Les LIGNÉES Miléna@OR Séphiroth

La Conscience sub/cosmique est une conscience plurielle

Guidance des Hathor du 11/05/2013 – Malkhout – David

L'Homme de Vitruve - Léonard de Vinci

Le sens cosmique et la mesure sub/cosmique

Nous avons vu dans notre précédent article qu’au delà de « l’onde Temps » et de « la particule Espace », il existe un lieu de Cohérence sub/cosmique. (La Conscience cosmique n’est que le minimum requis du pré-Humain).

Ce Lieu est illustré par le Vav.

C’est la raison pour laquelle de nombreux versets de la Torah commence par Vav. Le Vav est une continuité du Yod. Lorsque le yod descend sur terre il devient un Vav.

Le lieu de Cohérence sub/cosmique est la continuité du Champs de Cohérence Universel.


Il existe une Force au sein du champs de Cohérence Universelle et celle-ci est capable d’engendrements, une continuité de cette Force existe pareillement au sein de la Cohérence sub/cosmique.

Tout est à la fois 4 et 1 , et réengendré dans le 5 …

A l’aube du 8ème jour nous vîmes la rosée. De cette humectation nous pûmes insuffler les narines de l’Androgyne, et ainsi animer le Sens du point 4, le faisant pénétrer au point 1. Et tout cela fut placé dans un jardin tout autour et au milieu. Les Hathor ( Les Secrets de la co-Création )

  1.  » Et tout cela « , c’est les 5 sephiroth du centre: Hessed, Gvoura, Tiphereth, Netzah et Hod qui sont les 5 attributs/qualités de l’Homme, 3 qualités individuelles et deux qualités collectives.
  2.  » fut placé dans « , c’est l’enferment du 2ème jour, l’Inspir et l’Expir, le voile qui cache le Vortex.
  3.  » un jardin « , c’est l’ouverture du 1er Jour, la Lumière, le Dévoilement.
  4.  » Tout autour « , c’est Yessod.
  5.  » et au milieu « , c’est Malkhout.

La mesure sub/cosmique de l’Homme, c’est la séphiraTiphereth, représentée par le patriarche Yaakov. Il est le Coeur qui bat la mesure et se tient au milieu des 4 autres séphiroth -attributs/qualités.

  • au niveau individuel: Hessed et Guevoura (la bonté et la rigueur) – Avraham et Itsraq – les bras
  • au niveau collectif: Netza et Hod (la victoire et la gloire) – Moshé et Aaron – les jambes

Jacob fut blessé à la jambe droite (Netzah) lors de son combat avec l’ange de la mort.

II y a bien une force d’annulation à l’oeuvre dans la création, cette force est assimilée à la lettre hébraïque Noun et est représentée par le poisson, ça ne vous rappelle rien ?


La lettre noun est le symbole du Fondement et nous renvoie à Yessod, le patriarche Joseph. Le Noun évoque ce qui est caché ou englouti dans les profondeurs.

« Eleh toldot Yaakov Yossef » – Tous les engendrements de Jacob commencent par Joseph, qui nous l’avons vu n’est pas le premier né. ( Le monde subconscient des 12 Éons et le Futur Supraluminique )

  • Yessod c’est la détermination, celle du Juste de l’incorruptible Yossef, celle de Thoth… Le témoin silencieux qui réside au sein du sub/conscient.
  • Malkhout, c’est la Royauté, la noblesse au sein de la détermination, la dignité du fils de l’Homme
  • Yessod et Malkhout vont toujours ensemble… Noun et Noun sofit (final)

Noun et le chiffre 5

« Noun est le serpent d’eau, par extension le féminin mystérieux qui n’appartient pas forcément qu’aux femmes. Noun nous apprend qu’il est possible de vivre dans d’autres dimensions. Que là où il vit nous mourrions aussitôt. Noun est un secret caché au fond des eaux. Il est la part qui sera à jamais étrangère au masculin. » Frank Lalou

Noun a deux formes : une forme fermée quand la lettre est au milieu d’un mot et une forme ouverte quand elle clôt le mot (Noun final)

  • – Le Noun fermé est un réceptacle peu profond, un croissant de lune. Le signe Noun s’ouvre vers le bas verticalement. Noun fermé est l’image d’un poisson en colère, borné, fermé sur lui-même, un récipient limité à la capacité définie et mesurable. Conscient de cette pauvreté, il demeure un serviteur fidèle mais borné, une lumière contenue.
  • – Le Noun ouvert, est complet, à la fois masculin et féminin. Il n’autorise ni conclusion ni réduction et éclaire dans les deux directions, sans réserve, une Lumière Infinie.

