Nouveaux Enfants Nouvelle Terre

A 14ans, Maxime est l’un des plus jeunes candidats au Bac

Maxime Perra, 14 ans, passe le Bac
Maxime Perra, 14 ans, passe le Bac

Elève en terminale scientifique au lycée Pierre-Paul Riquet de Saint-Orens-de-Gameville, Maxime Perra, quatorze ans, est actuellement en pleines révisions pour la nouvelle édition du Bac qui débutera par la traditionnelle épreuve de philosophie le 17 juin prochain.

Maxime n’est donc pas un candidat comme les autres : du haut de ses quatorze ans, il compte parmi la très sélecte liste des plus jeunes candidats de France (le troisième exactement) !

Le jeune garçon a en effet sauté trois classes : le CP, le CM1 et la 4ème.

Mais ne vous méprenez pas, malgré son jeune âge, Maxime sait parfaitement où il va : il veut être chercheur en astrophysique et le choix de sa filière (terminale scientifique option sciences de l’ingénieur, spécialité mathématiques) est en adéquation avec son projet professionnel.


« Je sentais que je finissais les exercices plus vites »

« Au début, ce sont les profs qui voyaient bien que j’étais un peu en avance. Pour la quatrième, c’est moi qui ai demandé », raconte Maxime.


Ses parents confient que c’est grâce à sa maîtresse de grande section de maternelle, qui avait pris l’initiative de lui apprendre à lire et à écrire, que le jeune homme a très vite développé ses facultés intellectuelles. « A Noël, Maxime lisait Nice-Matin » ironise sa mère, pas peu fière de son fils.

Il passe donc directement en CE1, puis se voit proposer de sauter le CM1 par la direction de l’école, ce qu’il accepte.

Pour autant, « à la fin de ma 5ème, je sentais que je finissais les exercices plus vite, je m’ennuyais un peu » raconte l’adolescent qui a également sauté sa 4ème.

Lui et sa famille emménagent dans le Sud-Ouest à cette époque et Maxime fait sa rentrée directement en 3ème dans un collège de Toulouse malgré les inquiétudes de ses parents : « Nous, on était réticents, ça commençait à faire beaucoup » raconte son père.

Dans une classe constituée en majorité de filles, il n’a pas de problème d’intégration et raconte avoir aujourd’hui des amis de tous âges. Quant aux filles, ce sont des amies « mais sans plus ».

« Je sais que j’ai des ambitions dures à réaliser »


18, c’est sa moyenne au dernier bac blanc de mathématiques (coefficient 9 au Bac S). En terminale, il peut se vanter d’avoir 14 de moyenne générale et ses parents avouent que « c’est un enfant surdoué, à haut potentiel » avec « de grosses capacités de mémorisation ».

Aujourd’hui, Maxime garde les pieds sur terre : « Je sais que j’ai des ambitions dures à réaliser » et qu’il faut « beaucoup » travailler.

Il se destine en effet à un doctorat, voire un post-doctorat en physique et en astrophysique. « Je m’y intéresse depuis que je suis tout petit » conclut-il.

LaDépêche.fr

Print Friendly, PDF & Email
Annonces

Articles similaires

Recevez la Newslettter

Vous souhaitez être informés des bons plans, découvrir les meilleurs articles du réseau Elishean et recevoir des conseils pour optimiser l'Ascension. C’est très simple, inscrivez-vous...

Votre aide est importante…

Vous appréciez mon travail et vous voulez soutenir ce site?

Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site en faisant un don sécurisé sur PayPal.

Même une somme minime sera la bienvenue, car je gère seule tous les sites du réseau Elishean/ les Hathor. Avec toute ma gratitude, Miléna

 

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Articles Phares

Suggestion Amazon – Direct Clic