Champs Akashiques Shambhala Spiritualité - doc Terres Sacrées

Le Secret de Shambhala – La quête de la Onzième Prophétie

shambhala

Le Message de Shambhala

Shambhala n’est pas un mythe, il ne l’a jamais été.
Les Rois de Shambhala représentent traditionnellement la lutte contre les forces du mal et sont adeptes des 8 prophètes « asuras »:
Adam, Noé, Enoch, Abraham, Moïse, Mani, Mahomet et le Mahdi.
Ce lieu sacré fait partie de la communauté humaine, il est réel et des êtres vivants y habitent.
A l’heure ou la civilisation humaine entame un dangereux virage, écoutons son message…

Partie 1

Dans cette seconde partie nous entrerons encore plus profondément dans la compréhension de l’être humain, la fondation et le rôle de Shambhala…

Ecoutons le message de ses habitants.

Partie 2

Dans cette 3ème et dernière partie, qui dévoilera le grand secret de Shambhala, nous aborderons en détail les mécanismes et l’aspect opérationnel du Message.

Nous savons déjà qu’il se répand dans le monde, mais aussi qu’il s’accomplira et changera le destin de l’humanité.

Partie 3

 

La quête de la Onzième prophétie

shambhala_thangka

Les Champs d’intention

Nous sommes tous motivés par un idéalisme tenace et le besoin d’élargie l’horizon de chacune de nos professions en y infusant une dose de spiritualité. Que ceux qui croient au pouvoir de la Vision doivent changer quelque chose agissent dés aujourd’hui !

Les effets de la prière sur les personnes souffrantes sont meilleurs quand chacun prie directement pour la personne souffrante que de demander au divin d’intervenir pour l’aider. Il faut s’approcher de la certitude que la prière va être exaucée. Il faut qu’elles arrivent réellement ; y mettre un doute est sensé mais empêche sa réalisation. Certaines personnes changent le niveau d’énergie général des personnes présentes dans une pièce dés qu’ils y entrent

Shambhala

Lieu réel. Des guides spirituels s’y trouvent : ce ne sont ni des âmes soeurs ni des membres de notre famille dans l’après vie qui pourraient nous aider depuis cette dimension. C’est une communauté spirituelle qui jouit d’un niveau de développement supérieur. Ils incarnent ce que le reste du monde finira par accomplir. Ces êtres vivent en communauté selon des principes et un mode de vie

Les dakinis se déplacent en se servant de la lumière de Shambhala ; les dakinis ont pour fonction d’éveiller la conscience des humains et de les protéger; ce ne sont pas des humains et ils ne l’ont jamais été.

L’appel de Shambhala

Une tradition orale pleine de sagesse aussi ancienne que le Kalachakra vise à l’intégration de toutes les vérités religieuses. De nombreux lamas sont en contact de Shambhala à travers leurs rêves.

La haine fait diminuer notre champ de prière. L’appel de Shambhala peut se caractériser par un doux parfum un instant, un son très spécial.

Apprendre et retenir les leçons des générations précédentes. Chaque génération a un destin différent : aujourd’hui, il faut développer l’énergie mentale de la prière. Exercez-vous à réaliser un champ constant de prière.

Les êtres qui accomplissent beaucoup de choses au cours de leur vie utilisent les champs de prière; ils considèrent leur réussite comme quelque chose de normal et comme un dû. L’énergie de l’Amour est la même pour tous; chaque religion possède sa version de Dieu.
Il faut apprendre à étendre votre énergie qui émane de vous et rayonne vers le monde.

Comment cultiver l’énergie ?

La distance séparant les humains et les êtres de Shambhala s’est réduite sur le plan énergétique. Il faut stabiliser votre énergie; la posture est importante. Vous pouvez temporairement développer une forte énergie (les autres sentent votre présence) toutefois il s’agit d’un flux constant et authentique qui demeure à long terme qu’il faut développer.

Etre ouvert. Faire l’expérience d’une ouverture mystique en soi.

C’est la première Extension: en inspirant l’énergie de façon constante et fluide en soi puis en la maintenant de façon consciente à un niveau élevé.

Tous vos actes doivent soutenir votre énergie spirituelle. Vous devez être en harmonie, mener une vie plus sage. Bien manger sainement. Des aliments vivants (en énergie).

Tenir compte de chaque symptôme. Nous venons sur Terre pour élever notre énergie pas pour la réduire ou la gaspiller. Ne pas gaspiller son temps et son énergie pour des futilités et les plaisirs des sens trop épuisants. Nos cellules vibrent à un certain niveau. Faire le choix entre les aliments qui renforcent l’organisme et ceux qui l’épuisent.

