Terres Sacrées TORAH

Ce qui fait le bonheur de l’Âme est souvent incompris de l’Esprit

etoile davidComprendre la Torah comme une histoire de toutes les histoires…

Les deux hémisphères de notre cerveau sont séparés par le Jourdain… A l’est le cerveau droit, à l’ouest le cerveau gauche…

Explication de la récupération des  » deux terre et demi  » situées à l’est du Jourdain ….

Ce qui fait le bonheur de l’Âme est souvent incompris de l’Esprit

autres dimensions 4ha Aretz, la Terre est de la même racine que le mot ratzon , raison, conscience ordinaire … Les deux mères d’Israël, Léa et Rachel, les deux soeurs qui sont les femmes de Jacob, représentent : l’Âme (Léa) et l’Esprit (Rachel).

La Conception, qui fait le concept… se veut Immaculée !…

Les enfants nés d’une conception corrompue sont tenus à l’écart de la Terre d’Israël : Tiphereth, le Coeur.

L’acceptation et l’inclusion sont les conditions sinéquanone de la Délivrance.

Ce qui n’est pas compris reste un « cheval de bataille » pour le guerrier impeccable, car l’impeccabilité inclus les déficits de la raison consciente à l’égard de l’intuition. Les signes du Temps nous donnent des réponses, souvent incomprises, elles doivent quoi qu’il en soit être intégrées et faire l’objet du combat intérieur qui va nous mener à l’ascension.

La Torah nous révèle les clefs de l’existence par l’histoire de Joseph et des tribus:

Le Bonheur de l’Âme et notre Terre intérieure, l’histoire des deux tribus et demi

Cours du rav Dynovisz du 22 juillet 2012. Paracha Matot suite …

→ Dis Moi comment tu es avec Ta femme et Je te dirais comment tu es avec Ma terre ←

La Terre Sainte a pour mission de réaliser le projet : La réunion du Ciel et de la Terre, l’Unité…

Position des séphirot sur le corps humain

« L’énergie spirituelle essentielle à laquelle toute terre est liée, c’est l’attribut de la Mal’hout.

Pour la Terre d’Israël, la Mal’hout s’étend sur 2 mondes, le monde d’Atsilout, le plus spirituel des mondes, et le monde de Bria. La Mal’hout de toutes les autres terres se situe complètement soit dans Bria, Yetsira ou Assia. Mais aucune terre n’a une Mal’hout qui empiète sur le monde de Atsilout.

Seule, cette Terre (israël)a une dimension spirituelle et, d’ailleurs, toutes les nations le reconnaissent, puisqu’elles l’appellent la Terre sainte!

La Terre d’Israël a pour mission de faire le lien entre la dimension spirituelle, qui commence dans Atsilout, et la dimension matérielle. Et c’est ici que va se réaliser le Projet : « Bayom hahou… ». « Car de Sion sort la Torah… »

Ce sera l’union parfaite de la dimension matérielle (Bria et ce qui est en-dessous…) et de la dimension spirituelle (appelée Atsilout, dans le langage des Maîtres). C’est ce qu’incarnera le 3ème Temple.

En Eretz, la Mal’hout (dimension naturelle) se connecte au Petit Visage (dimension morale et spirituelle), c’est-à-dire qu’il y a lien de cause à effet incontournable entre le comportement moral et spirituel de la nation et la Mal’hout, ce qui n’est vrai pour aucun autre peuple ou nation.

En Israël, dès que la nation n’est plus au niveau moral et spirituel déterminé par le Maître du monde, elle est en grand danger, sur le plan mal’houtique (économique, social, politique..).

Par les sefirot et les connexions entre les mondes, le Rav explique pourquoi la Terre d’Israël n’accepte que la spiritualité authentique, sans laquelle elle nous vomira, car elle ne reconnait qu’une seule connexion, Tiféret, l’équilibre qui tient compte de toutes les dimensions et ne rejette aucun des aspects importants et vitaux de l’existence. Pour être accepté par elle, il faut aussi le tempérament de gagnant et de vainqueur (Netsar, le triomphe), et une détermination à toute épreuve.

Rabbi Shimon Bar Yo’haï disait qu’ »il y a 3 cadeaux qu’Hachem a donnés à Son peuple, et ils ne peuvent être reçus qu’avec de grandes tourmentes, et l’un est la Terre d’Israël ». Pour rester ici, il faut être un géant moral et spirituel, qui résiste à toutes les tempêtes sans s’écrouler, parce qu’il est enraciné dans Netsar.

Le cours nous montre ensuite ce que sont les 2 terres et demie, du côté Est du Jourdain. D’après le Pshat (compréhension littérale), tous les commentaires affirment que ces terres ne faisaient pas partie d’Israël et n’en avaient pas la kédousha. Pourtant, dans la paracha lech lecha, Hachem promet à Avraham 10 terres (dont Amon, Moab et Edom). Ces 3 terres sont donc déjà Israël, et nos Maîtres disent qu’elles seront même les terres de la Délivrance, qui seront rajoutées par le Mashia’h.

