A la Une Pédocriminalité Spiritualité

Comment le monde arrêtera-t-il collectivement la traite sexuelle et les abus rituels au niveau de l’élite

Par Richard Enos

Quel est le rôle de chaque individu dans l’éveil de l’humanité à la réalité de choses comme le trafic d’enfants? Est-il possible que notre propre état d’esprit à ce sujet ait un impact sur notre efficacité à favoriser cet éveil?

A l’occasion de mon 100ème article pour Collective Evolution depuis mon lancement en avril, je souhaitais saisir cette occasion pour remercier mes lecteurs de leurs courriels d’enquête, de commentaires, d’encouragement et de remerciements. Bien que cela devienne difficile, j’essaie encore de répondre personnellement à chacun d’entre eux, car ils m’ont beaucoup inspiré et inspiré. De plus, j’estime que le travail de construction de la communauté, qui est un mandat d’évolution collective auquel je crois fermement, découle principalement de la qualité de nos interactions individuelles les unes avec les autres.

Il y a quelques jours, j’ai reçu un courriel d’un lecteur et j’ai immédiatement senti qu’elle soulevait un point qui intéressait de nombreuses personnes de la communauté de l’éveil. Je lui ai demandé si je pouvais publier son courrier électronique et sa réponse dans un article, ce qui me donnerait le temps de répondre de manière approfondie à sa question. Elle a gracieusement accepté, et le voici donc.

Re: Votre article sur la traite des enfants

Richard,

Excellent article. Je suis une mère célibataire éveillée de trois filles immigrées d’Europe orientale. Cette conscience de la torture liée à la traite d’enfants et de l’ampleur de ce terrible problème s’était déjà produite lorsque la majorité des gens étaient profondément endormis. Je lisais le site Web de Kevin Annett et l’écoutais expliquer des atrocités commises dans des pensionnats au Canada. Assassinat et abus des populations indiennes indigènes déjà en 1960 et couronne d’Angleterre ainsi que l’implication du pape.

Depuis que je l’ai appris, je me bats. Le sentiment n’est pas mécréant. J’ai traversé la phase de colère il y a longtemps. Je sais que c’est vrai et le seul problème que j’ai, c’est que puis-je faire, comment puis-je aider? En tant qu’immigrant, je n’ai pas de réseau de personnes avec qui parler ou former des groupes. Je pense que Richard le problème est que nous sommes dispersés et isolés. Les personnes sur les lieux de travail et la famille ne veulent pas en entendre parler. Ils ne sont pas prêts à entendre parler de cela du tout. Leur faire écouter n’est pas productif. Ils sont profondément endormis ou dans le déni. Ils se fâchent quand on en parle, ils ne croient pas que c’est vrai.

Je voudrais faire quelque chose. J’ai un tel sentiment de vouloir aider ces enfants, de les protéger… mais je ne vois pas comment. Travailler dans des organisations infiltrées ne sert à rien.

Alors, que proposez-vous à nous, les gens? Nous allons au travail. Nous prenons soin de la famille qui peine à joindre les deux bouts. Comment pouvons-nous casser ce réseau ??? J’ai du mal avec ça. Aucune des personnes que je connais ne pourrait croire ou même vouloir écouter. Et vous ne pouvez pas forcer l’information sur des personnes. Surtout ces personnes dans mon travail qui n’ont aucune idée…

Je me sens tellement inutile de ne pouvoir rien faire à ce sujet. Je pense qu’il y a plus de gens comme moi. Les gens qui savent mais sont complètement seuls dans cette connaissance. Cela rend les choses difficiles. Il y a des groupes et des communautés et des véridiques comme David Wilcock et d’autres… mais les gens comme moi n’ont pas d’argent pour aller à des conférences et participer à ces mouvements.

Je tiens à vous informer que la volonté d’aider cette initiative est immense, mais aussi qu’une énorme inertie causée par l’isolement de la majorité des gens comme moi… Nous entendons tout le temps de personnes comme vous ou d’autres personnes dire que c’est à nous de décider. Nous sommes les gens. Le problème est que nous sommes dispersés et non unis. Nous n’avons pas d’outils.