Toute maladie correspond à une baisse de notre énergie vibratoire; lorsque notre énergie diminue trop, cela permet à certaines forces naturelles de désintégrer notre corps. Les aliments ingérés laissent des résidus, des déchets dans notre corps soit alcalins soit acides.

L’accumulation de résidus acides vibre à une certaine fréquence ; cette fréquence est une information pour les organismes de décomposition (microbes, virus, bactéries, champignons…) qui entrent en action et génèrent la maladie. Les responsables des ces dégradations sont nos aliments toxiques ou morts (= sans énergie vibratoire).

Parmi les aliments acides : les aliments trop cuits, trop traités ou sucrés, les alcools, les pâtisseries, les viandes, les fruits trop sucrés et le café.

Parmi les aliments alcalins : les légumes verts frais, les fruits et les agrumes.

Chaque matin, se lever en élevant son énergie (Taï chi, Chi Kong…). Se concentrer sur son centre sous votre nombril. Sentir que l’énergie influe en vous. Tout ce qui vie dans l’univers vit d’une façon vibratoire. C’est notre perception de la beauté qui mesure notre connexion avec cette énergie.

Demandez-vous toujours où est la beauté dans ce que je vois ? Le degré de beauté que nous percevons est proportionnel à la quantité d énergie divine que nous recevons à l’intérieur de nous. Regardez autour de vous. Apprécier chaque chose.

Se connecter avec le divin: l’énergie du ciel par le sommet de la tête et l’énergie du sol par les pieds: visualiser des racines sous vos pieds; absorber l’énergie de la terre par ces racines visualisées et imaginer l’énergie qui passe à travers vos racines, vos pieds, vos jambes jusqu’au nombril, centre énergétique de votre corps.

L’énergie provient de notre connexion au divin (lieu sacré, foi à l’intérieur de nous même). En élevant notre énergie nous augmentons notre capacité de perceptions de la réalité vibratoire des éléments extérieurs comme les fleurs, les pierres, les arbres, les montagnes…

Le paradis se trouve ici même. C’est notre perception qui faut changer et améliorer. En se connectant, les objets vous semblent plus proches plus présents à vous plus brillants comme illuminé de l’intérieur. Vous allez vous sentir plus léger quand l’énergie montera en vous.

S’exercer de façon consciente à l’élévation de l’énergie.

L’énergie va s’étendre autour de vous. Le visualiser ; l’amour devient une émotion fondamentale qui subsiste tant que l’énergie de votre prière s’écoule vers le monde. Vous éprouvez une sensation d’amour. Si vous perdez le contact avec l’énergie conscientiser l’instant vécu ou la sensation éprouvée.

Cultiver et affirmer cette attente chaque jour.

Bougez à partir de votre centre. Se connecter dés le lever du lit à l’énergie.

Une vigilance permanente

Au stade où l’énergie sort de vous, il faut apprendre à régler votre champ de façon qu’il ait une certaine efficacité. Les mauvais souvenirs, les peurs, la colère peuvent miner votre énergie. Si nous avons peur, nous susciterons ce que nous craignons. Si nous haïssons quelqu’un, nous attirons à nous d’autres personnes que nous détestons. Surveillez vos pensées. Développer votre synchronicité avec les événements, les rencontres, les intuitions.

Vous attirez à vous les événements qui permettront à votre destin de s’accomplir le plus positivement possible. Pour installer ce champ autour de vous, il faut rester constamment vigilant. Aller de l’avant toujours ! Augmenter les coïncidences autour de vous. Détendez-vous. Attendez-vous à ce que quelque chose de positif peut arriver à n’importe quel moment.

Il faut que cette extension de votre champ devienne comme une seconde nature. Tout schéma négatif est récurrent pour le champ. Aller de l’avant toujours en ayant recours aux coïncidences et vous servir de la synchronicité.

Se mettre dans un état d’esprit ; être convaincu que votre champ de prière va vous aider ; rester constant dans cet état d’esprit. Détendez-vous; mettez-vous à l’écoute de l’univers. S’attendre à ce que les événements arrivent à n’importe quel moment. N’ayez pas tendance à voir le pire. Si nous gardons trop longtemps en nous une image négative elle finit par se réaliser.

Nos attentes sont fondues sur la foi ou la crainte. A un haut niveau d’énergie, notre champ de prière agit très rapidement; Parfois coïncident la peur et le désir de réussir: ces attentes tendent donc à s’annuler mutuellement, affaiblissant l’effet du champ.

Si vous restez vigilant pour capter la synchronicité. Votre esprit doit rester focalisé sur le chemin positif de votre vie et non sur des attentes pleines d’appréhension. Suivre ses intuitions premières.

Le stade suivant est l’influence d’un champ sur un autre. La peur peut attire à vous ce que vous craignez le plus.

