Multidimensionnalité WINGMAKERS

L’art de l’authentique, un impératif spirituel – WINGMAKERS

INTRODUCTION

Le cœur énergétique (1) est la source de vertus qui ont été associées avec des noms comme compassion et appréciation. Ce sont des titres extérieurs pour les fréquences puissantes du cœur qui définissent l’essence de l’individu.

Les vertus du cœur sont les sources énergétiques, pour aussi bien la perception que l’expression de l’âme immortelle, qui réside dans la personnalité humaine à l’intérieur du monde de la forme.

Le soi est contenu dans le cœur énergétique et va à l’extérieur, depuis sa plateforme des vertus du cœur, dans toutes les dimensions – non seulement matérielles mais aussi non physiques. Les vertus du cœur consistent en l’appréciation, l’humilité, le courage, la compassion, la compréhension et le pardon. Bien d’autres formes existent, mais celles-ci sont les vertus essentielles, ou fréquences, qui produisent la structure de la plateforme du cœur énergétique à partir de laquelle le royaume du soi ou âme opère.
Quand ces vertus sont exprimées et reçues sincèrement – sans les densités de l’ego et du mental – leur effet est multiplié et durable au travers d’autres formes de vie (humaines et autres).
La lumière ordinaire est incohérente, car elle est omnidirectionnelle, et parce que les ondes lumineuses ne sont pas en phase les unes avec les autres. Aussi n’y a-t-il pas de structure pour multiplier l’énergie. Cependant, un laser produit une lumière intense, car elle est composée d’ondes lumineuses cohérentes qui sont alignées selon la direction et mises en phase pour le support et le renforcement. À cause de cela, les lasers peuvent accomplir des tâches dont la lumière ordinaire est incapable.
De la même façon, les vertus du cœur, lorsqu’elles sont cohérentes à l’intérieur d’un individu, ou d’un groupe d’individus, peuvent produire des résultats qui sont extraordinaires et apparemment surnaturels.
Cela requiert qu’aussi bien les niveaux tacites ou implicites (la source intérieure) des vertus du cœur que leurs équivalents explicites (les actions/les comportements) sont cohérents. Cohérents, dans ce cas, signifie reliés par l’authenticité et la sincérité.
Ainsi, comment allez-vous amener ces fréquences émotionnelles en cohérence ? Cela est connu dans l’Ordre Enseignant Lyricus (2) comme l’art de l’authentique.

LA STRUCTURE DE CONNAISSANCE DU MENTAL-EGO

Le mental-ego est acculturé par notre ordre social, pour développer un système de valeur qui est aligné sur l’opinion générale de la société, ou d’un groupe donné à l’intérieur de l’ordre social plus vaste. Ainsi, nos connaissances, nos mœurs, nos valeurs, nos attitudes et notre comportement, sont en grande partie entretenus par la structure sociale sousjacente du monde tridimensionnel.

Le soi ou la conscience n’est pas contenu à l’intérieur du monde tridimensionnel. Il ne peut donc être vraiment examiné par les investigations tridimensionnelles, ni même par la logique la plus aiguisée du mental. C’est le déséquilibre fondamental des champs religieux, philosophiques et psychologiques : le soi illimité ne peut pas être révélé par le mental, acculturé et lié par le monde tridimensionnel.

Le mysticisme postule qu’il y a un mystère sous-jacent à la vie et se confond avec le mental-ego, lequel recherche à son tour des explications et des raisons à ce mystère inexplicable. Et c’est dans cette investigation que science, religion, psychologie et philosophie sont nourries et entretenues. Bien que ces outils ou disciplines soient considérés par beaucoup comme des guides dans notre quête de la conscience transcendante, c’est un peu comme essayer d’explorer les profondeurs de l’océan avec un avion

La structure de connaissance du mental-ego observe les ondulations de l’âme, mais la source profonde de ces ondulations ne se révèle à personne – sa structure étant la superstructure de toutes choses, matérielles et non-matérielles. Tout ceci laisse le mental-ego plutôt frustré et quelque peu méfiant, du moins pour ceux qui se sont éveillés à cette réalité.

Le mental-ego recherche l’expression de l’intelligence dans l’importance de l’activité ; tandis que l’âme est intelligente en elle-même, car elle reçoit et transmet fidèlement les vertus du cœur. Le mental-ego demande le remboursement de l’activité ou les récompenses des conséquences; alors que l’âme cherche à soutenir une culture des vertus du cœur à l’intérieur de la densité des mondes de la forme.

Le soi est pris, en un sens, entre deux mondes qui partagent un élément commun : le Sens.

Nous sommes tous conscients, dans nos moments les plus lucides, qu’il y a un sens plus profond à la vie, et en particulier, dans notre vie. Le monde fragmentaire de la forme s’arrête à la porte de nos sens, mais il n’apporte pas de satisfaction à notre désir inné de sens.  C’est la raison pour laquelle le mental-ego est frustré chez tellement de gens qui attendent ici que leur raison d’être se déploie.

