Divulgation Cosmique Les "Dulce Papers"

Les « Dulce Papers » Chapitre 25 – Danger sous-jacent : l’histoire de CHRISTA TILTON

Ce qui suit est tiré d’un article intitulé  » GOING UNDERGROUND « , écrit par la victime d’un enlèvement, Christa Tilton – une jolie femme blonde ou  » nordique  » qui raconte des expériences remarquables de contact et d’enlèvement qu’elle a vécues à la base de Dulce.

Christa a eu la gentillesse de prendre le temps de contribuer à ce travail par ses propres expériences fascinantes et de répondre à plusieurs de mes questions afin que d’autres personnes enlevées, comme elle, puissent mieux comprendre leurs propres rencontres déroutantes avec des ravisseurs extraterrestres ou même des installations souterraines :

« Il y a plusieurs mois, j’ai eu connaissance de deux cas différents, l’un en mai 1973 dans lequel une Judy Doraty du Texas a vécu une expérience inhabituelle dans laquelle elle a pu être emmenée dans une installation souterraine ; également un cas d’enlèvement ayant fait l’objet d’une enquête de l’APRO et un cas de M. Paul Bennewitz dans lequel, en mai 1980, une Myrna Hansen du Nouveau-Mexique a vécu une expérience similaire dans laquelle elle a été emmenée dans une sorte d’installation souterraine.

 » Comme je fais l’enquête sur ma propre expérience souterraine, j’ai constaté que pour m’aider ou aider toute autre personne qui aurait pu vivre quelque chose de semblable, j’allais devoir me faire lire leurs transcriptions. Pendant des mois, je remettais à plus tard parce que je suppose que, inconsciemment, je ne voulais pas vraiment revivre cette expérience que j’ai vécue – en lisant les expériences d’autres personnes. Maintenant, je suis heureuse de l’avoir fait. Je vais enfin révéler certaines des nombreuses corrélations de nos trois cas, dans l’espoir que d’autres personnes nous fourniront plus d’informations.

« Mon expérience s’est passée en juillet 1987. J’ai eu environ un trois  ‘temps manquant’ dans lequel plus tard, sous hypnose, j’ai revécu la nuit la plus inhabituelle de ma vie… Je ne suis pas allée volontairement à l’embarcation. Deux petits extraterrestres m’ont traîné par mes deux bras sur le dos jusqu’au vaisseau après m’avoir rendu inconsciente. Ce dont je me souviens est de m’être réveillée sur une table dans une sorte de petit vaisseau.


Un  » guide  » m’a salué et m’a donné à boire. Je crois maintenant que c’était une sorte de stimulant parce que je n’avais pas sommeil après avoir bu la substance. On m’a sorti de l’embarcation et quand j’ai regardé autour de moi, j’ai remarqué que je me tenais au sommet d’une colline. Il faisait sombre, mais j’ai vu une faible lumière près d’une caverne. Nous avons marché jusqu’à cette zone et c’est alors que j’ai vu un homme, vêtu d’une combinaison de saut rouge de type militaire [comme porterait un pilote]. Mon guide semblait connaître cet homme alors qu’il le saluait à mesure que nous nous approchions. J’ai aussi remarqué qu’il portait une sorte d’écusson et qu’il portait une arme automatique.

Lorsque nous sommes entrés dans le tunnel, j’ai réalisé que nous allions droit dans le flanc d’une grande colline ou d’une montagne. Là, nous avons été accueillis par un autre garde en rouge et j’ai alors vu un point de contrôle informatisé avec deux caméras de chaque côté. À ma gauche, il y avait une grande rainure où un petit véhicule de transit vous transportait plus loin à l’intérieur. A ma droite, cela ressemblait à un long couloir où il y avait de nombreux bureaux. Nous avons pris le véhicule de transit et sommes allés pendant ce qui semblait être un très long moment vers une autre zone sécurisée. C’est à ce moment-là qu’on m’a dit de monter sur une sorte d’appareil à échelle qui faisait face à un écran d’ordinateur. J’ai vu des lumières clignoter et des chiffres calculer, puis une carte a été émise avec des trous perforés. Je me suis rendu compte plus tard qu’elle servait d’identification à l’intérieur d’un ordinateur.

J’ai demandé à mon guide où nous allions et pourquoi. Il n’a pas dit grand-chose pendant tout ce temps, sauf qu’il devait me montrer certaines choses que je dois savoir pour m’y référer plus tard. Il m’a dit que nous venions d’entrer au niveau un de l' » installation « . Je lui ai demandé de quel genre d’installation il s’agissait et il n’a pas répondu.

« Cette histoire est très longue et détaillée et j’espère pouvoir en écrire davantage afin de mettre en évidence certaines des choses que j’ai vues… On m’a emmenée dans un énorme ascenseur qui n’avait pas de porte. C’était comme un très grand monte-charge. Il nous a emmenés au niveau deux où il y avait deux gardes en combinaison de couleur différente et j’ai dû descendre dans un grand hall et j’ai vu de nombreux bureaux dont les murs étaient tapissés d’ordinateurs. En passant devant, j’ai remarqué que l’éclairage était étrange en ce sens que je ne voyais pas de source. D’autres personnes passaient devant et n’ont jamais agi comme si j’étais une étrangère. J’avais l’impression d’être dans un immense immeuble de bureaux où il y a beaucoup d’employés avec beaucoup de bureaux et de cubicules. J’ai alors vu une zone extrêmement vaste qui ressemblait à une usine géante. Il y avait de petits engins de type extraterrestre garés sur les côtés. On travaillait sur certains d’entre eux en dessous et c’est alors que j’ai vu mon premier extraterrestre de type gris. Ils semblaient faire les petits travaux et ils n’ont jamais levé la tête quand nous sommes passés. Il y avait des caméras partout.

« Puis nous sommes arrivés à un autre ascenseur et sommes descendus au niveau cinq. C’est à ce moment que j’ai ressenti une peur extrême et que j’ai hésité. Mon guide m’a expliqué que tant que je serais avec lui, on ne me ferait pas de mal. Nous sommes donc descendus et j’ai vu des gardes postés là au point de contrôle. Cette fois-ci, ils n’étaient pas amicaux et donnaient des ordres à droite et à gauche. J’ai remarqué que deux des gardes semblaient se disputer à propos de quelque chose et ils continuaient à me regarder. Je voulais trouver la sortie la plus proche de cet endroit, mais je sais que j’étais allé trop loin pour cela. Cette fois, on m’a demandé de changer de vêtements.

On m’a dit de mettre ce qui me semblait être une blouse d’hôpital, mais Dieu merci, il y avait un dos à cette robe ! J’ai fait ce qu’on m’a dit parce que je ne voulais pas causer de problèmes. J’ai marché sur cet appareil qui ressemblait à une échelle et soudain l’écran s’est allumé et j’ai entendu des tons et des fréquences étranges qui m’ont fait mal aux oreilles. Ce que je trouvais vraiment étrange, c’est que ces gardes saluaient le guide avec lequel j’étais, bien qu’il ne porte pas de vêtements militaires. Il était vêtu d’une combinaison vert foncé, mais elle ne portait aucun insigne à ma connaissance. Il m’a dit de le suivre dans ce couloir. En passant devant le poste de garde, j’ai remarqué le bourdonnement de ces caméras qui surveillaient chacun de mes mouvements. On m’a emmené dans un autre couloir et c’est alors que j’ai senti cette horrible odeur.


Contrairement aux histoires de Judy et Myrna, je savais ce que je sentais ou du moins je pensais le savoir. Ça sentait le formaldéhyde. En raison de mes antécédents médicaux, je me sentais probablement plus à l’aise avec cette situation parce que je l’avais déjà vécu tant de fois auparavant.

« Nous sommes arrivés dans une grande pièce et je me suis arrêté pour regarder à l’intérieur. J’ai vu ces énormes réservoirs avec des jauges informatisées qui y étaient accrochées et un énorme dispositif en forme de bras qui s’étendait du haut de certains tubes jusqu’aux réservoirs. Les chars mesuraient environ quatre pieds de haut, si bien que je ne pouvais pas voir à l’intérieur. J’ai remarqué un bourdonnement et on aurait dit que quelque chose était remué à l’intérieur des réservoirs. J’ai commencé à m’approcher des chars et c’est à ce moment-là que mon guide m’a saisi le bras et m’a tiré à peu près jusqu’au couloir. Il m’a dit qu’il n’était pas nécessaire de voir le contenu des chars ; que cela ne ferait que compliquer les choses. Nous avons donc continué dans le couloir, puis il a guidé mon bras dans un grand laboratoire.

« J’étais étonnée parce que j’avais déjà travaillé dans [un laboratoire] et je voyais des machines que je n’avais jamais vues auparavant. C’est alors que je me suis retournée et j’ai vu un petit être gris avec le dos tourné faire quelque chose à un comptoir. J’ai entendu le cliquetis du métal contre le métal. Je n’avais entendu cela que lorsque je préparais mes instruments chirurgicaux pour mon médecin en chirurgie. Puis mon guide m’a demandé d’aller m’asseoir sur la table au milieu de la pièce. Je lui ai dit que je ne le ferais pas et il m’a dit que ce serait beaucoup plus facile si je me conformais. Il ne souriait pas et j’avais peur. Je ne voulais pas être laissée dans cette pièce avec cet extraterrestre gris !

« Au moment où je pensais à ça, un homme humain est entré. Il était habillé comme un médecin, avec une blouse blanche et le même type de badge que celui qu’on m’avait remis. Mon guide est allé le saluer et ils se sont serré la main. J’ai commencé à trembler et j’avais froid. La température semblait terriblement froide. Mon guide m’a souri et m’a dit qu’il m’attendrait à l’extérieur et que je ne serais là que pour quelques minutes. Je me suis mise à pleurer. Je pleure quand j’ai peur. L’extraterrestre gris m’a regardé et s’est retourné pour continuer ce qu’il faisait. Le médecin a demandé de l’aide et c’est alors qu’un autre extraterrestre gris est entré. Je me suis alors rendu compte que j’étais très somnolente.

Je savais que j’étais examiné intérieurement et quand j’ai levé la tête, j’ai vu cet horrible extraterrestre gris qui me regardait avec de grands yeux noirs. C’est alors que j’ai ressenti une douleur lancinante. J’ai crié, puis le médecin humain s’est mis à côté de moi et a frotté quelque chose sur mon estomac. C’était froid. La douleur s’est aussitôt calmée. Je ne pouvais pas croire que cela m’arrivait à nouveau. Je les ai suppliés de me laisser partir, mais ils ont continué à travailler très vite. Une fois qu’ils eurent fini, on m’a dit de me lever et d’aller dans cette petite pièce et de me changer dans mes autres vêtements. J’ai remarqué du sang, comme si j’avais commencé mes règles. Mais j’ai continué à m’habiller et quand je suis sortie, j’ai vu mon guide parler au médecin dans le coin de la pièce. Je suis restée là… sans défense. Je me sentais plus seule que jamais dans ma vie. Je me sentais comme un cobaye. Après que nous ayons quitté le laboratoire, je me suis tue. J’étais en colère contre lui parce qu’il avait laissé cela m’arriver « à nouveau ». Mais il a dit que c’était nécessaire. Il m’a dit d’oublier.

« Je vois d’autres extraterrestres nous dépasser dans le hall. Encore une fois, c’est comme si j’étais un fantôme. J’ai demandé à mon guide de m’expliquer cet endroit. Il m’a dit que c’était un endroit très sensible et que je serais ramené dans les prochaines années. J’ai demandé à nouveau où j’étais et il m’a dit qu’on ne pouvait pas me le dire pour ma propre sécurité. Nous sommes ensuite montés dans le petit wagon de transit qui nous a amenés de l’autre côté. C’est là que j’ai vu les choses les plus troublantes de toutes.

Contrairement aux deux autres femmes (Myrna Hansen du Nouveau Mexique qui a été enlevée à la base de Dulce en mai 1980, et Judy Doraty du Texas qui a eu une expérience similaire en mai 1973 qui a fait l’objet d’une enquête de l’APRO et Paul Bennewitz – Branton) qui ont vu des vaches être mutilées, j’ai vu ce qui m’a semblé être des personnes de tous types se tenant debout contre le mur à l’intérieur d’une chambre claire ressemblant à un caisson. Je me suis approché et j’ai eu l’impression que c’était des figures de cire. Je ne pouvais pas comprendre ce que je voyais. J’ai aussi vu des animaux dans des cages. Ils étaient vivants… »

Le  » guide  » a alors escorté Christa jusqu’à l’ascenseur et l’a fait monter à travers les différents niveaux, après quoi le wagon de transit l’a emmenée jusqu’au vaisseau extraterrestre qui l’attendait, puis l’a ramenée chez elle environ trois heures après le début de son expérience d’enlèvement.

D’ailleurs, Christa affirme avoir également eu des contacts avec des êtres humains d’autres mondes.

Un extraterrestre du nom de  » Maijan  » qui a traité avec Christa toute sa vie a toujours porté l’emblème d’un serpent à plumes, peut-être symbolique de l’ancienne divinité Maya Quetzalcoatl. Il prétend également avoir des ancêtres de la race aztèque et maya, tout comme plusieurs des  » Telosiens  » qui habitent la colonie sous le mont Shasta, en Californie.


Christa Tilton admet que parmi les Pléiadiens et les Lyrans de type humain qu’elle a rencontrés [en dehors de ses rencontres avec les Gris, grands et petits], il y a aussi bien des non-interventionnistes stricts que des factions impérialistes qui croient que la conquête de la planète Terre est justifiée comme moyen de soumettre leurs ennemis perçus sur ou sous la surface de cette planète. Cela pourrait impliquer que les  » Draconiens  » ont, comme le prétendent de nombreuses sources, maintenu des centres de commandement souterrains sous la surface de la planète Terre – d’où ils dirigent nombre de leurs activités interstellaires interventionnistes.

En plus de ce qui précède, Christa Tilton a eu la gentillesse de répondre à quelques questions pour ce présent volume en ce qui concerne ses propres expériences. Ces questions et réponses suivent :

INTRODUCTION DE CHRISTA : J’enquête sur les bases souterraines et sur Dulce – en fait sur les bases souterraines du monde entier – depuis 1987… J’ai eu de bonnes et de mauvaises expériences [avec les extraterrestres, etc.]

QUESTION : Avez-vous vu des gens qui étaient retenus captifs sous terre, lors de vos enlèvements à Dulce et dans d’autres bases ?

