Yvan Poirier

La différence de potentiel entre les Vibrations de l’Âme et celles de l’Esprit…

ame esprit 3par Yvan Poirier

L’Âme est une mémoire corporative qui est influençable, altérable et impulsive par nos comportements, nos pensées, nos façons de réagir ou d’agir devant une situation ou une personne, quelle qu’elle soit.

La personne qui vibre par l’Âme, c’est une personne qui vibre en fonction du connu, de l’expérience et des fluctuations des égrégores en place. C’est exactement comme un médium qui lit la version astralisée, mais qu’il est incapable de lire la fréquence multidimensionnelle qui sous-tend celle-ci.

Je le mentionne de nouveau, l’Âme est presque identique à l’apparence de la mosaïque infra-structurelle d’un Mandela. Comme vous le savez, sans doutes, quand nous dessinons ou colorons un Mandela, jamais les couleurs seront les mêmes et jamais ses formes géométriques vont vibrer de la même façon.

Donc, l’Âme est immortelle, mais surtout diamétralement opposée aux vibrations de l’Esprit qui n’a pas de formes comme celle de l’Âme.

L’Esprit est un Feu Ardent du Soleil du Cœur qui est Éternel, tandis que l’Âme fait partie d’un feu relié à une autre création que celle de l’Esprit. Elle représente une facette d’Énergie interdimensionnelle qui permet de vivre des expériences dans des densités matérielles et éthériques sur différentes dimensions, soit en 3ième dimension désunifiée ou en 3ième Dimension Unifiée.

En fait, l’Âme se réfère ainsi aux anciennes vies, aux anciens archétypes qui ont été colorés et fracturés psychiquement, par une conscience limitée et totalement démunie d’un Savoir instantané, ce qui la rend immortelle et facilement astralisable. L’Âme était jumelée aux 7 chakras et aux 7 corps subtils inférieurs qui possédaient des fréquences les reliant au monde des morts, donc dans différentes sphères et sur différents paliers de la matrice astrale. Quand nous regardons l’onde de forme d’un chakra, ressemble-t-il à une roue qui est semblable aux Mandelas?! Comme la matrice astrale a été dissoute, l’Âme vit dans le corps toute la transcendance qu’elle peut intégrer. Toutefois, seuls la personnalité, l’ego et le mental peuvent être des freins face à sa transfiguration afin qu’elle se tourne vers l’Éternité de l’Esprit.

Prenons un exemple d’une personne qui va ou visite une ville, elle pourrait carrément dire qu’elle ne vibre pas à cet endroit, elle ne se sent pas bien, etc. C’est possible parce qu’elle se fie aux impulsions de son Âme. Souvent, ce sont des schémas d’interprétation provenant d’autres personnes ou des égrégores en place qui influenceront le discernement et la vibration âmique de la personne. Elle se base plutôt sur ce qu’elle connaît, ce qu’elle a entendu pour donner un verdict de l’endroit, sans connaître la vibration multidimensionnelle qu’elle possède en réalité. Le discernement, l’intuition ou le feeling sont de l’ordre de l’Âme. Elle connaît en fonction des cinq sens parfois du 6ième sens qui est relié à l’intuition de l’Âme, et non à la vibration de l’Esprit.

Pour sa part, l’Esprit n’a que faire de ce que les gens pensent ou disent d’un endroit où ils se pointent. L’Esprit vibre en fonction du taux vibratoire de l’espace du lieu, de l’énergie qu’elle émane et même de l’histoire de l’endroit qu’il vibre. L’Esprit est totalement dissocié émotivement d’une influence quelconque, que cela soit une mémoire, une émotion ou une situation vécue. Il la lit vibratoirement, mais il ne sera pas influencé par la teneur de l’énergie qui se manifeste à l’endroit où il se trouve.

Il ne peut être émotionnel, mais bien ultrasensible aux vibrations qui sont présentes qui sont plutôt d’un ordre multidimensionnelles. Son ultrasensibilité est reliée aux 5 corps subtils supérieurs ainsi qu’aux 5 chakras supérieurs qu’il a fusionné par l’entremise du Corps d’Êtreté. Tandis que l’Âme va avoir aussi des vibrations et des pulsations, mais elles seront reliées à une connaissance ainsi qu’aux vibrations de la coloration des 7 corps subtils inférieurs ainsi qu’aux 7 chakras inférieurs qui sont reliés aux impulsions de l’Âme. Cette dernière est totalement colorée par les fréquences des corps subtils ainsi que des chakras inférieurs parce qu’ils n’ont pas été fusionnés avec les 5 corps subtils et les 5 chakras supérieurs.

Quand nous avons des vibrations de l’Âme, devrions-nous éviter d’évaluer, de contester ou de juger trop vite ce que les impulsions de l’Âme vibre? En fait, l’Âme c’est l’Âme et l’Esprit c’est l’Esprit. Ce sont deux entités, deux fréquences vibratoires, deux feux totalement distincts, n’en doutez pas!

Donc, on ne peut se fier sur la pensée ou le jugement d’une personne qui n’a pas fusionné ses 5 corps subtils ainsi que ses 5 chakras supérieurs parce qu’elle n’a pas encore complété ces fusions, tout en considérant aussi que l’ouverture du Cœur n’a pas encore été accomplie. Je le rappelle encore une fois, tant et si longtemps que l’Âme ne s’est pas tournée vers l’Esprit, il ne peut y avoir fusion avec ce dont je viens d’identifier ci-dessus. Seul l’Amour du Cœur peut vibrer à des fréquences supérieures ainsi qu’à de hautes dimensions. Ce n’est certes pas par une logique de l’ego, de la personnalité ou du mental que cela se réalise, c’est seulement l’ouverture du Cœur situé dans la poitrine où les fréquences interdimensionnelles Mariales, Christiques et Mikaëliques ont été réintégrées totalement dans le Cristal central du Cœur.

Quand l’Esprit vibre, il le fait à 360 degrés, non pas par une analyse, mais bien spontanément, sans rationaliser la situation, l’événement, l’endroit ou les personnes. Il EST dans le moment Présent, dans l’Ici et Maintenant. L’Esprit ne se fie ou ne se réfère jamais sur une connaissance ou ce que d’autres en pensent pour lire une vibration, il Sait sur le moment tout ce qui vibre, peu importe les fréquences avec lesquelles il Sait reconnaître, sans l’émotiviser. Il n’a pas besoin non plus de jauger ou de donner une évaluation d’une fréquence, il la Sait tout de suite parce qu’il est sous l’égide de la fréquence du Corps d’Êtreté, qui effectue une lecture sans besoin d’y trouver une logique ou une explication détaillée face à une situation ou même à une personne. Quand l’Esprit voit une situation ou une personne, il ne lit pas si elle est belle, jolie ou si elle est bien habillée, il vibre avec elle ou pas. Il lira plutôt la vibration relative à l’onde de forme qui se présente devant lui. C’est instantané et cela n’a pas besoin de trouver une raison pour laquelle, cela est.

Donc, quand nous vibrons face à une situation ou devant une personne, regardons si nous nos fréquences sont au diapason de l’Esprit et de la vibration du Cœur, il ne peut y avoir d’erreurs d’interprétation. L’Esprit ne juge jamais, il vibre selon ce qui lui est présenté, sans plus, sans colorer, sans juger ou sans en faire un schéma relié au connu.

Bonne Continuation!

Que la Lumière Soit!

Yvan Poirier

http://lapressegalactique.net/

Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires