Messianisme Prophéties

D.IEU présente la Carte du Monde à DANIEL

DIEU PRESENTE LA CARTE DU MONDE (1ère partie)

par le pasteur Jean-Pierre Nokam

Si les évangiles et les épîtres parlent du retour de Yéshoua HaMashia’h, le livre de Daniel en donne une précision sans équivoque.

Ce livre, écrit des siècles avant la première venue du Messie, contient tous les détails sur sa première et sa seconde venue. Par la grâce qu’Adonaï m’accorde, je vais vous parler de la seconde venue du Mashia’h en déroulant le rouleau de la carte politique, économique et sociale du monde jusqu’à son temps, consignée sagement par l’Eternel dans un songe.

Daniel chapitre 2 nous présente une statue dont le roi Nebucadnetsar a eu en songe.

BRPI-Tableau_4_empires_DanielIl a tout oublié le matin. Mais comme dans ce songe il avait vu des choses qui intéressent tout chef d’état ou empereur, il ne pouvait pas laisser passer la chose. Dieu a toujours utilisé une méthode pédagogique spéciale pour enseigner les hommes. Aux cultivateurs Il utilise la semence ; Aux pêcheurs Il utilise les poissons ; Aux bergers Il utilise la brebis ; Aux rois mondains Il utilise les métaux précieux. C’est le cas de Nebucadnetsar. Prenez du courage pour lire ces pages jusqu’à la fin. L’intérêt va grandissant.

Nous lisons : Daniel 2 :1-2 « La seconde année du règne du roi Nebucadnetsar, Nebucadnetsar eu des songes. Il avait l’esprit agité, et ne pouvait dormir. Le roi fit appeler les magiciens, les astrologues, les enchanteurs et les chaldéens, pour qu’ils lui disent ses songes. Ils vinrent et se présentèrent devant le roi »

Ce ne fut pas pour la première fois que le roi consultait ces devins. Mais cette fois l’Eternel voudrai lui montrer que ce sont des mensonges que ces derniers tissent souvent pour le satisfaire. La leçon à tirer ici est que, lorsque nous sommes toujours trompés, un jour viendra où Adonaï mettra à nu la personne qui nous trompe. En ce moment là, le choix dépendra de nous : ou continuer de le suivre, ou changer de direction.

La Bible continue : Daniel 2 :3-7 « Le roi leur dit : J’ai eu un songe ; mon esprit est agité, et je voudrais connaître le songe. Les Chaldéens répondirent au roi en langue araméenne : O roi, vis éternellement ! Dis le songe à tes serviteurs, et nous en donneront l’explication. Le roi reprit la parole et dit aux Chaldéens : la chose m’a échappé ; si vous ne me faites connaître le songe et son explication, vous serez mis en pièces, et vos maisons serons réduites en un tas d’immondices. Mais si vous me dites le songe et son explication, vous recevrez de moi des dons et des présents, et de grands honneurs. C’est pourquoi dites moi le songe et son explication. Ils répondirent pour la seconde fois : Que le roi dise le songe et ses serviteurs, et nous en donnerons l’explication ».

Le roi constate déjà que ce sont les menteurs qui sont en face de lui. C’est pourquoi le ton change déjà.

Nous lisons : Daniel 2 :8-9 « Le roi reprit la parole et dit : Je m’aperçois, en vérité, que vous voulez gagner du temps, parce que vous voyez que la chose m’a échappée. Si donc vous ne me faites pas connaître le songe, la même sentence vous enveloppera tous ; vous voulez vous préparer à me dire des mensonges et des faussetés, en attendant que les temps soient changés. C’est pourquoi, dites-moi le songe, et je saurai si vous êtes capables de m’en donner l’explication ».

Les Chaldéens sont maintenant coincés. Ils sont obligés de dire la vérité. Ce que les Babyloniens appelaient fièrement « éducation supérieure » n’était que vaine stupidité. Quelques uns des sages se disaient capables de communiquer avec les morts. D’autres, appelés « astrologues », se croyaient aptes à deviner l’avenir en étudiant le mouvement des étoiles. Quand le roi leur demandait conseil, ces prétendus sages avaient l’habitude de lui poser habilement plusieurs questions de façon à le faire parler et à deviner ce qu’il pensait. Puis, par une ruse dissimulée, ils inventaient une réponse capable de satisfaire le roi. C’est ce qu’ils essayèrent de faire une fois de plus en réponse à la demande du roi. Le monde aujourd’hui vit la même cène. Combien vont consulter les devins ou les astrologues pour connaître l’avenir ? Combien font-ils encore confiance à ces agents satanismes pour l’assurance d’une vie prospère ? Ils sont nombreux qui pensent qu’un homme peut leur assurer un avenir meilleur. Que cette défaite des Chaldéens donne des leçons au monde et leur ouvre une nouvelle porte ; la vraie qui conduit au créateur de toutes choses. Ce Dieu qui nous aime.

Lisons la suite : Daniel 2 :10-11« Le Chaldéens répondirent au roi : Il n’est personne sur la terre qui puisse dire ce que demande le roi ; aussi jamais roi, quelque grand et puissant qu’il ait été,n’a exigé une pareille chose d’aucun magicien, astrologue ou Chaldéen. Ce que le roi demande est difficile ; il n’y a personne qui puisse le dire au roi, excepté les dieux, dont la demeure n’est pas parmi les hommes ».

Le roi est maintenant convaincu qu’il a en face de lui des menteurs. Sa colère monte et la sentence tombe

Daniel 2 :12-13« Là-dessus le roi se mit en colère et s’irrita violemment. Il ordonna qu’on fasse périr tous les sages de Babylone. La sentence fut publiée, les sages étaient mis à mort, et l’on cherchait Daniel et ses compagnons pour les faire périr ».

Voici ce qui arrive souvent à ceux qui adorent le vrai D.ieu ; Lorsque le roi avait donné les invitations à partager à tous les sages et autres, on a oublié expressément Daniel et ses compagnons. Ceux-là croyaient que le roi allait partager des présents, ou donner encore quelques titres honorifiques. Maintenant que les choses ont tourné au vinaigre, et qu’il faut mettre les gens à mort, on pense à Daniel et ses compagnons. Mais D.ieu ne dort pour ses serviteurs.

Nous lisons : Daniel 2 :14 « Alors Daniel s’adressa d’une manière prudente et sensée à Arjoc, chef des gardes du roi, qui était sorti pour mettre à mort les sages de Babylone ».

Remarquons la manière de parler de Daniel : d’une manière prudente et sensée. Nous pouvons être nous-même la cause de notre persécution à cause de notre comportement. Bien que nous soyons des serviteurs du Dieu d’Israël, Soyons prudent lorsque nous nous exprimons. Être prudent ne veut pas dire qu’il faut cacher la vérité ; Mais soignons notre langage. Le chef des gardes sortit pour mettre à mort les sages. C’est la manière de parler de Daniel qui a touché son cœur pour qu’il attende encore un peu.

Daniel 2 :15-17 « Il prit la parole et dit à Arjoc, commandant du roi : Pourquoi la sentence du roi est-elle si sévère ? Arjoc exposa la chose à Daniel. Et Daniel se rendit vers le roi, et le pria de lui accorder du temps pour donner au roi l’explication. Ensuite Daniel alla dans sa maison, et il instruisit de cette affaire Hanania, Mischaël et Azaria, ses compagnons, les engageant à implorer la miséricorde du Dieu des cieux, afin qu’on ne fit pas périr Daniel et ses compagnons avec les autres sages de Babylone ».