L’art de l’authentique est la pratique de la cohérence entre le réveil le plus profond des vertus du cœur à l’intérieur de chacun de nous, et leur expression fidèle dans les mondes de la forme.

Ceux-là qui sont éveillés aux fréquences de leur cœur énergétique et qui pratiquent – au mieux de leur capacité du moment – l’expression de ces fréquences dans leur comportement et leurs actions, exercent leur plus haute raison d’être.

Permettez-moi d’insister sur ce point : ils exercent leur plus haute raison d’être. Ils ne la cherchent pas. Ils ne se demandent pas ce que c’est. Ils ne sont pas frustrés par l’énigme d’un sens apparemment insaisissable. Ils le pratiquent, simplement. Ils le ressentent comme un élément intégrant de leur expression de vie, et cherchent à accroître le degré de cohérence entre ce qu’ils comprennent de leurs vertus du cœur, et la façon selon laquelle ils peuvent manifester ces vertus du cœur avec authenticité.

La structure du mental-ego s’alignera plus facilement sur le cœur énergétique, quand il comprendra que son objectif véritable est accompli et n’est pas rendu plus abstrait par la nature mystique et invisible de l’esprit.

Cet alignement accroît la capacité des individus à exprimer de façon authentique leurs vertus du cœur, au travers de leurs comportements et de leurs actions. Les ouvrages spirituels de la terre sont encombrés de tant d’avertissements, de règles, de préceptes, de lois, de méthodes convenues et de pratiques ésotériques, que l’art de l’authentique peut sembler bizarrement simple, et donc moins puissant.

Cependant, ce sont les simples actes de vertu qui détiennent le vrai pouvoir de transformation et d’inspiration – non seulement pour l’individu qui les pratique, mais pour la plus grande part de l’humanité dans toutes ses expressions dimensionnelles.

Chaque individu est un participant actif dans les structures de la réalité qu’il observe et expérimente dans les mondes de la forme. Cette participation se produit essentiellement au travers des centres énergétiques de l’instrument humain (3), et de leur intersection avec le monde tridimensionnel. Ces énergies, toutes subtiles qu’elles puissent être, façonnent votre réalité avec dynamisme, l’imprégnant de balises de perception qui définissent votre chemin ascensionnel, depuis l’innocence noble jusqu’au co-créateur conscient de nouvelles réalités.

Il ne suffit pas d’avoir une compréhension abstraite des vertus du cœur. Par exemple, savoir qu’il est essentiel d’exprimer son appréciation pour les dons que vous fait la vie est une chose, exprimer cette appréciation en est une autre, mais comprendre comment et quand exprimer cette appréciation avec une authenticité qui se fonde sur les fréquences du cœur énergétique, requiert une conscience spéciale – une écoute des fréquences les plus fines du cœur, et un engagement à suivre ces témoignages subtils de vertu fidèlement.

Ils sont nombreux à penser que leur vie devrait être plus prospère et abondante. Que la vie devrait se déployer en fonction de leurs besoins. L’aise devrait être l’incarnation de leur force de vie. Mais il y a eu des densités énergétiques déposées sur la terre par d’innombrables générations d’êtres humains. Ces densités requièrent transformation pour que la planète change sa fréquence centrale jusqu’à un état dimensionnel supérieur.

Chacun d’entre nous, incarné sur la terre, fait partie de ce processus de transformation. C’est l’état naturel de la conscience de désirer aller au-delà des densités inférieures qui entravent l’expression libre et naturelle des vertus du cœur, même si ce processus s’étend tout du long de centaines si ce n’est de milliers d’incarnations dans un instrument humain.

C’est précisément ce processus de transformation mutuel que l’humanité est en train de co-créer avec la planète. Une fois que ceci est vraiment compris par le mental et le cœur de l’individu, alors la pratique de l’art de l’authentique devient un impératif spirituel.

LA PRATIQUE DE L’ART DE L’AUTHENTIQUE

L’art de l’authentique est une pratique subtile. Il y a des champs énergétiques de compassion, compréhension, appréciation, courage, pardon et humilité, qui entourent l’instrument humain – chaque instrument humain – comme un cocon entoure un papillon à venir. Ces champs sont les équivalents énergétiques de l’empreinte de la Source Première (4) sur l’âme individuelle.

Ils existent dans notre monde de la forme, comme des oscillations cohérentes à l’intérieur des champs énergétiques plus vastes et interconnectés du multivers, ce que les enseignants Lyricus dénomment le Domaine de l’Unité.

Tous ensemble, ces champs sont souvent assimilés à l’amour divin – le « sang » énergétique qui circule partout dans le multivers – soutenant toutes les formes de vie, aussi bien temporelles qu’immortelles. L’individu accède plus efficacement et effectivement à ces champs d’intelligence (les vertus du cœur) grâce à l’activation de sentiments authentiques. Ce n’est pas une question de mental ou de raisonnement intellectuel.