En gardant trop longtemps cette image négative, elle peut finir par se réaliser. A un haut niveau d’énergie, le champ de prière agit très rapidement. Toujours se focalisé sur l’aspect positif de la vie et de vos attentes positives.

Suivre son intuition.

Il faut formuler votre question existentielle, recevoir une intuition puis la mettre en oeuvre, et enfin débusquer les coïncidences. Observez toutes ses phases. La prise de conscience est contagieuse

La première extension: se brancher sur l’énergie ; la laisser couler en vous, tout en visualisant qu’elle forme un champ de prière qui rayonne autour de vous, partout où vous allez. L’énergie pénètre en vous et vous voyez le monde comme il est : haut en couleur, chargé en vibrations, merveilleux.

La deuxième extension: vous permet de préparer votre champ afin d’améliorer la façon dont votre vie se déroule. Vous y parvenez en restant toujours vigilant et en anticipant le meilleur.

La troisième extension règle votre champ de prière de telle sorte qu’il s’étende, ce qui a pour effet d’accroître l’énergie et le niveau des vibrations d’autrui. Quand votre champ atteint ainsi d’autres personnes, elles éprouvent un véritable choc d’énergie spirituelle, de lucidité, d’intuition, et sont à même de vous donner les bonnes informations.

Il faut déceler sur le visage de chaque personne l’expression de son Moi supérieur. Si nous nous adressons à ce Moi, à cette expression, notre propre énergie l’aide à prendre conscience de son Moi supérieur. Leurs vibrations s’élèvent alors de telle sorte qu’ils commencent eux aussi à voir le monde comme il est réellement. A ce moment là, ils parviennent à s’apaiser et à percevoir la synchronicité.

Lorsque vous élevez le niveau d’énergie de quelqu’un, votre route est parsemée d’embûches que vous devez éviter. Chaque visage offre un ensemble de caractéristiques physiques pouvant vous rappeler de vieux souvenirs: Des traumatismes de l’enfance, des émotions fortes, l’absence de quelqu’un de cher. Il s’agit d’une projection de votre passé. Cela va influencer la façon dont vous anticipez les actions des autres.

Vous avez tendance à supposer qu’il agisse de la même façon. Il faut dépasser les attentes dictées par nos expériences passées.

Lorsque nous sommes entourés d’autres personnes, les champs se mêlent et les plus forts l’emportent sur les autres. Ce phénomène est à l’origine des comportements de foules où une minorité peut influencer des gens honnêtes; Cela crée les normes et les motifs d’adhésion à des groupes; si la mauvaise humeur de certains déteigne sur vous, il faut prendre vos distances ou faire le plein d’énergie et la répandre autour de vous jusqu’à ce que l’atmosphère redevienne plus sereine.

Face un quelqu’un de craintif envers vous, il faut répandre votre énergie positive de façon de rentrer en contact avec son moi supérieur et ainsi le rassurer.

C’est la seule fonction du champ de prière. Tenter de faire quoi que se soit d’autre, c’est présumer que nous savons quel est son meilleur chemin de Vie. Nous devons seulement l’aider à prendre sa décision à partir du niveau d’énergie le plus élevé possible. Nos pensées communiquent toutes entre elles; Nous avons un certain contrôle sur notre intellect et nous pouvons nous retirer en nous-mêmes.

Apprendre à bien ancrer son énergie c’est lui permettre son écoulement pour cela devienne un mode de vie constant. Votre énergie de prière provient de votre connexion intérieure avec le divin, elle s’écoule hors de vous, provoque la synchronicité attendue et élève l’énergie de toute personne dont elle touche le Moi supérieur.

Les obstacles doivent être dépassés car ils peuvent semer le doute en nous et rabaisser notre énergie. La peur est très subtile: échouer, perdre sa liberté, quelqu’un, notre vie… Ces peurs se transforment très souvent en colère. Nous utilisons alors ce sentiment pour armer nos forces et résister à toute personne que nous considérons comme une menace. Ces deux émotions, la peur et la colère, proviennent d’une seule source : les aspects de notre vie auxquels nous voulons nous accrocher.

Seul un détachement total peut nous permettre d’éviter ces émotions. Le détachement du résultat final attendu dans notre vie : il nous faut chercher un motif spirituel dans toute issue et poursuivre notre chemin. Faire de son mieux ; avoir une foi totale et détachement total. Vous mettez ainsi le Plan Divin. Dieu ne va pas se connecter à vous, si vous n’êtes pas en syntonie avec le projet universel.

La quatrième extension consiste en cette connaissance d’un avenir radieux pour chacun de nous et l’avenir de la planète.

Sachez ce que vous voulez pour tous et pour vous-même.

Le processus de la Vie

Cela commence avant la naissance même: il s’établit toujours avant la conception une relation intuitive entre le père, la mère et l’enfant qui n’est pas encore conçu; chaque âme contacte ses parents avant de naître.