Une autre tradition, reprise notamment par le Rabbi, dit que le Mashia’h s’y installera, et qu’elles seront données à tous ceux qui n’avaient pas eu de part en Israël, les cohanim, leviim et guérim. Le Ari HaKadosh démontre que, dans la Délivrance, tout ce qui était en bas sera en haut, et le modèle en seront ces terres qui deviendront le Kéter, la couronne de tout Israël.

Le Ari explique aussi pourquoi ces 2 tribus et demie sont restées du côté Est. Il fait remarquer que Réuven, Gad et Ménashé ont en commun un problème de relation entre leurs parents, au moment de leur conception, parce qu’il y a eu tromperie, ou viol.

Le Ari HaKadosh nous révèle que la relation sexuelle au moment de la conception détermine toute l’histoire d’un homme et même d’un peuple au point que, 500 ans après, ce soit encore dans l’ADN, et que la Terre rejette les descendants. Mais le Mashia’h réalisera le tikoun total du monde, et ceux qui étaient tout en bas, les exclus et les rejetés, seront tout en haut. C’est la sagesse de la Torah : après avoir pris conscience de son problème, et avoir consacré sa vie à la réparation, le baal téshuva atteindra, à la Délivrance, le niveau du Kéter.

Mais, pour cela, Moshé dit aux 2 tribus et demie, il faut entrer avec vos frères, et vous battre en 1ère ligne avec eux. Il en est de même aujourd’hui : même si tu as des problèmes, même si tu as fauté, ne te décourage jamais, continue à te battre, à te sentir inclus. Là où tu es, aide et fais partie du combat d’Israël, et tu seras intégré finalement. Tu verras, alors, que toutes tes erreurs et tes chutes serviront à te propulser encore plus haut que si tu n’avais pas fauté. Tu sèmes aujourd’hui les graines de la Délivrance, et tu te retrouveras couronne d’Israël. » Rav Dynovisz

La Carte séphirotique de la Terre intérieure

sephiroth

La Terre sainte : Tiphereth, le Coeur, est le lieu de la connexion mutuelle

Le voilement de la Présence (Esther panim) n’existe pas au sein de Tiphéreth qui est le lieu saint gardé par l’Archange michaël. A cet endroit, nous sommes tous connectés les uns aux autres, face à face. Ici, nous nous trouvons encore au service de l’intention, le Zéïr Anpin : le petit visage, qui,connaît le But suprême du projet Divin, mais n’est pas systématiquement Juste. Le juste se situe au niveau du grand visage : le Arikh Anpin. Le Juste connaît la trace qu’il laisse sur son passage.

La Théorie d’échelle ne peut se situer qu’en dehors de la Terre Sainte.

Au niveau du coeur, la connexion est mutuelle et l’influence y est de mise. Ce que notre coeur exprime va aller influencer notre prochain. Ainsi les belles paroles restent soumises à la théorie d’échelle, mais la vibration du coeur est responsable du comportement de l’autre. C’est la raison pour laquelle nous devons sans cesse surveiller la Trace que nous laissons. La Trace est la partie féminine qui engendre, alors que le rayonnement spirituel est stérile en dehors du niveau auquel il s’exprime. Quelqu’un qui ne comprend pas ce que vous dites ne sera pas touché par votre discours, aussi élevé soit-il ! Mais ce que votre coeur exprime va aller toucher une multitude et à son insu. L’expression du coeur est souvent en totale contradiction avec le discours flamboyant de l’égo spirituel. Celui qui s’écoute parler n’a pas le temps d’écouter l’autre gémir, et ce temps qu’il ne donne pas, va engendrer chez l’autre un refus d’écouter d’égale mesure.

La « Nation du Coeur » est Une. La séparation n’est qu’une vue de l’Esprit. Lorsque l’esprit de l’un, veut s’emparer de ce qui appartient à l’esprit de l’autre, il perd la totalité de ce qui lui appartient.

Lorsque l’âme de l’un veut voler l’âme de l’autre, il perd son âme …. C’est ainsi que l’âme de la Conspiration ne peut perdurer !

Le Pont marial qui mène vers la supraconscience du Juste, n’est accessible qu’à celui qui est conscient de sa trace et se détache de son rayonnement.

Les structures visibles, fondamentales, existent au sein de la structure atomique, dans toutes choses, dans tous les règnes. Ce que notre coeur révèle est visible dans l’état du monde. A nous tous individuellement de rectifier le tir, encore faut-il intégrer ce qui nous repousse. Le défaut d’inclusion est notre pire ennemi, c’est l’ami de l’égo. A chaque fois que nous sommes confrontés à un aspect qui nous horripile, on peut être sûr que tant qu’il ne sera pas inclus, sa contrepartie qui nous habite grandira. C’est vrai pour un homme, c’est vrai pour une nation.

Cours du rav Dynovisz du 19 Juillet 2012 -Paracha Matot

→L´ADN spirituel de la Terre Sainte←

« Cette paracha nous parle de la Terre d’Israël, et le cours traite un sujet fondamental : pourquoi cette Terre est-elle différente de toutes les autres, et appelée par tous les peuples « Terre sainte »?

