Communication Animale Nouvelle Conscience Nouvelle Terre

La communication inter-espèces est enfin à l’ordre du jour!

« Sur l'internet, personne ne sait que vous êtes un chien. »
« Sur l’internet, personne ne sait que vous êtes un chien. »

L’Internet est un outil de communication fascinant, mais il a un défaut majeur : il ne permet que de parler à d’autres humains… Ce n’est pas une boutade!

Des personnes célèbres dont Vint Cerf de Google ou Neal Gershenfeld du MIT ou encore Diana Reiss qui travaille avec les dauphins, sans compter Peter Gabriel, pensent à créer les protocoles pour un « Internet inter-espèces » afin de faciliter la communication entre nous et les autres espèces animales et même entre elles-mêmes. 

C’est lors d’une conférence TED que ce projet a été exposé, ainsi que leurs recherches concernant les animaux qui sont capables de conscience de soi (ex : certains primates, les dauphins ou l’éléphant).

Peter Gabriel qui a parlé durant la conférence a argumenté que ces animaux semblent doués pour communiquer avec nous, plus que des musiciens de différents genres musicaux entre eux !


Pour ces personnes, l’enjeu est aussi de développer un jour un « Internet interplanétaire» au cas où nous rencontrions sur notre chemin des extra-terrestres.

Communication inter-espèces

Une femme sauvée du suicide par son chien

Une femme qui tentait de mettre fin a ses jours chez elle, dans le sud de la France a été sauvée par son chien. En la bousculant, l’animal a détourné le canon de la carabine posé sur son coeur, a indiqué la gendarmerie.

Cette femme, âgée de 63 ans, s’était retirée mardi dans son jardin, à Sorgues, avec une carabine 22 long rifle avec le projet de mettre fin à ses jours. Après l’avoir essayée à plusieurs reprises pour s’assurer qu’elle fonctionnait correctement, la désespérée « a orienté l’arme vers son coeur », a expliqué un gendarme.

« Au moment où elle activait la détente, son chien lui a sauté dessus et a détourné le tir », a-t-il ajouté, précisant que l’animal, un chien de berger croisé, avait « probablement senti les choses » et l’avait bousculée pour la sauver.

La sexagénaire a été retrouvée par son mari, blessée à la poitrine mais consciente. Ses jours ne sont pas en danger. « Le chien était apparemment très affecté » par le geste de sa maîtresse, a précisé le gendarme. (http://www.politique-actu.com)

chiensCommunication inter-espèces …

Témoignage :

J’ai longtemps hésité à faire un article sur cette pratique, à mi-chemin entre sorcellerie et télépathie. La communication inter-espèce, ou intuitive, ou cellulaire… c’est une idée étrange pour certain, farfelu pour d’autres. Je me demandais si je n’allais pas juste me faire passer pour une folle finie. Puis, j’ai réalisé que ça n’avait pas une grande importance…

Premières bizarreries

Lorsque j’ai eu mon cheval, des évènements étranges se sont passés. A plusieurs reprises alors que je  débutais, il lui est arrivé de s’arrêter net devant la calèche, et lorsque je descendais, je me rendais compte qu’une sangle du harnais était cyph-neige.jpgmal réglée, ou le mors mal mis. Clairement, ce n’est pas une réaction naturelle pour un cheval, qui a une tendance très nette à la fuite en cas de douleur ou de peur.  Plus tard, lorsque nous nous étions finement apprivoisés, j’ai eu un accident et les pompiers ont du m’emmener pendant que le propriétaire de la ferme embarquait Cypher pour son pré. Voitures bruyantes stress, je croyais que j’aurais du mal à l’approcher quand je l’ai retrouvé le lendemain et au lieu de ça, il a couru vers moi s’est blottie et là, j’ai ressenti quelque chose d’extraordinaire, comme une vague d’amour pure. Si j’avais dû à ce moment-là prêter une émotion « humaine » à Cypher, j’aurais dit qu’il était soulagé !


Bien plus tard, un ami rencontre par le biais de son éducateur équin une « psychofaneuse », une jeune femme qui dit communiquer avec les animaux, et qui lui propose une séance. Le résultat le bluff, ses chevaux parlent, il le sait. Et moi, je me prends la question en pleine face : puis-je dire que mon cheval parle ?

Le langage non-verbal

Comme vous tous sûrement, j’ai été élevée dans l’idée que les émotions, le langage articulé et surtout la réflexion permettant d’élaborer une pensée complexe, sont le propre de l’homme, ce qui nous rendrait supérieur à nos amis les zanimos !  Mais je suis aussi de la génération internet, où les vidéos de chatons, de mamans  lionnes adoptant des bébés biches, et d’attentats humains, pullulent, et où l’on se pose chaque jour la question de savoir qui de l’homme ou de la bête est le moins con !

En y réfléchissant bien, les animaux communiquent, et ça c’est un fait établi que même les grands cartésiens ne refuseront pas. Ils ne parlent pas avec des mots, mais avec des postures, des odeurs, des sons, et arrivent à se comprendre.

A l’heure actuel, on estime que les animaux ne peuvent pas échanger beaucoup d’informations, à part celles qui tiennent au « vital » : faire connaître leur faim, leur douleur, leur besoin de jeu etc.  Le reste (la honte, la fierté, la nostalgie etc) seraient des émotions complexes réservées à notre espèce. Remettre ça en question demande plus qu’un peu d’ouverture d’esprit, ça demande de mettre à la poubelle un bon paquet de préjugés, et ça ne se fait certainement pas en claquant des doigts !