REPONSE : Tout d’abord, permettez-moi de dire [qu’] il y a d’autres preuves MAINTENANT pour prouver qu’une base existait effectivement en 1987, lorsque j’ai été enlevé (environ huit ans après les guerres de Dulce, après quoi l’interaction conjointe a cessé pendant deux ans – Branton), et qu’elle était en voie d’être démantelée. Bien souvent, le gouvernement a des bases souterraines à des fins différentes, puis il les ferme, les met en place, les bétonne ou autre, et construit une autre base ailleurs. Voici ce que je vais vous dire. Permettez-moi de m’en tenir à la question. Vous m’avez demandé si j’ai vu des gens être retenus en captivité pendant l’enlèvement de Dulce ? Je me souviens avoir vu des personnes en passant devant.

Ils semblaient être en suspension d’activité. Je suis allé voir les douilles transparentes dans lesquelles ils étaient détenus. J’ai mis mes mains sur les douilles et je me suis penché vers eux pour voir si je pouvais obtenir une sorte de réponse. Je n’ai pas réussi. Je n’ai pas pu discerner s’ils étaient morts ou vivants à ce moment-là. Ils ne bougeaient tout simplement pas, et je ne pouvais pas voir s’il y avait du liquide ou non. Je pense que les douilles étaient exemptes de tout fluide dans ce cas particulier. En ce qui concerne le fait qu’on m’ait emmené dans d’autres bases à l’heure actuelle, je ne vais pas faire de commentaires à ce sujet parce que je suis encore en train de faire des recherches à ce sujet.

Un officier de la Force aérienne à la base aérienne de KIRTLAND a émis des hypothèses et fourni des renseignements selon lesquels j’ai été, avec d’autres femmes et hommes, plus que probablement enlevée et emmenée dans le centre de recherche souterrain près de la base aérienne de Kirtland. C’est dans la chaîne de montagnes Manzano, au sud de la base aérienne de Kirtland, que se déroulaient les essais nucléaires à l’époque.

(NOTA : La BAF KIRTLAND est la base où la  » division  » de la communauté du renseignement sur l’installation de Dulce et les projets d’interaction conjointe connexes semble avoir commencé, un projet qui a d’abord fait appel au colonel Doty, au colonel G. G. G. G. et à l’équipe de recherche de la BAF KIRTLAND.

Edwards, le commandant de l’escadre et d’autres, une division entre les factions antigrises de la Marine américaine dans CABAL/COM-12 – appuyées par le gouvernement  » Electorate  » – et leur opposition, les factions progrises de la NSA dans AQUARIUS/MAJI – appuyées par le gouvernement  » Corporate « . – Branton)


Q : Est-ce que l’un de vos contacts extraterrestres ou humains a mentionné les Guerres des Dulces ?

R : Non. Les êtres extraterrestres avec lesquels je suis entré en contact sous terre ne m’ont pas parlé. Les contacts humains l’ont fait, mais non, ils n’ont pas mentionné les guerres qui s’y déroulaient. Donc, à cette époque, je n’étais pas au courant d’une lutte pour le pouvoir. On m’a juste emmené là-bas dans un but précis, je pense, et une fois que cela a été fait, on m’a fait sortir de là en toute hâte et je ne pense pas qu’une telle connaissance m’aurait été donnée en particulier, il n’y aurait eu aucune raison de me la donner.

Q : Quels genres de reptiles, s’il y en a, avez-vous rencontrés ?

R : Je suis presque pratiquement certaine que… je ne crois pas avoir rencontré d’extraterrestres reptiliens du tout. Les seuls types auxquels j’ai été associé la plupart de ma vie ont été de petits extraterrestres gris, ceux que j’appelle des travailleurs. Ce sont des êtres que je crois être des êtres sans âme qui sont des travailleurs POUR une race extraterrestre établie. On leur donne certaines tâches, certains emplois, tout comme on le ferait si on travaillait pour une grande entreprise… Il y a des êtres extraterrestres gris plus grands que j’ai rencontrés. Même si leurs yeux sont grands et sombres, ils n’ont pas ce regard « reptilien ». Je sais. Je sais de quoi vous parlez et non, je n’ai vraiment rencontré aucun d’entre eux.

(Bien sûr, d’après de nombreux autres témoignages, la plupart des ‘Grey’ sont des clones reptiliens qui ont assimilé d’autres gènes de formes de vie insectoïdes ou même végétales. En apparence, ils – les clones en particulier – n’ont pas l’air manifestement  » reptiliens « , ce qui est probablement la raison pour laquelle ils sont le plus souvent utilisés comme  » interface  » avec les agences de renseignements planétaires.

La « race extraterrestre établie » pour laquelle les Gris travaillent, selon de nombreuses sources, est la plus grande des espèces « reptiloïdes », y compris le « draco blanc » – qui réside dans les niveaux six et sept, niveaux dans lesquels Christa ne se souvient pas d’être entrée. – Branton)

Q : Connaissez-vous d’autres bases que les chercheurs pourraient ignorer ?

R : C’est une excellente question, vraiment, parce qu’en ce moment je travaille avec deux personnes de Grande-Bretagne. Ce sont deux merveilleux chercheurs qui ont été associés à Timothy Good. Je ne sais pas si vous avez lu ses documents,  » ABOVE TOP SECRET « . C’est un livre merveilleux à obtenir et à lire. Et « ALIEN LIAISON » en est un autre.


Mais oui, je suis au courant de beaucoup, beaucoup, beaucoup d’installations ou de bases souterraines qui sont utilisées à différentes fins. La plupart des bases souterraines sont utilisées à des fins secrètes ou à d’autres fins impliquant des gouvernements qui font certains types d’essais qu’ils considèrent plus sûrs de faire sous terre. Et puis il y a les bases, une en particulier au nord de Tucson, en Arizona, où je suis presque certain qu’on m’a emmené, sous la couverture ou le nom de  » Evergreen Aviation « .

Ils ont tous les avions sur place et tout, mais ce que j’ai découvert au cours de mes dix années de recherche, c’est qu’il s’agit d’une installation appuyée ou basée par la CIA. Je me suis approché de l’installation de très près, j’ai escaladé la clôture grillagée et je me suis faufilé avec un de mes amis pilotes il n’y a pas longtemps et j’ai obtenu de superbes photos de quelques hélicoptères noirs. Ces hélicoptères noirs n’étaient pas marqués. Il y avait d’autres types d’aéronefs à cet endroit, et nous croyons donc vraiment qu’il y a beaucoup de bases dans de nombreux États. J’ai entendu parler de bases dans presque tous les États ici aux États-Unis. Maintenant, les deux personnes pour lesquelles je travaille ou avec lesquelles je fais des recherches en Grande-Bretagne en particulier font des recherches sur les bases souterraines en Amérique et en Grande-Bretagne.

Je suppose qu’elles ont communiqué avec moi parce qu’elles ont eu l’impression qu’il y avait un lien ou une sorte de connexion, et que ce serait une bonne chose de travailler ensemble et d’échanger des renseignements et de voir quels types d’installations nous pouvons découvrir.

Dans beaucoup d’installations, ils font des tests médicaux, certains sont de véritables laboratoires comme ceux de Los Alamos. Ils font énormément de travail clandestin pour les Black Projects de notre propre gouvernement, alors nous parlons d’installations, souterraines et en surface, qui font des choses dont nous n’avons probablement aucune idée. Nous entendons bien sûr des rumeurs sur différentes choses qui se passent. Ce que je me risquerais à deviner, c’est qu’il est plus que probable que ces rumeurs se sont avérées vraies dans environ 90 p. 100 des cas.

