Les Lettes Hébraïques Spiritualité - doc

Le Secret de la lettre Pé 2 – Cours de Zohar 5bis

Pe_1La Lettre Pé : La Bouche

Le Messianisme ou l’Idéologie du Serpent

« Si le monde avait été créé avec le PE, cela aurait entraîné tous ceux qui fautent à fauter encore plus en cachette. »

Comment le choix du Pé qui fait allusion à la libération des prisonniers (pidion shvouim), à la construction du 3ème Temple et à la Délivrance, peut-il entraîner la multiplication de la faute ?

D’une façon étonnante, ce texte extrêmement mystérieux du Zohar lie le « messianisme » à la faute appelée  » pésha « …

Cette faute est commise par quelqu’un qui donne l’apparence d’être un homme parfait, mais se comporte, en cachette,  comme un serpent…


Le modèle destructeur choisi par la Torah, repris par Rabbi Shimon Bar Yohaï, est le na’hash, le serpent, qui a la même valeur numérique que Mashia’h. La Torah nous révèle ce lien entre na’hash et messie, délivrance et péché.

Ainsi, la Torah nous mettait déjà en garde  contre un faux « messie » et un « messianisme » inspiré par l’idéoogie du serpent …. qui, non rassasié de mentir au monde, tue et détruit l’humanité, et prétend qu’il n’a rien fait…

Cette notion nous renvoie à l’arbre du bien et du mal : « la femme a vu qu’il était bon ».


Bibliquement, « tov », bon, signifie « ce qui apporte la lumière au monde », ce qui est désirable, porteur d’idéal et éminemment positif.

Mais l’arbre était également « ra », mauvais, car y étaient cachées la destruction et la mort. Cet arbre porteur d’idéal  (Tahava), peut mener également à la perte de toute raison.

Ce cours va nous expliquer de quelle façon la Torah prévoyait comment le messianisme politique peut, sous couvert de libéralisme, entraîner la destruction. De la même manière dont  la célèbre expression « le travail rend libre » fut l’incarnation la plus horrible d’un concept de liberté cachant la mort et la destruction de l’humanité.


Nous pouvons constater aujourd’hui combien le libéralisme politique peut amener à voter certaines lois qui vont masquer des objectifs visant la destruction du féminin Sacré …!

Ce fut le cas également du messianisme laic qui a engendré le Bolchévisme, qui malgré tout incluait des notions de partage totalement vraies…! Comment ces notions libératrices ont pu se terminer dans un Goulag ?

Cette idéologie selon le Zohar, est la négation du travail sur soi …. L’important est d’apprendre à libérer le bien qui se trouve au sein du « fauteur ». De la même façon le concept du Kibboutz qui fut la base de la construction d’Israël est issue de l’idéologie marxiste qui a pourtant débouché sur l’oppression et la dictature.

Le Rav nous entraîne vers une grande réflexion sur le concept de Liberté utilisé par les groupuscules les plus criminels pour justifier une idéologie …, et le compare à l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Le faux messianisme peut s’incarner sous différentes formes.

Rabbi Shimon nous dit : « Un « messianisme » est le mal caché dans un bien, il a le corps du cochon et la tête du serpent… ».


Le Zohar explique comment le messianique est la matrice du péché. Car, s’il est dit que « tout est déjà accompli », comment expliquer que cela ne marche pas ? Il faut trouver les coupables et les supprimer…. Le faux messianisme va alors déclencher le syndrome du bouc émissaire.

Le Pé s’est donc fait renvoyé et dans la foulée, le Ayin est rejeté avant même de se présenter :

ayinLe texte du Zohar, se termine sur la lettre ayin : avant même qu’il ne se propose, Hachem rejette le ayin parce que « tu es la 1ère lettre du mot avon (faute visible) ». Le ayin répond : « mais je suis aussi la 1ère lettre du mot anava, humilité, c’est pourquoi j’amène les hommes à revenir vers Toi. ».

Pourquoi le Zohar ne laisse pas le Ayin s’exprimer ?

Le Retour, la Teshouva est ce qui maintient le monde, puisqu’on peut tout réparer. Néanmoins Hashem ne peut construire le monde sur le souvenir de la faute.



Hachem ne veut pas que l’on revienne à Lui par peur d’une punition, ni même par honte de la faute, mais la vraie Teshouva, le vrai retour,  est la prise de conscience que chacun est  appelé « fils d’Hachem, fils du Roi ».

Hashem nous a donné des forces incroyables et nous a destiné à une vie immense…

« Je veux vivre, désormais, dans l’infini auquel Il m’a destiné . » … Cela est le Vrai Retour !

Nouveauté

La vision du Zohar est celle de l’obtention de la Pleine Conscience, de la Responsabilité Intégrale, inhérente à  notre véritable Grandeur.

Site du rav Dynovisz : http://www.ravdynovisz.tv

 

Print Friendly, PDF & Email

Articles similaires

Recevez la Newslettter

Vous souhaitez être informés des bons plans, découvrir les meilleurs articles du réseau Elishean et recevoir des conseils pour optimiser l'Ascension. C’est très simple, inscrivez-vous...

Votre aide est importante…

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Articles Phares

Suggestion Amazon