A la Une Islam

Le palais de l’antechrist construit sur la montagne Jabal Habshi qui surplombe la ville de Médine

Abd’Allah b. Hawâla rapporte ces propos du Prophète (PSL) :

« … Quand tu verras la lieutenance (le pouvoir) établi en terre sainte (Mecque), les tremblements de terre seront proches, ainsi que de grands troubles et des affaires d’importance ; ce jour-là, l’Heure (fin du monde) sera plus proche des hommes que ma main ne l’est de ta tête. ».(Ahmad)

La famille royale des Saoud, s’est accaparée les lieux saints, lorsque le renégat de Kamal Atatürk à signé le décret mettant fin au KHILAFA et en même temps à l’empire OTTOMAN. Ce qui a permis aux Saoud d’envahir la Mecque et Médine. Avec la grande bénédiction de la couronne Britannique avec son fameux agent, Thomas Edward Lawrence alias Lawrence d‘Arabie.

Le 21 avril 1925, les compagnons d’Abdelaziz Ibn Saoud, ou Ikhwan suite à la reprise du Hedjaz détruisirent tous monuments en rapport avec des saints ou des imams, comme ce fut le cas à La Mecque pour les tombes de la famille du prophète Mohamed ( sws ). Alors que certains mausolées détruits à Médine comprenaient ceux des premiers chefs chiites, ceux-ci commémorent annuellement cette destruction.

En 1994 le fameux Abdelaziz ben Baz, mufti, plus haute autorité religieuse du Royaume Wahhabite, lança une fatwa stipulant qu’« il n’est pas permis de glorifier les bâtiments et les sites historiques. Sous prétexte que de tel pratique menaient au polythéisme. »

Entre 500 et 600 mausolées et d’autres structures de l’Islam des origines ont été démolies pour empêcher les populations de pratiquer des commémorations contraires aux valeurs du wahhabisme.

Il a été estimé que 95 % des bâtiments âgés de plus de 1000 ans ont été rasés dans les 20 dernières années. Toutefois les populations du Hedjaz semblent être moins convaincues de cette politique que ceux du Nejd, des voix se sont élevées pour protester contre la destruction de ces sites religieux, en particulier avec les futurs développements des mosquées de Médine et de La Mecque.

Sites religieux historiques :

– La maison du prophète (pbsl) où il serait né en 570. Au départ devenue un marché d’animaux. Un bâtiment a ensuite été construit par dessus au début du xxie siècle suite à un compromis;

– La maison de Khadija, première femme du prophète (pbsl). Les musulmans pensent qu’il aurait reçu la plupart de ses premières révélations en ce lieu. Après sa redécouverte pendant les travaux d’extension de la Mecque en 1989, elle fut recouverte par des toilettes publiques. !!!

– La maison de du prophète (pbsl à Medine où il vécut après son départ

– La première école islamique (Dar al-Arqam) où Premier lieu « secret » de formation des musulmans. Elle est maintenant sous l’extension de la Mecque.

Démolition en projet :

– Concernant la mosquée de Médine où est enterré le prophète (pbsl), Abou Bakr et Omar ibn al-Khattâb. Le ministère saoudien des affaires islamiques a publié en 2007 un rapport soutenu par Abdul Aziz ibn Abdillah Ali ash-Shaykh, le mufti d’Arabie Saoudite, qui statue que « le dôme vert doit être démoli et les trois tombes doivent être aplanies dans la mosquée du prophète. ».

Ce point de vue a fait écho lors d’un discours du défunt Ibn ‘Uthaymîn, l’un des religieux wahhabites les plus illustres d’Arabie saoudite, décédé en 2001 : « nous espérons qu’un jour nous serons en mesure de détruire le dôme vert du prophète Mouhammed […]»

L’idéologie a été exportée en masse au Maghreb

Plus de deux siècles ont été nécessaires pour faire du wahhabisme la matrice idéologique actuellement reconnue à l’internationale islamiste.

