Drunvalo Melchizédek Le SON Le TEMPS Science cachée Univers Multiples

Le monde a été créé par le son: La longueur d’onde détermine la dimension

Chaque dimension d’existence n’est rien d’autre qu’une certaine longueur d’onde.

La seule différence entre notre dimension d’existence et toute autre est la longueur de son onde sinusoïdale de base.

Tout comme avec la télévision ou la radio, lorsque vous tournez ou appuyez sur le bouton et changez de station, vous vous mettez en rapport avec une longueur d’onde particulière. Vous obtenez alors une image différente sur votre écran de télé ou une station autre à la radio.

C’est exactement la même chose avec les dimensions d’existence. Si vous pouviez changer la longueur d’onde de votre conscience et, ce faisant, mettre en rapport toutes les parties de votre corps avec une nouvelle longueur d’onde dans cet univers, vous disparaîtriez littéralement de ce bas monde et réapparaîtriez dans le monde avec lequel vous êtes alors en relation.

rotationC’est exactement ce que font les ovnis quand vous les voyez traverser le ciel à toute vitesse, en admettant que vous puissiez les voir. Ils pénètrent notre champ de vision à une vitesse incroyable, font ensuite un changement de direction de 90 degrés et disparaissent complètement de notre vue.

Les êtres à bord de ces vaisseaux spatiaux ne sont pas transportés à travers l’espace comme nous le sommes dans nos avions.

Ils sont psychiquement et consciemment reliés au vaisseau lui-même et lorsqu’ils sont prêts à se rendre dans un autre monde, ils se mettent dans un état de méditation et réunissent tous les aspects d’eux-mêmes en un tout homogène. C’est alors qu’unis ensemble, ils imaginent dans leur esprit qu’ils effectuent un changement de direction de 90 degrés, soit deux de 45 degrés chacun, ce qui permet au vaisseau tout entier ainsi qu’à tous les passagers à bord de pénétrer ensemble dans une autre dimension.

Cet univers-ci j’entends toutes les étoiles et tous les atomes répandus à l’infini a une longueur d’onde de base de 7,23 centimètres. À partir de n’importe quel point dans la pièce où vous vous trouvez, vous pouvez progresser à l’infini vers l’intérieur de cet univers ou, au contraire, progresser à l’infini vers l’extérieur de ce même univers.

Spirituellement parlant, cette longueur d’onde de 7,23 centimètres en moyenne représente le Om, ce son que les hindous attribuent à l’univers.

Au sein de notre univers, chaque objet émet un son particulier selon sa consistance.

Si vous faites la moyenne des sons de tous les objets dans cet univers ou cette troisième dimension, vous obtiendrez cette longueur d’onde de 7,23 centimètres et le vrai son Om de cette dimension.

Notez que cette longueur de 7,23 centimètres représente aussi la distance moyenne entre les deux yeux, du centre de la pupille à l’autre si vous mesurez cent personnes et faites la moyenne entre elles. C’est aussi la distance moyenne entre le bout du menton et le bout du nez, la largeur moyenne de la paume de chaque main et la distance moyenne entre chaque chakra du corps, pour ne donner que quelques exemples supplémentaires.

Cette mesure de 7,23 centimètres est présente un peu partout dans notre corps parce que nous sommes tous immergés dans cet univers particulier et que tout cela est littéralement imprimé profondément en nous.

Les laboratoires Bell sont les premiers à avoir découvert cette longueur d’onde et non pas quelque mystique assis dans une cave.

Quand les ingénieurs installèrent leur système à micro-ondes qui couvrait tous les Etats-Unis et appuyèrent sur le bouton, ils durent faire face à une énorme quantité de statique faisant grésiller désagréablement leurs appareils. Les ingénieurs avaient choisi la fréquence d’émission de tout le système sur un peu plus de sept centimètres de longueur d’onde ! Pourquoi avaient-ils retenu cette valeur particulière, nous ne le saurons sans doute jamais. Bien entendu, ils tentèrent de localiser la source de toute cette statique, démontèrent et remontèrent leur équipement et essayèrent tout. Ils commencèrent d’abord par penser que cela provenait de l’intérieur de la Terre. Ils vérifièrent finalement à ciel ouvert et en direction du vide intersidéral, rencontrant là aussi une statique considérable, et se dirent : « Mon dieu, mais ça vient de partout à la fois ! »

Afin de s’en débarrasser une bonne fois pour toutes, les gens de chez Bell firent alors quelque chose dont nous souffrons tous encore, à la fois en tant que nation et que planète. Ils augmentèrent leurs émissions de micro-ondes de plus de 50 000 fois leur besoin normal, créant de ce fait un champ électromagnétique très puissant qui nous englobe tous et dont nous souffrons encore, de manière que cette longueur d’onde de 7,23 centimètres, qui vient de partout, ne puisse plus interférer.je crois donc que 7,23 centimètres constitue la longueur d’onde moyenne de notre univers, la troisième dimension.

electromagneticPlus vous vous élevez d’une dimension à l’autre, plus la longueur d’onde moyenne devient courte et plus vous avez d’énergie.