Noun est à la fois la réversibilité et l’émergence.

Le mot Noun désigne la Perpétuation. Sa valeur numérique 50 évoque le MI.

Le Adam est celui qui porte le nom Mi (QUI?). Ha-Adam = Mi = 50, C’est le Un, quelqu’un.

Noun est le secret de la divine Présence, la « Shékhinah » qui réside dans le Royaume, l’Arbre de Vie, Malkhout. La Présence réside dans l’Inconscient, la Terre, Et haAretz, Elle est « Shakin Hé », la Demeure du Hé qui vaut 5, la Permanence du Souffle Divin qui planait à la surface des eaux.

Le Zohar insiste sur le coté sombre et démoniaque de la Shékhinah exilée de son Roi, de ce fait Noun est aussi la pourriture et la puanteur du poisson non consommé. Le poisson est fertile, se multiplie et se perpétue facilement, mais il dégénère aussi par la tête et devient pourriture.

Noun » est aussi le prétendant au trône, le futur roi ou prince, le second qui se prépare à régner. Il est le serpent nahash qui devient messie Machia’h, ainsi qu’il est dit: « Avant le soleil, son nom est Yi-non [de noun] » (Psaumes 72:17). Il correspond au 8ème mois: ‘Hechvan, qui est celui du Machia’h, parce que le chiffre 8 signifie la révélation éternelle du surnaturel. De même que le 8 transcende le 7, le 50 (la valeur numérique de noun) transcende le 49,9 qui représente l’orbite de Sirius.


Noun correspond au sens de l’odorat.

Les Maîtres d’Israël enseignent que l’odorat est le seul et unique sens que « l’âme apprécie » : Le sens du Machia’h est celui de l’odorat. « Et il sentira avec la crainte de D.ieu » — « il jugera par l’odorat  » (plutôt que par la vue ou l’ouïe. Isaïe 11:3 ; Sanhedrin 93b)

Noun est un écoulement de la lumière originelle. Signe de la Connaissance primordiale oubliée.

Comme ce qui coule du Nez (1), et sort par les narines (2)… Le 1 qui se divise en 2… Car le monde est créé sur la base de 2. Le monde de la création ne put initier l’univers qu’après la séparation de Daath en deux consciences, l’une spirituelle et l’autre animale.

Le nez est l’organe de la respiration : Inspir et Expir

Nous avons vu que la continuité entre l’Âme Primordiale et l’Androgyne se faisait Par le nez et Dans les narines.( La Force au sein du Champs de Cohérence Universel )

Tohou va Bohou – ce qui veut dire : Par LUI (Tav) « Vé » Dans LUI (Beth). Tav (400) représente la multitude du UN et Beth (2) Sa double Nature.

La Loi d’Annulation

« La réalité multidimensionnelle est soumise a une force unificatrice qui veut tout indifférencier. C’EST LA LOI DE L’ANNULATION. TOUT CE QUI SE CREE S’ANNULE, S’IL N’EST PAS VIVIFIE DANS LE LIANT DE L’AMOUR, LA LIGATURE DU FEMININ DIVIN. Il existe une force masculine de rejet de cette ligature, qui va participer au chaos. (…) Les Hathor


  • Le chaos, c’est Bohou qui se réalise en Behom dans le temps horizontal de l’histoire. Le chaos c’est le libre-arbitre ou la non/organisation et la liberté de circulation hors de tout contrôle dans l’espace vie et ses Lignes-temps.
  • Le Tohou se réalise tout de suite en Tehom dans le temps vertical, le temps de l’Homme.
  • Il y a simultanéité de ces deux temps dans le fils de l’Homme, et cela est la Croix.

