Peuples et Nations

La culture du multiculturalisme et de la diversité sont vouées à l’échec

Par Frosty Wooldridge

– Le 4 mars 2016

À partir de Teddy Kennedy en 1965, le sénateur américain souvent ivre a commencé le chemin des États-Unis vers le multiculturalisme et la diversité. Kennedy a changé la sociologie, la religion, le racisme, la linguistique et la philosophie de ce pays.

Il a forcé l’Amérique à devenir un Frankenstein multiculturel. Aujourd’hui, avec 100 millions d’immigrants plus tard, l’Amérique se fracture et se fragmente avec tout le monde tirant dans des directions différentes.

Les Mexicains veulent leurs manières. Les Musulmans le demandent aussi. Les Africains veulent un état séparé. Les Américains d’origine caucasienne s’accrochent à leur mode de vie en fuyant les grandes villes.

Dans cette série d’entretiens avec George Phelps, vous recevez une vue plongeante de notre société condamnée.

« Une société multiculturelle est vouée à l’échec » a déclaré Phelps. À moins qu’il y ait un ingrédient commun, la langue, et même ainsi, c’est un combat pour que çà réussisse.

Au cours des âges, les sociétés puissantes se sont effondrées dans le chaos, l’anarchie et l’oubli. Il y a plusieurs raisons à cela, mais, le principal dénominateur commun est plusieurs langues entre les nombreuses cultures et de nombreux conflits entre les cultures.

Lorsque plusieurs cultures entrent dans un pays, elles se séparent et s’agglomèrent en groupes ; et, elles continuent à pratiquer les cultures qu’elles ont apportées avec elles.

Elles sont « plongées » dans leurs anciennes cultures et n’acceptent pas la culture de « leur nouveau pays ». Ceci met automatiquement en place la « ségrégation » et les conflits avec les cultures avoisinantes [les autres cultures qui se sont également séparées]. Cette ségrégation au sens juridique est appelée « de facto ». Pas par la Loi. C’est par choix.

Je ne sais pas quand cela a commencé, exactement, mais, il y a eu une faction qui a développé une philosophie que le multiculturalisme était la réponse à la paix, la prospérité et la compréhension parmi les gens d’un pays ou dans le monde. Leur croyance est que toutes les cultures sont égales et qu’elles devraient être reconnues comme tel, indépendamment de leurs habitudes barbares, de leur haine et de leur destruction.

Il n’y a aucune reconnaissance qu’une quelconque culture puisse être plus avancée qu’une autre, mais, que toutes les sociétés et les cultures associées sont égales.

Cette philosophie s’est insinuée à travers toutes les facettes de notre société, gouvernement, éducation, religion, direction d’entreprise, et elle réside parmi l’élite richissime, même si elle est contraire à leur propre situation sociale.

Cette philosophie, cette pensée idéaliste, a évolué pendant plusieurs décennies, au point qu’elle est maintenant tellement imprégnée dans notre société que nous allons trouver qu’elle est presque impossible à surmonter. Le résultat sera la fin de notre société et de notre culture, telles que nous les connaissons.

Les migrants qui se dirigent vers une autre partie du monde, comme aux États-Unis, n’abandonnent pas leurs croyances culturelles et leur mode de vie. Tout ce qu’ils font, c’est de les transférer dans leur nouvel environnement, en ignorant et en défiant la culture de leur nouveau pays. Cela se traduit par la corruption de la culture de la terre vers laquelle ils ont immigré.

La partie étrange de tout ceci est qu’ils ont quitté leur pays d’origine, cherchant une meilleure vie, la paix, la prospérité, la liberté et la sécurité.

Le pays vers lequel ils ont immigré est censé leur avoir fourni tout cela, mais, ayant transféré leurs croyances et leurs modes de vie dans leur pays nouvellement choisi, ils ignorent la culture des nouveaux pays et finissent par la tourner en une société dont ils se sont « échappés » alors qu’ils devraient embrasser la culture de la nouvelle société qui possède tous les atouts qu’ils recherchaient.

Cette conception erronée que cette société multiculturelle peut survivre avec toutes ces idéologies concurrentes et considérablement différentes, y compris les barrières linguistiques, est impossible à comprendre. Le résultat est la désintégration et la chute du pays comme celui duquel ils se sont échappés.

Dès maintenant en Amérique, il y a une multitude de différentes communautés culturelles, parmi lesquelles beaucoup sont en désaccord, ou même en guerre l’une contre l’autre.

Si cela se poursuit, les États-Unis deviendront un pays du tiers-monde avec tous les conflits internes horribles des nations desquelles les immigrants se sont « enfuis ».

Ceci se passe et il ne semble y avoir aucune manière de l’arrêter à moins que les patriotes américains forcent le gouvernement américain à contrôler le tout.