Plus vous descendez d’une dimension à l’autre, plus la longueur d’onde moyenne devient longue, entraînant une augmentation de la densité des lieux.

Tout comme lorsqu’on joue du piano, il y a un espace entre les notes de manière que lorsqu’on frappe une note, un espace existe pour la suivante. «

Dans cet univers de longueur d’onde dans lequel nous vivons se trouve aussi un espace au sein duquel la prochaine dimension peut être. Il s’agit d’une longueur d’onde moyenne différente de celle-ci.

Dans le cosmos, la plupart des cultures possèdent cette compréhension fondamentale de l’univers, et les gens appartenant à ces cultures savent comment se déplacer d’une dimension à l’autre. Quant à nous, nous l’avons oublié.
Si Dieu le veut, nous allons à nouveau nous en souvenir. »

de Drunvalo Melchizédek,
L’ancien secret de la Fleur de vie,
Tome n°1, éditions Ariane

 

Le monde a été créé par le son

Extrait d’un article de Alain Boudet : Les sons créateurs de formes

sons createurs de forme son forme

son forme2 son forme3son forme 4La plupart des cultures traditionnelles planétaires possèdent un récit mythologique de la création du monde, dont beaucoup font référence au son ou à la parole. Par le son, la parole ou le souffle, les dieux créent les créatures à partir de la substance primordiale sans forme.

Dans la tradition chinoise, le Tao Te King dit:

Avant les Temps et de tout temps existait quelque chose existant de par lui-même, éternel, complet, omniprésent. On ne peut lui donner un nom car ce serait définir l’indéfinissable. On l’appelle OU signifiant néant de forme, informulé; on l’appelle aussi Tao. Le Yuan Tchi Lun dit: Lorsque les Souffles (tchi) ne s’étaient pas encore séparés en prenant forme, ils étaient unis (mariés) et ressemblaient à un œuf. Puis les Souffles formèrent un globe de forme parfaite que l’on appelait le Grand Un (Taé I). Le Souffle originel, d’abord pur, monta et forma le Ciel; puis, étant troublé, il descendit et forma la Terre.

Dans les textes celtes sacrés, on lit:

Au commencement était l’Unique, la Lumière de la Lumière. Tout était une seule lumière, indicible, sereine et joyeuse, force de vie d’une blancheur infinie, d’une pureté totale, parcourue de grandes ondes blanches et dorées. Les textes bardiques disent: Les ténèbres opaques emplissaient l’infini avant que l’Inconnaissable ne prononce son Nom hors de Keugant; de sa Parole jaillirent la Lumière et la Vie. Cette Parole forma trois rayons lumineux colorés et sonores: les Trois Cris, véhicules de la pensée créatrice qui firent éclater l’Œuf du Monde. Ces trois cris sont associés à 3 voyelles: I, O, W (ou).

L’évangile chrétien de St-Jean dit:

Au Commencement était le Verbe. Le Verbe était avec Dieu. Le Verbe était Dieu. Verbe est une traduction française possible d’un mot qui signifie aussi Parole. Enoch précise: Au commencement était le Verbe, cependant le commencement du Verbe se manifesta en un pictogramme lumineux qui prit forme. Provenant des émanations de l’Esprit Divin, les images lumineuses (ou pictogrammes) apparurent; combinées aux géométries des formes créatives, elles produisirent le spectre de toute forme issue de l’alphabet de création. (Le livre de la connaissance; Les clés d’Enoch, Clé 214 J.J. Hurtak).

Chez les Hindous et les bouddhistes, la création est issue de l’énergie primordiale qui est à l’origine de tout.

Le principe structurant du chaos d’origine est le son ou mantra Om (ou Aum). Les sons ont ensuite le rôle de création permanente.

Dans l’Asie et en Inde plus particulièrement, la tradition rapporte que dans un lointain passé, des saints hommes, les Rishis, (littéralement les clairvoyants), auraient perçu dans le silence profond de leur méditation, une série de sons traduisant les vibrations inhérentes à toute construction atomique des différents éléments de la nature.

Ils donnèrent à cet ensemble de sonorités le nom de SAM-S-KR ce que nous appelons aujourd’hui le Sanskrit… Ils donnèrent à cette nouvelle langue le nom de « langage des dieux » (André Riehl, enseignant en yoga traditionnel).

Pour les Mayas Tzutujils, les dieux ont créé le monde par leurs mots.

Les lieux, les animaux, les plantes, le temps et tout ce qui compose le monde extérieur sont aussi à l’intérieur de nous, comme un jumeau, et l’ensemble compose une immense série quadridimensionnelle de cubes concentriques: les épaisseurs s’étendent simultanément à l’intérieur et à l’extérieur, pour former la maison du monde, ou corps du monde.

Cette structure est faite par les constructeurs, certains propriétaires, ou dieux, avec leurs sons et leurs paroles.