Le serviteur de Yéshoua ne doit pas forcer les réponses à donner pour certaines questions. Lorsque nous ne sommes pas inspirés, demandons du temps afin de consulter notre D.ieu, ou peut-être un frère que nous estimons mieux inspiré. Être évangéliste ne veut pas dire que nous sommes prompt à répondre à toutes les questions spirituelles. Ensuite, ne prions pas toujours seul pour une situation quand nous avons à côté de nous un frère ou une sœur dans la foi. La prière en groupe peut multiplier de puissance.

Daniel 2 :19-23 « Alors le secret fut révélé à Daniel dans une vision pendant la nuit. Et Daniel bénit le Dieu des cieux. Daniel prit la parole et dit : Béni soit le nom de Dieu, d’éternité en éternité ! A lui appartiennent la sagesse et la force. C’est lui qui change les temps et les circonstances, qui renverse et qui établit les rois, qui donne la sagesse aux sages et la science à ceux qui ont de l’intelligence. Il révèle ce qui est profond et caché, il connaît ce qui est dans les ténèbres, et la lumière demeure avec lui. Dieu de mes pères, je te glorifie et je te loue de ce que tu m’as donné la sagesse et la force, et de ce que tu m’as fait connaître ce que nous t’avons demandé, de ce que tu nous a révélé le secret du roi ».

Pour tout ce que l’Eternel fait pour nous, nous devons lui rendre gloire. Rendre gloire à Dieu signifie s’effacer soi même et présenter l’Eternel qui est seul l’auteur des révélations et des bénédictions. C’est ce que Daniel va bientôt faire devant le roi.

Daniel 2 :24-30 « Après cela, Daniel se rendit auprès d’Arjoc, à qui le roi avait ordonné de faire périr les sages de Babylone ; il alla, et lui parla ainsi : Ne fais pas périr les sages de Babylone ! Conduis moi devant le roi, et je donnerai au roi l’explication. Arjoc conduisit promptement Daniel devant le roi, et lui parla ainsi : J’ai trouvé parmi les captifs de Juda un homme qui donnera l’explication au roi. Le roi prit la parole et dit à Daniel, qu’on nommait Beltschatsar : Es-tu capable de me faire connaître le songe que j’ai eu et son explication ? Daniel répondit en présence du roi et dit : Ce que le roi demande est un secret que les sages, les astrologues et les devins ne sont pas capables de découvrir au roi. Mais il y a dans les cieux un Dieu qui révèle les secrets, et qui a fait connaître au roi Nebucadnetsar ce qui arrivera dans la suite des temps. Voici ton songe et les visions que tu as eues sur ta couche. Sur ta couche ô roi, il t’est monté des pensées touchant ce qui sera après ce temps-ci ; et celui qui révèle les secrets t’a fait connaître ce qui arrivera. Si ce secret m’a été révélé, ce n’est point qu’il y ait en moi une sagesse supérieur à celle de tous les vivants ; mais c’est afin que l’explication soit donnée au roi, et que tu connaisses les pensées de ton cœur ».

Remarquons une fois de plus comment Daniel s’efface totalement et laisse la gloire à Dieu. Il va maintenant révéler le songe et donner son explication. Soyons très attentifs. C’est ici que commencent les choses très importantes.

Daniel 2 :31-36« O roi, tu regardais, et tu voyais une grande statue ; cette statue était immense, et d’une splendeur extraordinaire ; elle était debout devant toi, et son aspect était terrible. La tête de cette statue était en or pur ; sa poitrine et ses bras étaient d’argent ; son ventre et ses cuisses étaient d’airain ; ses jambes de fer ; ses pieds, en partie de fer et en partie d’argile. Tu regardais, lorsqu’une pierre se détacha sans le secours d’aucune main, frappa les pieds de fer et d’argile de la statue, et les mit en pièces. Alors le fer, l’argile, l’airain, l’argent et l’or furent brisés ensemble, et devinrent comme la balle qui s’échappe d’une aire en été ; le vent les emporta, et nulle trace n’en fut retrouvée. Mais la pierre qui avait frappé la statue devint une grande montagne, et remplit toute la terre. Voilà le songe. Nous en donnerons l’explication devant le roi ».

J’imagine ce roi dire en secouant la tête: « oui, c’est exactement ce que j’ai rêvé. S’il te plait continue et dis moi ce que cela signifie ! » Mais quelque chose va le troubler. Son sourire doit être mêlé d’un peu d’amertume ; sourire parce que le rêve lui est montré exactement comme l’original et amertume parce que, les métaux pour lesquels il avalait tantôt la salive est subitement écrasé par une pierre ; et au lieu que la poudre au moins lui soit conservée, tout disparaît sans laisser de trace. De même que les pieds de la statue sont d’argile, de même le fondement des richesses et de la grandeur du monde n’est que poussière. Elles prendront fin, emportées par le vent. Suivons avec un intérêt particulier, tout comme Nebucadnetsar, l’explication de ce songe. Il y va aussi de notre intérêt aujourd’hui.

Daniel 2 :37-38 « O roi, tu es le roi des rois, car le Dieu des cieux t’a donné l’empire, la puissance, la force et la gloire ; Il a remis entre tes mains en quelque lieu qu’ils habitent, les enfants des hommes, des bêtes des champs et les oiseaux du ciel, et Il t’a fait dominer sur eux tous : C’est toi qui est la tête d’or. »

Le sourire revient pleinement aux lèvres du roi parce que son royaume est représenté par la tête d’or. Mais il est un peu touché en apprenant que ce n’est pas sa force qui lui a donné le rang qu’il mérite : c’est le Dieu des cieux ; un Dieu que lui Nebucadnetsar ne connaît pas. Dans tous les cas, c’est lui la tête d’or. Suivons la suite de l’interprétation.

Daniel 2 :39-45 « Après toi, il s’élèvera un autre royaume, moindre que le tien ; puis un troisième royaume, qui sera d’airain, et qui dominera sur toute la terre. Il y aura un quatrième royaume, fort comme du fer ; de même que le fer brise et rompt tout, il brisera et rompra tout, comme le fer qui met tout en pièces. Et comme tu as vu les pieds et les orteils en partie d’argile de potier et en partie de fer, ce royaume sera divisé ; mais il y aura en lui quelque chose de la force du fer parce que tu as vu le fer mêlé avec l’argile. Et comme les doigts des pieds étaient en partie de fer et en partie d’argile, ce royaume sera en partie fort et en partie fragile. Tu as vu le fer mêlé avec l’argile, parce qu’ils se mêleront par des alliances humaines ; Mais ils ne seront point unis l’un à l’autre, de même que le fer ne s’allie point avec de l’argile. Dans le temps de ces rois, le Dieu des cieux suscitera un royaume qui ne sera jamais détruit, et qui ne passera point sous la domination d’un autre peuple ; il brisera et anéantira tous ces royaumes-là, et lui-même subsistera éternellement. C’est ce qu’indique la pierre que tu as vue se détacher de la montagne sans le secours d’aucune main, et qui a brisé le fer, l’airain, l’argile, l’argent et l’or. Le grand Dieu a fait connaître au roi ce qui doit arrivé après cela. Le songe est véritable, et son explication est certaine »

Le roi, bien que déçu par la fin de l’histoire (car il aurait bien voulut régner éternellement), ne va pas manquer de reconnaître la puissance du Dieu de Daniel qui révèle les secrets. Voyons sa réaction.