L’immigration et la migration, que je considère comme une seule et même chose, a été en cours depuis des siècles, en remontant jusqu’à l’époque où l’Homo Sapiens s’est dressé sur ses pieds et a quitté l’Afrique, considéré comme le berceau de la race humaine. C’était le premier mouvement appelé migration. Je pense que nous sommes aujourd’hui confrontés à une invasion ; l’invasion de multiples cultures de partout dans le monde. Ils sont tous en conflit avec la culture américaine. Ce conflit peut devenir une révolution.

Dans ces jours, les humains étaient en conflit les uns avec les autres comme c’est le cas aujourd’hui. Les différentes convictions politiques et religieuses ont gardé les hommes en guerre au cours des âges. Les plus grands des empires sont tombés parce que les immigrants provenant d’autres parties du monde sont arrivés avec leurs habitudes et croyances différentes qu’ils ont apportées avec eux. Bien qu’à la recherche d’une vie meilleure, ils ne pouvaient pas rejeter leurs vieilles croyances et langues. Lorsque les communications s’effondrent, le conflit suit.

En Amérique, il y a beaucoup de cultures qui sont arrivées à la recherche de vies meilleures, mais, leurs croyances culturelles enracinées ont donné naissance à des conflits de nature majeure. Les villes de l’Amérique sont faites avec des « guerres » entre les différentes cultures et les différents groupes ethniques.

Nous avons des gangs qui errent dans les rues de nos villes en tuant, en violant, en volant et en faisant tout, sauf travailler pour vivre. Les musulmans radicaux nous ont attaqués le 11 septembre 2001 et, pourtant, nous refusons de reconnaître le fait que nous sommes en guerre avec l’Islam. Nous invitons même les musulmans dans notre pays « sans préjudice ».

MULTICULTURALISME-ET-DIVERSITÉ-6Non, le « multiculturalisme » ne fonctionne pas, même s’il n’y avait pas de barrière linguistique. Les pays musulmans du Moyen-Orient s’assassinent entre eux, même s’ils sont de la même race et avec les mêmes croyances religieuses. Cependant, ils n’ont vraiment pas de croyances religieuses communes comme nous le montrent les sectes Sunnites et Chiites qui prétendent appartenir à la religion musulmane.

Non, non, non, le multiculturalisme ne fonctionne pas. Il est en train de détruire notre pays et je ne vois aucun espoir de changement.

Les libéraux font la promotion de la « Diversité » (enfoncée dans notre gorge), les supposés progressistes, les individus et les groupes qui se sont emparés du pouvoir et font sérieusement la promotion de leurs croyances ou philosophies quelles que soient les croyances et la philosophie de la vie de toutes les autres personnes. Ils crient à la diversité et, pourtant, ceci signifie que «vous» devez croire notre chemin, parce que c’est le bon ! Voilà exactement le contraire de ce qu’ils prêchent aux autres. Ceci est en train de détruire notre pays si nous continuons à les laisser faire.

Ce qui suit est une définition de la diversité d’après une de nos universités. Qui que ce soit qui l’ait écrite, il est seulement intéressé à imposer son idéologie sur le reste d’entre nous. Croyez-moi, ceci n’a rien à voir avec le Sens Commun ni la réalité.

Définition de la diversité

Le concept de diversité englobe l’acceptation et le respect. Il faut comprendre que chaque individu est unique et reconnaître nos différences individuelles. Ceci peut arriver avec les dimensions de la race, de l’origine ethnique, du sexe, de l’orientation sexuelle, du statut socio-économique, de l’âge, des capacités physiques, des croyances religieuses, des convictions politiques, ou d’autres idéologies. Il s’agit de l’exploration de ces différences dans un environnement sûr, positif et stimulant. Il s’agit de comprendre les autres et d’aller au-delà de la simple tolérance pour embrasser et célébrer les dimensions riches de la diversité contenue dans chaque individu.

Cela sonne bien, mais c’est philosophique, non pratique dans le sens du « monde réel » dans lequel nous vivons. Regardez autour de vous ce qui se passe dans notre monde aujourd’hui. Des guerres, de la haine et des conflits religieux et politiques. Quelqu’un pense-t-il que les musulmans peuvent embrasser cette philosophie ? La politique et la religion semblent être la « racine de tout ce mal ».

Enfin, nous ferons face à un ajout de 100 millions d’immigrants légaux provenant de 190 pays différents au cours des 30 prochaines années. Un regard sur l’Europe vous donne une vue sombre de notre avenir. Pensez-vous que vos enfants ont une chance d’avoir une vie décente comme Américains ? Réponse : La même chance qu’à une boule de neige en enfer !

Source : News With Views

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer l’auteur, la source et le site : http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2015/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Votre aide est importante…

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Articles Phares