A la Une Civilisations disparues

Des artefacts prouvent l’existence de civilisations avancées antérieures à notre humanité

En Chine, à la lumière du Thibet, dans les montagnes de Bayan Kara Ula, 712 disques de pierre gravés il y a plusieurs millénaires ont été trouvés par des archéologues. Percés en leur milieu, ils sont couverts d’une écriture spiraloïde. “Le professeur Tsum-Oun-Nuy, de l’Académie de préhistoire de Pékin est parvenu à déchiffrer ces hiéroglyphes, les plus anciens que l’on connaisse. Mais le texte qu’ils ont révélé était tellement stupéfiant que le gouvernement de Mao Tsé Toung a mis plusieurs années avant d’autoriser leur publication.
On y lit en effet, entre autres choses : “Les Dropa sont descendus du ciel dans leurs glisseurs aériens. Et dix fois, jusqu’au lever du soleil, hommes, femmes et enfants se cachèrent dans les grottes. Mais finalement ils comprirent les signes et virent que les Dropas étaient venus dans des intentions pacifiques.” Ces disques ont été soumis à des analyses : ils ont une forte teneur en cobalt et émettent des vibrations prouvant qu’ils ont jadis été incorporés dans des circuits électriques.
source : Livre : “La Race fabuleuse”, Gérard de Sède, Ed. J’ai Lu

artefact1-191x300Dans la revue soviétique Neman (n°12, 1966) Viatcheslav Zaitsev décrit d’étranges disques en pierre découverts dans le district de Baian-Kara-Ula, à la frontière de la Chine et du Tibet. Ils ont des trous dans le centre, tout comme les disques de gramophones. Une double rainure court avec des inscriptions en hiéroglyphes en spirale du centre vers le bord des disques.
Le professeur Tsum-Um-Nui a déchiffré avec l’aide de quatre de ses collègues les inscriptions gravées sur ces sillons. Mais leur “découverte parut tellement sensationnelle que l’Académie de Préhistoire de Pékin refusa au début la publication de ces textes. C’est seulement lorsque l’autorisation fut enfin obtenue que les savants chinois purent publier un livre sous le titre, fait pour intriguer les lecteurs : “Des disques hiéroglyphiques révèlent l’existence de vaisseaux de l’espace, il y a douze mille ans.
Une analyse effectuée à Moscou des particules de la pierre des disques avait donné des résultats surprenants : elle contenait une large quantité de cobalt et quelques autres métaux. Soumis à l’examen d’un oscillographe, les disques manifestaient une fréquence particulière comme s’ils avaient été chargés d’électricité, il y a des milliers d’années.
Les gravures sur ces disques de Baran-Kara-Ula représentent le Soleil, la Lune et les étoiles, ainsi que quelques points étranges glissant du ciel vers la Terre.”
source : Livre : ” Les Secrets de l’Atlantide”, Andrew Tomas, Ed. Robert Laffont

sumer-300x193De nombreuses gravures ressemblent d’une manière étonnante aux O.V.N.I. Des dômes, des triangles, des cercles posés sur le sol symbolisent des atterrissages.

L’ingénieur Mario Dondé déclara qu’il avait trouvé une tombe contenant des cadavres à demi momifiés, de cinq hommes blonds, mesurant plus de 2,50 m. Les corps qui avaient été enterrés debout étaient revêtus d’un habit en tissu synthétique.
source : Livre “Les Archives du savoir perdu”, Guy Tarade, Ed. Robert Laffont

geant-300x206Des ossements appartenant à d’autres humains grands de 3 m ont été découverts dans le Sud Est de la Chine. Le Dr Pei Wen Chung, paléontologiste de renommée mondiale, affirme que ces restes datent de 300 000 ans.
source : Livre : “Histoire inconnue des hommes”, Robert Charroux, Ed. J’ai Lu

Le Dr C.N. Dougherty a irréfutablement démontré qu’on a trouvé dans la vallée des Géants, au Texas, des centaines de traces de sauriens de différentes espèces et, dans chaque cas, ces empreintes s’accompagnaient de traces géantes de pas humains.

pasUn archéologue australien, le Dr Rex Gilroy, directeur du Mount York Natural History Museum, a tout récemment découvert à Mount Victoria des empreintes fossiles de pieds de géant dont l’authenticité ne saurait être mise en doute.
source : Livre “Mes preuves, cinq continents témoignent”, Erich Von Däniken

Le Docteur Louis Burkhalter, qui représentait autrefois la France dans les congrès de préhistoire écrivait en 1950 dans la “Revue du Muée de Beyrouth” : “Nous montrerons clairement que l’existence d’une race d’hommes gigantesques dans la période achenléenne doit être considérée dés à présent comme prouvée scientifiquement.”
Trois découvertes au moins indiquent l’existence dans le passé d’une race de géants :
1) le géant de Java
2) le géant de la Chine du Sud
3) le géant du Transvaal
source : Livre : “Vers un retour aux étoiles” Erich Von Däniken, Ed. J’ai Lu