Le mental suit l’impulsion première du cœur en matière de vertu et d’attitudes afférentes. Pratiquer l’art de l’authentique attire magnétiquement ces champs d’intelligence dans votre conscience, puis les manifeste dans votre comportement et vos actions envers toutes les formes de vie qui croisent votre chemin, à chaque instant, et pour chaque centimètre d’espace, au mieux de votre capacité.  Ceci est la pratique de l’art de l’authentique, et quand elle est faite, vos sentiments deviennent plus divinement inspirés, plus énergiquement magnétiques, plus libérateurs pour tous.

La vérité essentielle du comportement consiste à ne pas oublier votre lien divin et vos capacités co-créatrices avec la Source Première, malgré l’acculturation de la société. Mais si vous oubliez, l’action première est de se rappeler et de reconstruire ce lien, et ceci est accompli grâce aux vertus du cœur.  Comme vous pouvez le voir, il y a deux composantes principales dans cette pratique : attirer les champs d’intelligence qui vous entourent, et exprimer ces émotions et ces attitudes dans votre comportement et vos actions.

Ce que la plupart des gens font consiste à exprimer leurs émotions sans rien aspirer des champs d’intelligence qui les entourent – sans « se tremper » dans l’amour divin qui les entoure à chaque instant et en toutes circonstances.

Ainsi, pour pratiquer l’art de l’authentique, vos sentiments doivent être tirés du « puits » énergétique qui vous fournit le lien avec la Source Première et le potentiel pour des expressions co-créatrices. Ce lien existe depuis que vous existez. Il n’est pas nouvellement créé. Peut-être, au contraire, vient-il d’être oublié.

Si vous visualisez le diagramme de la page deux et que vous vous placez au centre, imaginez que vous attirez les vertus du cœur dans votre conscience et que vous développez ainsi la relation entre vous et la Source Première. Vous éclaircissez les chemins pour recevoir les sentiments authentiques de ces vertus dans votre conscience, comme autant de nouveaux modèles d’intelligence, et de nouvelles expressions de comportement.  Cette visualisation peut être faite n’importe quand et n’importe où, et elle vous aidera à découvrir la complétude de ce lien.

Notre relation avec la Source Première n’est pas seulement basée sur la compassion ou le pardon, elle est fondée sur six vertus, et bien que ces titres ou dénominations soient comme les coquilles de leur sens véritable (d’un point de vue énergétique), ils se rapprochent de la façon selon laquelle chacun d’entre nous est enveloppé par l’esprit de la Source Première. Une partie de cette pratique consiste à voir votre intelligence et votre compréhension de ces noms et de ces descriptions s’accroître et changer, à mesure que vous pratiquez et que vous exercez votre imagination. Il y a un transfert mutuel d’intelligence qui survient dans cette pratique, et cela vous guidera au cours du temps, au fur et à mesure que cela deviendra plus unifié. Cela approfondira et élargira votre compréhension de ces vertus, et la façon dont elles peuvent être exprimées sur de nouveaux chemins – des chemins que vous n’aviez peut-être même pas imaginés. Soyez patient avec cette pratique.

L’art de l’authentique est considéré comme un art pour une raison. Il n’est pas rationnel comme les mathématiques où vous avez une entrée et une sortie symétriques de l’énergie. Vous ouvrez votre conscience à un champ d’intelligence qui vous entoure à chaque instant. Vous attirez cette intelligence dans votre vie tridimensionnelle comme une force co-créatrice. Cette force co-créatrice est puissante, dynamique, et merveilleusement intelligente. Elle observera votre pratique avant de commencer à fusionner.

Cette fusion de votre conscience avec le Domaine de l’Unité est nommée de bien des façons dans le monde de la forme. Mais quel que soit son nom, pratiquer l’art de l’authentique accélère cette fusion. C’est une discipline pour ceux qui souhaitent exercer leur mémoire divine et améliorer leurs relations avec eux-mêmes, leurs semblables, et la Source Première.

Dans cette amélioration, le champ de conscience qui vous entoure attire magnétiquement les nouvelles radiations qui sont apportées à la planète jusque dans le microcosme de votre vie. Vous pouvez jouer avec ces nouvelles énergies comme avec autant de nouveaux facteurs à l’intérieur du processus co-créatif, comme un artiste quand il reçoit de nouvelles couleurs sur sa palette.

Les six vertus du Coeur nous sont données à chacun par notre Créateur, afin que nous puissions les exprimer à notre tour – aussi fidèlement que possible – à nos semblables. C’est le but de nos rapports, aussi simplement qu’il peut être dépeint par le langage.

Quand nous plaçons notre attention sur ces vertus, nous commençons à les manifester, même lorsque nous y pensons. Quand nous imaginons leur richesse – leurs structures énergétiques – nous les pratiquons à un niveau plus puissant et renouvelé. La pratique n’est pas seulement expression ; elle est aussi contemplation et étude.