Daniel 2 :46-48 « Alors le roi Nebucadnetsar tomba sur sa face et se prosterna devant Daniel, et il ordonna qu’on lui offrit des sacrifices et des parfums. Le roi adressa la parole à Daniel et dit : en vérité, votre Dieu est le Dieu des cieux et le Seigneur des rois, et il révèle les secrets, puisque tu as pu découvrir ce secret. Ensuite, le roi éleva Daniel, et lui fit de nombreux et riches présents ; il lui donna le commandement de toute la province de Babylone, et l’établit chef suprême de tous les sages de Babylone. »

Daniel est seul présent devant le roi. Il reçoit des présents. Mais il ne s’approprie pas tous les mérites. Il n’oublie pas qu’il était en prière avec ses frères. C’est pourquoi il va plaider pour ses compagnons. C’est ce que devrait faire chaque enfant de Dieu. Penser à ses compagnons. Partager avec ses frères et sœurs. Suivons ce qu’il demande au roi.

Daniel 2 :49-« Daniel pria le roi de remettre l’intendance de la province de Babylone à Schadrac, Mescha et Abed-Nego. Et Daniel était à la cour du roi. »

Maintenant nous allons commencer à sonder cette statue pour voir son accomplissement au fils des âges jusqu’à nos jours et dans le futur. Nous remarquerons que les prophéties Bibliques s’accomplissent toujours à la lettre.

Le premier grand empire universel

colosseLes versets 37et 38 Présentent le royaume de Nebucadnetsar comme la tête d’or. C’est le premier grand empire universel cité par Dieu Dans Daniel Chapitre deux. Même si d’autres avaient existés auparavant, nous sommes obligés de prendre notre départ sur Babylone pour décortiquer cette prophétie.

En effet, le royaume s’accrut au temps de Nebucadnetsar à partir de 605 avant Jésus-Christ. Il devint un royaume très riche et renommé dans le monde. Nebucadnetsar le constructeur édifia la ville plus grande que les autres villes de l’époque. Elle était arrosée par le grand fleuve Euphrate. De hautes murailles l’entouraient.

D’immenses portes en bronze en gardaient les entrées. Deux grands palais étaient construits de chaque côté du fleuve, relié par un tunnel qui permettait aux gens de circuler de l’un à l’autre. Le prophète Esaie avait clairement annoncé la chute de Babylone. Il fut si précis dans sa prédiction qu’il mentionna le nom du second empire universel, les Mèdes et les Perses (Esaie 13 :17 -19).

De plus, il donna dans sa prophétie le nom du roi qui renverserai Babylone (Esaie 44 :28 ; 45 :1-3, 13). (C’est pendant le règne de Cyrus que le peuple de Dieu aura l’autorisation de retourner en Israël. Il leur accordera le nécessaire pour reconstruire son temple)

Le verset 39 de Daniel nous dit : « Après toi, il s’élèvera un autre royaume, moindre que le tien ;… »

Bien que Nebucadnetsar essaya de déjouer la parole de Dieu en construisant une grande statue d’or pur de la tête aux pieds (Daniel 3 :1), comme pour dire que son royaume ne passera point, après son règne de 43 ans et pendant le règne du cinquième d’entre les rois qui lui succédèrent, le dernier d’entre eux, Belschatsar, fut surpris une nuit.

En effet, une nuit, les Mèdes et les perses qui avaient encerclé la ville de Babylone en franchirent les murs en empruntant le lit du fleuve, s’emparèrent du royaume. Daniel vivait à cette époque bien que très âgé. Cyrus était un chef très habile et très brillant. Ayant appris qu’à l’occasion d’un jour de fête, la ville s’adonnait à l’ivrognerie, il décida de vaincre ses ennemis tandis qu’ils festoieraient.

Ce brillant homme détourna les eaux de l’Euphrate vers un endroit en contrebas, créant ainsi un lac à l’extérieur de la ville. Tandis que les eaux baissaient lentement et silencieusement, ses soldats et lui se glissèrent furtivement sous les portes de bronze pour pénétrer, à minuit, dans la cité en cheminant dans le lit du fleuve. Quelle ne fut pas leur surprise de trouver grandes ouvertes les portes conduisant du fleuve à l’intérieur de la ville ! Les sentinelles ivres avaient négligé de les fermer et ils les trouvèrent telles que le Seigneur avait promis qu’elles seraient (Esaie 45 :1). Brandissant leurs épées et lançant leur cri de guerre, les soldats fondirent sur leurs victimes babyloniennes enivrées. Cette nuit-là, Beltschatsar, roi babylonien, fut tué sur son trône ainsi que les chefs de son royaume. C’est en l’an 538 avant Jésus-Christ.

Le second royaume, celui des Mèdes et des Perses, symbolisé par l’argent, régnait maintenant sur le monde ! Pour encore comprendre la chute de Babylone, il faut lire tout le chapitre 5 de Daniel. Comme il eut fusion des Mèdes et des Perses pour gagner, la royauté devrait aussi souvent changer de main. Le Perse Cyrus devait d’abord gouverner et après Le Mède Darius devait continuer.

Le second grand empire universel

La tête d’or est passée. Le second empire universel représenté par la poitrine et les bras d’argent règne maintenant. La parole de l’Eternel ne passe point sans accomplissement. De même que la tête est plus petite que la poitrine et les bras, de même le territoire des Mèdes et Perses furent plus vaste que Babylone. Mais en outre, de même que l’or a plus de valeur que l’argent, ce second royaume fut moins prospère que le premier. A partir de 538 avant Jésus-Christ, les Mèdes et les Perses régnèrent sur le monde pendant environ deux cent ans. Mais les germes de la destruction se trouvaient déjà à l’intérieur de leur royaume. Ils seront défaits par une nation venant de l’ouest, très petite, mais courageuse et vaillante à la tête de laquelle se trouve un prince qui, à cette époque, n’était qu’un jeune homme de 20 ans.
Bien que très nombreux, ils furent dominés par quelques milliers de Grecs conduits par Alexandre le grand. Cela se passa en 331 avant Jésus-Christ. Le troisième royaume universel, celui des Grecs, commençait maintenant à régner sur toute la terre. Le déroulement de l’histoire passait de la poitrine et de ses bras d’argent aux cuisses d’airain de la statue, comme le rêve du roi l’avait indiqué. Le troisième grand empire universel. Alexandre le grand eut en lui toutes la sagesse et les techniques de gagner toutes les guerres. Il fut le plus habile car il conquit le monde en très peut de temps par rapport aux autres rois. Il ne perdit aucune guerre, sauf la guerre contre lui-même. Il ne fut pas capable de se dominer.
L’amour de l’alcool était sa faiblesse. Dans des moments d’ivresse et à plusieurs reprises, il avait tué ses propres amis. Un jour, il tomba malade après l’une de ses beuveries et mourut le 13 juin 323. Son royaume s’effondra à cause de la lutte interne de ses quatre généraux. Chacun voulut prendre la tête du gouvernement. C’est ce qui les fragilisa et permis au quatrième royaume de prendre le dessus. Mais avant de quitter, notons l’élément spécial que le Seigneur lui accorda.
Daniel 2 :39 « …puis un troisième royaume, qui sera d’airain et qui dominera sur toute la terre. »

En quoi le troisième royaume domina t-il sur toute la terre ? Cet élément domination n’est accordé qu’au troisième royaume à savoir la Grèce. Et voici en quoi elle domine jusqu’aujourd’hui la terre:

En mathématiques, les tenants sont nés en grèce. Nous ne pouvons pas contourner les propriétés de pytagore et Talles.
En physique nous respectons Archimède.
En sport Les jeux olympiques qui préoccupent le monde encore aujourd’hui furent nés en Grèce ; La boxe, le marathon sont nés en grèce.
En politique, La démocratie.
En médecine : Hippocrate. L’insigne des pharmacies.
En histoire : Hérodote
Plusieurs autres choses dont nous ne pouvons pas nous en séparer furent nées en grèce. La Grèce a vraiment dominé le monde. Chaque détail dans la prophétie doit être pris au sérieux.

