Parasha de la semaine

 » Et il est sorti, Et il sortira « : Une « sécurité » qui se dévoile dans la plus totale insécurité – VAYETSE

vayetseUNE LOI, CHAQUE SEMAINE

Paracha « Vayetse» – « Et il sortit…Et il sortira »

Shabbat du 9 novembre 2013

La Parasha est l’unité de division hebdomadaire de la Torah

Oufarasta : Tu feras tomber toutes les limites

La Lettre Vav

La lettre Vav sert à transformer un verbe au passé en sens du futur et inversement.

Dans cette paracha nous voyons que le VAV (le vav conversif) force l’avenir.

Le vav est la sixième lettre de l’alphabet et elle correspond au sixième jour, celui de la création de l’homme Adam. ET après ce sixième D.ieu se repose … Car en ce 6ème est contenu potentiellement le 8, le chiffre de l’Alliance, mais il faut un 7 pour le révéler… Tsorfat (la France) dont la guématrie est 770, est le creuset de la révélation messianique.

J’ai reçu l’autre jour une information venant de « mes guides », me disant :

« Lorsque Essav, c’est à dire EDOM rendra son VAV à Ishmaël, alors le monde entier sera délivré car EDOM redeviendra ADAM. Et cela a un rapport étroit avec la tunique d’Adam qui fut reprise à Nimrod par Essav…. »

Je ne peux expliquer ici la totalité de cette parabole car le temps n’est pas venu et les mots ne me viennent pas, mais ce sera fait en son temps.

Ce qui est à l’ordre du jour, ou plutôt de cette semaine, c’est de comprendre que la sortie des limites, la sortie de la matrice ne peut se réaliser en passant d’un système fermé à un autre système fermé, mais bien de quitter un système fermé pour un système ouvert et illimité.

ET tout ceci ne peut se comprendre dans la brutalité d’un langage dualiste mais dans la subtilité d’une pensée nuancée.

La Délivrance viendra de l’héxagone

L’héxagone étant la forme parfaite, la France est appelée « la petite Israël », car c’est de Tsarfat (la France) que viendra le messie …

« Et les exilés de cette légion d’Enfants d’Israël (le début de l’exil),… jusqu’à Tsarfat (la France)… possèderont les villes du Sud. Et des libérateurs monteront sur la montagne de Sion pour se faire les justiciers de la montagne de Essav et la royauté appartiendra à l’É-ternel. » (Ovadia 1, 20-21) Dans la prophétie d’Ovadia la délivrance messianique est essentiellement liée a la France (Tsarfat).

« Tsarfat » est lié avec le mot « Tsirouf », « purification », comme il est écrit au sujet de la Délivrance « Beaucoup seront triés, épurés et passés au creuset (« yitsarfou ») » (Daniel, 12, 10). La France est le pays qui a fait et fera, tomber les limites et c’est cette force qui amènera la Conscience Messianique de la Délivrance finale… Des têtes vont tomber ! Il est écrit : tu exploseras d’Ouest en Est et du Sud au Nord »

Cours du rav Dynovisz  : Ce cours magistral (pour ne pas dire majestueux) du rav, nous met sur la voie de cette sensibilité qui va donner lieu à la Délivrance et je vous laisse le plaisir d’apprécier au delà et en deçà de tout esprit embouteillé par de fausses certitudes …

Allons enfants de la Patrie!! – La délivrance viendra de France- 7 Nov 2013 (Fin de la série)

Nous avons le pouvoir de faire virer la réalité de façon positive et ainsi de construire l’histoire, c’est-à-dire de faire réussir le projet du Créateur, et la paracha Vayetsé qui montre clairement cette dynamique.

La paracha commence par le célèbre rêve de Jacob :

Genèse 28 :10-12 : « Jacob partit de Beer-Schéva et s’en alla à Haran. Il arriva dans un lieu où il passa la nuit ; car le soleil était couché. Il y prit une pierre dont il fit son chevet … Il eut un songe. Et voici une échelle était appuyée sur la terre et son sommet touchait au ciel. Et voici les anges de HaShem qui montaient et descendaient par cette échelle. Et voici, que Hashem se tenait au dessus d’elle. »

Dès les premiers instant nous sommes confrontés à la subtilité. Subtilité d’un univers multidimensionnel où chaque étage contient sa propre vérité (sa propre ville) mais où toutes ces vérités propres sont adombrées par la seule et Unique Vérité du Créateur : SA Vérité : EMET (mem du aleph jusqu’au tav), le Royaume de D.ieu.

