Bertrand Duhaime Le Grand Changement

Le grand Boulversement du grand Changement

Bertrand Duhaime
Bertrand Duhaime

Bertrand Duhaime – Cliché énergétique du 30 octobre 2014

Dans le présent déferlement énergétique tumultueux, qui vous lance dans tant d’activités diverses à la fois, il n’est pas facile pour votre messager de trouver un moment pour écrire quand, comme vous-même, il doit veiller à assumer les contingences de sa vie courante et combler ses propres besoins, quand les énergies fluctuantes et clapotantes rendent difficile, comme pour chaque être incarné, la vigilance du moment et le maintien de l’équilibre.

Mais c’est votre lot à tous : dans un réalignement et un réajustement presque constants, alors que chaque jour requiert que vous gardiez une attention bien centrée sur la myriade de petits détails qui continuent de surgir de toutes parts, lorsque vous trouvez les moyens de passer à l’action, parce que la fatigue se dissipe un peu, que le moral revient et que le corps s’allège, se fait sentir moins douloureux et moins lourd, parce qu’il a du mal à suivre le rythme, vous restez très occupés, ce qui continue de prendre votre temps et de consumer vos énergie vives, vous laissant peu de temps pour récupérer et vous divertir.

Il n’y a pas à dire, les énergies du mois d’octobre, des énergies d’intense transformation, se sont démontrées intenses, ce qui leur a permis d’agir jusqu’au plus profond de votre réalité, faisant remonter à la surface les reliquats d’ombre qui vous habitaient encore. Mais, au-delà des apparences, ce n’est pas seulement vous qui changez, c’est le monde entier qui est impliqué, ce qui se traduit par une impression que le chaos et les actes irrationnels augmentent.

Par moments, n’avez-vous pas l’impression que c’est jusqu’au ciel qui se met de la partie et qui se déchirant d’éclairs, qui font gronder au loin le tonnerre, semble vous prévenir que rien de très bon ne se profile à l’horizon? Pourtant, ce serait oublier que l’Apocalypse, soit la Révélation, avec sa cohorte de désolation, est parvenue à son terme, est devenue caduque, après avoir ouvert les dernières Portes de l’Invisible. Ainsi, dans l’émergence définitive de la Lumière divine, les roulements sourds et sonores que vous entendez annoncent plutôt la joie du retour de la Grâce, qui achève de s’installer, et qui assure l’instauration pour toujours du Monde nouveau.

Vous vivez toujours dans le contexte d’une humanité divisée en deux clans, qui vivent en parallèle, et dans celui d’énergies maximales, d’une force redoutable, qui ne pourront éventuellement que s’amplifier encore, mais qui, pour le moment, envahissent toute créature terrestre, pas seulement les êtres humains, ce qui annonce l’achèvement de l’Œuvre de restauration de l’Ordre cosmique, ce que d’autres appellent le Dharma universel. Mais vous devez vous rappeler qu’il s’agit du déferlement d’une Énergie divine intelligente et sage, qui sait quoi faire, où agir, comment intervenir, parce qu’elle contribue tout simplement à la manifestation du Plan cosmique et qu’elle porte chacun à bon port, même si elle vous surstimule, ce qui suscite diversement chez vous de la nervosité, de l’impatience, à l’impulsivité, de la précipitation, de l’excitation.

Dès lors, bien qu’il y ait le Feu partout et dans toutes les dimensions, allégorie de l’Esprit de Vie en action dans tout le Cosmos, en aucune circonstance, vous n’avez à vous inquiéter de quoi que ce soit, puisque vous êtes correctement pris en charge, même si vous ne pouvez échapper à tous les aléas du présent mouvement ascensionnel, par exemple à ces alternances de légèreté et de lourdeur de votre corps, qui vous rendent la marche difficile ou bloquent votre détermination d’agir, ou à cet état de yoyo qui vous fait si facilement passer de la peine à la joie ou inversement. Car, au chapitre des sentiments, qui dégénèrent facilement en émotions, c’est encore beaucoup les montagnes russes.