Q : Je crois que les Gris agissent à partir d’animaux de base ou d’instincts prédateurs dans leurs programmes pour accroître leur pouvoir de base et exploiter d’autres cultures, et qu’ils continueront à le faire en tant que collectif jusqu’à ce qu’ils soient arrêtés par la force. Je crois que certains des Gris pourraient être  » apprivoisés  » par les humains pour ainsi dire, et atteindre un certain degré d’individualité émotionnelle SI on peut les séparer de l’esprit collectif du VIHE. Quel est votre point de vue à ce sujet ?

R : Je suis d’accord avec vous sur la plupart des points… Il est certain que les Gris semblent faire des choses comme une conscience collective massive. J’ai remarqué qu’ils font des choses ensemble, il n’y a presque pas de discussion entre eux. Ils semblent travailler sur des projets ou sur certaines choses qui leur sont données par des êtres supérieurs, ou des êtres extraterrestres et/ou humains. Je ne pourrais vraiment pas vous le dire. Je doute que les humains soient capables d' »apprivoiser » une quelconque intelligence extraterrestre ici sur terre.

S’il semble que les humains travaillent avec les Gris, c’est probablement à cause d’un pacte ou d’un accord gouvernemental… Je crois que ces extraterrestres sont venus ici pour des raisons, et certains membres du gouvernement ont reçu l’ordre de leurs supérieurs de leur donner l’opportunité de travailler aux côtés de ces [extraterrestres] dans un seul but. A moins que l’on ne puisse me prouver que les humains ont apprivoisé ces Gris qui travaillaient à mes côtés, ou sur moi, il me serait très difficile de le croire.

Q : Avez-vous rencontré des extraterrestres de type nazi comme ceux décrits par Barney Hill, Alex Christopher, Vladimir Terziski et d’autres, des  » fascistes  » extraterrestres qui remontent aux expériences secrètes des disques volants nazis et qui travailleraient avec les Gris et les Reptiloïdes ?

R : J’ai été dure avec ces extra-terrestres nazis. Bien sûr, la première fois que j’ai entendu parler d’eux, c’était par TAL LeVesque en 1987. Non, je n’ai jamais été en contact avec ce que j’appellerais des extraterrestres de type nazi, bien que, puisque la plupart de mes expériences ont porté sur des expériences médicales, des expériences génétiques sur moi et ma fille ou ma famille, je dois dire que cela pue presque…

Si vous pensez aux expériences médicales qui ont été faites sur les Juifs pendant l’Holocauste, c’est à cela que j’assimile certaines des expériences qui m’ont été faites. C’est étrange parce que je suis en partie allemande, je viens d’une famille qui est venue d’Allemagne, donc j’ai un peu de sang allemand en moi, mais je ne penche pas d’un côté ou de l’autre et en ce qui concerne le fait d’être une BIGOTE, je suis très très ouverte à toutes les races, croyances, couleurs des gens qui travaillent ensemble pour établir un monde merveilleux, si cela est possible.

Mais de toute façon, non, je n’ai pas rencontré ces types de nazis, et j’ai certainement beaucoup entendu parler d’eux, j’ai entendu dire qu’ils étaient des extraterrestres très mesquins, je ne sais pas quel est leur programme… Comme je n’ai pas eu de contacts avec ces types, je n’ai vraiment aucune raison de faire des recherches sur eux, et il en va de même pour les [grands] reptiliens, bien que beaucoup d’amis et d’autres chercheurs m’aient contacté pour me raconter leurs histoires sur les races extraterrestres reptiliennes…

Q : Que pensez-vous d’une éventuelle prise de contrôle de la base de Dulce par le Congrès à l’avenir, et que pensez-vous de la façon de régler le problème si les Gris ne se rendent pas ?

R : Grâce à toutes les recherches que j’ai faites et à toutes les preuves que j’ai trouvées en fouillant avec des chercheurs et d’autres personnes, nous sommes presque sûrs maintenant – je ne sais pas si vous avez entendu, vous avez peut-être entendu la rumeur ou pensé que c’était une rumeur – mais je suis du système de croyance maintenant que cette base est ou était abandonnée et n’est plus utilisée par NOTRE gouvernement. Pour quelle raison je ne suis pas sûre. Je crois que cela a beaucoup à voir avec – s’il y a effectivement eu une action militaire là-bas, ce dont nous avons trouvé la preuve. Nous avons trouvé des cartouches militaires usées près de l’une des ouvertures de la base, à notre avis. Nous avons trouvé des boîtes de C-Ration, nous avons trouvé différents types d’antennes que le gouvernement aurait utilisées pour les communications. Ce sont des choses qui ont été trouvées dans ces régions montagneuses.

Si vous avez déjà été là, vous savez de quoi je parle. Ces choses me disent, à moi et à mon partenaire de recherche, qu’il y a effectivement eu une sorte de réaction militaire là-bas dans le passé. Les zones dont je parle, que mon partenaire de recherche qui vit dans la région prétend être certaines des ouvertures vers la base, ont été bétonnées, cimentées. Cela a été fait par quelqu’un.

Nous savons donc qu’une sorte de société officielle du gouvernement… nous croyons que c’était une organisation appuyée par la CIA qui était là… Dans mes documents sur Dulce, je montre une zone d’un ranch juste au nord de la région d’Archuleta mesa (voir les documents de recherche de Christa sur Dulce à l’adresse donnée à la fin de cette section pour les découvertes actuelles concernant Dulce et plusieurs illustrations, diagrammes et photographies provocatrices de la même – Branton), nous n’avons pas pu suivre ou trouver les personnes qui possèdent cette propriété maintenant depuis de nombreuses années. Ce que nous ont dit les personnes qui ont vécu dans la région ou aux alentours, c’est qu’il y a une piste d’atterrissage sur cette propriété en particulier, qu’il y a de grandes tours…

Je suis entré dans la propriété, et je me suis assez approché pour prendre des photos de ces tours pare-balles qui se trouvaient sur la propriété. Il y en avait environ 20, et il n’y en a plus que 5 maintenant. Nous nous demandons pourquoi elles ont été enlevées et où elles ont été prises. De toute façon, j’ai des photos de ces tours. Ce ne sont pas seulement des tours de feu. Certaines personnes essaient de les expliquer en disant :  » Oh, c’est juste pour que nos éleveurs puissent aller dans les tours et chercher des feux « , et des choses comme ça. Ce qui est étrange, c’est que vous montez dans les tours et qu’il y a du verre noir foncé… vous ne pouvez pas regarder à l’intérieur pour voir, et c’est à l’épreuve des balles. Et ce qui est étrange, c’est l’ouverture… vous ne pouvez pas entrer dans ces tours. Nous ne savons pas si elles ont été placées là juste pour le spectacle, nous ne savons pas vraiment ce qu’elles sont exactement, mais nous croyons qu’elles ont été placées là pour une raison quelconque. Nous ne comprenons pas cela. Au fil des ans, on a vu des avions, de petits Lear atterrir dans cette région et en sortir. Personne dans la ville de Dulce ne semble savoir à qui appartient cette propriété… Mon partenaire de recherche a retrouvé quelqu’un qui était propriétaire de la propriété il y a plus de 20 ans, mais après cela, il semble que la propriété soit passée entre des mains secrètes. La propriété avait aussi ce qui ressemblait à une petite maison en bois. Vous pourriez y entrer, elle a été évacuée et il n’y a rien dedans.

Ce type d’installation ou de façade pour une base souterraine dans ce secteur serait parfait, car ce secteur a été délimité par ce que nous croyons être une clôture électrifiée qui, selon eux, servait à empêcher le bétail d’entrer. Nous croyons qu’elle a été utilisée à d’autres fins en raison des panneaux affichés un peu partout – PAS DE PASSAGE, et c’était le genre de panneaux que vous verriez près de la ZONE 51, et nous devons donc nous demander ce qui se passait sur cette propriété.

