Drunvalo Melchizédek Merkaba

Le Mer-Ka-Ba, corps de lumière de l’être humain

Les écoles de mystères égyptiennes étudiaient divers aspects de la vie ici-bas, en tout cas beaucoup plus que ce que nous pouvons exposer dans ce texte. Cependant, un élément fondamental se retrouvait toujours dans leurs différents types d’entraînements, à savoir : le Mer-Ka-Ba, ce corps de lumière de l’être humain, car il était tout pour les Egyptiens ! Sans cette connaissance et son application pratique, il leur était simplement impossible de se rendre dans les autres mondes. Telle était leur manière de voir les choses.

Le mot « Mer-Ka-Ba » a la même signification dans plusieurs langues, et les Zoulous le prononcent de la même manière qu’en anglais, à peu de chose près. Credo Mutwa, leur chef spirituel actuel, affirme que les premiers membres de sa tribu sont tous venus de l’espace et se sont installés sur terre grâce à leur Mer-Ka-Ba. En hébreu, le Mer-Ka-Vah est à la fois le trône de Dieu et un chariot ou un char, une sorte de véhicule blindé ayant la capacité de transporter l’esprit et le corps humain d’un endroit à un autre, à la fois dimensionnellement et interdimensionnellement.

En Egyptien, « Mer-Ka-Ba » est en fait composé de trois syllabes : Mer, qui représente un genre de lumière très spécial, un champ lumineux qui tourbillonne dans le sens inverse des aiguilles d’une montre ; Ka qui signifie esprit (l’esprit humain ici-bas sur la Terre) ; et Ba, le corps humain, qui symbolise notre interprétation de la réalité. Lorsqu’on les réunit toutes les trois, voici la définition que l’on obtient : le Mer-Ka-Ba est un champ lumineux qui tourbillonne dans le sens inverse des aiguilles d’une montre et agit en réciprocité avec le corps, car il a la capacité de transporter l’esprit et le corps d’un monde à l’autre, tout en étant beaucoup plus que tout cela. C’est en fait le modèle de la création et l’enveloppe énergétique de tout ce qui existe.

En réalité, nous savons déjà tout cela. Ce n’est pas quelque chose de nouveau. Nous avons simplement un trou de mémoire temporaire. Nous avons utilisé notre Mer-Ka-Ba tant de fois au cours de nos vies à travers l’espace, le temps, la matière et les différentes dimensions d’existence que tout cela nous reviendra en tête dès que nous en aurons vraiment besoin.

Précisons que nous pouvons fort bien recréer ou réactiver notre corps de lumière sans cette connaissance. Nous pouvons le raviver avec seulement de l’amour et de la foi, et pour certaines personnes c’est même le meilleur moyen. Cette émotion, ce sentiment d’amour pour toute vie est absolument nécessaire, car c’est la vie même du Mer-Ka-Ba. Le Mer-Ka-Ba est vivant et conscient ! ce n’est pas quelque chose qui est moins que nous, et nous sommes nous-mêmes vivants et conscients. Le Mer-Ka-Ba n’est pas séparé de nous ; l’énergie de la force de vie, au prana, au chi, de rayonner en nous, à travers nous et tout autour de nous, car c’est cela qui vient de Dieu et retourne à Dieu. C’est notre parenté, notre lien intime avec Dieu. C’est ce qui fait que Dieu et nous ne faisons qu’un. Quant à la connaissance, la foi, c’est l’autre moitié de l’équation. Quand l’amour et la connaissance s’unissent, le Christ apparaît, et il n’y a aucune exception à cela.

Extrait de l’Ancien secret de la Fleur de Vie – Tome 2 – de Drunvalo Melchizédek

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer l’auteur, la source et le site : http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2015/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Votre aide est importante…

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Articles Phares