Le quatrième grand empire universel.

Le verset 40 nous dit qu’il y aura un quatrième royaume, fort comme du fer ; de même que le fer brise et rompt tout, il brisera et rompra tout, comme le fer met tout en pièces. En 168 avant Jésus-Christ, les Grecs furent vaincus par une autre nation, également petite et courageuse, qui venait encore plus de l’ouest. C’était les romains. On passait ainsi du royaume d’airain au royaume symbolisé par les jambes de fer, l’empire romain. Nul ne peut ignorer le règne de l’empire Romain ; car Jésus-Christ lui-même est né au moment que l’empereur romain ordonna le recensement de toute la terre. Israël payait le tribut à césar, l’empereur Romain.

Ce sont les soldats romains qui tuèrent le Messie. De tous ceux qui le précédèrent, Rome fut l’empire le plus fort. Bien que ne croyant pas en la Bible, l’historien anglais Edward Gibbon confirme rigoureusement, dans la citation qui suit, ce que Daniel disait à propos de Rome : « Les armées de la république, quelque fois défaites dans une bataille, mais toujours victorieuses dans une guerre, avancèrent à grands pas vers l’Euphrate, le Danube, le Rhin et l’océan ; les statues d’or, d’argent et d’airain qui servaient à représenter les nations et leurs rois, furent tour à tour détruites par la monarchie romaine de fer. » (Le déclin et la chute de l’empire romain, vol. III, chapitre 38, page634.)

Le verset 41 nous dit : « Et comme tu as vu les pieds et les orteils en partie d’argile de potier et en partie de fer, ce royaume sera divisé ; mais il y aura en lui quelque chose de la force du fer parce que tu as vu le fer mêlé avec l’argile. »

Bien qu’étant le plus puissant des empires, Rome elle-même ne pouvait durer éternellement. En l’an 476 de notre ère, elle fut divisée en dix parties, représentées par les dix doits des pieds de la statue faits d’argile et de fer mélangés. Ces tribus furent appelées les Barbares.

Les noms furent :
1- les Alamans devenue les Allemands d’aujourd’hui,
2-les Francs devenue la France,
3-les Bourgondes devenue la Suisse,
4-les Suèves devenue le portugal,
5-les Visigoths devenue l’Espagne,
6-le Saxons devenue L’Angleterre,
7-les Lombards devenue l’Italie,
8-les Vandales disparurent en 534après J.C ;9-les Hérules disparurent en l’an 493 après J.C.; Et 10-les Ostrogoths disparurent en 538 après J.C..
Ces trois derniers furent arrachées par la petite corne. Nous aurons plus d’explication au chapitre 7 de Daniel.

Le verset 42 nous dit : « Et comme les doigts des pieds étaient en partie de fer et en partie d’argile, ce royaume sera en partie fort et en partie faible. »

Nul n’est sans ignorer que parmi les pays suscités, il y a des pays forts comme la France, l’Angleterre, l’Italie, l’Espagne et l’Allemagne et de pays faibles militairement comme le Portugal, la Suisse. La parole de Dieu est toujours juste.

Le verset 43 nous dit : « Tu as vu le fer mêlé avec l’argile, parce qu’ils se mêleront par des alliances humaines ; mais ils ne seront point unis l’un à l’autre, de même que le fer ne s’unie point avec l’argile. »

Ce verset nous indique clairement que Rome serait le dernier royaume terrestre à dominer le monde entier. Bien que ne le faisant plus impérialement, elle le fait papalement. Le Pape est le seul roi vers qui tous les grands de ce monde viennent se prosterner. Nous verrons cela dans l’apocalypse de Saint Jean. Des hommes ont sans cesse essayé de réunir en un seul état les parties divisées de l’ancien empire romain. Des êtres ambitieux ont pensé que si Alexandre avait conquis le monde entier, ils le pouvaient aussi. Mais tous leurs efforts sont restés vains. Il est écrit : « Il ne seront point unis l’un à l’autre. »

Cette déclaration nous prouve que le livre de Daniel fut bien écrit sous l’inspiration de l’Esprit de Dieu. Charlemagne tenta de faire ressusciter l’empire de Rome, et fut même sacré empereur par le pape, à Rome, le jour de Noël de l’an 800. Mais son royaume fut bientôt taillé en pièces.

Aux jours de Luther, Charles Quint tenta aussi cette résurrection, mais échoua à son tour. Au temps de la prospérité française, l’orgueilleux Louis XIV essaya d’unir l’Europe en un seul empire. Il échoua lui aussi. Napoléon essaya à sont tour, mais en vain. De nos jours, différents hommes d’état ont essayé d’unir l’Europe en un seul gouvernement. La reine Victoria d’Angleterre avait pensé réussir par les mariages entre les princes et les princesses. Mais sa course n’alla pas loin. Après la première guerre mondiale, la société des Nation fut fondée dans le but d’unir les nations d’Europe au sein d’une organisation pacifique. Mais hélas ! Hitler tenta par la seconde guerre mondiale ; mais les armées allemandes furent repoussées et la prophétie de Daniel fut à nouveau justifiée.

Le monde s’est tourné de nos jours vers les Nations Unies, son dernier espoir. Mais cette organisation se montre de plus en plus fragile. Alors qu’elle avait dit non à la guerre contre l’Irak, les Américains n’ont fait aucun cas de cette interdiction. Ils sont allés en guerre contre l’Irak sans inquiétude. Même après avoir découvert que Saddam Hussein fut faussement accusé, l’ONU n’a eu aucun courage de sanctionner les Etats-Unis. Par la money unique, certains ont pensé unir l’Europe. Mais ils se sont heurtés à l’Angleterre. La parole de Dieu ne peut être violée. Tout ce que l’Europe peut intenter pour s’unir ne sera voué qu’à l’échec. Ils ne seront jamais unis l’un à l’autre. L’imminence du royaume de Yéshoua HaMashia’h (Jésus-Christ)

Les versets 44 et 45 nous disent : « Dans le temps de ces rois, le Dieu des cieux suscitera un royaume qui ne sera jamais détruit, et qui ne passera point sous la domination d’un autre peuple ; il brisera et anéantira tous ces royaumes-là, et lui-même subsistera éternellement. C’est ce qu’indique la pierre que tu as vu se détacher de la montagne sans le secours d’aucune main, et qui a brisé l’argile, le fer, l’airain, l’argent et l’or. Le grand Dieu a fait connaître au roi ce qui doit arriver après cela. Le songe est véritable et son explication est certaine. »