Je ne sais pas si vous avez déjà vu le film  » THE ANDROMEDA STRAIN « , je l’ai vu l’autre jour, mais je ne l’ai pas vu depuis longtemps. L’installation souterraine où ils sont allés [dans le film] était située sur une sorte de ferme en boue, où ils sont entrés dans la maison de ferme et sont entrés dans quelque chose comme une remise à outils, et puis tout d’un coup, cet ascenseur se met à descendre, à descendre et à descendre. Et ce qu’ils ont trouvé une fois qu’ils sont descendus, c’est une énorme installation souterraine d’essais biologiques. Je dois croire que ce genre d’installations se trouve partout dans tous les États. Alors, revenons à la question. S’il y a eu une prise de contrôle militaire, elle a déjà eu lieu, et la base a été fermée…

Encore une fois, il n’y a pas de preuve. Certains des Indiens qui vivent sur les terres des Apaches de Jicarilla, ces gens sont très très fermés, ils ne parlent pas aux étrangers. L’information que j’ai obtenue provient uniquement d’une source interne, et je ne peux vous dire que ce qu’un Indien Apache de Jicarilla a dit à son cher ami de nombreuses années là-bas. Il m’a dit qu’il traversait les zones montagneuses, qu’il passait par l’Archuleta mesa et qu’il revenait dans les collines, et qu’il marchait le long d’une corniche. Tout à coup, il sentit de la terre lui tomber sur la tête. Et donc, bien sûr, si vous vous promeniez dans cette zone déserte et que vous sentiez quelque chose vous tomber sur la tête, votre réaction immédiate serait de lever les yeux. Et il l’a fait, il a levé les yeux et il a dit que ce qu’il avait vu l’avait horrifié.

C’est un homme, un homme dans la soixantaine. Cet homme a levé les yeux et a vu… voici ce qu’il a dit à son ami, « J’ai vu un être gris avec de grands yeux noirs d’encre qui me fixait au-dessus d’une corniche, et on aurait dit qu’un gros rocher avait pivoté, dépassait du flanc de la montagne. » Et il a fait une double prise, il a détourné les yeux comme quelqu’un qui se frotterait les yeux et dirait :  » Oh, je ne fais que voir des choses « , mais il a regardé en arrière et il l’a revu. Cette fois, il a dit qu’il était parti et qu’il avait couru, qu’il courait pour sauver sa vie. Il était très, très effrayé, effrayé, et ce qui est étrange, c’est que cet homme est ami avec les hommes haut placés du conseil tribal des Apaches de Jicarilla, mais il a gardé ce secret pour tout le monde, sauf pour mon partenaire de recherche. Et il lui a dit qu’à son retour, il tremblait, il était très, très effrayé. Donc, ceci me dit – et ceci s’est produit au cours des deux dernières années (cette interview a eu lieu à l’hiver 1996 – Branton), donc ceci me dit qu’IL Y A TOUJOURS DES ALIENS GRIS qui habitent une partie de cette base.

C’est une question intéressante que vous vous posez, car s’il y a effectivement encore une partie de la base qui est toujours habitée (pourquoi les Gris n’utiliseraient-ils qu’une partie de la base après qu’elle soit devenue encore plus sûre, avec le « scellement » de nombreuses entrées extérieures ? – Branton) par les êtres gris, alors certainement s’il y a un problème il pourrait y avoir un besoin de prise de contrôle militaire de cette base par le Congrès, ou ils pourraient l’avoir laissée tranquille, juste dit « laissez les gens de Dulce s’inquiéter des aliens, nous ne voulons plus avoir affaire à eux.

Je ne sais pas vraiment ce qui s’est passé pendant les événements militaires qu’ils ont eus là-bas, je ne sais pas vraiment ce qui s’est passé, je sais juste que… Je suis presque sûre qu’il y ait eu une sorte d’affrontement ! Donc de toute façon, qui sait, qui peut en être sûr ? Tout ce que je sais, c’est que beaucoup de ces personnes qui ont des histoires différentes, ce sont des personnes qui ne sont pas du genre à se contenter de raconter une histoire, en fait [beaucoup d’entre eux] ne sont pas intéressés par les OVNI, ils ne sont pas intéressés par tout ça.

En fait, quand le sujet est abordé, ils ne veulent tout simplement pas vous en parler. Il est très difficile d’accéder à cette communauté. J’ai eu beaucoup de difficultés à obtenir des réponses, mais Dieu merci, un de mes partenaires de recherche, son père, vit là-bas, il a vécu là-bas toute sa vie. Et ce jeune homme a été élevé là-bas [Dulce]. Il sait ce qui se passe là-bas, il connaît toutes les rumeurs et les histoires, et il sait ce que tous les Indiens ont vu.

Q : Avez-vous été emmené sur d’autres planètes ou dans d’autres sphères pendant vos enlèvements?

R : Pas que je sache, mais je me souviens qu’on m’a emmené sur une sorte de grand vaisseau massif, ce devait être un vaisseau-mère. Cette chose était massive, elle faisait des kilomètres et des kilomètres et des kilomètres de long. Je ne sais pas exactement où j’étais. J’ai reçu des instructions pendant que j’étais là-bas. Il y avait des « êtres de lumière » là-bas. Ils ressemblaient à des êtres angéliques, mais sans les ailes. Ils portaient de longues robes, et on m’a emmené dans un endroit où il y avait un podium et un professeur qui est sorti et qui enseignait aux gens qui étaient là. Ces gens étaient humains, je n’ai vu aucun extraterrestre [gris] à CETTE époque, alors je ne sais pas exactement où j’étais.

Q : Avez-vous jamais pu voir ce qu’il y avait à l’intérieur des  » chars  » ?

R : Non, pas pendant l’expérience de Dulce. J’ai commencé à marcher jusqu’au char. Ça sentait très mauvais. C’était une odeur que moi seul peux identifier comme étant proche d’une odeur de type sulfurique. Je me souviens que lorsque je suis entré pour la première fois dans le domaine médical, nous avons été invités au centre-ville pour voir une autopsie, et le formaldéhyde qu’ils utilisent là-bas a une odeur sucrée écoeurante, c’est une odeur qu’il est très difficile d’essayer d’expliquer à quelqu’un qui ne l’a jamais sentie auparavant, mais je peux dire que cela sentait beaucoup comme ça. L’officier, le militaire qui était avec moi, qui me guidait, ne me permettait pas de monter jusqu’au char pour regarder à l’intérieur. Je ne peux que supposer qu’il y avait là quelque chose qui m’a peut-être fait peur, car il a réagi très rapidement pour m’arrêter. Vous avez demandé s’il y avait à la fois des réservoirs de reproduction et d’alimentation.

Je crois que oui, parce que d’après ce que m’ont dit d’autres femmes qui ont vu ces réservoirs, certaines d’entre elles ont vu des parties de leur corps à l’intérieur. Le type de réservoirs que j’ai vus servait à l’élevage et à la culture de petits êtres extraterrestres. La seule chose que je peux décrire, c’est d’être [comme] un faux utérus. Une femme porte son enfant dans son utérus, eh bien ces types de réservoirs de reproduction dont vous parlez ont été utilisés pour cultiver le  » fœtus  » qu’ils extraient des individus qu’ils enlèvent et qu’ils y emmènent. Ils extraient le fœtus comme ils l’ont fait avec moi de nombreuses fois, et je crois qu’ils le placent dans ce type de réservoir, un réservoir de reproduction en verre [à l’aspect].