Il est parlé, aussi, de l’installation des tribus de Réuven, Gad et la moitié de Ménaché, du côté Est du Jourdain, allusion aux 3 Terres que nous recevrons au moment de la Délivrance. Car notre Terre s’étendra spirituellement, ce qui se traduira par une extension matérielle.

Mais pourquoi ces 3 tribus ? Pourquoi l’une est-elle coupée en deux ? Et pourquoi celle-là ?

A quoi correspondent les territoires que nous recevrons au moment de la Délivrance ?

L’ADN spirituel du monde se compose de 10 forces, de Keter à Mal’hout.

Les 3 du haut sont appelées en Kabbalah le Grand Visage où tout est clair ; puis, les 6 attributs de ‘Hessed à Yessod forment le Petit Visage, Zeir Anpin, niveau où l’on a conscience du Divin, mais c’est voilé ; la dernière catégorie est la Mal’hout, appelée Hester Panim, car tout y est caché, il n’y a aucune manifestation visible du Divin.

Le Ari HaKadosh explique la différence fondamentale entre toutes les terres de ce monde et Israël : la carte sfirotique de ces terres a la forme d’une échelle ; les terres sont connectées à des énergies spirituelles qui sont superposées les unes au-dessus des autres, et il y a une séparation complète entre les niveaux ; le Petit Visage commence là où se termine la Bina ; il y a le monde d’en haut, puis ensuite seulement le monde d’en bas.

Mais tous les peuples ont toujours senti qu’Israël est une Terre sainte, car elle est enracinée dans une structure séfirotique fondamentalement différente.

Le Ari HaKadosh révèle qu’en Eretz Israël, les structures ne sont plus les unes au-dessus des autres, mais les unes en face des autres ; on est sans cesse en état de parallélisme et de connexions mutuelles ; il y a une sorte d’encastrement des séfirot :

D’abord, le Grand Visage puis, au milieu de la Bina, se connecte le Petit Visage.

Ici, chaque monde est connecté avec le monde qui le précède, et il y a un endroit où ils sont au même niveau.

Que représentent ces 3 structures ?

La Mal’hout est l’utilisation de toutes les énergies naturelles, de toutes les forces matérielles.

Le Petit Visage est l’ensemble des forces spirituelles qui nous permettent de nous construire, en connexion réelle avec Hachem E’had. Le Grand Visage est le monde des forces surnaturelles. Ce sont les justes des générations, les géants de l’histoire.

Dans les 70 terres, il n’y a pas de connexion possible entre les niveaux, ce qui signifie que les nations fonctionnent seulement au niveau de la Mal’hout. Certes, il s’y trouve des hommes justes, mais leur présence ne permet pas à la nation de se connecter à des énergies spirituelles qui changeraient son destin.

Au contraire, en Eretz Israël, la Mal’hout est au même niveau que le Zeir Anpin ; il y a interférence automatique entre les 2, de sorte que les justes qui s’y trouvent, et le comportement moral et spirituel de ceux qui habitent sur cette terre, ont une influence directe sur le gouvernement et la direction de la nation ; d’où l’importance fondamentale, en Eretz, de la vie attachée à la Torah, et de notre étude, notre prière et nos mitsvot, car nous changeons sa destinée. C’est la différence entre mettre les tfilin en ‘houl, hors d’Israël, ce qui est un acte religieux, alors qu’ici, c’est un acte national, civique, au même titre que de voter. En ‘houl, si je ne respecte pas shabbat, ou la kasherout, c’est un manquement individuel, une faute religieuse, alors qu’ici, c’est un incivisme.

En Israël, le Zeir Anpin étant connecté à la Mal’hout, il y a un système de vases communicants, et toutes les énergies se transmettent : quand je me fortifie spirituellement, je fortifie toute la nation, mais si je fais une faute, j’agis contre ma nation. Ici, chacun a une responsabilité incroyable. Chacun de nous est responsable de tout ce qui se passe ici.

Le Rav explique, aussi, comment la Mal’hout, avec ses séfirot intérieures se connecte par rapport au Petit et au Grand Visage, et aussi dans les différents mondes (Atsilout, Bria….), ce qui contient le secret des 2 tribus et demie.

Il nous est aussi expliqué le secret de demi Tiféret, et l’importance d’être, à la fois, des Juifs moraux et spirituels, mais équilibrés, dont le regard soit tourné vers le bas, connectés à ce monde concret et matériel ; c’est la dimension spirituelle juive authentique alliant prière et engagement, le ciel et la terre : diriger la nation en ayant conscience que cela ne peut se faire sans Atsilout, mais qu’il y a seulement 2 séfirot et demie dans Atsilout, alors qu’il y en a 6 et demie dans Bria !

C’est l’union parfaite entre le roi et le prophète. Quand nous avons cet équilibre, la connexion passe par nous, et tout ce que nous faisons influence notre nation. » Rav Dynovisz

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source et le site: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2016/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires

ISOLATION + CHAUFFAGE pour 1 euro. Nouveau dispositif 2020

Vérifiez votre éligibilité !

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Votre aide est importante…

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Articles Phares