A la Une BLACK PROGRAM

BLACK PROGRAM : « 20 et Retour » – Michael Gerloff dénonce le recrutement clandestin

Dans le programme spatial secret, l’utilisation de la technologie de régression de l’âge est un lieu commun et a reçu le nom de programme « 20 years-and-back ». Le personnel enrôlé passe par un processus de recrutement standard, acceptant de faire un service de 20 ans, en échange d’une compensation alléchante. Leur sont offerts les frais de scolarité pour l’Université, des emplois avec revenus lucratifs et des conditions de vie agréables à leur retour. Pourtant, le programme n’a jamais l’intention de respecter cet accord. Au lieu de cela, après leur tournée de service, les participants voient leurs souvenirs effacés, leurs corps sont régressés à l’âge auquel ils ont été recrutés, puis ils sont replacés dans leur vie d’il y a 20 ans, comme si de rien n’était. (Divulgation Cosmique : RÉGRESSION DE L’ÂGE ET TECHNOLOGIE DE VOYAGE DANS LE TEMPS)

Suite de Tony Rodrigues : « J’ai passé 20 ans comme esclave pour les programmes spatiaux secrets »

Le 1er juin 1978, au cours de la deuxième journée du camp d’entraînement du Corps des Marines des États-Unis, on a demandé à Michael Christopher Gerloff s’il voulait aller dans l’espace et servir dans le cadre d’un programme  » 20 ans et retour « . Il se souvient de tout ce qui s’est passé par la suite au cours du processus d’admission pour son recrutement dans les « Space Marines », et il se souvient partiellement de ses activités subséquentes au cours de ses 20 années de service.

Après avoir mis fin au service actif dans la Réserve de l’USMC (1978-1984), Gerloff a ensuite servi comme Ranger dans l’Armée de terre américaine (1987-1991) et comme policier dans les départements de Mountlake Terrace et de Seattle (1992-2001). Depuis 2004-2005, il a été policier international au sein de la mission de maintien de la paix des Nations Unies au Libéria.

Gerloff a fourni des dossiers militaires et de police qui corroborent des aspects clés de son témoignage et qui contiennent de nombreuses anomalies qui indiquent qu’il a servi dans le passé. Il croit que sa venue a été sanctionnée par un groupe de renseignement de la Marine établi par le président Dwight Eisenhower, qui encourage activement la divulgation d’un programme spatial secret de la Marine américaine.

Dans la première partie de cette série d’entrevues en cinq parties, Gerloff décrit une observation d’un énorme triangle d’OVNI qui l’ a incité, seulement quatre jours plus tard, à se joindre au Corps des Marines des États-Unis. Il décrit comment un capitaine de l’USMC l’ a interrogé lors de son premier test au bootcamp, et a fait allusion à l’observation du triangle comme un facteur qui a contribué à ce qu’il reçoive une offre spéciale. Le commandant de bord a offert à Gerloff de se joindre à un programme spatial  » 20 and back « .

Le capitaine a dit qu’il enverrait un télégramme aux parents de Gerloff. En 2016, Gerloff vit pour la première fois le télégramme, un « Marsgram », qui déclencha plus de remémoration. Le Marsgram est l’une des preuves documentaires fournies par Gerloff à l’appui de sa prétention d’être secrètement recruté dans le cadre d’un programme spatial secret « 20 and back » dirigé par la marine américaine.

Photos et documents cités

Dans la deuxième partie de cette série en cinq parties, Gerloff décrit comment il a été transporté par un réseau ferroviaire souterrain secret dans un centre d’accueil où il a signé des documents pour son programme « 20 ans et retour », aux côtés de nombreuses autres jeunes recrues de la Marine. Il décrit quelques-unes de ses expériences en tant qu’agent de renseignement dans le cadre du programme spatial clandestin de l’USMC, et comment la crise nord-coréenne a été un signal pour un temps futur où il apparaîtrait publiquement dans une révélation sanctionnée par l’USMC du programme spatial secret de la Marine.

Une vie étrange…

Dans la troisième partie de cette série d’entrevues en cinq parties sur le recrutement clandestin de Michael Gerloff dans un programme « 20 and back » des Space Marines, Michael Gerloff explique en détail ses antécédents qui ont joué un rôle important dans sa sélection. Il décrit une vie de grande étrangeté, de tests, d’entraînement nocturne durant sa jeunesse et de résultats d’ADN qui font ressortir un lien possible avec un groupe d’extraterrestres « nordiques » à l’apparence humaine.

Anomalies dans les dossiers militaires

Dans la quatrième partie de cette série d’entrevues en cinq parties sur le recrutement secret de Michael Gerloff dans un programme « 20 and back » des Space Marines, il discute des anomalies dans ses documents militaires. Il croit qu’il s’agit de miettes de pain pour son service militaire clandestin au sein de l’USMC et des Army Rangers.

Une vie entière dans la fonction publique et la divulgation des programmes spatiaux secrets

Dans le dernier épisode de cette série d’entrevues en cinq parties, Michael Gerloff explique comment sa carrière militaire et policière a été inspirée par son engagement envers la fonction publique et comment cet engagement a évolué pour révéler maintenant la vérité sur les programmes spatiaux secrets. Il souligne qu’au cours de son service secret, il a été officiellement sanctionné pour témoigner à ce moment-là avec son témoignage de divulgation par un groupe de renseignements de l’USMC qui dirige les « Space Marines ».

M. Gerloff explique pourquoi il est important que d’anciens militaires et policiers se présentent pour faire connaître eux aussi leur connaissance de ces programmes, et pourquoi il est convaincu qu’il continue de servir le public tout en poursuivant une divulgation complète.

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source et le site: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2017/ Elishean mag



Print Friendly, PDF & Email
Articles similaires