Le juste ne vit pas seulement dans une ville ou dans une autre ville, mais, en lui-même, dans un autre lieu, qui est toute bénédiction. Le choix crucial de l’homme façonne son histoire et le prix a payer est celui de la Fidélité. Fidélité à ce seul principe qui fait de HaShem UN et Unique et Roi de ce monde, en dépit de tous ces étages qui nous séparent de LUI et révèlent le paradoxe.

Car ce qui fait la grandeur de l’homme c’est son pouvoir de se hisser au delà des vérités établies, au delà des villes construites, pour tenter de rejoindre le Royaume de l’Unité. L’homme est un géant qui se fait lui-même, le serviteur, le nain, le bouffon du faux roi qui administre la ville. Pourquoi ? son irrémédiable besoin de sécurité !  il n’ y a pas de sécurité …. La sécurité n’existe pas ! … Seule l’Assurance (Bitah’on), la Confiance, la Emouna (Foi) est le prémisse  d’une « sécurité » dont on ne sais où elle nous mène, une « sécurité » qui se dévoile dans la plus totale insécurité. Naasé ve Nishma : Fais et Tu entendras ….

Miléna

En progression vers la délivrance totale! – VAYETSE

par Rav Hayim Yaacov Schlammé

Dans le cadre du fameux « songe de l’échelle », notre patriarche Yaacov est béni par Hachem, qui lui promet de le protéger, de le doter d’une postérité nombreuse et de le ramener en sécurité chez lui. D.ieu lui promet en substance : « Car Je ne t’abandonnerai pas avant d’avoir réalisé tout ce que Je t’ai promis ». Or, cette formule est quelque peu mystérieuse car le Maître de l’Univers pourrait-il abandonner Yaacov après l’avoir ainsi nanti de bénédictions… ?

Dans son livre intitulé « Sipouré ‘Hassidim », le rav Zevin rapporte l’histoire, racontée par rabbi Mendel de Viznitz, d’un ‘Hassid qui était allé voir le rabbi Lévi Its’hak de Berditchev pour lui faire part de tous ses problèmes. Car après une longue période d’abondance, la réussite lui avait tourné le dos et il était endetté jusqu’au cou à la suite de mauvaises affaires… Jusque-là, personne ne le savait, mais il redoutait sérieusement que bientôt la rumeur ne se répande sur sa terrible situation financière. Or le rabbi de Berditchev lui conseilla… d’acheter un billet de loterie, et, avec la grâce de Hachem, la résolution de tous ses problèmes viendrait de là.

Mais le ‘hassid objecta : « Rabbi, j’ai bien sûr entièrement confiance en votre conseil. Mais la plupart du temps, un billet de loterie ne rapporte qu’après de longs mois, voire des années pour rien… Et d’ici là, je crains fort d’être totalement submergé par les exigences de mes créanciers. De plus, j’ai une fille à marier et je n’ai guère aujourd’hui les moyens de payer son mariage ! ».

Le rabbi de Berditchev le rassura en ces termes : « Hachem fera que bientôt tu auras de l’argent, même avant que ton billet de loterie ne soit gagnant… »

Se conformant à ce précieux conseil, le ‘hassid acheta donc un billet de loterie. Puis, sur le chemin du retour, il fit halte dans une auberge où séjournait un ministre. Ce dernier rêva cette nuit-là qu’un certain Juif, qui se trouvait également dans l’auberge, avait en sa possession un billet de loterie censé gagner une énorme somme d’argent, contrairement à son propre billet qui ne valait rien… Si bien qu’il avait bien évidemment tout intérêt à échanger les deux billets.

« L’ange des rêves »…

Fait sortant de l’ordinaire: ce même rêve lui revint une deuxième fois durant la nuit. Le lendemain, il convoqua le seul Juif qui se trouvait là et lui proposa d’échanger avec lui son billet de loterie. Convaincu que la bénédiction du rabbi de Berditchev lui garantissait à coup sûr que son billet serait bel et bien gagnant, le ministre proposa alors de payer mille roubles pour cet échange !