Merci pour votre article. Bonne chance,

Bogna

Ma réponse

Cher Bogna,

Je vous remercie d’avoir exprimé avec tant d’éloquence le désespoir qui, à mon avis, est ressenti par de nombreuses personnes conscientes de la réalité de la traite des enfants.

Ce réveil a fait comprendre à tous que le trafic d’enfants n’est pas le résultat des efforts dispersés de groupes individuels de profiteurs, mais constitue un réseau très organisé issu des plus hautes sphères de notre autorité et coordonné avec d’autres programmes malveillants tels que les armes à feu. et trafic de drogue, prélèvement d’organes, bouleversement de l’environnement, fraude financière massive, génocide, etc.

Au cours des dernières décennies, je me suis battu pour savoir quoi faire si nous voyons des situations dans le monde qui doivent clairement changer si nous, en tant que collectivité, voulons survivre et prospérer. La lutte dans mon esprit se situait entre deux extrémités du spectre, chacune d’elles me semblant valable:

Devrions-nous combattre le feu avec le feu? Devons-nous protester de l’injustice, rejoindre les mouvements et être actif dans l’expression de notre opposition? Demander à notre gouvernement d’agir ou de les contourner complètement et d’exercer la désobéissance civile?

Ou devrions-nous laisser aller et accepter les choses comme elles sont? Retraite dans nos propres vies et faire de notre mieux pour nos proches? Se concentrer sur le monde spirituel, méditer sur la paix et élargir notre conscience?

Ce n’est que lorsque j’ai enfin constaté une synthèse plus élevée de ces deux polarités que j’ai eu le sentiment d’avoir trouvé la réponse satisfaisante à ma question. J’étais si enthousiaste à propos de cette réponse que je l’ai dramatisée dans une pièce multimédia intitulée «Action », que j’ai interprétée en novembre dernier. Je vais essayer de décrire les conclusions auxquelles je suis arrivé.

Le royaume spirituel.

Sur la base de mes croyances spirituelles, qui trouvent leurs racines dans bon nombre de nos grandes traditions spirituelles, je vois le monde physique comme une maya, «l’illusion», et je comprends que nous sommes vraiment des êtres spirituels ayant une expérience physique.

Je crois que nous avons tous choisi de venir ici à ce moment-là, de choisir la famille dans laquelle nous sommes nés et les circonstances de notre vie, afin de vivre dans des conditions optimales pour la croissance de notre âme. Nous entrons dans ce «jeu» physique pour la joie de l’expérience physique et dans le but de développer et d’élargir notre conscience individuelle et collective à travers l’expérience. Comme je l’ai cité dans Hidden-Hand dans mon dernier article au sujet de Lucifer.

La Main Cachée derrière les coulisses (The Hidden Hand)

Rappelez-vous qu’en fin de compte, c’est un jeu auquel nous jouons tous. Nous sommes des acteurs, jouant sur la «scène de la vie».

Ce « monde » est une illusion ou une « forme ». Personne ne «meurt» vraiment et personne n’est vraiment blessé.

Entre les incarnations, vous le savez très bien.

Mais les règles du jeu vous obligent à oublier qui vous êtes vraiment, pour que vous croyiez que tout est « réel » lorsque vous jouez au jeu de la vie. C’est un préalable indispensable lorsque vous faites des choix. Sinon, le jeu serait trop facile.

Le domaine matériel.

Cela dit, nous sommes venus ici pour jouer au jeu, avec chaque once de soin et de conviction que nous avons. À toutes fins utiles, nous sommes censés considérer cela comme réel et agir en conséquence. Nous sommes avertis de ne pas utiliser nos croyances spirituelles comme une excuse pour éviter ou reculer des expériences de vie pour lesquelles nous sommes venus ici.

Les personnes appelées à faire preuve de courage lorsqu’une situation donnée le demande peuvent parfois utiliser leurs croyances spirituelles pour tenter de rationaliser leur lâcheté ou leur complicité d’actes répréhensibles.

Ce n’est pas pourquoi nous sommes ici, et ce n’est pas l’utilisation appropriée de la connaissance spirituelle.

Chaque acte est un acte de définition de soi.

Avec tout ce que nous faisons, nous illustrons qui nous sommes en tant qu’espèce.

La commission d’actes que nous savons être fautifs dans ce plan relatif d’existence, le fait de tolérer de tels actes, ou même de fermer les yeux sur eux, sert à limiter qui nous sommes en tant que collectif et a une incidence sur notre capacité à créer réellement le monde que nous voulons pour nous-mêmes.