Vous pourriez vous demander pourquoi l’Amour ne se trouve pas parmi les six vertus.

Tout comme la lumière du soleil, lorsqu’elle traverse un prisme, devient un spectre multicolore, ainsi en est-il de l’amour, qui se transforme en vertus du coeur, lorsqu’il traverse le Domaine de l’Unité.

L’amour est la structure la plus intense du multivers. Il traverse toutes les dimensions de l’existence et les champs de conscience, jusqu’à ce qu’il trouve l’empreinte de la Source Première cristallisée dans une forme de vie.

Si la forme de vie est sensible, composée non seulement de mental mais aussi d’intelligence du coeur, l’amour se canalisera dans les vertus du coeur et entrera dans la conscience de l’entité individuelle, enflammant son lien avec la Source Première, jusqu’au moment où l’entité – enveloppée dans un instrument humain — se réveillera de nouveau dans la clairvoyance de l’âme.

Les six vertus du coeur se mêlent les unes avec les autres et forment le lien de l’amour qui fusionne la vie sensible dans le Domaine de l’Unité, ainsi que leurs ombres, bien que relativement plus faibles, que sont aussi les liens de la vie dans les dimensions inférieures.

Quand des adversaires, des accusateurs, des tentateurs, ou des épreuves, entrent dans votre vie, ils peuvent capter votre attention, l’entraînant dans l’acculturation de l’ordre social, loin des sentiments authentiques des vertus du cœur. Ceci arrive à chacun à des degrés divers.

Pratiquer l’art de l’authentique vous permettra de reconquérir et de redémarrer votre équilibre émotionnel, avec une expertise qui pourrait vous surprendre. Les vertus du cœur sont magnétiquement puissantes, car elles sont la texture de l’amour divin – la force la plus puissante du multivers. Lorsque vous pratiquez ces vertus, elles vous retirent de l’acculturation de l’ordre social, et vous installent dans une position de co-création – et non plus de co-réaction.

La grande majorité des personnes pratiquent l’ordre social et se soumettent à la règle de la co-réaction. Les émotions s’embrasent, se calment, inondent le mental de peur, régentent le corps, et rendent la vie généralement plus difficile pour tous. De plus, le sentiment de maîtrise que l’on obtient dans l’état de co-création avec la Source Première est perdu, ou considérablement diminué. Dans cet état de co-création, réel ou imaginé, le cœur est vivifié et se déploie avec talent dans les relations, sachant intuitivement comment naviguer sans co-réaction.  J’ai résisté à la tentation de définir les six vertus du coeur en détail, mais j’apporterai un point de départ à leur définition, afin que vous puissiez broder en fonction de votre propre expérience et perspicacité.

Appréciation :

Aux niveaux subtils, cette vertu est concentrée sur une conscience particulière qui sait que la Source Première entoure nos semblables comme un champ de conscience, et que cette conscience nous unifie. Si nous sommes unis, il s’ensuit que nous opérons comme une conscience collective à quelque niveau plus profond, et dans cet endroit, nous partageons un but commun qui est de riche texture, suprêmement vital, et pourtant mystérieux, dynamique et incertain.

Cette conscience, ou même cette croyance, modifie notre attention aux petits détails de notre vie personnelle, pour l’amener à la vision de notre but en tant qu’espèce.  De façon plus concrète, l’appréciation se manifeste dans les petits gestes de gratitude qui soutiennent les relations de loyauté et de sympathie.

Les niveaux plus profonds de l’appréciation, rendent authentique le degré relativement superficiel des expressions, car elles proviennent des fréquences de l’âme plutôt que des intentions de l’ego ou du mental.

Humilité :

L’âme exprime la fréquence de l’amour en provenance de la Source Première. C’est son objectif le plus important, tandis qu’elle est incarnée dans l’instrument humain, de faire circuler cette délicate et sublime fréquence de l’amour jusque dans l’instrument humain. Cela ne surprendra personne de savoir qu’elle trouve que le cœur est un collaborateur plus enthousiaste que le mental.

L’humilité est la réalisation que le cœur, le mental et l’âme, s’entremêlent dans la grâce de la Source Première. Que leur existence même est maintenue grâce à la dispensation d’amour depuis la Source Première, tout aussi sûrement qu’un arbre est nourri par la lumière du soleil.

Dans les matériaux religieux, psychologiques et philosophiques de notre planète, on accorde une grande considération au mental. Je pense donc je suis. À un niveau plus granulaire, beaucoup de gens croient que ce qu’ils pensent est la cause de leurs sentiments, ce qui à son tour crée leur taux vibratoire, lequel attire leur expérience de vie. Ainsi, en appliquant cette logique, la méthode pour attirer les bonnes choses dans notre vie, consiste à penser justement, de peur d’attirer le mal ou les épreuves.