L’âme manifeste sa présence, spécialement à la mère. Cela fait partie du processus de décision pour savoir si le parent envisagé est effectivement le bon. C’est le même processus d’intuition que pour le mariage. Choisir le bon partenaire est important du point de vue de l’évolution.

Etre, rester et devenir le plus authentique que celui de la génération précédente voilà ce qui va guider notre choix: Poursuivre ce processus d’évolution personnelle et collective. La réalité ne correspond jamais à ce que nous imaginions. L’âme a le libre arbitre dans son choix. Elle visualise le destin qu’elle a choisi. Les manipulations génétiques vont à l’encontre de ce processus naturel qui consiste à donner les moyens à l’âme d’accomplir son destin.

La prochaine étape consiste à aider un enfant à développer sa conscience.

Chacun de nous a oublié partiellement la raison pour laquelle il (elle) est venu sur Terre. L’enfant a besoin qu’on lui explique les circonstances historiques entourant le moment de sa naissance. Il faut connaître ses racines, son histoire, sa généalogie. L’enfant doit suivre son intuition personnelle pas celle de ses parents. Il sent ce qui est incomplet dans l’existence de leurs géniteurs. Nous choisissons nos parents pour prendre conscience de ce qui manque, de ce qu’il faut ajouter à la compréhension humaine, et ce processus commence lorsque nous sommes insatisfaits de notre vie avec nos parents.

Il doit s’agir d’un dialogue ouvert entre les parents et les enfants et non une hostilité. En prenant conscience du processus d’évolution général nous évitons les peurs et la haine. Ne pas trop s’apitoyer sur soi-même et se détacher de toute sorte de ressentiments négatifs envers les autres qui ignorent et n’entrent pas encore dans ce processus.

Lorsqu’un homme tue un autre homme sous la colère : la cause est la colère, non l’homme qui est une victime et l’arme le moyen.

L’énergie du mal

Lorsque nous avons peur, nous devons visualiser une issue positive. Si nous conservons notre foi à un certain niveau les Cieux peuvent nous aider, sauf si nous éprouvons de la haine: cela fait fuir tout espoir d’intervention divine.

Les religions doivent jouer leur rôle d’enseignement du savoir éthique et moral. Pourtant chaque Eglise est en guerre contre toutes les autres. Les chrétiens passent leurs temps et leur argent à convertir le reste du monde à leur doctrine, en portant toujours des jugements catégoriques. Les juifs demeurent isolés dans leur rêve du Peuple élu. Les musulmans prêchent la guerre sainte contre les autres et, pour eux-mêmes, ils prônent la camaraderie et le pouvoir collectif. Les orientaux méprisent le monde réel et le délaissent pour une vie intérieure imaginaire, absolument chimérique.

Nous ne devons avoir aucun ennemi.

Ne pas utiliser notre colère et notre mépris pour nous sentir plus fort. Cela nous dope et notre égo croit qu’il se renforce.

Il y a suffisamment de mal dans le monde pour en rajouter inconsciemment. Telle est la grande vérité qui fonde le code de la compassion. Regarder l’autre comme une âme cherchant la même chose que nous même le bonheur et la paix.

Ne pas regarder son Ego mais son Moi supérieur. En projetant sur l’autre nos désirs ou nos peurs nous perdons toute possibilité de le rencontrer sous son meilleur jour puisque son âme va ressentir vos angoisses projetées et non exprimées. Sauf si nous perdons le contact avec le Divin, nos attentes négatives ne sont pas aussi fortes que nos attentes positives.

Ne faîtes pas aux autres ce que vous ne voudriez pas qu’ils vous fassent. Quand nous présumons que quelqu’un est habité par le mal, votre énergie de prière se répand et pénètre son énergie, renforçant ainsi ses tendances. Et, il agira donc de la façon dont vous anticipez qu’il agira, avec colère et cruauté. Parce qu’il n’est pas connecter sur l’énergie divine intérieure, son égo est faible et malléable. Il adopte le rôle que vous attendez de lui.

Les humeurs et les attitudes se communiquent. Tout cela est très contagieux. Quand nous jugeons les autres, nous envoyons en fait notre énergie négative vers ces individus si bien que, souvent, ils commencent à avoir peu d’estime d’eux-mêmes. Nous enclenchons l’énergie du mal.

Nous devons déplacer nos attentes de ce qui est à ce qui pourrait être.Ne pas souhaiter du mal à son bourreau. Lui souhaiter le bien. Ne pas se déprécier soi-même.

secret de shamballa livre

Cliquez ici pour acheter le livre de James Redfield

 

Dossier réalisé par Miléna pour http://www.elishean.fr

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2014/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Votre aide est importante…

MilenaVous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Articles Phares