Bientôt tous les royaumes de la terre connaîtront leur fin, « sans le secours d’aucune main. »
Nous avons vu passer Babylone, les Mèdes et les Perses, la Grèce et la Rome impériale. Ce que nous attendons maintenant c’est la petite pierre qui symbolise le Christ. Il n’y aura plus un cinquième royaume terrestre.
Quel que soit la force des Etats-Unis, ils ne pourront jamais unir le monde pour être à sa tête. La seconde venue du véritable chef du monde, Jésus-Christ, inaugurera le royaume éternel de Dieu. Il n’est personne d’autre que lui, qui puisse s’asseoir sur le trône d’un empire universel. Dieu donna ce songe merveilleux au roi Nebucadnetsar dans le dessein de détourner notre attention des vains espoir et conseils humains pour l’attirer sur l’espérance sûre et certaine de la parole de Dieu.
Un gouvernement mondial fondé sur la paix, le bonheur et la prospérité est près d’être établi pour tous ceux qui se soumettent à son autorité. (Esaie 9 :6). Lorsque Dieu établira ce royaume, le péché sera éliminé, de même que la souffrance et la mort. Dans les siècles passés, le peuple de Dieu a toujours tourné ses regards vers ce jour bienheureux.
La pierre qui s’est détachée « sans le secours d’aucune main » deviendra alors un grand royaume qui durera éternellement. Cette petite Pierre qui se détache et qui frappe les pieds de la statue, représente la seconde venue de Jésus-Christ en gloire et en puissance. Lorsque Jésus agonisait sur la crois, l’un des deux malfaiteurs crucifiés avec lui lui dit : « Seigneur, souviens-toi de moi quand tu viendras dans ton règne » (Luc 23 :42). Vous associez-vous à cette prière ?

Remarquez : Chaque métal de cette grande statue est de moindre que celui qui le précède, mais la force est plus grande. Cette décroissance des métaux marque la décroissance du monde dans les points positifs et sa croissance dans les points négatifs.

Voici quelques preuves :

La décroissance dans le domaine positif

La décroissance des valeurs morales : Aujourd’hui, une publicité ne peut être appréciée que si elle présente une femme nue. Les meilleurs films sont pornographiques. Une musique appréciée dans ce siècle est celle qui chante pour le mondain. Les mariages homosexuels sont bénis dans les églises. L’amour (Agape) n’existe presque plus : tout est conçu autour d’un intérêt.

La décroissance spirituelle : Dans le temps, le problème de l’église fut celui des bancs vides ; aujourd’hui, son problème est celui des bancs remplit des personnes vides. Les hommes ont l’apparence de la piété, mais ils renient ce qui en fait la force. La décroissance intellectuelle : Le BACC fut classé parmi les grands diplômes ; Parce que celui qui l’obtenait était doté de grandes connaissances.

Aujourd’hui, il ne représente rien parmi les diplômes ; on dirait que les bacheliers de la nouvelle génération n’ont rien dans la tête. La décroissance financière : La valeur de 100.000 Francs français il y a trente ans dépasse la valeur de 150.000 Francs français de nos jours. Les prix des marchandises grimpent alors que les salaires sont presque stables.

La décroissance dans les productions agricoles: Ce que la terre produit aujourd’hui est de loin très inférieur à ce qu’elle produisait il y a 20 ans et moins. On est obligé de remplir le sol par des engrais chimiques pour espérer une récolte passable. Mais tout ça au risque de notre santé.

La croissance dans les domaines négatifs :

En armements : Au moyen âge, la guerre se faisait par des épées ; Progressivement, on est capable aujourd’hui de détruire tout un pays en quelque heures seulement. On a des armes très sophistiquées et des bombes qui coûtent très chères. Chaque pays consacre près du tiers de son budget pour se doter des armes.

Dans le domaine social : Les Bandits ont des techniques très modernes pour voler. Il suffit d’une petite erreur et vous verrez votre compte bancaire vidé par un inconnu. Les cœurs des hommes sont tellement durs qu’ils deviennent insensibles. Vous verrez un père vivre maritalement avec sa fille jusqu’à faire des enfants. Les preuves sont nombreuses.

La Bible dit : Le songe est véritable et son explication est certaine. Si nous voulons que le Seigneur se souvienne de nous lorsqu’il reviendra, comme il le fera pour le brigand qui était à sa droite, nous devons, dans cette vie présente, devenir un citoyen de son royaume. C’est maintenant que Dieu prépare les sujets de son futur royaume. C’est maintenant qu’il envoie son Saint-Esprit, exhortant les hommes et les femmes du monde entier à lui consacrer leur cœur, afin qu’il puisse régner sur eux, comme un roi d’amour.

Yéshoua est le seul Roi de l’histoire du monde qui n’ait pas conquis son royaume par la force des armes, mais par la puissance de l’amour. Il n’est pas de puissance comparable à celle-là ! Si l’histoire du monde était étalée sur 24 heures, sachons que 21 heures se sont déjà écoulées. Toutes les prophéties sont presque accomplies. Cette prophétie est aussi revue dans Daniel Chapitre 7 ; mais avec des éléments supplémentaires. Par la grâce de Dieu, nous verrons la suite.

Shalom à tous.

DIEU PRESENTE LA CARTE DU MONDE (2e partie)

Chers amis d’Israël shalom ! Nous allons continuer avec notre étude prophétique dans le livre de Daniel. Je crois que vous avez pu digérer la première leçon, car la parole qui sauve est toujours douce et amère.

Chronologie_empire_des_nationsLa première leçon de cette prophétie était le rêve du roi Nebucadnetsar qui présentait une grande statue en forme humaine, faite de quatre métaux dont la valeur décroissait au fur et à mesure que le temps passait ; à savoir : la tête en or pur, la poitrine et les bras en argent, le ventre et les cuisses en bronze ou airain, les jambes de fer, et les pieds en partie de fer et en partie d’argile de potier.

Nous avions souligné que même s’il y a eu d’autres empires universels avant Babylone, L’Eternel nous demande de commencer par Babylone en présentant le roi Nebucadnetsar comme la tête d’or.

De plus, il n’y aura plus un cinquième royaume en dehors de la petite pierre (le royaume de Christ) ; Car seulement quatre métaux sont présentés.

Donc tout part de Babylone et s’arrête à Rome. Même si la Rome impériale prit fin à une certaine époque, à la Rome des empereurs succéda la Rome des papes. La Rome des empereurs prit fin avec la dislocation de l’empire représenté par les dix orteils.

Nous allons voir dans cette étude que la Rome des papes n’est qu’une continuité du pontificat. (Les empereurs furent aussi appelés pontifes). Nous attendons maintenant le règne de la petite pierre qui doit détruire toute la statue et installer son royaume sur toute la terre. Cette petite pierre C’est Yéshoua le messie.