L’humilité comprend que l’être qui vous représente – votre identité la plus intégrale – n’est pas constitué d’une réaction en chaîne du mental. C’est plutôt la présence de l’amour incarné dans une forme humaine, et cet amour s’exprime dans les vertus du cœur, le pur intellect du mental contemplatif, et les activités co-créatrices du cœur, du mental et de l’âme.

L’humilité est la manifestation de cette fréquence de l’amour, qui sait qu’elle provient de ce qui existe déjà dans une dimension supérieure, et dans cette dimension, l’amour n’est pas un objet de sentiment et de pesanteur émotionnelle. C’est une force libératrice qui agit d’après l’archétype de la Source Première : Tout est un. Tout est égal. Tout est divin. Tout est immortel.

Courage :

Alors que le courage est généralement mis en oeuvre dans le contexte de la guerre ou du champ de bataille, il est, comme une des dimensions de l’amour, relié à l’acte de dire la vérité au pouvoir, particulièrement lorsqu’une injustice est commise. Il est fréquent, dans l’actuel ordre social, de feindre l’ignorance des injustices de notre monde. L’auto-absorption dans son propre monde est une menace-clé qui sape la manifestation du courage, tandis que la peur des conséquences en est une autre.

Les individus qui craignent les conséquences en dénonçant une injustice, comprennent mal la force co-créatrice de la Source Première. Lorsque vous opérez en tant que cocréateur, vous êtes toujours vigilant face à l’assaut progressif ou soudain de l’injustice, et quand cela se produit dans votre chemin de vie, cela doit être identifié en tant que tel et traité de façon appropriée.

Le courage est l’aspect de votre amour qui défend sa présence face à l’injustice, telle qu’elle est mesurée par l’ordre social.

Si vous ne défendez pas vos vertus – ou ceux qui sont trop faibles pour défendre les leurs – vous vous en êtes séparés, et vous avez perdu une occasion d’être une force co-créatrice dans le monde de la forme. Cela ne veut pas forcément dire que vous devez devenir un activiste, ou l’avocat d’un catalogue de causes sociales. Cela requiert simplement que vous vous défendiez contre l’injustice.

Les enfants en particulier requièrent cette protection. Quand je n’avais que sept ans environ, je me rappelle très nettement être allé dans un grand magasin avec mon père, et, tandis que nous entrions depuis le parking, nous avons vu une mère battre littéralement son enfant sur le siège arrière de sa voiture. C’était un Samedi très animé et il y avait beaucoup de monde dans le parking, mais ce fut mon père qui s’approcha de la femme et lui demanda de s’arrêter. Sa voix était pleine de détermination, et la femme cessa immédiatement.  C’était un acte de courage, car il n’y avait pas de réel jugement associé ; il s’agissait simplement d’une injustice qui nécessitait une intervention dans l’instant. De la compassion, aussi bien pour l’enfant que pour la mère, était présente chez mon père, et je crois que la mère le savait. Ceci est un exemple qui montre combien les vertus du cœur apparaissent rarement de façon isolée, mais plutôt comme un ensemble qui s’entrelace lui-même de fermeté et de force pour une situation donnée.

Compassion :

Beaucoup d’enseignants ont parlé avec éloquence de la compassion, comme la conscience profonde de la souffrance de l’autre, associée au désir de soulager cette souffrance. Dans le contexte de la nouvelle intelligence qui prend place elle-même sur notre planète, la compassion est un désir actif d’aider les autres à s’aligner sur les nouveaux champs d’intelligence qui se manifestent dans le monde tridimensionnel, conscient que leur désir et leur capacité à s’aligner sont déformés par leur acculturation sociale ; ils ne reflètent pas avec exactitude leur intelligence, leurs inclinations spirituelles ou leur but.

La planète sur laquelle nous vivons est une intelligence en elle-même. Elle est à la fois physique, et possède des structures énergétiques à très hautes fréquences, tout comme nous. Elle se déplace depuis la 3° dimension jusqu’à la 4° plus haute dimension, et elle a planifié ceci avant même que l’humanité ne soit ensemencée sur la planète. Cela fait partie du cycle évolutif des systèmes planétaires, de transmuter les densités accumulées dans une dimension, avant de passer dans une grille dimensionnelle supérieure.

Par conséquent, la compassion s’étend non seulement à nos semblables mais aussi à la planète elle-même, avec la réalisation que nous partageons le même destin, même si ce n’est que pour une seule vie.

La planète et l’individu dansent dans les courants ascendants de la Source Première, dans un processus commun de régénération et de renouveau. Nous faisons tous partie des ouvertures mystérieuses et de la transcendance énergétique qui se déroule entre la terre et l’univers, et tandis que la terre transforme ses densités accumulées, chacun d’entre nous sera mis au défi de transformer les siennes, ou bien de s’enfoncer davantage dans ses peurs et autres troubles émotionnels.