La Force d’annulation à l’origine de la Création est un système de NON- Reconnaissance, d’inertie, dont nous devons apprendre à nous servir. Cette Force d’annulation, créée des ondes à notre portée, elle peuvent aussi bien guérir que tuer.

Lorsqu’il y a simultanéité des deux dimensions contradictoires de la matière, il y a obscurité et silence:

  1. Lorsqu’il y a deux trains de lumières qui se chevauchent il y a une zone d’obscurité.
  2. Lorsqu’il y a deux trains d’ondes qui se chevauchent il y a une zone de silence Lorsque le Silence se tait, la Présence se manifeste, pourquoi ? parce qu’elle est déjà là…
  3. Et la Terre était tohou Va bohou., le Vav conjonctif exprime simultanément Tohou et Bohou.
  4. Ve toshékhé al-pnéï téhom, l’obscurité régnait sur la face du Tehom, en un état altéré de la vigilance caractérisé par l’abolition du mouvement, et l’absence de réponse.
  5. Ve rouah Elohim merakhéfet al-pnéï ha-mayim. Et le Souffle des Elohim était en mouvement sur la surface des eaux »… Il était déjà là …

Chaque onde électro/magnétique véhicule une énergie et la résultante des deux aspects, électrique et magnétique simultanés, annule le mouvement de vibration, mais les énergies s’additionnent, donc il subsiste quelque chose qui ne vibre plus et se déplace en ligne droite: c’est une onde scalaire. Elle vibre d’une manière différente, par un changement de magnitude dans le temps et devient une forme de vibration du temps qui altère la courbure de l’espace/temps.

Le temps est une énergie, et de ce fait, l’espace/temps est sujet aux énergies émises par les ondes scalaires. Les ondes scalaires sont produites par le Vide, lui-même plein de pression d’ondes scalaires qui le remplissent d’énergie…. L’énergie n’est pas perdue, mais transformée en ondes qui représentent des lignes de pression dans le continuum espace temps.

Les ondes scalaires sont absorbées par la matière, qui en réémet à son tour; et ainsi sont échangées à chaque instant par toute particule, créant donc une énergie qui circule comme une forme de respiration.

Ce sont des ondes gravitiques, et lorsqu’elles sont piégées en résonance entre deux corps, il est alors possible d’augmenter la gravité d’un objet en lui émettant plus d’ondes scalaires (et le tuer), ou le soustraire de la gravité en lui faisant émettre plus d’ondes scalaires qu’il en reçoit (et le guérir). Les ondes scalaires en agissant sur le temps, modifient sa « vitesse » et de ce fait la pesanteur de l’objet.

D’ailleurs, nos mains produisent des ondes scalaires. La main Yad est le prolongement du Divin Yod..

« Dans notre réalité présente, le noun est replié, astreint aux limites de la nature. Avec la venue du Machia’h, le noun « se redressera » (pour atteindre la forme du noun final) et échappera aux limites de la nature, tout en descendant (« en dessous de la ligne ») dans le domaine souterrain de la réalité afin d’y révéler la lumière infinie de D.ieu qui englobe tout. » Rav Ginsburgh


Et que faisons nous de cela?

Nous savons que la technologie des ondes scalaires est connue depuis longtemps et sert à fabriquer des armes … Et alors !… Avons-nous besoin de technologie pour en produire, individuellement et collectivement ?


Eux se sont mis au travail pour découvrir des moyens de détourner l’Énergie libre à leur profit, et nous, sommes-nous en position de les critiquer alors qu’on ne fait rien, absolument rien, pour éventuellement générer un esprit de collectif ? En voila une bonne question.

Chacun est encore et toujours dans son coin, insupportant la moindre différence qui pourrait le remettre en question et générant des relations de clan visant à satisfaire son inassouvi besoin de reconnaissance. Il a raison Khubya de nous traiter de « trous du C…, car notre réveil est vital pour ces âmes encore coincées dans la Klippa. Savez-vous que ces âmes sont en cet état depuis la chute de Adam harishon ?