Q : Selon vous, que pensent la plupart des hybrides de la position dans laquelle ils se trouvent ?

(Note : J’ai voulu que la question vise les « fœtus humanoïdes » qui ont été infusés avec des non-humains, des bovins, des cétacés ou des Grey, etc. ADN et qui sont gardés dans les bases souterraines ou sur les navires. Cependant Christa a pris la question pour signifier les hybrides extraterrestres TERRAN-NORDIQUES comme elle et sa fille qui vivaient dans NOTRE société de surface. – Branton)

R : C’est une très bonne question et peu de gens la posent… Étant moi-même un hybride, j’ai eu l’impression de ne pas être à ma place. J’ai encore l’impression de ne pas être  » à ma place  » à ce jour. Je sais que ce n’est pas le cas, je sais que je suis différente, et je n’essaie pas de le dire à tout le monde non plus. Je l’ai simplement accepté et j’ai continué ma vie, mais je peux vous assurer que tous les hybrides à qui j’ai parlé m’ont dit, ont essayé de m’expliquer le vide et les sentiments qu’ils ressentent. Ils se sentent presque comme s’ils n’étaient pas à leur place sur terre. Je sens certainement que je n’ai pas ma place ici.

Q : Si le monde extérieur s’empare de la technologie Dulce et commence à l’utiliser pour coloniser d’autres mondes, cela pourrait-il atténuer les problèmes démographiques, économiques, environnementaux et autres auxquels cette planète est confrontée ? En d’autres termes, cela permettrait-il d’éliminer les barrières IMPOSÉES qui nous ont maintenus sur terre et de nous permettre enfin, pour ainsi dire, de  » sortir du berceau  » ?

Les Gris, pour leur part, ne souhaitent pas que les Terriens obtiennent des avantages interstellaires et deviennent ainsi une menace pour leurs propres programmes empiriques, et en opérant par le biais de divers cultes du pouvoir sur terre, ils ont réussi à garder la technologie interplanétaire hors de nos mains et à nous voler nos ressources pour financer les projets communs de souterrains et d’extra-terrestres, dont beaucoup ont été entièrement pris en charge par leur propre espèce et à nos dépens.

Une fois dépouillés de nos ressources, les Gris utilisent leurs esclaves psychologiques sur Terre pour nous monter les uns contre les autres, puis se retournent et disent « Ha, vous êtes trop violents pour être autorisés à avoir la technologie interstellaire ! » Bien qu’il y ait eu des échanges de technologie, il semblerait qu’ils soient utilisés comme une ruse par les Gris pour accéder à notre société afin d’imposer une dictature électronique mondiale, et/ou c’est la technologie qui est fournie par la Fédération  » nordique  » afin qu’ils puissent aider à défendre la planète Terre pour leur bénéfice mutuel et celui de leurs  » cousins  » humains sur Terre. Que pensez-vous de tout cela ?

R : Je crois sans aucun doute que nous avons travaillé sur des projets visant à coloniser la Lune, sous terre, et aussi à coloniser Mars… J’ai parlé avec des scientifiques, j’ai parlé avec d’anciens astronautes de la NASA qui croient sans aucun doute que c’est ce qui se passe. Ils n’ont pas l’impression que c’est quelque chose d’étranger, certains astronautes disent qu’ils ont l’impression que c’est une technologie que nous avons développée nous-mêmes, et que la population est un problème auquel il faut réfléchir bien à l’avance et que les humains sont arrivés eux-mêmes à toutes ces conclusions.

Je ne suis pas d’accord, je pense que c’est une technologie extraterrestre qui nous a été donnée (et/ou récupérée sur des  » sites de crash  » ? – Branton), et je pense que nous nous en servons, et nous avons déjà commencé. Comme avec la Biosphère, beaucoup de gens pensent que c’est juste pour apprendre sur notre écologie et des choses comme ça, les plantes, les animaux et tout ça.

Je sais que c’était une façade. Je sais que beaucoup de choses se sont passées sous terre là-bas. C’est aussi une installation souterraine, c’est une installation massive et c’est une installation merveilleuse. La technologie qui y est testée est une technologie extraterrestre. Tout cela sera utilisé quand ils commenceront à coloniser la Lune et Mars. Ce sont les deux  » planètes  » à l’heure actuelle, en fait la lune n’est pas tant une planète (certains soutiennent que le système Terre-Lune est en fait une  » double planète « . Pour ce qui est des autres planètes, il serait peut-être logique de commencer par les régions polaires de Vénus et les régions équatoriales de Mars. – Branton) mais un satellite de la terre, mais certainement c’est un tremplin pour s’éloigner de la terre vers d’autres endroits, et c’est ce qui se passe, je n’en doute pas. J’ai parlé à trop de scientifiques qui ont travaillé sur des projets secrets ou noirs pour notre gouvernement et qui ont dit que c’est exactement ce que nous faisons…

(Je suppose que la question que j’ai vraiment posée était : est-ce que c’est vraiment NOTRE technologie, ou doit-elle être utilisée UNIQUEMENT par  » l’élite humaine  » contrôlée par les aliens et NON pour les masses, qui doivent plutôt être  » dépeuplées  » par des guerres, des pestes, des infanticides et d’autres méthodes eugéniques génocidaires ? – Branton)

Je crois vraiment que nous n’avons plus beaucoup de temps ici comme peuple pour survivre sur terre, le climat va changer énormément… nous devons donc avoir la technologie pour aller ailleurs. C’est ce que beaucoup d’aliens ont fait eux-mêmes [il y a longtemps]. Les extraterrestres avec lesquels j’ai traité, ceux qui venaient de la constellation de la Lyre… ils ont en fait eu une explosion massive sur leur planète (causée par l’invasion des forces reptiliennes d’Alpha Draconis, comme le suggèrent certains récits de contact ? – Branton).

Ils ont dû évacuer et migrer vers la constellation de la Pléiade où ils savaient que d’autres civilisations extraterrestres vivaient déjà. Il y a beaucoup de types différents d’extraterrestres pléiadiens, je ne peux pas insister assez sur ce point auprès des gens qui disent, eh bien il n’y a qu’une seule race pléiadienne…

(Note : L’amas d’étoiles des Pléiades est en fait constitué de plus de 200 étoiles, ou ces étoiles INCLUANT SOL qui tournent finalement autour des étoiles centrales de l’amas des Pléiades, plus communément appelées les « sept sœurs » – Branton)

Certains de  » mon  » peuple sont également venus dans notre système et se sont installés sur Mars, mais quelque chose s’est passé sur cette planète qui les a forcés à aller vivre sous terre.

Q : Quelle est, selon vous, la plus grande faiblesse des Gris ?

R : Je peux vous dire dès maintenant que la principale faiblesse des Gris est qu’ils n’ont pas d’âme, ils sont sans âme. Ne leur permettez pas de vous dire le contraire. Certains d’entre eux sont connus pour essayer de transmettre un certain type de philosophie religieuse [fausse] aux personnes qu’ils ont enlevées, et le fait est que vous devez réaliser que ces étrangers ont leur propre programme, et ce n’est pas quelque chose que j’estime être vraiment positif.

J’ai donc découvert, en traitant avec eux la majeure partie de ma vie, qu’ils sont sans âme, qu’ils n’ont pas d’âme, et quand il s’agit de mes croyances religieuses ou de mes antécédents – je n’ai pas peur de le dire, je suis chrétien, je crois en Dieu, je crois en un être ultime… Dieu, qui a créé tout, tous les êtres extraterrestres de toutes sortes… toutes les différentes constellations où les gens se sont COLONISÉS dans tout l’univers… les êtres, les animaux, les choses dont nous n’avons probablement aucune idée.

