême. – Branton)

C’est un produit énergétique, en réponse à des stimuli défavorables. Une combustion chromosomique a lieu, car le métagène prend la source du biostress, qu’il soit chimique, radioactif ou autre, et transforme la réponse énergétique potentielle en un catalyseur de changement génétique. Le principal centre d’intérêt du pouvoir catalyseur est une glande située au milieu du cerveau humain, appelée glande PINÉALE, et le nutriment qui augmente l’action de la PINÉALE est l’adrénaline. Le facteur Métagène donne la capacité de la puissance Psionique [pour le meilleur ou pour le pire].

L’intérêt principal des Aliens, en particulier des Gris, est de comprendre et de contrôler le Métagène pour leur propre race. Pour ce faire, ils utilisent des Expériences biologiques pour créer des Hybrides à partir d’humains et d’extraterrestres. Ils croient que les HOMMES DE LA TERRE DE LA PLANÈTE sont peut-être les créatures les plus mortes de l’UNIVERS. Parce que SEULEMENT sur Terre, les gens sont apparemment capables de générer le Facteur Métagène, ce qui signifie la capacité Psionique Naturelle, le « Pouvoir Réel »

(Note : Pouvoir pour le bien OU le mal, pourrait-on dire. Une des raisons pour lesquelles les humains sur terre sont contrôlés/harnachés comme c’est le cas avec les forces spatiales nazies-NSA-Militaires-Industrielles, ou la technologie interplanétaire avancée RENIÉE comme dans le cas de ceux qui n’ont PAS été amenés sous leur contrôle, est simplement parce que les extraterrestres – surtout les malveillants – sont terrifiés à l’idée que si une société humaine non collectiviste et LIBRE de la terre prend pied dans l’espace, alors ils/nous constituerions une menace mortelle pour leurs programmes extraterrestres de conquête et de manipulation à travers la galaxie.

C’est pourquoi ils ont l’INTENTION d’apprivoiser ou d’exploiter le facteur Métagène comme ils l’ont fait avec les forces fascistes basées en Antarctique via un contrôle mental massif, afin que ces forces puissent être canalisées comme  » boucliers humains  » ou  » guerriers  » pour mener leurs batailles dans l’espace contre les cultures interstellaires qui autrement résisteraient aux activités du collectif draconien. Nous devons exiger du complexe militaro-industriel qui a été construit avec l’argent de nos impôts – et qui est profondément influencé par des forces extraterrestres/fascistes – qu’il cesse de nous vendre et qu’il partage sa technologie interplanétaire avec le reste d’entre nous, afin que nous puissions accéder aux étoiles dans leur ensemble plutôt qu’à un simple noyau d' » élite  » super-riche et contrôlée par des extraterrestres.

Si, en tant que République constitutionnelle [et Congrès], nous prenons le contrôle de tous les projets spatiaux financés par nos impôts, la politique de l’espace ouvert et la conscience publique empêcheront ces forces spatiales de s’engager dans des actions militaires injustifiées contre des mondes pacifiques qui défient l’éthique fondamentale de la Constitution des États-Unis, d’une part, ou nous empêcheront de nous allier avec des forces extraterrestres manipulatrices et exploitantes, d’autre part. – Branton).


Les principales races dans l’Univers sont psychologiquement les mêmes. La pure logique froide est un ordre normal pour les races les plus importantes. La similitude de base rend la prévisibilité et la sécurité, les ennemis que l’on connaît sont ceux contre lesquels on peut se prémunir. Ce n’est pas le cas de l’humanité [imprévisible].

Bien que la plupart soient uniformément humains, certains [beaucoup plus, apparemment, que ce que l’on avait rêvé] possèdent une tendance latente vers la super humanité, les Capacités Psioniques Naturelles. Cela pourrait s’avérer dangereux pour toute idée de domination des Aliens sur Terre.

(Note : par exemple, certains Terriens ont la capacité de  » scanner  » le champ UPF ou champ psionique universel avec leur esprit superconscient en projetant et en focalisant leur corps  » magnétique  » à différents niveaux sur une base consciente ou inconsciente, et tout  » danger  » subjectif détecté par ce processus est converti en conscience par  » intuition « . On pourrait comparer cela à la  » visualisation à distance « , qui est simplement la capacité du cerveau humain à  » se brancher  » et à  » chevaucher  » le champ psionique universel ou la  » Flowline  » comme un récepteur radio biochimique qui balaye les ondes  » aériennes  » psioniques – et les ondes psioniques SONT une forme d’énergie tangible qui peut être mesurée tout comme les ondes radio.

La  » grille  » électromagnétique de toute planète, et soi-disant les champs EMG qui relient les planètes et les étoiles à un niveau subtil, servent de  » toile  » énergétique dans laquelle les formes de pensée sont piégées et contenues. Les humains sont des êtres multidimensionnels et ont donc la capacité de percevoir les vastes  » réservoirs  » de formes de pensée à l’intérieur de ces grilles interstellaires à un niveau intuitif, par exemple lorsqu’ils rêvent. Pendant l’état de rêve, le cerveau fonctionne sur une fréquence plus basse – et ce que nous pourrions appeler des ondes LONGES psioniques sont produites qui peuvent atteindre et se connecter avec d’autres « longues » ondes sur la même fréquence, ou se connecter avec le champ psionique lui-même et observer « l’atmosphère psychique » résidant dans une certaine zone par le biais d’une connexion au réservoir de « formes de pensée » qui s’y trouve.

Cela expliquerait pourquoi les gens font souvent des rêves  » vifs  » près des zones de réseau à haute énergie, simplement parce que ces zones ont tendance à  » piéger  » plus de formes de pensée, de résidus d’énergie psionique ou psychique que les autres zones. De même, les formes de vie astrales, humaines ou animales qui sont  » piégées  » dans ces grilles d’énergie psionique en rencontrant de puissantes zones EMG comme celle qui existe dans la région du Triangle des Bermudes – essentiellement en étant entrées ou en faisant partie d’un  » monde de formes-pensées « , une densité dimensionnelle où les événements et les objets sont plus  » fluides  » qu’ils ne le sont dans la 3ème dimension – pourraient être contactées, pour le meilleur OU pour le pire, alors qu’elles sont à l’état de  » rêve « . Tous les  » êtres  » ou même les  » paysages de rêve  » que l’on rencontre dans l’état de rêve ne sont pas le produit exclusif de son propre subconscient. – Branton)


En couplant la belligérance inhérente à l’humanité avec le fait de l’affect Métagénique, chaque humain est unique et la Terre devient une frayère pour une super-race imprévisible, « si nous en avons la chance ».

D’autres ont déjà démontré une prise de conscience du potentiel de l’homme [à travers] l’histoire de l’humanité. C’est parce que les Aliens sont ici pour essayer de CONTRÔLER les Terriens avant que NOUS les dominions, et ils veulent notre secret le plus important : LE FACTEUR MÉTAGÈNE, qui est le seul espoir des Aliens.

http://www.subterraneanbases.com/

Nouveauté

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source et le site: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email

Articles similaires

Recevez la Newslettter

Vous souhaitez être informés des bons plans, découvrir les meilleurs articles du réseau Elishean et recevoir des conseils pour optimiser l'Ascension. C’est très simple, inscrivez-vous...

Votre aide est importante…

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

2020 Année de la Kundalini

Articles Phares

Suggestion Amazon