Je vous rappelle le message d’un Gardien du temps :

« Khubya est tout simplement l’énergie d’un Collectif actuellement coincé entre deux dimensions et qui doit trouver une sortie à cette position. Ne soyez pas rebuté par ce que je vous dis, au cours de cet exposé, je vais expliquer la véritable nature de cette brillante énergie qui existe, comme toute les énergies, également en chacun de vous. (…)

Tout d’abord, sachez que la gente que vous appelez reptilienne, s’est énormément débarrassée de plusieurs facteurs qui poussaient à oppresser volontairement la population incarnée. Cette gente représentée en votre monde existe aussi dans les mondes supérieurs, car vous le savez, vous existez tous en plusieurs mondes simultanément. » (Les Hathor – Message d’un Gardien du Temps).

Vous êtes ces âmes, car l’âme, votre âme, a plusieurs dimensions: Nephesh, Rouah’, Neshamah, H’ayah et Yeh’idah… et sous dimensions, dans les quatre mondes, ça en fait des morceaux!… 288 étincelles chacun… mais ça, vous rechignez à le comprendre car vous êtes persuadés qu’être UN, c’est être tout seul…! interconnectés passe encore, mais mélangés, alors ça Non, n’est-ce pas, c’est du baratin de kabbaliste et la Kabbale … Heu … méfiance tout de même… Hein… On se réfugie derrière la méfiance bien pratique pour tout mélanger sauf vous-même.

La Création n’est qu’une « matrice » holographique « intelligente », une réalité « virtuelle » et nous en avons fait quelque chose qui nous coupe du fondamental pour en faire une prison enchantée.

Nous vivons avec cette lancinante sensation qu’il nous MANQUE quelque chose. Et c’est ça la Miséricorde Divine qui nous donne les moyens de Retour. Si il n’y avait pas cette matrice et ses occupants, aurions-nous besoin de « spiritualité ». Non, car nous aurions l’Esprit ! Par notre adhésion consensuelle à une réalité individuelle ou lobbyistes, nous renforçons sa puissance et son existence puisqu’elle n’a pour seule éthique que sa survie.


Des entités générées par cette matrice se sont incarnées pour nous contrôler, nous influencer et au besoin nous réprimer, ne sont-elles pas des autres dimensions de nous-même ? Ne pensez-vous pas que vous ayez la possibilité de vous démultiplier matériellement et que vous le faites déjà en partant d’un autre plan ?

Notre modèle du monde doit refuser l’idée d’esprits « à identité » extérieures à l’homme, nous sommes créateur d’une infinité de mondes parallèles dans lesquels se trouvent, nécessairement, des répliques, semblables et différentes à la fois, de nous-même, des Soi multiples. Des univers parallèles sont générés à chaque instant, un nombre infini de nos Soi dont nous n’avons pas conscience est pourtant à notre disposition en permanence, pour acquérir des informations.

La lumière environnante, OR Makif est partout, c’est le corps qui est à l’intérieur de l’âme, l’homme est dans sa bulle comme dans le ventre de sa mère, un ventre énergétique qu’on appelle OR makif, qui est l’âme supérieure H’ayah (pour certains) et Yeh’idah (pour d’autres). Cette âme « supérieure » contient beaucoup d’âmes, comme un organe qui contient des tissus fait eux même de cellules. Toutes les H’ayah se rattachent à la composition de leur Yeh’idah respectives. Et en définitive, toutes les Yeh’idah rejoignent l’Unité en En Sof.

Nous n’existons que par les énergies OR Makif (féminin) que nous recevons de cette membrane, de ce ventre. Nous ne sommes pas seuls dans ce ventre, et ensemble nous sommes tous reliés par un cordon ou canal par lequel passe l’énergie de vie, un Kav (masculin). Nous sommes à un niveau de la création comparable à la grossesse, c’est pourquoi la Délivrance est comparée à une naissance multiple.

Avec tout mon amour,


Miléna@OR

Merci de reproduire ce texte uniquement dans son intégralité en veillant à citer le nom de l’auteur: miléna@OR et sa source: http://www.elishean.fr

Nouveauté

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2014/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email

Articles similaires

Recevez la Newslettter

Vous souhaitez être informés des bons plans, découvrir les meilleurs articles du réseau Elishean et recevoir des conseils pour optimiser l'Ascension. C’est très simple, inscrivez-vous...

Votre aide est importante…

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Articles Phares

Suggestion Amazon