Mais notre ‘hassid s’obstina à refuser… Le ministre se mit alors en colère et ordonna à son valet d’effectuer de force ce troc. À la suite de quoi, il jeta au Juif sidéré la somme de mille roubles qu’il avait proposée. Quant à notre ‘hassid, il ne cessait de se répéter pour se rassurer lui-même : « Gam zou letova [Hachem fera que tout finisse bien]… ! ».

Rentré chez lui, il put marier très honorablement sa fille grâce à ces fameux mille roubles donnés de force par le ministre. Peu après, le billet que le ministre lui avait donné en échange du sien gagna beaucoup d’argent. Et ce ‘hassid devint par là même encore plus riche qu’il ne l’avait jamais été !

De retour à Berditchev pour remercier son rabbi, il entendit ce dernier lui expliquer : « Ton mazal (ta chance) était tombé tellement bas que je dus avoir recours à ‘l’ange des rêves’ pour convaincre le ministre de cet échange des billets, car le tien ne valait absolument rien. Quant aux mille roubles, ils devaient te dépanner dans un premier temps pour le mariage de ta fille. C’était là un premier soulagement, et ensuite, la somme que t’a rapportée le billet du ministre suscita pour toi la grande délivrance. »

Ne pas s’inquiéter outre mesure des épreuves qui se succèdent !

Le rabbi de Viznitz expliquait que ce message du rabbi de Berditchev était à l’instar de ce que Hachem a annoncé à Yaacov. En attendant la « grande délivrance » qu’Il lui avait promise, D.ieu lui assurerait de « petits soulagements ». Ainsi, les futures épreuves auxquelles Yaacov allait être confronté pourront certes se montrer fort difficiles, mais toujours Hachem sera à ses côtés ! En fin de compte, le Maître de l’Univers assurera la réussite totale du projet qui fera de la descendance de Yaacov le « peuple élu », c’est-à-dire le groupe humain grâce auquel le monde pourra continuer à exister.

De la même manière, à toutes les époques, notre peuple aura été confronté à de terribles épreuves à répétition. Mais il nous appartient de nous inspirer avec une émouna absolue de la manière dont nos patriarches ont eux-mêmes organisé leur vie, justement sur la base de leur confiance totale en Hachem et sans s’inquiéter outre mesure des difficultés qui se sont succédées tout au long de leur existence les unes après les autres. Car le sens de ces épreuves à répétition est de nous imposer de gravir infatigablement les échelons successifs de notre crainte et de notre amour pour Hachem !

Grâce à cela, nous pouvons être sûrs dans toutes les situations – même celles qui semblent les plus inextricables – que Hachem enverra pour nous aider Sa délivrance définitive et complète. Mais en attendant ce grand jour, Il ne manquera pas de nous envoyer également des « soulagements » par lesquels nous nous sentirons de plus en plus proches de Lui !

Rav Hayim Yaacov Schlammé, pour : http://www.chiourim.com

Conclusion

L’Inspir et l’Expir sont le rythme de la Création…

La promesse que porte en lui Jacob-Israël est qu’aux temps du Mashiah cieux et terre seront unis dans le cadre d’un Royaume messianique et que cette « porte des cieux » a vocation à rester ouverte constamment.

En effet, s’il était écrit que les anges « descendaient puis remontaient », le risque serait grand qu’ils ne redescendent plus dans le cadre de ce qui deviendrait alors un « aller-retour unique ». Mais il est écrit que « les anges montaient puis (re)descendaient… » ce qui sous-entend qu’ils doivent bien « remonter », en actionnant alors un nouveau cycle ou « aller-retour ».

Cette vision de la paracha qui met en scène Jacob, exclut la pensée de rébellion exprimée par la tour de Babel : ce qui monte et ne veut plus redescendre, et replace en sa vérité, le concept de la « révolution »qui exprime la vertu cyclique du temps. Ce qui veut dire : Tu peux et tu dois te révolter, mais ta révolte n’est ni un but, ni une finalité, elle n’est que le passage vers une nouvelle vérité encore éphémère.

Car même après la Délivrance, après la venue de Mashiah’ nous ne serons pas à la Fin, mais au Début de l’histoire « sans fin » qui suit La Trace (makif ou lumière environnante) que HaShem a bien voulu laissé en Son monde.

Shabbat shalom

Miléna

Copyright © 2013 ELISHEAN.

Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

ISOLATION + CHAUFFAGE pour 1 euro. Nouveau dispositif 2020

Vérifiez votre éligibilité !

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Votre aide est importante…

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Articles Phares