Je dois certainement croire que les Gris sont, la seule façon de le décrire c’est qu’ils sont un cas vide, vide… Il n’y a rien d’autre qu’un appareil cérébral de type technologique supérieur dans la région de leur crâne. Sinon, ils ne nous sont d’aucune utilité, vraiment, ils ne nous sont d’aucune utilité. Ils servent à nous transmettre différentes technologies et à nous donner des informations, mais pour ce qui est de leur faire confiance, je ne leur fais pas confiance dans la mesure où je pourrais les lancer.

Q : Quelle est, à votre avis, notre plus grande force en tant qu’êtres humains ?

R : Eh bien, notre plus grande force est notre croyance en Dieu… notre plus grande force est [cette] capacité… et notre seul lien avec chaque race est notre lien avec cet unique être suprême, Dieu. Maintenant, je crois que Dieu a vu, à un moment donné de notre histoire, le besoin de quelqu’un pour nous guider dans la manière positive de vivre, je crois [que] Jésus est né comme un exemple de la manière dont Dieu voudrait que nous vivions nos vies… Si nous croyons en Jésus-Christ comme le Fils de Dieu, le seul et unique Dieu, alors nous devons croire que tout cela est vrai. Je crois que Lui, Jésus, reviendra… Je crois aux anges, je collectionne les anges [représentations artistiques]. Ma meilleure amie au Wisconsin envoie tout le temps des cartes d’anges, et je lui envoie des anges ceci, des anges cela, des bijoux d’anges, des statues d’anges, tout cela parce que je crois vraiment que les anges marchent parmi nous.

Croyez-moi, je les ai vus, j’ai traité avec eux, j’ai parlé avec eux (par exemple, son expérience à bord du « vaisseau mère ». Mais dans CELA, il faudrait se demander s’il s’agit d’anges debout ou tombés comme les  » anges  » rebelles ou les  » êtres de lumière  » tombés qui ont été vus par des personnes enlevées travaillant en collaboration avec les Gris et les Reptiloïdes sur leurs vaisseaux ? – Branton)… J’ai plusieurs cas où je peux seulement affirmer que ces anges sont apparus de nulle part et m’ont sauvé la vie, alors je dois simplement croire que ce sont des êtres de Dieu [serviteurs]… ils sont merveilleux.

(Note : Je ne veux pas nuire à cette atmosphère, mais je me sens obligée de dire qu’il ne faut pas faire confiance à tous les êtres qui se disent être des « anges ». Par exemple, les anges déchus ou rebelles peuvent déclarer en toute sincérité qu’ils sont des ‘anges’ et ils auraient raison – cependant ils pourraient ne pas vous dire quelle ‘variété’ d’anges ils sont, ou quel côté du conflit angélique ils servent, puisqu’il y a LES DEUX anges debout et déchus.

Heureusement cependant, il y a deux fois plus d’anges debout dans cet univers qu’il y a d’anges déchus, bien que les anges déchus semblent avoir une fascination particulière pour la planète terre en ce que les profondeurs les plus basses de cette planète sont apparemment le royaume qu’ils ont choisi pour faire leur « dernier combat » ou leur « quartier général de commandement » – en alliance avec les races de serpents qu’ils incarnent – dans leur ancien conflit avec Micaël et ses légions d’anges debout.

Le 12e chapitre de l’Apocalypse est révélateur à cet égard, car il semble généralement véhiculer l’image d’une guerre dans le ciel entre les humanoïdes qui sont soutenus par des anges debout et les reptiloïdes qui sont soutenus par des anges rebelles, ainsi qu’une prophétie selon laquelle les bases de pouvoir reptiliennes parmi les étoiles seront brisées alors que les forces draconiennes se retireront sur terre pour faire leur dernier combat, et ce faisant, elles quitteront leur empire caverneux et soutiendront une dictature mondiale dans un effort désespéré pour gagner des alliés humains pour un dernier assaut  » faire ou mourir  » sur les dominions célestes. La chose à retenir serait d’être prudent, puisque les anges rebelles ont la capacité d’apparaître comme des « anges de lumière » à ceux qu’ils sont capables de tromper. Ainsi, examinez leurs messages comme si votre âme en dépendait, si vous rencontrez un tel être ou de tels êtres.


Quant aux Draconiens eux-mêmes, en toute justice, les reptiloïdes « individuels » ne sont pas l' »ennemi » ultime, l’ennemi est le COLLECTIF LUCIFERIEN sous lequel ils servent, et on peut dire la même chose du Nouvel Ordre Mondial qui est prophétisé dans le Livre de l’Apocalypse – ceux qui sont asservis dans ce système par choix ou par tromperie ne sont pas l’ennemi ultime, le SYSTEME Luciférien lui-même est l’ennemi ! Quelque chose qui n’est pas souvent considéré est la perspective du reptilien en ce qui concerne la survie physique et spirituelle.

Un des problèmes est que les reptiliens sont suffisamment intelligents et sensibles – grâce en partie aux Lucifériens qui ont aidé à détruire le statut immortel originel de l’humanité et des bêtes – pour réaliser que lorsqu’ils meurent physiquement, ils meurent aussi spirituellement, du fait qu’ils n’ont pas d' »âme » inhérente. Les reptiliens réalisent pleinement cela, et cela les terrifie sans fin. Une des raisons des projets  » hybrides  » est non seulement de développer certains attributs physiques au sein de leur race, mais surtout de donner à leur postérité une  » âme  » afin qu’ils puissent survivre au-delà de la tombe, avec un peu de chance dans une éternité de béatitude plutôt que de tourment. Nous ne devrions pas dire que parce qu’un être possède des  » gènes  » reptiliens, il est par conséquent  » mauvais « . Le mal n’est pas génétique, mais un choix que l’on fait.

Du fait que beaucoup de reptiliens sont de simples  » cellules  » dans un collectif luciférien  » HIVE « , ce ne sont pas les reptiliens individuels qui sont en faute [s’il existe en fait des reptiliens  » individuels « ], mais c’est le HIVE lui-même. L’EHIV doit être la cible de nos attaques et en particulier de tout centre de pouvoir ou ordinateur central particulier qui guide la Ruche. Des tentatives doivent être faites par les humanoïdes sur terre et au-delà pour attaquer la Ruche et libérer les « cellules » reptiliennes individuelles de ses contraintes.

Une fois qu’ils sont libres et autorisés à développer une individualité émotionnelle, ils devraient avoir le choix de se soumettre sans condition aux sociétés humanoïdes de la Fédération Andro-Pléiade, par exemple, qui ont réussi à apprivoiser les natures « animales » de base de la ruche. Puisque les reptiloïdes – et surtout le collectif lui-même, qui manque d’âme – n’ont pas la capacité d’apprivoiser leurs propres instincts de prédateurs, l’homme-GENRE doit le faire pour eux [GENESE 1:28 ; 3:1,14-15].

Les reptiliens qui ne se soumettront pas à la reprogrammation et refuseront de se soumettre à ce processus, devraient renoncer à leur droit de faire l’expérience d’une agence libre « supervisée » et devraient en conséquence être soumis à la FORCE… sinon les races humaines de toute la galaxie ou même de l’univers devront vivre dans un chaos éternel – à jamais tourmenté et tourmenté par des races poussées UNIQUEMENT par de bas instincts de prédateurs, parce que l’humanité n’a pas su prendre ses responsabilités en tant que gardiens de la création commandés par Dieu.

