A Découvrir ... Enseignements Lecture Inspiration Sri Aurobindo et MERE

LA BHAGAVAD-GÎTÂ, commentée par Shrî Aurobindo

Cliquez l'image pour commander ce livre.
Cliquez l’image pour commander ce livre.

« La Bhagavad-Gîtâ »

Poème mystique de 700 versets, inséré dans la grande épopée anonyme du Mahabharata, La Bhagavad-Gîtâ, « Le Chant du Seigneur », est considérée comme la « Bible de l’Inde ».

Le dieu Krishna, avatar de Vishnu (voir Mythes et dieux de l’Inde), prenant la forme d’un conducteur de char, expose ici au jeune guerrier Arjuna, une doctrine portant sur l’action, la discrimination, la connaissance et la dévotion.

La présente traduction est de Camille Rao et de Jean Herbert, indianiste bien connu qui est aussi le préfacier. Le volume comprend un glossaire, un index et des « définitions psychologiques » importantes.



Parmi les innombrables commentaires écrits sur ce texte, celui de Shrî Aurobindo (1872-1950) offre l’intérêt du regard d’un homme qui se retira de la vie publique après une carrière politique ardente pour rechercher une religion synthétique universelle.

Fondateur, en 1926, d’un ashram dont il fut le gourou très influent jusqu’à sa mort, il a su adapter la pensée indienne à la vie moderne. Formé en Occident, il rend ici accessible pour nous ce grand trésor spirituel. — Colette-Rebecca Estin

Annonce

Extrait du chapitre 2 :

18. – Les corps limités ont une fin, mais ce qui possède et emploie le corps est infini, illimitable, éternel, indestructible. Ainsi donc, ô mon Ami, lutte !
20. – L’Âme ne naît ni ne meurt. Ce n’est pas une chose qui un jour commença d’exister, et qui, s’en allant, ne reviendra jamais plus à l’existence. L’Âme est non-née, ancienne, éternelle ; Elle n’est pas tuée lorsque est tué le corps.
22. – L’âme incarnée rejette les vieux corps et en revêt de nouveaux, comme un homme échange un vêtement usé contre un neuf.
23. – Les armes ne la peuvent pourfendre, ni le feu la consumer, ni les eaux la pénétrer, ni le vent la dessécher.
24. – On ne saurait la pourfendre, on ne saurait la brûler, on ne saurait la mouiller ni la dessécher. Stable éternellement, immobile, pénétrant tout, elle EST, pour toujours et à jamais.
La Bhagavad-Gîtâ

Print Friendly, PDF & Email

Articles similaires

Recevez la Newslettter

Vous souhaitez être informés des bons plans, découvrir les meilleurs articles du réseau Elishean et recevoir des conseils pour optimiser l'Ascension. C’est très simple, inscrivez-vous...

Votre aide est importante…

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Articles Phares

Suggestion Amazon