Conspirationisme Révélations

Le pape François reconnaît l’existence d’un «lobby gay»

pape 2Lors d’un entretien avec des religieux sud-américains, le souverain pontife a aussi évoqué un « courant de corruption » au sein de la Curie romaine

Le pape François a reconnu la difficulté de réformer la Curie romaine, en évoquant un « courant de corruption » et l’existence d’un « lobby gay », selon des religieux latino-américains qui ont rendu compte de leur rencontre récente avec François. 

Interrogé, le porte-parole du Saint-Siège, le père Federico Lombardi a souligné qu’il s’agissait d’un « entretien privé », auquel il n’était pas présent, et sur lequel il « n’avait aucun commentaire à faire » et ne pouvait « porter de jugement ». 

La réforme de la Curie (gouvernement de l’Eglise), voulue par « presque tous les cardinaux » lors des réunions préparatoires du dernier conclave, est une entreprise « difficile », a reconnu le pape lors d’une audience accordée le 6 juin aux responsables de la Confédération latino-américaine et des Caraïbes des religieux et religieuses (CLAR). 

Selon une synthèse de cet échange de près d’une heure, rapportée le 11 juin par le site catholique progressiste Reflexión y Liberación et dévoilé mardi par des médias à Rome, le pape a ajouté : « Dans la Curie, il y a des gens saints, vraiment, mais il y a aussi un courant de corruption ». « On parle de ‘lobby gay’, et c’est vrai, il existe. Il faut voir ce que nous pouvons faire », a-t-il encore affirmé selon ce compte-rendu.

« Je ne peux pas mener moi la réforme », poursuivait-il, reconnaissant être très « désorganisé ». Ce sera le travail du groupe de huit cardinaux qu’il a nommés et qui doit se réunir pour la première fois de façon officielle à Rome au mois d’octobre.Si ces propos sont authentiques, ce serait la première fois qu’un pape aura parlé aussi directement d’un problème si sensible à des hôtes extérieurs. 

Avant l’élection du pape François, plusieurs journaux italiens avaient évoqué l’existence d’un « lobby gay » qui serait à la fois groupe de pression et victime de chantage de prélats au Vatican. 

L’existence de ce réseau aurait bouleversé Benoît XVI et contribué à sa décision de démissionner. Mais le Saint-Siège avait démenti avec fermeté ces « médisances, désinformation et calomnies »

Mais, depuis très longtemps, des informations courent sur l’homosexualité de certains religieux, qui auraient des relations dans la plus grande discrétion à l’extérieur du petit Etat. 

Avec

http://www.lexpress.fr/

Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Votre aide est importante…

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Articles Phares