Signe d’une remarquable influence, la doctrine wahhabite, à l’exception des mouvements chiites, inspire et guide encore la plupart des mouvements islamistes, modérés ou radicaux, de par le monde. Des spécialistes la présentent comme l’idéologie fondatrice de l’islam politique. Un mouvement politico-religieux qui allie rigorisme, puritanisme, et vise à (ré)instaurer le califat.

Le wahhabisme désigne (encyclopédie Wikipédia, ndlr) la doctrine du salafisme, une « forme rigoriste de l’islam sunnite, telle qu’enseignée par le théologien Mohamed ibn Abd al-Wahhab (1703-1792) ».

Dans son Mirat el Haramein, un des premiers ouvrages consacrés au wahhabisme, publié en 1888 à Istanbul, Ayoub Sabri Pasha qualifie le wahhabisme d’« hérésie de l’Islam sunnite », revendiquant un Islam authentique, débarrassé de la « gangue idolâtre » et « moderniste », les bidâ. Cette « hérésie » est faite d’un ensemble de « commandements négatifs », des interdictions qui se basent sur le Coran et la Sunna, interprétés à la lumière de la pratique des « premiers musulmans », et rejetant les avis théologiques ultérieurs entrant en contradiction avec ces sources.

A titre d’indication, la pratique wahhabite de l’islam interdit d’adorer les « intermédiaires » (ange, prophète ou saint) ; d’invoquer dans ses prières d’autres noms que ceux de Allah ; l’interdiction du tabac, de l’alcool, les décorations de mosquées, etc.

En Occident, on qualifie également la doctrine wahhabite d’« idéologie » et de « secte musulmane fondamentaliste » qui reprend à son compte la vieille doctrine hanbalite remontant au IXe siècle et renouvelée au XIIIe siècle par Ibn Taymiya. L’intention qu’on prête à Moh’amed ibn A’bdel Wahab était de ramener l’Islam (sunnite) à sa « pureté » d’origine ; et tous les usages qui n’y étaient pas prescrits furent combattus, spécialement le culte des saints et les pèlerinages vers d’autres destinations que la Kaâba.

C’est aussi une « religion intégriste », « inventée par un homme ambitieux et révolté », Moh’amed ibn A’bdel Wahab en l’occurrence. L’imam, le cheikh, Mohamed ibn A’bdel Wahab est un des poids lourds de la théologie musulmane. Son Kitab at-Tawhid (le Livre du monothéisme), texte fondateur du wahhabisme, bouleversera de son vivant toute la péninsule Arabique et marque à ce jour de son influence le monde musulman.

Le Vatican wahhabite

Né dans le village de Uyaynah en 1703, l’homme, à qui ses biographes reconnaissent une « mémoire et une intelligence prodigieuses », est un des maîtres à penser de son époque, un infatigable voyageur et un homme politique avisé. Le personnage s’est fortement imprégné des enseignements d’Ibn Taymiya, une des plus célèbres écoles doctrinales de l’Islam. A la mort de son père, il prêchera ouvertement l’islam à la manière des « pieux prédécesseurs », as-salaf, dénonçant le polythéisme, « shirk » ; les innovations, al-bida’, des sectarismes ; et les choses détestables, al-munkar. L’époque s’y prêtait, d’après les historiens, car ses « ouailles » de la péninsule Arabique étaient « revenues à toutes sortes de pratiques idolâtres » et « ne se conformaient que peu aux rituels islamiques ».

Comme le dénonce le coran, en révélant leur hypocrisie, ils pensaient pouvoir tromper leur créateur mais leur hypocrisie fut révélée ainsi que leur stratagème ….lisez

21. Noé dit: «Seigneur, ils m’ont désobéi et ils ont suivi celui dont les biens et les enfants n’ont fait qu’accroître la perte.

22. Ils ont ourdi un immense stratagème,

23. et ils ont dit: «N’abandonnez jamais vos divinités et n’abandonnez jamais Wadd, Suwā, Yağhūṯ, Ya˒ūq et Nasr’(3).

24. Elles [les idoles] ont déjà égaré plusieurs. Ne fais (Seigneur) croître les injustes qu’en égarement.

Ils ont construit un palais qui sera habité par l’antechrist juste en face de la mosquée de Medine a 7km…. Avez-vous entendu parler du kingdom palace ??