Découverte de débris d’os d’hommes de stature gigantesque. Un, au Transvaal, un dans la Chine du sud et un à Java.
Des traditions péruviennes font état de manière assez détaillées d’une race de géants, les Huaris, qui auraient bâti un grand nombre de constructions cyclopéennes réparties un peu partout dans la région andine.
source : Magazine : “Le Monde Inconnu No 67″, 12/1985, Les Géants, Serge Hutin

amulette_terre-300x238En Août 1937, deux archéologues (dont Léon Péricard) (Lussac les châteaux, Vienne) ont trouvé dans la pénombre d’une grotte, des pierres datant de 15000 ans. Sur ces pierres, sont gravés des hommes, des femmes et des enfants habillés comme nous (avec des vestes, culottes, chaussures et chapeau).
source : Livre : “Histoire inconnue des hommes depuis cent mille ans” Robert Charroux, Ed. J’ai Lu

En 1938, l’archéologue chinois Tschi Pu Tei découvrit, dans les grottes des montagnes de Baian Kara Ula, à la frontière de la Chine et du Tibet, un certain nombre de chambres funéraires. Il y trouva les petits squelettes d’êtres ayant un corps très menu mais un crâne comparativement très développé. Sur les parois des grottes, il découvrit des peintures représentant des êtres coiffés de casques ronds. Les étoiles, le Soleil et la Lune étaient également figurés sur le rocher et reliés par des séries de points gros comme des petits pois.

pas2-300x124En 1959, on a trouvé l’empreinte d’un soulier sur une pierre ensablée du désert de Gobi, vieille de millions d’années. Selon les données de la science, à cette époque l’homme n’existait pas encore.
source : Livre : “Les Secrets de l’Atlantide”, Andrew Tomas, Ed. Robert Laffont

En 1964, “à 200 km au Nord Est de Moscou, dans le site de Sungis, le préhistorien Otto Bader découvrait des sépultures remontant d’après l’âge du gisement à 33000 sinon 40000 ans. Les corps, sous le sol gelé, étaient encore en bon état. Ils portaient des vêtements : pantalons, chemises sans ouverture sur le devant et des chaussures de cuir.”
source : Livre : “Le Livre du mystérieux inconnu”, Robert Charroux, Ed. J’ai Lu

Des égyptologues soviétiques ont découverts des lentilles remontant à 50000 ans avant JC.
source : Magazine “Le Monde Inconnu No 18″, 05/1981, Serge Hutin

L’objet de Coso est peut être une preuve de l’existence dans le passé de civilisations techniques avancées. Cet objet a toutes les apparences d’une bougie moderne d’allumage. Il a été trouvé le 13 février 1961 par Mike Mikesell, Wallace A. Lane et Virginia Maxey. Un géologue (non désigné) aurait, dit-on, examiné l’objet et aurait déclaré que le nodule avait au moins 500 000 ans.

artefacts00x194

arte2De 1945 à 1952, Waldemar Julsrud, un commerçant d’Acambaro (dans le Guanajato), au Mexique, trouva plus de 30000 figurines représentant entre autres des reptiles, des dinosaures, des plésiosaures, etc…

Selon les théories courantes ces créatures ont disparu il y a 70 millions d’années donc les anciens mexicains ne pouvaient pas les connaître. Il n’y a aucun double parmi les 30 000 pièces (certaines sont similaires mais pas identiques). Une datation par le radiocarbone dataient de 3590 ans (+ ou – 100 ans) la matière organique contenue dans certaines figurines.
source : Livre “Le Livre de l’inexplicable”, Jacques Bergier et le groupe INFO

En dynamitant une roche solide à 5 m au dessous du niveau du sol, un objet métallique en forme de cloche haut de quatre pouces et demi, large de six et demi à la base, de deux et demi au sommet, épais de 1/8è pouce, a été retrouvé. Une enquête à son propos conclut à une antiquité considérable : la roche dynamitée était vieille de plusieurs millions d’années.
source : Livre : “Les Extra terrestres m’ont dit”, 06/1851, Pierre Monnet, Ed. Alain Lefeuvre, revue Scientific American, (volume 7, p 298}

En Afrique du Sud, au Transvaal Occidental, près d’Ottosdal, les mineurs ont remonté depuis 30 ans, près de 200 objets métalliques sphéroïdaux. Les professeurs de géologie, J.R. Mac Iver (de l’université de Witwaterstand à Johannesburg) et A. Bisshoff (de l’université de Potsshefstroom) ont étudié ces globes aplatis d’un diamètre moyen de 2,5 à 10 centimètres. Ces sphéroïdes sont de couleur bleu acier avec des reflets rouges et tachetés de petits filaments blancs. Ils sont en acier au nickel, que l’on ne trouve pas à l’état naturel, ce ne sont donc pas des météorites ! Certains, accidentellement cassés, sont remplis d’un matériau spongieux qui se transforme en poussière au contact de l’air. Ces globes sont extraits d’une couche rocheuse datée géologiquement de 2,8 à 3 milliards d’années (confirmé à l’aide de techniques de datation isotopiques) ! Ils sont exposés au musée sud-africain de Klerksdorp, où le conservateur R. Marx a remarqué que mystérieusement, alors qu’ils sont enfermés dans leur vitrine, ils tournent lentement sur leur axe.

caillou-pyramide-marspyramides marsOn a découvert dans certaines chambres de la pyramide, des rouleaux de papyrus et hiéroglyphes attestant de toute évidence de la présence de maîtres extranéens et qui témoignent du fait que les pyramides ont été construites par des êtres qui étaient aussi les maîtres d’œuvre des pyramides sur Mars. Les rapports de Richard Hoagland devant la NASA et l’ONU attestent cette affirmation.

Pyramides de Mars – Vérité

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2015/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires