A la Une Egypte Magie - Alchimie - Guématrie Science cachée

La magie des ondes de formes était connue des Anciens

Les énergies provenant des formes

Le profane qui ouvre un livre de géométrie ne se doute pas qu’il se trouve en présence du plus Formidable réseau de vibrations qu’il soit possible de condenser sous un faible volume. A toutes les pages fusent des ondes a des fréquences différentes; toute la gamme du spectre visible et invisible y est représentée, car c’est la réfraction angulaire qui crée la vibration, et les Egyptiens connaissaient parfaitement son pouvoir émetteur.

Leurs fresques sont composées de dessins dont les angles sont si rigoureusement calculés qu’elles rayonnent, a volonté, des ondes bénéfiques ou maléfiques suivant l’usage auquel elles étaient destinées. Leurs hiéroglyphes ont le même pouvoir et c’est précisément en étudiant l’Egypte dans son architecture et ses bas-reliefs que nous sommes parvenus à surprendre les étonnantes possibilités des ondes de forme.

Cette civilisation pharaonique qui descendait directement des Atlantes possédait les secrets les plus prodigieux, secrets qui donnaient à l’homme pouvoir sur la matière, et cela, non pas comme en notre XX e siècle, au moyen de centaines de millions de volts, exigeant des capitaux énormes et le concours de nombreux ingénieurs travaillant en équipe, mais simplement en mettant en jeu les forces invisibles et naturelles que la Providence a mises à notre disposition.

L’homme a tout compliqué, tout embrouillé; certes il a obtenu par sa science, des résultats positifs incontestables, mais a quel prix ?

Prenons un exemple : pour produire de l’électricité il a bouleversé des paysages grandioses, élevé des barrages, créé des lacs artificiels, construit des centrales hydrauliques et thermiques géantes, encerclé enfin la terre d’une véritable toile d’araignée de fils, alors que l’énergie électro-magnétique est à sa disposition a l’état naturel dans l’éther : il suffit de la capter.

Il est temps que nous revenions aux lois simples qui ont présidé à la création et que nous utilisions les forces invisibles que Dieu a jetées à profusion dans l’univers.

La vie est tout a la fois une et multiple, elle est aussi énergie et le grand savant Einstein a parfaitement défini dans sa formule désormais célèbre : E = Mc 2 , l’équivalence de l’énergie et de cette matière, et inversement.

C’est en élargissant nos pensées, en méditant la puissance de la forme et du signe, que nous sommes parvenus à la certitude de nous trouver la devant les débris d’une science perdue, et devant des forces invisibles qu’il serait peut-être possible un jour, de libérer a nouveau et d’utiliser.

Les formes géométriques dans leurs trois dimensions : linéaires, planes et volumes, sont influencées par le courant magnétique terrestre ainsi que nous l’avons vu. Par la composition de leurs formes elles captent l’énergie totale définie ci-dessus, dans une part très faible résultant de leur combinaison. Sursaturées de l’énergie captée, elles rayonnent celle-ci il nouveau, et ainsi de suite. C’est ce qui se passe semblable ment pour le rayonnement terrestre, et que nous appelons les ondes de forme. Les ondes émises par les formes symétriques sont bénéfiques. Celles émises par les polygones irréguliers, non compensés, sont maléfiques et nocives.

La forme électrique est nocive, par contre la magnétique est curative et bénéfique. Cette dernière forme est aussi d’une valeur infinie, mais très agissante sur la cellule vivante, du même ordre de grandeur.

Les Égyptiens anciens et les ondes de forme :

Les ondes de forme étaient utilisées par les Égyptiens, qui détenaient très certainement un secret dont nous n’avons pus encore retrouvé la clef, cependant nous suivons a la trace les effets perceptibles par nos sens des rayonnements des formes géométriques dont ils avaient la maîtrise. Détenaient-ils ce secret des anciens Atlantes ? nous avons toutes raisons de le supposer, a la suite des découvertes de ces dernières années, et des études approfondies des techniciens.

Les ondes vibratoires étaient utilisées a des fins diverses pour résoudre nombre de problèmes de leur temps : conservation des corps par momification, protection des sépultures, des trésors, orientation, transmissions et télécommunications , bien que les ondes Hertziennes ne semblent pas avoir été connues a cette époque.