Nous avons le privilège de faire partie de la structure planétaire ascendante de l’esprit très présent de la terre, et de son importance dans l’univers. Il y a en ce moment même, sur terre, une diversité incroyable d’êtres cosmiques enveloppés dans des instruments humains, mais en provenance de secteurs extrêmement divers du cosmos. Nous sommes ici pour être témoin, et soutenir cette transcendance de la terre, par-delà les densités et l’entraînement de l’intelligence tridimensionnelle et de ses objets fabriqués.

Nous sommes ici pour accélérer notre croissance spirituelle dans un ordre de grandeur rarement atteint ailleurs dans le multivers. C’est un cadeau de la terre à ceux qui sont présents sur la planète à cette époque, et, dans une moindre mesure, le motif de notre compassion.

Compréhension :

Le monde de la forme, tout comme les mondes sans formes, est composé de structures énergétiques en deçà de sa plus dense expression. De fait, tout dans le multivers est énergie, avec des durées de vie énergétique incalculablement longues. L’énergie est transformationnelle ; ce qui veut dire qu’elle peut se transformer ou se changer en d’autres états d’être ou, dans le cas des humains, de conscience. La structure énergétique humaine est souvent décrite comme système des chakras ou corps électromagnétique, mais elle est plus que ces composants.

La structure énergétique est une forme de lumière, laquelle est à son tour une texture de l’amour divin. C’est un fait que nous sommes composés d’amour au coeur de notre structure, et que cette fréquence d’amour est la base de notre conscience immortelle ou âme.

Toutes les densités inférieures sont les ombres de cette lumière et opèrent dans le temps et dans l’espace, lesquels apportent une enveloppe de densité et une séparation d’avec cette fréquence d’amour essentielle.

Les mondes du temps et de l’espace transforment ou édulcorent cette connexion que nous ressentons avec la structure énergétique essentielle qui nous compose tous.  C’est en cela que réside le paradoxe d’être humain : notre structure la plus intime est amour divin, et notre structure la plus externe est un moyen d’expérience pour la structure la plus intime, mais nous avons été entraînés par le véhicule externe, jusqu’au degré où nous nous identifions plus avec lui qu’avec l’occupant – notre vrai moi – à l’intérieur.

Nous ressentons tous cette dissociation d’avec notre véritable moi, à travers notre trop grande identification à notre véhicule (l’instrument humain) ; sans doute, n’y a-t-il parmi nous que des différences de degrés. La compréhension, est l’aspect de l’intelligence du cœur qui reconnaît que cette dissociation d’avec la fréquence d’amour, est un élément de conception nécessaire, dans le plus vaste plan qui s’applique sur la planète. En d’autres termes, ce n’est pas que l’humanité a déserté la grâce, ou penche irrévocablement vers le péché. Mais plutôt, nous avons simplement accepté l’image de la réalité qui est dominante, et sa domination n’est pas accidentelle, mais advient selon les desseins de la Source Première.

Il y a une expression Lyricus bien connue qui, traduite approximativement, dit ceci : « L’élégance du temps est celle qui démêle les structures de l’espace qui ont masqué l’amour à lui-même. » Les structures de l’espace, dans ce cas, se réfèrent à l’instrument humain. Seul le temps peut briser les barrières rigides, ou les membranes subtiles, qui diminuent ou empêchent la fréquence d’amour d’exercer sa sagesse dans les comportements de l’individu.

Si le temps est la variable d’importance, il va sans dire que chacun est sur le chemin de cette réalisation. Il faut simplement du temps pour y arriver. Ainsi, le temps est le différentiel qui nous sépare. En un sens, nous sommes tous temporellement modifiés les uns par rapport aux autres. Personne n’opère dans exactement le même temps, relativement au descellement de sa fréquence d’amour du monde de la forme.

Réaliser cela vous aide à comprendre la relation d’unité avec la réalité, et dans cette réalisation, vous devenez capable d’accélérer le temps pour vous-même et pour ceux dont la vie croise votre chemin. C’est le véritable objet et la noble définition du voyage dans le temps.

Pardon :

Le pardon fonctionne à partir de la construction mentale, que chacun d’entre nous fait du mieux qu’il peut, en fonction des circonstances de son expérience de vie, et du degré avec lequel sa fréquence d’amour sature son instrument humain. Quand une personne opère à partir des vertus du cœur, et des riches textures de ses fréquences authentiques, le pardon est un état naturel d’acceptation.

Lorsqu’une apparente injustice pénètre dans notre expérience – quelle que soit sa portée ou que nous nous percevions nous-mêmes comme cause ou comme effet – nous pourrions réagir initialement avec les émotions acérées de l’état de victime, ou avec celles du mécontentement, mais ce désordre émotionnel et cette distorsion peuvent rapidement être transformés, en faisant l’expérience de la compréhension → compassion → pardon → appréciation.

Ceci est l’équation qui transforme l’agitation trouble de l’état de victime, ou de co-réaction, dans le creuset de la lumière, ne laissant que la plus pure fréquence d’amour, dépouillée de tout objet.

