Bertrand Duhaime

Le passage d’un but véritable présumé au but véritable et réel

Bertrand Duhaime
Bertrand Duhaime

Cliché énergétique du 20 octobre 2014

Bien que la majorité d’entre vous n’aient pas encore émergé dans leur Foyer véritable, entourés d’objets de leur ancienne vie, certains peuvent s’y être retrouvés tout nus, sans rien avoir conservé de l’expérience qu’ils viennent de porter à son terme. Dans le présent tissage du passé et du futur dans le cœur du moment présent, ceux-là peuvent se retrouver devant un défi immense parce que, se trouvant privés des pierres de touche concrètes de leur ancien mode d’existence, leur nouvelle réalité peut leur paraître plutôt irréelle ou surréaliste dans leur impression d’être morts pour renaître instantanément dans une seule et même vie.

Au cours de la transition de leur ancienne histoire à la Vie nouvelle, telle qu’elle se mène dans le Foyer véritable, chacun gagne à comprendre que l’expérience dans la troisième dimension, celle qu’ils vivaient encore hier, semble détenir beaucoup plus de réalité que la Réalité elle-même, même si cette transition s’est produite sur plusieurs années. Dans un aller et retour, au gré des nécessités, chacun pouvait facilement se projeter de la dimension dense, où il devait régler les derniers détails qui lui permettaient d’identifier ce qu’il devait laisser aller, à une dimension plus subtile, ce qui lui permettait de flotter un moment entre deux mondes, comme au-dessus des contingences.

Mais, désormais, lorsque vous émergez dans le décor du Nouveau Monde, où vous réintégrez votre Foyer véritable, votre ancienne vie vous semble si évanescente, infiniment éloignée de votre nouvelle réalité. Le déferlement constant des vagues nouvelles a emporté, dans leur ressac, autant vos talents, vos intérêts, vos inclinations, vos habitudes, vos manières de procéder, vos conceptions. Pour ainsi dire, vous vous retrouvez devant une ardoise propre parce que s’en sont effacées toute inscription et toute référence ancienne.

À l’occasion, il peut encore vous arriver de vous rappeler certaines expériences que vous aimiez, certaines de vos activités préférées, mais elles ne trouvent plus de résonance en vous. Vous avez oublié ou vous ne ressentez plus la plupart de ces expériences, à moins que vous ne souhaitiez simplement plus les vivre. Vous n’aimez plus ce qui résiste, ce qui représente une obligation, ce qui suscite l’hostilité, ce qui engendre de la souffrance, ce qui perd de son intérêt parce que trop récurrent, ce qui demande de l’effort, de la mémoire, de la concentration, ce qui semble représenter une perte de temps.

En quelque sorte, vous vous retrouvez presque dans l’état d’un nouveau-né qui détiendrait la conscience pleine et entière d’un adulte. Plus ou moins consciemment, vous vous demandez comment vous allez meubler et décorer votre Foyer véritable maintenant que vous ne possédez plus que si peu ou rien du tout du passé. Et, pour ceux qui détiennent encore des éléments de ce passé, il n’est pas certain qu’ils leur conviennent, leur plaisent ou les motivent encore à passer à l’action.

Souvent, vous en venez à vous demander comment vous devriez vous comporter dans une situation ou dans un contexte précis. Il vous reste bien certains souvenirs vagues, à la manière des images oniriques, de la manière que vous aviez l’habitude d’agir ou de réagir dans certaines expériences, mais vous ne la ressentez plus que rarement appropriée. Et vous ne savez jamais trop comment occuper vos temps libres, si tant est qu’il vous en reste. Car les anciennes manières de meubler vos loisirs peuvent exister encore, mais ils ne trouvent plus facilement votre assentiment, d’écho en vous.

Cet état d’être, celui qui ressemble à celui d’un adulte prisonnier du corps d’un nouveau-né finit par devenir confondant et démotivant. Vous avez de plus en plus de mal à faire des choix, à prendre des décisions, à vous déterminer à passer à l’action, ce qui vous porte, si cela reste possible, à la procrastinisation ou à l’atermoiement, même dans des situations importantes. Vous aspirez bien davantage à mieux vous connaître dans votre nouvelle réalité, à mieux préciser ce que désormais vous voulez vraiment vivre, à mieux cerner de quoi retourne votre But ultime dans le nouveau contexte.

Il se peut que vous ayez capté des idées brillantes, que vous ayez cru recevoir des éclairs d’intuition ou avoir été traversé de traits de génie, pour ce qui a trait à votre But ultime et à ce que vous devriez vivre dans votre Foyer véritable. Cependant, vous n’avez pas tardé à comprendre que ces prétendues inspirations ou illuminations comportaient une part d’enracinement dans votre expérience ancienne ou qu’elles ne représentaient rien d’autre que votre manière d’interpréter votre nouvelle vie à travers le filtre de vos croyances et habitudes résiduelles, donc qu’ils ne représentaient qu’une simple version améliorée de votre ancien mode de vie. En tout cas, ils ne correspondaient en rien à ce qu’ils représentent la vie dans la perspective nouvelle.