Les hiéroglyphes, par leurs diversités de formes d’expression, semblent avoir, eux aussi, été inspirés par les ondes de forme : sens phonétique et figuratif, vulgaire, idéographique, et sens religieux initiatique. Les Égyptiens connaissaient certainement la radiesthésie car il a été retrouvé un pendule en grés dans un sarcophage ancien, dont nous possédons un exemplaire que nous avons d’ailleurs très fidèlement reproduit en bois de fer.

Nous possédons également une bague, en grés de même provenance, probablement utilisée par son possesseur pour se protéger provisoirement de certaines nocivités sans être obligé de transporter sur lui les croix ansées a pile plus importantes, qui étaient en usage a l’époque,

La composition géométrique des formes de cette bague a été utilisée pour réaliser un compensateur vibratoire d’ondes nocives, très efficace. Nous avons également constaté les propriétés dissolvantes des Pyramides pour certaines formes magnétiques de la radio-activité. Nous ne citerons pas le différentes propriétés des monuments tels que le Sphinx de Gizeh par exemple, ou les dispositions immuables des sarcophages dont il été abondamment parlé dans Essai de radiesthésie vibratoire

Qu’est-ce qu’un symbole ?

Le symbole est une image, une représentation, un humain, un animal, un geste, un objet…dans lesquels on fixe une émotion, une croyance, une valeur ou un pouvoir. Par exemple, le symbole du cœur est depuis fort longtemps relié à l’amour. On l’utilise pour exprimer notre amour envers un autre (émotion) ou pour désigner la valeur et la force de l’amour. On peut dire que ce symbole est assez universel. De plus, on le représente souvent sous la couleur rouge ou rose ce qui fait que ces deux couleurs sont aussi devenues des symboles d’amour. Peut importe le symbole qui se présente à nous, la perception que nous en aurons, sera affecté pas nos valeurs, notre culture, nos idéaux…

La Sorcellerie utilise les symboles comme support du pouvoir magique par la puissance des ondes de forme qu’ils dégagent ainsi que par « l’égrégore » ou inconscient collectif auquel un symbolisme occulte est traditionnellement lié.

Les arcanes du Tarot correspondant au résultat magique que vous souhaitez atteindre peuvent être visualisés pour activer une contrepartie astrale qui déclenchera un résultat dans le monde physique.

Alphabet cryptographique alchimique:

C’est essentiellement un alphabet à but cryptographique. Voici les correspondances alphanumériques de cet alphabet :

Arbre de vie :

Appellé aussi  » l’Arbre des Sephiroth » par la Kabbale, l’Arbre de vie est un symbole présent dans presque toutes les cultures anciennes.

Avec ses branches tendues vers le ciel et ses racines s’enfonçant dans la terre, il touche à trois mondes : les cieux, la terre et les enfers, qu’il relie.

L’origine de l’Arbre est méconnue. Ses premières illustrations datent seulement du XIIème siècle.

Dagyde:

Effigie, figurine ou poupée, généralement en cire, de moins de 15 cm de haut afin d’être facilement tenue dans la main, servant à pratiquer un envoûtement. Elles étaient déjà utilisées par les Égyptiens, il y a 5.000 ans. Les Dagydes sont un des outils sorciers servent aussi bien à envoûter, qu’à guérir ou protéger. Tout d’abord, il faut bien garder en tête que la Dagyde est un support, rien de plus. Ce sont les éléments corporels que l’on met dedans, et la charge « imprimée » par l’opérateur qui font le travail voulu.

Apprenez comment à l’aide d’une pyramide en carton il est possible d’aiguiser une lame de rasoir. Un sujet complexe qui n’a pas encore livré tous ses secrets.

http://legrimoire.sitego.fr/mythes-et-symboles.html

http://rustyjames.canalblog.com

Aller vers la 2ème partie : La magie des ondes de formes, les lieux de Pouvoir et l’utilisation des ondes porteuses « vert négatif »

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source et le site: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2017/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Votre aide est importante…

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Articles Phares