Comment cela se rapporte à la traite des enfants. Voilà comment tout cela est lié à la traite des enfants et à toutes les autres horreurs auxquelles notre communauté est en train de prendre conscience.

La première chose est que nous ne pouvons pas être prisonniers de notre histoire. Nous devons concilier nos connaissances sur le nombre de souffrances et de dommages infligés à nos enfants dans le passé. Nous devons accepter le passé pour être vraiment efficaces dans le présent.

Voici où une perception spirituelle supérieure peut être utile: elle nous donne la compréhension que tous les enfants qui ont traversé la souffrance dans le passé sont venus sur la Terre par choix, et maintenant qu’ils sont dans les royaumes supérieurs, ils ne souffrent pas. Ils ont joué un rôle de premier plan dans le jeu et ils sont maintenant en sécurité et heureux en dehors du match.

Lorsque nous ressentons un sentiment de désespoir, c’est parce que nous n’avons pas réconcilié le passé et que nous pensons que ce qui s’est passé dans le passé se poursuivra dans l’avenir. De cette façon, notre désespoir, au niveau énergétique, maintient les choses comme elles étaient dans le passé , ce que nous ne souhaitons évidemment pas.

Nous devons avoir de l’espoir si nous voulons être une force positive de changement.

Nous devons donc surmonter ce désespoir et le remplacer par une intention.

En tant que membres de la communauté de l’éveil, nous voulons mettre fin à la souffrance et au traumatisme causés par la traite des enfants dans le monde, nous devons défendre l’ intention que l’humanité mette fin au trafic d’enfants.

Ensuite, plutôt que de désespoir, non seulement nous avons de l’ espoir , mais nous commençons à émettre le type d’énergie qui entraîne le changement.

Cette énergie est la source de ce qui se manifeste dans le monde et si nous la focalisons avec une intention, elle modifie naturellement la conscience collective. Les personnes inconscientes commenceront alors automatiquement à penser d’une nouvelle manière.

Aux points spécifiques que ceux qui sont autour de nous sont endormis, que ceux qui sont réveillés sont dispersés et incapables de se galvaniser dans une force quelconque qui fera du bien, je dirais ceci: soyez la lumière.

Si vous avez une conscience mais que vous êtes dans un état de désespoir, la lumière de votre conscience ne brillera pas, le pouvoir de votre énergie n’ouvrira pas l’esprit de ceux qui vous entourent.

Une fois que vous avez abandonné le désespoir et que vous vous enracinez dans l’intention de mettre fin au trafic d’enfants, vous serez peut-être surpris que vous commenciez à attirer soudainement des personnes partageant les mêmes idées, ou que certaines des personnes qui ont rejeté ces affirmations dans le passé se retrouvent tout à coup. ouvrant leurs esprits et montrant un intérêt.

Vous n’êtes pas venu dans cette vie pour être contrarié car vous n’avez aucun moyen de faire ce que vous pensez devoir être fait.

Vous êtes venu ici dans cette vie pour travailler dans vos circonstances.

Si cela signifie être une mère célibataire qui travaille et qui a trois enfants, alors c’est dans ce contexte que vous étiez censé travailler. S’il est impossible pour vous de vous lier avec d’autres êtres éveillés, partageant les mêmes idées, alors ce n’est pas ce que vous êtes venu faire ici. Votre réveil en soi a provoqué un changement dans la conscience collective.

Maintenant, dans le calme de votre esprit, libre de toute distraction et de toute peur, votre voix intérieure vous permettra de savoir quel est votre rôle dans vos circonstances. Si vous êtes capable de lâcher tout attachement à la souffrance des enfants du passé et de ce fait, vous laissez tomber le désespoir,

Nous mettrons fin au trafic d’enfants, Bogna. S’il vous plaît joigniez vous à moi dans cette intention.

Prenez soin de vous,

Richard

https://www.collective-evolution.com/2019/07/27/how-the-world-will-collectively-stop-elite-level-child-sex-trafficking-ritualistic-abuse/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source et le site: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

Vérifiez votre éligibilité 

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Votre aide est importante…

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Les + vus cette semaine

Articles Phares