Comme tout bon enseignant, D.ieu commence une nouvelle leçon par la révision de la précédente, mais cette fois-ci avec des images différentes. Dans la première leçon, Dieu parle par les métaux (C’est ce qui attire le plus les rois). Dans la seconde, Il parle par les animaux, êtres animés, qui peuvent être l’objet d’une attention particulière d’un prophète comme Daniel. C’est pourquoi le début de cette leçon sera très facile à comprendre. Mais la suite nous fera allumer un climatiseur pour nous refroidir la tête, parce que certaines personnes ne croiront pas leurs yeux et leurs oreilles.
Nous lisons :

Daniel 7 :1 « La première année de Belschatsar, roi de Babylone, Daniel eut un songe et des visions de son esprit, pendant qu’il était sur sa couche. Ensuite, il écrivit le songe, et raconta les principales choses. »

Belschatsar est le cinquième et le dernier des rois qui succédèrent à Nebucadnetsar. Il régnait encore quand Daniel eut sa vision. C’est ce dernier qui interpréta l’écriture qui fut écrite sur le mur le dernier jour de la vie de ce roi. (Daniel 5 :13-28).

Daniel 7 :2-3 « Daniel commença et dit : je regardais pendant ma vision nocturne, et voici, les quatre vents des cieux firent irruption sur la grande mer. Et quatre grands animaux sortirent de la mer, différents l’un de l’autre. »

Au verset 17 de ce chapitre, l’ange dit clairement que ces quatre grands animaux, ce sont quatre rois qui s’élèveront de la terre. Cela nous raccorde directement aux quatre royaumes de Daniel chapitre 2.

Je vais d’abord commencer par l’interprétation des symboles.

Les quatre vents symbolisent les calamités naturelles ou les guerres (Jérémie 49 :36-37).
La mer symbolise les peuples (Apocalypse 17 :15).
Des ailes d’aigle symbolisent la rapidité des conquêtes (Habacuc 1 :6-8 ; Jérémie 49:40-42).
L’image des ailes arrachées représente l’arrêt de la puissance et des conquêtes.
Le cœur d’homme montre une expérience humaine (Daniel 4 :30-34) à la place de l’expérience d’un conquérant.

Daniel : 7 :4 « Le premier était semblable à un lion, et avait des ailes d’aigle ; je regardais, jusqu’au moment où ses ailes furent arrachées ; il fut enlevé de terre et mis sur ses pieds comme un homme, et un cœur d’homme lui fut donné. »

Tout comme l’or est le roi des métaux, le lion est aussi le roi des animaux.

Par ce parallélisme, nous pouvons sans nous tromper dire que ce lion représente Babylone ou le premier royaume avec le conquérant Nebucadnetsar.

Les ailes de ce lion montre la rapidité avec laquelle le roi fit ses conquêtes. En effet, Jérémie compare l’armée d’invasion babylonienne à l’arrivée d’un lion destructeur.(Jérémie 4 :7 ; 21 :7).

Les ailes arrachées symbolisent l’arrêt des conquêtes de ce roi. Il fut enlevé de terre et mis sur ses pieds comme un homme. Lorsqu’un lion se met sur ses pieds, cela symbolise la peur.

Et un lion au cœur d’homme montre sa faiblesse. En effet, à partir de la maladie de Nebucadnetsar relaté au chapitre quatre de Daniel, l’empire babylonien perdit de sa force jusqu’au jour où les Mèdes et les perses s’emparèrent du trône.

Daniel 7 :5 « Et voici, un second animal était semblable à un ours, et se tenait sur un côté ; il avait trois côtés dans la gueule entre les dents, et on lui disait : lève-toi, mange beaucoup de chair. »

L’ours représente le même empire que la poitrine et les bras d’argent. C’est le royaume des Mèdes et des Perses.

Le fait que l’animal se tienne sur un côté symbolise la domination des Perses sur les Mèdes. Lorsqu’on a deux bras, l’un est toujours plus fort que l’autre.
Les trois côtes entre les dents symbolisent les trois grandes nations qui furent cruellement traitées par ce deuxième royaume.
Il s’agit de Babylone, de la Libye et de l’Égypte.
Mange beaucoup de chair : Il n’est pas d’animal plus cruel qu’un ours assoiffé de sang. Mange beaucoup de chair montre la cruauté de ce empire. Il n’épargnait ni femme, ni enfant lorsqu’il fallait verser du sang. (Esaie 13 :17-18)

Daniel 7 :6 « Après cela je regardais, et voici, un autre était semblable à un léopard, et avait sur le dos quatre ailes comme un oiseau ; Cet animal avait quatre têtes, et la domination lui fut donnée. »

Ce léopard est en parallèle avec le troisième métal (le bronze ou l’airain). Il est représenté par la Grèce avec à sa tête Alexandre le grand.

Comparé au lion et à l’ours, le Léopard est plus petit (décroissance). Cet homme habile dans son organisation, avec seulement 47000 hommes conquit plus de territoire que ses prédécesseurs conquérants et en très peut de temps.

Les quatre ailes sur le dos montrent l’extrême rapidité d’Alexandre dans ses conquêtes. Il parcourut 18000 kilomètres pour toutes ses campagnes militaires seulement en 12 ans.
Les quatre têtes du léopard symbolisent la division de l’empire d’Alexandre en quatre états séparés, dirigés par quatre de ses généraux après sa mort.

Ces quatre états furent : la macédoine dirigée par Cassandre, la Thrace dirigée par Lysimaque, la Syrie dirigée par Séleucus et l’Egypte dirigée par Ptolémée.

Dieu donne beaucoup de détails afin que personne ne se trompe de chemin.
Cette domination encore répétée dans ce chapitre prouve une fois de plus que cet animal est le troisième royaume mentionné dans Daniel 2. Nous avions déjà cité en quoi il domine la terre jusqu’à nos jours.

L’empire Grec fut détrôné par l’empire Romain lors de la bataille en Pydna en 168 avant Jésus-Christ, au cour de la quelle Paul Emile vainquit Persée, dernier roi de la macédoine.

Daniel 7 :7 « Après cela je regardais pendant mes visions nocturnes, et voici, il y avait un quatrième animal, terrible, épouvantable et extraordinairement fort ; il avait de grandes dents de fer, il mangeait, brisait, et foulait aux pieds ce qui restait ; il était différent de tous les animaux précédents, et il avait dix cornes. »

Daniel manque de nom à donner à cet animal, tellement il est différent de tous ceux qui ont déjà existé. Cette différence dans l’image montre que ce quatrième royaume aura un objectif supplémentaire à celui des autres.

En effet, les autres royaumes avaient seulement une visée politique ; mais ce dernier va aller au-delà. Nous verrons cela dans la suite de l’étude.

Les dents de fer nous rappellent le quatrième métal de Daniel 2 (Rome). Les dix cornes nous rappellent les dix doigts de la statue : les dix tribus barbares (voir leçon précédente).

Il mangeait, brisait, et foulait aux pieds ce qui restait. Il n’y eut jamais d’empire universel aussi cruel et aussi puissant que Rome. Nul ne peut nier la domination romaine même au temps du Christ. Yéshoua fut né au moment où Rome ordonna le recensement de toute la terre (Luc 2 :1-6).

Rome remplit sa coupe d’iniquité en crucifiant le fils de Dieu et en mettant à mort des milliers de chrétiens pendant le premier siècle de notre ère. Rome avait plusieurs techniques diaboliques pour mettre à mort ceux qu’elle voulait. Même le crucifix est une invention romaine.

Daniel 7 :8 : « Je considérais les cornes, et voici, une autre petite corne sortit du milieu d’elles, et trois des premières cornes furent arrachées devant cette corne ; et voici, elle avait des yeux comme des yeux d’homme, et une bouche qui parlait avec arrogance. »

L’élément nouveau qui entre en jeux ici c’est cette petite corne.