Le pardon est réellement la manifestation apparente de la compréhension et de la compassion, sans les sentiments épais de la dualité (soit, le bon et le méchant) qui introduisent généralement la présence du jugement. Il est une expression neutre, sans autre dessein ou objectif que de vous libérer des griffes du temps, lesquelles sont similaires à des sables mouvants énergétiques, vous entraînant énergétiquement dans un état émotionnel à base temporelle.

UN IMPERATIF SPIRITUEL

Il est important de recomposer votre état émotionnel fréquemment dans vos activités quotidiennes, et l’art de l’authentique est une excellente méthode pour cela. Cela n’exige pas que vous pratiquiez la visualisation complète. Agir dans votre monde sensible avec une compréhension étendue de la façon dont les vertus du cœur peuvent être combinées ou séquencées, pour des expériences de vie particulières, est un changement fondamental de comportement qui vous rendra de grands services.

Pourquoi la pratique de l’art de l’authentique est-elle un impératif spirituel ? Lorsque vous aurez trouvé vos propres définitions des vertus du cœur, et que vous aurez assemblé votre vision avec vos comportements, vous verrez que ceci est la clé qui ouvre les enveloppes qui entourent votre fréquence d’amour. Il n’y a pas d’autre identité vibratoire en vous, qui soit plus vous que cette pulsation d’amour divin qui définit votre existence en tant qu’être spirituel.

Le but est d’inviter cette vibration – cet être – dans votre existence humaine, et elle émergera, seulement quand l’harmonie règnera dans votre champ de conscience (soit, votre état émotionnel).

La pratique de l’art de l’authentique est une méthode pour accomplir cette harmonie, et inviter votre moi le plus intime à vous rejoindre dans vos activités humaines. Cela aide aussi à aligner l’individu sur la phase suivante de l’évolution humaine, laquelle a directement trait à l’état émotionnel et à son alignement sur l’impulsion spirituelle, ou fréquence d’amour.

Ce n’est pas que le mental soit absent dans ce bond évolutif, puisqu’il est un instrument vital du cœur, mais l’intelligence de l’amour surpasse l’intelligence du mental dans l’arène concrète de l’activité humaine.

Dans le monde humain, l’amour est considéré comme une action ou un sentiment, et non comme une forme de haute intelligence.

L’amour dont je parle est la plus haute intelligence du multivers, mais aussi celle qui est la moins bien comprise dans le domaine humain.

L’âme humaine est un canal de cet amour ou intelligence, et la Source Première dispense une énergétique supérieure de cette fréquence d’amour, afin que l’humanité fasse le prochain saut évolutif dans la 4° plus haute dimension. Ce bond est facilité si l’individu pratique l’art de l’authentique ou quelque chose de même nature, car la nouvelle énergétique est comme le vent sur la voile lorsqu’il y a cohérence émotionnelle, et ce « vent » vous pressera : en un sens, vous voyagerez dans le temps vers un autre Vous.

Peut-être cela a-t-il été dit auparavant, mais je veux insister sur ce point : ne pratiquez pas l’art de l’authentique uniquement pour votre propre croissance spirituelle. Pratiquez-le surtout pour l’expansion évolutive de la planète et pour ceux qui croisent votre vie.

Vous êtes un ingénieur de cette expansion et de ce mouvement évolutif lorsque vous opérez depuis cette perspective, car vous êtes alors installés dans le centre de contrôle – la force de levier fonctionnelle de votre propre état émotionnel, pour le bien de la planète et de ceux qui s’y trouvent. C’est précisément cette perspective qui est la « voile » sur laquelle la nouvelle énergétique de la Source Première « souffle ». Comme je le disais plus tôt, la lumière est une texture de l’amour.

Une nouvelle lumière émerge du cosmos qui catalyse la lumière du changement dans d’autres mondes également, ce qui inclut notre système solaire, avec notre planète et les champs subtils d’existence qui s’y trouvent. Vous pouvez penser à cette nouvelle fréquence lumineuse comme à un catalyseur du changement de l’existence humaine, mais c’est réellement un catalyseur pour la terre, et l’humanité est simplement là, sur la même trajectoire.

La Terre occupe une place spéciale dans l’univers, pas nécessairement pour ce qu’elle représente aujourd’hui, mais pour ce qu’elle représentera dans son glorieux futur.

La fréquence d’amour que vous retenez en vous, l’entrelacement des six vertus du cœur dans les formules de comportements attentionnés, peut être canalisée d’une telle façon qu’elle touche la terre.

Contemplez ceci : vous pouvez toucher la terre avec votre champ de conscience, d’une façon puissante qui facilite en fait son changement évolutif, et en cela, le vôtre également.  C’est le dernier aspect de l’art de l’authentique à prendre en considération. À mesure que votre champ de conscience ou corps énergétique devient plus harmonieux et cohérent, la fréquence d’amour s’installe elle-même de façon plus éclatante dans votre instrument humain. Cela veut dire que vous avez accès à votre moi supérieur de façon plus vivante et palpable. Avec cet accès accru, vous avez aussi la possibilité de canaliser cette fréquence d’amour avec une haute précision.

