A la Une Champs Akashiques Drunvalo Melchizédek

Seras-tu le centième humain ? Celui qui tient la Terre entre ses mains

par Drunvalo Melchizédek

Le Concept du centième singe

Beaucoup de gens réfléchirent pendant longtemps à ce concept du centième singe.

Quelques années plus tard une équipe de scientifiques venus d’Australie et de Grande-Bretagne se pose la question à propos du treillis cristallin, mais cette fois-ci avec les humains.

Ces derniers sont-ils comme les singes, une structure autour d’eux ?

Ils firent alors l’expérience suivante. Ils créèrent une image dans laquelle il y avait des centaines de visages humains, des petits et des grands, des visages dans les yeux d’autres visages, des visages partout. L’image entière était composée de ces visages, mais c’était fait de telle manière que lorsque nous la regardions pour la première fois, nous ne pouvions distinguer immédiatement que six ou sept d’entre eux. Voir tous les autres exigeait un certain entraînement. Habituellement, quelqu’un devait expliquer où était le visage suivant sur la photo.

Ces chercheurs prirent la photo avec eux lorsqu’ils retournèrent en Australie et tentèrent une petite expérience. Il sélectionnèrent un certain nombre de gens dans le public et obtinrent un groupe varié d’individus demandant à chacun de bien observer la photo pendant un certain temps.

Ensuite, ils questionnèrent chaque personne : « Combien de visages pouvez-vous vois sur la photo ? » Selon le temps qui leur avait été alloué, les gens répondaient généralement qu’ils voyaient six ou sept et jusqu’à dix visages. Très peu en voyaient plus.

Après que cette équipe de scientifiques eut ainsi obtenu le témoignage de quelques centaines de personnes et enregistré leurs réponses, d’autres membres de l’équipe se rendirent en Angleterre – aux antipodes de la planète par rapport à l’Australie – et introduisirent la photo dans le grand public lors d’une émission de télévision à la BBC.

Devant les caméras, ils expliquèrent avec soin où se trouvaient tous les visages. Puis, quelques minutes plus tard, on répéta l’expérience en Australie avec de nouvelles recrues, et d’un seul coup, chaque nouvel observateur pouvait facilement y voir tous les visages.

A partir de ce moment, les chercheurs surent avec certitude qu’il y avait quelque chose à propos des êtres humains que l’on ne savait pas auparavant.

Les aborigènes d’Australie, par exemple, connaissent depuis longtemps cette partie « inconnue » de l’homme. Ils savent qu’un champ d’énergie relie les gens entre eux.

Même dans notre société, nous avons souvent observé ceci : quand quelqu’un invente quelque chose de très compliqué, par exemple, au même moment quelqu’un d’autre vivant aux antipodes invente exactement la même chose, basée sur des principes et des idées identiques.

Chaque inventeur pourrait dire : « Vous m’avez volé mon idée. Cette invention m’appartient ! c’est moi qui l’ai trouvée en premier »

Cela s’est passé des dizaines de fois. Ainsi, après cette expérience en Australie, les scientifiques réalisèrent peu à peu que quelque chose, assurément nous relie les uns aux autres.

C’est le Treillis magnétique de la Terrre !

Extrait de l’Ancien secret de la Fleur de Vie – Tome 1 – de Drunvalo Melchizédek

http://francesca1.unblog.fr/

Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Recevez la Newslettter

Vous souhaitez être informés des bons plans, découvrir les meilleurs articles du réseau Elishean et recevoir des conseils pour optimiser l'Ascension. C’est très simple, inscrivez-vous...

Votre aide est importante…

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Articles Phares