Pour l’identifier, nous allons relever les qualificatifs qui lui sont donnés, et vérifier progressivement si ces indices se sont accompli en une puissance.
1- La petite corne sort du milieu des dix nations (Daniel 7 :8)
2- Elle s’élève après les dix nations (Daniel 7 :24)
3- Elle abaisse trois nations (Daniel 7 :8, 20,24)
4- Elle est petite (Daniel 7 :8)
5- Elle a un homme à sa tête (Daniel 7 :8)
6- Elle a une plus grande apparence (Daniel 7 :20)
7- Elle blasphème contre D.ieu et parle avec arrogance (Daniel 7 :8, 20,25)
8- Elle fait la guerre aux saints (Daniel 7 :21,25)
9- Elle espère changer le temps et la loi (Daniel 7 :25)
10-Elle règne pendant un temps, des temps et la moitié d’un temps. (Daniel 7 :25)

S’il y a jusqu’à dix indices, c’est pour que personne ne se trompe en recherchant cette puissance qui est le sujet principal de ce chapitre. C’est aussi le sujet de nombreuses prophéties Bibliques, ce qui prouve que Dieu désire que nous comprenions clairement qui elle symbolise. Elle joue un rôle considérable dans l’histoire du monde, et dans nos vies.
Seule celui qui veut peut la confondre. Parce que s’il y a dix qualificatifs pour arrêter un homme et que tu arrêtes celui dont seulement neuf qualificatifs s’accordent à lui, c’est une tricherie.

Voici les résultats de nos recherches.

Cette puissance sort d’entre les dix cornes, c’est-à-dire directement du quatrième animal, donc de Rome.

Ceci disqualifie déjà toute autre puissance qui peut sortir hors de Rome. En abaissant trois rois, elle montre aussi sa volonté de conquête. Elle succède alors à la Rome impériale.

La direction de sa conquête est spirituelle, car elle fait la guerre aux Saints.

1- La petite corne sort du milieu des dix nations (Daniel 7 :8) :

La seule puissance ayant émergée des dix nations peu après la chute de l’empire romain est bel et bien le système papale. Plusieurs encyclopédies d’histoire nous confirment cela.

2-Elle s’élève après les dix nations (Daniel 7 :24) :

Le système papale est né après l’an 476 de notre ère, date du morcellement de l’empire romain.

3-Elle abaisse trois nations (Daniel 7 :8, 20,24)

L’histoire nous apprend en effet que la papauté anéantit trois des dix peuples barbares, qui refusèrent de reconnaître son autorité. Ils furent : Les Hérules en 493 de notre ère ; Les Vandales en 534 de notre ère ; Les Ostrogoths en 538 de notre ère.

4- Elle est petite (Daniel 7 :8).

Le Vatican est le plus petit état du monde, avec seulement 44 ha.

5- Elle a un homme à sa tête (Daniel 7 :8).

A la tête de la papauté se trouve un homme : le pape. La décision de cet homme, lequel est proclamé infaillible, affecte la vie de millions de gens autour du globe.

6- Elle a une plus grande apparence.

La papauté a revêtu et revêt encore une plus grande apparence que les autres puissances du globe. En effet, de tout temps, les papes se sont entourés de pompe majestueuse et ce, dans toutes leurs actions et leurs déplacements. Et pourtant, elle n’influence le monde ni par une puissance économique, ni par une puissance militaire.

7-Elle blasphème contre D.ieu et parle avec arrogance (Daniel 7 :8, 20,25).

Lorsqu’un homme se fait Dieu ou lorsqu’il prétend avoir le pouvoir de pardonner les péchés, alors il blasphème. Le pape prétend être Dieu et avoir le pouvoir de pardonner les péchés.

L’histoire nous dit : « Si grande est la dignité et l’élévation du pape, qu’il n’est pas simplement un homme (…) il est en quelque sorte Dieu sur la terre, le seul chef des chrétiens, le roi suprême de tous les rois, qui possède la plénitude du pouvoir » (Lucius Ferraris, « Prompta bibliotheca », Venise, 1763, t.VI, articlepapa, p.18)

Au cours de l’histoire, les déclarations de cet homme ont souvent présenté un caractère arrogant.

« Les rois et les empereurs de la terre l’adore (le pape) comme très saint en cette qualité, et comme médiateur entre le ciel et la terre. (…) La puissance du pape est indépendante de toute et illimitée. C’est une puissance plus qu’humaine qui doit être adorée comme telle, … » (Cardinal Sforza Pallavicino, S.J., théologien, « politique et intrigues de la cour de Rome, 1696, p.99) « Les évêques sont obligés d’obéir au pape, quand même ses ordonnances seraient contre la loi divine, et par conséquent injustes et déraisonnables.(…) Le pape n’as d’autres lois que sa propre volonté. » (Cardinal Fabori, « La politique charnelle de la cour de Rome », p.70, 86)

8- Elle fait la guerre aux saints (Daniel 7 :21,25).

Les saints ici sont le peuple désirant demeurer fidèle aux enseignements de la parole de Dieu. La différence entre la papauté et les dix autres nations est la nature politico-religieuse de son pouvoir.

Plus de gens ont été tués par la papauté, pendant son règne au Moyen-Âge, que par Hitler pendant la seconde guerre mondiale. En effet, environ 50 millions de personnes, refusant de reconnaître son autorité, furent tuées par la papauté.

L’historien WE. Lecky écrivit : « L’Eglise de Rome a répandu plus de sang innocent que tout autre institution ayant jamais existé parmi les hommes. » (Rise and influence of rationalism in Europe », volume 2, page 32)

9 – Elle espère changer le temps et la loi (Daniel 7 :25).

Rome a vraiment changé le temps : Comment pouvez-vous admettre qu’à 23heures on dise bonsoir, et à 1 heure la nuit on dise bonjour ? 23 heures et 1 heure sont dans la nuit ! Comment pouvons-nous accepter qu’à 12 heures le matin on dise bonjour et à 14 heures on dise bonsoir ? 10h et 14 h sont dans le jour ! En effet, à la création, D.ieu appela la lumière jour, et les ténèbres nuit. (Genèse 1 :5) Celui qui a tous ses sens ne devrait pas appeler une partie diurne du temps nuit et une partie nocturne du temps jour.

Les temps ont été vraiment changés. Le calendrier dont nous sommes esclave aujourd’hui n’est pas biblique. C’est le calendrier Grégorien !

La loi divine, d’une manière flagrante a été touchée. La Papauté supprima le deuxième commandement de Dieu interdisant les images taillées et les idoles, et afin de préserver l’apparence des dix paroles du décalogue, elle divisa le dixième commandement interdisant la convoitise en deux. De plus, elle s’attaqua au quatrième commandement, transférant le jour du repos du Shabbat (samedi) au dimanche. L. Ferraris, « Prompta bibliotheca », volume VI, p.18 nous dit : « Le pape détient une si grande autorité et une si grande puissance qu’il peut modifier même les lois divine. »

10-Elle règne pendant un temps, des temps et la moitié d’un temps. (Daniel 7 :25).

Pour nous lancer dans le calcul de ce temps, nous allons prendre le chemin d’Israël :

L’expression hébraïque « temps » correspond à une année de 360 jours.
Nous avons donc un temps= 360 jours
Deux temps= 720 jours
Moitié d’un temps= 180jours
Total= 1260jours
Cette période est aussi consignée dans Apocalypse 12 : 6,14.

