Histoire - doc

HIROSHIMA : la véritable histoire

Hiroshima, la véritable histoire, est un documentaire (1h34) qui revient sur la déflagration nucléaire d’Hiroshima en 1945 et ses conséquences. Cette enquête de grande ampleur replace la vérité historique aux avant-postes, nous montre que la bombe atomique sur le Japon a été un crime contre l’humanité perpétré par les États-Unis envers un peuple et son pays, et révèle d’étonnants témoignages. Un regard neuf sur cet événement macabre dont les vrais dessous de l’histoire ont été occultés.


Le 6 août 1945, la bombe atomique dévaste en quelques secondes la ville d’Hiroshima au Japon. Plus de 100.000 personnes perdront la vie ! Le bombardement d’Hiroshima marque la fin de la Seconde Guerre mondiale et l’âge du nucléaire.

Le documentaire Hiroshima, la véritable histoire, retrace les événements les plus marquants avant, pendant et après l’explosion de la bombe. Le film « John von Neumann – Prophète du XXe siècle  » dessine le portrait du mathématicien qui a contribué à développer la bombe atomique. A la fin, le film « Guerre froide – L’homme qui sauva le monde » raconte l’histoire de Stanislav Petrov, un officier soviétique qui a évité de justesse en 1983 le déclenchement d’une Troisième Guerre mondiale…

Les noms sont entrés dans la mémoire collective, et ils résonnent encore de manière macabre. Le projet atomique américain s’appelait « Manhattan Project », la bombe « Little Boy », et l’avion qui a ouvert sa soute « Enola Gay ».

Le 6 août 1945, sur ordre du président américain Truman, un bombardier B-29 largue sur Hiroshima la première arme nucléaire jamais utilisée lors d’une guerre. « Il y eut un anneau de feu rouge et aveuglant. Je ne devrais pas le dire, mais c’était magnifique », dit aujourd’hui un des survivants. « L’aube d’une ère nouvelle », assurent certains scientifiques. 80.000 japonais meurent sur le champ dans ce basculement de l’histoire de l’humanité.
Si, bien entendu, les suites immédiates et dantesques de l’explosion sont l’épicentre du documentaire, elles n’en constituent pas l’unique objet. Grâce à la révélation d’étonnants secrets, ce documentaire dissipe les écrans de fumée qui ont détourné le monde de la véritable réalité des faits : Un test grandeur nature…


Cette investigation ambitieuse éclaire aussi bien les motivations réelles des américains que les conséquences sociales, sanitaires et environnementales du désastre. Little Boy était-elle un « mal nécessaire » pour forcer les japonais à capituler ? Hiroshima démontre que le pays de l’empereur Hirohito avait de toute façon déjà perdu la guerre et s’apprêtait à négocier. Les objectifs de Truman étaient autres : Tester in vivo l’efficacité de la bombe et devancer les russes dans la course à l’armement.

Même duplicité après la seconde explosion atomique de Nagasaki, le 9 août : Les américains font des études scientifiques mais ne soignent personne. Le quotidien des irradiés est occulté. Considérés comme des pestiférés, ils doivent subir l’emprise rapace des mafias japonaises et la désagrégation des rapports humains.

Dans le même temps, aux États-Unis, une propagande gouvernementale massive tente de rendre populaire le recours au nucléaire.

Bénéficiant d’images d’archives inédites et de documents confidentiels, le film de Lucy van Beek met en avant de nombreux témoignages, notamment japonais et experts, des agents secrets, et des survivants. Les souvenirs et les histoires individuelles qu’ils esquissent aboutissent tous au même constat : Les ondes de choc d’Hiroshima n’ont pas encore disparu.
(arte.tv)


L’utilisation de l’arme nucléaire par les Etats-Unis contre le Japon à la fin de la Seconde Guerre mondiale fait depuis toujours l’objet d’un débat vif en émotions.
Au départ, rares étaient ceux qui remettaient en cause la décision prise par le président Truman de larguer deux bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki, mais dès 1965, l’historien Gal Alperowitz affirmait que si les deux bombes avaient certes provoqué la fin immédiate de la Seconde Guerre mondiale, les dirigeants japonais avaient l’intention de capituler et l’auraient probablement fait avant la date de l’invasion prévue par les Etats-Unis, le 1er novembre 1945.
Larguer deux bombes atomiques n’était donc pas nécessaire pour gagner la guerre…
(Lire la suite pour en savoir plus : slate.fr)

Les deux bombes atomiques lancées sur le Japon à Hiroshima et Nagasaki pour soi-disant protéger les américains, c’est évidement de la propagande pour masquer des intérêts bien plus inavouables. Il existait plein d’autres solutions pour stopper la guerre, comme la diplomatie, attendre la capitulation en cours des japonais, ou la démonstration à des japonais d’une explosion atomique dans un désert pour leur faire peur, etc. C’était l’occasion pour les Etats-Unis de monter au monde leur force, surtout à la Russie…

Aujourd’hui, on appel cela un crime contre l’humanité, mais toujours impuni, car les USA se donnent « le droit » de détruire les peuples sans être inquiétés. Et cela continu encore maintenant…

Selon l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm, le SIPRI, il existait début 2015 encore, d’après ce qui est déclaré, 15.850 armes nucléaires dans le monde, ce qui correspond à une réduction d’un peu plus de cinq cents unités par rapport à l’année 2014. Ce n’est rien du tout, rien, par rapport à ce que l’on nous dit de la dénucléarisation.

L’enquête publiée en 2015 par l’institut dans son rapport annuel montre que les puissances nucléaires continuent également de moderniser cet arsenal et de développer de nouveaux systèmes d’armes nucléaires toujours plus puissants…

En ce moment, avec les évennements géopolitiques dans le monde, nous sommes à la limite d’une Troisième Guerre mondiale. Nucléaire ? C’est possible !


Souhaitons que les élites dirigeantes soient « parfaitement conscientes » des risques, car nous, citoyen(ne)s, nous n’avons pas leurs abris anti-atomiques avec tout le confort et la nourriture pour survivre… Soyons très vigilants et prudents envers l’actualité. Ne les laissons pas faire !

http://www.inexplique-endebat.com/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer l’auteur, la source et le site : http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2015/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Annonces

Articles similaires

Recevez la Newslettter

Vous souhaitez être informés des bons plans, découvrir les meilleurs articles du réseau Elishean et recevoir des conseils pour optimiser l'Ascension. C’est très simple, inscrivez-vous...

Votre aide est importante…

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Articles Phares

Suggestion Amazon – Direct Clic