Ainsi, vous ne feriez que vous compliquer la vie dans l’effort, la réaction mécanique, la volonté de contrôler ou de dominer, la résistance et la lutte, alors que vous avez tout à gagner de l’abandon complet, du choix de vous laisser porter et conduire. Pour le reste, le temps file si vite que vous avez du mal à suivre le rythme et à exécuter toutes vos tâches, ce qui vous force à faire un tri, à vous consacrer à l’essentiel.

Présentement, quelle que soit la forme que prenne la résistance, elle ne peut que s’accompagner d’un prompt retour causal, vous assurant d’accoucher dans une souffrance proportionnelle au pouvoir que vous accordez à vos ombres intimes et aux ténèbres résiduelles qui vous entourent, ce qui ne peut que produire en vous de la confusion et du désarroi, après vous avoir replongé dans le doute, la peur, le manque de confiance en vous.

À vrai dire, pour les êtres incarnés, le temps n’est plus à tenter de changer les gens et le monde, ce dont la Providence se charge, mais à faire face à leurs démons personnels afin de dissoudre leur ego et d’assurer la réconciliation avec leur Centre divin. Il n’est demandé à personne de tenter d’être parfait, ce qu’il est de toute éternité, mais d’être tout simplement, très vibrant, très vivant, parce que, uni à son Être de Vérité, il laisse rayonner la Lumière spirituelle qu’il a acquise.

À part le Rayonnement cosmique, qui vous parvient de tout azimut, avec les récentes éclipses et les éruptions solaires répétées, tout ce qui vous entoure semble subir les effets d’un changement irrépressible, émanant de la Volonté d’un plus grand pouvoir que le vôtre et qui vous force à un «reset» jusqu’au cœur de votre être. Cette Énergie divine vous force à ouvrir votre cœur, vous remplit de force et de confiance, vous incite à aimer plutôt qu’à affectionner, vous pousse à vous faire plus gentil et généreux, plus joyeux et souriant, plus audacieux, plus créatif, vous amène à vous essayer à des choses nouvelles, vous dispose à envisager l’avenir sous un angle plus favorable et constructif et à aspirer à un mode de vie plus heureux, plus serein, plus pacifique. D’où l’importance, pour chacun, de rester abandonné et de se sentir vraiment en paix, dégagé du tumulte du monde.

Nous convenons qu’il n’est pas des plus faciles de vivre dans un mode d’action continue, qui ne semble pas vouloir vous laisser de temps pour ce dont vous aimeriez faire l’expérience ou pour vous permettre quelques moments de répit, surtout quand cela se produit dans un contexte où des énergies subtiles, aussi puissantes, vous inondent et vous projettent à gauche et à droite, vous font passer par des hauts et des bas.

Surtout que, si cela ne s’est pas encore produit, certains sont appelés à vivre, à plus ou moins brève échéance, une mort fantôme, dans des circonstances assez particulières et troublantes, qui transformeront radicalement leur existence parce qu’elles auront compris qu’ils ont soudainement changé de fréquence vibratoire, se rapprochant davantage de l’immortalité. Pour les autres, il leur faut continuer de vivre au mieux, malgré qu’ils soient exténués, comme à plat, vulnérables, irritables, alors qu’ils sombrent dans un genre de puits quantique si profond qu’ils ne trouvent plus d’énergie pour autre chose que le flottement béat, comme s’ils étaient perdus dans le vide sidéral. C’est qu’ils œuvrant alors sur des plans dont ils rapportent peu de souvenirs, à part quelques échos de leur rêves.

Plus ou moins consciemment, chaque être humain s’occupe de rompre les dernières amarres qui le retenaient prisonniers de son ancienne histoire, de trancher les derniers liens qui le gardait à la merci de ses anciennes relations, de guérir les souvenirs de ses anciennes plaies et chagrins. Ce faisant, plusieurs sont portés vers une vie nouvelle qui leur permettra de trouver leur juste position dans le Schème universel et l’Économie cosmique. Ces interventions subtiles engendrent une déviation du parcours de chacun, ce qui colore autrement ses souvenirs des endroits, des paysages et des expériences qu’ils ont connus. S’ils doivent retourner en des endroits qu’ils ont connus, ils ont du mal à les reconnaître ou à sentir la réalité qu’ils y ont vécue.