Je suis donc parti de mon présupposé de départ : on ne sait jamais rien avec certitude.

Si pendant des siècles l’homme a 5560-1148323079821-1112927-n.jpgsu affirmer que la terre était plate au point de brûler ceux qui prétendaient le contraire, on peut imaginer que la connaissance, la science, a ses limites, et que nous ne sommes pas à l’abri d’une découverte dans les siècles à venir. Nous pourrions, c’est possible, découvrir que le langage des animaux ne s’arrêtent pas à ce que nous avons réussis à en étudier, mais qu’il y a autre chose, que nous ne maitrisons pas encore. Et je me suis alors demandé : ne l’ai-je pas déjà découvert ?

N’ai-je pas vu de mes yeux mon cheval expliquer à mon chat qu’il trouvait désagréable qu’il lui grimpe dessus toutes griffes dehors, ne les ai-je pas vu se parler, sans mot, sans presque un geste et se comprendre ? N’ai-je pas déjà été seule assez pour vouloir de toutes mes forces que quelqu’un me prenne dans ses bras et vu mon chien débarquer comme une fleur alors qu’il n’a jamais eu l’autorisation de monter sur mon lit ? N’ai-je pas su quand mon cheval avait mal et où, alors même que les vétos s’y cassaient les dents, quand il s’était déplacé une vertèbre?


Les cartésiens expliqueront toujours ce que j’appelle du langage inter-espèce par une forme d’anthropomorphisme. « Non, ton cheval ne t’a pas parlé, c’est juste que tu es arrivée vers lui confiante, il a senti cette confiance et il est venu vers toi » « Non, cette dame n’a pas entendu ce que ton chien avait à dire, elle a donné des idées générales en se basant sur ce que TU lui avais dit et les émotions qui s’en échappaient pour trouver un discours global qui ferait écho en toi ».

Je ne pourrais jamais convaincre ces personnes, je n’essayerai même pas, car, je l’admets, dans toute expérience de dialogue avec un autre animal, il y a une part sur laquelle nous n’avons pas d’emprise, pas d’explication classique, une part que la science, elle, explique autrement. De plus, bon nombre de personnes peu scrupuleuses surfent sur la vague et n’hésite pas à user et abuser de la crédulité de leurs clients pour leur soutirer de l’argent, notamment !

Et pourtant…

Pure cœur

300075-2320512863833-1778837700-n.jpgA force de m’intéresser à cette idée d’un dialogue entre les espèces, j’ai fini par le pratiquer aussi, volontairement. Curieusement, le cheval avec lequel j’ai le plus expérimenté ce type de communication n’est pas Cypher, mais Prince, qui  m’a fait plonger tout droit dans le surnaturel en communiquant à distance. Il m’a parlé, pas avec des mots, mais avec des images précises, des sensations, des sentiments qui m’ont fait tomber parfois tout droit dans la déprime (quand Tania est morte) et parfois dans l’euphorie absolu (après le spectacle de son et lumière).

Ceux qui nous ont vu ensemble savent qu’il se passe « un truc » entre nous deux, une relation qui est encore différente de celle que j’ai avec Cypher. Prince est sombre, caractériel, méchant même selon certains et pourtant, à la seconde où il m’a rencontré il est venu vers moi comme un agneau (un agneau de 1500 kilos),  son ancien propriétaire, agriculteur à la retraite bien ancré dans le réel l’a ressenti aussi, même s’il n’explique pas comment une petite nénette avec des couettes et des béquilles a pu faire fondre un dinosaure.


Il est très difficile pour moi de parler autrement de la communication inter-espèce. D’un côté, je parle avec ceux qui « y croit » et à qui ces expériences paraissent normales, la plupart ayant pu vivre des choses similaires à différentes échelles. D’un autre côté, je pourrais en mettre des tartines et cumuler les exemples, je ne ferai pas entrer ceux « qui n’y croient pas » dans ma tête, pour qu’il sache à quel point cela peut être vrai !

Je boucle cet article. Je vais m’assoir dans un coin tranquille, je vais réfléchir à toutes les fois où, dans mon cours parcours, j’ai fait des choses étranges et été victime de hasard avec mes animaux. Me demander, pour la millième fois, comment Billy savait que je serai sa maîtresse quand je suis sortie de la voiture, pourquoi Hotch Potch le chat-chien a tant insisté pour que je l’adopte, à quel moment, pour la première fois, Cypher a su que sans son aide je ne deviendrai jamais un meneur, et qui de Prince ou de moi est tombé amoureux de l’autre en premier ?

Annonce

Je vais tourner ces idées en boucle, et la part de raisonnable qui est en moi ne trouvera de réponse logique à cette question dans aucun livre. L’autre part, sait déjà… ( http://aisling.e-monsite.com )

© Elishean

 

Print Friendly, PDF & Email

Articles similaires

Recevez la Newslettter

Vous souhaitez être informés des bons plans, découvrir les meilleurs articles du réseau Elishean et recevoir des conseils pour optimiser l'Ascension. C’est très simple, inscrivez-vous...

Votre aide est importante…

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Articles Phares

Suggestion Amazon