Kabbale Religion et Tradition

Le livre d’Enoch

Par L’équipe de Cantique de l’Olivier Franc

Histoire et redécouverte du livre.

Par les allusions du nouveau testament et les citations des « Pères » de l’Église, les croyants juifs et chrétiens savaient depuis toujours qu’un livre portant le nom d’Hénoch existait. Après avoir appartenu à la Bible, pendant longtemps le Livre d’Enoch fut déclaré hérétique vers le IIIe siècle, puis définitivement ostracisé, par le canon 60 concile de Laodicée en 364 ap J-C, parce qu’il développait en détails le chapitre 6 de la Genèse où il est affirmé que des anges se révoltèrent contre Dieu et descendirent sur Terre pour épouser ou connaître au sens biblique du terme, les filles des hommes.

Le Livre d’Enoch fut détruit ou caché et disparu totalement de la circulation pendant environ 1400 ans.


Redécouvert en Ethiopie au XVIIIe siècle, et traduit au XIXe, il a été déclaré être l’œuvre d’un faussaire à cause de l’anachronisme de certains passages évoquant des évènements relatés dans le Nouveau Testament. Ce qui était, selon ses détracteurs incroyants, la preuve suffisante à son rejet.

Si les hommes se taisent les pierres parleront, ce qui eu lieu en 1947 !


En 1947 le livre d’Enoch presque complet, fut découvert à Qoumrân, dans la grotte N°1.

Cette découverte extraordinaire a tout changé car sa rédaction a été daté entre -300 et -200, ce qui rejetait complètement l’idée que ce livre puisse être l’œuvre d’un faussaire.

Aujourd’hui les autorités religieuses juives et chrétiennes détournent pudiquement la tête car le livre d’Enoch bouscule quelques idées reçues sur lesquelles sont fondées plusieurs de leurs doctrines, ce qui n’est pas le cas de ceux qui ont une bonne vision d’Israël et de l’Olivier Franc.

Heureusement les universitaires continuent à travailler sur l’analyse de ce beau livre. Leurs analyses et le texte d’Enoch parfaitement traduit peut s’acquérir chez Gallimard : La Bible Écrits intertestamentaire bibliothèque de la Pléiade.

Présentation du livre d’Enoch.

On appelle ainsi une collection d’écrits, prophéties et exhortations, qui sont mises, pour la plupart, dans la bouche d’Hénoch. Ce patriarche, « le septième après Adam » comme le précise l’épître de Jude, jouit de très bonne heure d’une considération toute spéciale : pour expliquer qu’il vécut moins de siècles que les autres, le texte hébreu de la Genèse, (Ge 5 : 24) dit à son sujet : « il marchait avec Dieu et il disparut parce que Dieu le prit » ; ce que la version grecque de la Septante rend ainsi : « Énoch vécut agréable à Dieu : ensuite personne ne le vit plus parce que Dieu l’avait transféré »

L’auteur de cet ouvrage traite d’abord de la chute des anges, de leur hymen charnel avec les filles des hommes et de la procréation des géants avec lesquels tous les maux se répandent sur la terre. Puis il énumère le nombre des anges, la région terrestre qu’ils habitent, les mystères sacrilèges auxquels ils initièrent les hommes …


Le texte présenté.

Le texte qui vous est présenté ci-dessous, met à votre disposition une version regroupant différentes sources, sans que nous puissions garantir leur parfaite authenticité. Il ce doit donc être approché avec le recul nécessaire et éclairé par la sagesse du Saint-Esprit. Il faut noter (c’est pour cela que nous publions ce texte), que le nouveau testament fait référence au voyage céleste d’Enoch en citant quelques unes des déclarations, ce qui rend cette lecture très digne d’intérêt puisqu’il éclaire en particulier les passages de Genèse 6 sur les anges déchus.

La rédaction de ce texte datant des années 200 à 300 avant J-C, Il est renversant de constater qu’il contient de nombreuses prophéties ACCOMPLIES et à VENIR extrêmement limpides concernant Yeshoua (Jésus) nommé le Fils de l’homme, l’Elu, et le Fils de Dieu engendré, ce qui n’est pas du plus petit intérêt pour tous ; Juifs, chrétiens et tous les autres !

Genèse 5 : 24 Enoch marcha avec Dieu; puis il ne fut plus, parce que Dieu le prit.

Jude 1 : 14 à 16 C’est aussi pour eux qu’Enoch, le septième depuis Adam, a prophétisé en ces termes : Voici, le Seigneur est venu avec ses saintes myriades, pour exercer un jugement contre tous, et pour faire rendre compte à tous les impies parmi eux de tous les actes d’impiété qu’ils ont commis et de toutes les paroles injurieuses qu’ont proférées contre lui des pécheurs impies. Ce sont des gens qui murmurent, qui se plaignent de leur sort, qui marchent selon leurs convoitises, qui ont à la bouche des paroles hautaines, qui admirent les personnes par motif d’intérêt …

Hébreux 11: 5 C’est par la foi qu’Enoch fut enlevé pour qu’il ne vît point la mort, et qu’il ne parut plus parce que Dieu l’avait enlevé car, avant son enlèvement, il avait reçu le témoignage qu’il était agréable à Dieu.


Lire « Le livre d’Enoch » en format pdf

Source : CANTIQUE L’OLIVIER FRANC

PLEINSFEUX.ORG

Nouveauté

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2015/ Elishean mag




Print Friendly, PDF & Email

Articles similaires

Recevez la Newslettter

Vous souhaitez être informés des bons plans, découvrir les meilleurs articles du réseau Elishean et recevoir des conseils pour optimiser l'Ascension. C’est très simple, inscrivez-vous...

Votre aide est importante…

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Articles Phares

Suggestion Amazon