Canaliser cette fréquence d’amour vers la terre est un aspect intégral de la pratique de l’art de l’authentique, mais il ne doit pas être abordé trop tôt dans la pratique. Il y a une clarification des vieux schémas et des énergies qui doit d’abord s’opérer, et ensuite une certaine maîtrise de soi dans la nouvelle énergétique, avant de pouvoir canaliser avec la précision et l’intensité émotionnelle requises. C’est un moment vital de la pratique qui pourrait être comparé à la dernière strate de son objectif.

Le pouvoir de l’individu est contenu dans l’intelligence fluide des vertus de son cœur. La façon dont chacun orchestre son état émotionnel reflète sa maîtrise de soi.

Les équations des vertus du cœur, sont les maillons de la chaîne de comportements, qui permettent à chacun de se mouvoir avec grâce au travers des myriades de conditions et de situations de la vie.

L’individu qui comprend les significations les plus profondes des vertus de son cœur, et qui applique leurs équations dans sa vie, enrichit le sens de son existence sur la terre, et accède à la plus haute et à la plus puissante forme d’intelligence : l’amour divin.

Depuis mon monde dans le vôtre,

James.

REFERENCES

1. Cœur Energétique

À travers toutes les dimensions de l’espace il existe un champ originel de vibration, ou primauté quantique. Ce champ est non-physique mais il informe le physique. Il existe indépendamment des structures physiques de l’existence, et il est connu parmi les enseignants Lyricus comme Structures Non-Dérivatives de l’Information (SNDI).

Les SNDI sont sub-quantiques et représentent le plan primordial pour les systèmes vivants et la matière inorganique.

C’est la SNDI qui donne naissance aux champs quantiques qui interpénètrent les planètes, les étoiles, les galaxies et l’univers dans son ensemble. C’est le champ de communication de la vie qui connecte le non-local au local, l’individuel au collectif, l’un et l’infini.

Le cœur énergétique est la composante non physique des SNDI qui est l’entrée ou le portail depuis les SNDI jusqu’aux centres intuitifs et intelligents du porteur d’âme ou instrument humain.

En un sens, c’est le plan sub-quantique du cœur physique.

2. Ordre Enseignant Lyricus (OEL)

L’Ordre Enseignant Lyricus prend sa source dans la Race Centrale du 7° Superunivers.

À l’intérieur de la Race Centrale est une sous-race appelée symboliquement les WingMakers.

Parmi les WingMakers il est un ordre particulier d’êtres qui sont collectivement appelés Lyricus, et c’est ce groupe qui est en charge d’assembler et d’exporter la base de connaissances nécessaires à une espèce en voie de développement pour prouver scientifiquement l’existence de l’âme et établir la science de la réalité multidimensionnelle comme le système de connaissance principal de l’espèce.

Cette issue de développement est universelle et, dans une très large mesure, identique pour toutes les espèces qui sont basées sur le modèle biogénétique de la Race Centrale, appelé le 7° Archétype de Porteur d’Âme de la Conscience Individuée de la Source Première.

C’est Lyricus qui est chargé de conduire une espèce en voie de développement jusqu’à la prouesse technologique et scientifique au cours de laquelle l’âme et le porteur d’âme sont distingués et reconnus par l’espèce dans son ensemble.

3. Instrument Humain

L’instrument humain est composé de trois éléments : biologique (le corps physique), émotionnel et mental.

Ces trois outils et systèmes distincts d’intelligence et de perception, dans leur ensemble, représentent le véhicule de l’esprit individué alors qu’il interagit avec la dimension physique du temps, de l’espace, de l’énergie et de la matière.

Dans le langage Lyricus, l’instrument humain se réfère au porteur d’âme, et la conscience de l’âme à l’intérieur active le système sensoriel du porteur d’âme, pour accroître l’influence de l’âme à l’intérieur du monde physique.

4. Source Première

La Source Première est une conscience qui habite le temps, l’espace, l’énergie, la matière, la forme, l’intention ; tout comme le non-temps, le non-espace, l’anti-matière, la non-énergie, la non-forme et la non-intention.

C’est la seule conscience qui unifie tous les états d’être en un seul Être.

Et cet Être est la Source Première. C’est une conscience inexplicable, croissante et en expansion, qui organise l’expérience collective de tous les états d’être en un plan cohérent de création ; expansion et colonisation dans les royaumes de la création ; et l’inclusion de la création dans la Réalité de la Source – la demeure de la Source Première.

http://www.wingmakers.com

Copyright © 2011 ELISHEAN

Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Ajouter un commentaire

Envoyer un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre aide est importante…

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Suivez nous sur les réseaux sociaux

ISOLATION + CHAUFFAGE pour 1 euro. Nouveau dispositif 2020

Vérifiez votre éligibilité !

Articles Phares