À vrai dire, en ce moment même, nombre d’éléments de votre ancien décor se morcèlent et dérivent dans plusieurs directions, ce qui entraîne l’altération de vos perceptions, vous donnant l’impression que votre ancienne vie perd de sa réalité, perd de sa vitalité, devient terne. Au fur et à mesure que d’autres ponts qui vous liaient au passé se consument jusqu’à l’oubli, vous reconnaissez de mieux en mieux que vous ne pouvez plus revenir en arrière ou redescendre dans les plans inférieurs de la Conscience divine.

Décidément, vous ne pouvez plus que faire vos adieux aux éléments qui se désagrègent et aux gens qui continuent de sortir de votre vie, parfois dans une transition soudaine et inattendue. Tout se passe comme si la Vie vous imposait de changer certaines de vos conditions pour le mieux, d’améliorer votre sort et votre environnement, mais en vous assumant davantage dans votre liberté, votre indépendance, votre autonomie et, surtout… dans le sens de la responsabilité.

Vous vivez dans une profusion d’énergies, une bonne part, anciennes, la plus grande part, nouvelles, qui vous affectent simultanément. Certains jours, vous en tirez la conviction d’avoir vécu une semaine en un jour. L’évidence s’en fait davantage lorsque, comme cela ne se produisait pas antérieurement, l’énergie change au cours de la journée, parfois au gré des heures, où que, se mettant de la partie, à répétition, la température extérieure change de la matinée à la fin de la journée.

Il peut encore vous arriver de vivre un phénomène étrange dans l’ordre de vos communications, qui peuvent soudain se multiplier et vous surcharger, alors que vous vous trouvez dans un état de très grand calme, mais que plusieurs personnes sollicitent votre attention. Ainsi, une personne dont vous n’avez pas eu de nouvelles depuis un bon moment peut faire irruption dans votre vie, suivie de peu par un autre contact du genre, s’il ne tente pas d’interrompre le premier, puis encore d’un autre. Vous ne tardez pas à vous demander ce qui vous arrive et ce que vous pourriez bien faire pour satisfaire tout le monde.

D’autres vivent une situation différente : ils peuvent se retrouver dans une crise temporaire qui s’explique par le fait d’être à bout d’énergie physique ou de ressources financières. Tout se passe comme s’ils vivaient simplement en sursis ou comme s’ils avaient comme atteint le fond de leur vieux baril d’argent. À moins que leur santé ne se soit détériorée ou que les dépenses ne se soient tout simplement multipliées au cours des dernières semaines, faisant amincir leur portefeuille. Une telle occurrence peut faire surgir d’anciennes peurs.

Dans tous ces cas, il importe au plus haut point que chacun s’éveille au fait que, s’il s’unit à son Centre divin et s’établit fermement dans sa juste position dans la Synarchie spirituelle, le Ciel le supporte de manière inconditionnelle, même si cela peut s’exprimer autrement que dans son ancienne histoire. Dès qu’un être s’établit dans la position véritable qu’il doit occuper, il gagne bien davantage en force qu’il ne le pense, du fait qu’il se s’ajuste alors au plan de son âme et qu’il attire tout ce dont il peut avoir réellement besoin.

C’est ainsi que vous vous apprêtez à quitter le mois d’octobre pour passer à celui de novembre, un mois qui vous aidera à vivre la Grâce jusqu’à ce que vous deveniez la Grâce incarnée. À travers les hauts et les bas, les va-et-vient, ce dernier mois vous a apporté infiniment plus que vous ne pouvez le soupçonner. Dans votre état actuel, vous ne pouvez pas vraiment encore réaliser à quel point il vous transformé, mais cela deviendra bientôt de plus en plus apparent.

© 2014 Bertrand Duhaime (Douraganandâ). Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde. Publié sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2015/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Votre aide est importante…

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Articles Phares