Cependant, nous devons d’abord accepter qu’un ORDRE Divin a été établi à l’origine pour l’univers, commençant par le Créateur Tout-Puissant et descendant à travers les différentes hiérarchies angéliques, à travers l’humanité, suivi par les races reptiloïdes qui, à l’origine, tenaient une position quelque part entre l’humanité et les bêtes, et ensuite les règnes animaux inférieurs et enfin le règne de la nature elle-même.

C’est la hiérarchie originelle ordonnée par les dieux à travers laquelle la VIE divine de la SOURCE de toute la création descend en cascade des niveaux supérieurs aux niveaux inférieurs. Si cette hiérarchie est brisée comme elle l’était suite à l’INTERVENTION des anges déchus, alors l’UNITE et la CONTINUITE sont détruites et le CHAOS règne.

Donc, si on a l’impression que ce volume attaque les reptiliens simplement parce qu’ils sont reptiliens, alors ils ne regardent pas vers le message plus profond. Je ne préconise PAS l’extermination totale des races draconiennes, je préconise seulement qu’elles doivent de leur propre choix OU par la force – quel que soit leur  » choix  » – se soumettre à l’ORDRE établi par Dieu qui a été initié dès la genèse même de la vie physique intelligente sur la planète terre, et par la suite dans tout l’univers lui-même. – Branton).


Ce qui suit est « UN CAS SIMILAIRE AU CAS TILTON », comme rapporté par Val Valerian dans MATRIX-II, l’histoire des Maîtres Donavon :

« Ce qui suit est ce que je crois être une expérience très réelle, qui, je crois, est liée aux expériences de Christa Tilton. Trois de mes amis et moi avons été emmenés dans ce que je percevais comme une installation gouvernementale souterraine ou une base d’OVNI. Je dis  » amis  » parce que c’est ainsi que je les ai perçus, même si je ne les avais pas rencontrés à l’époque. Je me souviens que j’avais l’impression d’avoir été droguée, comme si tout allait au ralenti. On nous a placés et attachés à un tapis roulant par les poignets et les chevilles. Le convoyeur était activé et lorsqu’il se mettait en mouvement, notre corps passait à travers des blocs de lumière pure et intense. Ces blocs de lumière – peut-être des dispositifs de balayage laser – étaient de couleur verte ou bleue. À chaque bloc de lumière, il y avait ce que je percevais comme un contrôleur de robot. Ils étaient aussi de couleur verte ou bleue. Leur couleur correspondait à la couleur de la lumière devant laquelle ils se trouvaient. Les robots avaient une forme humaine mais ne présentaient aucune caractéristique humaine distincte. Le long du mur de la première pièce, il y avait des barils d’une substance qui avait une odeur très forte. Ces barils étaient empilés, les uns sur les autres.

« Soudain, nous étions sur un autre tapis roulant ou à la fin du premier. Lorsque la bande s’est déplacée autour d’une console circulaire, elle s’est arrêtée. Il y avait deux hommes – de forme et de caractéristiques humaines – assis à la console. L’un aidait l’autre. L’un d’eux a pris ce que je croyais être un rasoir et a rasé une partie de mon dos gauche, juste sous la ligne de la taille. Je me souviens que la tache a saigné considérablement. On m’a relâché et ils ont commencé à faire la même chose à mes amis. Je me souviens d’avoir pensé sans cesse :  » Qu’est-ce qui m’arrive ?  » Il m’a répondu :  » On vient de vous implanter votre numéro de poste de contrôle gouvernemental « . Je me souviens avoir attrapé un miroir et avoir regardé la zone qui a saigné. Le numéro ’04’ était là. D’une manière très contrariée, je me suis tourné vers une femme en uniforme et je me suis exclamé :  » Vous ne pouvez pas me faire ça ! D’ailleurs, tout le personnel de cet établissement portait un uniforme. J’ai ensuite couru vers la console où j’ai été libéré. À ce moment-là, mes amis avaient aussi été libérés. Je me suis empressé de leur dire que ce que j’avais découvert nous arrivait. Pendant que je parlais, les deux hommes à la console rassemblaient du matériel à la hâte, dans ce qui semblait être une tentative d’évasion. Je me souviens en particulier que l’homme qui m’avait implanté le numéro avait une liste imprimée par ordinateur. Il a protégé cette liste avec sa vie, alors que mes amis et moi courions après lui et l’autre homme. Ils se sont échappés par une série de doubles portes (l’état de semi-conscience induit par la drogue commençait-il à se dissiper de façon inattendue ? – Branton). Je crois sincèrement que Christa Tilton se trouvait également dans cet établissement à ce moment-là – bien que je ne pense pas que ce soit notre première rencontre.

« Je n’oublierai jamais la première fois que j’ai parlé avec Christa au téléphone. C’était le 20 septembre 1987. J’avais l’impression d’entendre la voix d’une vieille amie, comme si je la connaissais depuis toujours. Elle m’a ensuite envoyé une photo d’elle qui n’a fait que renforcer ce sentiment. Quand j’ai vu cette photo, j’ai eu des flashbacks de la voir à bord d’un bateau ! Ce fut un moment très émouvant pour moi, de la revoir. Depuis ce moment, une belle et durable amitié d’amour inconditionnel s’est développée. Elle est vraiment une fleur dans le jardin de ma vie et une VRAIE amie. Comme Christa, j’ai été tourmenté par des rêves intenses et répétitifs de rencontres et de communications avec ce qui semble être des êtres non humains, d’un autre monde. Je suis aussi continuellement frustrée par mon incapacité à apprendre la vérité sur mes expériences, bien que Christa ait été d’une aide précieuse dans ma recherche de la vérité – prouvant que lorsque les gens travaillent ensemble pour un but commun, beaucoup est accompli…

 » Bien que Christa et moi-même ne soyons pas seuls, je suggère qu’il y a des milliers de personnes comme nous, qui ont peut-être peur de chercher de l’aide et une meilleure compréhension de leurs expériences par peur du ridicule. C’est une vérité que parfois la vie peut être très cruelle à cause de l’ignorance ou du manque de connaissance concernant ce vaste sujet exotique. Alors peut-être que certains, comme l’autruche, se mettent la tête dans le sable parce qu’ils ont peur de remettre en question leur propre destin ».


POUR PLUS D’INFORMATIONS SUR L’EXPÉRIENCE DE CHRISTA TILTON ET SUR SES RECHERCHES EN COURS DANS LES INSTALLATIONS DE DULCE :

Christa Tilton a compilé plusieurs centaines de pages d’informations, de documents, d’illustrations et de photos concernant PAUL BENNEWITZ et la DULCE BASE. Ses recherches sont approfondies et en cours, alors si vous souhaitez en savoir plus sur ses dernières recherches sur Dulce et d’autres bases souterraines, veuillez envoyer une enveloppe timbrée à votre adresse : INTEL-ADVOCATES, a/s Christa Tilton, 2163 South 78th East Avenue, Tulsa, Oklahoma 74129-2421.

http://www.subterraneanbases.com/

Nouveauté

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source et le site: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email

Articles similaires

Recevez la Newslettter

Vous souhaitez être informés des bons plans, découvrir les meilleurs articles du réseau Elishean et recevoir des conseils pour optimiser l'Ascension. C’est très simple, inscrivez-vous...

Votre aide est importante…

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

2020 Année de la Kundalini

Articles Phares

Suggestion Amazon