Ces sons et ces paroles prennent une signification tangible quand on les émet. Chaque parole du dieu construit la maison du monde en se faisant l’écho d’autres paroles. Ces sons du monde des esprits, quand ils sont tous émis ensemble, composent le chant spirituel du monde. Cette combinaison de sons devient vibrante et tangible en atteignant ce monde-ci, et lui donne la forme que nous voyons et que nous sommes. Ce chant est le système nerveux de l’univers. (Martin Prechtel, Les secrets du jaguar, 1999)

Quand un homme est malade, cela signifie qu’il a perdu sa symphonie intérieure. Le chaman le soigne en recréant l’harmonie par ses paroles sacrées qu’il récite ou chante sur un rythme précis afin de reproduire les Grands Sons Originels.

Utilisant les noms secrets des montagnes, des grottes, des rivières, des vallées, des villages, ainsi que les noms de familles des dieux et de leurs royaumes pour chacun de ces endroits, le chaman restructure les composantes de notre esprit. Si ce rituel, dénommé « se rappeler la Terre », est correctement accompli, les corps malades commencent à résonner de l’écho de la Terre originelle, où toute vie prend sa forme, et ils guérissent. (Martin Prechtel, Les secrets du jaguar, 1999)

Le chef Navajo Leon Secatero (décédé en 2008) dit à propos des crânes de cristal, qui sont des cristaux traditionnels taillés en forme de crâne, porteurs des informations des origines de l’humanité et retrouvés chez les Mayas (voir article Codage d’information et énergie):

Vous avez entendu parler de l’appel de la nature?

C’est un son que seuls les animaux peuvent entendre, un son puissant qui les ramène vers leur vraie nature. C’est le son des crânes de cristal.

Nous vivions dans un vaste océan de sons et de vibrations. Les sons nous entourent, mais c’est à travers ce vaste océan que le son des crânes de cristal peut voyager. C’est un son jamais entendu, un son inaudible pour l’oreille humaine ordinaire. Nous ne pouvons l’écouter qu’avec notre « oreille intérieure ». C’est le son inaudible de la création. Sans lui, rien ne pourrait vivre, car il est le son qui anime toute chose. Une feuille qui pousse au printemps produit ce son. C’est le son qui jaillit, au moment de la création quand une vie nouvelle éclot. C’est le son même qui a retenti quand la Terre est venue à l’existence et quand nous avons reçu notre forme humaine. C’est ce même son de la création qui est aussi en nous et c’est un son magnifique. (C. Thomas et C.-l. Morton, Le mystère des crânes de cristal, 1999)

La substance primordiale et la géométrie sacrée

S’il est vrai que des sons ont créé l’univers, cela impliquerait qu’il existerait une substance primordiale dans l’univers et que les vibrations de cette substance constituerait le son.

Des ondes stationnaires y auraient créé les formes. Mais quelle serait cette substance?

Les scientifiques décrivent habituellement l’espace comme un vide dans lequel sont disposés des amas de matière (particules, atomes, molécules) comme des objets qui sont éparpillés dans une pièce vide. Par le jeu de leurs influences réciproques d’attirance et de répulsion, des mouvements se transmettent de particule à particule, de molécule à molécule comme le son dans l’air (voir annexe 3, Ondes voyageuses).

Les pulsations de cette matière cosmique constituent une sorte de son que les astronomes ont enregistré.

Citons l’exemple des astronomes de Stanford (USA) qui surveillent les sons du soleil par un capteur installé dans le satellite SOHO. Des vagues parcourent la surface du soleil et en font le tour en 2 heures environ. Cette pulsation est trop lente pour être directement audible par notre oreille qui est sensible à des pulsations de dizaines ou de milliers par seconde. Il faut accélérer les enregistrements solaires par 42000 fois et compresser 40 jours en quelques secondes pour pouvoir les entendre. C’est ce qu’a fait l’un des chercheurs, A. Kosovichev. Ecoutez

Toutefois, ces ondes de matière ne font pas appel à l’existence d’une substance primordiale.

La substance primordiale de l’univers à laquelle font référence les traditions est d’une nature plus subtile et répond à d’autres lois.

Elle a été désignée et nommée prana, éther, etc.

La physique quantique la plus avancée commence à décrire une substance de cette sorte, sous le concept de matrice universelle ou champ de cohérence unitaire.

Cette matrice a la propriété de recevoir des informations, de les enregistrer et de les transférer instantanément en n’importe quel endroit. (voir les articles de physique quantique de ce site et le livre de D. Wilcock, Investigations sur le champ de conscience unitaire)

Les sons primordiaux créent des géométries sacrées dans la matrice. Les sons sont en quelque sorte des codes d’information transférés à la matrice, qui les transcrit en formes. Sons et géométries sont deux expressions vibratoires jumelles d’un même schéma directeur.

La géométrie est le fondement de l’univers dans tous ses aspects. Elle est présente aussi bien au cœur des atomes que dans la construction des molécules, des planètes et des galaxies.

http://www.spirit-science.fr/

LA SAINTE SCIENCE ; Compréhension du Procès de la Création pdf

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2015/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Ajouter un commentaire

Envoyer un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Votre aide est importante…

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Articles Phares