Crânes de Cristal Société - doc

Les crânes de cristal au coeur du scandale

C’est en 1924 qu’un crâne de cristal a été retrouvé au fin fond de la jungle d’Amérique centrale par une toute jeune fille à l’époque, Anna Mitchell-Hedges. Il était taillé dans un seul bloc de quartz pur, d’une beauté sans pareille. Selon certains, il aurait des pouvoirs magiques, on pourrait en effet y lire l’avenir. La légende maya veut que ses crânes servaient aux prêtres lors de rites ésotériques, c’est du moins ce que disait la jeune fille auteur de la découverte.


Chasseurs de légendes [ Les 13 crânes de cristal ] par LPDE

En 1970, le crâne a été examiné sous toutes les coutures dans un laboratoire californien. La pièce était étonnante, parfaitement ouvragée et détaillée, elle était tout simplement fascinante. Une datation avait été effectuée pour être sûr qu’il s’agissait bien d’un artefact maya. Il n’y avait aucune trace d’usage d’une quelconque machine moderne, il était donc tout à fait plausible que le crâne ait été fait selon des techniques rudimentaires et avec des outils rudimentaires également. Cela prouvait aussi qu’il était ancien et qu’il avait sûrement été fabriqué en un grand laps de temps, peut-être même plusieurs générations. Il aurait fallu cela pour atteindre une telle perfection. Les membres de l’équipe de recherche se sont même demandés un temps si ce crâne n’avait pas été poli par une intelligence supérieure, voir extraterrestre.

Qu’en était-il de son pouvoir ésotérique et de ses propriétés mystiques ? C’était invérifiable bien entendu, les chercheurs s’étaient donc abstenus de rendre un rapport sur cette question. Anna Mitchell-Hedges était quant à elle persuadés de ses bienfaits et ventait ses mérites à travers le monde, quoi qu’on en dise. Elle n’a d’ailleurs pas manqué de faire du profit avec et faisant payer aux visiteurs volant le voir, cinq dollars à chaque visite.


Il y aurait treize crânes à travers le monde, treize crânes qui contiendraient des informations cruciales sur les origines, mais aussi sur la destiné de l’humanité, la clef de tous les mystères de la vie.


D’autres crânes ont été retrouvés depuis et tous sont aujourd’hui exposés, mais si dix sont encore manquants. Le muséum Smithsonian Institution a eu la surprise de trouver un crâne énorme devant sa porte dans les années 90, il était bien plus gros que les autres. L’analyse au carbone n’étant pas possible pour la datation, les chercheurs se sont alors tournés vers une datation de la technologie, soit la façon dont le cristal de roche avait été taillé. Les test ont révélé des traces à peine visibles de lignes droites à la surface de ce dernier. La technologie de l’âge de pierre permettait-elle de créer ce genre de ligne droite ? Il semble que d’autres artefacts maya de la même époque, qui ont été travaillés avec les mêmes outils, reflètent quant à eux des lignes désordonnées et non droites comme celles dessinées sur le crâne. Les technologies sont donc différentes.

Deux crânes ont été étudiés en même temps et sur chacun, on pouvait observer deux bandes très nettes en arc de cercle sur leur surface et un seul outil peut en être à l’origine, soit une pointe de diamant industrielle. Les crânes ont donc été fabriqués récemment, ils sont tous faux, sauf pour l’instant celui d’Anna Mitchell-Hedges. Comment le monde de la recherche a-t-il pu se tromper à ce point-là ?

Anna Mitchell-Hedges est morte en 2007 à l’âge de 100 ans et jusqu’à sa mort, elle a affirmé avoir découvert le crâne maya en 1924 dans la chambre mortuaire d’une pyramide. Mais qu’en était-il vraiment ? Et bien ce crâne a été examiné tout comme les autres, après la mort de sa propriétaire. Il a été scanner, moulé, analysé sous toutes les coutures et passé sous le microscope et c’est ainsi que les chercheurs ont acquis la certitude absolue que ce crâne était l’oeuvre d’un graveur contemporain, qui utilisait des outils qui n’existaient pas à l’époque pré colombienne. C’est donc également un faux.

Pourquoi cette femme a-t-elle inventée une telle histoire ? Il lui fallait trouver un moyen de vivre et ce crâne était le seul moyen qu’elle ait trouvé. Elle a ainsi berné le monde pendant quelques décennies.

Print Friendly, PDF & Email
Annonces

Articles similaires

Recevez la Newslettter

Vous souhaitez être informés des bons plans, découvrir les meilleurs articles du réseau Elishean et recevoir des conseils pour optimiser l'Ascension. C’est très simple, inscrivez-vous...

Votre aide est importante…

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Articles Phares

Suggestion Amazon – Direct Clic