« Ceci est le jour de la délivrance … Ceci est le jour de la délivrance … Ceci est le jour de la délivrance » !!!

Ses compagnons lui demandèrent :

« qu’est-ce que le jour de la délivrance Ô messager d’Allah ? »

Il répondit :

« Le Dajjal montera (campera) au dessus de jabal habshi .. le Dajjal regardera Médine et dira à ses compagnons : est-ce que vous voyez « ce palais blanc » ? .. Il dira : ceci est la mosquée d’Ahmed ! »

Donc .. 1400 ans auparavant, à travers la prophétie, il nous a informé de toute cette histoire .. il nous a décrit ces choses qui doivent arriver .. avec exactitude à notre époque » .. il suffit de voir les symboles arboré il est clair qu’ils attendent sa venue

Pas étonnant qu’ils financent les actes les plus abjectes pour salir l’islam comme leur maître leur demande, ils ne sont pas musulmans ce sont des initiés avec les codes que l’on connait très bien …….ils ont jamais abandonné leur idole et le culte païen de l’aigle la divinité des franc maçons… Regardez une cérémonie secrète ou ils fêtent leur idole indigne de monotheiste et imcompatible avec l’islam qui interdit ce genre de culte d’association paganiste. Rusty James

https://www.facebook.com/rustyjamesnews/videos/1207494596045581/

22. Ils ont ourdi un immense stratagème,

23. et ils ont dit: «N’abandonnez jamais vos divinités et n’abandonnez jamais Wadd, Suwā, Yağhūṯ, Ya˒ūq et Nasr’(3).

24. Elles [les idoles] ont déjà égaré plusieurs. Ne fais (Seigneur) croître les injustes qu’en égarement. SOURATE 71

Note de Miléna : je ne suis pas sûre que l’Iran soit exempt de toute responsabilité en cette affaire de conspirationnisme mondial… Cette guerre entre shiites et sunnites ressemble étrangement à la guerre froide qui oppose russes et américains… De là à dire que les uns sont les gentils et les autres les méchants, me semble aussi puéril que de croire aux contes de fées… les deux sont pires ….. Et, il y a toujours un troisième terme… je pense que c’est du coté du soufisme que l’on peut espérer découvrir la vérité. D’ailleurs le soufisme est pratiquement interdit en Iran (comme par hasard) :  Les soufis d’Iran disent être de plus en plus marginalisés depuis une dizaine d’années. Ils accusent notamment les autorités d’avoir multiplié les fermetures de leurs lieux de cultes. Et le ton de l’État iranien s’est encore durci après qu’en 2009 les leaders de la communauté se sont ralliés au candidat d’opposition Medhi Karoubi. Des dizaines d’entre eux ont par la suite été accusés d’appartenir à une secte et ont été arrêtés. Ce sont ces détenus que les activistes soufis demandent aujourd’hui à rejoindre, arguant qu’ils sont extrêmement maltraités en prison. 

Le soufisme est une branche ésotérique de l’islam. Pour ses fidèles, connus pour leurs chants et leur poésie, Dieu est présent en toute chose. Il existe des soufis dans la communauté sunnite comme dans la communauté chiite, et en Iran cette islam fait de plus en plus d’adeptes notamment chez les jeunes.

 

https://generasisalaf.wordpress.com/category/simbol-dajjal-di-saudi/page/2/

https://www.somalinet.com/forums/viewtopic.php?t=331226

Engineering Roundabout in Jeddah

http://defence.pk/threads/zionist-rulers-of-saudi.408995/page-5

https://toelank.wordpress.com/2014/03/17/logo-illuminati-di-kerajaan-arab-saudi/

Read more: http://newsrescue.com/saudi-arabias-official-seeing-eye-pyramids-symbols-builds-dajjal-palace/#ixzz4jDZvTKqU

SOURCE : http://rustyjames.canalblog.com

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source et le site: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2017/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

ISOLATION + CHAUFFAGE pour 1 euro. Nouveau dispositif 2020

Vérifiez votre éligibilité !

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Votre aide est importante…

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Articles Phares