A la Une Spiritualité Univers Multiples

La technique du saut matriciel

Lama Darjeeling Rinpoché

L’étude scientifique de l’infiniment grand, ou de l’infiniment petit, ne parvient pas à nous donner une explication satisfaisante de l’univers dans lequel nous vivons.

Qu’il s’agisse de la théorie de la relativité ou de la mécanique quantique, ces belles théories auront toujours leurs limites. Car, comment peut-on prétendre étudier l’univers… tout en étant embarqué dans cet univers ? Comment un rasoir peut-il se couper lui-même ? Une langue se goûter elle-même ?

Comment peut-on se rendre à son propre enterrement ? Nous sommes comme des poissons dans leur bocal, en train de tourner en rond, en cherchant à comprendre la nature du bocal et de l’eau qu’il contient. Seule la sortie du bocal, un point de vue extérieur au système univers, pourraient nous donner la véritable compréhension de l’univers lui-même et de sa signification.

Nous vivons oppressés entre frustrations et désirs, satisfactions et souffrances. Nous sommes pris dans le filet des causes et des effets, la coproduction conditionnée ! Nous sommes aussi pris dans le filet de nos conceptions concernant l’univers, le soi, la vie, la religion… Nous sommes pris dans le filet métaphysique, des spéculations et des conceptions erronées. Nous sommes encore pris dans le filet de nos émotions, de nos désirs les plus profonds et de toutes nos petites et grandes croyances. En un mot, nous sommes pris dans le filet de nos illusions. L’eau du bocal n’est pas de l’eau, c’est une épaisse mélasse dans laquelle les petits poissons que nous sommes sont englués et nagent avec difficulté.

La technique du saut matriciel

Englués dans un univers de causes et d’effets, pour que les choses changent, nous devons généralement déployer une intense activité, accomplir d’innombrables efforts.

Et tout cela pour nous conduire, le plus souvent, à de bien piètres résultats, si résultats il y a ! Nos possibilités de changer notre univers sont ainsi forcément limitées, car nous nous heurtons à l’inertie de cet univers, reflet de la matrice informationnelle sous-jacente dont il est l’actualisation. Nous nous confrontons aussi à une multitude de volontés contraires à la nôtre. Nous sommes des milliers, des millions, des milliards à vouloir tous le même ours en peluche.

Les autres sont loin de répondre à vos attentes, le plus souvent ils les contrarient. Ils nous mettent sans cesse des bâtons dans les roues, contrecarrent nos projets, anéantissent nos rêves et, à l’inverse, nous devons souvent plier devant leur volonté à eux, ces autres, qui deviennent alors des tyrans sociaux.

Comme nous vous l’expliquions dans notre premier ouvrage, si nous ne pouvons pratiquement pas changer notre univers… Nous pouvons changer d’univers ! Aller voir ailleurs ! Et c’est ce que vous allez apprendre à faire.

Rejoindre cet ailleurs est d’autant plus réalisable que nous sommes, finalement, dans une omnipotentialité ontonomique : une infinité d’univers différents nous sont accessibles, sont à quelques quanta de nous, pour peu que l’on connaisse la bonne technique.

Pour chaque possible il existe un univers, aussi, rien ne vient limiter le possible des choses.

Et cela arrive, tous les jours, cela a même dû vous arriver sans même que vous ne vous en rendiez compte.

Chaque fois que se produit un changement majeur, comme une révolution, un « miracle », une « magie », les gens pensent habituellement que c’est l’univers qui s’est transformé. Ils ne réalisent pas qu’un saut s’est produit dans un autre univers. Sans doute quelqu’un, ou un groupe de personnes, a-t-il désiré ardemment ce changement, et le saut s’est alors produit.

Si vous le voulez vraiment, ce saut dans un autre univers pourrait bien être de votre fait.

Il existe un autre signe évident de saut matriciel, c’est la créativité.

Une idée nouvelle apparaît soudainement, elle émerge sans que vous ne vous y attendiez. Cette idée nouvelle va alors entraîner pour vous des prises de décision, des réalisations, une approche différente du monde, des autres.

Et, au bout de quelque temps, vous vous rendrez compte que votre vie a changé, que tout votre univers s’est transformé. Un saut matriciel, dans un autre univers, s’est produit. Au départ, comme une toute petite pensée nouvelle, qui a grandi, a mûri et a trouvé le bon terreau pour s’appliquer concrètement dans votre vie. La pensée et l’intelligence créatrices sont souvent, elles aussi, le signe d’un saut matriciel, dans un autre univers.

Nous l’avons bien expliqué : la matrice fait « bloc », le passé, tout comme le futur, y sont déjà écrits. Mais, qu’à cela ne tienne, nous ne sommes pas seulement dans un « universbloc », nous sommes dans un multivers : de multiples blocs nous sont accessibles, il ne nous reste plus qu’à changer de bloc !

Pour cela, nul besoin de déployer une énergie, qu’elle soit physique ou mentale. Car, en permanence, des sauts se produisent dans l’hypermatrice, en permanence la conscience, notre conscience, fluctue d’un univers parallèle à un autre, comme une vibration de l’être.

Aussi bien le changement d’univers consiste aisément à surfer sur ces fluctuations matricielles spontanées, à les étendre, les contrôler, les déclencher à sa guise. Et pour y parvenir, vous devez suivre un certain nombre d’étapes préparatoires que nous allons vous expliquer en détail.

Extrait de « Changer d’Univers 2 » de Lama Darjeeling Rinpoché.

http://www.vivresanslimites.org/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer l’auteur, la source et le site : http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2015/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

ISOLATION + CHAUFFAGE pour 1 euro. Nouveau dispositif 2020

Vérifiez votre éligibilité !

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Votre aide est importante…

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Articles Phares