Actuellement, le fait de conserver cette impression d’avoir reçu la lumière, pour ce qui a trait à votre nouvelle carrière cosmique, ne vous amènerait qu’à vous causer des problèmes, en vous écartant de la Direction véritable que vous devez prendre et maintenir. En effet, bien que vous en soyez plus ou moins conscient, le fait que vous habitez désormais votre Foyer véritable a tout chamboulé dans votre vie : vous ne vibrez plus dans les mêmes coordonnées et, en conséquence, tous les repères ont également changé dans nombre de dimensions.
Avec les amplifications énergétiques répétées, ce qui encore récemment vous semblait représenter le But nouveau que vous deviez réaliser peut avoir perdu tout sens. En quelque sorte, les énergies actuelles agissent comme si elles vous détournaient graduellement la tête dans une autre direction. De là, vos projets anciens, avec votre ancienne conception de ce qu’est votre But véritable, disparaissent de votre champ de vision. Dans le déplacement progressif de votre tête, vous finissez par atteindre une position où, pour un moment, vous ne voyez plus rien, et cela, jusqu’à ce que votre But véritable et réel vous apparaisse.

Plusieurs d’entre vous sont parvenus à cet état où vous ne percevez plus votre ancien Idéal, mais que vous ne percevez pas davantage votre But véritable et réel, votre Vrai But véritable. Pour ainsi dire, avec un peu de chance, certains peuvent commencer à en percevoir du coin de l’œil quelques bribes, l’essentiel se perdant encore hors de leur champ visuel.

La présente phase évolutive représente en quelque sorte une épreuve initiatique qui vous interpelle afin de déterminer si vous êtes vraiment décidé à vivre la Vie véritable, comme un Être de Vérité, dans votre Foyer véritable. S’ajoute du coup la question qui permettra de déterminer si vous êtes prêt à manifester votre But des Buts, votre But véritable et réel, en lieu et place de ce que vous croyiez l’être. Car, à défaut d’obtenir les informations qui leur manquent, trop d’entre vous retardent certaines décisions ou tentent de revenir en arrière dans un choix de se contenter de jouir des plaisirs résiduels que la troisième dimension peut encore leur fournir en attendant un salut magique.

Selon les individus, les semaines ou les mois à venir devraient servir à révéler leur But véritable et réel. Entre-temps, vous gagneriez à habiter votre Foyer véritable comme un Être de Vérité sait le faire, en vous démontrant amoureux, simple, authentique, intègre, transparent, mais surtout confiant, sans concession, Car, dès que vous découvrirez votre But véritable et réel, vous serez occupé, comme vous pourrez croire que cela ne se peut pas, et vous devrez faire émerger votre Être nouveau dans toute l’expansion qu’il a atteint.

Chose certaine, vous devez prendre bonne note et vous convaincre que votre présente réalité ne va pas se maintenir bien longtemps telle qu’elle vous paraît, puisque partout, à l’intérieur et à l’extérieur, tout change et va continuer à changer, ce qui ne pourra que finir par vous inclure personnellement, avec tout ce qui vous concerne. Dans le chaos inévitable qui surgit de la dissolution des vieux fondements, qui permet le passage d’un monde à un autre, ce qui pourrait vous arriver de pire, ce serait de sombrer dans la peur, de craindre de plus en plus les effets résiduels de l’Ombre, car, du coup, vous la renforceriez, avec les conséquences préjudiciables que cela pourrait comporter.

Celui qui résiste à la Lumière, en maintenant des peurs et des doutes, finit par nourrir l’Ombre à laquelle il veut échapper, parce que celle-ci se nourrit de ses brouillards, de ses carences et de ses faiblesses. En revanche, celui qui vit dans la peur doit comprendre qu’il ne vit pas encore d’Amour, par manque de Sagesse, ce qui l’empêche de faire confiance à sa force de transformation, d’où il finit par accorder plus de pouvoir à la Noirceur qu’à la Providence. Voilà ce qui le dispose à tomber directement dans les pièges des Forces négatives et hostiles. De là, chacun devrait se détourner de l’actualité, que biaisent tellement vos moyens de communication, ce qui risque de le ramener dans ses peurs ataviques et de l’entraîner, ultimement, dans la panique généralisée qui pourrait finir par s’exprimer.

© 2014 Bertrand Duhaime (Douraganandâ). Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde. Publié originellement sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

ISOLATION + CHAUFFAGE pour 1 euro. Nouveau dispositif 2020

Vérifiez votre éligibilité !

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Votre aide est importante…

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Articles Phares