JEAN CASAULT Se nourrir Autrement

C’est plus que bizarre ces changements!

bizarre chanUn article de Jean Casault

Je reçois certaines information channelées à l’effet que nous serions en train de nous transformer, physiquement, afin de nous préparer à je ne sais trop quel évènement.

Comme vous le savez je me tiens toujours le plus possible près du concept et je plus loin possible des faits.

Je préfère «  je ne sais trop quel évènement ni quand » que  «  nous allons ascensionnés le 14 avril 2015 si nous nous rendons au Mont Shasta avec une cithare  et de l’encens de Srinagar. »

Ces changements supposent une nette tendance à privilégier une vie plus saine, mais simultanément des manifestations POUVANT CAUSER DES DOULEURS CHRONIQUES.

Depuis mes débuts dans ce domaine vous n’avez aucune idée du nombre de prédictions bidons et ridicules dont les trois plus importantes furent la fin du monde avec l’alignement des planètes de 82, un évènement cosmique majeur en juillet 1999  et bien sûr le 21 décembre 2012 mais aussi de la récupération de tendances  normales à des fins nouvel âgistes.

Lorsque Jim Sparks, un RR-4 de première classe dont je finirai bien un jour par résumer l’expérience m’a dit qu’il avait vu des changements physiques s’opérer chez-lui, je suis resté sur la défensive. Il buvait comme un trou, aurait pu manger un cheval vivant et fumait comme un volcan. C’était  tout moi ca et je n’aimais pas entendre qu’un Italien de mes deux ait pu réussir à cesser tout ca ! J’ai donc mis ça sur le compte de ses contacts avec les IS.

Alors voilà que subitement, quelque chose s’est produit. Tout a commencé il y a deux ans. Je venais d’avoir un rhume et il n’en finissait plus et ma toux était inquiétante, constamment en quinte, creuse et bref…pas diable ! Une nuit, j’ai cru comprendre que si je faisais l’effort nécessaire , je serais aidé à arrêter de fumer.

Moi cesser de fumer ? Après 46 ans de cigarettes, de pipes et de cigares ? Moi ? Jamais de la vie ! Or deux heures après, j’avais des patches. Quand l’Esprit me parle ce n’est pas l’ego, C’est…différent. C’est « plus proche » mais je ne veux pas embarquer la dedans parce que c’est différent pour chacun de nous. Il n’y a pas de règle. Je me suis dit, je n’ai rien à perdre de toute façon avec cette toux de cinglé je ne peux même plus fumer pour le restant de la semaine alors autant en profiter. Mise à part une petite période plus rough vers le 4e mois, soit un mois après les patches ce fut un charme. Je n’ai aucune envie, aucun retour de crave, rien. Avant en me levant, j’avais du tabac plein le corps avant même de me rendre aux toilettes Je ne fumais pas JE FUMAIS ! C’en était absurde et ridicule particulièrement en public. Au restaurant je pouvais quitter la table trois ou quatre fois pour aller fumer. C’est super pour les amis, ils adorent ça !

En conférence il m’arrivait d’écourter ma séance de signatures pour aller fumer… pauvre innocent ! Je suis TRES IMPRESSIONNÉ. NE ME FÉLICITEZ PAS, JE N’AI PAS DE MÉRITE. On m’a vraiment aidé sur ce coup-là. J’étais de la catégorie gros fumeur. Je fumais un paquet de tabac à pipe aux 4 jours, mais attention, je respirais à fond, une fumée brute beaucoup plus forte que n’importe quelle cigarette sur le marché. Depuis, je n’ai jamais touché au tabac et j’en ai aucune envie. J’ai même développé une intolérance à l’odeur.

Ce n’est pas terminé

L’autre étape fut plus complexe, moins facile, mais j’y suis arrivé en quelques semaines ce qui me paraît impensable. J’ai complètement mis un terme à ma consommation de boissons fortes : rhum scotch, cognac, vodka etc…A une époque c’était deux litres le week-end, j’avais réduit à un litre mais j’y tenais et paerfoias je trichais. Comme déjà dit, le sevrage a été plus difficile. J’ai résisté ! Pas mal même. Mais j’y suis arrivé.

Mieux encore. Plus une seule goutte d’alcool la semaine, et l’équivalent d’une bouteille et demi de vin le week-end. Aucun apéro aucun digestif.  Simultanément sans que je fasse un seul effort, du jour au lendemain je me suis retrouvé presque incapable de manger de la viande rouge. Ca c’est fumeux !  J’étais un très gros consomnmateur de bœuf et excellent cook au demeurant. Mes filets mignon et ma côte de bœuf ont été classés par mes amis au-delà de tout steak house au Québec et même ailleurs. Je pouvais me taper une côte de bœuf saignante de 18 onces sans sourciller.

Aujourd’hui ? je n’arrive pas à finir un petit médaillon de rien du tout.La viande en général , autant blanche que rouge ou le porc ne m’attire plus à 75% alors que ma consommation de fruits et légumes a augmenté du même rapport.  Je suis passé de 212 livres à 195 livres and counting !  je parle pas des livres qu’on lit mais de ceux qui pèsent ! Hier je suis allé m’acheter du thé vert !!! Calvaire !

Okay là ca va faire !  Du thé vert ? Moi ? De la broue de chinois dans une tasse de fif avec le doigt en l’air et un petit air de poupée de cire satisfaite ? Moi ?  Manque pu rien que le chapeau à plumes pis le boa dans le cou !Moi qui a toujours haï le poisson, j’en commande au restaurant. Mais qu’est ce qui se passe ?

Certains changements viennent de mon association avec mon Esprit pour mettre un terme à deux sales habitudes : le tabac et l’alcool, mais le reste ?   Je ne vous parle pas de la maison, de mes gouts qui changent, du besoin d’être dans un environnement plus zen , moins chargé, avec des lignes plus fines plus élégantes, tabar… j’va aller m’acheter des slips au rayon des femmes si ça continue…. Mon yin yang, mon équilibre homme-femme est fucké au-delà de tout espoir de rémission mais…

J’aime ca !

 Ca fait une semaine que je décape des meubles de noyer hérités de ma mère…on rit pu, une table ça passe, mais là je décape comme un malade et la synchronicité symbolique ne m’a pas échappé, mon homme, décaper ca veut dire enlever le vernis, aller au cœur du bois et lui redonner sa fraîcheur, son lustre naturel. Et là je ne vous parle pas de la coupe de cheveux !!! Ça aussi ça m’a pogné….

Je ne sais pas ce que tout cela veut dire, ni le pourquoi, mais je souffre profondément d’un « mal du Pays de proportion cosmique ces dernières années. En discutant de la chose avec Eric Dorion, notrre dessinateur de EDC Sturio qui était de passage chez-moi, j’ai réalisé comme lui que c’est peut-être un petit coup à donner en terme de respect de « l’humain ensuite » , une manière de montrer qu’en tant qu’Esprit du Ciel Nous respectons l’animal dans lequel nous nous sommes incarnés et qu’il a lui aussi un besoin pressant de se faire aimer, d’être mieux traité, respecté et que la fusion de la personnalité humaine et de l’Esprit passe par là.
Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires
Mots clés

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Votre aide est importante…

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Articles Phares