1260 jours prophétiques correspondent à 1260 ans (Nombre 14 :34 ; Ezéchiel 4 :5,6).

Ceci est une preuve supplémentaire que la prophétie Biblique est vraiment la parole de Dieu ; l’histoire nous révèle que de l’an 538, date où la dernière des trois tribus rejetant son autorité fut éliminée, à 1798, date où la papauté perdit son pouvoir politique, alors que le général français Berthier amena en captivité le pape pie VI, soit 1260 années, la papauté a été sans pitié pour les véritables enfants de Dieu. Comme nous l’avons vu plus haut, Plus de gens ont été tués par la papauté, pendant son règne au Moyen-Âge, que par Hitler pendant la seconde guerre mondiale.

Le livre de Daniel n’est plus un livre scellé, fermé, car nous sommes parvenus à la fin des temps, au moment où il est ouvert (Daniel 12 :4), où il devient compréhensible. En progressant dans notre étude, nous verrons combien il est simple et aisé de comprendre le message de Dieu dans ces prophéties.

Daniel 7 :9,10 : « Je regardais pendant que l’on plaçait des trônes. Et l’ancien des jours s’assit. Son vêtement était blanc comme la neige, et les cheveux de sa tête étaient comme des flammes de feu, et les roues comme un feux ardent. Un fleuve de feu coulait et sortait de devant lui. Mille milliers le servaient et dix mille millions se tenaient en sa présence. Les juges s’assirent, et les livres furent ouverts. »

L’ancien des jours c’est Dieu le père, décrit ici dans toute sa grandeur et sa gloire. Il nous est fait mention du jugement dont personne n’échappera, si non celui là seul qui fait la volonté de celui qui a créé les cieux et la terre.

Au livre d’apocalypse 14 :6,7, nous lisons que le monde est prévenu que l’heure du jugement est déjà arrivée. Le moment où les livres qui contiennent tous les secrets de nos vies seront ouverts pour l’inspection divine, est terrible. C’est pourquoi, relisons les paroles du Seigneur consignées dans Luc 21 :34-36 et Apocalypse 20 :15.

Daniel 7 :11 « Je regardais alors, à cause des paroles arrogantes que prononçait la corne ; et tandis que je regardais, l’animal fut tué, et son corps fut anéanti, livré au feu pour être brûlé. »

C’est ici la fin qui est réservée à la petite corne à cause de son blasphème. C’est par le feu que l’Eternel exerce ses jugements (Esaie 66 :16). Ceux qui combattent le Seigneur en refusant de croire à la vérité visible, sont en voie de pécher contre le Saint-Esprit et seront par conséquent condamnés pour toujours s’il n’y aura pas de repentance dans leur vie.

Daniel : 12 « les autres animaux furent dépouillés de leurs puissance, mais une prolongation de vie leur fut accordée jusqu’à un certains temps. »

Ce verset nous montre que les ignorants de la parole de Dieu ne sont pas directement condamnés. Ils reçoivent toujours la grâce qui peut les conduire à la au bon chemin et à la répentance.(Jean 15:22)

La petite corne désigne le système de la papauté et non les gens appartenant à ce système.

C’est comme un bateau condamné à être bombardé parce qu’il transporte des terroristes. Il y a, en effet, plusieurs personnes sincères qui, tout en appartenant au système de la papauté, aiment de tout leur cœur Jésus-Christ. Elles y sont par ignorance. C’est pourquoi L’Eternel leur lance ce message dans

Apocalypse 18 :4 : « Et j’entendis du ciel une autre voix qui disait : « Sortez du milieu d’elle mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés, et que vous n’ayez point part à ses fléaux.» »

Le seul moyen de s’échapper c’est sortir de ce système.

Au temps de Noé, le seul moyen d’échapper au déluge fut l’entrée dans l’arche. Même si quelqu’un priait et jeûnait, sans entrer dans l’arche, les eaux du déluge devaient toujours l’engloutir.

Au temps de Lot, le seul moyen d’échapper au feu de la destruction de Sodome et Gomorrhe fut la sortie de la ville. Y rester pour prier et jeûner, n’accordait pas la vie.

Lorsque l’Eternel nous demande de faire quelque chose, ne lui apportons pas nos raisonnements pour faire ce que nous voulons. Satan est là, toujours prêt à nous soutenir et à nous prêter des idées pour aller contre la parole sainte. Sachons le bien : le prix à payer pour le combat contre la parole divine est notre vie ; la fin sera la destruction.

Daniel 7 :13-14 « Je regardais pendant mes visions nocturnes, et voici, sur les nuées des cieux arriva quelqu’un de semblable à un fils de l’homme ; il s’avança vers l’ancien des jours, et on le fit approché de lui. On lui donna la domination, la gloire et le règne ; et tous les peuples, les nations et les hommes de toute langue le servirent. Sa domination est une domination éternelle qui ne passera point et son règne ne sera jamais détruit. »

Le fils de l’homme n’est autre que le Seigneur Jésus-Christ. Lui-même aimait à s’appeler ainsi (Jean 13 :31), parce qu’il devint un avec nous, notre frère aîné.

L’ancien des jours, c’est Dieu le père.

Le fils de l’homme a été méprisé et rejeté. On a pu croire que sa cause ne pouvait triompher. Mais il est maintenant honoré et réhabilité. Celui sur lequel on a craché, qui a subi des moqueries, qui a été dévêtu et crucifié à la face de tout le monde, se voit maintenant revêtu de gloire éternelle.. Un royaume qui n’aura pas de fin lui est donné. Il est la petite pierre qui se détacha sans le secours d’aucune main, frappa les pieds de fer et d’argile de la statue, et les mis en pièces, et qui devint une grande montagne, et remplit toute la terre.

Daniel 7 :15,16 « Moi Daniel, j’eus l’esprit troublé au-dedans de moi, et les visions de ma tête m’effrayèrent. Je m’approchai de l’un de ceux qui étaient là, et je lui demandai ce qu’il y avait de vrai dans toutes ces choses. Il me le dit, et m’en donna l’explication. »

Si Daniel lui-même fut très préoccupé par la signification de cette prophétie, à combien plus forte raison le serons-nous, nous qui vivons dans les jours où elle s’accomplit. Jésus-Christ dit : « que celui qui lit fasse attention.» (Matthieu 24 :15)

Nous sommes heureux qu’un ange ait fait connaître à Daniel la signification de cette prophétie. Nous ne sommes pas laissé à notre imagination ou à notre invention et ne pouvons l’interpréter d’une manière personnelle.

Les prophéties de Daniel chapitre 2 et 7 sont comme des bornes kilométriques.

Elles nous permettent de savoir à quelle époque nous sommes et nous instruit sur la proximité du retour de notre Sauveur. Tous les métaux sont déjà passés ; Tous les animaux sont déjà passés. Nous sommes maintenant sous le règne de la petite corne. C’est la dernière puissance terrestre. La petite pierre est à la porte. Prépare-toi mon frère, ma sœur, à rencontrer ton Dieu.

Par la grâce de Dieu, nous allons continuer prochainement avec Daniel chapitre 8.
Que D.ieu vous bénisse et vous fortifie dans la recherche de la vérité.

Shalom à tous.

Shaliah, Jean-Pierre Nokam.

Pastor JP Nokam Website : http://jpnokam.cam.cm/

Les visions de Daniel (vidéos)

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2015/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires